Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

44 J 1 à 22 - Papiers de famille du général baron de Lespinay (1789-1920) Inventaire complet (pdf)

  • Notice/biographie

  • Né en 1789 au château du Pally à Chantonnay, Louis-Armand de Lespinay, fils cadet d'une vieille famille noble, va suivre une carrière militaire et civile remarquable. Après une enfance tourmentée par la guerre de Vendée, Louis-Armand, page de l'Empereur en l'an XIII comme son grand-père l'avait été de Louis XV, débute un service militaire brillant au sein de la Grande Armée. Lieutenant puis officier d'ordonnance, il est décoré après Friedland (1807), bataille durant laquelle son frère aîné Marie-Charles est grièvement blessé. Ses prouesses le font remarquer et nommer, à 20 ans seulement, capitaine et baron d'Empire suite à la bataille de Wagram (1809). Blessé gravement lors de la campagne de Russie, il demeure ensuite plus en retrait. La Première Restauration honore l'officier noble vendéen : Louis-Armand reçoit la Légion d'honneur, est nommé colonel en 1815 puis accompagne la fuite de Louis XVIII durant les Cent-Jours. Il place désormais sa carrière dans le dévouement au nouveau régime qui le récompense par un avancement continu, jusqu'au bâton de maréchal de camp en 1828 puis au titre de général. Dès lors, l'avènement de Louis-Philippe est pour Louis-Armand le moment d'une retraite méritée.

    Désormais propriétaire terrien, il s'attache à sa " terre des Essarts " qu'il fait fructifier tout en encourageant le développement agraire. Il s'affirme aussi comme un grand notable vendéen en occupant des fonctions civiles : conseiller général en 1848 et maire des Essarts à partir de 1858. Suite à sa mort en 1869, ses descendants perpétuent cette emprise rurale par la voie de sa fille Cécile, devenue vicomtesse de Rougé, qui possède désormais le château.

  • Contenu ou introduction

  • Ce fonds est constitué de deux parties. La première réunit les différents titres et nominations de Louis-Armand de Lespinay, ainsi que quelques journaux de campagnes liées à sa carrière militaire. La seconde regroupe des documents généalogiques, des dossiers de successions, et les actes relevant de la gestion du patrimoine foncier des Lespinay autour des Essarts.

  • Historique de la conservation

  • Ces papiers ont fait l'objet d'un classement antérieur ainsi que d'une première numérotation.

  • Communicabilité

  • La partie numérisée du fonds est accessible en ligne. Ces originaux ne sont donc plus communiqués en salle de lecture. Le reste est en libre accès.

  • Sources complémentaires

  • Aux Archives de la Vendée

    - 14 J : collection de Lespinay

    - 1 O 280-281 : affaires communales de la commune des Essarts (avant 1940), dossiers concernant l'école des filles (1851) et le nouveau cimetière (1850)

  • Bibliographie

  • - Marquise de LESPINAY, "Les Lespinay : leurs contrats, leurs alliances", Chantonnay, 1939 (BIB 1455)

    - Jérôme BITEAU "Le général baron Louis-Armand de Lespinay (1789-1869)", Nantes, 2001 (BIB MEM 619)

    - Jérôme BITEAU "Le général baron de Lespinay (1789-1869), un pionnier de l'agriculture en Vendée", dans "Journée Historique de Legé", 28 juin 2003, Legé, 2004 (BIB B 3882/2)

    - Napoléon Bonaparte et la Vendée : [expositions, Saint-Sulpice-le-Verdon, Logis de la Chabotterie, 1er mai-17 octobre 2004 et La Roche-sur-Yon, Hôtel du département, 18 mai-17 octobre 2004] / [réalisées par la Conservation départementale des musées, service du Conseil général de la Vendée]. - Paris : Somogy - ; [La Roche-sur-Yon] : Conseil général de la Vendée, 2004. (BIB C 708)