• Archives communales de Payré-sur-Vendée (1631-1968)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Payré-sur-Vendée aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 170. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Foussais jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Saint-Hilaire-des-Loges. La commune est réunie en 1968 à celle de Foussais ; le chef-lieu est fixé à Foussais et la nouvelle commune prend le nom de Foussais-Payré. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de Notre-Dame-de-Monts (1612-1969)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Notre-Dame-de-Monts aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 164. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait successivement partie du canton de Saint-Jean-de-Monts (jusqu'en l'an X), Beauvoir-sur-Mer (jusqu'en l'an XIII) puis de nouveau Saint-Jean-de-Monts. En 1853, une partie du territoire communal est érigée en une commune distincte : La Barre-de-Monts.

  • Archives communales de Nieul-sur-l'Autise (1644-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Nieul-sur-l'Autise aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 162. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Foussais jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Saint-Hilaire-des-Loges. En 1827, Nieul-sur-l'Autise et Delant sont réunies pour former la commune de Nieul-Denant, dont le chef-lieu est fixé à Nieul-sur-l'Autise. La nouvelle commune reprend le nom de Nieul-sur-l'Autise en 1840. Une partie du territoire communal de Saint-Pierre-le-Vieux est rattachée à Nieul-sur-l'Autise en 1861.

    A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de Mortagne-sur-Sèvre (1800-1983)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Mortagne-sur-Sèvre aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 151. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810, puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune est chef-lieu de canton. Elle prend le nom de Mortagne-sur-Sèvre en 1956. En 1964, les communes d'Évrunes et de Saint-Hilaire-de-Mortagne sont rattachées au territoire communal. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle.

  • Archives communales de Mormaison (1745-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Mormaison aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 150. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de Rocheservière.

  • Archives communales de Montournais (1668-1998)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Montournais aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 147. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.



    Le fonds déposé est assez complet et représentatif de l'activité d'une commune pour la période : administration communale, état civil, listes nominatives ou recensements de population, affaires militaires et guerres mondiales, imposition et finances communales, police, élections et personnel communal, voirie, assistance et prévoyance.

  • Archives communales de Martinet (1653-1995)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Martinet aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 138. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Beaulieu-sous-la-Roche (jusqu'en l'an X) puis de La Mothe-Achard. Entre 1834 et 1849, Martinet est supprimée et réunie à Beaulieu-sous-la-Roche.

  • Archives communales de Luçon (1563-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Luçon aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 128. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef-lieu de canton depuis 1793, la commune est rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte dès 1801. Ancienne capitale du Bas-Poitou, la ville accueille le siège du diocèse du même nom depuis 1317 - exception faite de la période 1801-1817.

    Le fonds est extrêmement riche, notamment pour le XIXe et le XXe siècle. On y trouvera l'ensemble des documents résultant des activités de la municipalité : administration de la commune proprement dite (délibérations, arrêtés municipaux), état civil, recensements de population et affaires économiques, contributions et fiscalité, affaires militaires et guerres, police, justice et hygiène publique, élections, personnel communal, protocole, finances communales, édifices et monuments, biens communaux, voirie, cultes, assistance et prévoyance, instruction publique et loisirs.

    Les archives concernant la police et les affaires militaires (Seconde Guerre mondiale notamment) sont particulièrement riches. A noter également une collection très importante d'affiches et plans.

  • Archives communales de Longeville-sur-Mer (1638-2004)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Longeville-sur-Mer aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 127. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton d'Angles jusqu'en l'an X puis rattachée à celui de Talmont-Saint-Hilaire, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne. Sous la Révolution, la commune est renommée Falerne. Longeville prend le nom de Longeville-sur-Mer en 1983.

  • Archives communales de Loge-Fougereuse (1632-1992)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Loge-Fougereuse aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 125. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef-lieu de canton jusqu'en l'an X puis rattachée à celui de La Châtaigneraie, la commune fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte.

  • Archives communales de Liez (1687-1997)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Liez aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 123. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Maillezais. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle.

  • Archives communales de Landevieille (1796-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Landevieille aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 120. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef-lieu de canton jusqu'en l'an X puis rattachée à celui de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne.

  • Archives communales de La Tardière (1617-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Tardière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 289. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de La Châtaigneraie. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de La Rabatelière (1637-2007)

    Cet inventaire décrit les dossiers et registres déposés par la commune de La Rabatelière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 186. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.



    Située au coeur du canton de Saint-Fulgent, paroisse créée au XVIIe siècle, La Rabatelière est d'abord intégrée à l'arrondissement de Montaigu en 1801, avant d'être rattachée à celui de La Roche-sur-Yon en 1810.



    Ce fonds déposé est caractéristique des archives produites par une commune. Outre les documents numérisés consultables sur le site internet des Archives départementales (état civil, recensements de population, délibérations, arrêtés), on y trouvera les tableaux de recensement militaire, de nombreux documents concernant la Seconde Guerre mondiale (mesures de ravitaillement, réquisitions, accueil et assistance aux réfugiés), les listes électorales et les résultats d'élection à partir de la moitié du XIXe siècle, les budgets annuels (à partir de 1844), les rôles de perception des taxes communales (taxe sur les chiens, taxe sur les travaux vicinaux) ou encore les archives relatives aux écoles primaires communales (création des écoles, registres matricules des élèves). A noter que le président de la République Valéry Giscard d'Estaing vint le 26 mai 1979 célébrer à La Rabatelière le cinquième anniversaire de son élection, afin de remercier la commune dont les électeurs s'étaient très majoritairement prononcés en sa faveur en 1974.

  • Archives communales de La Meilleraie-Tillay (1598-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Meilleraie puis (La Meilleraie-Tillay) aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 140. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune fait partie du canton de Pouzauges. En 1827, les communes de La Meilleraie et de Tillay sont réunies pour n'en former qu'une seule, La Meilleraie-Tillay, dont le chef-lieu est fixé à La Meilleraie.

  • Archives communales de La Jaudonnière (1596-2006)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Jaudonnière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 115. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef-lieu de canton jusqu'en l'an X puis rattachée à celui de Sainte-Hermine, la commune fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte.

  • Archives communales de La Genétouze (1735-1991)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Génétouze aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 98. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton d'Aizenay jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui du Poiré-sur-Vie, la commune fait partie de l'arrondissement de Montaigu avant de rejoindre celui de La Roche-sur-Yon en 1810.

  • Archives communales de La Gaubretière (1604-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Gaubretière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 97. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Tiffauges jusqu'en l'an X puis de Mortagne-sur-Sèvre, la commune fait partie de l'arrondissement de Montaigu avant d'être intégrée en 1810 à celui de La Roche-sur-Yon. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de La Garnache (1756-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Garnache aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 96. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef lieu de canton jusqu'en l'an X puis rattachée au canton de Challans, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne.

  • Archives communales de La Ferrière (1796-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Ferrière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 89. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de La Chaize-le-Vicomte jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui des Essarts. Sous l'Ancien Régime, La Ferrière porte le nom des Chapelets (ou La Terre-des-Chapelets). En 1828, la commune de L'Airière est réunie à celle de La Ferrière.

  • Archives communales de La Chapelle-aux-Lys (1731-1992)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Chapelle-aux-Lys aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 53. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Loge-Fougereuse jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui de La Châtaigneraie, la commune fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte. Sous la Révolution, elle prend le nom de Bellevue. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de La Chapelle-Achard (1646-2011)

    Cet inventaire décrit les dossiers et registres déposés par la commune de La Chapelle-Achard aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 52. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de La Mothe-Achard. Pendant la période révolutionnaire, elle est renommée Belle-Chasse.


    Le fonds est lacunaire : les archives concernant le XIXe siècle sont peu nombreuses, notamment en ce qui concerne les arrêtés municipaux, le recensement militaire, les listes électorales, les finances communales. Les collections départementales permettent en partie de combler certaines lacunes. A noter la présence dans le fonds du carnet de guerre de Séraphin Haham (cote 2 S 1), volontaire engagé dans les chasseurs parachutistes qui fit la guerre d'Indochine entre 1945 et 1948. Ce carnet contient des récits d'opérations, des photographies et diverses illustrations.

  • Archives communales de La Chaize-Giraud (1745-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Chaize-Giraud aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 45. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Landevieille jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui de Saint-Gilles-sur-Vie, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne. En 1974, les communes de La Chaize-Giraud et de L'Aiguillon-sur-Vie sont réunies pour former la commune de L'Aiguillon-la-Chaize, avant de redevenir distinctes en 1984.

  • Archives communales de La Boissière-de-Montaigu (1601-1999)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Boissière-de-Montaigu aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 25. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Dépendant du canton de Montaigu, la commune est rattachée jusqu'en 1810 à l'arrondissement de Montaigu, puis à celui de La Roche-sur-Yon.

  • Archives communales de La Bernardière (1660-1994)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de La Bernardière aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 21. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait partie du canton de La Bruffière jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Montaigu. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Nantes.

  • Archives communales de L'Île-d'Olonne (1635-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de L'Île-d'Olonne aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 112. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton d'Olonne-sur-Mer jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui des Sables-d'Olonne.

  • Archives communales de L'Aiguillon-sur-Vie (1771-2006)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de L'Aiguillon-sur-Vie aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 2. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    La commune prend le nom de L'Aiguillon-la-Chaize de 1974 à 1984, période durant laquelle le territoire de La Chaize-Giraud est absorbé par la commune, avant une nouvelle scission en 1984. Dépendant de l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune de l'Aiguillon-sur-Vie est successivement rattachée au canton de Landevieille en 1793 puis à celui de Saint-Gilles-sur-Vie en 1801.

  • Archives communales de Jard-sur-Mer (1643-2009)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Jard-sur-Mer aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 114. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de Talmont-Saint-Hilaire. Pendant la période révolutionnaire, elle prend le nom de Jard-la-Montagne. Elle est renommée Jard-sur-Mer en 1938.

  • Archives communales de Givrand (1668-2006)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Givrand aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 100. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Landevieille jusqu'en l'an X puis à celui de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne.

  • Archives communales de Froidfond (an VI-1993)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Froidfond aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 95. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune fait partie du canton de La Garnache jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui de Challans.

  • Archives communales de Doix (1604-1998)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Doix aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 80. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Fontaines jusqu'en l'an X puis de Maillezais, la commune fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de Cugand (1595-1960)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Cugand aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 76. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de La Bruffière jusqu'en l'an X puis de Montaigu, la commune fait partie de l'arrondissement de Montaigu avant d'être intégrée à celui de La Roche-sur-Yon en 1810.

  • Archives communales de Coëx (1603-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Coëx aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 70. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Landevieille jusqu'en l'an X puis de Saint-Gilles-sur-Vie, la commune fait partie de l'arrondissement des Sables-d'Olonne.

  • Archives communales de Chavagnes-les-Redoux (1640-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Chavagnes-les-Redoux aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 66. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Mouilleron-en-Pareds jusqu'en l'an X, à celui de Chantonnay jusqu'en 1824 puis intégrée à celui de Pouzauges, la commune fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte. Au cours du XVIIIe siècle, l'ancienne paroisse des Redoux est réunie à celle de Chavagnes-en-Pareds pour former une paroisse qui prend le nom de Chavagnes-les-Redoux.

  • Archives communales de Château-Guibert (1690-2000)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Château-Guibert aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 61. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne jusqu'en 1810 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune fait successivement partie des cantons du Tablier, de Moutiers-les-Mauxfaits à partir de l'an X puis de Mareuil-sur-Lay-Dissais depuis 1824. Pendant la période révolutionnaire, la commune est renommée Fond-Guibert.

  • Archives communales de Chassais-l'Eglise (1658-1827)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Chassais-l'Eglise aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 282A. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, la commune faisait partie du canton de Chantonnay. En 1827, Chassais-L'Eglise est supprimée et réunie à la commune de Sigournais.

  • Archives communales de Champagné-les-Marais (1652-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Champagné-les-Marais aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 49. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de Chaillé-les-Marais, Champagné fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte. En 1956, le nom de la commune est transformé en Champagné-les-Marais. En 1893, une partie du territoire de Champagné et de la commune de Sainte-Radégonde-des-Noyers est érigée en une commune distincte : Moreilles. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de Chambretaud (1515-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Chambretaud aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 48. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton des Herbiers jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui de Mortagne-sur-Sèvre, la commune fait de l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1811, date à laquelle elle est intégrée à celui de La Roche-sur-Yon. En 1854, une partie du territoire de La Verrie est transféréd à la commune de Chambretaud. A noter que la paroisse fit partie du diocèse de Maillezais puis de celui de La Rochelle sous l'Ancien Régime.

  • Archives communales de Cezais (1599-2001)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Cezais aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 41. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée au canton de La Caillère jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui de La Châtaigneraie, la commune fait partie de l'arrondissement de Fontenay-le-Comte.

  • Archives communales de Bessay (1612-1995)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Bessay aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 23. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Dépendant du canton de Mareuil-sur-Lay, Bessay est rattachée jusqu'en 1824 à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, puis à celui de La Roche-sur-Yon.

  • Archives communales de Beaufou (1796-2007)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune de Beaufou aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 15. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    La commune fait partie du canton du Poiré-sur-Vie. Une partie du territoire communal est transférée à la commune de Belleville-sur-Vie en 1849.

  • Archives communales d'Olonne-sur-Mer (1606-2008)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune d'Olonne-sur-Mer aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 166. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne, la commune est chef-lieu de canton jusqu'en l'an X avant d'être intégrée à celui des Sables-d'Olonne. En 1844, une partie du territoire communal est rattachée à la commune des Sables-d'Olonne. En 1928, la commune d'Olonne prend le nom d'Olonne-sur-Mer.

  • Archives communales d'Auzay (1670-2001)

    Cet inventaire décrit les dossiers et registres déposés par la commune d'Auzay aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 9. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.



    Rattachée à l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, Auzay fait partie du canton du Langon jusqu'en l'an X, puis de celui de Fontenay-le-Comte depuis cette date.



    Le fonds déposé par la commune est relativement complet et représentatif de l'activité d'une commune pour la période du XIXe et du début du XXe siècle : administration communale, recensements de population, agriculture (notamment céréales et vigne), affaires militaires et guerres mondiales (dont les fiches de réfugiés de la Première Guerre mondiale), imposition et finances communales, police, élections, édifices communaux, voirie, assistance et prévoyance, instruction publique. A noter quelques documents concernant la Société des marais du Petit-Poitou, certains terrains de la commune faisant partie des zones de marais à entretenir.

  • Archives communales d'Aubigny (1673-2002)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune d'Aubigny aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 8. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement des Sables-d'Olonne jusqu'en 1824, la commune fait successivement partie du canton du Tablier (jusqu'en l'an X) puis de La Mothe-Achard (jusqu'en 1824), avant d'intégrer l'arrondissement et le canton de La Roche-sur-Yon.

  • Archives communales d'Apremont (1793-1996)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune d'Apremont aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 6. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Chef lieu de canton en 1793, la commune est intégrée à celui de Palluau en 1801. En l'an VIII, les communes des Habites et de Maché sont rattachées à la commune d'Apremont. Mais en 1806 Maché retrouve son statut de commune.

  • Archives communales d'Aizenay (1732-1993)

    Cet inventaire décrit les pièces isolées déposées par la commune d'Aizenay aux Archives départementales de la Vendée sous la cote E DEPOT 3. Il présente également, sans rendre compte de l'intégralité du fonds, les séries les plus facilement identifiables toujours conservées en mairie, comme les registres d'état civil, de délibérations, d'arrêtés, ainsi que les documents cadastraux dits primitifs et napoléoniens.


    Rattachée à l'arrondissement de Montaigu jusqu'en 1810 puis à celui de La Roche-sur-Yon, la commune est chef-lieu de canton jusqu'en l'an X, date à laquelle elle est intégrée à celui du Poiré-sur-Vie. Entre 1972 et 1979, Aizenay est réunie à la commune de La Chapelle-Palluau.

  • Administration des Douanes (1792-1994)

    Le fonds reflète l'activité de l'administration des douanes sur le territoire vendéen. En effet, on y retrouve l'exercice des bureaux et des brigades.

    Les bureaux lèvent les taxes, nombreuses, comme en attestent les registres finanicers ainsi que les dossiers de reçus de taxes.

    Au XIXème siècle, le bureau des Sables-d'Olonne était aussi un bureau d'inspection, qui rendait compte, par des rapports mensuels et trimestriels, de l'activité des bureaux et des brigades de sa circonscription à la Direction de La Rochelle.

    Les brigades, quant à elles (branche armée de l'administration des douanes), avaient, pour l'essentiel, mission de contrôle et de surveillance du territoire de leur circonscription, dans un esprit de lutte contre la fraude et la contrebande.

    Ainsi, surtout pour le XIXème siècle, elles surveillaient et contrôlaient les marais salants et le transit du sel, denrée très importante, comme l'attestent les différentes instructions relatives au sel et l'établissement de statistiques concernant le sel de Noirmoutier (1839-1896).

    De même, elles étaient chargées de la surveillance et du contrôle de l'activité des ports auxquels elles étaient attachées. La surveillance s'exerçait sur l'environnement du port, quant au contrôle il se concentrait sur la navigation et les marchandises. Les navires étaient francisés (immatriculés) et répertoriés, chacun ayant son dossier individuel, dans lequel se trouve acte de francisation, certificat de jauge, actes de vente ou de cession, quittances de taxes, laisser-passer. Ces dossiers composent la majeure partie du fonds (14 ml). Des manifestes étaient aussi rédigés à chaque entrée et sortie des navires dans un port (document obligatoire donnant un état général du chargement composant la cargaison d'un navire). Donc, le transit des marchandises faisait l'objet d'un contrôle, tout comme leur stockage dans les entrepôts, pour lesquels toutes les entrées et sorties étaient consignées dans les sommiers des entrepôts.

  • 76 Fi - Plans de monuments historiques.

    Le fonds coté 76 Fi rassemble tous les plans versés par le Service départemental de l'architecture de Vendée aux Archives départementales de 1981 à 1986.

    Ces plans, tous réalisés ou reproduits dans le courant du XXe siècle, sont signés de l'Agence des bâtiments de France (des Deux-Sèvres et de la Vendée, puis de Vendée) ou du Service départemental de l'architecture. Ils représentent des édifices et des sites classés ou inscrits à l'inventaire des monuments historiques.

    Plus ou moins détaillés - certains consistent simplement en plans de situation - ce sont tous des tirages réalisés sur papier. Ils n'ont pas été conditionnés à plat dans des pochettes de polyester neutre, comme c'est habituellement le cas, mais sont conservés pliés dans des dossiers.

  • 7 ETP - Chambre de Commerce et d'Industrie (1892-1990)

    Ce fonds regroupe les archives anciennes de la Chambre de Commerce et d'Industrie, depuis sa création (1892) jusqu'aux années 1970. Outre les délibérations de la Chambre et les dossiers du Bureau et de l'Assemblée générale, le fonds est constitué de l'ensemble des archives retraçant ses missions, qu'elles soient consultatives, représentatives ou actives dans l'appui individuel ou collectif auprès des commerces et des industries du département. Dans les dossiers d'appui collectif, on notera l'aménagement d'une zone industrielle au sud de La Roche-sur-Yon. Ce fonds contient également les documents relatifs aux infrastructures dont la gestion est confiée à la CCI, le port des Sables-d'Olonne et l'aérodrome des Ajoncs, à La Roche-sur-Yon.

  • 6 J - Travaux de Philyppe-Bernard Jaunet

    Ses origines familiales amènent Philyppe-Bernard Jaunet à s'intéresser au Langon. Il s'attèle alors à la description de l'ensemble des minutes des notaires de cette résidence qui sont conservées aux Archives, soit plusieurs milliers d'actes des XVIIe et XVIIIe s. Il rédige en parallèle des notices biographiques de ces notaires et étend ses dépouillements à quelques études alentour. Pour ses travaux complémentaires sur les familles d'Arcemalle, de Verteuil et des Herbiers de l'Etenduère, il a consulté de nombreux originaux dont il a fait la description (complétant avantageusement les inventaires imprimés publiés par les institutions ressources) et des copies rassemblées ici.

Voir par page : 10 20 50 100