Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Minutier ancien de La Châtaigneraie (1574-1805) Inventaire complet (pdf)

      • 3 E 57 228-3 - 

        Années 1789-1790
        -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous (avec numéro de vues)

        266 vues  - Années 1789-1790 -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous (avec numéro de vues) (ouvre la visionneuse)

        266 vues

        Présentation du contenu :


        1790 :
        - 7 janvier : inventaire après décès de Pierre Gallot de La Noue, bourgeois à Mouilleron-en-Pareds, veuf de Marie-Anne Morin, accompagné du dépôt en l'étude des pièces suivantes : 1 lettre (1778) adressée par soeur Thérèse, supérieure des Ursulines de Luçon, audit Gallot ; 1 lettre (1778) adressée de Luçon par Marie-Modeste David, pensionnaire aux Ursulines, audit Gallot son grand-père ; 1 lettre (1779) adressée de Paris par Sohier audit Gallot (vues 149-164)
        - 7 janvier. Déposition de témoignage d'une action révolutionnaire : acte par lequel Charles Moreau, maître en chirurgie à Mouilleron-en-Pareds, déclare que le 29 décembre dernier, revenant de voyage, son épouse lui dit que plusieurs habitants vinrent pour l'emmener avec eux faire la visite des greniers de la paroisse, et qu'il fut à son retour contraint de les accompagner au Châtellier et à la Grange-Collon, où ils enlevèrent les graines y étant, le tout contre sa volonté (vues 165-166)
        - 12 janvier : contrat de mariage de Louis AUMAND et Marie MARCHAND (vues 167-168)
        )
        - 15 janvier. Déposition de témoignage d'une action révolutionnaire : acte par lequel Pierre-Louis Draud de Beaulieu, ancien mousquetaire du roi, demeurant à Mouilleron-en-Pareds, déclare que le 28 décembre dernier, plusieurs habitants vinrent pour l'emmener avec eux faire la visite des greniers de la paroisse, et qu'il fut contraint le lendemain de les accompagner jusqu'au grenier de MM. de La Mothe, du Châtellier, de Saint-Martin, Angevin et autres, où ils enlevèrent les graines y étant et le forcèrent à signer les états de blés qui ont été vendus (vues 169-170)
        - 15 janvier : [même déclaration que précédemment] faite par Jean-Baptiste Trouvé de La Chaume, bourgeois à Mouilleron-en-Pareds (vues 171-172).