Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Archives de la guerre de Vendée conservées aux Archives nationales Inventaire complet (pdf)

  • M 669. Débuts de l'insurrection (mars-mai 1793)

    Présentation du contenu :

    L'article M 669 est constitué de 17 dossiers sur les troubles et insurrections en province pendant la Révolution. Cinq dossiers relatifs aux débuts de l'insurrection vendéenne sont analysés et numérisés (dossiers 1, 7, 8, 9 et 17).


      • AN M 669-1 - 

        Niort, Fontenay et Saint-Hermand, 3-16 mars 1793 : correspondance sur les débuts de l'insurrection vendéenne, le soulèvement des districts des Sables-d'Olonne et de Challans, leur propagation aux districts de Machecoul et de Montaigu, la mobilisation des gardes nationales de la Vendée et des Deux-Sèvres, l'impuissance des autorités en place et les menaces pesant sur les districts de Cholet et de Châtillon-sur-Sèvre ; une lettre mentionne "un attroupement de 20.000 individus ayant à leur tête des hommes expérimentés et intrépides, de l'artillerie et des canons" (dossier 1, l'ordre des pièces a été modifié en une suite chronologique : 1-2, 11, 10, 9, 5-6, 4, 7-8, 3, 16-17).

        27 vues  - Niort, Fontenay et Saint-Hermand, 3-16 mars 1793 : correspondance sur les débuts de l'insurrection vendéenne, le soulèvement des districts des Sables-d'Olonne et de Challans, leur propagation aux districts de Machecoul et de Montaigu, la mobilisation des gardes nationales de la Vendée et des Deux-Sèvres, l'impuissance des autorités en place et les menaces pesant sur les districts de Cholet et de Châtillon-sur-Sèvre ; une lettre mentionne 'un attroupement de 20.000 individus ayant à leur tête des hommes expérimentés et intrépides, de l'artillerie et des canons' (dossier 1, l'ordre des pièces a été modifié en une suite chronologique : 1-2, 11, 10, 9, 5-6, 4, 7-8, 3, 16-17). (ouvre la visionneuse)

        27 vues


      • AN M 669-2 - 

        Niort, Poitiers, Châteauroux et Paris, 2-29 mai 1793 : correspondance sur la chute de Bressuire, les menaces pesant sur Parthenay, la chute de Thouars, la panique qui gagne Poitiers, l'envoi de secours depuis l'Indre et la chute de Fontenay (dossier 1, l'ordre des pièces a été modifié en une suite chronologique : 12, 14, 13 et 15).

        7 vues  - Niort, Poitiers, Châteauroux et Paris, 2-29 mai 1793 : correspondance sur la chute de Bressuire, les menaces pesant sur Parthenay, la chute de Thouars, la panique qui gagne Poitiers, l'envoi de secours depuis l'Indre et la chute de Fontenay (dossier 1, l'ordre des pièces a été modifié en une suite chronologique : 12, 14, 13 et 15). (ouvre la visionneuse)

        7 vues


      • AN M 669-3 - 

        Angers et Paris, 5-17 mars 1793 : correspondance sur l'insurrection du district de Cholet, la perturbation du courrier entre Paris et Nantes et un arrêté du Directoire de Maine-et-Loire du 13 mars 1793 "qui met en surveillance permanente les Conseils généraux du département, des districts et des communes" (dossier 7, pièces 1-14, arrêté du 13 mars 1973 en quatre exemplaires).

        24 vues  - Angers et Paris, 5-17 mars 1793 : correspondance sur l'insurrection du district de Cholet, la perturbation du courrier entre Paris et Nantes et un arrêté du Directoire de Maine-et-Loire du 13 mars 1793 'qui met en surveillance permanente les Conseils généraux du département, des districts et des communes' (dossier 7, pièces 1-14, arrêté du 13 mars 1973 en quatre exemplaires). (ouvre la visionneuse)

        24 vues


      • AN M 669-4 - 

        Saumur, 16-22 mars 1793 : correspondance sur l'insurrection du district de Vihiers, l'évacuation de ses administrateurs et d'une partie des papiers, la contre-attaque des forces républicaines, leur déroute à Coron et la panique qui gagne Doué-la-Fontaine (dossier 8, pièces 1-2).

        5 vues  - Saumur, 16-22 mars 1793 : correspondance sur l'insurrection du district de Vihiers, l'évacuation de ses administrateurs et d'une partie des papiers, la contre-attaque des forces républicaines, leur déroute à Coron et la panique qui gagne Doué-la-Fontaine (dossier 8, pièces 1-2). (ouvre la visionneuse)

        5 vues


      • AN M 669-5 - 

        Angers, 18-25 mars 1793 : correspondance sur l'interruption du courrier entre Paris et Angers, les demandes de secours au ministre de l'Intérieur, l'essoufflement de l'insurrection au nord de la Loire, la situation incontrôlable au sud, les menaces pesant sur Saumur et Angers et les mesures prises par les représentants en mission Richard et Choudieu (dossier 9, pièces 1-13, les pièces 9-10 sont manquantes).

        21 vues  - Angers, 18-25 mars 1793 : correspondance sur l'interruption du courrier entre Paris et Angers, les demandes de secours au ministre de l'Intérieur, l'essoufflement de l'insurrection au nord de la Loire, la situation incontrôlable au sud, les menaces pesant sur Saumur et Angers et les mesures prises par les représentants en mission Richard et Choudieu (dossier 9, pièces 1-13, les pièces 9-10 sont manquantes). (ouvre la visionneuse)

        21 vues


      • AN M 669-6 - 

        Mémoire présenté le 1er juillet 1793 au Comité de Salut public par Jean-Antoine Vial, maire de Chalonnes-sur-Loire, sur l'origine de la guerre de Vendée dans les Mauges et les moyens d'y remédier (copie du 10 juillet 1793) : Jean-Antoine Vial fait remonter le soulèvement vendéen aux processions nocturnes des Mauges pendant l'été 1791 et au soulèvement du Bressuirais en août 1792 ; il critique les autorités en place, narre la chute de Chalonnes le 20 mars 1793 et son intervention à la Convention à la veille de la chute des Girondins ; il préconise de suspendre les administrations qui environnent la région insurgée, de rétablir la discipline et la coordination des armées de la République ; une fois la guerre terminée, il suggère de "purger" le pays insurgé de tous les individus dangereux, des aristocrates et des bestiaux (dossier 17, une pièce). Ce mémoire est à rapprocher du dossier d'accusation constitué par le Tribunal révolutionnaire contre Jean-Antoine Vial qui est acquitté le 29 vendémiaire an III (AN W 472, plaquette 289).

        22 vues  - Mémoire présenté le 1er juillet 1793 au Comité de Salut public par Jean-Antoine Vial, maire de Chalonnes-sur-Loire, sur l'origine de la guerre de Vendée dans les Mauges et les moyens d'y remédier (copie du 10 juillet 1793) : Jean-Antoine Vial fait remonter le soulèvement vendéen aux processions nocturnes des Mauges pendant l'été 1791 et au soulèvement du Bressuirais en août 1792 ; il critique les autorités en place, narre la chute de Chalonnes le 20 mars 1793 et son intervention à la Convention à la veille de la chute des Girondins ; il préconise de suspendre les administrations qui environnent la région insurgée, de rétablir la discipline et la coordination des armées de la République ; une fois la guerre terminée, il suggère de 'purger' le pays insurgé de tous les individus dangereux, des aristocrates et des bestiaux (dossier 17, une pièce). Ce mémoire est à rapprocher du dossier d'accusation constitué par le Tribunal révolutionnaire contre Jean-Antoine Vial qui est acquitté le 29 vendémiaire an III (AN W 472, plaquette 289). (ouvre la visionneuse)

        22 vues