Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Archives de la guerre de Vendée conservées aux Archives nationales Inventaire complet (pdf)

  • Série D. Missions des représentants du peuple et comités des assemblés révolutionnaires

    • Comité de Législation : dossiers de dénonciation (sept. 1793-1795)

      • D III 348. Représentants Hentz et Francastel, général Huché

        • Pièces de dénonciation contre Hentz, Francastel et Huché

          • AN D III 348-1 - 

            Metz, 13 prairial an II (1er juin 1794) : intervention du représentant Hentz à la société populaire de Metz et arrêté du même sur la réquisition de fusils au profit de l'armée (dossier 4, pièces 1-3).

          • AN D III 348-2 - 

            Sans lieu, 10 vendémiaire an III (1er octobre 1794) : le défenseur de la patrie Monin dénonce le représentant Hentz comme un intime de Robespierre (dossier 4, pièces 4-6).

          • AN D III 348-3 - 

            Fontenay, 14-22 vendémiaire an III (5-13 octobre 1794) : la société populaire de Fontenay dénonce les " principes inhumains " des représentants Hentz et Francastel et sa dissolution forcée le 27 germinal an II ; un administrateur du département de la Vendée, Gallet, accuse le général Huché d'avoir fait fusiller la municipalité patriote des Sorinières (Loire-Inférieure) (dossier 4, pièces 7-9).

          • AN D III 348-4 - 

            Nantes, 29 brumaire an III (19 novembre 1794) : le Comité révolutionnaire de Nantes envoie au Comité de sûreté générale une dénonciation contre le général Huché (la dénonciation manque ; dossier 4, pièces 10-12).

          • AN D III 348-5 - 

            Luçon, 8 vendémiaire - 2 brumaire an III (29 septembre - 23 octobre 1794) : la société populaire de Luçon transmet une vingtaine de dénonciations contre les représentants Hentz, Francastel et les généraux Huché, Grignon et Dutruy accusés d'incendies, pillages et exécutions sauvages ; ces dépositions émanent d'élus et de particuliers (dossier 4, pièces 13-34).

          • AN D III 348-6 - 

            Les Sables-d'Olonne et environs, 22 frimaire an II - 11 brumaire an III (17 décembre 1793 - 1er novembre 1794) : dénonciations de la société populaire des Sables-d'Olonne contre les représentants Hentz et Carrier, les généraux Turreau, Huché, Carpentier, Dutruy, Duquesnoy, Guillaume et l'adjudant-général Marot ; ils sont accusés de " despotisme oriental ", réquisitions abusives, pillages, incendies, dévastations et massacres ; sont joints des témoignages de sociétaires, d'élus et de particuliers (dossier 4, pièces 35-79, 42 cachets). an II-an III

          • AN D III 348-7 - 

            Niort, 12 fructidor an II - 24 frimaire an III (22 août - 14 décembre 1794) : les membres de la société populaire de Niort dénoncent les représentants Hentz et Francastel pour avoir couvert le général Huché et dissout leur société ; ils accusent le général Huché de pillages, incendies, massacres et exécutions de patriotes (dossier 4, pièces 80-84). an II-an III

          • AN D III 348-8 - 

            Porrentruy (Jura suisse), frimaire an III (décembre 1794) : la société populaire dénonce le représentant Hentz qui a fait un long déplacement uniquement pour la dissoudre sous de faux prétextes (dossier 4, pièces 85-87).

          • AN D III 348-9 - 

            Paris, 22 thermidor an III (9 août 1795) : le citoyen Vial dénonce les représentants Delaunay, Hentz et Francastel comme des terroristes coupables d'avoir prolongé la guerre de Vendée ; il critique aussi l'amnistie des Vendéens et le traité de La Jaunaye qui ont bénéficié aux insurgés (dossier 4, pièces 88-92).

        • Correspondance de Francastel

          • AN D III 348-10 - 

            Angers, 17 brumaire an II (7 novembre 1793) : Bourbotte, Turreau et Francastel rendent compte au Comité de salut public des mesures prises pour suivre les rebelles ; deux arrêtés imprimés de ces représentants du peuple (dossier 5, pièces 1-6).

          • AN D III 348-11 - 

            Tours, 20 brumaire an II (10 novembre 1793) : le représentant Francastel fait dissoudre le Comité révolutionnaire de Tours (dossier 5, pièces 7-8).

          • AN D III 348-12 - 

            Angers, 29 brumaire an II (19 novembre 1793) : Francastel s'active à la défense de Saumur et imagine de créer une commission chargée de superviser la guerre de Vendée avec des membres recrutés à Paris (dossier 5, pièces 9-10).

          • AN D III 348-13 - 

            Angers, 6-13 frimaire an II (26 novembre - 3 décembre 1793) : les représentants Francastel et Esnuë-Lavallée organisent la défense d'Angers face à la menace vendéenne (dossier 5, pièces 11-13).

          • AN D III 348-14 - 

            Angers, 9-14 frimaire an II (29 novembre au 4 décembre 1793) : Francastel et Esnuë-Lavallée annoncent une attaque imminente des Vendéens sur Angers (dossier 5, pièces 14-16).

          • AN D III 348-15 - 

            Angers, 16-21 frimaire an II (6-11 décembre 1793) : les représentants Francastel, Bourbotte, Esnuë-Lavallée et Prieur de la Marne annoncent au Comité de salut public la déroute des Vendéens devant Angers ; les insurgés ont quitté La Flèche et se dirigent vers Le Mans ; le général Haxo s'est emparé de Bouin (dossier 5, pièces 17-21, un imprimé).

          • AN D III 348-16 - 

            Angers, 25 frimaire an II (15 décembre 1793) : Francastel signale que l'armée de l'Ouest poursuit l'armée vendéenne qui reflue dans la Mayenne (dossier 5, pièces 22-23).

          • AN D III 348-17 - 

            Angers, 29 frimaire - 17 nivôse an II (19 décembre 1793 - 6 janvier 1794) : le représentant Francastel pense que les Vendéens en déroute vont essayer de passer la Loire à Ancenis ; il annonce le jugement condamnant à mort le faux évêque d'Agra (dossier 5, pièces 24-28).

          • AN D III 348-18 - 

            Angers, 20-22 nivôse an II (9-11 janvier 1794) : Francastel invoque des problèmes de santé pour refuser la nouvelle mission que le Comité de salut public lui propose dans le Maine-et-Loire et l'Indre-et-Loire (dossier 5, pièces 29-31).

          • AN D III 348-19 - 

            Angers, 30 nivôse an II (19 janvier 1794) : le représentant Francastel recommande un capitaine de chasseurs qui a fait preuve de bravoure (dossier 5, pièce 32 ; analyse uniquement, la lettre de Francastel manque).

          • AN D III 348-20 - 

            Angers et Saumur, 4-25 pluviôse an II (23 janvier - 13 février 1794) : les représentants Francastel et Turreau informent le Comité de salut public de leur mauvaise santé ; le premier demande la fin de sa mission ; en attendant, il fait ramasser les armes dans les territoires reconquis (dossier 5, pièces 33-39).

          • AN D III 348-21 - 

            Saumur, 25 pluviôse an II (13 février 1794) : Francastel demande un congé de trois mois pour refaire sa santé (dossier 5, pièces 40-42).

          • AN D III 348-22 - 

            Angers et Nantes, 28 pluviôse - 2 ventôse an II (16-20 février 1794) : les représentants Hentz et Francastel annoncent des mesures pour débarrasser l'armée de l'Ouest des femmes qui l'accompagnent (dossier 5, pièces 43-46).

          • AN D III 348-23 - 

            Nantes, 2 ventôse an II (20 février 1794) : arrêté des représentants Garrau, Hentz et Francastel refoulant les réfugiés de l'Ouest à vingt lieues au moins des zones de guerre (dossier 5, pièces 47-48, une affiche).

          • AN D III 348-24 - 

            Nantes, 5 ventôse an II (23 février 1794) : Hentz et Francastel s'activent pour faire ramasser les armes des régions soumises et surveiller la délivrance des passeports (dossier 5, pièces 49-52).

          • AN D III 348-25 - 

            Nantes, Angers, Saumur et Cholet, 8-22 ventôse an II (26 février - 12 mars 1794) : les représentants Hentz et Francastel annoncent une victoire du général Cordellier près de la forêt de Vezins, l'évacuation d'au moins 10 000 habitants de la région de Cholet et dénoncent au Comité de salut public les " excès " commis par les insurgés au Loroux-Bottereau et près de Saint-Florent-le-Vieil (dossier 5, pièces 53-60).

          • AN D III 348-26 - 

            Angers, 6 germinal an II (26 mars 1794) : Hentz et Francastel continuent leur rapport sur la guerre de Vendée et défendent le général en chef de l'armée de l'Ouest : " Turreau fait tout ce qu'il peut, cet homme n'est pas dangereux, il ne s'est fait aucun parti, il n'a pas de prôneurs, et c'est le motif pour lequel nous le conservons ; il suffira de le talonner " (dossier 5, pièces 61-62).

          • AN D III 348-27 - 

            Angers, 7 germinal an II (27 mars 1794) : les représentants Hentz et Francastel annoncent une déroute des insurgés près de Cholet et veulent faire exterminer les fuyards réfugiés dans la forêt de Vezins ; comme la guerre de Vendée se termine, ils demandent des successeurs (dossier 5, pièces 63-64).

          • AN D III 348-28 - 

            Nantes, 16 germinal an II (5 avril 1794) : les représentants Garrau, Hentz, Francastel et Prieur de la Marne relèvent le calme qui règne sur la rive droite de la Loire ; 20 000 hommes sont en mouvement sur la rive gauche : " Les brigands royalistes sont cernés, il n'en échappera pas " (dossier 5, pièces 65-67).

          • AN D III 348-29 - 

            Doué et Niort, 22-26 germinal an II (11-15 avril 1794) : les combats continuent, mais Hentz et Francastel affirment qu'ils ont contribué à redresser la situation dans l'Ouest ; ils s'interrogent sur l'avenir des départements insurgés : " En un mot, ce pays est aussi éloigné du républicanisme que le ciel l'est de la terre " (dossier 5, pièces 68-70).

        • Arrêtés de Francastel

          • AN D III 348-30 - 

            Petite note relative aux dénonciations contre les représentants Turreau et Francastel (dossier 6, pièces 1-2). an II

          • AN D III 348-31 - 

            Angers, 3-29 brumaire an II (24 octobre - 19 novembre 1793) : huit arrêtés sur le comité révolutionnaire d'Angers, ses missions, sur les subsistances de l'armée de l'Ouest, les suspects et la surveillance de la ville de Nantes (dossier 6, pièces 3-10).

          • AN D III 348-32 - 

            Angers et Nantes, 9-30 frimaire an II (29 novembre - 20 décembre 1793) : 14 arrêtés sur équipement et le ravitaillement de l'armée de l'Ouest, les prisonniers vendéens, la fabrication de boulets de canon, la défense d'Angers et celle de la Loire (dossier 6, pièces 11-25, deux affiches).

          • AN D III 348-33 - 

            Angers, 1er-21 nivôse an II (21 décembre 1793 - 10 janvier 1794) : huit arrêtés sur le fonctionnement du comité révolutionnaire d'Angers, le transfert de prisonniers vendéens et l'arrestation de suspects (dossier 6, pièces 26-33).

          • AN D III 348-34 - 

            Angers, Nantes et Châteauneuf, 1er pluviôse - 28 ventôse an II (20 janvier - 18 mars 1794) : sept arrêtés sur des prisonniers, la fabrication de souliers, le fonctionnement du comité révolutionnaire d'Angers et la recherche d'insoumis (dossier 6, pièces 34-40, deux affiches).

          • AN D III 348-35 - 

            Angers et Paris, 1er germinal - 18 thermidor an II (21 mars - 5 août 1794) : huit arrêtés sur la vente des effets de suspects, la subsistance des réfugiés, la réorganisation du district de Segré, le fonctionnement des comités révolutionnaires et l'isolement des jeunes prisonniers (dossier 6, pièces 41-48).

      • D III 353. Représentant Lequinio

        • Pièces de dénonciation contre Lequinio

          • AN D III 353-1 - 

            Melun, 16-21 germinal an III (5-10 avril 1795) : courriers du représentant Lequinio sur une demande de libération de l'armée et une émeute de subsistances à Longjumeau (dossier 1, pièces 1-4).

          • AN D III 353-2 - 

            Rochefort, 23 floréal an III (12 mai 1795) : le conseil général de la commune accuse les représentants Lequinio et Laignelot d'avoir provoqué " terreur, oppression et tyrannie " dans la ville avant le 9 thermidor ; ils dénoncent plus particulièrement treize membres du comité révolutionnaire et du tribunal révolutionnaire (dossier 1, pièce 5, imprimé).

          • AN D III 353-3 - 

            Sans lieu, prairial an III (mai 1795) : le citoyen Bonnetti dénonce la présence du représentant Lequinio en Charente-Inférieure et l'accuse d'avoir procuré des postes à des jeunes gens nécessaires à l'armée (dossier 1, pièces 6-7).

          • AN D III 353-4 - 

            Angély-Boutonne, 13 prairial an III (1er juin 1795) : le citoyen Rodrigue informe le président de la Convention sur les allées et venues du représentant Lequinio en Charente-Inférieure, officiellement pour congé de maladie (dossier 1, pièce 8).

          • AN D III 353-5 - 

            Vannes, 22-25 prairial an III (10-13 juin 1795) : les membres du directoire du Morbihan témoignent en faveur du représentant Lequinio qui a protégé des administrateurs et des juges accusés de fédéralisme par le représentant Prieur de la Marne (dossier 1, pièce 9).

          • AN D III 353-6 - 

            Paris et Morlaix, 26 prairial - 1er messidor an III (14-19 juin 1795) : des Nantais résidant à Paris accusent le représentant Lequinio, qualifié de " cannibale " ; le citoyen Brouillet dénonce l'action de Lequinio à Rochefort (dossier 1, pièces 10-11).

          • AN D III 353-7 - 

            Paris, 11 thermidor an III (29 juillet 1795) : le représentant Lequinio sollicite de la Convention une nouvelle mission ou un poste d'enseignant à l'école de Mars ; suit une pièce du 16 thermidor an III où le citoyen Guillemot fait passer des pièces adressées de Fontenay-le-Peuple pour le comité, les pièces manquent (dossier 1, pièces 12-13).

          • AN D III 353-8 - 

            Vannes, 1er-4 fructidor an III (18-21 août 1795) : pétitions d'administrateurs et de notables de Vannes en faveur du représentant Lequinio qui a protégé des " fonctionnaires publics " du Morbihan, accusés de fédéralisme, et leur a évité le Tribunal révolutionnaire ; l'une des lettres comprend 75 signatures (dossier 1, pièces 14-18).

          • AN D III 353-9 - 

            Belgentier (Var), 8 fructidor an III (25 août 1795) : le citoyen Fontvielle, ancien proscrit du 31 mai 1793, dénonce l'action des représentants Laignelot et Lequinio à Rochefort (dossier 1, pièces 19-21).

        • Pièces recueillies sur des généraux de l'armée de l'Ouest

          • AN D III 353-10 - 

            Paris, 5 brumaire an III (26 octobre 1794) : attestation par le représentant Lequinio du dépôt de 12 pièces originales sur la guerre de Vendée (dossier 2, pièce 1, deux cachets).

          • AN D III 353-11 - 

            Luçon, Le Boupère et Nantes, 18 ventôse - 15 germinal an II (8 mars - 4 avril 1794) : courriers adressés au représentant Lequinio et dénonçant les destructions et projets d'incendie des généraux de l'armée de l'Ouest dans le sud de la Vendée (dossier 2, pièces 2-5).

          • AN D III 353-12 - 

            La Mothe-Achard, Luçon et Xantes, 4-14 germinal an II (24 mars - 3 avril 1794) : le général Turreau nomme le général Huché à Luçon et lui ordonne de faire enlever les subsistances et fourrages du sud de la Vendée, puis d'incendier " bourgs, villages, hameaux, fours et moulins " ; le général Huché suspend les activités de la société populaire de Luçon (dossier 2, pièces 6-10).

          • AN D III 353-13 - 

            Fontenay, 15 ventôse - 15 germinal an II (5 mars - 4 avril 1794) : lettres et dépositions du comité révolutionnaire de Fontenay contre l'incompétence des généraux de l'armée de l'Ouest face aux Vendéens et contre les colonnes incendiaires du général Turreau (dossier 2, pièces 11-13).

        • Arrêtés de Lequinio

          • AN D III 353-14 - 

            La Rochelle, 27 septembre - 18 octobre 1793 : trois arrêtés sur des réquisitions de subsistances pour La Rochelle, l'épuration et la réorganisation du district, de la municipalité, du tribunal de district, du tribunal de commerce et du comité de surveillance de la ville (dossier 3, pièces 1-6, une affiche).

          • AN D III 353-15 - 

            La Rochelle, 2-3 brumaire an II (23-24 octobre 1793) : un arrêté sur la réquisition de grains dans le sud de la Vendée et leur entreposage à La Rochelle (dossier 3, pièces 7-9).

          • AN D III 353-16 - 

            Rochefort, La Rochelle et Saintes, 8-29 frimaire an II (28 novembre - 19 décembre 1793) : 13 arrêtés et un avis sur des réquisitions en Vendée et à Marans, une déprêtrisation, la réorganisation du district de Rochefort, la levée de volontaires, la réquisition de chevaux et un règlement des semailles (dossier 3, pièces 10-23, deux affiches).

          • AN D III 353-17 - 

            Rochefort et Angoulême, 16-28 nivôse an II (5-17 janvier 1794) : sept arrêtés sur la réquisition de bois, une réorganisation cantonale, l'épuration du comité de surveillance de Rochefort et la réquisition de grains en Vendée et dans les Deux-Sèvres (dossier 3, pièces 24-30).

          • AN D III 353-18 - 

            La Rochelle, Rochefort et Marennes, 1er-10 pluviôse an II (20-29 janvier 1794) : 13 arrêtés sur des réquisitions de cuirs, fèves et grains, la réorganisation du district, de la municipalité, du tribunal de district, du tribunal de commerce et des juges de paix de La Rochelle, la libération de détenus, l'arrestation de suspects, la grâce d'un militaire condamné à mort, l'achat de bois et l'ouverture d'un nouveau cimetière (dossier 3, pièces 31-44, une affiche).

          • AN D III 353-19 - 

            La Rochelle, Rochefort et Fontenay, 12-25 ventôse an II (2-15 mars 1794) : une dizaine d'arrêtés sur des achats de bois, une voiture exigée de la municipalité de Tours, la réorganisation du tribunal du district de Marennes, la réquisition de pistolets dans le district de Rochefort et la réorganisation de la société populaire de Fontenay (dossier 3, pièces 45-54, un cachet).

          • AN D III 353-20 - 

            Chartres et Etampes, 9-13 pluviôse an III (28 janvier - 1er février 1795) : trois arrêtés sur une dérogation d'âge pour un concours et des réquisitions de grains pour Paris (dossier 3, pièces 55-57, une affiche).

        • Correspondance de Lequinio

          • AN D III 353-21 - 

            Deux notes introduisant le dossier suivies de : La Rochelle, 28-29 septembre 1793 : proclamation du représentant Lequinio accompagnant un décret sur divers objets, dont création d'une commission militaire en Charente-Inférieure, mobilisation et réorganisation de la garde nationale, épuration du comité de surveillance, expulsion des officiers nobles de l'armée, réorganisation du district, du tribunal de district et réquisition de matelas pour l'hôpital (dossier 4, pièces 1-5, une affiche).

          • AN D III 353-22 - 

            Rochefort et La Rochelle, 16 septembre 1793 - 24 brumaire an II (14 novembre 1793) : Lequinio envoie au Comité de salut public des pièces justifiant une précédente mission dans l'Aisne, dont la réquisition d'armes et de vêtements pour les troupes (dossier 4, pièces 6-9).

          • AN D III 353-23 - 

            Rochefort, 11-20 frimaire an II (1er-10 décembre 1793) : Lequinio fait renforcer la sécurité du bagne pour prévenir les évasions (dossier 4, pièces 10-15, trois affiches).

          • AN D III 353-24 - 

            Fontenay, 20-21 frimaire an II (10-11 décembre 1793) : Lequinio crée une commission militaire à Fontenay pour accélérer le jugement des prisonniers vendéens et ordonne l'achat de chevaux pour l'armée (dossier 4, pièces 16-19).

          • AN D III 353-25 - 

            Rochefort, 25-28 frimaire an II (15-18 décembre 1793) : arrêté du représentant Lequinio pour pourvoir aux subsistances d'ouvriers forestiers qui fournissent du bois à la marine de Rochefort (dossier 4, pièces 20-22).

          • AN D III 353-26 - 

            Rochefort, 10-29 frimaire an II (10-19 décembre 1793) : Lequinio demande au Comité de salut public ce qu'il faut faire du navire neutre " Dorothea-Maria " de Hambourg, conduit à Rochefort par la frégate " La Médée " (dossier 4, pièces 23-28).

          • AN D III 353-27 - 

            Rochefort et Bordeaux, 4-8 nivôse an II (24-28 décembre 1793) : Lequinio adresse au Comité de salut public une lettre d'insurgés vendéens le remerciant de leur fournir des recrues ; il ne veut pas s'abaisser à la réfuter et envoie une version imprimée du discours qu'il a prononcé dans l'ancienne église de Rochefort intitulé " Du bonheur " (dossier 4, pièces 29-31, un imprimé de 23 p.)

          • AN D III 353-28 - 

            Rochefort, 28-29 nivôse an II (17-18 janvier 1794) : Lequinio annonce au Comité de salut public la condamnation et l'exécution de l'ancien représentant Dechézeaux, la mise à l'eau d'un vaisseau de 74 canons et réitère sa demande sur le navire " Dorothea-Maria " (dossier 4, pièces 32-34).

          • AN D III 353-29 - 

            Rochefort, 1er nivôse - 1er pluviôse an II (21 décembre 1793 - 20 janvier 1794) : Lequinio demande au Comité de salut public des éclaircissements sur un lieutenant de vaisseau qui s'affirme investi d'une mission officielle et se défend parallèlement de porter atteinte à la liberté des cultes (dossier 4, pièces 35-38).

          • AN D III 353-30 - 

            Rochefort, 6-10 pluviôse an II (25-29 janvier 1794) : Lequinio informe le comité de salut public sur l'approvisionnement de la marine et la grâce accordée à un jeune marin (dossier 4, pièces 39-44).

          • AN D III 353-31 - 

            Tours et Angély-Boutonne, 12-27 ventôse an II (2-17 mars 1794) : le représentant Lequinio a tiré du bois de divers départements pour la marine de Rochefort (dossier 4, pièces 45-47).

          • AN D III 353-32 - 

            Rochefort, 1er germinal an II (21 mars 1794) : arrêté des représentants Lequinio, Guezno et Topsent déléguant Lequinio à Paris pour présenter un mémoire sur la guerre de Vendée (dossier 4, pièces 48-49, un cachet).

          • AN D III 353-33 - 

            Paris, 14-17 germinal an II (3-6 avril 1794) : Lequinio atteste du patriotisme d'un lieutenant du Lot-et-Garonne, correspond avec le ministre de la Marine et propose au Comité de salut public de " répandre l'esprit public dans les campagnes " pour faire cesser les insurrections de l'Ouest et du Midi (dossier 4, pièces 50-55).

          • AN D III 353-34 - 

            Brest, 4 prairial an II (23 mai 1794) : arrêté du représentant Prieur de la Marne sur un envoi de " deux barils de gros sols " de Lequinio à Vannes (dossier 4, pièce 56, un cachet).

          • AN D III 353-35 - 

            Rochefort, 14-18 messidor an II (2-6 juillet 1794) : lettres de remerciement adressées à Lequinio par le commandant de la place de Rochefort et un officier municipal qu'il a fait libérer (dossier 4, pièces 57-58).

          • AN D III 353-36 - 

            Rochefort, Rennes et autres lieux, 23 prairial an II - 6 ventôse an III (11 juin 1794 - 24 février 1795) : correspondance privée reçue par Lequinio à Paris ou dans l'Eure-et-Loir ; les correspondants sont difficiles à identifier (dossier 4, pièces 59-72). an II-an III

          • AN D III 353-37 - 

            Vannes et Nantes, 25 prairial - 4 messidor an III (13-22 juin 1795) : attestations de notables et de juges du Morbihan en faveur du représentant Lequinio ; accusés de fédéralisme, ils ont évité la mort grâce à lui (dossier 4, pièces 73-82 ; en lien avec d'autres pièces du dossier 1).

    • Comité des rapports de la Constituante : lettres des départements (1790-1791)

      • D XXIX 8. Loire-Inférieure et Maine-et-Loire

        • Département et districts de la Loire-Inférieure

          • AN D XXIX 8-1 - 

            Nantes, 6 mars - 3 avril 1790 : lettre de protestation de la municipalité de Nantes adressée à l'Assemblée nationale contre la nomination du comte d'Hervilly, chargé de rétablir l'ordre en Bretagne ; l'officier ne reconnaît pas l'autorité des municipalités (dossier 66, pièces 1-3).

          • AN D XXIX 8-2 - 

            Nantes et Paimboeuf, 2-18 juin 1790 : les notables de Rouans, commune du district de Paimboeuf, s'opposent à la vente de biens du clergé ; le directoire du district et le directoire du département contraignent la plupart d'entre eux à se rétracter (dossier 66, pièces 4-9).

          • AN D XXIX 8-3 - 

            Nantes, Blain et Nozay, 7 juillet - 7 août 1790 : en février 1790, des paysans du district de Blain avaient brûlé des châteaux et détruit des titres seigneuriaux ; une nouvelle insurrection éclate dans la deuxième quinzaine de juillet lorsque la maréchaussée veut appréhender des meneurs ; le directoire du district et celui de la Loire-Inférieure essaient de ramener le calme (dossier 66, pièces 10-17).

          • AN D XXIX 8-4 - 

            Nantes et Savenay, 1er-7 février 1791 : près de 600 habitants de Campbon viennent manifester à Savenay contre la suspension de prêtres réfractaires ; ils reçoivent l'appui d'habitants de Savenay et contraignent les autorités à transmettre une protestation ; le directoire du département mobilise des gardes nationaux et des troupes de ligne pour éteindre l'insurrection (dossier 66, pièces 18-20).

          • AN D XXIX 8-5 - 

            Nantes, 9 mai 1791 : la société des amis de la Constitution de Nantes demande une application stricte de la Constitution civile du clergé et une expulsion des prêtres réfractaires ; la pétition est transmise à l'Assemblée nationale (dossier 66, pièce 21).

          • AN D XXIX 8-6 - 

            Nantes, Savenay et Couëron, 27 novembre 1790 - 31 mai 1791 : la commune de Couëron est sujette à des affrontements à propos d'anciennes landes communautaires ; elles ont été améliorées et clôturées par des propriétaires entreprenants ; des propriétés sont dévastées, des clôtures brisées, des coups de feu sont tirés sur des maisons ; le district de Savenay demande l'aide du directoire départemental qui transmet le dossier à l'Assemblée nationale (dossier 66, pièces 22-30, une lettre avec une centaine de signatures). 1790-1791

          • AN D XXIX 8-7 - 

            Nantes, 13-23 juillet 1791 : le directoire du département a regroupé dans l'ancien séminaire des prêtres réfractaires du diocèse ; les patriotes les plus radicaux de la ville veulent les y emprisonner, alors que la loi leur permet de vaquer à leurs affaires ; les élus en appellent à l'Assemblée nationale (dossier 66, pièces 31-39).

          • AN D XXIX 8-8 - 

            Nantes et Paimboeuf, 13-24 juillet 1791 : un voyageur partant à Londres est arrêté comme suspect, puis relâché, ce qui provoque des remous au tribunal de district (dossier 66, pièces 40-43).

        • Tribunal du district de Clisson

          • AN D XXIX 8-9 - 

            Clisson, 12 septembre 1791 : le commissaire du roi du tribunal du district de Clisson envoie à l'Assemblée nationale les pièces de trois procédures engagées dans la commune et paroisse de La Chapelle-Heulin (dossier 67, pièce 1).

          • AN D XXIX 8-10 - 

            Clisson et Nantes, 16 janvier - 6 juillet 1791 : procédure criminelle engagée contre René-Marie Rouaud, ancien vicaire de la paroisse de La Chapelle-Heulin ; bien que procureur de la commune, ce dernier a lu en chaire, le 16 janvier, un mandement de l'ancien évêque de Nantes contre l'Eglise constitutionnelle ; la procédure contient notamment une vingtaine de dépositions, dont une majorité de femmes, et un décret de prise de corps (dossier 67, pièces 2-14).

          • AN D XXIX 8-11 - 

            Clisson, 18 février - 13 août 1791 : procédure criminelle engagée contre six notabilités de La Chapelle-Heulin, soit l'ancien curé et maire Marchand, l'ancien vicaire Rouaud, le notaire Jean Merland, le charpentier Jacques Péloquet, le laboureur Louis Huet, notable de la commune, et le tonnelier Jean Huet, officier municipal ; ils sont accusés d'avoir provoqué une scission au sein des citoyens actifs de la commune, entre partisans de l'ancien clergé et patriotes ; ils subissent un interrogatoire du 18 au 24 mars, à l'exception de l'ancien curé qui reste introuvable ; deux perquisitions à l'ancien presbytère et au refuge présumé du vicaire ne donnent rien (dossier 67, pièces 15-34).

          • AN D XXIX 8-12 - 

            Clisson, 10 mai - 5 juillet 1791 : procédure criminelle engagée contre René-Charles Dreux, ancien conseiller du présidial de Nantes, accusé d'avoir dénigré à La Chapelle-Heulin l'Eglise et les prêtres constitutionnels ; cinq témoins déposent contre lui le 13 mai ; lors de sa comparution, le 5 juillet, il maintient ses propos (dossier 67, pièces 35-43).

        • Département et districts de la Loire-Inférieure

          • AN D XXIX 8-13 - 

            Nantes, 10-11 janvier 1791 : procès-verbal d'interrogatoire par le tribunal de district de François de Charette de la Colinière, ancien président aux requêtes du parlement de Bretagne ; l'intéressé considère comme nulles et non avenues les décisions et lois de l'Assemblée nationale, notamment sur les titres de noblesse, le port d'armes, la chasse et la pêche ; le procès-verbal est transmis à Paris (dossier 68, pièces 1-2).

          • AN D XXIX 8-14 - 

            Nantes, 5 mai 1791 : le directoire du département signale qu'il a envoyé des gardes nationaux et de la troupe dans le district vendéen de Challans pour réprimer une insurrection liée à la Constitution civile du clergé (dossier 68, pièce 3).

          • AN D XXIX 8-15 - 

            Nantes, 14 juin - 1er juillet 1791 : le curé de la paroisse de Sainte-Croix rédige une circulaire pour faire savoir qu'il a rétracté le serment prêté à la Constitution ; son courrier est saisi à la poste et son attitude est dénoncée à l'Assemblée nationale (dossier 68, pièces 4-5).

          • AN D XXIX 8-16 - 

            Nantes, 8-20 juillet 1791 : le directoire du département a regroupé des prêtres réfractaires du diocèse dans l'ancien séminaire ; il essaie de concilier respect de la loi et sûreté des personnes (dossier 68, pièces 6-8).

          • AN D XXIX 8-17 - 

            Nantes et Blain, 15 mai - 22 juillet 1791 : le 15 mai, les électeurs du district sont réunis pour affecter des curés dans 13 paroisses, mais deux électeurs sont absents, prétextant des raisons de santé ; l'un est administrateur du département, l'autre administrateur du district ; le directoire du département dénonce leur comportement à l'Assemblée nationale (dossier 68, pièces 9-11).

          • AN D XXIX 8-18 - 

            Orléans, 23 septembre 1790 - 30 août 1791 : trois pièces sur l'application de la Constitution civile du Clergé dans le Loiret (dossier 68, pièces 12-14). 1790-1791

        • Département de Maine-et-Loire

          • AN D XXIX 8-19 - 

            Angers, 19 octobre 1790 - 24 août 1791 : onze pièces sur l'occupation du château d'Angers par la garde nationale, alors que le bâtiment hébergeait uniquement des invalides ; le ministre de la Guerre proteste, la municipalité, le district et le directoire du département approuvent ; deux autres pièces concernent les processions nocturnes qui se déroulent dans les bois de l'ancienne abbaye de Bellefontaine, au cœur des Mauges (dossier 71, pièces 1-13 reliées dans un cahier). 1790-1791

      • D XXIX 14. Deux-Sèvres

        • AN D XXIX 14-1 - 

          Saint-Maixent, 11 septembre 1790 : la cherté des grains a provoqué des émeutes au marché de la ville, les 28 août et 4 septembre, des officiers municipaux ont été agressés ; la garde nationale arrête un homme et deux femmes (dossier 113, pièce 1).

        • AN D XXIX 14-2 - 

          Niort, 22 janvier 1791 : protestation du directoire du département auprès de l'Assemblée nationale (dossier 113, pièce 2).

        • AN D XXIX 14-3 - 

          Niort et Bressuire, 11-22 janvier 1791 : la perception des droits d'entrée (ancien octroi) est maintenue à l'entrée des villes, dans l'attente des nouvelles impositions ; personne ne les acquitte à Bressuire ; la municipalité demande l'aide du département qui en réfère à l'Assemblée nationale (dossier 113, pièces 3-9, un cachet).

        • AN D XXIX 14-4 - 

          Niort, Châtillon-sur-Sèvre et Thouars, 26 janvier - 30 juillet 1791 : des émeutiers venus de Saint-Aubin-de-Baubigné protestent contre la suspension de curés réfractaires et agressent des administrateurs du district ; un calme précaire s'établit après l'arrivée d'un détachement du régiment de Rohan ; le directoire du département demande des renforts, tandis que la municipalité de Saint-Aubin se considère comme démissionnaire (dossier 113, pièces 10-19, un cachet).

        • AN D XXIX 14-5 - 

          Thouars, 24-26 février 1791 : la ville de Thouars est dans l'incapacité de percevoir les droits d'entrée ; elle mobilise sa garde nationale, mais la situation ne s'améliore pas (dossier 113, pièces 20-23).

      • D XXIX 15. Vendée

        • Directoire du département

          • AN D XXIX 15-1 - 

            Fontenay et autres lieux, 30 mai-11 juillet 1791 : le directoire envoie à l'Assemblée nationale les copies de seize lettres saisies dans des bureaux de poste ; onze d'entre elles concernent la Constitution civile du clergé, dont l'une du chanoine Paillou sur l'affaire de Saint-Laurent-sur-Sèvre, et une autre de l'ancien vicaire général du diocèse indiquant aux prêtres réfractaires les procédures et la conduite à suivre en public et en privé ; quatre autres lettres sont liées à la fuite du roi, dont l'une mentionne un rassemblement d'ex-nobles à Luçon (dossier 118, pièces 1-19, six cachets).

        • District de Challans

          • AN D XXIX 15-2 - 

            Challans, Saint-Etienne-du-Bois et autres lieux, 12 septembre - 11 novembre 1790 : des émeutiers armés de bâtons et venus des Lucs-sur-Boulogne, du Poiré-sur-Vie et de Beaufou se joignent à des habitants de Saint-Etienne-du-Bois, le 12 septembre 1790, près de la chapelle de Bellecroix, à l'issue de la messe et des vêpres ; ils protestent contre les nouvelles administrations, le nouveau clergé et affrontent gendarmes et gardes nationaux ; des officiers municipaux de Saint-Etienne-du-Bois démissionnent, le directoire du district se sent impuissant ; à noter une information menée du 12 au 14 octobre par la municipalité de Saint-Etienne-du-Bois, avec 14 dépositions (dossier 118, pièces 20-33).

          • AN D XXIX 15-3 - 

            Challans et Bois-de-Céné, 25 janvier - 28 février 1791 : la municipalité de Bois-de-Cené porte plainte contre le journalier Joseph Archambaud et le fait emprisonner à Challans ; le prévenu a annoncé ici et là que des inconnus projetaient d'incendier une partie de la commune ; les quatorze témoins interrogés par le tribunal du district présentent l'accusé comme un mendiant instable et vindicatif (dossier 118, pièces 34-38).

          • AN D XXIX 15-4 - 

            Challans, 23 mars - 25 juillet 1791 : le district de Challans expédie à l'Assemblée nationale une lettre que l'ancien évêque de Luçon aurait écrite sur la Constitution civile du clergé et qui a été ramassée dans une rue de la ville (dossier 118, pièces 39-43).

          • AN D XXIX 15-5 - 

            Challans, 11 avril - 17 mai 1791 : extraits des registres de délibérations du district relatant des troubles et insurrections survenus le 9 avril à Saint-Jean-de-Monts, les 25 et 26 avril à Apremont, les 2 et 3 mai à Saint-Christophe-du-Ligneron, Apremont, Coëx et Saint-Révérend contre l'installation du clergé constitutionnel ; des affrontements ont lieu avec des gardes nationaux, des gendarmes et des militaires, dont certains sont venus de Nantes et du district de Machecoul ; des manifestants sont tués ou blessés, d'autres emprisonnés, du courrier est saisi, des gardes nationaux du district de Fontenay viennent en renfort ; on transfère des prisonniers à Nantes par mesure de précaution (dossier 118, pièce 44).

          • AN D XXIX 15-6 - 

            Challans, 3-11 mai 1791 : procès-verbaux d'interrogatoire de 23 témoins par le tribunal du district de Challans, dont douze de Saint-Christophe-du-Ligneron, quatre de Saint-Jean-de-Monts, trois de Saint-Révérend, deux de Soullans, un de Commequiers et un autre de Palluau (dossier 118, pièces 45-67).

          • AN D XXIX 15-7 - 

            Challans, 10-26 mai 1791 : suite de la procédure engagée au tribunal du district avec les dépositions de 102 témoins, dont 28 de Saint-Jean-de-Monts, 23 d'Apremont, 10 de Saint-Christophe-du-Ligneron, 10 de Saint-Révérend, 6 de Coëx, 5 de Saint-Gilles-sur-Vie, 4 de Challans, 4 de Palluau, 4 de Soullans, 3 de Legé, 2 de Grand'Landes, 2 de Mahé et 1 de Croix-de-Vie ; y figurent des prêtres, des gardes nationaux, des gendarmes, des élus et des particuliers (dossier 118, pièce 68).

          • AN D XXIX 15-8 - 

            Challans, 27 juin - 25 juillet 1791 : décret de prise de corps et interrogatoire par le tribunal du district de Pierre-Victor Morand, 34 ans, curé de Saint-Jean-de-Monts (dossier 118, pièces 69-71).

          • AN D XXIX 15-9 - 

            Challans, 16 juillet - 1er septembre 1791 : suite de la procédure engagée au tribunal du district, dont les procès-verbaux d'interrogatoire d'une vingtaine d'accusés, soit sept d'Apremont, quatre de Saint-Christophe-du-Ligneron, deux de Saint-Jean-de-Monts, deux de Croix-de-Vie, deux de Coëx, un de Soullans, un de Saint-Révérend et un de Noirmoutier (dossier 118, pièces 72-97).

        • District de La Châtaigneraie

          • AN D XXIX 15-10 - 

            La Châtaigneraie et autres lieux, 24 juin - 4 juillet 1791 : le district fait engager des poursuites contre la dame de Touchepierre qui offre à des prêtres réfractaires et à des fidèles sa chapelle de Saint-Mars-la-Réorthe ; le dossier comprend un procès-verbal de perquisition, une pétition d'habitants de Saint-Mars contre le nouveau curé et une pétition de " plusieurs curés et citoyens patriotes " contre le clergé réfractaire (dossier 118, pièces 98-103, trois cachets).

          • AN D XXIX 15-11 - 

            La Châtaigneraie et Saint-Pierre-du-Chemin, 21 juillet - 4 septembre 1791 : le 31 juillet, une émeute éclate à Saint-Pierre-du-Chemin à l'issue de la messe paroissiale ; une foule considérable proteste contre le curé constitutionnel et agresse des patriotes ; après les dépositions de 24 témoins, le tribunal du district engage des poursuites contre le métayer Macé, considéré comme le principal meneur (dossier 118, pièces 104-110).

        • District de Fontenay-le-Comte

          • AN D XXIX 15-12 - 

            Fontenay-le-Comte et La Bretonnière, 19 septembre 1790 - 28 janvier 1791 : conflit entre le maire de La Bretonnière et le propriétaire Antoine Guérit, notable de la commune, à propos de divagations de bétail dans les marais (dossier 118, pièces 111-123, quatre cachets). 1790-1791

          • AN D XXIX 15-13 - 

            Sainte-Hermine, 25 juin 1791 : procès-verbal de la municipalité relatant l'annonce de la fuite du roi, la mobilisation de la garde nationale, l'arrestation d'un suspect, des perquisitions et la saisie de courriers et d'armes (dossier 118, pièce 124).

        • District de Montaigu

          • AN D XXIX 15-14 - 

            Montaigu et Saint-Fulgent, 13 février - 15 septembre 1791 : procédure engagée par le tribunal du district contre Jean-Louis Gourdon, prêtre réfractaire de Saint-Fulgent, accusé " d'avoir tenu des propos incendiaires " ; est joint un procès-verbal d'audition du curé et de huit témoins (dossier 118, pièces 125-126).

        • District des Sables-d'Olonne

          • AN D XXIX 15-15 - 

            Les Sables-d'Olonne, Challans et autres lieux, 26 juin - 5 juillet 1791 : suite à l'annonce de la fuite du roi, des rumeurs et des témoignages font état de barques et bateaux suspects au large de Saint-Jean-de-Monts et de Saint-Gilles-sur-Vie ; on craint un débarquement d'émigrés appuyé par les Anglais ; un rassemblement d'ex-nobles est signalé au château de la Proustière, commune de Poiroux, propriété de la famille de Lézardière ; des gardes nationaux du district des Sables-d'Olonne, renforcés par des soldats du régiment de Rohan-Soubise, perquisitionnent le manoir, le 28 juin, et l'incendient après avoir arrêté des occupants ; un renfort de 500 gardes nationaux et soldats arrive de la Loire-Inférieure pour surveiller les côtes (dossier 118, pièces 127-145).

    • Comité de Salut public

      • D XLII 3. Dossier sur la guerre de Vendée

        • Correspondance de chefs vendéens

          • AN D XLII 3-1 - 

            La Guérinière, 1er janvier 1793 : petite note relative à l'arrivée d'un canon (dossier 1, pièce 1)

          • AN D XLII 3-2 - 

            Beaupréau et environs, 22-31 mai 1793 : correspondance sur les mouvements de l'Armée catholique et royale, l'emprisonnement de soldats républicains, l'approvisionnement en grains, le contrôle de la Loire à Chalonnes, une blessure de d'Elbée et la prise de Fontenay-le-Comte (dossier 1, pièces 2-16, autographes de d'Elbée et d'Esigny).

          • AN D XLII 3-3 - 

            Beaupréau et environs, 1er-10 juin 1793 : correspondance sur l'approvisionnement de l'armée en vin et bœufs, des blessures de d'Elbée et Bonchamps, la fausse annonce d'une " contre-révolution à Paris ", le Conseil supérieur de Châtillon-sur-Sèvre, la prise d'un énorme butin à Doué (dossier 1, pièces 17-26, autographes de Duhoux d'Hauterive, d'Elbée et Rorthais, un cachet).

          • AN D XLII 3-4 - 

            Saint-Florent-le-Vieil et environs, 11-14 juin 1793 : correspondance sur les passeports vendéens, une barque-canonnière parcourant la Loire, la prise de Saumur, la marche vers Angers, la perte du canon Marie-Jeanne (dossier 1, pièces 27-35, autographe de Sapinaud).

          • AN D XLII 3-5 - 

            Beaupréau, Mortagne-sur-Sèvre, Cholet et Saumur, 15-28 juin 1793 : correspondance sur la diffusion des affiches du Conseil supérieur, la mobilisation des conseils de paroisses, la tonte des prisonniers républicains, le pillage des vivres prises aux autorités patriotes, la marche vers Nantes et la perte de Parthenay (dossier 1, pièces 36-39 et 41-47, la pièce 40 est manquante, autographes de l'abbé Bernier, de Sapinaud, des Essarts et Duhoux d'Hauterive).

          • AN D XLII 3-6 - 

            Saint-Florent-le-Vieil, Châtillon-sur-Sèvre et environs, 3-8 juillet 1793 : correspondance sur les subsistances de l'armée, les prisonniers patriotes, la supplique d'un lieutenant de dragons oscillant entre Bleus et Blancs et la réquisition d'une charrette (dossier 1, pièces 48-57, un cachet).

          • AN D XLII 3-7 - 

            Mortagne-sur-Sèvre, Chemillé et environs, 9-15 juillet 1793 : correspondance sur l'approvisionnement de l'armée en blé, farine et poudre et sur les prisonniers républicains (dossier 1, pièces 58-67, autographe de Sapinaud).

          • AN D XLII 3-8 - 

            Saint-Florent-le-Vieil, Cholet et environs, 16-19 juillet 1793 : correspondance sur l'approvisionnement de l'armée en grains, les prisonniers républicains et l'impuissance effective du Conseil supérieur de Châtillon-sur-Sèvre (dossier 1, pièces 68-76).

          • AN D XLII 3-9 - 

            Beaupréau, Saint-Florent-le-Vieil, Cholet et environs, 20-23 juillet 1793 : correspondance sur l'approvisionnement de l'armée en vin et salpêtre et sur les otages patriotes (dossier 1, pièces 77-87, autographe de Cesbron d'Argonne).

          • AN D XLII 3-10 - 

            Beaupréau, Cholet et environs, 24-27 juillet 1793 : correspondance sur le conseil provisoire du May-sur-Evre, l'approvisionnement de l'armée en grains et farines, la nomination de d'Elbée à la tête de l'armée, une liste de Blancs réfugiés à Beaupréau, une escarmouche à Chalonnes-sur-Loire et la perte de Chantonnay (dossier 1, pièces 88-97).

          • AN D XLII 3-11 - 

            Mortagne-sur-Sèvre, Cholet, Saint-Florent-le-Vieil et environs, 28-31 juillet 1793 : correspondance sur les otages patriotes, l'approvisionnement de Cholet en farine et l'emprisonnement de deux curés " intrus " à Beaupréau (dossier 1, pièces 98-109, autographes de Marigny et Scépeaux, un cachet).

          • AN D XLII 3-12 - 

            Beaupréau, Cholet et environs, 1er-3 août 1793 : correspondance sur les passeports vendéens, les billets de mobilisation et l'approvisionnement de l'armée en chevaux et viande (dossier 1, pièces 110-119, autographes de Duhoux d'Hauterive, Cesbron d'Argonne et du curé Cantiteau).

          • AN D XLII 3-13 - 

            Beaupréau, Cholet, Clisson et environs, 5-13 août 1793 : correspondance sur des otages patriotes, la supplique d'un négociant de Cholet, la rumeur d'un assaut anglais sur Belle-Ile, une offensive austro-prussienne dans le Nord et le transport de deux canons à Saint-Florent (dossier 1, pièces 120-130, autographes de Rorthais et Cesbron d'Argonne, un cachet).

          • AN D XLII 3-14 - 

            Saint-Florent-le-Vieil, Jallais et environs, 12-29 août 1793 : correspondance sur l'approvisionnement de l'armée en armes, laine et grains, les prisonniers de guerre, les blessés de l'armée vendéenne, des libérations de prisonniers et une escarmouche près de Cholet (dossier 1, pièces 131-142, autographes de Duhoux d'Hauterive et Bonchamps, deux cachets).

          • AN D XLII 3-15 - 

            Saint-Florent-le-Vieil, Mortagne-sur-Sèvre et Noirmoutier, 2-26 septembre 1793 : correspondance sur le transfert de canons, une nouvelle escarmouche à Chalonnes-sur-Loire, une offensive républicaine sur Varades, le manque de munitions et de souliers, l'incendie de Gonnord et les mouvements de Charette dans le marais Breton (dossier 1, pièces 143-155, autographes de Marigny, La Sorinière et du curé Cantiteau).

          • AN D XLII 3-16 - 

            Cholet, Bouin et environs, 3-17 octobre 1793 : correspondance sur la messagerie de l'armée vendéenne, le manque de munitions et d'habits et l'exécution de soldats républicains à Bouin (dossier 1, pièces 156-162, autographe de Pageot).

          • AN D XLII 3-17 - 

            Noirmoutier, 19 décembre 1793 - 1er janvier 1794 : correspondance sur l'emprisonnement du commandant Wieland, la mise en défense de l'île de Noirmoutier, l'apparition de vaisseaux républicains dans la baie de Bourgneuf et les difficultés de communication avec Charette (dossier 1, pièces 163-171, autographe de Wieland, deux cachets). 1793-1794

          • AN D XLII 3-18 - 

            Beaupréau, Noirmoutier et environs, sans date : correspondance sur les otages patriotes, la diatribe d'un Nantais anonyme, l'attaque de Noirmoutier, des escarmouches à Chalonnes-sur-Loire et la chute de Varades et Ingrandes (dossier 1, pièces 172-182).

        • Correspondance de représentants en mission affectés aux armées de l'Ouest

          • AN D XLII 3-19 - 

            Paris, Mayenne et autres lieux, 6 mai 1793 - 11 brumaire an II (1er novembre 1793) : lettres des représentants Ruelle, Méaulle, Merlin de Thionville et Le Tourneur sur les premiers mois de l'insurrection vendéenne, l'intervention des Mayençais et la Virée de Galerne dans la Mayenne (dossier 2, pièces 1-5).

          • AN D XLII 3-20 - 

            Rennes, Nantes et Angers, 9-16 brumaire an II (30 octobre - 6 novembre 1793) : lettres des représentants Méaulle, Bourbotte, Turreau, Carrier et Francastel sur l'habillement et les souliers nécessaires à l'armée des Côtes de Brest, la taxation des habitants riches de Rennes et le passage de l'armée vendéenne à Ernée et Fougères (dossier 2, pièces 6-20, un cachet).

          • AN D XLII 3-21 - 

            Rennes et environs, 10-18 brumaire an II (31 octobre - 8 novembre 1793) : correspondance et arrêté du représentant Pocholle sur les défaites de Fougères et Antrain, l'envoi de renforts, la coordination des armées républicaines, la solde des troupes et la mise en défense de Rennes (dossier 2, pièces 21-32).

          • AN D XLII 3-22 - 

            Saintes et Doué, 1er nivôse et 21 germinal an II (21 décembre 1793 et 10 avril 1794) : arrêté du représentant Lequinio sur l'exercice du culte en Vendée et réquisitoire des représentants Hentz et Francastel contre les sociétés populaires de la Vendée " devenues des foyers de contre-révolution " (dossier 2, pièces 33-35).

        • Correspondance de généraux et officiers des armées de l'Ouest

          • AN D XLII 3-23 - 

            Angers et Niort, 31 mars - 9 juin 1793 : correspondance du général Berruyer sur le manque de poudre, de munitions et de subsistances dans l'armée de la Réserve et correspondance du général Biron sur le patriotisme de la ville de Bordeaux et son commandement à l'armée des Côtes de La Rochelle (dossier 3, pièces 1-4).

          • AN D XLII 3-24 - 

            Paris, Nantes, Saumur et Fontenay-le-Comte, 11-30 septembre 1793 : lettres du ministre de la Guerre et des généraux Westermann, Rossignol et Canclaux sur l'offensive de l'armée de Mayence, les problèmes de coordination des armées de l'Ouest, l'attaque de Mortagne-sur-Sèvre et la défense d'un garde-magasin des fourrages de Luçon (dossier 3, pièces 5-13).

          • AN D XLII 3-25 - 

            Paris, Nantes, Angers, Saumur et Thouars, 1er octobre 1793 - 15 brumaire an II (5 novembre 1793) : correspondance du général Rey sur la désorganisation de l'armée des Côtes de La Rochelle, des victoires à Thouars et Saumur et le projet de création d'une armée de 40 000 hommes placée entre Paris et Péronne ; lettres du général Chalbos sur la coordination des armées de l'Ouest et la poursuite des Vendéens entre Angers et Le Mans (dossier 3, pièces 14-22).

          • AN D XLII 3-26 - 

            Rennes, Redon, Fougères, Chateaubriand et La Guerche, 6 septembre 1793 - 11 brumaire an II (1er novembre 1793) : lettres des généraux Chambertain et Vergnes et de l'adjudant-général Brière sur le passage de l'armée vendéenne à Laval et Fougères et le problème des communications entre Rennes et Redon (dossier 3, pièces 23-33).

          • AN D XLII 3-27 - 

            Rennes, La Guerche, Vitré, Saint-Aubin-du-Cormier et Cherbourg, 11-18 brumaire an II (1er-8 novembre 1793) : lettres des généraux Vergnes et Rossignol sur le passage de l'armée vendéenne à Fougères, la solde, le logement et les fourrages des troupes ; remarques d'un auteur anonyme sur la campagne militaire (dossier 3, pièces 34-46).

          • AN D XLII 3-28 - 

            Avranches, Saint-Malo, Rennes et Nantes, 16-26 brumaire an II (6-16 novembre 1793) : correspondance du colonel Cadène et des adjudants-généraux Vachot et Billy sur la protection d'Avranches et de Saint-Malo et le parc d'artillerie ; rapport de l'adjudant Bonfat, du 15e régiment de chasseurs à cheval, sur la progression de l'armée vendéenne vers Fougères et ses réquisitions de 57 voitures et 800 bœufs (dossier 3, pièces 47-57).

          • AN D XLII 3-29 - 

            Rennes, sans date : correspondance du général Rossignol et ordres de service anonymes sur la coordination des armées de l'Ouest entre l'Ille-et-Vilaine et la Mayenne et la défense de Saint-Malo, Antrain et Fougères (dossier 3, pièces 58-64).

        • Correspondance des autorités constituées des départements de l'Ouest

          • AN D XLII 3-30 - 

            Quimperlé, Vannes, Quiberon, Belle-Ile et Aubin (Aveyron), 21 mars 1792 - 2 août 1793 : lettres et rapports sur une menace d'insurrection autour de Malestroit, la défense de Belle-Ile et du littoral breton face aux Anglais ; acceptation de la Constitution de 1793 par le district aveyronnais d'Aubin (pièce égarée sans rapport avec la guerre de Vendée) (dossier 4, pièces 1-8). 1792-1793

          • AN D XLII 3-31 - 

            Les Sables-d'Olonne, La Rochelle, Poitiers, Saumur et Tours, 17 juillet - 24 septembre 1793 : proclamations paraphées de la société populaire des Sables-d'Olonne sur la prise de Fontenay-le-Comte et de la garde nationale de Tours sur des problèmes de solde ; demande de souliers pour les troupes de La Rochelle, craintes de Poitiers lors de l'avancée vendéenne vers Loudun et dénonciation de l'impéritie des généraux républicains par les autorités de Saumur (dossier 4, pièces 9-19, un cachet).

          • AN D XLII 3-32 - 

            Saint-Brieuc, Châteauneuf, Rennes, Combourg, Vire, et Fontenay, 2 septembre 1793 - 13 germinal an II (2 avril 1794) : brouillons de plans de marche des armées républicaines dans l'Ouest, offensive de l'armée vendéenne à Antrain ; procès-verbal original de l'entrevue orageuse à Luçon de deux envoyés de la société populaire de Fontenay, les 10-11 germinal, avec le général Huché à propos du plan de destruction du général Turreau (dossier 4, pièces 20-30). 1793-1794

        • Correspondance de particuliers des départements de l'Ouest

          • AN D XLII 3-33 - 

            Paris, Fontenay, Niort, La Rochelle et autres lieux, 23 mars - 3 octobre 1793 : rapports de la régie de l'enregistrement sur les débuts de l'insurrection vendéenne, correspondance de volontaires sur l'indiscipline et l'inorganisation des armées de l'ouest, l'incurie de leurs généraux et réflexions d'un officier sur la conduite de la guerre dans l'Ouest (dossier 5, pièces 1-12).

          • AN D XLII 3-34 - 

            Paris, Rennes, Châteaubriant et autres lieux, 3 novembre 1793 - 13 brumaire an II (3 novembre 1793) : correspondance d'officiers des armées des Côtes de Brest et des Côtes de Cherbourg sur la conduite de la guerre au nord de la Loire, la chouannerie, demande de secours par la garnison de Châteaubriant, supplique d'un commerçant nantais emprisonné à Rennes et rapport du commissaire-ordonnateur Petiet sur l'équipement des troupes (dossier 5, pièces 13-21).

        • Etats nominatifs et mémoires

          • AN D XLII 3-35 - 

            Cholet, 5-15 juillet 1793 : états nominatifs des soldats et officiers républicains faits prisonniers à Châtillon-sur-Sèvre par l'armée vendéenne, le 5 juillet 1793, et transférés à Cholet, soit 793 hommes, dont 88 hospitalisés ; ils appartiennent à la Légion du Nord, à la Légion des Ardennes, à quatre bataillons dits d'Orléans et à des unités diverses (dossier 6, pièces 1-3).

          • AN D XLII 3-36 - 

            Paris, 20 mai 1793 : lettre et mémoire du citoyen Jeudi de L'Haumand sur " les causes principales des troubles intérieurs dans la Vendée " ; texte confus et vindicatif dirigé contre les Girondins au pouvoir et notamment le ministre Beurnonville ; rien sur la guerre de Vendée (dossier 6, pièces 4-5).

          • AN D XLII 3-37 - 

            Brest et mer d'Iroise, 27 floréal - 23 prairial an II (16 mai - 11 juin 1794) : journal très détaillé rédigé par le représentant du peuple Jeanbon Saint-André sur l'expédition d'une escadre commandée par le contre-amiral Villaret-Joyeuse ; la flotte française réussit à escorter à Brest un convoi de blé américain, mais subit des pertes lors de deux engagements avec la flotte anglaise de l'amiral Howe, les 9-10 et 13 prairial ; le rédacteur, membre du Comité de salut public, mentionne au passage le naufrage du " Vengeur " et souligne surtout les maladresses et l'indiscipline de capitaines français (dossier 6, pièce 6).