Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

168 Ci - Congrégation des Fils de Marie Immaculée (F.M.I.) [1950-1970] Inventaire complet (pdf)

  • Producteur

  • Congrégation des Fils de Marie Immaculée
    Personne non identifiée
  • Notice/biographie

  • La Congrégation des Pères FMI de Chavagnes-en-Paillers a déposé aux Archives départementales des films réalisés par un des leurs dans les années 1950-1970. C'est grâce aux indications données par le Père Marcel Berthomé, archiviste de la Communauté, que ce fonds vous est présenté.

  • Contenu ou introduction

  • La Congrégation des Fils de Marie Immaculée (FMI), appelés familièrement « Pères de Chavagnes », est installée à Chavagnes-en-Paillers. Cette société de prêtres a été fondée par Louis-Marie Baudouin (1765-1835), sous le nom de « Société des Enfants de Marie Immaculée ». Supprimée en 1818 par Mgr Paillou, évêque de La Rochelle, elle a été restaurée par le Père Baizé en 1841, toujours sous le nom de « Société des Enfants de Marie Immaculée ». La dévotion à Marie Immaculée était chère au fondateur et à ses disciples et vénérée bien avant la définition du dogme de l'Immaculée-Conception (bulle "Ineffabilis", 8 décembre 1854). Le 22 juillet 1857, la congrégation devient de droit pontifical sous le nom de « Congrégation des Enfants de Marie Immaculée » dont le but était « les missions et l’éducation de la jeunesse, surtout dans les petits séminaires ». C’est en 1898 que la Congrégation adopta définitivement le nom de « Fils de Marie Immaculée ».

    La maison Sainte-Marie, à Chavagnes, accueillit des générations successives de jeunes pour  leur « juvénat » géré par les Pères de Chavagnes, et certains d’entre eux demandaient ensuite à entrer dans la Congrégation. Dans les années 1960, le juvénat accueillait environ une centaine d’élèves, de la 7e à la 1re (seule la philosophie n’y était pas enseignée).

    Au fil du temps, la Congrégation s’était implantée en France, à La Roche-sur-Yon, Saumur, Niort, Castelnègre, Limoux… mais également aux Antilles, en Angleterre, au Canada, au Venezuela et en Afrique, pour la formation de jeunes dans des petits séminaires en Tunisie, au Maroc et à Alger, puis au Cameroun et au Togo.

    Les 26 films confiés par la Congrégation des Pères FMI se répartissent en trois catégories : 1) les établissements et ses membres, 2) les activités de la Congrégation, 3) des films documentaires tournés par un Père muni d’une caméra, au fil de ses déplacements.

    L'inventaire sera donc composé de trois parties :

    La première porte sur des ordinations de prêtres et la construction du Petit Séminaire de Rabat-Souissi au Maroc.

    La deuxième comprend principalement une dizaine de films sur les colonies de vacances de garçons organisées par les Pères de Chavagnes. Ces colonies étaient organisées en deux sessions de 3 semaines chacune, une en juillet et une en août, à la Parée du Jonc de Saint-Jean-de-Monts jusqu'au début des années 1970. Les enfants y étaient encadrés par des juvénistes et des jeunes de paroisses liées aux Pères FMI. Quelques films de communions et de kermesse viennent compléter l’ensemble.

    La troisième nous fait découvrir des sites patrimoniaux et la période des vendanges faites par les Pères FMI à Meslay (près de Montaigu, qui servira en 1960 de résidence aux « missionnaires de l’intérieur »).

  • Mots-clés

  • Typologie documentaire

    film
  • Contexte historique

    3e quart 20e siècle
  • Matière(s)

    père de Chavagnes
  • Modalités de reproduction

  • Gestion des droits par la Cinémathèque de Vendée (cinemathequedevendee@club-internet.fr)

  • Bibliographie

  • - BIB 800 : Les Fils de Marie Immaculée (historique de la congrégation des Pères de Chavagnes, de 1835 à 1875)

    - BIB 622 : Histoire du petit séminaire de Chavagnes-en-Paillers / R.P. Yves Chaille, 1955.

    - BIB MEM 625-7 : Les pères de Chavagnes et les missions des Antilles / Jean-Marie Dubin, [2001-2005]