Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Pièces isolées Inventaire complet (pdf)

    • 1 J 3055 - 

      Notes du Dr E. de Saint-Albin après la prise de haschich, avec le Dr Paul Alexandre, 1910. - 8 p. , ms.
      Il pourrait s'agir d'un article pour le Journal médical français.

      Modalités d'entrée :

      2016Pr041. Don Chaigne, 2016


    • 1 J 3056 - 

      Photographies et carnets de campagne du Dr E. de Saint-Albin, 1914-1919.
      Portraits du Dr E. de Saint-Albin pendant la guerre (5 photos).
      Le Dr de Saint-Albin, domicilié à Asnières, est à Paris, le 1er août 1914, quand est annoncée la mobilisation générale. Mobilisé comme médecin aide-major au 61e bataillon de chasseurs à pieds, il prend régulièrement des notes sur les événements et ses impressions. A ces notes prises sur le vif, il ajoute en janvier 1916, "devenu embusqué", des commentaires : "Il est donc grand temps de rouvrir mon carnet de campagne, non pour le poursuivre, mais pour m'en servir comme de canevas et le compléter par les impressions dont j'ai gardé le souvenir". En septembre 1916, il est envoyé dans l'armée d'Orient.
      Ces carnets sont suivis de trois lettres expliquant leur parcours, le Dr de Saint-Albin les ayant probablement perdues en 1918 au cours d'une hospitalisation.

      Modalités d'entrée :

      2016Pr041. Don Chaigne, 2016


    • 1 J 3058 - 

      Souvenirs de Jean Yole par Pierre Chaigne : notes, anecdotes, lettres de Jean Yole, photographies.
      Louis Chaigne et Jean Yole avaient créés des liens très forts : son fils Pierre considérait Jean Yole comme un oncle. XXe siècle

      Modalités d'entrée :

      2016Pr041. Don Chaigne, 2016

      Personne(s) : Yole, Jean (Léopold Robert, pseud.)

    • 1 J 3057 - 

      Une photo de groupe, probablement prise chez Paul Alexandre (assis au sol), au 7 rue du Delta à Paris, à gauche le sculpteur Géo Printemps, à ses côtés le Dr de Saint-Albin, [vers 1910]. Son frère Louis de Saint-Albin (assis) et deux personnages non identifiés, [vers 1916]. Suzanne, Jeanne et Gabrielle Thiébaud (par J. Temporel, photographe à Genève). 3 enfants (par le même photographe). Madeleine, Germaine et Odette (par M. Jullien, successeur de A. Lumière, photographe à Lyon). Une femme (par Roubigny, photographe à Alger). [1910]-[1919]

      Modalités d'entrée :

      2016Pr041. Don Chaigne, 2016


      • 1 Num 1/309-1-43 - 

        Quittances du fermier général de l'abbaye des Fontenelles pour l'exploitation du tènement de la Bretinière par Jacques Ydier, 1755-1764 (vues 1-9) ; succession de Jacques Ydier, comprenant une borderie et ses dépendances à la Coussay et la maison de la vallée au village de l'Angouinière, au Bourg-sous-la-Roche, 1822 (vues 10-14), provenant entre autres de l'acquisition d'une masure et de terres à la Coussay, 1815-1816 (vues 15-16) et du quart d'une borderie et de ses dépendances, à l'Angouinière, 1804 (vues 17-18) ; achat par Louis Ydier, fils de Jacques, d'une maison, jardin et pré à la Coussay, 1842 (vues 19-21) ; convention de la société Ydier, société universelle de gains et de pertes, entre Louis Ydier et sa fille Marie-Anne, à la Maltière, Saint-Florent-des-Bois, 1831 (vues 22-24) ; visite de la borderie du Furet, de laquelle François, en 1879 (vues 25-27) puis, Auguste Ydier, en 1923 (vues 28-31) sont les fermiers, à Saint-Florent-des-Bois ; bail à ferme de la métairie de la Pêcherie (Nesmy/La Boissière-des-Landes), propriété de Charles-Louis de Tinguy à Louis Ydier, père et fils, 1840 (vues 32-36). Déclaration roturière rendue par Bonne de Montaudouin, dame du Chaigneau et autres lieux, héritière de René Montaudouin, seigneur de la Clairière et de dame Marie Bertrand, à Marie-Françoise Le Berton, veuve du marquis de La Chaize, Nicolas Cézar Léon Boscal de Mornac, à cause de sa seigneurie de Badiolle, suivie d'assignations à comparaître, 1758-1768 (vues 37-43). 1755-1842

        43 vues  - Quittances du fermier général de l'abbaye des Fontenelles pour l'exploitation du tènement de la Bretinière par Jacques Ydier, 1755-1764 (vues 1-9) ; succession de Jacques Ydier, comprenant une borderie et ses dépendances à la Coussay et la maison de la vallée au village de l'Angouinière, au Bourg-sous-la-Roche, 1822 (vues 10-14), provenant entre autres de l'acquisition d'une masure et de terres à la Coussay, 1815-1816 (vues 15-16) et du quart d'une borderie et de ses dépendances, à l'Angouinière, 1804 (vues 17-18) ; achat par Louis Ydier, fils de Jacques, d'une maison, jardin et pré à la Coussay, 1842 (vues 19-21) ; convention de la société Ydier, société universelle de gains et de pertes, entre Louis Ydier et sa fille Marie-Anne, à la Maltière, Saint-Florent-des-Bois, 1831 (vues 22-24) ; visite de la borderie du Furet, de laquelle François, en 1879 (vues 25-27) puis, Auguste Ydier, en 1923 (vues 28-31) sont les fermiers, à Saint-Florent-des-Bois ; bail à ferme de la métairie de la Pêcherie (Nesmy/La Boissière-des-Landes), propriété de Charles-Louis de Tinguy à Louis Ydier, père et fils, 1840 (vues 32-36). Déclaration roturière rendue par Bonne de Montaudouin, dame du Chaigneau et autres lieux, héritière de René Montaudouin, seigneur de la Clairière et de dame Marie Bertrand, à Marie-Françoise Le Berton, veuve du marquis de La Chaize, Nicolas Cézar Léon Boscal de Mornac, à cause de sa seigneurie de Badiolle, suivie d'assignations à comparaître, 1758-1768 (vues 37-43). (ouvre la visionneuse)

        43 vues

        Présentation du contenu :

        La famille Ydier est issue d'un milieu agricole. Ses membres sont pour la plupart des cultivateurs et métayers. Dans le milieu du 18e siècle, Jacques Ydier est installé à la Bretinière au Bourg-sous-la-Roche, puis il demeure avec sa famille à la Maltière, à Saint-Florent-des-Bois. Ses descendants s'établissent à la Proutière, dans la même commune.


        • 1 J 2743 - 

          Article de presse de l'abbé Bousquet consacré à la disparition de l'abbé Pierre René Giraudet, aumônier vendéen volontaire des déportés, paru dans "Messages de l'aumônerie générale" du 30 juin 1945.

          Personne(s) : Giraudet, Pierre René (abbé)
          Matière : Déportation / Guerre 1939-1945 / Prêtre / Vendéen

        • 1 J 2734 - 

          Faire-part de décès du marquis Jean-Alexis-Marie de Lespinay, lieutenant à l'Etat-Major de l'infanterie divisionnaire de la 22e division, le 4 novembre 1918 à Vaux-Champagne (Ardennes).

        • 16 J 39 - 

          Diplôme délivré par la Loge féminine le Libre-Examen et les Hospitaliers de la Palestine réunis à Lucie Guérin, le 10 avril 1895 (1 p. photocopie).

          Modalités d'entrée :

          N°2015Pr035. Don Braud-Guillet, 2015


        • 1 J 3031 - 

          Cahier des charges d'adjudication des métairies de Château-Musset, à Saint-Sigismond et d'Ambreuil, à Coulon (Deux-Sèvres), 5 janvier 1812.

          Modalités d'entrée :

          Don Arch. dép. Deux-Sèvres, 1950


        • 1 J 2780 - 

          Papiers de famille Bedois. 1672-2000

          Modalités d'entrée :

          Don Bedois, 2000


          • (1 J 2780). "Généalogie des familles Bedois, Puichaud, Duplessis" et "Filiations Duplessis" / Pierre Bedois, 2000. - 18 p. dact. et 1 tableau.

            Typologie documentaire : Généalogie
            Personne(s) : Bedois (famille) / Puichaud (famille) / Duplessis (famille)

          • (1 J 2780). Grosse d'un contrat de mariage entre Jacques Lansier, sieur de la Bouthière, avocat au Parlement, juge ordinaire du comte de Palluau, fils de Jacques Lansier, sieur de la Marcelle et de Françoise Pelletier avec Hélayne Gazeau, fille de feu Richard Gazeau, sieur des Vrignolles et de Marie Javri, par devant Me R. Orieau, notaire de Palluau, 27 juin 1672 ; grosse d'un contrat d'arrentement consenti par Marie Moynard veuve Bourcier, de Vieillevigne, au profit d'Etienne Chardavoine, marchand à Legé, 31 janvier 1763 par devant Me Milleau, notaire à Rocheservière ; pièces d'une procédure mise en oeuvre par Robineau de la Chauvinière et autres contre les tenanciers du tènement des Embardières (Saint-Etienne-du-Bois) afin de récupérer les droits de terrage [1790-1791].

          • (1 J 2780). Jus Romanum, familiae erciscundae ; droit français, des obligations conditionnelles ; procédure civile, du délai de grâce : thèse pour la licence en droit / Casimir Puichaud, 1876. - Poitiers, Faculté de droit, impr. 66 p. dact.
            F. et C. Puichaud, " Lettres de madame Denise-Jeanne-Catherine de La Rochefoucault-Bayer", 1818-1839. - 35 p., dact. (tiré à part extrait des Bulletins de la Société de statistique, sciences, lettres et arts des Deux-Sèvres et préfacé par l'un des auteurs) (Denise-Jeanne-Catherine de Mauroy est l'épouse de Jean de La Rochefoucault-Bayer, pair de France).
            Fl. et C. Puichaud, "Procès-verbal de démolition de treize temples protestants du Poitou, conformément à l'arrêté du 6 août 1665", 1888. - 26 p., dact. (tiré à part des Mémoires de la Société de statistique, sciences, lettres et arts des Deux-Sèvres). Il s'agit des temples de Sainte-Hermine, Puybelliard, Luçon, La Chaume, Belleville, Le Boupère, Chantonnay, Saint-Gilles-sur-Vie, Mareuil, La Jaudonnière, Mouilleron, Saint-Fulgent, Lande-Blanche.
            Notes manuscrites sur le château des Bouchaux, la seigneurie des Thénies et des Roches-Baritaud ; tirés à part.

            Typologie documentaire : Mémoire
            Contexte historique : 19e siècle
            Titre(s) : Jus Romanum, familiae erciscundae / Lettres de madame Denise-Jeanne-Catherine de La Rochefoucault-Bayer / Procès-verbal de démolition de treize temples protestants du Poitou, conformément à l'arrêté du 6 août 1665
            Auteur(s) : Puichaud, Casimir

          • (1 J 2780). Pièces relatives au litige opposant les communes de Beaufou et Palluau sur la délimitation de leur territoire, 1771-an XII.

            Contexte historique : 2e moitié 18e siècle / 1er quart 19e siècle
            Lieu(x) : Beaufou / Palluau
            Matière : Contentieux / Cadastre

        • 1 J 2827 - 

          Papiers de famille Pascaud (Pacaud), de Champagné-les-Marais, 1735-1771 - 4 pièces.
          Le dossier est composé de grosses de minutes notariales et d'un acte sous-seing privé : transaction portant rétrocession du moulin de la Motte, d'une maison et de terres à Nalliers pour faute de paiement de rente de Pierre Pascaud à Jacques Bonnet, 1735 ; partage de la cabane de Lormeau-Mirande à Champagné, 1740 ; contrat de mariage Pierre Thubin, demeurant à Payré et de Marie Pascaud, demeurant à Champagné, 1753 ; bail à ferme d'une maison, bâtiments et terres à Chaillé-les-Marais, par Philippe Planchot à Michel Phelippon, 1771.

        • 1 J 3066 - 

          Livret individuel de mobilisation de Bréaud Zacharie Ferdinand (RSY, classe de mobilisation modifiée 1896, n° 931).

          Modalités d'entrée :

          Don Archives municipales Bressuire, 2017


        • 1 J 2195 - 

          L.A.S. de [Marie Louise Victoire de] Donnissan, marquise de La Rochejaquelein et d'Auguste [de la Ville de Beaugé], à Thouars ; 4 juin 1808. - 2 f. (3 p.), 36,8 x 24,3 cm.
          Elle regrette de ne pouvoir rendre visite à M. et Mme de Beaugé, prise par un "très grand procès" relatif à Clisson qu'on vient de lui intenter. Auguste interroge M. de Beaugé sur les évènements de la Guerre de Vendée pour répondre à M. de Beauchamp, historien : il s'interroge sur les dates des Conseils de Châtillon et des Herbiers.

          Document(s) numérisé(s) :

        • 1 Num 1/288-1-4 - 

          Papiers d'Arthur Guillemet (FLC, classe 1916, n°1269) né le 7 mars 1896 à Saint-Pierre-du-Chemin, apprenti horticulteur parti en compagnonnage en Allemagne et fait prisonnier civil le 4 août 1914 à Donaueschingen. Rapatrié en France le 13 octobre 1918, il rejoint aussitôt le service armé au 24e régiment d'infanterie coloniale. - 7 photographies, 5 documents personnels, 1 carte postale et 1 lettre. 1913-1919.

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt, 2015

          Typologie documentaire : Photographie / Portrait / Correspondance
          Contexte historique : 1914-1918
          Personne(s) : Guillemet, Arthur Antonin
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Arthur Antonin Guillemet dans le Dictionnaire des Vendéens


          • 1 - 

            (1Num1/288/1). Photographies d'Arthur Guillemet : portrait à 17 ans en civil (vue 1) ; posant avec un camarade pendant son compagnonnage à Orléans (vues 2-3) ; prisonnier civil en Allemagne pendant la guerre (vues 4-5) et groupes de prisonniers (vues 6-11) ; portrait en tenue militaire du 24e régiment d'infanterie coloniale après-guerre (vue 12). Les cartes postales qu'il avait sur lui au moment de son arrestation en août 1914 ont été tamponnées par les autorités allemandes. 1913-[1919]

            12 vues  - (1Num1/288/1). Photographies d'Arthur Guillemet : portrait à 17 ans en civil (vue 1) ; posant avec un camarade pendant son compagnonnage à Orléans (vues 2-3) ; prisonnier civil en Allemagne pendant la guerre (vues 4-5) et groupes de prisonniers (vues 6-11) ; portrait en tenue militaire du 24e régiment d'infanterie coloniale après-guerre (vue 12). Les cartes postales qu'il avait sur lui au moment de son arrestation en août 1914 ont été tamponnées par les autorités allemandes. 1913-[1919] (ouvre la visionneuse)

            12 vues


          • 2 - 

            (1Num1/288/2). Certificat de travail de l'établissement Picherit à Fontenay-le-Comte où Arthur a travaillé comme apprenti-jardinier en 1913 et qui a été tamponné par le bureau du commandant du camp de Holzminden (vue 1) ; certificat de travail de l'établissement Friedrich Sinai à Francfort-sur-le-Main (Allemagne) daté du 3 août 1914, la veille de son arrestation par les autorités militaires allemandes (vue 2).

            2 vues  - (1Num1/288/2). Certificat de travail de l'établissement Picherit à Fontenay-le-Comte où Arthur a travaillé comme apprenti-jardinier en 1913 et qui a été tamponné par le bureau du commandant du camp de Holzminden (vue 1) ; certificat de travail de l'établissement Friedrich Sinai à Francfort-sur-le-Main (Allemagne) daté du 3 août 1914, la veille de son arrestation par les autorités militaires allemandes (vue 2). (ouvre la visionneuse)

            2 vues


          • 3 - 

            (1Num1/288/3). Fragment du récit de sa deuxième tentative d'évasion durant l'hiver 1918 et des sanctions qui ont suivi. Jeté en cellule pour trois mois, il a notamment été frappé par le sergent du poste au bras gauche et a gardé des séquelles de ces coups (vue 1) ; chanson du prisonnier recopiée au crayon de bois sur une feuille (vue 2) ; document militaire du 24e régiment d'infanterie coloniale certifiant qu'Arthur Guillemet a bien été détenu comme prisonnier civil en Allemagne du 4 août 1914 au 11 octobre 1918 (vue 3). 1918-1919

            3 vues  - (1Num1/288/3). Fragment du récit de sa deuxième tentative d'évasion durant l'hiver 1918 et des sanctions qui ont suivi. Jeté en cellule pour trois mois, il a notamment été frappé par le sergent du poste au bras gauche et a gardé des séquelles de ces coups (vue 1) ; chanson du prisonnier recopiée au crayon de bois sur une feuille (vue 2) ; document militaire du 24e régiment d'infanterie coloniale certifiant qu'Arthur Guillemet a bien été détenu comme prisonnier civil en Allemagne du 4 août 1914 au 11 octobre 1918 (vue 3). 1918-1919 (ouvre la visionneuse)

            3 vues


          • 4 - 

            (1Num1/288/4). Carte postale envoyée par sa sœur Berthe le 18 mai 1915 alors qu'il est au camp d'Holzminden. Elle lui donne des nouvelles de ses frères, de la famille et lui envoie un colis de nourriture (vues 1-2) ; lettre envoyée le 7 août 1915 au père d'Arthur par Charles Kurtz un ancien camarade de détention, libéré en raison de son âge (62 ans). Il donne des nouvelles rassurantes d'Arthur mais évoque des conditions de vie très difficiles pour les prisonniers (vues 3-4).

            4 vues  - (1Num1/288/4). Carte postale envoyée par sa sœur Berthe le 18 mai 1915 alors qu'il est au camp d'Holzminden. Elle lui donne des nouvelles de ses frères, de la famille et lui envoie un colis de nourriture (vues 1-2) ; lettre envoyée le 7 août 1915 au père d'Arthur par Charles Kurtz un ancien camarade de détention, libéré en raison de son âge (62 ans). Il donne des nouvelles rassurantes d'Arthur mais évoque des conditions de vie très difficiles pour les prisonniers (vues 3-4). (ouvre la visionneuse)

            4 vues


        • 1 J 2826 - 

          Papiers de famille François Touzeau, de Bouin (grosses de minutes notariales, d'actes sous seing privé concernant des biens à Bouin et Bois-de-Céné). 1843-1859

        • 1 J 2802 - 

          Faire-part de décès de Victor-Marie de Chabot, le 28 mai 1904 et du comte Félix de Villebois-Mareuil, à Saint-Hilaire-de-Loulay, le 7 juin 1896. - 3 pièces. 1896-1904

          Présentation du contenu :

          Le faire-part de décès de Victor-Marie de Chabot est déjà numérisé dans la collection de faire-part Chabot, tome 8, p. 132, l'autre du comte Villebois-Mareuil l'est déjà dans la collection des Archives départementales, lettre V, p. 24.

          Modalités d'entrée :

          Don Arch. dép. de la Somme, 2013


        • 1 J 2825 - 

          Papiers de famille Luneau-Méchin de la Chillais, de Bouin (grosses de minutes notariales, d'actes sous seing privé concernant des biens à Bouin et à Bois-de-Céné). 1756-1856

        • 1 J 3040 - 

          Papiers Gustave Mignen, médecin à Montaigu : état des lieux de sa métairie de la Poupetière à Saint-Denis-la-Chevasse, 1887 ; acquêts de terres, 1892-1893. - 3 pièces. 1887-1893

        • 1 J 2749 - 

          Plan de l'hippodrome des Terres-Noires (1/2000e) à La Roche-sur-Yon du 5 avril 1908, programmes des courses du 2 juillet 1906 et 4 juillet 1910. 1906-1910

          Typologie documentaire : Plan
          Contexte historique : 1er quart 20e siècle
          Lieu(x) : Roche-sur-Yon, La
          Matière : Hippodrome

        • 1 J 2833 - 

          Mémoire de Marie-Eugénie Voineau Duplessis à l'intendant de Poitiers pour être déchargés, elle, ses frères et soeurs, du paiement de la taxe au 1/20e sur des terres situées à Montreuil-sur-Mer, 1780. - 3 pièces ms.

        • 1 J 2787 - 

          Permis de chasse délivré à Louis Coumailleau, demeurant à Château-Guibert, 18 novembre 1857.

          Modalités d'entrée :

          N°2015Pr037. Don Musée Payraudeau, 2015


        • 1 J 3064 - 

          Transcription des dispositions prises par le Président du conseil, du projet de loi sur l'accroissement des effectifs de la gendarmerie dans les départements de l'Ouest "théâtre de graves désordres depuis 1830...", extraits de la loi concernant les fonctions de police judiciaire attribuées aux commandants de compagnie et aux lieutenant de gendarmerie et de l'ordonnance portant règlement sur le service de la gendarmerie. - Carnet ms 36 p. signé Collin, Mouchamps, 17 octobre 1835.

          Modalités d'entrée :

          Don Eperdussin, 2017


        • 1 J 2832 - 

          Papiers de familles Buet et alliées, à Saint-Denis-la-Chevasse et aux Lucs-sur-Boulogne, 1703-1869.

          Modalités d'entrée :

          Don Jousset, 1956.

          Lieu(x) : Saint-Denis-la-Chevasse

          • (1J2832). Famille Buet. - Gestion de biens, Saint-Denis-la-Chevasse, 1703-1846.
            - Nicolas Buet : succession de René Ratouit, son beau-frère, 1703-1750 ; nomination de greffier des assises des fiefs et seigneuries de Jeanne Mauclerc à Saint-Denis-la-Chevasse (cachet de cire rouge), 18 déc. 1766 ; quittance de Mme Clemenceau veuve Marchegaysière, 1766.
            - Benjamin Buet (et Louise Mercier son épouse), fils de Nicolas Buet : quittances, baux, acquisitions, ventes, échange, inventaire après décès, partage, 1783-1825 ; procès-verbaux de visite des métairies de Montreuil, de la Maisonneuve et de la Durbellière, 1790-1791 ; baux à ferme de métairies (biens nationaux) : de la Pinière, de la Fumoire, de la Jaubretière, an V.
            - Pierre Buet, fils de Nicolas Buet : quitttance, 1787.
            - Rosalie Buet : succession de Gabriel Texier, son mari, et nomination d'un tuteur subrogé pour ses enfants mineurs, 1831- 1836.
            - Benjamin Buet : succession de Rose Raynard, sa femme, 19 oct. 1832 ; sa nomination d'adjoint au maire, 1840 ; reçus de contributions directes, 1835-1846.

          • (1J2832). Famille Texier. - Achats, rentes de biens situés communes de Saint-Denis-la-Chevasse, Les Lucs-sur-Boulogne, Mormaison et Venansault, par Gabriel-Jacques Texier, ses fils Jacques-Louis-Augustin et Aimé-Benjamin et sa belle-fille Rosalie Buet, veuve de Gabriel-Louis Texier, an IX-1846. - Successions de Jacques Mercier, René-Jacques-Augustin Texier, Marguerite-Madeleine Mercier, Jean Mercier (respectivement beau-frère, père, femme et beau-frère de Gabriel-Jacques Texier) et de Gabriel-Jacques Texier, quittances, 1806-1853.
            - Remplacement comme conscrit, pour le service militaire et dans le service de la garde nationale de Gabriel-Louis, Aimé-Benjamin et Jacques-Louis-Augustin Texier, 1809-1817.
            - Partages de biens communs, 1823-1836. - Visite de la borderie de la Graizaudière (Les Lucs-sur-Boulogne), 1832.

          • (1J2832). Famille Mercier. - Gestion de biens par Pierre et Jean Mercier, 1775-1835. - Succession de Marie-Claire, Pierre-André Haincaud et Marie Mercier, sa femme, 18 nov. 1817. - Convocation devant le conseil de préfecture des propriétaires de prairies intéressés par le barrage de Plessis-Buet sur la rivière de la Boulogne, pour non respect des conditions d'entretien définies par l'arrêté du 13 nov. 1838, 13 juin 1839.

          • (1J2832). Famille Gouraud. - Achat, reconnaissance de dette et état des inscriptions faites au bureau des hypothèques de La Roche-sur-Yon par Joseph Gouraud, de Saint-Denis-la-Chevasse, 1819-1827.

          • (1J2832). Autres familles. - Partage de biens entre Louis Bony, Charles et Pierre Bazin, héritiers de Marie Bazin, 1751. - Quittance d'une vente de bois à Alexis Ratouit, 29 mars 1799. - Acquisition de terres aux Lucs et Saint-Denis-la-Chevasse par Pierre Boussaud, Charles Remaud et Aimé Bossis, 1806-1839. - Partage de biens aux Lucs entre Pierre, René et Jean Rousseau et Pierre Vollard, 8 janv. 1811. - Procès-verbal de visite de la maison noble et dépendances de la Maisonneuve à Saint-Denis-la-Chevasse, [1780]. - Comptes du Plessis-Buet aux Lucs-sur-Boulogne, 1829. - Notes ms, affichette des nouvelles foires franches à La Jaudonnière, 1869.

        • 1 J 2788 - 

          Collection de faire-part de décès. - 17 pièces. 1953-1959

          Modalités d'entrée :

          N°2015Pr036. Don Poupeau, 2015


        • 1 J 2831 - 

          Papiers de famille Simon, Croix-de-Vie, 1714-1873.

          Modalités d'entrée :

          Don Simon, 1959.


          • (1J2831). Extraits d'actes de naissance et de baptême, grosses de contrat de mariage, testaments, procuration, successions et enterrement, 1714, 1753-1873, concernant les familles Orsonneau, Héraud, Mornet, Faveau (Favaud), Lucasson, Caillaud, Simon, Gaborit, Nicou, Grolleau, Crémoy. - Office de greffier de la baronnie de l'île de Rié (Saint-Hilaire-de-Riez) octroyé par Paul-Jérôme Phelypeaux à François Crémoy, 10 sept. 1754. - Quittance, 1772. - Vente d'une maison à Croix-de-Vie par Anthoine Gratton à Innocent Delavaud, 1767. - Arrêt rendu au comité de Pallluau entre Jean de Grateloup, curé de Notre-Dame-de-Riez, Jean Rabelot, marchand et les héritiers de Pierre Mercier, ancien curé de ladite Notre-Dame, 1760. - Arrêt rendu par la cour consulaire de Poitiers dans un litige opposant Modeste Denis et Louis Sallo, marchands, 1772. - Arrêt du sénéchal rendu en faveur d'Honoré François Goupilleau, notaire, et de François Robin, officier marinier contre Jean-Marie Nobiron, 1868. - Grosse d'un titre de rente due par Louise Naulleau veuve Bonnin à Catherine Caillaud, 1774. - Partage de la borderie du Petit Verger (Saint-Hilaire-de-Riez), 1789. - Bail à ferme, 1776. - Règlement pour la formation d'une société de commerce entre Y. Richard et C. Collinet (commune de Saint-Gilles-Croix-de-Vie), 1817. - Rétablissement d'un chemin communal sur un terrain privé : différend entre Pierre Simon et la commune de Croix-de-Vie, 1825-1848.

          • (1 J 2831). Laissez-passer délivrés à Pierre Peinson (cachets de cire rouge " municipalité du Havre de Vie " (Saint-Gilles-Croix-de-Vie), an II-an III (3 pièces). - Réquisitions d'effets, d'équipement et armement, (notamment à Luçon), par les armées de la République, an II-an IV (7 pièces).

          • (1 J 2831). Pièces se rapportant à l'activité municipale de P. Simon, adjoint au maire de Croix-de-Vie : "Souscription patriotique des femmes de France pour concourir à la libération des départements occupés", soutien local, 1872. - Convocations à une réunion du bureau de bienfaisance et correspondance, 1873. - Bail d'un terrain accordé à M. Glatigny-Quëmet, confiseur, pour y établir une "cabane de bain de mer", 1873.

        • 1 J 2979 - 

          Henri-Noël Parenteau, chirurgien, époux de Marie-Louise-Charlotte Pisagou Logerie, demeurant à Luçon : testament de sa femme, 23 janvier 1769 ; gestion de biens, 1812, 1813 ; cahiers de comptes, 1811-1814, 1816 ; partage de leur succession, 4 avril 1816. 1769-1816

        • 16 J 35 - 

          Généalogies des familles Ronsard, Le Fort, Girard de Villesaison, Balde de Saint-Morest et Toubeau de Maisonneuve (13 p. ms) ; article sur la fondation de la confrérie des marchands en 1473 à Vitré (2 p. dact.) ; château de Culan dans le Cher (1 p. dac. ill.) ; correspondance relative à l'Hôtel d'Asfeld et la plaque de la "Marmite des pauvres" à Saint-Malo (2 p. dact) (copies). 1986

          Modalités d'entrée :

          Don Buttin, 1986


        • 16 J 37 - 

          J. Jeannoir, "Généalogie musulmane" : article paru dans "La Voix du Retraité", n° 978. - 1 p. [1987]

          Modalités d'entrée :

          Don Suire, 1987


        • 1 J 2744 - 

          Généalogie et photographies d'Henri Pierre Félix Joseph Charrier (LRSY, classe 1894, n° 458), tué à Verdun en 1916 (copies). 2002

          Modalités d'entrée :

          Don Trieau, 2002

          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Henri Pierre Félix Joseph Charrier dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 3065 - 

          Livret individuel de mobilisation, classe 1909, livret de solde pour officier marinier et marin et fascicule de mobilisation 1938, de Guilloton Léon Henri Prosper (RSY, classe de mobilisation modifiée 1913, n° 1287), et photographies d'un couple [épicier-cordonnier à Longeville] et d'un groupe de militaires. 1909-1938

          Modalités d'entrée :

          Don Archives municipales de Bressuire, 2017


        • 1 J 2786 - 

          Michelle et Jacques Sultan, "Mémoires d'un luçonnais de 102 ans, année 2011". - 14 p. dact.
          Transcription de ses souvenirs de jeunesse, des Première et Seconde Guerres mondiales.

          Modalités d'entrée :

          N°2015Pr034. Don Sultan, 2015

          Lieu(x) : Luçon

        • 1 J 2829 - 

          Livre de comptes domestiques, 9 juill. 1880-[janvier] 1888. 1880-1888

          Modalités d'entrée :

          Don Pontoizeau, 1995


        • 1 J 3011 - 

          Procès-verbal de visite de la métairie de l'Audrière, à Chauché, appartenant à Félicité Baraud, demeurant à Chavagnes-en-Paillers, 3 mai 1819.

          Modalités d'entrée :

          Legs Mignen


        • 1 J 2828 - 

          Papiers de famille Logeais, La Roche-sur-Yon, 1777-1874.

          Modalités d'entrée :

          Don Roche, 1956


          • (1J2828). Louis Gréau, géomètre à La Roche-sur-Yon : extrait d'acte de baptême à La Chaize-le-Vicomte, 1777 ; reconnaissances de dettes par les époux Gréau, débiteurs, 1835-1838.

          • (1J2828). Jacques Logeais, "artiste-vétérinaire" à La Roche-sur-Yon : créances et saisies de biens, 1811-1826 ; location de jardins appartenant à la ville, 1823-1825 ; demande d'autorisation pour faire reconstruire la façade de sa maison et se mettre à l'alignement adressée au préfet, 15 mars 1828 ; concession de terrains à bâtir en ville faite à J. Logeais par Aimé Durand, aubergiste, 8 mai 1828 ; acquit de paiement pour servir à la circulation de 40 kg de sel, 23 juill. 1828.

          • (1J2828). Pierre-Louis Landreau, greffier signataire du procès-verbal de la nomination d'un expert, à la requête de l'abbé de Jard (Vendée), pour l'affermage du château de la Grange à Jard-sur-Mer et de la métairie de Saint-Nicolas, 24 juill. 1781. - Marie-Anne Landreau, veuve de Jacques Logeais : nomination d'un tuteur subrogé de ses quatre filles mineures par le conseil de famille, Pierre Tapon, meunier à Jard-sur-Mer, 18 nov. 1828 ; affermage à Germain Pelletier, boulanger à La Roche-sur-Yon, d'une maison pour y construire une boulangerie aux frais de la bailleresse, 1832 ; reçu pour paiement d'amende, 1834 ; bail d'une maison rue de Saumur à Arnaud, sabotier, 1844 ; appointements du sacristain Bastien de l'église de La Roche-sur-Yon, 1844. - Benjamin Landreau, propriétaire à la Touche (Saint-Martin-de-Brem) : choix d'un garde, François Renolleau, pour ses propriétés situées commune d'Olonne-sur-Mer, 27 janv. 1867 ; demande de L. Rousseau pour être nommé titulaire d'un débit de tabac, 28 sept. 1869, à Aizenay ; achat d'un marais à sel et à poissons dit "marais prieur" et deux parcelles de terre (Saint-Martin-de-Brem), 1874 ; saisie de biens appartenant à Auguste Menard, cultivateur, son débiteur (Saint-Nicolas-de-Brem et Brétignolles), 1874.

        • 1 J 3012 - 

          Famille Barbier, fief de la Tauvrenière (Corbaon puis Château-Guibert) :
          Hommage rendu par Marie-Jeanne Gendronneau, veuve Barbier, à l'abbesse de Fontevrault, 9 juin 1746 (copie) ; requête de Pierre-Marc Barbier, son fils, s'opposant au paiement d'une surtaxe des droits de francs-fiefs des dépendances nobles de la maison du Retail et dudit fief, 15 février 1757 ; état nominatif des possesseurs de terres situées audit fief et sujettes à terrage à la sixième partie des fruits, appartenant à Pierre-Marc Barbier, XVIIIe s. ; quittance d'un tonneau de froment de rente donné par Moreau la Mentellerie à Barbier le jeune, 10 pluviôse an X (30 janvier 1802) ; reconnaissance de dette par Louis Petiteau au Champ-Saint-Père, envers Victor-Alexandre Barbier, de Sainte-Gemme-la-Plaine, pour le prix de ferme de la métairie de la Tauvrenière, 17 pluviôse an XII (7 février 1804). - 6 pièces. [1746]-1804

        • 1 J 3028 - 

          Bail à ferme pour sept années de la métairie de la Bourlière à Sérigné, par Charles Gourrin à Christophe et Louis Bobin père et fils, 19 août 1806 ; sommation et citation à comparaître pour mauvaise exploitation de ladite métairie, 1811, 1819. - 3 pièces. 1806-1819

          Modalités d'entrée :

          Don Arch. dép. Deux-Sèvres, 1950


        • 89 Fi 404 - 

          Reçu pour les frais de succession de Pierre Bouhyer, 23 février 1801. Avertissement des contributions directes dues par le curé [Ferdinand] Coudrin sur la commune de Treize-Septiers, 1946. Ensemble de 24 cartes postales (liasse non numérisée). 1801-1946

          Modalités d'entrée :

          Don Soulard, 2016.


        • 1 J 2777 - 

          Articles de presse consacrés à l'enseignement libre et aux mariages religieux [années 1950-1960] ; discours de Mme Louis Goarant-Astoul sur l'éducation chrétienne, lors d'un meeting au Sacré-Coeur le 6 avril 1946 (5 p. ms) ; éloges funèbres et copie d'article de presse à l'occasion du décès de Louis Goarant, fervent défenseur de l'école libre, en décembre 1984. 1946-1984

          Modalités d'entrée :

          Don CVRH, 2011


        • 1 Num 1/292-201 - 

          Feuille de route du soldat Pierre Jean Brosseau, originaire de La Flocellière, appartenant au 56e Régiment, 1808.

          4 vues  - Feuille de route du soldat Pierre Jean Brosseau, originaire de La Flocellière, appartenant au 56e Régiment, 1808. (ouvre la visionneuse)

          4 vues

          Modalités d'entrée :

          Prêt Dominique Brosseau, 2015


        • 1 J 3038 - 

          Jacques et Claude Devaud père, papetiers à Saint-Hilaire-de-Mortagne : arrentement du petit moulin à papier situé au tènement de l'Eraudière, en faveur de Gilles Jardin (ou Jardain), garçon papetier et Jeanne Martin sa future femme, saleronne papetière, par devant Hullin, notaire à Mortagne-sur-Sèvre, 25 novembre 1785 ; lettre patente reconnaissant Jacques Leger Jeanneau, maître papetier comme propriétaire incommuable des biens acquis de Claude Devaud, à Saint-Hilaire-de-Mortagne, 29 décembre 1791 ; quittance d'amortissement de rente délivrée à Jacques Devaud, par Jacques Godet, marchand à La Verrie, 11 juillet 1806. 1785-1806

          Lieu(x) : Saint-Hilaire-de-Mortagne
          Matière : Moulin à eau / Papeterie
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir les notices biographiques de Claude et Jacques Devaud dans le Dictionnaire des Vendéens (Dictionnaire des maîtres et marchands papetiers de la Sèvre nantaise (Bas-Poitou), XVIIe-XVIIIe siècles)


        • 1 J 2742 - 

          Faire-part de mariage d'Auguste Brin, de Mortagne-sur-Sèvre, sous-lieutenant au 4e bataillon de l'air, et de Solange Bregeon, d'Ardelay, le 22 juillet 1935 à Mortagne-sur-Sèvre.

        • 1 J 3020 - 

          Papiers de famille Guérin, Cugand. 1808-XXe siècle

          Modalités d'entrée :

          N° 2016Pr050. Don Guérin, 2016


        • 1 J 2775 - 

          Journal quotiden d'Edouard Caby, musicien auteur compositeur à La Roche-sur-Yon, 1929. - 272 p. ms

          Modalités d'entrée :

          Don Gibouin, 2009


        • 89 Fi 407 - 

          Ordre d'appel sous les drapeaux délivré à Jean Jacques Pierre André Babu (RSY, classe 1908, n° 1861) en 1913 et carte de ravitaillement destiné [au même soldat] par le chef de camp du Bois de Boulogne du Centre d'Instruction Automobile d'Artillerie Lourde, 1918. 1913-1918

          Matière : Guerre 1914-1918 / Soldat

        • 1 J 2817 - 

          Liste nominative des détenus natifs de la Vendée, à la maison centrale de détention de Fontevraud, du 1er août 1814 au 18 oct. 1816, 1998 - 3 p. dact.

          Modalités d'entrée :

          Don Foare, 1998


        • 1 J 2741 - 

          Certificat d'examen de grammaire décerné à Léon Bouhier (né le 14 octobre 1847 à Challans), élève de 4e au lycée impérial de Nantes, le 25 août 1863.

          Typologie documentaire : Diplôme
          Contexte historique : 19e siècle
          Matière : Enseignement

        • 1 J 2186 - 

          Album sur des fêtes yonnaises au début du 20e siècle constitué par Eugène Édouard Julien Guillet (1877-1944), épicier à La Roche-sur-Yon : comité des fêtes (vue 1), fête des fleurs de 1912 (vues 2-3), fêtes du centenaire de 1913 (vues 4-10), Mi-Carême de 1922 (vue 11), fête des fleurs de 1923 (vues 12-14), Mi-Carême de 1926, 1928-1930 (vues 15-20), autres fêtes non datées (vues 21-31), fête des fleurs de 1930 (vues 32-34), groupe d'hommes de la classe 1897 de La Roche-sur-Yon (photographié par L. Amiaud, vue 35), accompagné d'une notice généalogique sur la famille Guillet-Galipaud (vues 36-38). XIXe-XXe siècles

          Présentation du contenu :

          Des membres de la famille d'Eugène Guillet et de son épouse Marie Galipaud figurent très probablement sur les clichés, notamment leur fils, Henri, identifié (vue 25, à gauche) aux côtés de MM. Petit et Ragot (2e et 3e en partant de la gauche). L'épicerie Guillet-Galipaud, située au carrefour du boulevard Louis Blanc et de la route des Sables, apparait sur les photos (vues 5, 8, 17 et 32). Les commentaires entre guillemets sont des extraits de journaux retranscrits.

          Modalités d'entrée :

          N° 2016Pr019, Don Guillet, 2016

          Document(s) numérisé(s) :

        • 16 J 42 - 

          Correspondance adressée à Henry Polycarpe Texier de Saint-Germain (ancien émigré) : lettre de Coquillaud contestant la restitution de la métairie des Laiteries à La Meilleraie-Tillay, vendue comme bien national, 12 nivôse an X ; lettres du préfet relatives à la levée de séquestre de ses biens, 12 et 14 frimaire an XIV ; correspondances du bureau de l'enregistrement de Pouzauges relatives à la restitution de ses biens et des sommes à percevoir pour régularisation 1806-1808 ; correspondances du préfet et du sous-préfet à Louis Charles Texier de Saint-Germain, maire de La Meilleraie-Tillay, relative aux travaux de restauration et à l'acquisition de l'église, 1827-1828. - (Photocopies). an X-1828

          Lieu(x) : Meilleraie-Tillay, La

        • 1 Num 1/292-202 - 

          Menu du déjeuner organisé pour la journée du 28 mars 1935, au cours de laquelle le président Herriot inaugure, à Luçon, un pavillon de l'hôpital, l'établissement de bains-douches et la statue de Richelieu.

          1 vue  - Menu du déjeuner organisé pour la journée du 28 mars 1935, au cours de laquelle le président Herriot inaugure, à Luçon, un pavillon de l'hôpital, l'établissement de bains-douches et la statue de Richelieu. (ouvre la visionneuse)

          1 vue

          Modalités d'entrée :

          Prêt Dominique Brosseau, 2015

          Typologie documentaire : Menu
          Lieu(x) : Luçon

        • 1 J 2773 - 

          Journée de formation organisée par le Diocèse de Luçon (service Chrétien pour les relations avec les autres religions) sur le thème "Chrétiens et musulmans, quelle rencontre possible ? Mieux connaître l'islam pour vivre ensemble", à La Roche-sur-Yon, 12 janvier 2008.
          (Programme, interventions diverses dont celle du Père Roger Michel, repères chronologiques sur l'islam, sourate du Coran).

        • 1 J 2774 - 

          Généalogie de Lorgeril, du Xe s. au XIVe s. - Tableau avec armoiries. 2008

          Modalités d'entrée :

          Don comte de Lorgeril, 2008

          Typologie documentaire : Généalogie
          Personne(s) : Lorgeril (famille de)
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          143 J - Archives de Lorgeril (1530-XXe)


        • 1 J 2754 - 

          Livre de roulage de Louis Robuchon, voiturier à L'Orbrie, 1er janv. 1839-1857. - 53 p. ms. an X-1857

          Modalités d'entrée :

          Don Michel, 1995


        • 1 J 2803 - 

          Archives familiales de Mélanie Joséphine Bürckel épouse de Jules Pauphilet : livret de famille tenu en 1906, bulletin de décès de son époux Mort pour la France en 1915, certificat d'attribution de la médaille militaire en 1923, livre-journal de recettes tenu par Mme Pauphilet, gérante d'une épicerie-mercerie à La Roche-sur-Yon de 1920 à 1923, quittances de paiement d'impôt en 1922 ; reçu pour frais de cession de fonds de commerce en 1918 ; bail d'un appartement à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en 1939. 1906-1939

          Modalités d'entrée :

          N° 2013Pr010, Don Piar, 2013


        • 1 J 2986 - 

          Accessits d'histoire-géographie-physique, de grammaire et d'instruction religieuse obtenus par Melle L. Travers, élève à l'Institution de Melle du Garreau à La Roche-sur-Yon, 29 juillet 1882. - 3 pièces impr. et ms., 135 x 94 mm.

          Modalités d'entrée :

          Don Coffineau, 1980

          Typologie documentaire : Diplôme

        • 1 J 2805 - 

          Livret militaire de Prosper Louis Boisliveau (FLC, classe 1921, n° 437), prescription médicale (1926), certificat d'incorporation à la 179e compagnie muletière, 18e escadron du Train, 8 sept. 1939, certificat de décès le 21 février 1953, une médaille. 1901-1953

          Typologie documentaire : État de service

        • 1 J 3067 - 

          Transcription dactylographiée des carnets de guerre d'Eugène Marie Augustin AUNEAU (RSY, classe 1906, n° 755), 1915-1919, réalisée par son petit-fils Joseph Mornet, 160 p. ill.

          Modalités d'entrée :

          N° 2017Pr049. Don Mornet, 2017

          Typologie documentaire : Journal
          Matière : 1914-1918 / Soldat / Guerre 1914-1918
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Eugène Marie Augustin dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 2779 - 

          Collection de faire-part de mariages, 1859-[1925]. - 13 pièces.
          (Il s'agit des familles de La Fleuriaye/Kerguern/Bougan, de La Bassetière/d'Aviau de Ternay, Le Maignan de l'Ecorse/de La Chevasnerie/de Boisfossé, de La Roche-Saint-André/de Lauzon, de Baudry d'Asson/de Coral, de Béjarry/de Suyrot, Jacobsen/le Nepvou de Carfort/de Tinguy du Pouët, de Tinguy de la Giroulière/Jacobsen, Surineau/de Villars).

          Modalités d'entrée :

          Don, 2012


        • 1 J 2990 - 

          Jugement en faveur de M. Joguet, directeur de l'école privée de Moutiers-sur-le-Lay, opposé au ministère public, et relatif à l'emploi des moniteurs ou auxiliaires dans l'enseignement primaire, 28 juillet 1913.

        • 1 J 2778 - 

          Michel Graglia, "1914-1918, d'un monde à l'autre - les affiches font l'histoire", 2011. - 46 p. illustrées de 139 affiches.
          Catalogue de l'exposition qui a eu lieu à Beaune (galerie Graglia) du 18 novembre au 31 décembre 2011 (copie).

          Modalités d'entrée :

          Don, 2011

          Typologie documentaire : Catalogue d'exposition / Affiche
          Contexte historique : 1914-1918
          Matière : Guerre 1914-1918

        • 1 J 3069 - 

          Correspondance envoyée de Montargis par René Véronneau à ses parents, M. et Mme Léon Véronneau de Saint-Mesmin, le 28 août 1940, et d'un camp de prisonniers M-Stammlager III A (Allemagne) le 27 juin 1944 ; correspondance d'Yves et Simone Pipaud à leur fils Robert Pipaud, sergent chef, prisonnier au stalag VII A (Allemagne), 5 novembre 1942. 1940-1944

        • 1 J 2809 - 

          Faire-part de décès de Mme Albertine Boudoin, épouse Victor Bunout, à Luçon, le 17 septembre 1922.

        • 1 J 2735 - 

          Copie du récit de Germain Regnaudineau, curé de Challans, de l'expédition de Louis XIII et de son armée contre Soubise dans la région de Saint-Gilles, du 14 au 16 avril 1622, et de la destruction du château de La Garnache sur ordre du roi, qu'il a porté sur le registre des baptêmes de sa paroisse. - 3 p. ms. XIXe siècle

          Présentation du contenu :

          Ce récit est repris dans l' "Histoire du monastère et des évêques de Luçon" t. I, p. 411-413 d'A.-D. de La Fontenelle de Vaudoré (BIB 2409/1-2).

          Contexte historique : 1er quart 17e siècle
          Lieu(x) : Vendée (Nord-Ouest)
          Matière : Guerres de Religion

        • 1 J 2992 - 

          Papiers Alfred Brabant (chauffeur de Georges Clemenceau)
          - Police d'abonnement à l'électricité pour une maison à Jard-sur-Mer, 1928 ; facture des travaux effectués sur la tombe de Clemenceau au Colombier à Mouchamps, 1933 ; facture et quittance pour un caveau à Saint-Vincent-sur-Jard, traitement, 1942. 1928-1942

        • 1 J 3039 - 

          Déclaration rendue par Nicolas Buet, fermier à Chauché, à Jeanne-Renée Bertrand, veuve de Pierre-François Mauclerc, à cause de sa métairie du Châtenay, à Saint-Denis-la-Chevasse, par devant Audureau, notaire audit Saint-Denis, 24 août 1767 (Minute originale).

        • 1 J 2993 - 

          Transcription du certificat de fait d'armes de Mathurin Musseau, natif de Bouin, second sur la gabarre "La Marie-Claire", contre la flotte anglaise le 5 vendémiaire an IV (27 septembre 1795) devant Noirmoutier, 8 frimaire an XIII (29 novembre 1804), et correspondance afférente, 1961. - 7 pièces. [1961]

        • 1 J 3073 - 

          Notes sur l'histoire de la famille Chauviteau, originaire de l'Ile-d'Yeu, établie à Cuba, à la tête de plusieurs plantations de café, 18e-19e s., généalogie, 6 p. imp., ill. XXIe siècle

          Modalités d'entrée :

          N° 2018Pr016. Don Chauviteau, 2018


        • 1 J 3074 - 

          Portraits de Pierre Leger en uniforme du 114e R.I. et posant avec ses camarades. Lettre envoyée du front, 12 janvier 1918.

          Présentation du contenu :

          Pierre Séraphin Leger est né le 11 juillet 1893, à Chemellier (Maine-et-Loire) et tué à la guerre, le 25 avril 1918.

          Importance matérielle : 5 photographies positives, noir et blanc, dont 4 sur imprimé de cartes postales ; une lettre manuscrite.
          Modalités d'entrée :

          Don, 2013

          Contexte historique : 1914-1918
          Matière : Soldat

        • 1 J 2891 - 

          Dépôt d'une procuration passée à Guadalajara (Mexique), par Pierre-Joseph Duverger et son gendre Nicolas-Louis-Léopold Dérode, en vue de régler la succession de Marie-Anne-Louise Hucheloup, épouse du premier, par devant Me Guitton, notaire à La Roche-sur-Yon, 19 octobre 1864. - 2 pièces.

          Modalités d'entrée :

          Don Coffineau, 1981


        • 1 J 2969 - 

          Simon-Nicolas Tiffereau, propriétaire cultivateur à Puyravault : états des inscriptions hypothécaires prises contre lui, 1814 ; sursis de paiement de créances et hypothèque sur un pré, par devant Hérard, notaire à La Rochelle, 1814, 1818 ; affiche de la vente par adjudication d'une maison sise à La Rochelle le 27 juin 1821. - 5 pièces. 1814-1821

        • 1 J 2843 - 

          Carnet de guerre et sa transcription dactylographiée augmentée de cartes du théâtre de la guerre, photographies et portrait d'Armand-Aimé-Ferdinand Tessier (RSY, classe 1905, n° 1242). 1914-1945

          Modalités d'entrée :

          N°2016Pr032. Don Duclos, 2016

          Typologie documentaire : Journal
          Matière : 1914-1918 / Soldat / Guerre 1914-1918
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Armand Aimé Ferdinand Tessier dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 2885 - 

          Certificat d'état civil de Louis Moynardeau, fils de Jean Moynardeau et Louise Rabiller, demeurant à Beaufou, 24 mars 1811 ; permis de chasse délivré à Léopold Lachèze, notaire à Floirac (Lot), 26 septembre 1891. 1811-1891

          Modalités d'entrée :

          Don Coffineau, 1977


        • 1 J 2870 - 

          Papiers militaires du caporal Pierre-Jean-Luc Demigné, né le 4 avril 1799 à Angles, domicilié à Longeville : congé de service de l'armée active délivré par le 58e régiment d'infanterie de ligne de Mont-Louis, décembre 1825 ; feuille de route pour rentrer dans ses foyers, 28 décembre 1825-1826 ; billet de sortie de l'hôpital militaire de Villefranche (Pyrénées-Orientales), 9 janvier 1826.

          Modalités d'entrée :

          Don Boiral, 1975


        • 1 J 2940 - 

          André-Charles de Hillerin, de Fontenay-le-Comte : comptes de tutelle de ses deux petits-enfants, Anastasie-Virginie-Désirée et Marc-Charles, 1848-1862 ; liquidation de la communauté de biens existant entre lui et feue Catherine Thibaut, sa femme, 1859. - 3 pièces.

        • 1 J 2942 - 

          Avis défavorables à la demande d'emploi de contrôleur de la marque d'or et d'argent en Vendée, faite par Hypolite Grimaldi, orfèvre à Fontenay-le-Comte, mai-juin 1816. - 5 pièces.

        • 1 J 2904 - 

          Inscription d'une hypothèque sur une borderie et ses dépendances, à Saint-Hilaire-le-Vouhis, comme garantie de remboursement de la créance faite par Françoise Gaborieau à Antoine Savarit, 25 mars 1814.

          Modalités d'entrée :

          Achat à la librairie Bellanger, 1984.


        • 1 J 2893 - 

          Papiers de famille Jousbert du Landreau
          - Pierre-Marie Jousbert du Landreau, de Niort : constitution de rente en faveur de Marthe Gaudicheau, demeurant à Fontenay-le-Comte, 12 oct. 1819, quittances de Marthe Gaudicheau, 1819-1820, 1836.
          - Marie-Alexandre Jousbert du Landreau ép. Grellet des Prades, demeurant à Souché et Gédéon-Marie Jousbert du Landreau, de Niort : acquisition d'un quart dans leur part des droits auxquels peut prétendre Amable-Louis de Janvre, de Saint-Maixent, prêtre conventuel de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, en vertu de la loi du 26 avril 1825 indemnisant les émigrés, auprès de Gédéon Amant Parfait et Daniel Victoire de Janvre, demeurant à Niort, 11 août 1825. 1819-1836

          Modalités d'entrée :

          Don Coffineau, 1981


        • 1 J 2911 - 

          Extraits des registres paroissiaux de Soullans relatifs à la famille Draon et aux familles alliées : Guesneau, Laidin, Prudhomme et Crochet, 1737-1786. - 11 p. dact. 1986

          Modalités d'entrée :

          Don Giraud, 1986


        • 1 J 2910 - 

          Joseph-Marie Guerry de La Fortinière, Chavagnes-en-Paillers : "Livre des comptes, état des revenus de ma femme et des miens en rentes, fermes et des gages des domestiques, créances, dettes, et ce à compter de la Saint-Georges, 23 avril 1799 (4 floréal an 7) ", 1799-1817, 78 p. ms ; procès-verbaux de visite des métairies de l'Ulière, 5 messidor an V, et de la Barre à Chavagnes-en-Paillers, 22 germinal an XI, de la Cantinière à Saint-Martin-des-Noyers (28 floréal an XI) ; 2 p. ms de recettes médicinales.

          Modalités d'entrée :

          Don Coffineau, 1974


        • 1 J 2894 - 

          Papiers de famille Snider-Gaud, La Roche-sur-Yon, XIXe s.
          Laurent Snider, époux de Félicité Legendre, veuve en premières noces de Pierre-Benjamin Gaud : liquidation de communauté et successions de Pierre-Benjamin Gaud et Antoine-Alfred-Benjamin Gaud, père et fils, 18 février 1859 ; inventaire après décès et vente d'une propriété située à La Roche-sur-Yon, comprenant un fond de commerce de vins en gros et provenant de sa succession, 23 septembre 1881 ; quittance concernant la succession de sa femme, 10 janvier 1882. 1859-1882

          Modalités d'entrée :

          Don Coffineau, 1982


        • 1 J 2953 - 

          Diplôme de licencié en droit délivré à Pierre-Eugène-Joseph de Fontaine, né à Fontenay-le-Comte en 1825, 28 août 1849.
          Copie XIXe s. délivrée par la mairie de Fontenay-le-Comte avec copie de sa réception au serment d'avocat en 1850 au dos. [XIXe]

        • 1 J 2922 - 

          Mémoire adressé au préfet de la Vendée par les familles Dumottier de La Fayette et De Turpin-Crissé, demeurant à Paris et en Seine-et-Marne, propriétaires des prés-marais situés sur les rives de la Sèvre Niortaise, en litige avec les habitants des communes de Benet, Coulon, Saint-Sigismond (section du Mazeau), dont dépendaient autrefois ces terres, et réglementation des droits d'usage, de 1470 à 1837, [XIXe siècle s.]. - 10 p.

          Modalités d'entrée :

          Don Arch. dép. de la Vienne, 1985


        • 1 J 2901 - 

          Timothée-Charles-Modeste Espinasseau : arrentement de la métairie noble des Giraudières, sise à Saint-Hilaire-le-Vouhis, appartenant à Charles Léonard Barthélémy de Verteuil, 1768 ; acquêt de la maison des Giraudières audit de Verteuil, 1772 ; ratification de la vente par lettre royale scellée au cachet du présidial de Poitiers, de la maison noble et métairie des Giraudières à Charles Vexiau le 3 juin 1783, 1787 ; ratification de l'amortissement de la rente et quittances sur ladite métairie par Charles Vexiau, 1784-1788 ; paiement de frais de procès contre Pierre Arrivé, 24 janvier 1786. 1768-1788

          Modalités d'entrée :

          Achat à la librairie Bellanger, 1984.


        • 1 J 2909 - 

          Album intitulé "Propriété de Mr et Mme C. Tétaud, Logis des Ruffinières, 85 La Roche-sur-Yon"., comprenant l'historique du logis, des relevés cadastraux et photographiques, plans et cartes. - 16 p., 295 x 420 mm. 1982

          Modalités d'entrée :

          Don Dupont, 1982.


        • 1 J 2927 - 

          Note du ministère de la Marine et des Colonies relative à la suppression des douves à poissons du littoral vendéen, notamment la pêcherie Messager aux Sables-d'Olonne. [1857]

          Modalités d'entrée :

          Don Dauvergne, 1982


        • 1 J 2899 - 

          Dhondt Léopold-Jean, employé des Chemins de fer du Nord (Amiens) : acte de naissance à Nieul-le-Dolent, 14 juin 1842 ; conseil de la famille Sochteman visant à consentir à son mariage avec la mineure Léonie-Sophie-Mélanie Sochteman, demeurant à Amiens, 16 mai 1865. 1842-1865

          Modalités d'entrée :

          Don Arch. dép. de la Somme, 1984


        • 1 J 2907 - 

          Diplôme de bachelier ès-lettres délivré à Jean-Baptiste-Franklin Vidal, natif de Sainte-Hermine, 24 mai 1825.

          Modalités d'entrée :

          Achat à la librairie Bellanger, 1984.


        • 1 J 2924 - 

          Pièce de procédure opposant Eugène Gouin, sénateur et banquier à Tours, acquéreur du domaine de Malitourne à Luynes (Indre-et-Loire) aux créanciers de René-Clément-Hippolyte de Jousbert du Landreau (Angers), dont la saisie immobilière a été convertie en vente volontaire, 29 novembre 1888. - 54 p.

          Modalités d'entrée :

          Don Potet, 1980.


        • 1 J 3061 - 

          Diplôme de réception comme Compagnon menuisier du devoir attribué à Sébastien Durant dit Poite-vin, né à La Mothe-Achard, 7 avril 1844.

          Modalités d'entrée :

          Don anonyme, 2017


        • 1 J 2915 - 

          Fichier des livres de la bibliothèque de M. Pilastre, non conservés aux Archives départementales et concernant la Vendée et le Poitou, XXe siècle s. - 180 fiches ms.

        • 1 J 2836 - 

          Papiers de famille Mercier (de) Valenton, Les Sables-d'Olonne, XVIIe-XIXe s. 1653-1913

          Modalités d'entrée :

          Don Nortier, 1978


        • 1 J 2835 - 

          Papiers de famille Dupleix, Les Sables-d'Olonne et Beauvoir-sur-Mer, XIXe siècle s.
          Notes généalogiques sur les branches aînée et cadette, XIXe s., 18 et 2 p. ms. ; extraits d'acte de naissance de Rose-Osmane-Joséphine Dupleix (17 fructidor an II), de décès de Rose-Osmane Duret de la Fraudière épouse Dupleix, sa mère (25 germinal an III), et de Guillaume Dupleix, son père (24 février 1809), à Beauvoir-sur-Mer, 1818.

          Modalités d'entrée :

          Don Nortier, 1978

          Typologie documentaire : Généalogie
          Personne(s) : Dupleix (famille)

        • 1 J 2890 - 

          Testament d'Henri-Edouard Tireau, clerc de notaire demeurant à Napoléon-Vendée (La Roche-sur-Yon), fils de Bénigne Henriette Désiré Boisson épouse Orrillard, 25 mai 1864 (enveloppe avec cachets de cire rouge).

          Modalités d'entrée :

          Don Coffineau, 1981


        • 1 J 2977 - 

          Transcription du testament de Jehan Peltier, curé de Chambretaud, 16 août 1460. - 2 ex., XXe siècle s.

          Modalités d'entrée :

          Don Arch. Dép. Maine-et-Loire, 1954


        • 1 J 3059 - 

          Carte de membre des gardes civiques républicaines du lycée de La Roche-sur-Yon, au nom de Michel Bailly, des Essarts. - 1 photographie. 1944-1945

        • 1 J 2916 - 

          Papiers militaires de François-Marie-Louis-Auguste Gellereau (né en 1891 à Luçon), médecin : livret militaire, états de service, 1914-1919 ; ordre de mobilisation, juin 1939 ; démobilisation, juillet 1940 ; mutation, ordre de mission, certificats de position, laissez-passer FFI, affectation au centre départemental de libération des prisonniers de guerre de Bordeaux, 1945. 1914-1945

          Modalités d'entrée :

          Don de la Conservation des Musées, 1988.

          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique de François Marie Louis Auguste Gellereau dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 3053 - 

          Papiers de famille Fleury, autres pièces :
          - Famille Tillier, Sainte-Hermine : extraits d'actes de publication de mariage et de décès, 1807-1839 (4 pièces)
          - sentences du juge de paix et du tribunal de première instance condamnant les époux Bély-Poitevineau, demeurant à Chantonnay, à rembourser leurs dettes, 1908. 1807-1908

        • 1 J 2978 - 

          Papiers de famille Pellizati :
          - Gestion de biens, 1788-1895.
          - Dominique Pellizati, médecin, demeurant à Talmont, époux de Marie-Sophie-Delphine Bousseau, demeurant à Bourbon-Vendée (La Roche-sur-Yon) : contrat de mariage, 22 janvier 1818.
          - Léonide-Sophie-Alexandrine Pellizati (Napoléon-Vendée), veuve Buet, épouse Claude-Armand Gouraud : contrat de mariage, 6 février 1860 (acte incomplet).

        • 1 J 2049 - 

          Pierre Sorin (RSY, classe 1908, n° 947) est né le 7 mai 1890 à Palluau et il est conducteur d'autos. Ses parents travaillent au château de la Naulière. [1914]-[1919]

          Collation : 5 photographies positives, noir et blanc, dont 3 sur imprimé de cartes postales ; une carte postale ; 2 documents d'archives.
          Modalités d'entrée :

          Don, 2013

          Contexte historique : 1914-1918
          Matière : Soldat
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique de Pierre Clément Théophile Sorin dans le Dictionnaire des Vendéens.


        • 1 J 2553 - 

          Objets : 2 bagues de pigeon voyageur ; 2 broches, l'une du double coeur vendéen avec l'inscription "Pour Dieu, pour la France, bat le coeur de Vendée", l'autre, avec l'inscription "Espoir et Salut de la France" entourant un coeur ensanglanté surmonté d'une croix.

          Modalités d'entrée :

          Don Grassin, 2014


        • 16 J 13 - 

          Projet de rapport à l'empereur sur la pacification de la Vendée rédigé par Joseph Fouché [15 juin 1815]. - 2 p. ms. (photocopie). [1815]

          Modalités d'entrée :

          Document proposé en vente publique en 2009


        • 1 J 2485 - 

          "Réponse aux calomnies publiées par Joseph-François-Élisabeth Guillou Du Bretin dans un écrit imprimé, 1er févr. 1821". - [1821], 16 p.
          Dans ce libelle, l'auteur, un prêtre défroqué, réfute les accusations de Guillou d'enrichissement malhonnête.

          Modalités d'entrée :

          Don Pilastre, 1963

          Titre(s) : Réponse aux calomnies publiées par Joseph-François-Élisabeth Guillou Du Bretin dans un écrit imprimé, 1er févr. 1821

        • 1 J 2551 - 

          Vente par Louis Libaud, vigneron demeurant à la Favrie de Saint-Philbert-de-Bouaine, à Pierre Sauvaget, laboureur demeurant à Painfaux de Saint-Philbert-de-Bouaine, d'une pièce de vigne au tènement de la Favrie, 30 septembre 1822.

          Modalités d'entrée :

          Don, 2008


        • 16 J 4 - 

          Acte de donation par Madame la marquise de La Rochejaquelein à ses enfants, le 27 mars 1841, passé devant Me Bordas, notaire (acte conservé aux Archives du Loiret, 3 E 42045, photocopie).

          Modalités d'entrée :

          Don, 2007


        • 1 J 2317 - 

          Cahier manuscrit, vraisemblablement d'un militaire, contenant des chansons, des poèmes, des parodies de sermons, des saynètes et des recettes. [1850]

          Modalités d'entrée :

          Don Deriquehem, 2005

          Typologie documentaire : Poème / Chant
          Contexte historique : 19e siècle

        • 16 J 7 - 

          Arrêté de nomination de Jean Pierre Berton, instituteur primaire à Foussais, 31 août 1846 (photocopie).

          Modalités d'entrée :

          Don Lardy, 2011


        • 1 J 2664 - 

          Jeanne-Marie-Léonie Gallet (épouse Griveaud), sage-femme : extraits de naissance (1825) et de décès (1903) ; 2 lettres et leur transcription envoyées par M. Guigniard, secrétaire perpétuel de l'Académie des Inscriptions et belles-lettres (Institut impérial de France) pour la recommander à l'examen de sage-femme (1864-1865) ; extrait d'un journal belge racontant les confidences de [Mme Griveaud] à qui 2 enfants d'un neveu de Napoléon Ier ont été confiés secrètement, puis enlevés en 1829 ; extrait d'un acte de naissance déclaré par Mme Griveaud en tant que sage-femme (1879). 1862-1903

          Modalités d'entrée :

          Don Remaud, 2012


        • 1 J 2726 - 

          Papiers concernant Henri Auguste Elie Machereau. Né le 12 avril 1843 au Boupère, compagnon du Tour de France, serrurier puis forgeron aux Herbiers puis à Dompierre-sur-Yon. Il se marie aux Herbiers, le 21 février 1870, avec Marie Eugénie Motais. Sa correspondance est écrite durant le siège de Paris. 1870-[1918]

          Typologie documentaire : Correspondance
          Personne(s) : Machereau, Henri Auguste Elie

          • (1 J 2726). 19 lettres adressées à sa femme (qu'il signe Gustave), juill. 1870-févr. 1871, 1 lettre d'une cousine adressée à sa femme demandant de ses nouvelles, 17 févr. 1871, et 1 lettre où il réclame son congé, 8 févr. 1873.

            Sa lettre du 23 septembre 1870 relate l'attaque contre les Prussiens le lundi 19 septembre à Bicêtre. Malgré leur petit nombre, son régiment n'a subi que quelques pertes (2 morts et 6 blessés), tandis que les Prussiens ont eu 600 tués et 30 blessés (lettre signée Gustave Machereau, soldat au 70 régiment de lignes, 5e compagnie, 4e bataillon à Paris).
            Celle du 1er octobre est écrite au lendemain d'une bataille éprouvante qui a duré cinq heures : "c'est encore la main tremblante de la sanglante bataille que nous avons eu hier... on ne voyait que les balles et les obus ainsi que les boulets de canon... l'on voyait les hommes tomber comme les mouches..."

            Typologie documentaire : Correspondance
            Contexte historique : 1870-1871
            Personne(s) : Machereau, Henri Auguste Elie
            Matière : Guerre 1870-1871

          • (1 J 2726). Photographie de la forge de la Courollière à Dompierre-sur-Yon ouverte par Eugénie Machereau, fin XIXe s.

            Contexte historique : 4e quart 19e siècle (
            Lieu(x) : Dompierre-sur-Yon
            Matière : Forge

          • (1 J 2726). Photographie de groupe avec Arthur Mocquillon, gendre de Machereau, soldat de la Première Guerre mondiale (à gauche sur la photo, LRSY, classe 1906, n° 344).

            Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

            Voir la notice biographique d'Arthur Mocquillon dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 16 J 31 - 

          Invitation au pèlerinage de "Notre-Dame des Lucs" en date du 30 août 1874, par Jean-Louis Bart, prêtre aux Lucs-sur-Boulogne. 1 p. dact. (photocopie).

          Modalités d'entrée :

          Don Poupeau, 1992


        • 16 J 44 - 

          Pierre Marais, soldat du 293e R.I. : bulletin de santé, notices nécrologiques ; 7 lettres écrites du front à ses parents, à sa femme et son fils (photocopies). 1914-1915

          Présentation du contenu :

          Pierre Marais est originaire des Lucs-sur-Boulogne ; il est tué sur le front par un éclat d'obus, le 9 juin 1915. Ses lettres évoquant la vie dans les tranchées s'étendent du 18 mars 1915 au 5 juin 1915. Il est alors aux environs d'Acheux (Somme).

          Contexte historique : 1914-1918
          Matière : Soldat
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique de Pierre Marais dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 2612 - 

          Bulletin de notes de Gaston Delaroze, élève de l'Institution Richelieu à Luçon, 1878-1880 ; reçus de paiement de sa pension, 1877-1878 ; prospectus de l'institution, 1878. 1877-1880

          Modalités d'entrée :

          Achat librairie le Bouquineux, 2006


        • 16 J 5 - 

          L'abbé Paul Allain / B. Guinaudeau. - Paris, impr., 315 p. (photocopie).

          "Est-ce une autobiographie ? Je n'en sais rien et peu m'importe, comme peu doit importer au lecteur. Ce qui est certain, c'est que c'est là une oeuvre d'observation et de pensée très forte et très libre. Simplement l'histoire d'un prêtre chez qui la vocation avait pourtant semblé s'affirmer dans les premières années d'étude et de prêtrise, mais qui, doué de sentiments trop fins, de trop vive et trop délicate sensibilité, s'en va, abandonne sa paroisse, parce que dans le combat entre sa raison et sa volonté, c'est la raison qui est la plus forte". Critique d'Arsène Alexandre dans le journal "Le passe-temps et le parterre réunis", de Lyon. 1897

          Titre(s) : Abbé Paul Allain (L')
          Auteur(s) : Guinaudeau, B.

        • 16 J 46 - 

          Georges Alexis Piat, mousse, puis second maître technicien à bord du sous-marin " Franklin " : extraits de son livret de solde (1909-1919), certificat de bonne conduite et de capacité, citation à l'ordre de l'escadrille signée Adhémar de Cransac, capitaine de vaisseau, chef de division et un ordre du jour de la division des Flottilles de l'Adriatique datant du 12 novembre 1918 (photocopies). 1909-1919

          Présentation du contenu :

          Georges est mousse de l'école de Brest à partir du 2 février 1909. A 15 ans, il fait la guerre embarqué sur le sous-marin " Franklin " à bord duquel il est mobilisé jusqu'à la fin du conflit. Il est promu second maître technicien, le 1er juillet 1913. Libéré de ses fonctions en 1919, il entre en qualité de contremaître au port autonome du Havre dont il devient chef des services d'exploitation, poste qui lui permet de connaître les mouvements de navires.

          Contexte historique : 1914-1918
          Matière : Soldat / Marine militaire

        • 1 Num 1/286-1-2 - 

          Carnet de route de René Pelletier (FLC, classe 1910, n°1110) sergent à la 3e section de mitrailleurs du 65e régiment d'infanterie. Son parcours l'amène dans les Ardennes, en Belgique où il participe au combat de Maissin et dans la Marne. Son récit est le témoignage d'un début de guerre raté par l'armée française, victime de l'organisation et de la détermination allemande. Patriote, il s'insurge contre les généraux qui ont fui pendant les combats, laissant les soldats sans commandement. Avec amertume, il raconte la débandade française, le manque de coordination et le repli toujours plus en arrière. Son carnet s'arrête le 7 septembre en pleine bataille de la Marne.
          Entre les notes de son carnet, il rédige le 1er septembre 1914 un brouillon de lettre adressée à sa mère, où il lui raconte l'effrayant spectacle de la guerre, le courage de sa section qui n'a pas faibli devant l'ennemi et se montre encore très virulent envers les officiers (vues 2-6). - 27 p. ms. 1914. [1911]-1914

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt Barreaud, 2014

          Typologie documentaire : Journal / Portrait / Photographie
          Contexte historique : 1914-1918
          Personne(s) : Pelletier, Ernest René Joseph
          Matière : Guerre 1914-1918 / Soldat
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Ernest René Joseph Pelletier dans le Dictionnaire des Vendéens


          • 1 - 

            (1Num1/286/1). Portrait de René Pelletier en tenue militaire du 65e régiment d'infanterie.

            1 vue  - (1Num1/286/1). Portrait de René Pelletier en tenue militaire du 65e régiment d'infanterie. (ouvre la visionneuse)

            1 vue


          • 2 - 

            (1Num1/286/2). Mobilisé dès le début du conflit, René Pelletier arrive dans son dépôt nantais le 5 août 1914. Le lendemain, il embarque en train et se rend à la frontière belge où il cantonne entre Sedan (Ardennes) et Bouillon (Belgique). Le 22 août 1914, il est engagé dans la bataille de Maissin où des combats épouvantables ont lieu ; les pertes sont très nombreuses et une grande majorité des officiers a été tuée. René assiste impuissant au carnage voyant les villages brûlés et les habitants évacués. Le 24 août, les soldats reculent et prennent position sur les bords de la Meuse où ils commencent à creuser les premières tranchées. Le 26 août, René décrit des scènes de débandade lorsque les Allemands réussissent à passer la rivière. Son corps d'armée ne dispose plus de commandement car tous les généraux se sont repliés, laissant les soldats livrés à eux-mêmes (vue 9). Le lendemain, les troupes tentent de repartir de l'avant mais l'ennemi est toujours bien présent et continue d'attaquer. Des rumeurs venues des officiers d'artillerie laissent entendre que le 11e corps d'armée a été sacrifié pour permettre aux autres corps de s'organiser et de venir en soutien. Le seul colonel encore présent félicite la section de mitrailleurs qui par ses tirs, a sauvé le reste du 65e régiment. Le 28 août, le 17e corps d'armée arrive enfin en renfort mais se replie presque immédiatement, René exprime toute sa frustration les jours suivants.

            15 vues  - (1Num1/286/2). Mobilisé dès le début du conflit, René Pelletier arrive dans son dépôt nantais le 5 août 1914. Le lendemain, il embarque en train et se rend à la frontière belge où il cantonne entre Sedan (Ardennes) et Bouillon (Belgique). Le 22 août 1914, il est engagé dans la bataille de Maissin où des combats épouvantables ont lieu ; les pertes sont très nombreuses et une grande majorité des officiers a été tuée. René assiste impuissant au carnage voyant les villages brûlés et les habitants évacués. Le 24 août, les soldats reculent et prennent position sur les bords de la Meuse où ils commencent à creuser les premières tranchées. Le 26 août, René décrit des scènes de débandade lorsque les Allemands réussissent à passer la rivière. Son corps d'armée ne dispose plus de commandement car tous les généraux se sont repliés, laissant les soldats livrés à eux-mêmes (vue 9). Le lendemain, les troupes tentent de repartir de l'avant mais l'ennemi est toujours bien présent et continue d'attaquer. Des rumeurs venues des officiers d'artillerie laissent entendre que le 11e corps d'armée a été sacrifié pour permettre aux autres corps de s'organiser et de venir en soutien. Le seul colonel encore présent félicite la section de mitrailleurs qui par ses tirs, a sauvé le reste du 65e régiment. Le 28 août, le 17e corps d'armée arrive enfin en renfort mais se replie presque immédiatement, René exprime toute sa frustration les jours suivants. (ouvre la visionneuse)

            15 vues


        • 1 Num 1/287-3 - 

          Carnet de route de Jean-Louis Retureau (RSY, classe 1901, n°1894) soldat au 93e régiment d'infanterie, commencé le jour de son départ aux armées le 7 septembre 1914 et tenu pendant tout son premier mois de guerre. Il participe à la première bataille de la Marne puis à la bataille d'Albert, prenant des notes au jour le jour jusqu'à son évacuation du front pour maladie le 8 octobre 1914 - 35 p. ms. 1914.

          19 vues  - Carnet de route de Jean-Louis Retureau (RSY, classe 1901, n°1894) soldat au 93e régiment d'infanterie, commencé le jour de son départ aux armées le 7 septembre 1914 et tenu pendant tout son premier mois de guerre. Il participe à la première bataille de la Marne puis à la bataille d'Albert, prenant des notes au jour le jour jusqu'à son évacuation du front pour maladie le 8 octobre 1914 - 35 p. ms. 1914. (ouvre la visionneuse)

          19 vues

          Présentation du contenu :

          Jean-Louis Retureau quitte son dépôt de La Roche-sur-Yon le 7 septembre 1914 pour rejoindre la Marne. En cours de route, il croise pour la première fois des prisonniers allemands (nommés Prussiens - vue 5) et poursuit son voyage jusqu'à Châlons-en-Champagne (Marne) où il découvre le triste spectacle de la guerre : villages brûlés et abandonnés, cadavres d'hommes et d'animaux… (vue 8). En halte pour la nuit à Vatry, il se rend à l'église dévastée et récite un chapelet pour ses camarades morts au combat. Le 14 septembre à Saint-Hilaire-le-Grand (Marne), il connaît son baptême du feu où sa compagnie est envoyée au combat sous un déluge d'obus. Seuls et désorientés, les soldats dorment sur le champ de bataille sans nourriture ni eau, avant de trouver refuge dans un bois. Le 24 septembre et après plusieurs jours de marche, son bataillon arrive à Compiègne et embarque aussitôt en train pour la Somme. A Albert, les soldats doivent creuser des tranchées et rester en position dans le froid et la boue. Jean-Louis tombe alors malade le 8 octobre et se trouve évacué à l'hôpital d'Amiens.

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt, 2014

          Typologie documentaire : Journal
          Contexte historique : 1914-1918
          Personne(s) : Retureau, Jean-Louis Moïse
          Matière : Guerre 1914-1918 / Soldat
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique de Jean-Louis Moïse Retureau dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 2366 - 

          Etat des inscriptions hypothécaires prises au bureau des hypothèques des Sables-d'Olonne sur les biens de Pierre-Philippe Potier, notaire demeurant à Jard. 1805

        • 1 J 2543 - 

          Vente de terres à Jard et Saint-Hilaire-de-Talmont par Jacques Logeais à Jean Herbert, les deux demeurant au village d'Islande à Saint-Hilaire-de-Talmont, le 12 février 1811 (grosse d'acte passé à Talmont devant Me Gillaizeau).

          Modalités d'entrée :

          Don Rouger, 2008


        • 1 J 2450 - 

          Contrat de mariage de Louis Frappier, laboureur à Longeville, et Louise Lambert, servante au Bernard, passé à Talmont devant Me Gillaizeau, le 23 février 1813.

          Modalités d'entrée :

          Don Gandaubert, 2008


        • 1 J 2542 - 

          Acquêts et partages relatifs à la métairie du Plessis (Le Bernard) impliquant les familles Vinet puis Favreau, 12 juillet 1895-13 janvier 1937. - 8 actes passés devant les notaires de Moutiers-les-Mauxfaits. 1895-1937

          Modalités d'entrée :

          Don Lisse, 2009


        • 1 Num 1/95-1 - 

          Cahier de chansons, commencé le 24 février 1899, par Ambroise Brochu (FLC, classe 1895, n°440) alors qu'il était infirmier au 93e régiment d'infanterie à La Roche-sur-Yon. - 92 p. , ms. , (2 pages manquantes).
          Ce cahier contient également des petits récits, à caractère humoristique voire sarcastique. [1899]-[1919]

          46 vues  - Cahier de chansons, commencé le 24 février 1899, par Ambroise Brochu (FLC, classe 1895, n°440) alors qu'il était infirmier au 93e régiment d'infanterie à La Roche-sur-Yon. - 92 p. , ms. , (2 pages manquantes).  Ce cahier contient également des petits récits, à caractère humoristique voire sarcastique. (ouvre la visionneuse)

          46 vues

          Présentation du contenu :

          Paroles des chansons suivantes : "l'appel après le combat", "la pièce curieuse", "les deux limousins", "le moulin rose", reste encore un moment", "l'éternelle vérité", "les carottes de Dumanes", "les mots les plus tendres à jamais", "à Biribi", "adieu malexandrine", "en faisan son apprentissage", "le biffin fusillé", "l'enfant trouvé", "Adèle, t'es belle", "aventure d'un jeune marié", "le départ d'un cousais", "chansons du marié", "les garçons et les filles", "chansons du pochard", "vous n'aurez pas toujours 20 ans", "gentils pinsons d'amour", "le pendu", "les quatre règles", "souviens-toi Marie", "elle ne comprend pas", "je ne veux pas m'marier", "les bergers", "la vie de famille", "l'amour loge au 6e étage", "j'enterre ma vie de garçon", "les amours d'un jeune âge", "Palerne", "ma candeur virginale", "la chanson de la classe".

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt Bossard-Brochu, 2013

          Typologie documentaire : Chant
          Contexte historique : 1er quart 20e siècle
          Matière : Vie militaire
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Ambroise Auguste Brochu dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 2661 - 

          Livrets militaires de Pierre Mandin (FLC, classe 1897, n°956) et d'Auguste Armand Benjamin Mandin (LRY, classe 1915, n°53). 1897-1919

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Don Fauchereau, 2014

          Contexte historique : 1914-1918

        • 1 J 2031 - 

          Camille Orseau : photographie d'un mariage auquel il assistait ainsi que son frère, ses parents et ses oncle et tante, [1910], image pieuse de souvenir de communion solennelle, 1917, diplômes reconnaissant son action au sein de la Fraternelle d'Angles, 1957 et 1982, et mérite social comme secrétaire de cette société, 1959 (vues 1 à 5).
          Photographie des mariages Guiet à La Jonchère du 26 sept. 1905 et Faivre-Veillon à Angles du 2 avril 1929 (vues 6-7).
          Portrait de Maximin Guiet (RSY, classe 1911, n° 1483), soldat du 64e R. I. , oncle de Camille, décédé en 1917 et croix de guerre d'Edmond Orseau (FLC, classe 1897, n° 493), soldat du 84e régiment territorial d'infanterie, père de Camille, décédé en 1914 (vues 8 à 10). 1905-1982

          10 vues  - Camille Orseau : photographie d'un mariage auquel il assistait ainsi que son frère, ses parents et ses oncle et tante, [1910], image pieuse de souvenir de communion solennelle, 1917, diplômes reconnaissant son action au sein de la Fraternelle d'Angles, 1957 et 1982, et mérite social comme secrétaire de cette société, 1959 (vues 1 à 5).  Photographie des mariages Guiet à La Jonchère du 26 sept. 1905 et Faivre-Veillon à Angles du 2 avril 1929 (vues 6-7).  Portrait de Maximin Guiet (RSY, classe 1911, n° 1483), soldat du 64e R. I. , oncle de Camille, décédé en 1917 et croix de guerre d'Edmond Orseau (FLC, classe 1897, n° 493), soldat du 84e régiment territorial d'infanterie, père de Camille, décédé en 1914 (vues 8 à 10). (ouvre la visionneuse)

          10 vues

          Présentation du contenu :

          Vue 1. Sont présents : Henri Geay, bourrelier à La Bretonnière (41), Laétitia Martineau son épouse, aubergiste (40), et leur fils Marcel (13) qui deviendra instituteur à Aubigny puis à L'Aiguillon-sur-Mer. Alphonse Orseau, menuisier à Lairoux (46), Constance Malvina Martineau son épouse, couturière (47) et leurs fils, Camille et René (5 et 7).

          Importance matérielle : 4 photographies, 4 imprimés illustrés, 1 médaille
          Modalités d'entrée :

          Don Orseau, 2013

          Personne(s) : Orseau, Camille Georges Auguste Emmanuel Alphonse
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir les notices biographiques de Louis Auguste Maximin Guiet et d'Edmond Léonce Alphonse Orseau dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 2556 - 

          Commandant Antoine Veyssière, IVe Bataillon du 287e Régiment. 1895-1918

          Modalités d'entrée :

          Don Boisseau, 2010

          Titre(s) : Éducation morale par l'image, la 116e demi-brigade de bataille (L')
          Auteur(s) : Veyssière, Antoine

          • (1J2556). Compositions de tactiques, 1895 ; programmes de fêtes, 1898 et 1905 ; plan de la revue de Bétheny, 1901 ; chanson militaire ; causerie sur "L'éducation morale par l'image, la 116e demi-brigade de bataille " par le lieutenant Veyssière, Vannes, 1911, 51 pages.

          • (1J2556). Ordres adressés au capitaine Veyssière pour la bataille de Sedan, 1914 (avec cartes militaires annotées) ; notes de services, 1915-1916 ; ordre préparatoire, ordres d'attaques, plan d'engagement, comptes-rendus de combats, 1916 ; rapport sur les opérations exécutées pendant l'attaque de l'Aisne, 1916 ; plan d'engagement de la phalange Austerlitz lors des attaques des tranchées et ouvrages " Coran " et " Farbus " et lors de celle de Beaumont avec croquis militaires, cartes, photographies aériennes et photographies d'officiers et de sous-officiers, août 1917 ; croquis de la marche de la phalange à la bataille de Picardie, 1918 ; rapport annexé à la demande de citation à l'ordre de l'armée en faveur du commandant Veyssière, 1917 ; citation à l'ordre de la phalange commandée par le commandant Veyssière, 1918.

        • 1 Num 1/120-2 - 

          Trois mouchoirs d'instruction militaire en coton blanc d'environ 70 cm de côté, imprimés par E. Renault à Rouen en noir et rouge.
          Les trois mouchoirs, faisant partie d'une série de 13, sont intitulés :
          N° 2 Démontage et remontage du fusil modèle 1874. 2 tampons en marge.
          N° 3 Cavalerie.
          N° 9 [i. e. 9 bis] Démontage et remontage du fusil modèle 1886 (modifié en 1893). 2 tampons en marge. [1900]-[1920]

          3 vues  - Trois mouchoirs d'instruction militaire en coton blanc d'environ 70 cm de côté, imprimés par E. Renault à Rouen en noir et rouge.  Les trois mouchoirs, faisant partie d'une série de 13, sont intitulés :  N° 2 Démontage et remontage du fusil modèle 1874. 2 tampons en marge.  N° 3 Cavalerie.  N° 9 [i. e. 9 bis] Démontage et remontage du fusil modèle 1886 (modifié en 1893). 2 tampons en marge. (ouvre la visionneuse)

          3 vues

          Présentation du contenu :

          Les mouchoirs d'instruction militaire voient le jour avec la loi sur le recrutement de 1872 et sont officialisés en 1880, dans le but d'aider les soldats dans leur apprentissage militaire.

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt, 2013

          Contexte historique : 4e quart 19e siècle / 1er quart 20e siècle
          Matière : Préparation militaire

        • 1 Num 1/97-1 - 

          Arsène Louis Pascal Gousseau, dit Marcel (FLC, classe 1903, n° 1173), né à Maillé, sergent au 137e régiment d'infanterie, décédé à Ovillers-la-Boisselle (Somme) le 28 septembre 1914. 1907-1921

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt Jacques Gousseau, 2013

          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Arsène Louis Pascal Gousseau dans le Dictionnaire des Vendéens


          • (1 Num 1/97-1). 4 photographies de soldats du 137e régiment d'infanterie prises à Fontenay-le-Comte, entre 1904 et 1914.
            Arsène Gousseau est le 2e à droite (vue 1), au centre du 1er rang (vues 2, datée au verso du 18 avril 1907 et 3). Formation militaire dans la cour de la caserne Du Chaffault (vue 4).

            4 vues  - (1 Num 1/97-1). 4 photographies de soldats du 137e régiment d'infanterie prises à Fontenay-le-Comte, entre 1904 et 1914. Arsène Gousseau est le 2e à droite (vue 1), au centre du 1er rang (vues 2, datée au verso du 18 avril 1907 et 3). Formation militaire dans la cour de la caserne Du Chaffault (vue 4). (ouvre la visionneuse)

            4 vues

            Typologie documentaire : Photographie
            Contexte historique : 1er quart 20e siècle
            Matière : 137e Régiment d'infanterie

          • (1 Num 1/97-1). Composition de la 3e section, de la 2e compagnie du 137e régiment d'infanterie, section commandée par le sergent Gousseau (vue 1), et "Journal de marche" tenu par Arsène Gousseau de son départ de la caserne, le 7 septembre 1914, à sa mort le 28 du même mois (vue 2). - 2 f., ms.
            Au bas de l'état nominatif, le matériel collectif à l'usage de la section est listé.

            2 vues  - (1 Num 1/97-1). Composition de la 3e section, de la 2e compagnie du 137e régiment d'infanterie, section commandée par le sergent Gousseau (vue 1), et 'Journal de marche' tenu par Arsène Gousseau de son départ de la caserne, le 7 septembre 1914, à sa mort le 28 du même mois (vue 2). - 2 f., ms. Au bas de l'état nominatif, le matériel collectif à l'usage de la section est listé. (ouvre la visionneuse)

            2 vues

            Contexte historique : 1914
            Matière : 137e Régiment d'infanterie / Guerre 1914-1918

          • (1 Num 1/97-1). Correspondance adressée par Arsène Gousseau à sa femme Germaine et à son fils Marcel. - 8 lettres, ms.
            Lorsqu'Arsène quitte la caserne de Fontenay-le-Comte le 7 septembre 1914, son épouse attend leur deuxième enfant ; Marie naitra le 19 octobre, deux semaines après la mort de son père. Dans ses lettres, il raconte l'attente à la caserne, le voyage, le recul allemand lors de la bataille de la Marne, les rencontres d'amis, et il se veut rassurant sur le danger qu'il court.

            26 vues  - (1 Num 1/97-1). Correspondance adressée par Arsène Gousseau à sa femme Germaine et à son fils Marcel. - 8 lettres, ms. Lorsqu'Arsène quitte la caserne de Fontenay-le-Comte le 7 septembre 1914, son épouse attend leur deuxième enfant ; Marie naitra le 19 octobre, deux semaines après la mort de son père. Dans ses lettres, il raconte l'attente à la caserne, le voyage, le recul allemand lors de la bataille de la Marne, les rencontres d'amis, et il se veut rassurant sur le danger qu'il court. (ouvre la visionneuse)

            26 vues

            Typologie documentaire : Correspondance
            Contexte historique : 1914
            Personne(s) : Gousseau, Arsène Louis Pascal
            Matière : Guerre 1914-1918 / Soldat

          • (1 Num 1/97-1). Correspondance relative à la mort d'Arsène Gousseau et à son lieu de sépulture, adressée par des connaissances, des témoins ou l'administration à sa femme, 1914-1921, et images de la nécropole nationale d'Albert (Somme). - 7 lettres, 1 note ms., 2 cartes postales et 2 photographies.
            Arsène est décédé à Ovillers-la-Boisselle (Somme) le 28 septembre 1914. Il a d'abord été enterré dans une fosse commune au bord de la route Albert-Bapaume avec 70 autres corps, avant d'être inhumé en 1921 dans le cimetière militaire voisin d'Ovillers, puis dans la nécropole nationale d'Albert.

            17 vues  - (1 Num 1/97-1). Correspondance relative à la mort d'Arsène Gousseau et à son lieu de sépulture, adressée par des connaissances, des témoins ou l'administration à sa femme, 1914-1921, et images de la nécropole nationale d'Albert (Somme). - 7 lettres, 1 note ms., 2 cartes postales et 2 photographies. Arsène est décédé à Ovillers-la-Boisselle (Somme) le 28 septembre 1914. Il a d'abord été enterré dans une fosse commune au bord de la route Albert-Bapaume avec 70 autres corps, avant d'être inhumé en 1921 dans le cimetière militaire voisin d'Ovillers, puis dans la nécropole nationale d'Albert. (ouvre la visionneuse)

            17 vues


        • 1 J 1912 - 

          L. S. d'Armand Mallet, soldat au 2e régiment d'infanterie coloniale à sa soeur, à Nantes, 1907-1915. - 16 pièces.
          Correspondance familiale et du front ainsi que la notification de son décès le 27 sept. 1915 à Braux-Sainte-Cotière (Marne), 15 déc. 1915.

          40 vues  - L. S. d'Armand Mallet, soldat au 2e régiment d'infanterie coloniale à sa soeur, à Nantes, 1907-1915. - 16 pièces.  Correspondance familiale et du front ainsi que la notification de son décès le 27 sept. 1915 à Braux-Sainte-Cotière (Marne), 15 déc. 1915. (ouvre la visionneuse)

          40 vues

          Typologie documentaire : Correspondance
          Contexte historique : 1914-1918
          Matière : Guerre 1914-1918 / Soldat

        • 1 Num 1/90 - 

          Cahier de chansons recopiées par Arthur Robin, alors qu'il effectue son service militaire dans le 26e R.I.à la caserne Thiry à Nancy. - 121 p. ms (certaines pages sont manquantes).
          Le cahier se termine par deux monologues, une chanson et la liste des 163 régiments d'infanterie français et leur lieu d'implantation. [1908]-[1910]

          58 vues  - Cahier de chansons recopiées par Arthur Robin, alors qu'il effectue son service militaire dans le 26e R.I.à la caserne Thiry à Nancy. - 121 p. ms (certaines pages sont manquantes). Le cahier se termine par deux monologues, une chanson et la liste des 163 régiments d'infanterie français et leur lieu d'implantation. (ouvre la visionneuse)

          58 vues

          Présentation du contenu :

          Paroles des chansons suivantes : "la petite gosse aux violettes", "les dernières paroles du Christ", "le couteau", "le ruban bleu de l'hirondelle", "O Magali", "adieu au 26e de ligne", "chanson vécue", "Mon poteau", "si les femmes voulaient", "chanson d'amour", "le prisonnier de Strasbourg", "berceuse de Jocelyne", "ne te fais pas soldat", "le vin de la Moselle", "Marceau", "laisse-moi pleurer", "crédo humanitaire" (page 45??), "la manille", "amour d'avril", "la légende des flots bleus", "la mère du déserteur", "Marguerita", "petite innocente", "le régent", "pauvre petit bleu", "Myrella la jolie", "son joli petit chose", "la femme au régiment", "Sambre et Meuse", "Carmela", "Gervaise", "les commandements du troupier", "la jambe en bois", "valse brune", "ma petite femme", "ma miette", "la musique qui passe", "si vous n'savez pas", "l'angélus de la mer", "le médecin rigolo"

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt, 2013

          Typologie documentaire : Chant
          Contexte historique : 1er quart 20e siècle
          Matière : Vie militaire
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique de Jean Eugène Arthur Robin dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 J 2652 - 

          - Pièces établissant l'historique de propriété d'une maison située à Fontenay-le-Comte, 104, rue de la République (l'origine en est une vente, comme bien national, d'un terrain appartenant au couvent des Dominicains à Jacques Mouliade).
          - Papiers de Joseph Constant Henri SACHOT, né le 1er février 1910 au petit-Bourg-des-Herbiers, docteur vétérinaire au 104, rue de la République, capitaine de réserve : affectations, nominations, décoration (médaille militaire coloniale en 1933 pour son intervention au Maroc) au sein de l'Armée de Terre, 1933-1949 ; conventions signées pour assurer le service vétérinaire des chevaux de l'armée à Fontenay-le-Comte, notes de service, correspondance, 1938, 1948 ; arrêtés de nomination comme vétérinaire pour les communes de Fontenay-le-Comte, Nieul-sur-L'Autise, Pissote et frais afférents, 1934-1955, carnet de comptes et documents fiscaux, 1950-1958. an III-1958

          Modalités d'entrée :

          Dons Sachot-Poncin, 2014-2015


        • 1 Num 1/279-1-3 - 

          Photographies, correspondance et papiers militaires d'Armand Benéteau (RSY, classe 1909, n°616) né le 1er mars 1889 aux Essarts et soldat au 137e puis au 128e régiment d'infanterie, tué au combat de Mesnil-lès-Hurlus (Marne) le 24 février 1915. [1911]-[1920].

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt, 2014

          Typologie documentaire : Photographie / Correspondance / Portrait
          Contexte historique : 1914-1918
          Personne(s) : Benéteau, Armand Henri Gabriel
          Matière : Guerre 1914-1918 / Soldat
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Armand Henri Gabriel Benéteau dans le Dictionnaire des Vendéens


          • 1 - 

            (1Num1/279/1). Portrait d'Armand Benéteau en uniforme militaire du 137e régiment d'infanterie et photographie de groupe de la classe 1909 du 137e régiment d'infanterie (Armand est au 3e rang, le 8e en partant de la gauche) ; coupure de journal annonçant son décès à Mesnil-lès-Hurlus en février 1915 ; portrait posthume avec ses décorations : la croix de guerre et la médaille militaire.

            5 vues  - (1Num1/279/1). Portrait d'Armand Benéteau en uniforme militaire du 137e régiment d'infanterie et photographie de groupe de la classe 1909 du 137e régiment d'infanterie (Armand est au 3e rang, le 8e en partant de la gauche) ; coupure de journal annonçant son décès à Mesnil-lès-Hurlus en février 1915 ; portrait posthume avec ses décorations : la croix de guerre et la médaille militaire. (ouvre la visionneuse)

            5 vues


          • 2 - 

            (1Num1/279/2). Correspondance adressée à ses parents et ses trois soeurs, Véronique, Marie-Louise et Armande du 18 octobre 1914 au 7 février 1915. - 5 cartes postales et 8 lettres.
            En octobre 1914, Armand rejoint son régiment au dépôt de La Roche-sur-Yon. Le 8 janvier 1915, il apprend son affectation au 128e régiment d'infanterie et son départ immédiat pour l'Argonne (vues 11-12). Il arrive le 13 janvier à Vienne-le-Château (Marne) où il fait part de ses premières impressions. Envoyé immédiatement dans les tranchées, il découvre les conditions de vie difficiles des fantassins " par endroit, l'eau dépasse les genoux " (vue 15). Le 18 janvier, son régiment est relevé et part en repos à quelques kilomètres du front dans la Meuse, Armand est bien content d'être à l'abri des canons et des balles. Dans sa dernière lettre, il est dans l'incertitude quant à sa future destination ; il est finalement tué quelques jours plus tard, le 24 février 1915 au combat de Mesnil-lès-Hurlus (Marne).

            26 vues  - (1Num1/279/2). Correspondance adressée à ses parents et ses trois soeurs, Véronique, Marie-Louise et Armande du 18 octobre 1914 au 7 février 1915. - 5 cartes postales et 8 lettres. En octobre 1914, Armand rejoint son régiment au dépôt de La Roche-sur-Yon. Le 8 janvier 1915, il apprend son affectation au 128e régiment d'infanterie et son départ immédiat pour l'Argonne (vues 11-12). Il arrive le 13 janvier à Vienne-le-Château (Marne) où il fait part de ses premières impressions. Envoyé immédiatement dans les tranchées, il découvre les conditions de vie difficiles des fantassins ' par endroit, l'eau dépasse les genoux ' (vue 15). Le 18 janvier, son régiment est relevé et part en repos à quelques kilomètres du front dans la Meuse, Armand est bien content d'être à l'abri des canons et des balles. Dans sa dernière lettre, il est dans l'incertitude quant à sa future destination ; il est finalement tué quelques jours plus tard, le 24 février 1915 au combat de Mesnil-lès-Hurlus (Marne). (ouvre la visionneuse)

            26 vues


          • 3 - 

            (1Num1/279/3). Citation à l'ordre du régiment n°1781 (vue 1) ; attribution de la médaille militaire à titre posthume et courrier indiquant l'envoi de l'insigne (vues 2-5) ; deux diplômes à sa mémoire (vues 6-7).

            7 vues  - (1Num1/279/3). Citation à l'ordre du régiment n°1781 (vue 1) ; attribution de la médaille militaire à titre posthume et courrier indiquant l'envoi de l'insigne (vues 2-5) ; deux diplômes à sa mémoire (vues 6-7). (ouvre la visionneuse)

            7 vues


        • 1 J 2648 - 

          Familles Crabeil, Soulet, Charron : livrets de famille et livrets militaires de 2 poilus, photographies, livrets d'épargne, correspondance, baux. 1911-1993

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. N° 2014Pr002 et 2016Pr031, Dons Marillaud, 2014-2016


          • (1J2648/1) Crabeil Valentin Célestin Maurice Constant Auguste (RSY, classe 1936, n° 371) : livret militaire, citation, fiche de démobilisation, photographies du régiment, correspondance pour une demande de carte de combattant, photographie de son mariage avec Juliette Soulet, livret de caisse d'épargne, certificat d'études primaires et fiche d'état civil de son épouse, notes ms, 1922-1993.

          • (1J2648/2) Soulet Arthur (FLC, classe 1911, n° 667) : livret de famille, livret militaire, fascicule de mobilisation, photographies (en tenue militaire, en famille, entouré de soldats), boîtier renfermant 3 éclats d'obus, 2 lettres envoyées à sa soeur en 1916, livret de caisse d'épargne, livret de sociétaire à la mutualité scolaire fontenaisienne, photographie de son mariage avec Marie Charron, livret de caisse d'épargne de Marie Charron, 1901-[1950]

            Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

            Voir la notice biographique de Arthur Henri Marie Soulet dans le Dictionnaire des Vendéens


          • (1J2648/3) Soulet Auguste (FLC, classe 1915, n° 320) : portrait en tenue du 30e régiment d'infanterie, 1918-1919, photographie de son mariage avec Madeleine Perrinaud (années 1920).

            Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

            Voir la notice biographique de Auguste Louis Jules Soulet dans le Dictionnaire des Vendéens


          • (1J2648/4) Charon (Charron) Pierre Alexis (FLC, classe 1863, n° 179) : livret de famille, livret militaire, livret de mobilisation dans la garde nationale en 1870, 1876-1893 ; photographie d'un de ses fils, Pierre Charron, soldat du 51e régiment d'infanterie, [1914-1918].

          • (1J2648/5) Baux : terres et métairies à la Bunetrie et au bourg de Saint-Maurice-le-Girard, 1899-1928 ; borderie de l'Egluère à Antigny, 1939-1945 ; métairie de la Bodinière à Saint-Sulpice-en-Pareds, 1947 ; métairie des Combes à Mouilleron-en-Pareds, 1882 et procès-verbal de visite le 10 novembre 1862. Vente d'une parcelle de terre à Saint-Maurice le Girard, 1909.

        • 1 Num 1/219-2 - 

          Cahier de chansons et monologues appartenant à Joseph François Vairé (RSY, classe 1911, n° 1055), né le 15 mars 1891 à Saint-Christophe-du-Ligneron, canonnier au 48e puis au 35e régiment d'artillerie, tué à l'ennemi le 24 décembre 1916. - 88 p., ms., (4 pages manquantes). Ce cahier est illustré de dessins. 1912-[1916]

          43 vues  - Cahier de chansons et monologues appartenant à Joseph François Vairé (RSY, classe 1911, n° 1055), né le 15 mars 1891 à Saint-Christophe-du-Ligneron, canonnier au 48e puis au 35e régiment d'artillerie, tué à l'ennemi le 24 décembre 1916. - 88 p., ms., (4 pages manquantes). Ce cahier est illustré de dessins. (ouvre la visionneuse)

          43 vues

          Présentation du contenu :

          Paroles des chansons suivantes : "Valse Gigoletta", "La valse à Julot", "La valse des faubourgs", "Le pâtre des montagnes", "Les dernières paroles du Christ", "Myrella", "La souris noire", "La petite Lilie", "Le q de Cunégonde", "La mariolle", "Le pauvre noir", "Le moulin de maître Jean", "Les ch'valliers de la nuit", "Valse brune", "Le chat noir", "L'appel après le combat", "L'abandonné", "Garde ton coeur Madeleine", "La mère du déserteur", "Le légionnaire", "Le peuplier français", "Lettre du père auvergnat", "Sous les ponts de Paris", "Lorsque l'amour vous guette", "Sur la rivierra", "Petite poupée si jolie".

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt Siemieniec, 2014

          Typologie documentaire : Chant
          Contexte historique : 1er quart 20e siècle
          Personne(s) : Vairé, Joseph François
          Matière : Vie militaire
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique de Joseph François Vairé dans le Dictionnaire des Vendéens


        • 1 Num 1/283-1-6 - 

          Papiers d'Ernest Henri Louis Joseph Roy (FLC, classe 1911, n°1036) né le 27 novembre 1891 à Saint-Laurent-de-la-Salle, soldat au 114e régiment d'infanterie et au 80e RI, affecté à la compagnie de mitrailleuses. Son parcours militaire le conduit sur toute la ligne de front, du Nord à l'Est de la France en passant par la Belgique. Sa campagne est marquée par l'enfer des combats de Verdun, où il va lutter pour sa survie et pour la défense de la côte 304. 1913-[1919].

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt, 2014

          Typologie documentaire : Correspondance / Journal / Photographie / Portrait
          Contexte historique : 1914-1918
          Personne(s) : Roy, Ernest Henri Louis Joseph
          Matière : Guerre 1914-1918 / Soldat
          Sources complémentaires aux Archives de la Vendée :

          Voir la notice biographique d'Ernest Henri Louis Joseph Roy dans le Dictionnaire des Vendéens


          • 1 - 

            (1Num1/283/1). Portrait d'Ernest Roy en tenue militaire du 114e régiment d'infanterie (vue 1) ; feuille d'observations de l'hôpital de Dieppe datée au 17 mai 1915 concernant sa fièvre typhoïde contractée en revenant des tranchées (vue 2) ; document médical relatif à sa blessure par éclats d'obus survenue le 7 mai 1916 à la côte 304 (Meuse) (vue 3) ; citation à l'ordre général du régiment n°277 du 22 octobre 1918 (vue 4).

            4 vues  - (1Num1/283/1). Portrait d'Ernest Roy en tenue militaire du 114e régiment d'infanterie (vue 1) ; feuille d'observations de l'hôpital de Dieppe datée au 17 mai 1915 concernant sa fièvre typhoïde contractée en revenant des tranchées (vue 2) ; document médical relatif à sa blessure par éclats d'obus survenue le 7 mai 1916 à la côte 304 (Meuse) (vue 3) ; citation à l'ordre général du régiment n°277 du 22 octobre 1918 (vue 4). (ouvre la visionneuse)

            4 vues


          • 2 - 

            (1Num1/283/2). Carnet de route d'Ernest Roy, de son service militaire commencé en 1913 à sa démobilisation en 1919, sans doute retranscrit postérieurement à partir de ses notes. 1 cahier, 125 pages, ms. 1913-1919

            Service militaire et mobilisation, 9 octobre 1913 au 5 février 1915.
            Le 9 octobre 1913, Ernest est incorporé au 114e régiment d'infanterie à Saint-Maixent-l'École (Deux-Sèvres), affecté au service auxiliaire en raison d'une musculature insuffisante. Il est envoyé à la caserne de Parthenay pour occuper un poste de secrétaire à la bibliothèque des officiers.
            Le 25 juillet 1914, des bruits de guerre circulent et agitent la caserne. Le 1er août à 17h00, les troupes sont réunies dans la cour par le commandant qui annonce le décret de mobilisation générale. Ernest passe à la compagnie hors-rang (CHR) avec pour mission d'habiller les réservistes (12 000 hommes). Le 23 août, les premiers blessés du front arrivent et sont évacués vers l'hôpital où de nombreux infirmiers ont été réquisitionnés. Le 5 septembre, Ernest reprend son poste à la bibliothèque, mais deux mois plus tard, il passe à la commission de réforme qui le reconnaît bon pour le service armé (vue 16). Il ne s'y oppose pas, ne voulant pas être considéré comme un lâche.

            17 vues  - (1Num1/283/2). Carnet de route d'Ernest Roy, de son service militaire commencé en 1913 à sa démobilisation en 1919, sans doute retranscrit postérieurement à partir de ses notes. 1 cahier, 125 pages, ms. 1913-1919  Service militaire et mobilisation, 9 octobre 1913 au 5 février 1915. Le 9 octobre 1913, Ernest est incorporé au 114e régiment d'infanterie à Saint-Maixent-l'École (Deux-Sèvres), affecté au service auxiliaire en raison d'une musculature insuffisante. Il est envoyé à la caserne de Parthenay pour occuper un poste de secrétaire à la bibliothèque des officiers.  Le 25 juillet 1914, des bruits de guerre circulent et agitent la caserne. Le 1er août à 17h00, les troupes sont réunies dans la cour par le commandant qui annonce le décret de mobilisation générale. Ernest passe à la compagnie hors-rang (CHR) avec pour mission d'habiller les réservistes (12 000 hommes). Le 23 août, les premiers blessés du front arrivent et sont évacués vers l'hôpital où de nombreux infirmiers ont été réquisitionnés. Le 5 septembre, Ernest reprend son poste à la bibliothèque, mais deux mois plus tard, il passe à la commission de réforme qui le reconnaît bon pour le service armé (vue 16). Il ne s'y oppose pas, ne voulant pas être considéré comme un lâche. (ouvre la visionneuse)

            17 vues


          • 3 - 

            (1Num1/283/3). En Flandre et en Artois, du 6 février 1915 au 13 avril 1916.
            Ernest part le 6 février 1915 en renfort au 114e et arrive en Belgique près d'Ypres. Attendant son tour pour monter en ligne, il voit revenir les soldats dans un triste état, tout couvert de boue (vues 2-3). Son baptême du feu a lieu le 18 février, il découvre pour la première fois des tranchées, très boueuses et encore rudimentaires. Il y reste 4 jours à travailler la nuit et à se reposer la journée " quelle drôle de vie tout de même que cette vie de tranchée " (vues 3-4). A sa sortie, il souffre d'embarras gastriques et est évacué à l'hôpital de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Le diagnostic confirme la fièvre typhoïde, attrapée en buvant de l'eau souillée. Il survit grâce à la vaccination et aux bons soins des infirmières de la Croix-Rouge. Fin avril, il part à Dieppe puis à Evreux et rentre un mois au pays finir sa convalescence. De retour dans son dépôt à Parthenay le 21 juin 1915, il obtient une permission agricole pour travailler aux champs dans les communes voisines. Par la suite, il se porte volontaire pour suivre un stage de mitrailleur et prend la direction du centre d'instruction de Poitiers où il étudie le télémètre et le fonctionnement des mitrailleuses (vue 12).
            Le 1er septembre, il rejoint le 2e bataillon du 114e RI à Beaumetz-lès-Loges (Pas-de-Calais), affecté à la compagnie de mitrailleuses comme télémétreur. Le 25 septembre, une offensive est lancée " qui a été complètement loupée ", et son bataillon y a été massacré (vue 14).
            1916, le régiment est dans la Somme au camp de Saint Riquier près d'Abbeville. Ernest est ravi d'être basé près d'une ville où il peut sortir et faire des achats. Les soldats ont l'honneur d'être passés en revue par le général Joffre (vue 17). Après une nouvelle période dans les tranchées du Pas-de-Calais entre Neuville-Saint-Vaast et Souchez, son régiment part en mars en grand repos à Sailly-Flibeaucourt (Somme) loin des obus.

            19 vues  - (1Num1/283/3). En Flandre et en Artois, du 6 février 1915 au 13 avril 1916. Ernest part le 6 février 1915 en renfort au 114e et arrive en Belgique près d'Ypres. Attendant son tour pour monter en ligne, il voit revenir les soldats dans un triste état, tout couvert de boue (vues 2-3). Son baptême du feu a lieu le 18 février, il découvre pour la première fois des tranchées, très boueuses et encore rudimentaires. Il y reste 4 jours à travailler la nuit et à se reposer la journée ' quelle drôle de vie tout de même que cette vie de tranchée ' (vues 3-4). A sa sortie, il souffre d'embarras gastriques et est évacué à l'hôpital de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Le diagnostic confirme la fièvre typhoïde, attrapée en buvant de l'eau souillée. Il survit grâce à la vaccination et aux bons soins des infirmières de la Croix-Rouge. Fin avril, il part à Dieppe puis à Evreux et rentre un mois au pays finir sa convalescence. De retour dans son dépôt à Parthenay le 21 juin 1915, il obtient une permission agricole pour travailler aux champs dans les communes voisines. Par la suite, il se porte volontaire pour suivre un stage de mitrailleur et prend la direction du centre d'instruction de Poitiers où il étudie le télémètre et le fonctionnement des mitrailleuses (vue 12).  Le 1er septembre, il rejoint le 2e bataillon du 114e RI à Beaumetz-lès-Loges (Pas-de-Calais), affecté à la compagnie de mitrailleuses comme télémétreur. Le 25 septembre, une offensive est lancée ' qui a été complètement loupée ', et son bataillon y a été massacré (vue 14).  1916, le régiment est dans la Somme au camp de Saint Riquier près d'Abbeville. Ernest est ravi d'être basé près d'une ville où il peut sortir et faire des achats. Les soldats ont l'honneur d'être passés en revue par le général Joffre (vue 17). Après une nouvelle période dans les tranchées du Pas-de-Calais entre Neuville-Saint-Vaast et Souchez, son régiment part en mars en grand repos à Sailly-Flibeaucourt (Somme) loin des obus. (ouvre la visionneuse)

            19 vues


          • 4 - 

            (1Num1/283/4). Combats de Verdun, du 16 avril 1916 au 24 septembre 1917.
            Le 16 avril 1916, il arrive dans la Marne en réserve, à quelques kilomètres de Verdun. Le 6 mai, c'est le grand départ en auto vers le secteur tant redouté ; les soldats sont déposés dans un bois et doivent rejoindre la côte 304 dans des conditions difficiles (nuit, vent, orage). Le 7 mai, Ernest découvre l'enfer sur terre, tapi toute la journée dans un trou d'obus sous une avalanche de fer pour tenir la position. Hagard et désorienté, il sort pour communiquer un ordre du lieutenant, lorsqu'il est blessé " que s'est-il passé à ce moment, je n'en sais rien, toujours est-il que je me suis relevé tout étourdi et que je n'ai eu qu'une idée, m'arracher de là ". Souffrant de commotion et contusions multiples, il est évacué à Saint-Amand-Montrond (Cher), bien heureux de quitter cette fournaise " loin des Boches et de leurs maudits obus " (vue 5).
            Le 10 juillet et après un retour à Parthenay, il est envoyé un mois en stage de mitrailleuses au camp du Ruchard (Indre-et-Loire), puis à Poitiers où il s'exerce aux tirs. Le 18 septembre, Ernest est affecté au 80e régiment d'infanterie et retourne à Verdun, mis à la disposition du génie pour effectuer des travaux : creusement de boyaux pour enterrer des fils téléphoniques, construction de voies Decauville… Fin janvier 1917, il passe en renfort à la 3e compagnie et est envoyé à Dombasle-en-Argonne (Meuse). L'hiver est si rigoureux que même le pain est gelé. Sa première période de tranchées avec le 80e RI (toujours à la côte 304) se déroule plutôt bien dans un secteur redevenu calme. Les soldats alternent séjour dans les tranchées et repos au bois de Béthelainville jusqu'à la fin mai 1917. Le 1er juin, il est désigné pour aller faire un stage de fusil-mitrailleur à Fleury-sur-Aire, ravi de s'éloigner des tranchées. De retour à Verdun en juillet, une grande offensive française est en préparation, sa compagnie se rapproche des lignes vers le Mort-Homme, mais reste en réserve. Le 20 août alors que l'attaque bat son plein, la côte 304 est enlevée aux Allemands ainsi que plusieurs autres positions stratégiques.

            14 vues  - (1Num1/283/4). Combats de Verdun, du 16 avril 1916 au 24 septembre 1917. Le 16 avril 1916, il arrive dans la Marne en réserve, à quelques kilomètres de Verdun. Le 6 mai, c'est le grand départ en auto vers le secteur tant redouté ; les soldats sont déposés dans un bois et doivent rejoindre la côte 304 dans des conditions difficiles (nuit, vent, orage). Le 7 mai, Ernest découvre l'enfer sur terre, tapi toute la journée dans un trou d'obus sous une avalanche de fer pour tenir la position. Hagard et désorienté, il sort pour communiquer un ordre du lieutenant, lorsqu'il est blessé ' que s'est-il passé à ce moment, je n'en sais rien, toujours est-il que je me suis relevé tout étourdi et que je n'ai eu qu'une idée, m'arracher de là '. Souffrant de commotion et contusions multiples, il est évacué à Saint-Amand-Montrond (Cher), bien heureux de quitter cette fournaise ' loin des Boches et de leurs maudits obus ' (vue 5).  Le 10 juillet et après un retour à Parthenay, il est envoyé un mois en stage de mitrailleuses au camp du Ruchard (Indre-et-Loire), puis à Poitiers où il s'exerce aux tirs. Le 18 septembre, Ernest est affecté au 80e régiment d'infanterie et retourne à Verdun, mis à la disposition du génie pour effectuer des travaux : creusement de boyaux pour enterrer des fils téléphoniques, construction de voies Decauville… Fin janvier 1917, il passe en renfort à la 3e compagnie et est envoyé à Dombasle-en-Argonne (Meuse). L'hiver est si rigoureux que même le pain est gelé. Sa première période de tranchées avec le 80e RI (toujours à la côte 304) se déroule plutôt bien dans un secteur redevenu calme. Les soldats alternent séjour dans les tranchées et repos au bois de Béthelainville jusqu'à la fin mai 1917. Le 1er juin, il est désigné pour aller faire un stage de fusil-mitrailleur à Fleury-sur-Aire, ravi de s'éloigner des tranchées. De retour à Verdun en juillet, une grande offensive française est en préparation, sa compagnie se rapproche des lignes vers le Mort-Homme, mais reste en réserve. Le 20 août alors que l'attaque bat son plein, la côte 304 est enlevée aux Allemands ainsi que plusieurs autres positions stratégiques. (ouvre la visionneuse)

            14 vues


          • 5 - 

            (1Num1/283/5). Toujours dans les tranchées, du 10 octobre 1917 au 19 août 1919.
            10 octobre 1917, son régiment est envoyé en période de grand repos à Châtenois (Haute-Saône), Ernest occupe son temps à la surveillance de la gare de Lure avec une vingtaine de ses camarades (vue 2). Fin novembre, il rejoint les tranchées de l'Alsace entre Bitschwiller-lès-Thann et Masevaux.
            1918. Début avril, le régiment rejoint la Somme et remonte vers la Belgique. En mai, Ernest cantonne à Poperinge dans un camp anglais et passe 10 jours de grande souffrance dans les tranchées de première ligne : bombardement intensif, attaque meurtrière, la plupart de ses camarades sont blessés ou tués.
            Le 24 août, il rejoint un nouveau secteur aussi peu enviable, dans les tranchées de Pont-Saint-Mard (Aisne). L'armée française est à l'attaque et les offensives quotidiennes sont très éprouvantes pour les hommes. Les objectifs sont atteints mais les pertes nombreuses, Ernest voit encore mourir plusieurs de ses bons camarades (septembre-octobre 1918). Le 12 octobre, un nouvel ordre d'attaque est donné, les soldats français avancent jusqu'à Couvron-et-Aumencourt et continuent leur remontée vers Crécy-sur-Serre (Aisne). Les Allemands se replient et Ernest prédit leur débâcle (vue 11).

            15 vues  - (1Num1/283/5). Toujours dans les tranchées, du 10 octobre 1917 au 19 août 1919. 10 octobre 1917, son régiment est envoyé en période de grand repos à Châtenois (Haute-Saône), Ernest occupe son temps à la surveillance de la gare de Lure avec une vingtaine de ses camarades (vue 2). Fin novembre, il rejoint les tranchées de l'Alsace entre Bitschwiller-lès-Thann et Masevaux. 1918. Début avril, le régiment rejoint la Somme et remonte vers la Belgique. En mai, Ernest cantonne à Poperinge dans un camp anglais et passe 10 jours de grande souffrance dans les tranchées de première ligne : bombardement intensif, attaque meurtrière, la plupart de ses camarades sont blessés ou tués.  Le 24 août, il rejoint un nouveau secteur aussi peu enviable, dans les tranchées de Pont-Saint-Mard (Aisne). L'armée française est à l'attaque et les offensives quotidiennes sont très éprouvantes pour les hommes. Les objectifs sont atteints mais les pertes nombreuses, Ernest voit encore mourir plusieurs de ses bons camarades (septembre-octobre 1918). Le 12 octobre, un nouvel ordre d'attaque est donné, les soldats français avancent jusqu'à Couvron-et-Aumencourt et continuent leur remontée vers Crécy-sur-Serre (Aisne). Les Allemands se replient et Ernest prédit leur débâcle (vue 11). (ouvre la visionneuse)

            15 vues


          • 6 - 

            (1Num1/283/6). Correspondance d'Ernest Roy adressée à ses parents par cartes postales du 11 octobre 1913 au 11 mai 1919. - 67 cartes postales (seules 31 cartes ont été numérisées). 1913-1919
            La correspondance envoyée à ses parents complète le carnet de route en reprenant certains événements : les permissions agricoles (vue 14), sa blessure aux combats de Verdun (vues 28-30), son stage de fusil-mitrailleur (vue 36), les gardes à la gare de Lure (vues 47-48). Ernest y exprime davantage ses émotions et ses sentiments (vue 56), trouvant du réconfort dans l'écriture et dans les lettres reçues par sa famille.

            62 vues  - (1Num1/283/6). Correspondance d'Ernest Roy adressée à ses parents par cartes postales du 11 octobre 1913 au 11 mai 1919. - 67 cartes postales (seules 31 cartes ont été numérisées). 1913-1919 La correspondance envoyée à ses parents complète le carnet de route en reprenant certains événements : les permissions agricoles (vue 14), sa blessure aux combats de Verdun (vues 28-30), son stage de fusil-mitrailleur (vue 36), les gardes à la gare de Lure (vues 47-48). Ernest y exprime davantage ses émotions et ses sentiments (vue 56), trouvant du réconfort dans l'écriture et dans les lettres reçues par sa famille. (ouvre la visionneuse)

            62 vues


        • 1 Num 1/218-21-24 - 

          Photographies et médaille militaire de René Maurice Hilleret (Châtellerault, classe 1911, n°745), soldat au 49e puis au 109e régiment d'artillerie lourde. Grièvement blessé le 7 septembre 1914, il perd l'usage d'un bras. S'y ajoutent un journal en langue française "L'Indépendant" daté du 17 septembre 1916, période à laquelle il est dans les Balkans, un portrait du frère de sa femme et des photographies de soldats non identifiés. 1913-1923

          Modalités d'entrée :

          Collecte 14-18. Prêt Pavy, 2013

          Typologie documentaire : Photographie
          Contexte historique : 1914-1918
          Personne(s) : Hilleret, René Maurice
          Matière : Guerre 1914-1918 / Soldat

Voir par page :50 100 150 200 250 300 350 400