Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Archives de la guerre de Vendée conservées aux Archives nationales Inventaire complet (pdf)

    • F19 1016. Deux-Sèvres

      Présentation du contenu :

      L'article F 19/1016 contient des pièces relatives aux prêtres réfractaires dans neuf départements. Seul le dossier des Deux-Sèvres est analysé et numérisé, août-novembre 1796 ( pièces numérotées 199 à 226). A noter que seules les pièces 206 et 207 concernent les Deux-Sèvres, le reste est constitué de petits dossiers sur d'autres départements de l'Ouest intégrés à celui des Deux-Sèvres pour des raisons inconnues.


      • AN F19/1016-1 - 

        Rennes, Nantes et Fontenay, 26 thermidor-28 fructidor an IV (13 août-14 septembre 1796) : le commissaire spécial du pouvoir exécutif, Le Tellier, affecté à la Vendée et à la Loire-Inférieure, signale au ministre de la police que la pacification en cours occasionne quelques malentendus à propos du serment que doivent prêter les anciens prêtres réfractaires, à cause surtout de l'intervention du général Hoche et de ses officiers ; il rappelle que cette question relève des seules autorités civiles (pièces 199-205).

        14 vues  - Rennes, Nantes et Fontenay, 26 thermidor-28 fructidor an IV (13 août-14 septembre 1796) : le commissaire spécial du pouvoir exécutif, Le Tellier, affecté à la Vendée et à la Loire-Inférieure, signale au ministre de la police que la pacification en cours occasionne quelques malentendus à propos du serment que doivent prêter les anciens prêtres réfractaires, à cause surtout de l'intervention du général Hoche et de ses officiers ; il rappelle que cette question relève des seules autorités civiles (pièces 199-205). (ouvre la visionneuse)

        14 vues


      • AN F19/1016-2 - 

        Angers, 30 fructidor an IV (16 septembre 1796) : le commissaire spécial du Directoire exécutif, Dumas, affecté en Maine-et-Loire et dans les Deux-Sèvres, rend compte au Directoire d'une tournée qu'il a effectué dans le nord des Deux-Sèvres ; de nombreux villages sont en ruines, de même que Bressuire et Châtillon-sur-Sèvre ; il demande des aides pour relancer l'agriculture et les manufactures et des troupes disciplinées pour tenir le pays ; il se méfie des anciens nobles, mais pense que l'on peut compter sur le clergé, y compris anciennement réfractaire ; les prêtres ne prêchent plus la révolte et s'attachent au culte et à des missions humanitaires (pièces 206-207).

        9 vues  - Angers, 30 fructidor an IV (16 septembre 1796) : le commissaire spécial du Directoire exécutif, Dumas, affecté en Maine-et-Loire et dans les Deux-Sèvres, rend compte au Directoire d'une tournée qu'il a effectué dans le nord des Deux-Sèvres ; de nombreux villages sont en ruines, de même que Bressuire et Châtillon-sur-Sèvre ; il demande des aides pour relancer l'agriculture et les manufactures et des troupes disciplinées pour tenir le pays ; il se méfie des anciens nobles, mais pense que l'on peut compter sur le clergé, y compris anciennement réfractaire ; les prêtres ne prêchent plus la révolte et s'attachent au culte et à des missions humanitaires (pièces 206-207). (ouvre la visionneuse)

        9 vues


      • AN F19/1016-3 - 

        Caen, 10 brumaire an V (31 octobre 1796) : le commissaire exécutif près l'administration du Calvados, Lévêque, expose au ministre de la police les problèmes posés par des émigrés qui attisent la chouannerie dans son département ; il met également en cause des juges de paix qui ferment les yeux sur les violences et brigandages (pièces 208-209, lettre en double exemplaire).

        4 vues  - Caen, 10 brumaire an V (31 octobre 1796) : le commissaire exécutif près l'administration du Calvados, Lévêque, expose au ministre de la police les problèmes posés par des émigrés qui attisent la chouannerie dans son département ; il met également en cause des juges de paix qui ferment les yeux sur les violences et brigandages (pièces 208-209, lettre en double exemplaire). (ouvre la visionneuse)

        4 vues


      • AN F19/1016-4 - 

        Guingamp, 2 frimaire an V (22 novembre 1796) : le commissaire exécutif Hello, en charge de Guingamp, dénonce au ministre de la police la présence à Lorient d'un émigré suspect, Bahuno Liscoët, et demande de le faire appréhender (pièces 210-211).

        3 vues  - Guingamp, 2 frimaire an V (22 novembre 1796) : le commissaire exécutif Hello, en charge de Guingamp, dénonce au ministre de la police la présence à Lorient d'un émigré suspect, Bahuno Liscoët, et demande de le faire appréhender (pièces 210-211). (ouvre la visionneuse)

        3 vues


      • AN F19/1016-5 - 

        Quimper, 28 brumaire an V (18 novembre 1796) : le commissaire exécutif près l'administration centrale du Finistère écrit au ministre de la police et lui déclare qu'il approuve la pacification en cours ; il pense toutefois que les anciens prêtres réfractaires sont irrécupérables et " qu'il sera très difficile, peut-être même impossible que ces hommes prêchent jamais la soumission aux lois de la République " (pièces 212-214).

        6 vues  - Quimper, 28 brumaire an V (18 novembre 1796) : le commissaire exécutif près l'administration centrale du Finistère écrit au ministre de la police et lui déclare qu'il approuve la pacification en cours ; il pense toutefois que les anciens prêtres réfractaires sont irrécupérables et ' qu'il sera très difficile, peut-être même impossible que ces hommes prêchent jamais la soumission aux lois de la République ' (pièces 212-214). (ouvre la visionneuse)

        6 vues


      • AN F19/1016-6 - 

        Rennes, 3e jour complémentaire de l'an IV (19 septembre 1796) : le commissaire exécutif Beaugeard, en charge de l'Ille-et-Vilaine, assure au ministre de la police qu'il appliquera avec humanité la législation en vigueur sur les prêtres réfractaires (pièce 215).

        2 vues  - Rennes, 3e jour complémentaire de l'an IV (19 septembre 1796) : le commissaire exécutif Beaugeard, en charge de l'Ille-et-Vilaine, assure au ministre de la police qu'il appliquera avec humanité la législation en vigueur sur les prêtres réfractaires (pièce 215). (ouvre la visionneuse)

        2 vues


      • AN F19/1016-7 - 

        Nantes, 28 fructidor an IV-9 brumaire an V (14 septembre-30 octobre 1796) : le commissaire exécutif Letourneux, affecté à la Loire-Inférieure, signale au ministre de la police qu'il a envoyé une circulaire à ses commissaires de canton pour enquêter sur la situation des prêtres réfractaires (pièces 216-219).

        8 vues  - Nantes, 28 fructidor an IV-9 brumaire an V (14 septembre-30 octobre 1796) : le commissaire exécutif Letourneux, affecté à la Loire-Inférieure, signale au ministre de la police qu'il a envoyé une circulaire à ses commissaires de canton pour enquêter sur la situation des prêtres réfractaires (pièces 216-219). (ouvre la visionneuse)

        8 vues


      • AN F19/1016-8 - 

        Angers, 1er jour complémentaire de l'an IV (17 septembre 1796) : le commissaire exécutif Monnier, affecté au Maine-et-Loire, expose ses doutes au ministre de la police au sujet des prêtres réfractaires ; il craint des interprétations différentes de la loi entre les tribunaux et les administrations civiles (pièce 220).

        2 vues  - Angers, 1er jour complémentaire de l'an IV (17 septembre 1796) : le commissaire exécutif Monnier, affecté au Maine-et-Loire, expose ses doutes au ministre de la police au sujet des prêtres réfractaires ; il craint des interprétations différentes de la loi entre les tribunaux et les administrations civiles (pièce 220). (ouvre la visionneuse)

        2 vues


      • AN F19/1016-9 - 

        Saint-Lô, 12 brumaire an V (2 novembre 1796) : le commissaire exécutif près l'administration centrale de la Manche signale au ministre de la police que la chouannerie persiste dans son département, surtout dans la moitié sud, malgré l'amnistie ; il en rend responsables " la présence et les manœuvres des prêtres fanatiques " (pièces 221-222, lettre en deux exemplaires).

        4 vues  - Saint-Lô, 12 brumaire an V (2 novembre 1796) : le commissaire exécutif près l'administration centrale de la Manche signale au ministre de la police que la chouannerie persiste dans son département, surtout dans la moitié sud, malgré l'amnistie ; il en rend responsables ' la présence et les manœuvres des prêtres fanatiques ' (pièces 221-222, lettre en deux exemplaires). (ouvre la visionneuse)

        4 vues


      • AN F19/1016-10 - 

        Laval, 13 brumaire an V (3 novembre 1796) : le commissaire exécutif près l'administration de la Mayenne signale son zèle au ministre de la police pour faire appliquer les lois en vigueur au sujet des émigrés et des prêtres réfractaires (pièces 223-226).

        6 vues  - Laval, 13 brumaire an V (3 novembre 1796) : le commissaire exécutif près l'administration de la Mayenne signale son zèle au ministre de la police pour faire appliquer les lois en vigueur au sujet des émigrés et des prêtres réfractaires (pièces 223-226). (ouvre la visionneuse)

        6 vues