Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

154 J - Papiers de l'abbé Prim (1885-2001) Inventaire complet (pdf)

  • Notice/biographie :

  • Jean Prim (1906-2002) naît dans une famille de commerçants luçonnais. Ordonné prêtre en 1931 dans le diocèse de Luçon, il remplit de 1932 à 1939, les fonctions de maître de chapelle de la cathédrale de Luçon. Mobilisé dès les premiers jours de la 2nde guerre mondiale dans le 93e régiment d'infanterie, le lieutenant Prim est fait prisonnier avec ses hommes en juin 1940, après avoir défendu le château de Juvigny (Marne). Il est alors conduit à l'oflag IV D près d'Hoyerswerda (Allemagne). Dans cet oflag, il fait la connaissance de Jean Palud et de Jean Guitton avec qui il entretiendra des relations toute sa vie. Il participe aux activités de l'oflag, pour soutenir le moral des prisonniers, en créant et en animant une chorale. Très actif, il retranscrit des partitions, crée de nouvelles œuvres en collaboration avec Patrice de la Tour du Pin et organise des célébrations et des concerts. Il est libéré en 1945 et perd une grande partie des archives de la chorale lors de son retour au pays. Après la guerre, il devient maître de chapelle à la cathédrale de Bourges (1946-1951). Il enseigne ensuite la musique dans différents établissements de la région parisienne avant de devenir secrétaire du 3e congrès international de musique sacrée, à Paris en 1957. Cet événement constitue un des moments clés de sa carrière de musicien. Il continue bien après le Congrès à travailler à la publication des actes, qui intervient après le Concile de Vatican II, dans un climat liturgique en voie de mutation. Puis, il travaille comme chercheur pour l'École Pratique des Hautes Etudes (1963-1967) et pour le Centre National de Recherches Scientifiques (1967-1977), toujours dans le domaine de la musique.
    Parallèlement à sa carrière, l'abbé Prim s'intéresse à plusieurs sujets : l'histoire de la musique, celle de Luçon et sa région, la 2nde guerre mondiale, la réaction au concile de Vatican II. Il recueille une importante documentation sur ces différents thèmes. Désireux de partager ses passions et ses ressources, il crée différentes associations. Ne rencontrant pas toujours le succès attendu, ces associations peinent à faire publier et à faire connaître leurs travaux.

  • Contenu ou introduction :

  • Les papiers de l'abbé Prim ont été déposés aux Archives de la Vendée en 2002, par Mme Bleuzé, nièce de l'abbé.

    Ces papiers comprennent à la fois des papiers personnels et familiaux et les travaux de l'abbé.

    La première partie consacrée à la famille de l'abbé Prim, comprend de la correspondance et des photographies. Ces dernières, notamment une collection de portraits identifiés par l'abbé, ainsi que les documents relatifs aux activités de son frère Jacques dans la marine, ont été numérisés pour pouvoir être rendus à la famille.

    La deuxième partie de ce fonds traite des activités et de la correspondance de l'abbé Prim. Elle met en exergue ses activités au sein d'associations, il fut d'ailleurs à l'origine de plusieurs d'entre elles, et son investissement dans le monde de la musique.

    La troisième partie consacrée aux travaux de l'abbé, développe ses différents centres d'intérêts. Outre sa passion pour la musique, ses travaux sont très influencés par son parcours : Luçon, sa ville natale, la seconde guerre mondiale, la vie et l'évolution de l'Église catholique. Le classement retenu pour ce fonds laisse apparaître la pratique documentaire de l'abbé. Dans la mesure du possible, son système de références a été expliqué afin de rendre pertinents les renvois d'un ensemble à l'autre. Les collections constituées par l'abbé Prim ont été intégrées à cette partie : on y trouve notamment une collection de disques et une de cartes postales. Ces deux ensembles n'ont pas été traités et ne peuvent être communiqués à l'heure actuelle. Le fichier alphabétique par auteur de la bibliothèque musicale de l'abbé Prim, conservé sous la cote 154 J 37, permet de se faire une idée de la collection de disques.

    Grand amateur de photographies, il conserve nombre de clichés. Ces photographies ont été classées à part en 2 collections, l'une chronologique, l'autre thématique, suivant l'ébauche de classement faite par l'abbé lui-même. Réalisées par l'abbé ou à sa demande, elles illustrent les différents thèmes abordés dans le reste de l'inventaire, qu'il s'agisse de son parcours personnel ou de ses travaux. Un échantillon de ces photographies a été numérisé. Le choix s'est porté sur celles qui étaient les plus représentatives de sa vie et celles en lien avec la Vendée. C'est le cas des photographies de sa formation à Richelieu et au séminaire, de son service militaire à Fontenay-le-Comte, de la maîtrise de Luçon et de celles de l'oflag.

    Deux autres petits fonds ont été joints aux papiers de l'abbé Prim : ceux de Marie Thierry et de Mgr Dubois. Marie Thierry était jusqu'en 1994 au service de l'abbé Prim. A son décès, c'est à lui qu'elle lègue ses papiers personnels. Elle était dans les années 1960 au service de Mgr Dubois alias le poète Jean d'Ys, et avait elle-même hérité de ses papiers personnels.

  • Mots-clés :

  • Contexte historique

    20e siècle

  • Lieu(x)

    Luçon

  • Personne(s)

    Prim, Jean (abbé)

  • Communicabilité :

  • Libre accès pour tous les articles, excepté ceux relatifs à la vie privée (délai de communicabilité de 50 ans), et ceux dont le contenu n'est pas précisément identifié (cartes postales et disques).

    Ainsi, en 2010, les articles 154 J 12-18, 240-250, 252-271 sont incommunicables.

    Il convient donc de s'assurer, par mail, avant tout déplacement dans notre salle de lecture, de la communicabilité des articles que vous souhaitez consulter.

  • Modalités de reproduction :

  • Reproduction des originaux sur autorisation du personnel de la salle