Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Amis de l'Ile de Noirmoutier : 5 D - Fonds des établissements charitables Inventaire complet (pdf)

  • Producteur :

  • Etablissement hospitalier

  • Notice/biographie :

  • Ce fonds provient des établissements charitables de Noirmoutier. Cette appellation recouvre quatre entités différentes : l'hôpital, le bureau de bienfaisance, la salle d'asile et l'orphelinat qui ont à Noirmoutier la particularité d'avoir une administration et des biens communs.

    Depuis la fin du 17e siècle, deux Confréries de Charité, l'une à Noirmoutier (appelée aussi Confrérie du Pot et Bouillon), l'autre à Barbâtre, assurent l'assistance aux pauvres et aux malades. Celle de Noirmoutier est probablement associée au fonctionnement de l'hôpital attesté dès 1682. Après la Révolution, l'administration dénonce un hospice qui "n'est autre chose qu'un bureau de charité et de distribution de secours à domicile".

    Le legs de Salomon Lefebvre en 1843 donne l'impulsion nécessaire à la création d'un véritable hôpital, capable d'accueillir les malades. Une souscription réalisée auprès des habitants de l'île et de nouveaux dons et legs permettent en plus la création d'un bureau de bienfaisance, d'une salle d'asile et plus tard d'un ouvroir (dont l'existence ne sera qu'éphémère) et d'un orphelinat. Ces revenus doivent permettrent d'assurer le fonctionnement de ces établissements. Pour les diriger et les faire fonctionner, il est fait appel, en dehors des périodes de laïcisation, aux congrégations religieuses : d'abord les filles de la Sagesse en 1844, puis les Ursulines de Chavagnes vers 1934-1936 et enfin les soeurs de Mormaison, qui resteront jusqu'en 1975.

    La création des communes de Barbâtre en 1858 puis en 1919 de L'Epine et de La Guérinière obligent les établissements charitables de Noirmoutier à partager leurs revenus avec les nouveaux bureaux de bienfaisance. La salle d'asile devient école maternelle publique ; elle est transférée dans de nouveaux locaux dans les années 1960. Vétuste, l'hôpital-hospice ferme ses portes en 1990. Une nouvelle maison de retraite médicalisée, plus adaptée aux besoins des noirmoutrins, est construite sur un nouveau site.

  • Contenu ou introduction :

  • Les archives des établissements charitables de Noirmoutier ont été déposées aux Amis lors de la fermeture de l'hôpital en 1990. Le plan de classement de ces archives a été légèrement revu pour mettre en valeur les pièces propres à chacun de ces établissements.

    Ainsi la première partie présente les documents généraux communs à ces 4 établissements, ce sont principalement des pièces relatives aux commissions administratives et à la gestion des biens ; la deuxième partie, la plus riche, traite de l'hôpital notamment son personnel, ses finances et ses malades; la troisième du bureau de bienfaisance et la quatrième rassemble les quelques pièces relatives à la salle d'asile et à l'orphelinat.

    Bien que très lacunaire, ce fonds permet de mesurer l'originalité de l'organisation des établissements charitables dans l'île de Noirmoutier.

  • Mots-clés :

  • Contexte historique

    19e siècle / 20e siècle

  • Lieu(x)

    Noirmoutier, île de / Noirmoutier-en-l'Ile : hôpital Saint-Philbert

  • Matière(s)

    Protection sociale / Hôpital / Bureau de bienfaisance / École / Orphelinat

  • Sources complémentaires :

  • Aux Archives de la Vendée

    Administration hospitalière (tutelle administrative de la préfecture) :

    - 1 X 251-256 : hôpital-hospice Saint-Philbert de Noirmoutier

    Bureaux de bienfaisance (tutelle administrative de la préfecture) :

    - 2 X 13 : Barbâtre

    - 2 X 134-136 : Noirmoutier

  • Bibliographie :

  • "Etude historique et statistique sur les établissements charitables de Noirmoutier", abbé Léon Jaud, in l'Echo de Saint-Filibert, 1900-1902 (BIB PB 370)

    "L'assistance aux pauvres et aux malades jusqu'en 1900", Claude Bouhier, in Lettre aux Amis, 1989, n° 73, p. 9-21 (BIB PC 180)

    "Le "monde" de l'hôpital de Noirmoutier pendant sa période faste : 1845-1906", Henri Martin, in Lettre aux Amis, 1989, n° 74, p. 16-22 (BIB PC 180)