• Archives communales de Saint-Pierre-le-Vieux (1632-1993)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Pierre-le-Vieux aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 265. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Maillezais. En 1792, l'ancienne paroisse de Chalais est réunie à Saint-Pierre-le-Vieux. Une partie du territoire communal est rattachée à la commune de Nieul-sur-l'Autise en 1861.

  • Archives communales de Saint-Philbert-du-Pont-Charrault (1619-1974)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Philbert-du-Pont-Charrault aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 263. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte jusqu'en 1824 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune faisait partie du canton de La Jaudonnière jusqu'en l'an X, date à laquelle elle intègre celui de Chantonnay. La commune est supprimée et réunie à celle de Chantonnay en 1972. Pendant la période révolutionnaire, Saint-Philbert-de-Pont-Charrault est renommé La Résolue.

  • Archives communales de Saint-Philbert-de-Bouaine (1561-1996)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Philbert-de-Bouaine aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 262. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de Rocheservière.

  • Archives communales de Saint-Paul-Mont-Penit (1607-2003)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Paul-Mont-Penit aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 260. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Palluau. Elle correspond à la paroisse de Saint-Paul-de-Commequiers. La commune est brièvement supprimée et réunie à celle de La Chapelle-Palluau entre l'an IX et l'an XII. Pendant la période révolutionnaire, Saint-Paul-Mont-Penit est renommé Paul-de-Commequiers.

  • Archives communales de Saint-Paul-en-Pareds (1602-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Paul-en-Pareds aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 259. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte jusqu'en 1824 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait successivement partie du canton de La Flocellière jusqu'en l'an X, Pouzauges jusqu'en 1824 puis Les Herbiers. Saint-Paul-en-Pareds est renommé La Régénérée pendant la période révolutionnaire.

  • Archives communales de Saint-Nicolas-de-Brem (1703-1973)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Nicolas-de-Brem aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 258. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Landevieille jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Saint-Gilles-sur-Vie. Saint-Martin-de-Brem et Saint-Nicolas-de-Brem sont réunies en une seule commune en 1973 ; le chef-lieu est fixé à Saint-Martin-de-Brem et la nouvelle commune prend le nom de Brem-sur-Mer. Saint-Nicolas-de-Brem est renommé Bellevue pendant la période révolutionnaire.

  • Archives communales de Saint-Michel-le-Cloucq (1621-1993)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Michel-le-Cloucq aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 256. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Saint-Hilaire-des-Loges. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de Saint-Michel-en-l'Herm (1609-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Michel-en-l'Herm aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 255. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune est chef-lieu de canton jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Luçon. Elle est renommée L'Union-sur-Mer pendant la période révolutionnaire.

  • Archives communales de Saint-Malô-du-Bois (1796-2008)

    Cet inventaire décrit les dossiers et registres déposés par la commune de Saint-Malô-du-Bois aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 240. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Située dans le canton de Mortagne-sur-Sèvre, Saint-Malô-du-Bois fait d'abord partie de l'arrondissement de Montaigu en 1801, avant d'être rattaché à celui de La Roche-sur-Yon en 1810.



    Le fonds est très lacunaire : les archives concernant le XIXe siècle sont quasi inexistantes, les délibérations du conseil municipal ne commencent qu'en 1936 et les recensements de population en 1901 (avec des lacunes pour 1921 et 1926). Les collections départementales permettent en partie de combler certaines lacunes (registres paroissiaux, recensements de population, recrutement militaire, élections).

  • Archives communales de Saint-Maixent-sur-Vie (1793-1991)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Maixent-sur-Vie aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 239. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton d'Apremont jusqu'à l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Saint-Gilles-sur-Vie.

  • Archives communales de Saint-Hilaire-de-Riez (1640-1994)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Hilaire-de-Riez aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 226. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables d'Olonne, la commune fait partie du canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Pendant la période révolutionnaire, elle est renommée La Révolution.

  • Archives communales de Saint-Hilaire-de-Loulay (1692-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Hilaire-de-Loulay aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 224. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de Montaigu. En 1891 puis en 1961, une partie du territoire communal est rattachée à la commune de Montaigu.

  • Archives communales de Saint-Germain-de-Prinçay (1608-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Germain-de-Prinçay aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 220. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte jusqu'en 1824 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de Chantonnay. Elle est renommée Prinçay-le-Vieux pendant la période révolutionnaire.

  • Archives communales de Saint-Etienne-du-Bois (1586-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Etienne-du-Bois aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 210. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Palluau.

  • Archives communales de Saint-Denis-la-Chevasse (1793-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Denis-la-Chevasse aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 208. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu puis à celui de La Roche-sur-Yon à partir de 1810, la commune fait partie du canton des Brouzils jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui du Poiré-sur-Vie.

  • Archives communales de Saint-Avaugourd-des-Landes (1669-1996)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-Avaugourd-des-Landes aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 200. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Moutiers-les-Mauxfaits. Elle est renommée Les Palières pendant la période révolutionnaire.

  • Archives communales de Saint-André-Goule-d'Oie (1603-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Saint-André-Goule-d'Oie aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 196. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810, puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de Saint-Fulgent.

  • Archives communales de Réaumur (1701-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Réaumur aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 187. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Pouzauges.

  • Archives communales de Payré-sur-Vendée (1631-1968)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Payré-sur-Vendée aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 170. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Foussais jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Saint-Hilaire-des-Loges. La commune est réunie en 1968 à celle de Foussais ; le chef-lieu est fixé à Foussais et la nouvelle commune prend le nom de Foussais-Payré. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de Notre-Dame-de-Riez (1699-2005)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Notre-Dame-de-Riez aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 189. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Ce n'est qu'en 1956 que Riez prend le nom de Notre-Dame-de-Riez.

  • Archives communales de Notre-Dame-de-Monts (1612-1969)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Notre-Dame-de-Monts aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 164. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait successivement partie du canton de Saint-Jean-de-Monts (jusqu'en l'an X), Beauvoir-sur-Mer (jusqu'en l'an XIII) puis de nouveau Saint-Jean-de-Monts. En 1853, une partie du territoire communal est érigée en une commune distincte : La Barre-de-Monts.

  • Archives communales de Noirmoutier (1577-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Noirmoutier aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 163. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune est chef lieu de canton. La commune de Barbâtre est rattachée à celle de Noirmoutier entre l'an VII et 1858. Deux communes sont créées à partir du territoire communal de Noirmoutier en 1919 : L'Epine et La Guérinière. Noirmoutier prend le nom de Île-de-la-Montagne pendant la période révolutionnaire. Depuis 1956, la commune est nommé Noirmoutier-en-l'Île.



    L'inventaire présente également les séries d'état civil, de délibérations, d'arrêtés municipaux et du cadastre demeurées à la mairie décrites sous leur cote propre AC.

  • Archives communales de Nieul-sur-l'Autise (1644-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Nieul-sur-l'Autise aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 162. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Foussais jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Saint-Hilaire-des-Loges. En 1827, Nieul-sur-l'Autise et Delant sont réunies pour former la commune de Nieul-Denant, dont le chef-lieu est fixé à Nieul-sur-l'Autise. La nouvelle commune reprend le nom de Nieul-sur-l'Autise en 1840. Une partie du territoire communal de Saint-Pierre-le-Vieux est rattachée à Nieul-sur-l'Autise en 1861.

    A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de Mortagne-sur-Sèvre (1800-1983)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Mortagne-sur-Sèvre aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 151. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810, puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune est chef-lieu de canton. Elle prend le nom de Mortagne-sur-Sèvre en 1956. En 1964, les communes d'Évrunes et de Saint-Hilaire-de-Mortagne sont rattachées au territoire communal. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle.

  • Archives communales de Mormaison (1745-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Mormaison aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 150. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de Rocheservière.

  • Archives communales de Montournais (1668-1998)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Montournais aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 147. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.



    Le fonds déposé est assez complet et représentatif de l'activité d'une commune pour la période : administration communale, état civil, listes nominatives ou recensements de population, affaires militaires et guerres mondiales, imposition et finances communales, police, élections et personnel communal, voirie, assistance et prévoyance.

  • Archives communales de Martinet (1653-1995)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Martinet aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 138. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Beaulieu-sous-la-Roche (jusqu'en l'an X) puis de La Mothe-Achard. Entre 1834 et 1849, Martinet est supprimée et réunie à Beaulieu-sous-la-Roche.

  • Archives communales de Luçon (1563-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Luçon aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 128. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef-lieu de canton depuis 1793, la commune est rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte dès 1801. Ancienne capitale du Bas-Poitou, la ville accueille le siège du diocèse du même nom depuis 1317 - exception faite de la période 1801-1817.

    Le fonds est extrêmement riche, notamment pour le XIXe et le XXe siècle. On y trouvera l'ensemble des documents résultant des activités de la municipalité : administration de la commune proprement dite (délibérations, arrêtés municipaux), état civil, recensements de population et affaires économiques, contributions et fiscalité, affaires militaires et guerres, police, justice et hygiène publique, élections, personnel communal, protocole, finances communales, édifices et monuments, biens communaux, voirie, cultes, assistance et prévoyance, instruction publique et loisirs.

    Les archives concernant la police et les affaires militaires (Seconde Guerre mondiale notamment) sont particulièrement riches. A noter également une collection très importante d'affiches et plans.

  • Archives communales de Longeville-sur-Mer (1638-2004)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Longeville-sur-Mer aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 127. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton d'Angles jusqu'en l'an X puis rattachée à celui de Talmont-Saint-Hilaire, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne. Sous la Révolution, la commune est renommée Falerne. Longeville prend le nom de Longeville-sur-Mer en 1983.

  • Archives communales de Liez (1687-1997)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Liez aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 123. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Maillezais. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle.

  • Archives communales de Landevieille (1796-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Landevieille aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 120. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef-lieu de canton jusqu'en l'an X puis rattachée à celui de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne.

  • Archives communales de La Tardière (1617-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Tardière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 289. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de La Châtaigneraie. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de La Rabatelière (1637-2007)

    Cet inventaire décrit les dossiers et registres déposés par la commune de La Rabatelière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 186. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.



    Située au coeur du canton de Saint-Fulgent, paroisse créée au XVIIe siècle, La Rabatelière est d'abord intégrée à l'arrondissement de Montaigu en 1801, avant d'être rattachée à celui de La Roche-sur-Yon en 1810.



    Ce fonds déposé est caractéristique des archives produites par une commune. Outre les documents numérisés consultables sur le site internet des Archives départementales (état civil, recensements de population, délibérations, arrêtés), on y trouvera les tableaux de recensement militaire, de nombreux documents concernant la Seconde Guerre mondiale (mesures de ravitaillement, réquisitions, accueil et assistance aux réfugiés), les listes électorales et les résultats d'élection à partir de la moitié du XIXe siècle, les budgets annuels (à partir de 1844), les rôles de perception des taxes communales (taxe sur les chiens, taxe sur les travaux vicinaux) ou encore les archives relatives aux écoles primaires communales (création des écoles, registres matricules des élèves). A noter que le président de la République Valéry Giscard d'Estaing vint le 26 mai 1979 célébrer à La Rabatelière le cinquième anniversaire de son élection, afin de remercier la commune dont les électeurs s'étaient très majoritairement prononcés en sa faveur en 1974.

  • Archives communales de La Meilleraie-Tillay (1598-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Meilleraie puis (La Meilleraie-Tillay) aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 140. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Pouzauges. En 1827, les communes de La Meilleraie et de Tillay sont réunies pour n'en former qu'une seule, La Meilleraie-Tillay, dont le chef-lieu est fixé à La Meilleraie.

  • Archives communales de La Jaudonnière (1596-2006)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Jaudonnière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 115. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef-lieu de canton jusqu'en l'an X puis rattachée à celui de Sainte-Hermine, la commune fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte.

  • Archives communales de La Genétouze (1735-1991)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Génétouze aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 98. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton d'Aizenay jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui du Poiré-sur-Vie, la commune fait partie de l'arrondissement de Montaigu avant de rejoindre celui de La Roche-sur-Yon en 1810.

  • Archives communales de La Gaubretière (1604-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Gaubretière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 97. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Tiffauges jusqu'en l'an X puis de Mortagne-sur-Sèvre, la commune fait partie de l'arrondissement de Montaigu avant d'être intégrée en 1810 à celui de La Roche-sur-Yon. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de La Garnache (1756-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Garnache aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 96. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef lieu de canton jusqu'en l'an X puis rattachée au canton de Challans, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne.

  • Archives communales de La Ferrière (1796-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Ferrière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 89. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de La Chaize-le-Vicomte jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui des Essarts. Sous l'Ancien Régime, La Ferrière porte le nom des Chapelets (ou La Terre-des-Chapelets). En 1828, la commune de L'Airière est réunie à celle de La Ferrière.

  • Archives communales de La Chapelle-aux-Lys (1731-1992)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Chapelle-aux-Lys aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 53. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Loge-Fougereuse jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui de La Châtaigneraie, la commune fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte. Sous la Révolution, elle prend le nom de Bellevue. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de La Chapelle-Achard (1646-2011)

    Cet inventaire décrit les dossiers et registres déposés par la commune de La Chapelle-Achard aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 52. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de La Mothe-Achard. Pendant la période révolutionnaire, elle est renommée Belle-Chasse.


    Le fonds est lacunaire : les archives concernant le XIXe siècle sont peu nombreuses, notamment en ce qui concerne les arrêtés municipaux, le recensement militaire, les listes électorales, les finances communales. Les collections départementales permettent en partie de combler certaines lacunes. A noter la présence dans le fonds du carnet de guerre de Séraphin Haham (cote 2 S 1), volontaire engagé dans les chasseurs parachutistes qui fit la guerre d'Indochine entre 1945 et 1948. Ce carnet contient des récits d'opérations, des photographies et diverses illustrations.

  • Archives communales de La Chaize-le-Vicomte (1582-1998)

    Cet inventaire décrit les dossiers et registres déposés par la commune de La Chaize-le-Vicomte aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 46. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Sous l'Ancien Régime, La Chaize-le-Vicomte était constituée de deux paroisses qui deviennent deux communes distinctes en 1790 : Saint-Jean-de-la-Chaize et Saint-Nicolas-de-la-Chaize. Ce n'est qu'en l'an V que les deux communes sont réunies et le chef-lieu est fixé à Saint-Jean-de-la-Chaize. La commune restera chef-lieu de canton de 1790 à l'an X et est ensuite intégrée au canton de La Roche-sur-Yon.



    Le fonds déposé par la commune est extrêmement complet et représentatif de l'activité d'une commune pour la période : notamment l'administration communale, listes nominatives ou recensements de population, commerce et agriculture, affaires militaires et guerres mondiales, imposition et finances communales, police élections et personnel communal, édifices communaux, voirie ; assistance et prévoyance, instruction publique.


    Le fonds de la commune de La Limouzinière, qui a fusionné avec celle de La Chaize-le-Vicomte, a également été déposé aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E dépôt 124 et fait l'objet d'un autre inventaire.

  • Archives communales de La Chaize-Giraud (1745-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Chaize-Giraud aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 45. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Landevieille jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui de Saint-Gilles-sur-Vie, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne. En 1974, les communes de La Chaize-Giraud et de L'Aiguillon-sur-Vie sont réunies pour former la commune de L'Aiguillon-la-Chaize, avant de redevenir distinctes en 1984.

  • Archives communales de La Boissière-des-Landes (1679-2007)

    Cet inventaire décrit les dossiers et registres déposés par la commune de La Boissière-des-Landes aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 26. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    En 1793, La Boissière-des-Landes fait partie du canton de Poiroux, avant d'être rattachée à celui de Moutiers-les-Mauxfaits en 1801.



    En dehors des documents numérisés consultables sur le site internet des Archives (état civil, recensements de population, délibérations, arrêtés), on y trouvera dans ce fonds déposé les tableaux de recensement militaire, une partie des listes électorales (à partir de la fin du XIXème siècle) et les rôles de perception des taxes communales (taxe sur les chiens et travaux vicinaux). Les autres séries présentent des lacunes importantes.

  • Archives communales de La Boissière-de-Montaigu (1601-1999)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Boissière-de-Montaigu aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 25. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Dépendant du canton de Montaigu, la commune est rattachée jusqu'en 1810 à l'arrondissement de Montaigu, puis à celui de La Roche-sur-Yon.

  • Archives communales de La Bernardière (1660-1994)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Bernardière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 21. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de La Bruffière jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Montaigu. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Nantes.

  • Archives communales de L'Île-d'Olonne (1635-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de L'Île-d'Olonne aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 112. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton d'Olonne-sur-Mer jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui des Sables-d'Olonne.

  • Archives communales de L'Aiguillon-sur-Vie (1771-2006)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de L'Aiguillon-sur-Vie aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 2. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    La commune prend le nom de L'Aiguillon-la-Chaize de 1974 à 1984, période durant laquelle le territoire de La Chaize-Giraud est absorbé par la commune, avant une nouvelle scission en 1984. Dépendant de l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune de l'Aiguillon-sur-Vie est successivement rattachée au canton de Landevieille en 1793 puis à celui de Saint-Gilles-sur-Vie en 1801.

  • Archives communales de Jard-sur-Mer (1643-2009)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Jard-sur-Mer aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 114. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Talmont-Saint-Hilaire. Pendant la période révolutionnaire, elle prend le nom de Jard-la-Montagne. Elle est renommée Jard-sur-Mer en 1938.

  • Archives communales de Grosbreuil (1687-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Grosbreuil aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 103. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton du Poiroux jusqu'en l'an X puis à celui de Talmont-Saint-Hilaire, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne.

Voir par page : 10 20 50 100