Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Revue de la Société littéraire, artistique et archéologique de la Vendée (1882-1887) Inventaire complet (pdf)

  • Contenu ou introduction

  • Le 9 novembre 1881 est fondée à Fontenay-le-Comte une Société littéraire, artistique et archéologique de la Vendée. Créée à l’initiative d’Eugène Roulleaux ( ? - Nouméa, 1895), directeur de l’Imprimerie vendéenne et récent directeur du journal « La Vendée », cette « académie » a pour objet « la culture des lettres, des sciences et des arts ». Ses membres, recrutés par cooptation de deux membres fondateurs ou titulaires, sont répartis en quatre sections selon la nature de leurs études ou de leurs travaux : histoire, archéologie, beaux-arts et belles-lettres. Les statuts prévoient que la Société, composée essentiellement de notables et d’hommes de lettres locaux, se réunira deux fois par mois pour des « lectures » (quatre lectures de trente minutes maximum par session) et publiera une revue trimestrielle (1e livraison avril-juin, 2e liv. juill.-sept., 3e liv. oct.-déc., 4e liv. janv.-mars).

     

    Le premier bureau est formé outre d’E. Roulleaux (président), d’Anaël Jousseaume, propriétaire à Fontenay (vice-président), d’Henri de Rochebrune, docteur en droit, demeurant au château de Terre-Neuve (secrétaire), de René Vallette, avocat à Fontenay (secrétaire-adjoint), de Raoul Hervineau, propriétaire à Fontenay (trésorier), et de L.-P. Gouraud, libraire à Fontenay (chargé des archives de la Société). Parmi les membres fondateurs, se trouvent le Comte Henri-Julien de Grimoüard de Saint-Laurent, Octave de Rochebrune, l’abbé Lamontagne, etc. qui collaboreront régulièrement à la revue.

     

    Le dernier numéro connu de la revue est la livraison du 2e trimestre 1887 (6e année).

  • Communicabilité

  • La collection, entièrement numérisée, est accessible en ligne. Les originaux ne sont donc plus communiqués en salle de lecture.

  • Modalités de reproduction

  • Reproduction numérique sur demande