Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Archives militaires de la reconquête du Midi après les Cent Jours Inventaire complet (pdf)

  • Préparation de la reconquête du Midi, mai-juillet 1815

      • 1 Num 124 5/5 - 

        Résumé des lettres reçues en mai et début juin (7 numéros). 1815

        1 vue  - Résumé des lettres reçues en mai et début juin (7 numéros). (ouvre la visionneuse)

        1 vue


      • 1 Num 124 5/6 - 

        Résumé des lettres reçues, début juin-14 juillet (60 numéros). 1815

        7 vues  - Résumé des lettres reçues, début juin-14 juillet (60 numéros). (ouvre la visionneuse)

        7 vues


      • 1 Num 124 5/7 - 

        Extraits de lettres. 1815

        2 vues  - Extraits de lettres. (ouvre la visionneuse)

        2 vues

        Présentation du contenu :

        - ([Figueres], 21 juin) Le vicomte d'Escars signale que les garnisaires envoyés [pour réprimer les familles de conscrits réfractaires] à Saint-Laurent-de-Cerdans ont déserté, mais que les habitants se sont tout de même réfugiés sur la frontière, où 191 hommes pourraient former un bataillon auquel il propose de donner le nom de Vallespir.

        - (Tolosa, 16 juin) Le comte de Damas signale que 8.000 hommes [des Anglais ?] sont attendus, et il mène une enquête sur Thoulier ( ?), un lieutenant de gendarmerie qui dénonce une prétendue conspiration à Irun.

        - (Figueres, 22 juin) Le vicomte d'Escars signale que les habitants de Saint-Laurent-de-la-Salanque sont sur 22 barques à l'embouchure du Tech, qu'il n'a par ailleurs toujours pas obtenu des Espagnols de facilités pour correspondre avec la France, dont il n'a d'autre nouvelle que celle d'un combat sanglant, du 5 au 7 juin, à la frontière du Nord.

        - (Vitoria, 9 juin) Le comte de Damas, arrivé à Vitoria le 27 mai, a trouvé l'anarchie parmi les émigrés dispersés en plusieurs localités, et il donne les noms de ceux qu'il a nommés à des commandements, M. de Champigny de Blot maréchal de camp, M. de Romilly pour l'infanterie, M. de Castelet, grièvement blessé le 25, pour la cavalerie, et M. de Maulévrier Colbert par intérim.


      • 1 Num 124 5/8 - 

        Réponses, 10-28 juin (41 numéros). 1815

        5 vues  - Réponses, 10-28 juin (41 numéros). (ouvre la visionneuse)

        5 vues


      • 1 Num 124 5/9 - 

        Registre-minute de la correspondance envoyée, 10 juin-14 juillet. 1815

        25 vues  - Registre-minute de la correspondance envoyée, 10 juin-14 juillet. (ouvre la visionneuse)

        25 vues

        Présentation du contenu :

        Chaque lettre porte le lieu de destination, la date de rédaction et celle de la réponse reçue.


        • Expédition faite depuis Barcelone (numéros 1 à 44, vues 1-18)

          Présentation du contenu :

          - 1. À M. Froment (Bilbao, 23 mai, rép. 10 juin).

          - 2. À M. de Falguières, capitaine (Figueres, 8 juin, rép. 11 juin).

          - 3. Au chevalier de La Barthe, chef d'escadron, réponse prudente lui demandant quelle fut sa carrière (Vielha, 30 mai, rép. 11 juin).

          - 4. À M. Dutertre Desaigrémont (Gérone, 9 juin, rép. 12 juin).

          - 5. À M. Desmoulins, inspecteur des douanes de Marseille (14 juin).

          - 6. À M. Maluquet (Saragosse, rép. 14 juin).

          - 7. À M. Muzynowsky, capitaine (Saragosse, rép. 14 juin).

          - 8. Au chevalier de Romilly, lieutenant-colonel, qui a fait un rapport sur le déplorable événement arrivé à Vitoria le 25 mai (Vitoria, rép. 15 juin).

          - 9. À M. de La Hitte de Ferjeu et autres (Llívia, rép. 15 juin).

          - 10. À M. Duderiche, capitaine de gendarmerie (Irun, rép. 15 juin).

          - 11. À Miguel Ochoa, lieutenant-colonel (Barcelone, 15 juin, rép. 15 juin).

          - 12. À Conesa Fulgencio (rép. 16 juin).

          - 13. À M. Guillouis, lieutenant (Alcañiz, 8 juin, rép. 16 juin).

          - 14. À M. le brigadier général Hebyano, gouverneur de Vitoria-Gasteiz, sur l'événement déplorable du 25 mai (rép. 16 juin).

          - 15. Aux commandants en chef des différents dépôts, Damas-Crux à Pampelune, d'Escars à Figueres, Du Vivier, etc., pour qu'ils dressent chaque mois un état des Français sous leurs ordres avec observation politique et morale, et l'état de leur équipement (19 juin).

          - 16. À M. de Falguières, capitaine (Figueres, 12 juin, rép. 19 juin).

          - 17. À M. Malgouyré, capitaine (Figueres, 12 juin, rép. 19 juin).

          - 18. À M. Joseph Sangcadet (Llívia, 12 juin, rép. 19 juin).

          - 19. À M. Jean d'Oms (Garriguella, 12 juin, rép. 19 juin).

          - 20. À MM. D'Arillon, Vallincourt et Ducluzeaux (Alcañiz, 12 juin, rép. 19 juin).

          - 21. À M. Assaillit, reconnu comme ayant été au service du roi Joseph, et qui sera expulsé d'Espagne à ce titre (rép. 19 juin).

          - 22. À M. Blas de Fournas-Labrosse, maréchal au service du roi d'Espagne (Palma de Majorque, 9 juin, rép. 19 juin).

          - 23. À M. de Ginesty, capitaine (Vielha, 8 juin, rép. 20 juin).

          - 24. À M. de Costa (Garriguella, 15 juin, rép. 22 juin).

          - 25. À M. Bordes, chef de bataillon, que l'on pense expédier à Gênes (Figueres, 12, rép. 22 juin).

          - 26. À M. Froment, colonel (Bilbao, 10 juin, rép. 22 juin).

          - 27. À M. Alexandre de Cappot, ancien magistrat (Garriguella, rép. 22 juin).

          - 28. À M. de Barrera de L'Hom (Ripoll, 19 juin, rép. 22 juin).

          - 29. Au chevalier de La Barthe, chef de bataillon, qui sera expulsé (Figueres, 18 juin, rép. 22 juin).

          - 30. Au vicomte de Lentilhac, maréchal de camp (Figueres, rép. 22 juin).

          - 31. À M. Ganteaume, que le Prince veut attacher à son état-major (Barcelone, rép. 22 juin).

          - 32. Au marquis de Campo Sagrado, capitaine général de la Catalogne, pour des passeports (Barcelone, 22 juin).

          - 33. À M. de Gripert, gouverneur de la vallée d'Aran, repris plus loin au n° 35 (Vielha, rép. 22 juin).

          - 34. À M. de Pousargues et Azaud (Vielha, 14 juin, rép. 23 juin).

          - 35. À M. de Gripert, pour le remercier de veiller à empêcher l'introduction des agents de Bonaparte en Espagne, et pour lui demander un recensement des Français qui sont auprès de lui, avec des renseignements (Vielha, 14 juin, rép. 25 juin).

          - 36. À M. Rainouard (Sistelles, 22 juin, rép. 25 juin).

          - 37. Au général Santocildès, chef de l'état-major général de l'armée de Catalogne, pour des passeports (Barcelone, 25 juin)

          - 38. Au même, pour des passeports (Barcelone, 28 juin) [écriture de Ganteaume, comme plus loin de temps à autre].

          - 39. À M. Dutertre Desaigrémont, sous-lieutenant (Garriguella, 20 juin, rép. 28 juin).

          - 40. À M. Charles Fitzjames, capitaine (Puigcerdà, 21 juin, rép. 28 juin).

          - 41. À M. Mallebrun, directeur des douanes, pour le remercier des 25.000 F qu'il propose et lui demander quand il faudra les rembourser (Puigcerdà, 28 juin).

          - 42. Circulaire au prince de Léon, major attaché à l'état-major général de l'armée de S.A.R. le duc d'Angoulême, à M. de Tugnot adjudant commandant, de Beausacq lieutenant, Desmoulins commissaire général des douanes, et Ganteaume, chef de bataillon attaché à l'état-major, leur ordonnant de se rendre à Puigcerdà (Barcelone, 30 juin) ; 2e n°42. Au général Santocildès, pour des passeports (Barcelone, 30 juin).

          - 43. Au même, pour donner une escorte au Prince qui partira à 3 heures du matin, et des passeports pour sa suite, le duc de Guiche, maréchal de camp, et Tony son valet de chambre, le comte Melchior de Polignac, colonel, et Victor Oudinot son domestique, le lieutenant de Mongascon, Gouverna, valet de chambre de S.A.R., Toussaint, piqueur, Des Marets, valet de pied, Guérin, cuisinier, et cinq palefreniers (Barcelone, 30 juin) [écriture de Ganteaume].

          - 44. Au même pour un passeport (Barcelone, 4 juillet).


        • Expédition faite depuis Puigcerdà (numéros 45 à 63, vues 18-25)

          Présentation du contenu :

          - 45. Au vicomte d'Escars, pour lui demander, si le général Robert [à Perpignan] n'obtempère pas aux ordres qu'il a dû lui transmettre, d'envoyer Lentilhac à Puigcerdà où le Prince est arrivé la veille, et où il sera plus utile que dans un secteur de la frontière aussi surveillé ; des armes et munitions, envoyées [depuis Marseille] par de Bruges à Rosas, doivent être expédiées par Olot et Ripoll à Puigcerdà en envois successifs [donc discrets vis-à-vis des Espagnols] (Figueres, 4 juillet) ; 2e n°45. À M. Grenier, pour qu'il se joigne à Montcalm (Montpellier, 5 juillet).

          - 46. Circulaire aux préfets du gouvernement de S.A.R., les suspendant provisoirement tout en les maintenant par intérim (6 juillet).

          - 47. Au comte de Loverdo, le nommant commandant de la 7e Division militaire (6 juillet).

          - 48. À Brun baron de Villeret, le nommant commandant de la Lozère (6 juillet).

          - 49. Au comte Louis de Saint-Priest, le nommant commissaire du roi dans le Gard et l'Hérault (6 juillet).

          - 50. Au général Santocildes, pour obtenir que l'officier supérieur espagnol qui a été accordé à l'état-major du Prince, soit M. de Pucy Milan, lieutenant-colonel du régiment d'Alcantara (Barcelone, 7 juillet).

          - 51. Au vicomte d'Escars, lui confiant le commandement de l'Aude en plus des Pyrénées Orientales (6 ou 8 juillet).

          - 52. Au même, pour qu'il ne se décourage pas du manque d'entraînement manifesté par les compagnies de Lladó, qu'il considère l'exemple donné par Castelet de Savignac, qui entreprend une expédition cette nuit-même, car il faut organiser une guerre de partisans devant un ennemi toujours trop puissant ; qu'il demeure près [des Pyrénées Orientales], dont le commandement lui a été confié et où il peut traiter de façon accommodante et menaçante avec le général Chabet (Figueres, 6 juillet, rép. 8 juillet).

          - 53. À M. de Costa [Cistella, rép. 9 juillet].

          - 54. À Victor de Brechignac [Bilbao, 15 juin, rép. 9 juillet].

          - 55. À Joaquim Fernandez, officier marin (Figueres, 2 juillet, rép. 9 juillet).

          - 56. Au général Santocildès, en faveur de Joaquim Fernandez (Barcelone, 9 juillet).

          - 57. À M. de Gripert, lui demandant de continuer à faire passer renseignements et journaux français, les derniers parvenus datant du 2 courant, et lui envoyant de quoi payer les exprès pour la correspondance avec Puigcerdà comme avec Tolosa où doit se trouver le comte de Damas-Crux (Vielha, 28 juin et 1er juillet, rép. 10 juillet).

          - 58. À M. de Coma (La Verval [ ?], 3 juillet, rép. 10 juillet).

          - 59. Au vicomte de Lentilhac, lui annonçant qu'il est nommé commandant des Hautes-Pyrénées, et provisoirement à titre civil et militaire de ce département et de celui du Gers (11 juillet).

          - 60. À Paulin Baron, rallié (Ax, 10 juillet, rép. 12 juillet).

          - 61. Au maire d'Hix et des Guinguettes, pour lui envoyer l'ordonnance [érigeant la commune de Bourg-Madame] (12 juillet).

          - 62. Circulaire aux maréchaux de camp d'Escars et de Lentilhac, les engageant à rejoindre les départements qui leur ont été confiés, et à y faire arborer le drapeau blanc à l'exemple de toute la France, puisque le roi est entré à Paris, et à organiser la garde nationale des communes (14 juillet).

          - 63. À M. Besombes, curé de canton à Estevet (14 juillet).


      • 1 Num 124 5/10 - 

        Feuille volante complémentaire : ordre au commandant de la place de Mont-Louis d'accorder des congés absolus à tous ses hommes et de les désarmer ; même ordre au général Lafitte, commandant l'Ariège, et le renvoyant dans ses foyers ; même ordre en blanc à tout commandant (daté vraisemblablement du 14 juillet). 1815

        2 vues  - Feuille volante complémentaire : ordre au commandant de la place de Mont-Louis d'accorder des congés absolus à tous ses hommes et de les désarmer ; même ordre au général Lafitte, commandant l'Ariège, et le renvoyant dans ses foyers ; même ordre en blanc à tout commandant (daté vraisemblablement du 14 juillet). (ouvre la visionneuse)

        2 vues