Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Archives militaires de la guerre de Vendée conservées au Service historique de la Défense (Vincennes) Inventaire complet (pdf)

        • SHD B 5/7-1 - 

          Bulletin analytique résumant la création de l'armée de l'Ouest à compter du 2 octobre 1793, effective le 6 octobre, sous le commandement du général Léchelle (tableau Clerget).

          1er octobre :
          - Paris : Bouchotte°, ministre de la Guerre, donne le commandement de l'armée des Côtes de Brest au général Rossignol ; le général Léchelle va lui succéder à l'armée de l'Ouest.

          - Saumur : le Comité de surveillance s'étonne auprès du Comité de salut public de la nomination du citoyen Daubigné [en fait Daubigny] au ministère de la Guerre (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 octobre 1793).

          - La Châtaigneraie : le général Chalbos° fait le point de la situation au général Rossignol ; il relève des difficultés de communication ; il lui signale l'accusation portée par le 5e bataillon de la Marne contre des gendarmes qui auraient crié " vive le roi " ; les représentants Bellegarde, Choudieu et Richard veulent réunir l'armée des Sables à la sienne.
          Il informe le général Canclaux qu'il reçoit difficilement son courrier ; il est en pointe, exposé à l'ennemi et cloué par le mauvais temps.

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour que l'avant-garde gagne Montaigu (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 7-8).

          11 vues  - Bulletin analytique résumant la création de l'armée de l'Ouest à compter du 2 octobre 1793, effective le 6 octobre, sous le commandement du général Léchelle (tableau Clerget).   1er octobre : - Paris : Bouchotte°, ministre de la Guerre, donne le commandement de l'armée des Côtes de Brest au général Rossignol ; le général Léchelle va lui succéder à l'armée de l'Ouest.   - Saumur : le Comité de surveillance s'étonne auprès du Comité de salut public de la nomination du citoyen Daubigné [en fait Daubigny] au ministère de la Guerre (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 octobre 1793).   - La Châtaigneraie : le général Chalbos° fait le point de la situation au général Rossignol ; il relève des difficultés de communication ; il lui signale l'accusation portée par le 5e bataillon de la Marne contre des gendarmes qui auraient crié ' vive le roi ' ; les représentants Bellegarde, Choudieu et Richard veulent réunir l'armée des Sables à la sienne.  Il informe le général Canclaux qu'il reçoit difficilement son courrier ; il est en pointe, exposé à l'ennemi et cloué par le mauvais temps.   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour que l'avant-garde gagne Montaigu (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 7-8). (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-2 - 

          2 octobre :
          - Paris : le ministre de la Guerre ordonne au commandant de La Rochelle d'envoyer à l'armée des Pyrénées 250 déserteurs autrichiens de Saint-Martin-de-Ré.

          Il informe le général Rossignol qu'il est nommé à la tête de l'armée des Côtes de Brest, et lui assure que des ordres ont été pris pour nommer des généraux et en suspendre un plus grand nombre ; " Point de relâche aux rebelles et ils disparaîtront bientôt ".

          Il rappelle à Paris le général Santerre pour obtenir des informations sur la Vendée (bulletin analytique renvoyant au registre de correspondance n°3, f°10, pièce 26).

          - Saumur : le général Rossignol envoie au ministre de la Guerre le procès-verbal du conseil de guerre du 2 octobre 1793 qui décide du regroupement à Bressuire des troupes commandées par les généraux Santerre, Rey, Chalbos et Lecomte ; le général Beffroi restera à Luçon et le général Mieszkowski aux Sables.

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 8).

          10 vues  - 2 octobre : - Paris : le ministre de la Guerre ordonne au commandant de La Rochelle d'envoyer à l'armée des Pyrénées 250 déserteurs autrichiens de Saint-Martin-de-Ré.   Il informe le général Rossignol qu'il est nommé à la tête de l'armée des Côtes de Brest, et lui assure que des ordres ont été pris pour nommer des généraux et en suspendre un plus grand nombre ; ' Point de relâche aux rebelles et ils disparaîtront bientôt '.   Il rappelle à Paris le général Santerre pour obtenir des informations sur la Vendée (bulletin analytique renvoyant au registre de correspondance n°3, f°10, pièce 26).   - Saumur : le général Rossignol envoie au ministre de la Guerre le procès-verbal du conseil de guerre du 2 octobre 1793 qui décide du regroupement à Bressuire des troupes commandées par les généraux Santerre, Rey, Chalbos et Lecomte ; le général Beffroi restera à Luçon et le général Mieszkowski aux Sables.   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 8). (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/7-3 - 

          3 octobre :
          - Saumur : le général Rossignol° envoie au Comité de salut public la copie de l'arrêté du 2 octobre réunissant plusieurs divisions à Bressuire ; il se rend à l'armée des Côtes de Brest.
          Etats de ses dépenses faites du 31 juillet au 3 octobre 1793 et qui doivent être prises sur les 500 000 livres mises à sa disposition.

          - La Rochelle : le général Léchelle° informe le ministre de la Guerre qu'il va se rendre sans délai à Nantes et y conférer avec le citoyen Carnot, membre du Comité de salut public ; il a fait le maximum pour améliorer la défense du littoral. Il propose le citoyen Bourbaud comme commandant temporaire de La Rochelle.

          - Saintes : le directoire de la Charente-Inférieure informe le Comité de salut public que 15 000 jeunes gens de 18 à 25 ans ont répondu à la mobilisation pour combattre les rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 17 novembre 1793).

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de service (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 9).

          16 vues  - 3 octobre : - Saumur : le général Rossignol° envoie au Comité de salut public la copie de l'arrêté du 2 octobre réunissant plusieurs divisions à Bressuire ; il se rend à l'armée des Côtes de Brest.  Etats de ses dépenses faites du 31 juillet au 3 octobre 1793 et qui doivent être prises sur les 500 000 livres mises à sa disposition.   - La Rochelle : le général Léchelle° informe le ministre de la Guerre qu'il va se rendre sans délai à Nantes et y conférer avec le citoyen Carnot, membre du Comité de salut public ; il a fait le maximum pour améliorer la défense du littoral. Il propose le citoyen Bourbaud comme commandant temporaire de La Rochelle.   - Saintes : le directoire de la Charente-Inférieure informe le Comité de salut public que 15 000 jeunes gens de 18 à 25 ans ont répondu à la mobilisation pour combattre les rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 17 novembre 1793).   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de service (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 9). (ouvre la visionneuse)

          16 vues


        • SHD B 5/7-4 - 

          4 octobre :
          - Blois : le directoire du Loir-et-Cher prévient le ministre de la Guerre que la ville connaît un problème de subsistances ; il réclame le départ, notamment vers la Vendée, des divers corps de troupes stationnés dans les environs.

          - Saumur : les commissaires nationaux Damesmes° et Minier° font savoir au conseil général de la Commune de Paris que l'armée de Mayence aurait tué 3000 brigands à Clisson et repris Mortagne-sur-Sèvre.

          - La Rochelle : Garnier, directeur des fortifications, se plaint au Comité de salut public de la destitution du général Verteuil, qui était bien vu par la société populaire ; il souhaite la nomination d'un général expérimenté (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°3855). 1793

          7 vues  - 4 octobre : - Blois : le directoire du Loir-et-Cher prévient le ministre de la Guerre que la ville connaît un problème de subsistances ; il réclame le départ, notamment vers la Vendée, des divers corps de troupes stationnés dans les environs.   - Saumur : les commissaires nationaux Damesmes° et Minier° font savoir au conseil général de la Commune de Paris que l'armée de Mayence aurait tué 3000 brigands à Clisson et repris Mortagne-sur-Sèvre.   - La Rochelle : Garnier, directeur des fortifications, se plaint au Comité de salut public de la destitution du général Verteuil, qui était bien vu par la société populaire ; il souhaite la nomination d'un général expérimenté (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°3855). (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/7-5 - 

          5 octobre :
          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche sur Tiffauges (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 9-10). 1793

          1 vue  - 5 octobre : - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche sur Tiffauges (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 9-10). (ouvre la visionneuse)

          1 vue


        • SHD B 5/7-6 - 

          6 octobre :
          - Saumur : le général Léchelle° annonce au ministre de la Guerre qu'il a pris la succession du général Rossignol et qu'il part pour Nantes.

          - Montaigu : le général Vimeux informe le ministre de la Guerre qu'il ne se sent pas en état de combattre et qu'il démissionne.

          - Saint-Martin-de-Ré : le commandant Laurent dénonce au Comité de salut public les traitres dans l'armée et surtout dans la cavalerie de la Vendée (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 16 octobre 1793).

          6 vues  - 6 octobre : - Saumur : le général Léchelle° annonce au ministre de la Guerre qu'il a pris la succession du général Rossignol et qu'il part pour Nantes.  - Montaigu : le général Vimeux informe le ministre de la Guerre qu'il ne se sent pas en état de combattre et qu'il démissionne.  - Saint-Martin-de-Ré : le commandant Laurent dénonce au Comité de salut public les traitres dans l'armée et surtout dans la cavalerie de la Vendée (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 16 octobre 1793). (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/7-7 - 

          7 octobre :
          - Saumur : le général Rossignol° annonce au ministre de la Guerre qu'avant son départ pour Brest, il a opéré des mutations en nommant des sans-culottes ; le général Gauvillier est remplacé par Commaire, le général Rey par Muller, le général Mieszkowski par Dutruy, le général Beffroy par Canuel et le chef d'état-major Nouvion par Faucher.

          - Nantes (bulletin analytique des ordres d'ordre du général Kléber) : les représentants Turreau et Merlin nomment provisoirement le général Kléber à la tête de l'armée des Côtes de Brest (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 11-14).

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres d'ordre du général Kléber) : ordre pour les fourrages (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 11). 1793

          5 vues  - 7 octobre : - Saumur : le général Rossignol° annonce au ministre de la Guerre qu'avant son départ pour Brest, il a opéré des mutations en nommant des sans-culottes ; le général Gauvillier est remplacé par Commaire, le général Rey par Muller, le général Mieszkowski par Dutruy, le général Beffroy par Canuel et le chef d'état-major Nouvion par Faucher.   - Nantes (bulletin analytique des ordres d'ordre du général Kléber) : les représentants Turreau et Merlin nomment provisoirement le général Kléber à la tête de l'armée des Côtes de Brest (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 11-14).   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres d'ordre du général Kléber) : ordre pour les fourrages (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 11). (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/7-8 - 

          8 octobre :
          - Paris : Jourdeuil°, adjoint au ministre de la Guerre, accuse réception d'une lettre de dénonciation du citoyen Aubry contre le général Rossignol, lettre transmise par le Comité de salut public (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 9 octobre 1793).
          Il rapporte au ministre de la Guerre une information transmise par le général Chalbos selon laquelle la Légion du Nord ne peut fournir que 267 hommes sur les 400 requis pour les troupes destinées aux îles du Vent. Il propose que les représentants du peuple à La Rochelle se chargent de faire compléter les troupes.
          Il préconise que le ministre de la Guerre conseille aux représentants près l'armée de l'Ouest d'envoyer sur Perpignan les chasseurs bataves présents à Blois.

          La Société des amis de la liberté transmet au Comité de salut public une lettre d'un officier de 10e bataillon d'Orléans où il déplore les divisions et le mauvais esprit qui freinent la conquête de la Vendée (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 10 octobre 1793).

          - Bressuire : les représentants Bellegarde° et Choudieu° signalent au Comité de salut public la jonction à Bressuire des armées de Saumur, Doué, Thouars et Niort, et leur attaque, le lendemain, de Châtillon-sur-Sèvre le lendemain.

          - La Rochelle : l'adjudant général Thouron° annonce au Comité de salut public qu'il va faire partir pour Perpignan les déserteurs autrichiens, qui sont 45 à 50 et non 250, la plupart d'entre eux se disant français.

          - Saint-Martin-de-Ré : la municipalité dénonce au ministre de la Guerre une campagne calomnieuse ; elle rappelle que ses gardes nationaux ont permis de sauver Les Sables-d'Olonne en mars 1793 (une quinzaine de signatures).

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : il commande provisoirement l'armée des Côtes de Brest (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 11-14).

          17 vues  - 8 octobre :  - Paris : Jourdeuil°, adjoint au ministre de la Guerre, accuse réception d'une lettre de dénonciation du citoyen Aubry contre le général Rossignol, lettre transmise par le Comité de salut public (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 9 octobre 1793).  Il rapporte au ministre de la Guerre une information transmise par le général Chalbos selon laquelle la Légion du Nord ne peut fournir que 267 hommes sur les 400 requis pour les troupes destinées aux îles du Vent. Il propose que les représentants du peuple à La Rochelle se chargent de faire compléter les troupes.  Il préconise que le ministre de la Guerre conseille aux représentants près l'armée de l'Ouest d'envoyer sur Perpignan les chasseurs bataves présents à Blois.   La Société des amis de la liberté transmet au Comité de salut public une lettre d'un officier de 10e bataillon d'Orléans où il déplore les divisions et le mauvais esprit qui freinent la conquête de la Vendée (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 10 octobre 1793).   - Bressuire : les représentants Bellegarde° et Choudieu° signalent au Comité de salut public la jonction à Bressuire des armées de Saumur, Doué, Thouars et Niort, et leur attaque, le lendemain, de Châtillon-sur-Sèvre le lendemain.   - La Rochelle : l'adjudant général Thouron° annonce au Comité de salut public qu'il va faire partir pour Perpignan les déserteurs autrichiens, qui sont 45 à 50 et non 250, la plupart d'entre eux se disant français.   - Saint-Martin-de-Ré : la municipalité dénonce au ministre de la Guerre une campagne calomnieuse ; elle rappelle que ses gardes nationaux ont permis de sauver Les Sables-d'Olonne en mars 1793 (une quinzaine de signatures).   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : il commande provisoirement l'armée des Côtes de Brest (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 11-14). (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/7-9 - 

          9 octobre :
          - Nantes : les représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest font savoir au général Léchelle qu'ils font couper des bois pour éclaircir la route de Nantes à La Rochelle.

          - Le Moulin-aux-Chèvres, près de Châtillon : le général Léchelle avertit le ministre de la Guerre que son armée s'est mise en marche et qu'elle a repoussé une attaque des rebelles. 1793

          5 vues  - 9 octobre : - Nantes : les représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest font savoir au général Léchelle qu'ils font couper des bois pour éclaircir la route de Nantes à La Rochelle.   - Le Moulin-aux-Chèvres, près de Châtillon : le général Léchelle avertit le ministre de la Guerre que son armée s'est mise en marche et qu'elle a repoussé une attaque des rebelles. (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/7-10 - 

          10 octobre :
          - Montaigu : le général Kléber rend compte au ministre de la Guerre de ses opérations jusqu'au 9 octobre, date à laquelle il a remis le commandement au général Léchelle (bulletin analytique seul).

          - Quartier général de Châtillon-sur-Sèvre : le général Léchelle informe le ministre de la Guerre que Muller accepte d'être nommé général de division (bulletin analytique seul). 1793

          3 vues  - 10 octobre : - Montaigu : le général Kléber rend compte au ministre de la Guerre de ses opérations jusqu'au 9 octobre, date à laquelle il a remis le commandement au général Léchelle (bulletin analytique seul).   - Quartier général de Châtillon-sur-Sèvre : le général Léchelle informe le ministre de la Guerre que Muller accepte d'être nommé général de division (bulletin analytique seul). (ouvre la visionneuse)

          3 vues


        • SHD B 5/7-11 - 

          11 octobre :
          - Paris : le ministère de la Guerre affirme aux représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest que les chasseurs bataves seraient plus indiqués dans les Pyrénées qu'en Vendée, en raison du mauvais esprit de leurs officiers.
          Il annonce au général Léchelle que quatre bataillons de la Gironde nouvellement levés vont se rendre de Libourne à Niort.
          Il fait la même annonce au commissaire des guerres de Niort.

          - La Rochelle : le Comité de sûreté de la ville transmet au Comité de salut public une dénonciation contre le général Beffroy, commandant des troupes de Luçon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 19 octobre 1793).

          - Montaigu : le général Léchelle° fait savoir au ministre de la Guerre qu'il a conféré à Nantes avec deux membres du Comité de salut public, puis s'est rendu à Montaigu ; qu'il a 9075 hommes et en attend 4000 des Sables et de Luçon ; que le général Chalbos marche avec 11 000 hommes sur Châtillon ; que la grande attaque se produira le 14 ou le 15 de ce mois et qu'il fait face à trois armées rebelles.

          - Montaigu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : proclamation du général en chef Léchelle concernant la police, la discipline et la sûreté (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 14-15).

          11 vues  - 11 octobre : - Paris : le ministère de la Guerre affirme aux représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest que les chasseurs bataves seraient plus indiqués dans les Pyrénées qu'en Vendée, en raison du mauvais esprit de leurs officiers.  Il annonce au général Léchelle que quatre bataillons de la Gironde nouvellement levés vont se rendre de Libourne à Niort.  Il fait la même annonce au commissaire des guerres de Niort.   - La Rochelle : le Comité de sûreté de la ville transmet au Comité de salut public une dénonciation contre le général Beffroy, commandant des troupes de Luçon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 19 octobre 1793).   - Montaigu : le général Léchelle° fait savoir au ministre de la Guerre qu'il a conféré à Nantes avec deux membres du Comité de salut public, puis s'est rendu à Montaigu ; qu'il a 9075 hommes et en attend 4000 des Sables et de Luçon ; que le général Chalbos marche avec 11 000 hommes sur Châtillon ; que la grande attaque se produira le 14 ou le 15 de ce mois et qu'il fait face à trois armées rebelles.   - Montaigu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : proclamation du général en chef Léchelle concernant la police, la discipline et la sûreté (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 14-15). (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-12 - 

          12 octobre :
          - Paris : le ministère de la Guerre demande au commandant de place de Tours si les deux compagnies du 6e bataillon de l'Aube ont bien été dirigées sur Evreux pour rassembler toute l'unité.

          - Bressuire : le général Chalbos° informe le général Léchelle qu'il est sorti de Bressuire et que le général Westermann a attaqué Châtillon-sur-Sèvre ; il lui relate la victoire, la déroute, puis rétablissement de la situation ; Chalbos s'est replié sur Bressuire pour regrouper l'armée ; " Châtillon n'est dans ce moment qu'un vaste cimetière. Les caves et les greniers étaient pleins de morts. Nous l'avons mise en feu et ce grand amas de cadavres et de débris fumants offre un terrible exemple de malheurs que le fanatisme accumule sur les contrées qu'il ravage ". 1793

          5 vues  - 12 octobre : - Paris : le ministère de la Guerre demande au commandant de place de Tours si les deux compagnies du 6e bataillon de l'Aube ont bien été dirigées sur Evreux pour rassembler toute l'unité.   - Bressuire : le général Chalbos° informe le général Léchelle qu'il est sorti de Bressuire et que le général Westermann a attaqué Châtillon-sur-Sèvre ; il lui relate la victoire, la déroute, puis rétablissement de la situation ; Chalbos s'est replié sur Bressuire pour regrouper l'armée ; ' Châtillon n'est dans ce moment qu'un vaste cimetière. Les caves et les greniers étaient pleins de morts. Nous l'avons mise en feu et ce grand amas de cadavres et de débris fumants offre un terrible exemple de malheurs que le fanatisme accumule sur les contrées qu'il ravage '. (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/7-13 - 

          13 octobre :
          - Paris : Rapport sur l'état politique et la situation actuelle de la Vendée, fait au Conseil exécutif par A.F. Momoro° administrateur et membre du Directoire du département de Paris, commissaire national envoyé en mai 1793 dans les départements de l'ouest ; origine de la guerre que l'auteur fait remonter à 1789, puis récit du soulèvement et explications sur les échecs successifs de la République et sur les victoires des rebelles ; " Néanmoins, on ne peut se dissimuler que cette guerre est de nature à fixer de la manière la plus sérieuse l'attention de la République. Cette guerre ne ressemble en rien à celle que nous font les puissances coalisées " ; " On peut considérer comme ennemie toute la population du pays, y compris les femmes qui leur servent d'espions, et de soldats au besoin, même de canonniers " (24 pages).

          Précis du mémoire du C. Momoro, commissaire national, sur l'état actuel, civique et politique de la Vendée. Résumé en 8 pages du rapport précédent.

          - Saumur : le représentant Choudieu° avertit le Comité de salut public que lui et ses collègues ont trouvé dans les archives des rebelles, à Châtillon-sur-Sèvre, la correspondance de généraux de l'armée de La Rochelle, avec une copie du plan de campagne arrêté à Saumur en septembre ; Choudieu attaque violemment le représentant Philippeaux et les généraux Canclaux, Tuncq et Aubert-Dubayet.

          - Bressuire : les représentants Bellegarde° et Fayau° exposent au Comité de salut public les conditions de la déroute de Châtillon-sur-Sèvre et de sa reprise par le général Westermann ; ils évoquent des massacres et des pillages divers.

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche sur Tiffauges (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 15).

          27 vues  - 13 octobre : - Paris : Rapport sur l'état politique et la situation actuelle de la Vendée, fait au Conseil exécutif par A.F. Momoro° administrateur et membre du Directoire du département de Paris, commissaire national envoyé en mai 1793 dans les départements de l'ouest ; origine de la guerre que l'auteur fait remonter à 1789, puis récit du soulèvement et explications sur les échecs successifs de la République et sur les victoires des rebelles ; ' Néanmoins, on ne peut se dissimuler que cette guerre est de nature à fixer de la manière la plus sérieuse l'attention de la République. Cette guerre ne ressemble en rien à celle que nous font les puissances coalisées ' ; ' On peut considérer comme ennemie toute la population du pays, y compris les femmes qui leur servent d'espions, et de soldats au besoin, même de canonniers ' (24 pages).  Précis du mémoire du C. Momoro, commissaire national, sur l'état actuel, civique et politique de la Vendée. Résumé en 8 pages du rapport précédent.   - Saumur : le représentant Choudieu° avertit le Comité de salut public que lui et ses collègues ont trouvé dans les archives des rebelles, à Châtillon-sur-Sèvre, la correspondance de généraux de l'armée de La Rochelle, avec une copie du plan de campagne arrêté à Saumur en septembre ; Choudieu attaque violemment le représentant Philippeaux et les généraux Canclaux, Tuncq et Aubert-Dubayet.   - Bressuire : les représentants Bellegarde° et Fayau° exposent au Comité de salut public les conditions de la déroute de Châtillon-sur-Sèvre et de sa reprise par le général Westermann ; ils évoquent des massacres et des pillages divers.  - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche sur Tiffauges (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 15). (ouvre la visionneuse)

          27 vues


        • SHD B 5/7-14 - 

          14 octobre :
          - Saumur : l'adjudant général Grignon fait au général Commaire le récit de la prise de La Fougereuse, qu'il a incendiée " sans en excepter une seule maison ".

          - Nantes : les représentants Gillet° et Ruelle° confirment au Comité de salut public que l'ennemi a pris Noirmoutier grâce à la trahison des habitants de Barbâtre ; ils précisent les mesures prises pour y faire face.

          - Tiffauges : le général Léchelle° annonce au ministre de la Guerre qu'il s'est emparé de Tiffauges ; il prévoit d'incendier la ville le lendemain et de conduire l'armée vers Mortagne ; il l'informe des ordres donnés suite à la prise de Noirmoutier.

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour 600 cavaliers (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 15). 1793

          10 vues  - 14 octobre : - Saumur : l'adjudant général Grignon fait au général Commaire le récit de la prise de La Fougereuse, qu'il a incendiée ' sans en excepter une seule maison '.   - Nantes : les représentants Gillet° et Ruelle° confirment au Comité de salut public que l'ennemi a pris Noirmoutier grâce à la trahison des habitants de Barbâtre ; ils précisent les mesures prises pour y faire face.   - Tiffauges : le général Léchelle° annonce au ministre de la Guerre qu'il s'est emparé de Tiffauges ; il prévoit d'incendier la ville le lendemain et de conduire l'armée vers Mortagne ; il l'informe des ordres donnés suite à la prise de Noirmoutier.   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour 600 cavaliers (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 15). (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/7-15 - 

          15 octobre :
          - Saumur : les représentants du peuple font savoir au Comité de salut public que l'armée s'est remise en marche la veille, depuis Bressuire et Châtillon vers Mortagne ; ils vantent les mérites du citoyen La Marle, directeur général des hôpitaux.

          - Bressuire : les représentants Bourbotte°, Fayau° et Bellegarde° informent le Comité de salut public du départ de l'armée vers Mortagne ; " Les feux de Châtillon réduit en cendres et les incendies des moulins et des châteaux ont produit sur les habitants de quelques communes l'effet que nous devions en attendre " ; ils déplorent la mort du général Lecomte.

          - La Rochelle : état des postes assurant la garde de La Rochelle ; 24 postes gardés par 405 hommes, 16 sous-officiers et 13 officiers.

          - Nantes : les représentants du peuple avisent le Comité de salut public des mesures prises pour assurer l'approvisionnement de l'armée de l'Ouest en fourrages (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 29 octobre 1793).

          9 vues  - 15 octobre : - Saumur : les représentants du peuple font savoir au Comité de salut public que l'armée s'est remise en marche la veille, depuis Bressuire et Châtillon vers Mortagne ; ils vantent les mérites du citoyen La Marle, directeur général des hôpitaux.  - Bressuire : les représentants Bourbotte°, Fayau° et Bellegarde° informent le Comité de salut public du départ de l'armée vers Mortagne ; ' Les feux de Châtillon réduit en cendres et les incendies des moulins et des châteaux ont produit sur les habitants de quelques communes l'effet que nous devions en attendre ' ; ils déplorent la mort du général Lecomte.  - La Rochelle : état des postes assurant la garde de La Rochelle ; 24 postes gardés par 405 hommes, 16 sous-officiers et 13 officiers.  - Nantes : les représentants du peuple avisent le Comité de salut public des mesures prises pour assurer l'approvisionnement de l'armée de l'Ouest en fourrages (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 29 octobre 1793). (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/7-16 - 

          16 octobre :
          - Cholet : le général Léchelle° annonce au ministre de la Guerre la prise successive de Mortagne et de Cholet, après une jonction entre les colonnes venues de Nantes et celles de Bressuire, et la mort du chef rebelle Lescure ; " Ce soir, comme je vous l'avais annoncé, nous plantons l'arbre de la liberté sur la place de Cholet ".

          Le chef d'état major donne ses ordres pour l'armée à Cholet ; il ordonne la fouille de la forêt.

          - La Lande, près de Cholet : le général Beaupuy° informe le général Léchelle qu'il a rejoint l'armée de Luçon aux prises avec les rebelles à Saint-Christophe et qu'il les a battus entre le village et La Tremblaye mais que certains de ses officiers ont été tués ou gravement blessés.

          - Les Herbiers : le général Bard prévient le Comité de salut public que les chefs rebelles fabriquent des faux passeports avec le sceau de la République pour faciliter l'émigration (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 26 octobre 1793).

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : il ordonne à ses troupes de traverser Cholet et de s'installer sur les hauteurs, près du Bois-Grolleau (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 15-17).

          11 vues  - 16 octobre : - Cholet : le général Léchelle° annonce au ministre de la Guerre la prise successive de Mortagne et de Cholet, après une jonction entre les colonnes venues de Nantes et celles de Bressuire, et la mort du chef rebelle Lescure ; ' Ce soir, comme je vous l'avais annoncé, nous plantons l'arbre de la liberté sur la place de Cholet '.   Le chef d'état major donne ses ordres pour l'armée à Cholet ; il ordonne la fouille de la forêt.   - La Lande, près de Cholet : le général Beaupuy° informe le général Léchelle qu'il a rejoint l'armée de Luçon aux prises avec les rebelles à Saint-Christophe et qu'il les a battus entre le village et La Tremblaye mais que certains de ses officiers ont été tués ou gravement blessés.   - Les Herbiers : le général Bard prévient le Comité de salut public que les chefs rebelles fabriquent des faux passeports avec le sceau de la République pour faciliter l'émigration (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 26 octobre 1793).   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : il ordonne à ses troupes de traverser Cholet et de s'installer sur les hauteurs, près du Bois-Grolleau (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 15-17). (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-17 - 

          17 octobre :
          - Paris : le Comité de salut public signale au ministre de la Guerre que des jeunes gens de La Rochelle et de son arrondissement refusent de s'enrôler.

          - Saint-Brieuc : le sergent-major Mahé° demande au général Rossignol sa nouvelle affectation.

          - Paimboeuf : situation du 2e bataillon du 39e Régiment d'infanterie ; 1129 hommes, sous-officiers et officiers répartis dans neuf compagnies et un état-major (tableau de grand format).

          - Bressuire : le commissaire des guerres Piet-Chambelle prévient le commissaire des guerres Herbelin que l'armée de Mayence a pris Mortagne et Cholet et demande du ravitaillement et des chevaux pour enlever les canons pris à l'ennemi.

          Les représentants du peuple donnent au Comité de salut public des détails sur la déroute de Châtillon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 21 octobre 1793).

          - Sans lieu : le général Dufour se plaint auprès du Comité de salut public des attaques dont il est l'objet (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4091).

          10 vues  - 17 octobre : - Paris : le Comité de salut public signale au ministre de la Guerre que des jeunes gens de La Rochelle et de son arrondissement refusent de s'enrôler.   - Saint-Brieuc : le sergent-major Mahé° demande au général Rossignol sa nouvelle affectation.   - Paimboeuf : situation du 2e bataillon du 39e Régiment d'infanterie ; 1129 hommes, sous-officiers et officiers répartis dans neuf compagnies et un état-major (tableau de grand format).   - Bressuire : le commissaire des guerres Piet-Chambelle prévient le commissaire des guerres Herbelin que l'armée de Mayence a pris Mortagne et Cholet et demande du ravitaillement et des chevaux pour enlever les canons pris à l'ennemi.   Les représentants du peuple donnent au Comité de salut public des détails sur la déroute de Châtillon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 21 octobre 1793).   - Sans lieu : le général Dufour se plaint auprès du Comité de salut public des attaques dont il est l'objet (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4091). (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/7-18 - 

          18 octobre :
          - Beaupréau : les représentants Bellegarde°, Choudieu°, Fayau°, Bourbotte°, Turreau°, Merlin° et Carrier° avisent le Comité de salut public que les brigands ont lancé une attaque infructueuse sur Cholet ; que Delbée (sic) et Bonchamps sont grièvement blessés et que l'armée de l'Ouest les poursuit sur Beaupréau et la Loire. 1793

          3 vues  - 18 octobre : - Beaupréau : les représentants Bellegarde°, Choudieu°, Fayau°, Bourbotte°, Turreau°, Merlin° et Carrier° avisent le Comité de salut public que les brigands ont lancé une attaque infructueuse sur Cholet ; que Delbée (sic) et Bonchamps sont grièvement blessés et que l'armée de l'Ouest les poursuit sur Beaupréau et la Loire. (ouvre la visionneuse)

          3 vues


        • SHD B 5/7-19 - 

          19 octobre :
          - La Rochelle : le général Bournet° rend compte au ministre de la Guerre d'une tournée d'inspection à l'île d'Oléron.

          - Angers : interrogatoire d'Henri Verdier de La Sorinière par la commission militaire ; le prévenu, âgé de 26 ans et résidant à Chemillé, répond à une quinzaine de questions (Cf. SHD B 5/7-25, interrogatoire daté du 25 octobre 1793 à Saumur).

          - Beaupréau : le général Beaupuy° fait au général Léchelle le récit de son combat lors de la bataille de Cholet ; il indique que Lescure a été tué, Bonchamps et D'Elbée blessés à mort ; que leur artillerie a été prise et que les rebelles ont franchi la Loire à Saint-Florent-le-Vieil (lettre écrite sur deux jours).

          - La Chapelle-Heulin : le général Léchelle° annonce au ministre de la Guerre sa victoire contre les rebelles à Cholet le 17, puis la prise de Beaupréau ; il précise que les rebelles ont franchi la Loire à Saint-Florent-le-Vieil ; " La Vendée, purgée en huit jours des principaux rassemblements des brigands enhardis par des succès éphémères, fumante de sang, jonchée de cadavres, et livrée en grande partie aux flammes, est un exemple frappant de justice nationale qui doit intimider les pays que la scélératesse voudrait mettre en insurrection ".

          - Nantes : les représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest avertissent le commandant de la place de Nantes du passage des brigands sur la rive droite de la Loire, à Saint-Florent-le-Vieil, et d'une possible attaque de Nantes ; ils ordonnent la mobilisation de la garde nationale.

          15 vues  - 19 octobre : - La Rochelle : le général Bournet° rend compte au ministre de la Guerre d'une tournée d'inspection à l'île d'Oléron.   - Angers : interrogatoire d'Henri Verdier de La Sorinière par la commission militaire ; le prévenu, âgé de 26 ans et résidant à Chemillé, répond à une quinzaine de questions (Cf. SHD B 5/7-25, interrogatoire daté du 25 octobre 1793 à Saumur).   - Beaupréau : le général Beaupuy° fait au général Léchelle le récit de son combat lors de la bataille de Cholet ; il indique que Lescure a été tué, Bonchamps et D'Elbée blessés à mort ; que leur artillerie a été prise et que les rebelles ont franchi la Loire à Saint-Florent-le-Vieil (lettre écrite sur deux jours).   - La Chapelle-Heulin : le général Léchelle° annonce au ministre de la Guerre sa victoire contre les rebelles à Cholet le 17, puis la prise de Beaupréau ; il précise que les rebelles ont franchi la Loire à Saint-Florent-le-Vieil ; ' La Vendée, purgée en huit jours des principaux rassemblements des brigands enhardis par des succès éphémères, fumante de sang, jonchée de cadavres, et livrée en grande partie aux flammes, est un exemple frappant de justice nationale qui doit intimider les pays que la scélératesse voudrait mettre en insurrection '.   - Nantes : les représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest avertissent le commandant de la place de Nantes du passage des brigands sur la rive droite de la Loire, à Saint-Florent-le-Vieil, et d'une possible attaque de Nantes ; ils ordonnent la mobilisation de la garde nationale. (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/7-20 - 

          20 octobre :
          - Nantes : le représentant Carrier° fait au Comité de salut public le récit de la bataille de Cholet et de la prise de Beaupréau ; il indique que les insurgés ont passé la Loire à Saint-Florent-le-Vieil, que 1200 prisonniers ont été délivrés à Beaupréau, 300 à Cholet, 400 à Mortagne et 22 à Tiffauges.

          Les représentants du peuple annonce au Comité de salut public la prise de Beaupréau (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 24 octobre 1793).

          - Angers : le représentant Guimberteau signale au Comité de salut public qu'il a appris la prise de Cholet, Mortagne et Beaupréau (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 24 octobre 1793).

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres à ses colonnes (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 17).

          7 vues  - 20 octobre : - Nantes : le représentant Carrier° fait au Comité de salut public le récit de la bataille de Cholet et de la prise de Beaupréau ; il indique que les insurgés ont passé la Loire à Saint-Florent-le-Vieil, que 1200 prisonniers ont été délivrés à Beaupréau, 300 à Cholet, 400 à Mortagne et 22 à Tiffauges.   Les représentants du peuple annonce au Comité de salut public la prise de Beaupréau (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 24 octobre 1793).   - Angers : le représentant Guimberteau signale au Comité de salut public qu'il a appris la prise de Cholet, Mortagne et Beaupréau (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 24 octobre 1793).   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres à ses colonnes (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 17). (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/7-21 - 

          21 octobre :
          - Cholet : le général Léchelle relate au ministre de la Guerre les combats des 16, 17 et 19 octobre, de Mortagne à la Loire.

          - Saumur : le représentant du peuple Richard annonce au Comité de salut public la prise de Saint-Florent et de Beaupréau, la libération de 6000 prisonniers républicains, la mort ou la fuite des chefs des insurgés et le passage des rebelles à Varades.

          - Angers : les représentants Turreau°, Bourbotte°, Francastel° et Choudieu° font au Comité de salut public le récit des victoires républicaines depuis Mortagne jusqu'au passage de la Loire à Saint-Florent-le-Vieil, où 5500 soldats républicains ont été délivrés ; " La Convention nationale a voulu que la Vendée fut terminée avant la fin d'octobre, et nous pouvons lui dire qu'il n'existe plus de Vendée, encore bien que tous les rebelles ne soient pas entièrement exterminés " (7 pages et copie authentifiée par Billaud-Varenne°, Carnot°, Hérault° [de Séchelles], Prieur° [de la Côte d'Or] et Robespierre°). 1793

          16 vues  - 21 octobre : - Cholet : le général Léchelle relate au ministre de la Guerre les combats des 16, 17 et 19 octobre, de Mortagne à la Loire.   - Saumur : le représentant du peuple Richard annonce au Comité de salut public la prise de Saint-Florent et de Beaupréau, la libération de 6000 prisonniers républicains, la mort ou la fuite des chefs des insurgés et le passage des rebelles à Varades.   - Angers : les représentants Turreau°, Bourbotte°, Francastel° et Choudieu° font au Comité de salut public le récit des victoires républicaines depuis Mortagne jusqu'au passage de la Loire à Saint-Florent-le-Vieil, où 5500 soldats républicains ont été délivrés ; ' La Convention nationale a voulu que la Vendée fut terminée avant la fin d'octobre, et nous pouvons lui dire qu'il n'existe plus de Vendée, encore bien que tous les rebelles ne soient pas entièrement exterminés ' (7 pages et copie authentifiée par Billaud-Varenne°, Carnot°, Hérault° [de Séchelles], Prieur° [de la Côte d'Or] et Robespierre°). (ouvre la visionneuse)

          16 vues


        • SHD B 5/7-22 - 

          22 octobre :
          - Paris : le ministère de la Guerre ordonne au général Léchelle d'envoyer deux bataillons de la Loire-Inférieure à Brest.
          Il répond à Thirion, représentant de la Sarthe, qui demandait l'armement de deux bataillons dans le district de Lassay.

          - Angers : le représentant Choudieu annonce à son collègue Richard que l'armée de l'Ouest a connu une déroute complète près de Laval ; il demande qu'on lui envoie des canons, des munitions, des habits et des souliers.

          - Le camp sous Oudon : le général Léchelle° avise le ministre de la Guerre qu'il a engagé la poursuite des brigands sur la rive droite de la Loire ; " Il paraît qu'ils cherchent à faire une nouvelle colonie car ils traînent après eux à peu près quatre mille cinq cents femmes ".

          - Château-Rouge (3 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour établir un camp, les deux suivants de départ pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 18). 1793

          13 vues  - 22 octobre : - Paris : le ministère de la Guerre ordonne au général Léchelle d'envoyer deux bataillons de la Loire-Inférieure à Brest.  Il répond à Thirion, représentant de la Sarthe, qui demandait l'armement de deux bataillons dans le district de Lassay.   - Angers : le représentant Choudieu annonce à son collègue Richard que l'armée de l'Ouest a connu une déroute complète près de Laval ; il demande qu'on lui envoie des canons, des munitions, des habits et des souliers.   - Le camp sous Oudon : le général Léchelle° avise le ministre de la Guerre qu'il a engagé la poursuite des brigands sur la rive droite de la Loire ; ' Il paraît qu'ils cherchent à faire une nouvelle colonie car ils traînent après eux à peu près quatre mille cinq cents femmes '.   - Château-Rouge (3 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour établir un camp, les deux suivants de départ pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 18). (ouvre la visionneuse)

          13 vues


        • SHD B 5/7-23 - 

          23 octobre :
          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 19). 1793

          1 vue  - 23 octobre : - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 19). (ouvre la visionneuse)

          1 vue


        • SHD B 5/7-24 - 

          24 octobre :
          - Angers : le représentant Francastel° prévient le Comité de salut public que les colonnes républicaines se coordonnent pour serrer de près l'ennemi, qui " est embarrassé dans sa marche par beaucoup de femmes et par le défaut de vivres ".

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 19-20). 1793

          2 vues  - 24 octobre : - Angers : le représentant Francastel° prévient le Comité de salut public que les colonnes républicaines se coordonnent pour serrer de près l'ennemi, qui ' est embarrassé dans sa marche par beaucoup de femmes et par le défaut de vivres '.   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 19-20). (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/7-25 - 

          25 octobre :
          - Blois : le Comité de surveillance local fait savoir au Comité de salut public qu'une insurrection vient d'être étouffée à Mondoubleau [Loir-et-Cher] (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 27 octobre 1793).

          - Saumur : interrogatoire d'Henri Verdier de La Sorinière devant la commission militaire de Saumur, sous la présidence du citoyen Félix ; réponses à une cinquantaine de questions (11 pages ; cf. SHD B 5/7-19, interrogatoire du 19 octobre).

          - Camp de Saint-Germain : le général Léchelle° avertit le ministre de la Guerre que l'ennemi a attaqué la veille à une demi-lieue de Laval et qu'il a été contenu.

          - Nantes : le représentant Gillet affirme au Comité de salut public qu'il a trouvé des inexactitudes dans les comptes du ci-devant général Beysser (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 29 octobre 1793).

          11 vues  - 25 octobre : - Blois : le Comité de surveillance local fait savoir au Comité de salut public qu'une insurrection vient d'être étouffée à Mondoubleau [Loir-et-Cher] (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 27 octobre 1793).  - Saumur : interrogatoire d'Henri Verdier de La Sorinière devant la commission militaire de Saumur, sous la présidence du citoyen Félix ; réponses à une cinquantaine de questions (11 pages ; cf. SHD B 5/7-19, interrogatoire du 19 octobre).  - Camp de Saint-Germain : le général Léchelle° avertit le ministre de la Guerre que l'ennemi a attaqué la veille à une demi-lieue de Laval et qu'il a été contenu.   - Nantes : le représentant Gillet affirme au Comité de salut public qu'il a trouvé des inexactitudes dans les comptes du ci-devant général Beysser (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 29 octobre 1793). (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-26 - 

          26 octobre :
          - Saumur : le représentant Richard° demande au Comité de salut public l'arrestation immédiate du général Duhoux, destitué et en route pour Nancy ; il affirme qu'un chef rebelle a déclaré que Duhoux était le frère de l'un de leurs généraux ; il joint à son courrier l'interrogatoire d'Henri Verdier de La Sorinière, du 25 octobre (cachet).

          - Château-Gontier : permis de circulation accordé par le général Léchelle au lieutenant Jean Anjou, blessé à la bataille d'Entrammes (il s'agit d'un faux passeport, cf. SHD B 5/7-74, 12 décembre). 1793

          9 vues  - 26 octobre : - Saumur : le représentant Richard° demande au Comité de salut public l'arrestation immédiate du général Duhoux, destitué et en route pour Nancy ; il affirme qu'un chef rebelle a déclaré que Duhoux était le frère de l'un de leurs généraux ; il joint à son courrier l'interrogatoire d'Henri Verdier de La Sorinière, du 25 octobre (cachet).   - Château-Gontier : permis de circulation accordé par le général Léchelle au lieutenant Jean Anjou, blessé à la bataille d'Entrammes (il s'agit d'un faux passeport, cf. SHD B 5/7-74, 12 décembre). (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/7-27 - 

          27 octobre :
          - Paris : la section des Piques décide d'envoyer une délégation au ministre de la Guerre pour réclamer des troupes fraîches en remplacement des malades du 1er bataillon de Paris, en garnison aux Sables-d'Olonne.

          - Saumur : le général Commaire° annonce au ministre de la Guerre qu'il a envoyé des troupes au Mans et à Angers ; que les rebelles doivent être à Laval et qu'ils " marquent leur route par les cadavres qu'ils laissent de distance en distance ".

          - Angers : le citoyen Maussion° fait savoir au représentant Pérard que l'armée de l'Ouest a été mise en déroute au sud de Laval et qu'elle se regroupe au Lion-d'Angers ; " Nous avons en ce moment-ci plus de 1000 prisonniers et prisonnières, beaucoup passeront à la lunette ! Ô sacro-sainte guillotine, que de services tu nous rendras ! ". 1793

          8 vues  - 27 octobre : - Paris : la section des Piques décide d'envoyer une délégation au ministre de la Guerre pour réclamer des troupes fraîches en remplacement des malades du 1er bataillon de Paris, en garnison aux Sables-d'Olonne.  - Saumur : le général Commaire° annonce au ministre de la Guerre qu'il a envoyé des troupes au Mans et à Angers ; que les rebelles doivent être à Laval et qu'ils ' marquent leur route par les cadavres qu'ils laissent de distance en distance '.   - Angers : le citoyen Maussion° fait savoir au représentant Pérard que l'armée de l'Ouest a été mise en déroute au sud de Laval et qu'elle se regroupe au Lion-d'Angers ; ' Nous avons en ce moment-ci plus de 1000 prisonniers et prisonnières, beaucoup passeront à la lunette ! Ô sacro-sainte guillotine, que de services tu nous rendras ! '. (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/7-28 - 

          28 octobre :
          - Saint-Malo : le représentant Le Carpentier fait part à la Convention du comportement héroïque de Belloint-Belperche, canonnier au 7e bataillon de la Somme, laissé pour mort par les rebelles à Craon.

          - Saumur : le général Commaire° rapporte au ministre de la Guerre l'échec de l'armée de l'Ouest devant Laval ; il demande de l'équipement et annonce l'envoi de canons et de munitions.

          - Angers : le général Léchelle° expose au ministre de la Guerre son état d'esprit après la défaite d'Entrammes ; " Je vois bien, citoyen ministre, que mon sans-culottisme m'a fait des ennemis, on accuse mon défaut de talents. Je l'avoue, je n'ai que ceux que m'ont donné 14 ans de service comme soldat et comme officier depuis qu'il est permis aux sans-culottes de prétendre à ces places ".

          Le général Chalbos signale au Comité de salut public qu'on lui a confié le commandement par intérim de l'armée de l'Ouest, mais que sa santé ne lui permet pas de l'assurer, et qu'il a 60 ans dont 43 de service (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 31 octobre 1793).

          Les représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest annoncent au Comité de salut public la déroute de l'avant-garde devant Laval et déplorent la médiocrité du général Léchelle (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 30 octobre 1793).

          - Le Lion-d'Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 20).

          - Sablé-sur-Sarthe : le représentant Thirion annonce au Comité de salut public l'échec de l'armée de l'Ouest près de Château-Gontier (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 29 octobre 1793).

          15 vues  - 28 octobre : - Saint-Malo : le représentant Le Carpentier fait part à la Convention du comportement héroïque de Belloint-Belperche, canonnier au 7e bataillon de la Somme, laissé pour mort par les rebelles à Craon.   - Saumur : le général Commaire° rapporte au ministre de la Guerre l'échec de l'armée de l'Ouest devant Laval ; il demande de l'équipement et annonce l'envoi de canons et de munitions.   - Angers : le général Léchelle° expose au ministre de la Guerre son état d'esprit après la défaite d'Entrammes ; ' Je vois bien, citoyen ministre, que mon sans-culottisme m'a fait des ennemis, on accuse mon défaut de talents. Je l'avoue, je n'ai que ceux que m'ont donné 14 ans de service comme soldat et comme officier depuis qu'il est permis aux sans-culottes de prétendre à ces places '.   Le général Chalbos signale au Comité de salut public qu'on lui a confié le commandement par intérim de l'armée de l'Ouest, mais que sa santé ne lui permet pas de l'assurer, et qu'il a 60 ans dont 43 de service (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 31 octobre 1793).   Les représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest annoncent au Comité de salut public la déroute de l'avant-garde devant Laval et déplorent la médiocrité du général Léchelle (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 30 octobre 1793).   - Le Lion-d'Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 20).   - Sablé-sur-Sarthe : le représentant Thirion annonce au Comité de salut public l'échec de l'armée de l'Ouest près de Château-Gontier (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 29 octobre 1793). (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/7-29 - 

          29 octobre :
          - Le Lion-d'Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de cantonnement et de marche pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 21-22). 1793

          2 vues  - 29 octobre : - Le Lion-d'Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de cantonnement et de marche pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 21-22). (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/7-30 - 

          30 octobre :
          - Angers : le citoyen Maussion° avise le représentant Pérard du repli à Angers de l'armée de l'Ouest après ses échecs successifs ; " Les femmes patriotes se sont portées au nombre de 60 à l'hôpital ambulant où nous avons 2400 malades, dont 1500 blessés ".

          Le chef de brigade Sandoz° fait au ministre de la Guerre le récit de la défaite subie à quatre lieues de Laval et du repli à Angers, nécessaire pour laisser reposer la troupe.

          - Angers (3 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour fournir 200 hommes de garde, le deuxième pour passer en revue deux divisions, le troisième pour une revue sur le Champ de Mars (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 22-23).

          - Sablé-sur-Sarthe : les représentants du peuple font savoir au Comité de salut public que l'armée de l'Ouest a été obligée de se replier sur Angers et que les rebelles ont pris Craon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 1er novembre 1793).

          - Niort : le général Duval° indique au ministre de la Guerre que quatre bataillons venant de Libourne lui ont été annoncés, mais qu'ils ne sont toujours pas arrivés.

          12 vues  - 30 octobre : - Angers : le citoyen Maussion° avise le représentant Pérard du repli à Angers de l'armée de l'Ouest après ses échecs successifs ; ' Les femmes patriotes se sont portées au nombre de 60 à l'hôpital ambulant où nous avons 2400 malades, dont 1500 blessés '.   Le chef de brigade Sandoz° fait au ministre de la Guerre le récit de la défaite subie à quatre lieues de Laval et du repli à Angers, nécessaire pour laisser reposer la troupe.   - Angers (3 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour fournir 200 hommes de garde, le deuxième pour passer en revue deux divisions, le troisième pour une revue sur le Champ de Mars (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 22-23).   - Sablé-sur-Sarthe : les représentants du peuple font savoir au Comité de salut public que l'armée de l'Ouest a été obligée de se replier sur Angers et que les rebelles ont pris Craon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 1er novembre 1793).   - Niort : le général Duval° indique au ministre de la Guerre que quatre bataillons venant de Libourne lui ont été annoncés, mais qu'ils ne sont toujours pas arrivés. (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/7-31 - 

          31 octobre :
          - Paris : le ministère de la Guerre assure au représentant du peuple Thirion que l'armée des Côtes de Brest va appuyer l'armée de l'Ouest contre les rebelles.

          - Orléans : l'adjudant général Beaufort° avertit le Comité de salut public qu'il fait partir le maximum de troupes sur Le Mans, mais que cela ne représente que quelques centaines d'hommes armés et équipés.

          - Angers : le chef de brigade Sandoz prévient le Comité de salut public que l'armée de l'Ouest est partie pour Laval, mais qu'un rhumatisme l'a empêché de la suivre (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4543).

          Le général Chalbos fait savoir au ministre de la Guerre qu'il s'active à réorganiser l'armée de l'Ouest.

          - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour fournir un état de situation de l'armée (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 23-24).

          - Les Sables : le général Dutruy affirme au Comité de salut public que 1500 brigands ont attaqué Saint-Gilles-sur-Vie et qu'ils ont été repoussés (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 9 novembre 1793).

          - Challans : les administrateurs du district protestent auprès du Comité de salut public contre les déclarations du représentant Richard reprises à Paris, selon lesquelles la guerre de Vendée serait terminée ; " Les rebelles des Deux-Sèvres, de Mayenne-et-Loire et de la Loire-Inférieure peuvent être vaincus et anéantis, mais vous devez nous encroire, ceux de la Vendée ne le sont pas. Jugez de leur nombre par une population fanatique très rapprochée de plus de 150 000 âmes, et qui ont pour chefs des hommes audacieux dans lesquels ils ont la plus grande confiance ".

          - Sans lieu : note sur les atrocités commises dans la région de Nantes ; attaques de " scélérats, bandits, monstres, gueux " au Loroux-Bottereau, à La Bruffière, à La Chapelle-Heulin et près de Vallet.

          17 vues  - 31 octobre : - Paris : le ministère de la Guerre assure au représentant du peuple Thirion que l'armée des Côtes de Brest va appuyer l'armée de l'Ouest contre les rebelles.   - Orléans : l'adjudant général Beaufort° avertit le Comité de salut public qu'il fait partir le maximum de troupes sur Le Mans, mais que cela ne représente que quelques centaines d'hommes armés et équipés.   - Angers : le chef de brigade Sandoz prévient le Comité de salut public que l'armée de l'Ouest est partie pour Laval, mais qu'un rhumatisme l'a empêché de la suivre (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4543).   Le général Chalbos fait savoir au ministre de la Guerre qu'il s'active à réorganiser l'armée de l'Ouest.   - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour fournir un état de situation de l'armée (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 23-24).   - Les Sables : le général Dutruy affirme au Comité de salut public que 1500 brigands ont attaqué Saint-Gilles-sur-Vie et qu'ils ont été repoussés (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 9 novembre 1793).   - Challans : les administrateurs du district protestent auprès du Comité de salut public contre les déclarations du représentant Richard reprises à Paris, selon lesquelles la guerre de Vendée serait terminée ; ' Les rebelles des Deux-Sèvres, de Mayenne-et-Loire et de la Loire-Inférieure peuvent être vaincus et anéantis, mais vous devez nous encroire, ceux de la Vendée ne le sont pas. Jugez de leur nombre par une population fanatique très rapprochée de plus de 150 000 âmes, et qui ont pour chefs des hommes audacieux dans lesquels ils ont la plus grande confiance '.   - Sans lieu : note sur les atrocités commises dans la région de Nantes ; attaques de ' scélérats, bandits, monstres, gueux ' au Loroux-Bottereau, à La Bruffière, à La Chapelle-Heulin et près de Vallet. (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/7-32 - 

          Bulletin analytique résumant les opérations de l'armée de l'Ouest en novembre 1793 en Vendée et au nord de la Loire (tableau Clerget).

          1er novembre :
          - Tours : François Houdiard, commandant du 4e bataillon de la Sarthe, fait au ministre de la Guerre l'exposé de ses combats de mars à juillet 1793, avec des détails sur les batailles de Saint-Lambert et de Vihiers (12 pages).

          - Sablé-sur-Sarthe : le représentant Thirion prévient ses collègues près de l'armée de l'Ouest que les brigands semblent se diriger sur Mayenne qui ne pourra pas leur résister ; " Les mêmes renseignements évaluent à 30 ou 40 mille combattants l'armée des brigands, sans compter un assez grand nombre de vieillards et d'hommes hors d'état de service et plus de 8 à 10 mille femmes. Je crois cette évaluation fort exagérée, quoiqu'elle me vienne de personnes dignes de foi ".

          12 vues  - Bulletin analytique résumant les opérations de l'armée de l'Ouest en novembre 1793 en Vendée et au nord de la Loire (tableau Clerget).   1er novembre : - Tours : François Houdiard, commandant du 4e bataillon de la Sarthe, fait au ministre de la Guerre l'exposé de ses combats de mars à juillet 1793, avec des détails sur les batailles de Saint-Lambert et de Vihiers (12 pages).   - Sablé-sur-Sarthe : le représentant Thirion prévient ses collègues près de l'armée de l'Ouest que les brigands semblent se diriger sur Mayenne qui ne pourra pas leur résister ; ' Les mêmes renseignements évaluent à 30 ou 40 mille combattants l'armée des brigands, sans compter un assez grand nombre de vieillards et d'hommes hors d'état de service et plus de 8 à 10 mille femmes. Je crois cette évaluation fort exagérée, quoiqu'elle me vienne de personnes dignes de foi '. (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/7-33 - 

          2 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre fait savoir au président de la section des Piques qu'il va pourvoir au remplacement du 1er bataillon de Paris aux Sables-d'Olonne.

          - La Rochelle : le commandant de place signale au Comité de salut public une pénurie de subsistances (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 9 novembre 1793).

          - Angers (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour les besoins en armes de certaines unités, le second pour procéder à des réparations d'armes (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 24-25).

          - Nantes : conseil de guerre tenu par les représentants Bourbotte, Merlin, Turreau, Carrier et Francastel ; le général Haxo disposera de 5000 à 6000 hommes pour attaquer Charette et reprendre Noirmoutier ; d'autres troupes seront regroupées à Nantes ; ordre d'incendier le château de Villefort et celui de Maulévrier, près de la forêt de Vezins.

          - Sans lieu : le général Chalbos° rappelle au ministre de la Guerre qu'il a demandé un congé pour rétablir sa santé.

          10 vues  - 2 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre fait savoir au président de la section des Piques qu'il va pourvoir au remplacement du 1er bataillon de Paris aux Sables-d'Olonne.   - La Rochelle : le commandant de place signale au Comité de salut public une pénurie de subsistances (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 9 novembre 1793).   - Angers (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour les besoins en armes de certaines unités, le second pour procéder à des réparations d'armes (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 24-25).   - Nantes : conseil de guerre tenu par les représentants Bourbotte, Merlin, Turreau, Carrier et Francastel ; le général Haxo disposera de 5000 à 6000 hommes pour attaquer Charette et reprendre Noirmoutier ; d'autres troupes seront regroupées à Nantes ; ordre d'incendier le château de Villefort et celui de Maulévrier, près de la forêt de Vezins.   - Sans lieu : le général Chalbos° rappelle au ministre de la Guerre qu'il a demandé un congé pour rétablir sa santé. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/7-34 - 

          3 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre demande au général en chef de l'armée de l'Ouest de prendre des mesures pour faire embarquer à Brest et à Rochefort des hommes pour les îles du Vent (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 10 novembre 1793, registre A folio 13 extrait n°20).

          - Angers : le général Chalbos° informe le Comité de salut public que l'armée de l'Ouest pourra bientôt se remettre en marche. En marge : réponse du ministre insistant sur la coordination nécessaire des armées pour détruire les brigands.

          - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour la réorganisation des musiques dans l'armée de l'Ouest (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 25).

          - Saint-Gilles-sur-Vie : la commission administrative près de l'armée des Sables annonce au Comité de salut public que les rebelles ont été expulsés de Mortagne, Cholet et Saint-Florent, mais qu'ils sont en force dans les marais de Challans (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 13 novembre 1793).

          7 vues  - 3 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre demande au général en chef de l'armée de l'Ouest de prendre des mesures pour faire embarquer à Brest et à Rochefort des hommes pour les îles du Vent (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 10 novembre 1793, registre A folio 13 extrait n°20).   - Angers : le général Chalbos° informe le Comité de salut public que l'armée de l'Ouest pourra bientôt se remettre en marche. En marge : réponse du ministre insistant sur la coordination nécessaire des armées pour détruire les brigands.   - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour la réorganisation des musiques dans l'armée de l'Ouest (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 25).   - Saint-Gilles-sur-Vie : la commission administrative près de l'armée des Sables annonce au Comité de salut public que les rebelles ont été expulsés de Mortagne, Cholet et Saint-Florent, mais qu'ils sont en force dans les marais de Challans (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 13 novembre 1793). (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/7-35 - 

          4 novembre :
          - Les Sables-d'Olonne : le comité de surveillance affirme au Comité de salut public que la guerre de Vendée n'est pas finie : les brigands occupent Noirmoutier, ils ont échoué à Saint-Gilles et peuvent menacer Les Sables.

          - Angers (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour une distribution d'effets, le second pour faire partir l'avant-garde le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 25-27).

          - Cholet, 4 novembre 1793 : détail des forces armées présentes dans la ville ; total de 3962 hommes et officiers.

          7 vues  - 4 novembre : - Les Sables-d'Olonne : le comité de surveillance affirme au Comité de salut public que la guerre de Vendée n'est pas finie : les brigands occupent Noirmoutier, ils ont échoué à Saint-Gilles et peuvent menacer Les Sables.   - Angers (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour une distribution d'effets, le second pour faire partir l'avant-garde le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 25-27).   - Cholet, 4 novembre 1793 : détail des forces armées présentes dans la ville ; total de 3962 hommes et officiers. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/7-36 - 

          5 novembre :
          - Angers : le conseil de guerre des généraux de l'armée de l'Ouest et des représentants du peuple décide qu'il faut marcher sur Le Mans via Durtal et chercher des renseignements sur la progression de l'ennemi ; il considère qu'une concertation est impérative avec l'armée des Côtes de Brest.

          - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour la mobilisation de l'avant-garde (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 27-28).

          - [Nantes ou Angers] : arrêté des représentants du peuple près de l'armée des Côtes de Brest pour que celle-ci combine ses mouvements avec l'armée de l'Ouest et l'armée des Côtes de Cherbourg. 1793

          6 vues  - 5 novembre : - Angers : le conseil de guerre des généraux de l'armée de l'Ouest et des représentants du peuple décide qu'il faut marcher sur Le Mans via Durtal et chercher des renseignements sur la progression de l'ennemi ; il considère qu'une concertation est impérative avec l'armée des Côtes de Brest.   - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour la mobilisation de l'avant-garde (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 27-28).   - [Nantes ou Angers] : arrêté des représentants du peuple près de l'armée des Côtes de Brest pour que celle-ci combine ses mouvements avec l'armée de l'Ouest et l'armée des Côtes de Cherbourg. (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/7-37 - 

          6 novembre :
          - Angers : le général Chalbos° transmet au ministre de la Guerre les dernières mesures prises et réitère sa demande de congé pour mauvaise santé.

          - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour la 2e brigade (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 28).

          - Les Quatre-Chemins, près de Saint-Fulgent : le conseil d'administration du 2e bataillon du Panthéon demande au ministre de la Guerre la démobilisation du bataillon, car celui-ci n'a plus que 250 hommes sur les 1006 d'origine. 1793

          6 vues  - 6 novembre : - Angers : le général Chalbos° transmet au ministre de la Guerre les dernières mesures prises et réitère sa demande de congé pour mauvaise santé.   - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour la 2e brigade (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 28).   - Les Quatre-Chemins, près de Saint-Fulgent : le conseil d'administration du 2e bataillon du Panthéon demande au ministre de la Guerre la démobilisation du bataillon, car celui-ci n'a plus que 250 hommes sur les 1006 d'origine. (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/7-38 - 

          7 novembre :
          - Angers (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le conseil de guerre de l'armée de l'Ouest décide de diriger l'armée sur Laval par plusieurs itinéraires ; ordre de marche pour la brigade légère et la brigade Marceau (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 28-29).

          - La Rochelle : l'adjudant général Thouron° signale au général en chef de l'armée de l'Ouest le remplacement du 1er bataillon de Paris, présentement aux Sables-d'Olonne.

          Il fait savoir au ministre de la Guerre qu'il prend des mesures pour accélérer le remplacement du 1er bataillon de Paris aux Sables. 1793

          7 vues  - 7 novembre : - Angers (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le conseil de guerre de l'armée de l'Ouest décide de diriger l'armée sur Laval par plusieurs itinéraires ; ordre de marche pour la brigade légère et la brigade Marceau (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 28-29).   - La Rochelle : l'adjudant général Thouron° signale au général en chef de l'armée de l'Ouest le remplacement du 1er bataillon de Paris, présentement aux Sables-d'Olonne.   Il fait savoir au ministre de la Guerre qu'il prend des mesures pour accélérer le remplacement du 1er bataillon de Paris aux Sables. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/7-39 - 

          8 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre ordonne au général Chalbos le repli à Tours de ce qui reste du bataillon des chasseurs du Nord (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 20 novembre 1793, registre A folio 19 extrait n°34).

          - Luçon : l'état-major de Luçon suggère au commandant de place de La Rochelle de combiner leurs forces pour réduire Charette avec le général Haxo ; il considère en revanche que les mesures prises par les représentants du peuple de Nantes risquent de faire durer la guerre.

          - Angers : le général Chalbos° informe le ministère de la Guerre qu'il a donné des ordres pour que 400 hommes du 4e bataillon de l'Hérault aillent à Brest.

          - La Flèche (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour transporter des prisonniers militaires et des déserteurs à Sablé-sur-Sarthe (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 29).

          - Sablé-sur-Sarthe (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le départ du lendemain vers Melay (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 29-30).

          8 vues  - 8 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre ordonne au général Chalbos le repli à Tours de ce qui reste du bataillon des chasseurs du Nord (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 20 novembre 1793, registre A folio 19 extrait n°34).   - Luçon : l'état-major de Luçon suggère au commandant de place de La Rochelle de combiner leurs forces pour réduire Charette avec le général Haxo ; il considère en revanche que les mesures prises par les représentants du peuple de Nantes risquent de faire durer la guerre.   - Angers : le général Chalbos° informe le ministère de la Guerre qu'il a donné des ordres pour que 400 hommes du 4e bataillon de l'Hérault aillent à Brest.   - La Flèche (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour transporter des prisonniers militaires et des déserteurs à Sablé-sur-Sarthe (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 29).   - Sablé-sur-Sarthe (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le départ du lendemain vers Melay (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 29-30). (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/7-40 - 

          9 novembre :
          - Sablé-sur-Sarthe (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le départ du lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 30-32).

          - Sans lieu : Lafond, commandant du 14e bataillon de la Charente, affirme au Comité de salut public que les succès des rebelles ne sont dus qu'à la trahison, à l'incapacité et à la mauvaise coordination des généraux républicains (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4465). 1793

          2 vues  - 9 novembre : - Sablé-sur-Sarthe (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le départ du lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 30-32).   - Sans lieu : Lafond, commandant du 14e bataillon de la Charente, affirme au Comité de salut public que les succès des rebelles ne sont dus qu'à la trahison, à l'incapacité et à la mauvaise coordination des généraux républicains (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4465). (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/7-41 - 

          10 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre informe le Comité de salut public qu'il a demandé au général en chef de l'armée de l'Ouest d'envoyer à Caen le bataillon de l'Aube (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 11 novembre 1793).

          1 vue  - 10 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre informe le Comité de salut public qu'il a demandé au général en chef de l'armée de l'Ouest d'envoyer à Caen le bataillon de l'Aube (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 11 novembre 1793). (ouvre la visionneuse)

          1 vue


        • SHD B 5/7-42 - 

          11 novembre :
          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour l'hospitalisation des blessés et malades (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 32). 1793

          1 vue  - 11 novembre : - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour l'hospitalisation des blessés et malades (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 32). (ouvre la visionneuse)

          1 vue


        • SHD B 5/7-43 - 

          12 novembre :
          - Nantes : copie d'une lettre sans nom d'auteur ni de destinataire affirmant que la veille à Nantes, le général Léchelle s'est tué en s'empoisonnant et qu'un complot visant les représentants du peuple a été déjoué.

          - Laval (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 32-33).

          - Vitré (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour la transmission d'ordres (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 33). 1793

          4 vues  - 12 novembre : - Nantes : copie d'une lettre sans nom d'auteur ni de destinataire affirmant que la veille à Nantes, le général Léchelle s'est tué en s'empoisonnant et qu'un complot visant les représentants du peuple a été déjoué.   - Laval (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 32-33).   - Vitré (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre pour la transmission d'ordres (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 33). (ouvre la visionneuse)

          4 vues


        • SHD B 5/7-44 - 

          13 novembre :
          - Vitré : le conseil de guerre tenu à Vitré entre les officiers généraux des armées de l'Ouest et des Côtes de Brest et le représentant Pocholle décide de coordonner les mouvements des deux armées vers la Bretagne et la Manche.

          - Vitré (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le départ du lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 34). 1793

          4 vues  - 13 novembre : - Vitré : le conseil de guerre tenu à Vitré entre les officiers généraux des armées de l'Ouest et des Côtes de Brest et le représentant Pocholle décide de coordonner les mouvements des deux armées vers la Bretagne et la Manche.   - Vitré (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le départ du lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 34). (ouvre la visionneuse)

          4 vues


        • SHD B 5/7-45 - 

          14 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre avertit le Comité de salut public que des ordres ont été donnés pour empêcher les rebelles de repasser la Loire (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 14 novembre 1793).
          Il lui communique des informations sur les opérations de l'armée de l'Ouest et les ordres qu'elle doit respecter (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4553).

          - Les Sables-d'Olonne : le conseil d'administration du bataillon de la 1ère Réquisition du district des Sables fait savoir au ministre de la Guerre qu'il souhaite s'organiser ailleurs, parce que la place des Sables est trop encombrée et sous-équipée.

          5 vues  - 14 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre avertit le Comité de salut public que des ordres ont été donnés pour empêcher les rebelles de repasser la Loire (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 14 novembre 1793). Il lui communique des informations sur les opérations de l'armée de l'Ouest et les ordres qu'elle doit respecter (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4553).  - Les Sables-d'Olonne : le conseil d'administration du bataillon de la 1ère Réquisition du district des Sables fait savoir au ministre de la Guerre qu'il souhaite s'organiser ailleurs, parce que la place des Sables est trop encombrée et sous-équipée. (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/7-46 - 

          16 novembre :
          - Rennes (3 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier annonçant 10 000 francs de récompense à qui apportera la tête de La Rochejaquelein, Charette ou Stofflet ; le deuxième pour la distribution de fusils ; le troisième pour le bivouac (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 34-35). 1793

          3 vues  - 16 novembre : - Rennes (3 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier annonçant 10 000 francs de récompense à qui apportera la tête de La Rochejaquelein, Charette ou Stofflet ; le deuxième pour la distribution de fusils ; le troisième pour le bivouac (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 34-35). (ouvre la visionneuse)

          3 vues


        • SHD B 5/7-47 - 

          17 novembre :
          - Paris : la société des Jacobins de Paris transmet au Comité de salut public la dénonciation d'un citoyen d'Angers contre le général Chalbos et le chef d'état-major Nouvion (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 19 novembre 1793).

          1 vue  - 17 novembre : - Paris : la société des Jacobins de Paris transmet au Comité de salut public la dénonciation d'un citoyen d'Angers contre le général Chalbos et le chef d'état-major Nouvion (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 19 novembre 1793). (ouvre la visionneuse)

          1 vue


        • SHD B 5/7-48 - 

          18 novembre :
          - Antrain (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour la garde d'un pont (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 35).

          - Laval : jugement de la commission militaire de Laval condamnant à mort pour chouannerie six laboureurs et artisans de la Mayenne : Jean Boyer, François Neveu, Jean Gesnier, Louis David, René Chassan et Daniel Desmé (imprimé de grand format). 1793

          3 vues  - 18 novembre : - Antrain (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour la garde d'un pont (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 35).   - Laval : jugement de la commission militaire de Laval condamnant à mort pour chouannerie six laboureurs et artisans de la Mayenne : Jean Boyer, François Neveu, Jean Gesnier, Louis David, René Chassan et Daniel Desmé (imprimé de grand format). (ouvre la visionneuse)

          3 vues


        • SHD B 5/7-49 - 

          19 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre enjoint au général Duval de prendre des mesures pour assurer la défense des Sables contre les rebelles du district de Challans. 1793

          2 vues  - 19 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre enjoint au général Duval de prendre des mesures pour assurer la défense des Sables contre les rebelles du district de Challans. (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/7-50 - 

          20 novembre :
          - Antrain : le général Rossignol° annonce au ministre de la Guerre que son avant-garde est sur les talons des rebelles à Dol.

          - Antrain (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour Dol (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 35-36).

          - Craon : le receveur du district de Craon se plaint au Comité de salut public du pillage de sa maison par les rebelles ; ils ont volé 20 000 livres (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 27 novembre 1793).

          4 vues  - 20 novembre : - Antrain : le général Rossignol° annonce au ministre de la Guerre que son avant-garde est sur les talons des rebelles à Dol.   - Antrain (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour Dol (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 35-36).   - Craon : le receveur du district de Craon se plaint au Comité de salut public du pillage de sa maison par les rebelles ; ils ont volé 20 000 livres (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 27 novembre 1793). (ouvre la visionneuse)

          4 vues


        • SHD B 5/7-51 - 

          21 novembre :
          - Antrain (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour occuper les routes de Dol et de Pontorson ; le second pour les brigades restées à Antrain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 36-37).

          - Sans lieu : synthèse anonyme des opérations menées par le chef de brigade Jordy à la poursuite de Charette, du 21 novembre 1793 à début janvier 1794.

          5 vues  - 21 novembre : - Antrain (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : le premier pour occuper les routes de Dol et de Pontorson ; le second pour les brigades restées à Antrain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 36-37).   - Sans lieu : synthèse anonyme des opérations menées par le chef de brigade Jordy à la poursuite de Charette, du 21 novembre 1793 à début janvier 1794. (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/7-52 - 

          22 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre affirme au Comité de salut public que la coordination des armées de l'Ouest et des Côtes de Brest va permettre d'écraser les rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 22 novembre 1793).

          - Camp de Trans (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le positionnement de brigades d'Antrain à Dol (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 37-38).

          - Niort : le général Duval annonce au ministre de la Guerre qu'il renforce la place des Sables pour éviter toute surprise des troupes de " l'infâme Charette " ; il indique que des rebelles sont signalés rentrant dans leurs foyers et qu'une épidémie de diarrhée décime les jeunes soldats à Fontenay.

          5 vues  - 22 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre affirme au Comité de salut public que la coordination des armées de l'Ouest et des Côtes de Brest va permettre d'écraser les rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 22 novembre 1793).   - Camp de Trans (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour le positionnement de brigades d'Antrain à Dol (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 37-38).   - Niort : le général Duval annonce au ministre de la Guerre qu'il renforce la place des Sables pour éviter toute surprise des troupes de ' l'infâme Charette ' ; il indique que des rebelles sont signalés rentrant dans leurs foyers et qu'une épidémie de diarrhée décime les jeunes soldats à Fontenay. (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/7-53 - 

          23 novembre :
          - Blois : la société populaire avertit le ministre de la Guerre que suite à la défaite d'Entrammes, on arrête chaque jour à Blois une centaine de fuyards de l'armée de l'Ouest ; elle demande des mesures sévères pour y mettre fin. 1793

          2 vues  - 23 novembre : - Blois : la société populaire avertit le ministre de la Guerre que suite à la défaite d'Entrammes, on arrête chaque jour à Blois une centaine de fuyards de l'armée de l'Ouest ; elle demande des mesures sévères pour y mettre fin. (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/7-54 - 

          24 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre fait savoir au bataillon de 1ère Réquisition du district des Sables, qui souhaite se réorganiser hors des Sables, que sa demande doit être adressée au général en chef de l'armée de l'Ouest.

          - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour l'approvisionnement en munitions et les reconnaissances à faire (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 38-39). 1793

          3 vues  - 24 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre fait savoir au bataillon de 1ère Réquisition du district des Sables, qui souhaite se réorganiser hors des Sables, que sa demande doit être adressée au général en chef de l'armée de l'Ouest.   - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour l'approvisionnement en munitions et les reconnaissances à faire (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 38-39). (ouvre la visionneuse)

          3 vues


        • SHD B 5/7-55 - 

          25 novembre :
          - Le Mans : le représentant Garnier de Saintes° affirme au Comité de salut public que les troupes républicaines poursuivent toujours les rebelles près de Pontorson ; " La misère, la peste et la mort les accompagnent partout " ; il s'inquiète de la mobilisation des futurs bataillons et propose l'emploi de cuirasses en carton pour protéger les tirailleurs et les hussards.

          - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour la police des camps (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 40).

          - Niort : le général Duval° annonce au ministre de la Guerre que la place des Sables se renforce ; que des petits affrontements ont eu lieu près d'Aizenay, Luçon et Chantonnay ; " Les troupes de Bressuire arrêtent journellement des chefs de comité, embaucheurs, et même de colonnes. Le rasoir national en fait bien vite son affaire ". 1793

          7 vues  - 25 novembre : - Le Mans : le représentant Garnier de Saintes° affirme au Comité de salut public que les troupes républicaines poursuivent toujours les rebelles près de Pontorson ; ' La misère, la peste et la mort les accompagnent partout ' ; il s'inquiète de la mobilisation des futurs bataillons et propose l'emploi de cuirasses en carton pour protéger les tirailleurs et les hussards.   - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour la police des camps (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 40).   - Niort : le général Duval° annonce au ministre de la Guerre que la place des Sables se renforce ; que des petits affrontements ont eu lieu près d'Aizenay, Luçon et Chantonnay ; ' Les troupes de Bressuire arrêtent journellement des chefs de comité, embaucheurs, et même de colonnes. Le rasoir national en fait bien vite son affaire '. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/7-56 - 

          26 novembre :
          - Angers : le représentant Francastel° s'étonne auprès du ministre de la Guerre et du Comité de salut public que les brigands ne soient pas encore écrasés ; il demande 4000 fusils pour défendre Angers ; " En vérité pour terminer cette guerre, le volontaire, le soldat est trop accoutumé aux défaites et trop enrichi ; et surtout, il y a beaucoup trop de généraux ".

          - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour une revue de troupes (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 40-41).

          - La Rochefoucauld : le comité de surveillance demande au Comité de salut public des informations sur les travaux militaires du général Léchelle (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 30 novembre 1793).

          6 vues  - 26 novembre : - Angers : le représentant Francastel° s'étonne auprès du ministre de la Guerre et du Comité de salut public que les brigands ne soient pas encore écrasés ; il demande 4000 fusils pour défendre Angers ; ' En vérité pour terminer cette guerre, le volontaire, le soldat est trop accoutumé aux défaites et trop enrichi ; et surtout, il y a beaucoup trop de généraux '.   - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour une revue de troupes (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 40-41).   - La Rochefoucauld : le comité de surveillance demande au Comité de salut public des informations sur les travaux militaires du général Léchelle (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 30 novembre 1793). (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/7-57 - 

          27 novembre :
          - Rennes : le général Westermann demande au Comité de salut public de l'arsenic pour en finir avec les rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 décembre 1793).

          - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour tenir les postes de garde (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 41-42).

          - Niort : le général Macors demande au Comité de salut public la confirmation de son grade de général de brigade (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 6 décembre 1793).

          - Saumur : le général Commaire° donne au ministre de la Guerre quelques nouvelles sur la Vendée et lui fournit des informations sur ses états de service, car ils sont lacunaires dans les bureaux du ministère.

          - Nantes : Boivin°, commandant temporaire de la place de Nantes, signale au ministre de la Guerre la faiblesse de la garnison réduite à environ 1500 soldats et 4700 gardes nationaux, dont 2100 armés.

          - Montglonne (Saint-Florent-le-Vieil) : Beauvais, aide de camp du général Moulin, informe un destinataire inconnu que 200 brigands sont passés à Beaupréau, mais qu'ils n'ont commis ni violences, ni pillages.

          11 vues  - 27 novembre : - Rennes : le général Westermann demande au Comité de salut public de l'arsenic pour en finir avec les rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 décembre 1793).   - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour tenir les postes de garde (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 41-42).   - Niort : le général Macors demande au Comité de salut public la confirmation de son grade de général de brigade (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 6 décembre 1793).   - Saumur : le général Commaire° donne au ministre de la Guerre quelques nouvelles sur la Vendée et lui fournit des informations sur ses états de service, car ils sont lacunaires dans les bureaux du ministère.   - Nantes : Boivin°, commandant temporaire de la place de Nantes, signale au ministre de la Guerre la faiblesse de la garnison réduite à environ 1500 soldats et 4700 gardes nationaux, dont 2100 armés.   - Montglonne (Saint-Florent-le-Vieil) : Beauvais, aide de camp du général Moulin, informe un destinataire inconnu que 200 brigands sont passés à Beaupréau, mais qu'ils n'ont commis ni violences, ni pillages. (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-58 - 

          28 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre informe le général Turreau, commandant de l'armée des Pyrénées-Orientales, qu'il est nommé général en chef de l'armée de l'Ouest ; il a pour mission d'écraser les rebelles et de leur interdire le franchissement de la Loire ; il est invité également à examiner le cas de tous les officiers généraux, " l'intention du Conseil étant que tout officier qui ne serait pas reconnu pour républicain soit éloigné de l'armée ".

          - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de départ pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 42).

          - Rochefort : les administrateurs du district avertissent le Comité de salut public qu'un rassemblement a été dispersé aux limites des districts de Rochefort, Vannes et La Roche-Bernard (cachet). 1793

          10 vues  - 28 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre informe le général Turreau, commandant de l'armée des Pyrénées-Orientales, qu'il est nommé général en chef de l'armée de l'Ouest ; il a pour mission d'écraser les rebelles et de leur interdire le franchissement de la Loire ; il est invité également à examiner le cas de tous les officiers généraux, ' l'intention du Conseil étant que tout officier qui ne serait pas reconnu pour républicain soit éloigné de l'armée '.   - Rennes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de départ pour le lendemain (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 42).   - Rochefort : les administrateurs du district avertissent le Comité de salut public qu'un rassemblement a été dispersé aux limites des districts de Rochefort, Vannes et La Roche-Bernard (cachet). (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/7-59 - 

          29 novembre :
          - Tours : le général Descloseaux° informe le ministre de la Guerre qu'il s'est concerté avec le général Commaire pour barrer la Loire de Tours à Saumur.

          - Angers : le représentant Francastel° prévient le Comité de salut public que les brigands, au nombre de 30 000 à 40 000, vont attaquer Angers ; il assure que la ville se met en défense et qu'il est heureux que les assaillants n'aient pas de pièces de siège. 1793

          7 vues  - 29 novembre : - Tours : le général Descloseaux° informe le ministre de la Guerre qu'il s'est concerté avec le général Commaire pour barrer la Loire de Tours à Saumur.  - Angers : le représentant Francastel° prévient le Comité de salut public que les brigands, au nombre de 30 000 à 40 000, vont attaquer Angers ; il assure que la ville se met en défense et qu'il est heureux que les assaillants n'aient pas de pièces de siège. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/7-60 - 

          30 novembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre enjoint au général Rossignol de tenir comme non avenue une lettre de suspension du général Haxo ; il lui demande s'il est vrai que le général Marceau est parent de Pétion.

          - Le Mans : le représentant Garnier de Saintes° affirme au Comité de salut public que les rebelles menacent Le Mans et La Flèche, mais qu'il manque d'informations précises ; il s'active à la défense des deux villes. 1793

          5 vues  - 30 novembre : - Paris : le ministère de la Guerre enjoint au général Rossignol de tenir comme non avenue une lettre de suspension du général Haxo ; il lui demande s'il est vrai que le général Marceau est parent de Pétion.  - Le Mans : le représentant Garnier de Saintes° affirme au Comité de salut public que les rebelles menacent Le Mans et La Flèche, mais qu'il manque d'informations précises ; il s'active à la défense des deux villes. (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/7-61 - 

          Bulletin analytique résumant la situation de l'armée de l'Ouest en décembre (tableau Clerget).

          1er décembre :
          - Tours : les administrateurs de l'Indre-et-Loire expliquent au Comité de salut public que les brigands ont pris Sablé, La Flèche et Chemillé ; ils lui assurent prendre toutes les mesures nécessaires.

          - La Garnache : les généraux Haxo° et Dutruy° affirment au ministre de la Guerre qu'ils ont agi de concert pour combattre Charette et qu'ils se sont réunis à Machecoul ; ils se tiennent prêts à appuyer Nantes si nécessaire. 1793

          7 vues  - Bulletin analytique résumant la situation de l'armée de l'Ouest en décembre (tableau Clerget).  1er décembre : - Tours : les administrateurs de l'Indre-et-Loire expliquent au Comité de salut public que les brigands ont pris Sablé, La Flèche et Chemillé ; ils lui assurent prendre toutes les mesures nécessaires.   - La Garnache : les généraux Haxo° et Dutruy° affirment au ministre de la Guerre qu'ils ont agi de concert pour combattre Charette et qu'ils se sont réunis à Machecoul ; ils se tiennent prêts à appuyer Nantes si nécessaire. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/7-62 - 

          2 décembre :
          - Tours : le représentant Guimberteau° informe le Comité de salut public que la ville se mobilise pour interdire le passage de la Loire aux brigands.

          Le Comité de correspondance du département d'Indre-et-Loire assure au Comité de salut public que " si les brigands se présentent ici, les citoyens sont résolus à s'ensevelir sous les ruines de Tours, plutôt que de leur livrer le passage " ; il dénonce un complot mené par des prêtres assermentés (imprimé de grand format).

          - Saumur : le représentant Levasseur° avertit le Comité de salut public de la prise de Baugé et de Chemillé par les brigands ; il met Saumur en état de défense et fait conduire les prisonniers à Orléans.

          Le général Commaire° fait savoir au ministre de la Guerre que les rebelles semblent se diriger vers Les Ponts-de-Cé ou Saumur ; il prépare la défense de la place et envoie 1200 brigands prisonniers à Orléans.

          Le citoyen Mogue, envoyé du Comité de salut public, annonce à celui-ci que la ville de Saumur se met en défense face à la menace des rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 décembre 1793).

          - Le Mans : le Comité défensif de la Sarthe prévient le directoire de l'Orne que " la horde des brigands est à La Flèche " et que la ville est menacée ; il s'interroge : " que sont devenues nos armées ? ".

          - Alençon : le représentant Le Tourneur° [de la Manche] avertit le Comité de salut public que les rebelles sont à La Flèche, que les départements de l'Orne et de la Sarthe connaissent une situation difficile et que des menaces pèsent sur Le Mans.

          - La Châtre : les administrateurs du district de La Flèche annoncent au représentant Garnier de Saintes qu'ils ont évacué ce qu'ils ont pu de leur ville pour le soustraire aux envahisseurs ; ils font appel au représentant, car " les brigands pillent et ravagent les maisons des citoyens proscrits ".

          23 vues  - 2 décembre : - Tours : le représentant Guimberteau° informe le Comité de salut public que la ville se mobilise pour interdire le passage de la Loire aux brigands.  Le Comité de correspondance du département d'Indre-et-Loire assure au Comité de salut public que ' si les brigands se présentent ici, les citoyens sont résolus à s'ensevelir sous les ruines de Tours, plutôt que de leur livrer le passage ' ; il dénonce un complot mené par des prêtres assermentés (imprimé de grand format).   - Saumur : le représentant Levasseur° avertit le Comité de salut public de la prise de Baugé et de Chemillé par les brigands ; il met Saumur en état de défense et fait conduire les prisonniers à Orléans.  Le général Commaire° fait savoir au ministre de la Guerre que les rebelles semblent se diriger vers Les Ponts-de-Cé ou Saumur ; il prépare la défense de la place et envoie 1200 brigands prisonniers à Orléans.  Le citoyen Mogue, envoyé du Comité de salut public, annonce à celui-ci que la ville de Saumur se met en défense face à la menace des rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 décembre 1793).  - Le Mans : le Comité défensif de la Sarthe prévient le directoire de l'Orne que ' la horde des brigands est à La Flèche ' et que la ville est menacée ; il s'interroge : ' que sont devenues nos armées ? '.  - Alençon : le représentant Le Tourneur° [de la Manche] avertit le Comité de salut public que les rebelles sont à La Flèche, que les départements de l'Orne et de la Sarthe connaissent une situation difficile et que des menaces pèsent sur Le Mans.   - La Châtre : les administrateurs du district de La Flèche annoncent au représentant Garnier de Saintes qu'ils ont évacué ce qu'ils ont pu de leur ville pour le soustraire aux envahisseurs ; ils font appel au représentant, car ' les brigands pillent et ravagent les maisons des citoyens proscrits '. (ouvre la visionneuse)

          23 vues


        • SHD B 5/7-63 - 

          3 décembre :
          - Paris : dispositions prises par le Comité de salut public pour interdire le passage de la Loire aux " rebelles échappés de la Vendée " (bulletin analytique d'un registre intitulé Ordre du ministre, 5e subdivision, n°89, lettre L page 142).

          Le ministère de la Guerre annonce au Comité de salut public l'envoi à l'armée de l'Ouest de 10 000 hommes pris à l'armée des Pyrénées-Occidentales (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 3 décembre 1793).

          - Tours : le Comité de correspondance du département d'Indre-et-Loire résume au Comité de salut public les opérations menées par les brigands ces derniers jours ; il assure que leur " troupe est dans le plus misérable état, [qu'] elle périt de maladies et de besoins. En revanche, elle ne manque ni de prêtres, ni de moines, ni de femmes ci-devant nobles ou soi-disant telles " (exemplaires manuscrit et imprimé de grand format).
          Il fournit au Comité de salut public des informations sur la mobilisation de la ville et l'arrestation de suspects à Amboise.

          11 vues  - 3 décembre : - Paris : dispositions prises par le Comité de salut public pour interdire le passage de la Loire aux ' rebelles échappés de la Vendée ' (bulletin analytique d'un registre intitulé Ordre du ministre, 5e subdivision, n°89, lettre L page 142).  Le ministère de la Guerre annonce au Comité de salut public l'envoi à l'armée de l'Ouest de 10 000 hommes pris à l'armée des Pyrénées-Occidentales (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 3 décembre 1793).  - Tours : le Comité de correspondance du département d'Indre-et-Loire résume au Comité de salut public les opérations menées par les brigands ces derniers jours ; il assure que leur ' troupe est dans le plus misérable état, [qu'] elle périt de maladies et de besoins. En revanche, elle ne manque ni de prêtres, ni de moines, ni de femmes ci-devant nobles ou soi-disant telles ' (exemplaires manuscrit et imprimé de grand format).  Il fournit au Comité de salut public des informations sur la mobilisation de la ville et l'arrestation de suspects à Amboise. (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-64 - 

          3 décembre :
          - Le Mans : le représentant Garnier de Saintes informe la Convention qu'il met la ville en état de défense et mobilise les sans-culottes, même si Le Mans lui apparaît peu défendable ; il a fait envoyer à Chartres et à Vendôme les suspects et prisonniers.

          - La Flèche : le citoyen Hanon rend compte au représentant Garnier de Saintes des pillages commis par les brigands dans la ville.

          - Saumur : le général Commaire fait savoir au Comité de salut public que l'ennemi attaque Angers en ce moment ; il l'assure qu'il prend toutes les mesures pour interdire aux rebelles le passage de la Loire.
          Il adresse le même message au ministère de la Guerre.

          - Angers : le représentant Levasseur prévient le Comité de salut public que les brigands sont près de la ville et l'informe des mesures prises pour sa défense (bulletin analytique).

          - Sans lieu : extrait du Moniteur Universel relatif aux dispositions prises par le chef de brigade Jordy pour prendre Bouin. 1793

          13 vues  - 3 décembre : - Le Mans : le représentant Garnier de Saintes informe la Convention qu'il met la ville en état de défense et mobilise les sans-culottes, même si Le Mans lui apparaît peu défendable ; il a fait envoyer à Chartres et à Vendôme les suspects et prisonniers.   - La Flèche : le citoyen Hanon rend compte au représentant Garnier de Saintes des pillages commis par les brigands dans la ville.   - Saumur : le général Commaire fait savoir au Comité de salut public que l'ennemi attaque Angers en ce moment ; il l'assure qu'il prend toutes les mesures pour interdire aux rebelles le passage de la Loire.  Il adresse le même message au ministère de la Guerre.   - Angers : le représentant Levasseur prévient le Comité de salut public que les brigands sont près de la ville et l'informe des mesures prises pour sa défense (bulletin analytique).   - Sans lieu : extrait du Moniteur Universel relatif aux dispositions prises par le chef de brigade Jordy pour prendre Bouin. (ouvre la visionneuse)

          13 vues


        • SHD B 5/7-65 - 

          4 décembre :
          - Saint-Léger, près de Chalon-sur-Saône : le général Turreau° informe le ministre de la Guerre qu'il a transmis son commandement au général Doppet et qu'il va à Angers sans passer par Paris.

          - Tours : le général Descloseaux° énumère au ministre de la Guerre les mesures prises pour défendre la Loire et l'avise que les brigands seraient à Angers.

          Le représentant Guimberteau° fait savoir au Comité de salut public que " la horde catholique " a évacué La Flèche et marche sur Angers et que la ville de Tours est en état de défense.

          Le Comité de correspondance d'Indre-et-Loire affirme au Comité de salut public que les brigands sont mal en point, que " l'état de misère où ils sont, paraît inexprimable. La nudité, la malpropreté, la dissenterie (sic) se réunissent pour les exterminer, mais ils ont des armes et on parle de 60 pièces de canon qui les suivent ". 1793

          12 vues  - 4 décembre : - Saint-Léger, près de Chalon-sur-Saône : le général Turreau° informe le ministre de la Guerre qu'il a transmis son commandement au général Doppet et qu'il va à Angers sans passer par Paris.  - Tours : le général Descloseaux° énumère au ministre de la Guerre les mesures prises pour défendre la Loire et l'avise que les brigands seraient à Angers.  Le représentant Guimberteau° fait savoir au Comité de salut public que ' la horde catholique ' a évacué La Flèche et marche sur Angers et que la ville de Tours est en état de défense.  Le Comité de correspondance d'Indre-et-Loire affirme au Comité de salut public que les brigands sont mal en point, que ' l'état de misère où ils sont, paraît inexprimable. La nudité, la malpropreté, la dissenterie (sic) se réunissent pour les exterminer, mais ils ont des armes et on parle de 60 pièces de canon qui les suivent '. (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/7-66 - 

          5 décembre :
          - Blois : les administrateurs du Loir-et-Cher exposent au ministre de la Guerre les mesures prises pour faire face aux brigands qui marcheraient sur leur ville.

          - Tours : le Comité de correspondance d'Indre-et-Loire affirme au Comité de salut public que les rebelles sont 20 000 à 30 000 hommes, femmes et enfants, dont 8000 armés (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 8 décembre 1793).

          - Angers : le général Rossignol° prévient le Comité de salut public que les rebelles ont assiégé Angers pendant deux jours mais qu'ils ont fini par abandonner (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 décembre 1793).

          Les représentants Levasseur°, Turreau°, Francastel°, Prieur de la Marne° et Bourbotte° saluent auprès du Comité de salut public la belle résistance d'Angers face aux rebelles, qui se sont enfuis vers La Flèche ; " Les habitants d'Angers réunis à leurs frères d'armes méritent avec eux la reconnaissance nationale ".

          Le général Rossignol° annonce au ministre de la Guerre que les rebelles ont été mis en échec à Angers et qu'il les course pour les empêcher de repasser la Loire. La lettre porte la réponse du ministre.

          Le général Chalbos° fait au ministre de la Guerre le récit du siège d'Angers et de la mobilisation de toutes les forces de la ville ; " Le 14 [frimaire] à la nuit, le feu cessa et l'ennemi quitta des murs contre lesquels on a vu se briser tout ce que peut le double fanatisme du royalisme et de la superstition ".

          16 vues  - 5 décembre : - Blois : les administrateurs du Loir-et-Cher exposent au ministre de la Guerre les mesures prises pour faire face aux brigands qui marcheraient sur leur ville.  - Tours : le Comité de correspondance d'Indre-et-Loire affirme au Comité de salut public que les rebelles sont 20 000 à 30 000 hommes, femmes et enfants, dont 8000 armés (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 8 décembre 1793).  - Angers : le général Rossignol° prévient le Comité de salut public que les rebelles ont assiégé Angers pendant deux jours mais qu'ils ont fini par abandonner (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 décembre 1793).  Les représentants Levasseur°, Turreau°, Francastel°, Prieur de la Marne° et Bourbotte° saluent auprès du Comité de salut public la belle résistance d'Angers face aux rebelles, qui se sont enfuis vers La Flèche ; ' Les habitants d'Angers réunis à leurs frères d'armes méritent avec eux la reconnaissance nationale '.  Le général Rossignol° annonce au ministre de la Guerre que les rebelles ont été mis en échec à Angers et qu'il les course pour les empêcher de repasser la Loire. La lettre porte la réponse du ministre.  Le général Chalbos° fait au ministre de la Guerre le récit du siège d'Angers et de la mobilisation de toutes les forces de la ville ; ' Le 14 [frimaire] à la nuit, le feu cessa et l'ennemi quitta des murs contre lesquels on a vu se briser tout ce que peut le double fanatisme du royalisme et de la superstition '. (ouvre la visionneuse)

          16 vues


        • SHD B 5/7-67 - 

          5 décembre :
          - Angers : l'adjudant général Rouyer° adresse au ministre de la Guerre son récit du siège d'Angers ; il évoque notamment les traits de bravoure manifestés à cette occasion.

          Relation du siège d'Angers par le capitaine Ménard, commandant de la place, avec éloge des militaires et des civils (pas de destinataire indiqué) ; " L'ennemi n'espérant plus rien de sa force, ni de la trahison leva précipitamment le siège le 14 frimaire, à cinq heures du soir, laissant sous les murs de la Place 1400 hommes d'élite de ses soldats avec plusieurs chefs qu'on n'a pas pu reconnaître, 3 pièces de canon et quantité de fusils de fabrication anglaise " (7 pages).

          - Saumur : le général Commaire° indique au ministre de la Guerre que si les rebelles ont échoué à Angers, d'autres ont pris Chemillé.

          Le citoyen Mogue, agent du Comité de salut public informe le Comité que l'armée de Mayence est à La Flèche (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 9 décembre 1793).

          15 vues  - 5 décembre : - Angers : l'adjudant général Rouyer° adresse au ministre de la Guerre son récit du siège d'Angers ; il évoque notamment les traits de bravoure manifestés à cette occasion.   Relation du siège d'Angers par le capitaine Ménard, commandant de la place, avec éloge des militaires et des civils (pas de destinataire indiqué) ; ' L'ennemi n'espérant plus rien de sa force, ni de la trahison leva précipitamment le siège le 14 frimaire, à cinq heures du soir, laissant sous les murs de la Place 1400 hommes d'élite de ses soldats avec plusieurs chefs qu'on n'a pas pu reconnaître, 3 pièces de canon et quantité de fusils de fabrication anglaise ' (7 pages).   - Saumur : le général Commaire° indique au ministre de la Guerre que si les rebelles ont échoué à Angers, d'autres ont pris Chemillé.  Le citoyen Mogue, agent du Comité de salut public informe le Comité que l'armée de Mayence est à La Flèche (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 9 décembre 1793). (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/7-68 - 

          6 décembre :
          - Paris : le ministre de la guerre affirme au Comité de salut public que le général Turreau fait le maximum pour rejoindre son poste (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 décembre 1793).
          Il avise le général en chef de l'armée de l'Ouest que si Nantes n'est pas menacé, le général Haxo peut reprendre ses opérations contre Charette à Noirmoutier.

          - Durtal : la municipalité explique au représentant Le Tourneur que l'ennemi est parti vers La Flèche en évitant Durtal.

          - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour des reconnaissances au nord et à l'est d'Angers (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 43).

          - Sans lieu : extrait [du Moniteur Universel] relatif à la prise de Bouin par l'adjudant général Jordy.

          10 vues  - 6 décembre : - Paris : le ministre de la guerre affirme au Comité de salut public que le général Turreau fait le maximum pour rejoindre son poste (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 7 décembre 1793).  Il avise le général en chef de l'armée de l'Ouest que si Nantes n'est pas menacé, le général Haxo peut reprendre ses opérations contre Charette à Noirmoutier.   - Durtal : la municipalité explique au représentant Le Tourneur que l'ennemi est parti vers La Flèche en évitant Durtal.   - Angers (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour des reconnaissances au nord et à l'est d'Angers (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 43).   - Sans lieu : extrait [du Moniteur Universel] relatif à la prise de Bouin par l'adjudant général Jordy. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/7-69 - 

          7 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre ordonne au général Turreau de prendre les mesures qui s'imposent contre les rebelles après leur échec à Angers ; " Il ne faut leur laisser repasser ni la Loire, ni la Mayenne, ni la Vilaine et les cerner où ils sont aujourd'hui ".
          Il commande au général Rossignol de renforcer la défense de Saint-Malo, de veiller à la protection du littoral contre les Anglais, et de faire des réquisitions dans l'ancienne Bretagne avec l'appui des représentants du peuple.

          Le ministre de l'Intérieur annonce au Comité de salut public que les habitants de Tours mettent leur ville en défense (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4936).

          - Angers : l'adjudant général Rouyer° affirme au ministre de la Guerre que l'ennemi est en fuite et qu'il court à sa perte ; " La peste est parmi eux ; ils ne sont pas plutôt morts que la putréfaction s'empare de leurs cadavres ".

          Le général Rossignol° informe le ministre de la Guerre qu'après la déroute de l'ennemi à Angers, il poursuit des opérations de harcèlement et attend le moment favorable pour l'écraser.

          - Châteaubriant (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour la police des marches et des cantonnements (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 43).

          - Saint-Léger, près de Nantes : copie d'une lettre de Carrier, extraite du Moniteur Universel et relative à l'échec de Charette près de Nantes.

          - Bouin : le général Dutruy° annonce au Comité de salut public qu'il a battu Charette, pris 200 chevaux, 5 canons et délivré 700 prisonniers. 1793

          17 vues  - 7 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre ordonne au général Turreau de prendre les mesures qui s'imposent contre les rebelles après leur échec à Angers ; ' Il ne faut leur laisser repasser ni la Loire, ni la Mayenne, ni la Vilaine et les cerner où ils sont aujourd'hui '.  Il commande au général Rossignol de renforcer la défense de Saint-Malo, de veiller à la protection du littoral contre les Anglais, et de faire des réquisitions dans l'ancienne Bretagne avec l'appui des représentants du peuple.   Le ministre de l'Intérieur annonce au Comité de salut public que les habitants de Tours mettent leur ville en défense (bulletin analytique renvoyant au Comité de Salut public, registre D, C, n°4936).   - Angers : l'adjudant général Rouyer° affirme au ministre de la Guerre que l'ennemi est en fuite et qu'il court à sa perte ; ' La peste est parmi eux ; ils ne sont pas plutôt morts que la putréfaction s'empare de leurs cadavres '.   Le général Rossignol° informe le ministre de la Guerre qu'après la déroute de l'ennemi à Angers, il poursuit des opérations de harcèlement et attend le moment favorable pour l'écraser.   - Châteaubriant (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour la police des marches et des cantonnements (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 43).   - Saint-Léger, près de Nantes : copie d'une lettre de Carrier, extraite du Moniteur Universel et relative à l'échec de Charette près de Nantes.   - Bouin : le général Dutruy° annonce au Comité de salut public qu'il a battu Charette, pris 200 chevaux, 5 canons et délivré 700 prisonniers. (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/7-70 - 

          8 décembre :
          - Saumur : le représentant Turreau° décrit au Comité de salut public les mesures prises pour la défense de Saumur avec le concours des habitants ; il affirme que l'ennemi part vers La Flèche.

          - Cholet : l'adjudant général Desmarres°, commandant de l'armée de Bressuire, informe le ministre de la Guerre qu'il a battu l'ennemi à Jallais ; il signale la mort du jeune Joseph Bara ; " Ce généreux enfant entouré hier par les brigands a mieux aimé périr que se rendre et leur livrer deux chevaux qu'il conduisait ".

          - Sans lieu : récit de la mort de Joseph Bara transcrit et modifié par Le Moniteur Universel.

          Deux extraits du Moniteur relatifs aux succès remportés à Bouin et dans les marais.

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres à ses troupes (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 43-44). 1793

          11 vues  - 8 décembre : - Saumur : le représentant Turreau° décrit au Comité de salut public les mesures prises pour la défense de Saumur avec le concours des habitants ; il affirme que l'ennemi part vers La Flèche.   - Cholet : l'adjudant général Desmarres°, commandant de l'armée de Bressuire, informe le ministre de la Guerre qu'il a battu l'ennemi à Jallais ; il signale la mort du jeune Joseph Bara ; ' Ce généreux enfant entouré hier par les brigands a mieux aimé périr que se rendre et leur livrer deux chevaux qu'il conduisait '.   - Sans lieu : récit de la mort de Joseph Bara transcrit et modifié par Le Moniteur Universel.   Deux extraits du Moniteur relatifs aux succès remportés à Bouin et dans les marais.   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres à ses troupes (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 43-44). (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-71 - 

          9 décembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre avise le Comité de salut public qu'ordre est donné d'informer sur la conduite des adjudants généraux Peyre et Beière, à propos de la prise de Fougères par les rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 11 décembre 1793).

          - Le Mans : le représentant Garnier de Saintes informe le Comité de salut public que l'ennemi a évacué La Flèche ; il précise qu'il a mobilisé les troupes et la population et qu'il va se porter sur La Flèche avec 1500 hommes ; il signale un gros problème de subsistances qui nécessitera des réquisitions.

          4 vues  - 9 décembre : - Paris : le ministère de la Guerre avise le Comité de salut public qu'ordre est donné d'informer sur la conduite des adjudants généraux Peyre et Beière, à propos de la prise de Fougères par les rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 11 décembre 1793).  - Le Mans : le représentant Garnier de Saintes informe le Comité de salut public que l'ennemi a évacué La Flèche ; il précise qu'il a mobilisé les troupes et la population et qu'il va se porter sur La Flèche avec 1500 hommes ; il signale un gros problème de subsistances qui nécessitera des réquisitions. (ouvre la visionneuse)

          4 vues


        • SHD B 5/7-72 - 

          10 décembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre fait savoir au président de la section des Piques que le 1er bataillon de Paris quittera Les Sables pour se reposer à Niort.
          Il adresse au commandant militaire et au commissaire des guerres des Sables l'ordre de faire partir à Niort le 1er bataillon de Paris.
          Il informe le commissaire des guerres de Niort de l'arrivée prochaine du bataillon.
          Il transmet au général Duval, à Niort, des consignes relatives à des poudres et à des demandes de chaussures (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale, registre 8 folio 14 pièce 18).
          Note du ministère de la Guerre sur des arrestations de rebelles dans la Mayenne (Jean-François et Pierre Sacory, Noël et François Chaligné, Tallouel, Julien Gondry, Marchand) et la Sarthe (Michel Moreau, Antoine Chalot, Elie Breil).

          - Chartres : le représentant Thirion prévient le Comité de salut public du repli des troupes républicaines sur Foultourte ; il rappelle la nécessité de protéger la Beauce, " grenier d'abondance d'où part chaque jour la vie et la tranquillité de Paris " ; il demande à être confirmé dans ses pouvoirs.

          - Cherbourg : le représentant Jeanbon-Saint-André° rend compte au Comité de salut public du bon esprit des patriotes à Cherbourg, mais signale que les troupes sont constituées de recrues des nouvelles levées ; il critique les constructions navales en cours qui ne sont pas adaptées aux besoins de la marine.

          - Baugé (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche vers La Flèche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 45-46).

          - Nantes : le représentant Carrier avise la Convention de l'échec de Charette à Legé trois jours auparavant ; il annonce la noyade de 58 prêtres réfractaires (bulletin analytique seul). 1793

          16 vues  - 10 décembre : - Paris : le ministère de la Guerre fait savoir au président de la section des Piques que le 1er bataillon de Paris quittera Les Sables pour se reposer à Niort.  Il adresse au commandant militaire et au commissaire des guerres des Sables l'ordre de faire partir à Niort le 1er bataillon de Paris.  Il informe le commissaire des guerres de Niort de l'arrivée prochaine du bataillon.  Il transmet au général Duval, à Niort, des consignes relatives à des poudres et à des demandes de chaussures (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale, registre 8 folio 14 pièce 18).  Note du ministère de la Guerre sur des arrestations de rebelles dans la Mayenne (Jean-François et Pierre Sacory, Noël et François Chaligné, Tallouel, Julien Gondry, Marchand) et la Sarthe (Michel Moreau, Antoine Chalot, Elie Breil).   - Chartres : le représentant Thirion prévient le Comité de salut public du repli des troupes républicaines sur Foultourte ; il rappelle la nécessité de protéger la Beauce, ' grenier d'abondance d'où part chaque jour la vie et la tranquillité de Paris ' ; il demande à être confirmé dans ses pouvoirs.  - Cherbourg : le représentant Jeanbon-Saint-André° rend compte au Comité de salut public du bon esprit des patriotes à Cherbourg, mais signale que les troupes sont constituées de recrues des nouvelles levées ; il critique les constructions navales en cours qui ne sont pas adaptées aux besoins de la marine.  - Baugé (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche vers La Flèche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 45-46).  - Nantes : le représentant Carrier avise la Convention de l'échec de Charette à Legé trois jours auparavant ; il annonce la noyade de 58 prêtres réfractaires (bulletin analytique seul). (ouvre la visionneuse)

          16 vues


        • SHD B 5/7-73 - 

          11 décembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre demande aux administrateurs du Loir-et-Cher de rester fermes face à l'invasion des brigands.

          - La Flèche (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour Le Mans (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 46).

          - Varennes-sur-Loire : Royer, commandant du bataillon de Varennes, indique au général Commaire qu'il a envoyé des patrouilles ; il constate que l'armée ennemie est en décomposition et qu'on arrête journellement des fugitifs.

          - Bellême : Barré, vice-président du département de la Sarthe, demande l'asile aux administrateurs de l'Eure-et-Loir pour accueillir un convoi contenant les archives de la Sarthe (cachet).

          - Ancenis : deux faux passeports censés être délivrés par la municipalité d'Ancenis, le premier au citoyen Chaigneau, le second au jeune Grelier pour aller étudier à Paris.

          - Nantes : le représentant Carrier° signale au Comité de salut public qu'il a relancé les généraux Haxo et Dutruy à la poursuite de Charette ; " Aussitôt que la nouvelle de la prise de Noirmoutier me sera parvenue, j'enverrai sur le champ un ordre impératif aux généraux Dutruy et Haxo de mettre à mort, dans tous les pays insurgés, tous les individus de tout sexe qui s'y trouveront indistinctement, et de tout incendier " ; il assure la défense de Nantes et a fait " périr sur la Loire " 58 prêtres arrivant d'Angers. 1793

          18 vues  - 11 décembre : - Paris : le ministère de la Guerre demande aux administrateurs du Loir-et-Cher de rester fermes face à l'invasion des brigands.   - La Flèche (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre de marche pour Le Mans (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 46).   - Varennes-sur-Loire : Royer, commandant du bataillon de Varennes, indique au général Commaire qu'il a envoyé des patrouilles ; il constate que l'armée ennemie est en décomposition et qu'on arrête journellement des fugitifs.   - Bellême : Barré, vice-président du département de la Sarthe, demande l'asile aux administrateurs de l'Eure-et-Loir pour accueillir un convoi contenant les archives de la Sarthe (cachet).   - Ancenis : deux faux passeports censés être délivrés par la municipalité d'Ancenis, le premier au citoyen Chaigneau, le second au jeune Grelier pour aller étudier à Paris.   - Nantes : le représentant Carrier° signale au Comité de salut public qu'il a relancé les généraux Haxo et Dutruy à la poursuite de Charette ; ' Aussitôt que la nouvelle de la prise de Noirmoutier me sera parvenue, j'enverrai sur le champ un ordre impératif aux généraux Dutruy et Haxo de mettre à mort, dans tous les pays insurgés, tous les individus de tout sexe qui s'y trouveront indistinctement, et de tout incendier ' ; il assure la défense de Nantes et a fait ' périr sur la Loire ' 58 prêtres arrivant d'Angers. (ouvre la visionneuse)

          18 vues


        • SHD B 5/7-74 - 

          12 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre félicite le procureur-général-syndic de la Sarthe pour les mesures prises pour défendre Le Mans, tout en estimant que l'ennemi n'ira pas dans cette direction.
          Il signale au général en chef de l'armée de l'Ouest la réclamation du commandant de Belle-Ile-en-Mer à propos d'un détachement de 300 hommes parti pour Vannes.

          - Saumur : le général Commaire° annonce au ministre de la Guerre la fin prochaine des brigands.

          - [La Gloirie] (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 47).

          - Ancenis : deux faux passeports censés être délivrés par la municipalité d'Ancenis, le premier au jeune Pélot pour Paris, le second au lieutenant Anjou allant se soigner à Paris.

          - Challans : le général Haxo° donne au ministre de la Guerre des détails sur la prise de Bouin et fait état des préparatifs pour la reprise de Noirmoutier.

          - Sans lieu : le citoyen Poché demande au commandant de la place de Doué des renforts contre les rebelles qui attaquent à Mortagne et aux Quatre-Chemins. 1793

          18 vues  - 12 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre félicite le procureur-général-syndic de la Sarthe pour les mesures prises pour défendre Le Mans, tout en estimant que l'ennemi n'ira pas dans cette direction.  Il signale au général en chef de l'armée de l'Ouest la réclamation du commandant de Belle-Ile-en-Mer à propos d'un détachement de 300 hommes parti pour Vannes.   - Saumur : le général Commaire° annonce au ministre de la Guerre la fin prochaine des brigands.   - [La Gloirie] (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 47).   - Ancenis : deux faux passeports censés être délivrés par la municipalité d'Ancenis, le premier au jeune Pélot pour Paris, le second au lieutenant Anjou allant se soigner à Paris.   - Challans : le général Haxo° donne au ministre de la Guerre des détails sur la prise de Bouin et fait état des préparatifs pour la reprise de Noirmoutier.   - Sans lieu : le citoyen Poché demande au commandant de la place de Doué des renforts contre les rebelles qui attaquent à Mortagne et aux Quatre-Chemins. (ouvre la visionneuse)

          18 vues


        • SHD B 5/7-75 - 

          13 décembre :
          - Savigné : le comité de surveillance fait savoir aux officiers municipaux de Bonnétable (Sarthe) que l'armée de Mayence vient de chasser " l'armée brigantine " du Mans. 1793

          2 vues  - 13 décembre : - Savigné : le comité de surveillance fait savoir aux officiers municipaux de Bonnétable (Sarthe) que l'armée de Mayence vient de chasser ' l'armée brigantine ' du Mans. (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/7-76 - 

          14 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre adresse au Comité de salut public une lettre du général Rossignol affirmant que les soldats de l'armée de l'Ouest sont bons et les généraux mauvais (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 16 décembre 1793).

          Le général Descloseaux° informe le ministre de la Guerre qu'il a fait célébrer à Tours la fête de la Raison ; il présente les mesures prises pour s'opposer aux rebelles, mais estime improbable la venue de l'ennemi.

          - Caen : le représentant Laplanche° annonce au Comité de salut public la déroute au Mans des brigands qui semblent se diriger vers Laval.

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche pour Laval (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 47).

          Extrait du Moniteur Universel relatif à la victoire des troupes républicaines au Perrier et à Beauvoir.

          10 vues  - 14 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre adresse au Comité de salut public une lettre du général Rossignol affirmant que les soldats de l'armée de l'Ouest sont bons et les généraux mauvais (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 16 décembre 1793).   Le général Descloseaux° informe le ministre de la Guerre qu'il a fait célébrer à Tours la fête de la Raison ; il présente les mesures prises pour s'opposer aux rebelles, mais estime improbable la venue de l'ennemi.   - Caen : le représentant Laplanche° annonce au Comité de salut public la déroute au Mans des brigands qui semblent se diriger vers Laval.   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche pour Laval (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 47).   Extrait du Moniteur Universel relatif à la victoire des troupes républicaines au Perrier et à Beauvoir. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/7-77 - 

          15 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre fait part au Comité de salut public de la victoire républicaine au Mans, mais critique la conduite des généraux Marceau et Westermann.

          - Tours : le citoyen Mogue, agent du Comité de salut public à Tours, signale au Comité que le général Westermann poursuit les brigands en fuite vers Laval et Alençon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 18 décembre 1793).

          - Le Mans : le commissaire Benaben informe les administrateurs de Maine-et-Loire de la défaite de l'ennemi au Mans et de la mort de La Rochejaquelein ; il annonce l'envoi du chapeau de celui-ci, " surmonté de six panaches blancs ".

          - Laval (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche pour Craon (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 47).

          - Fougères : les autorités constituées avisent les administrateurs du district de Mortain de la déroute des brigands au Mans ; " Beaucoup de canons et de caissons, leurs munitions et malades ont été abandonnés ".

          - Nantes : le représentant Carrier fait savoir au Comité de salut public que l'ennemi serait à Châteaubriant ; il prend des mesures pour protéger Nantes et Ancenis, et fait prévenir les autorités du Morbihan au cas où.

          14 vues  - 15 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre fait part au Comité de salut public de la victoire républicaine au Mans, mais critique la conduite des généraux Marceau et Westermann.   - Tours : le citoyen Mogue, agent du Comité de salut public à Tours, signale au Comité que le général Westermann poursuit les brigands en fuite vers Laval et Alençon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 18 décembre 1793).   - Le Mans : le commissaire Benaben informe les administrateurs de Maine-et-Loire de la défaite de l'ennemi au Mans et de la mort de La Rochejaquelein ; il annonce l'envoi du chapeau de celui-ci, ' surmonté de six panaches blancs '.   - Laval (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marche pour Craon (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 47).   - Fougères : les autorités constituées avisent les administrateurs du district de Mortain de la déroute des brigands au Mans ; ' Beaucoup de canons et de caissons, leurs munitions et malades ont été abandonnés '.   - Nantes : le représentant Carrier fait savoir au Comité de salut public que l'ennemi serait à Châteaubriant ; il prend des mesures pour protéger Nantes et Ancenis, et fait prévenir les autorités du Morbihan au cas où. (ouvre la visionneuse)

          14 vues


        • SHD B 5/7-78 - 

          15 décembre :
          - Saumur : le général Commaire° annonce au ministre de la Guerre qu'une attaque a été repoussée à Mortagne et qu'il a appris la déroute de l'ennemi au Mans et à Laval.
          Il informe le ministre qu'il va constituer un corps de pionniers d'un millier d'hommes et que de nombreux soldats traînent sur les routes en sabots ou les pieds couverts de chiffons.

          - Angers : les administrateurs du Maine-et-Loire font au Comité de salut public l'éloge des généraux Marceau et Westermann et critiquent le général Muller (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 18 décembre 1793).

          Le général Turreau° rend compte au ministre de la Guerre du bon esprit de la ville ; il explique qu'il a donné l'ordre de faire brûler ou couler les bateaux de la rive droite et de la rive gauche de la Loire, et qu'il va s'efforcer de rejoindre le gros de son armée.

          - Sans lieu : extrait du Moniteur Universel relatif à la prise du Mans et de Beauvoir, des attroupements vite dispersés à Paux et la déroute des rebelles à Sainte-Pazanne.

          14 vues  - 15 décembre : - Saumur : le général Commaire° annonce au ministre de la Guerre qu'une attaque a été repoussée à Mortagne et qu'il a appris la déroute de l'ennemi au Mans et à Laval.  Il informe le ministre qu'il va constituer un corps de pionniers d'un millier d'hommes et que de nombreux soldats traînent sur les routes en sabots ou les pieds couverts de chiffons.   - Angers : les administrateurs du Maine-et-Loire font au Comité de salut public l'éloge des généraux Marceau et Westermann et critiquent le général Muller (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 18 décembre 1793).  Le général Turreau° rend compte au ministre de la Guerre du bon esprit de la ville ; il explique qu'il a donné l'ordre de faire brûler ou couler les bateaux de la rive droite et de la rive gauche de la Loire, et qu'il va s'efforcer de rejoindre le gros de son armée.   - Sans lieu : extrait du Moniteur Universel relatif à la prise du Mans et de Beauvoir, des attroupements vite dispersés à Paux et la déroute des rebelles à Sainte-Pazanne. (ouvre la visionneuse)

          14 vues


        • SHD B 5/7-79 - 

          16 décembre :
          - Paris : synthèse journalière du ministre de la Guerre sur différents mouvements des armées dans l'Ouest, dont Angers, Le Mans, Tours et Saumur.

          - Tours : Mogue°, agent du Comité de salut public à Tours, adresse au Comité de violentes attaques à l'encontre de la plupart des généraux et d'une partie des troupes qu'il accuse d'indiscipline et de concussion ; il propose neuf mesures pour réformer l'armée.

          - Saumur : le général Commaire ordonne au général Descloseaux d'envoyer la colonne du général Boucret à Saumur pour protéger la Loire.

          - Coutances : le procureur-général-syndic de la Manche signale au Comité de salut public que les rebelles sont à Laval et se dirigent vers Craon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 19 décembre 1793).

          9 vues  - 16 décembre : - Paris : synthèse journalière du ministre de la Guerre sur différents mouvements des armées dans l'Ouest, dont Angers, Le Mans, Tours et Saumur.   - Tours : Mogue°, agent du Comité de salut public à Tours, adresse au Comité de violentes attaques à l'encontre de la plupart des généraux et d'une partie des troupes qu'il accuse d'indiscipline et de concussion ; il propose neuf mesures pour réformer l'armée.  - Saumur : le général Commaire ordonne au général Descloseaux d'envoyer la colonne du général Boucret à Saumur pour protéger la Loire.   - Coutances : le procureur-général-syndic de la Manche signale au Comité de salut public que les rebelles sont à Laval et se dirigent vers Craon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 19 décembre 1793). (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/7-80 - 

          17 décembre :
          - La Rochelle : le général Bournet explique au ministre de la Guerre qu'il a dû céder un bataillon à l'armée de Luçon, ce qui fragilise la place ; il demande des renforts. 1793

          3 vues  - 17 décembre : - La Rochelle : le général Bournet explique au ministre de la Guerre qu'il a dû céder un bataillon à l'armée de Luçon, ce qui fragilise la place ; il demande des renforts. (ouvre la visionneuse)

          3 vues


        • SHD B 5/7-81 - 

          18 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre affirme au Comité de salut public qu'Angers est en bon état et que des renforts arrivent par Alençon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 18 décembre 1793).

          Décret de la Convention " qui annule les passeports délivrés par les municipalités des lieux où les brigands de la Vendée ont séjourné " (imprimé).

          - Tours : le général Descloseaux ordonne au général Commaire de faire partir pour Nantes la colonne du général Boucret, car il faut couvrir la Loire d'Ancenis à Saumur.

          - Niort : le général Duval° avertit le ministre de la Guerre qu'il a immobilisé un convoi de 21 000 livres de poudre pour Nantes à cause du danger présenté par Charette ; chassé de Bouin, ce dernier s'est réfugié aux Herbiers ; lui-même a fait arrêter en quelques semaines " 1144 révoltés dont le tiers au moins est hors la loi ".

          - Angers : le représentant Francastel° prévient le Comité de salut public que quelques centaines de rebelles ont réussi à traverser la Loire près d'Ancenis, le gros de leur armée se dirigeant sur Châteaubriant ; il réclame 12 000 paires de souliers pour l'armée de l'Ouest.

          12 vues  - 18 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre affirme au Comité de salut public qu'Angers est en bon état et que des renforts arrivent par Alençon (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 18 décembre 1793).  Décret de la Convention ' qui annule les passeports délivrés par les municipalités des lieux où les brigands de la Vendée ont séjourné ' (imprimé).   - Tours : le général Descloseaux ordonne au général Commaire de faire partir pour Nantes la colonne du général Boucret, car il faut couvrir la Loire d'Ancenis à Saumur.  - Niort : le général Duval° avertit le ministre de la Guerre qu'il a immobilisé un convoi de 21 000 livres de poudre pour Nantes à cause du danger présenté par Charette ; chassé de Bouin, ce dernier s'est réfugié aux Herbiers ; lui-même a fait arrêter en quelques semaines ' 1144 révoltés dont le tiers au moins est hors la loi '.   - Angers : le représentant Francastel° prévient le Comité de salut public que quelques centaines de rebelles ont réussi à traverser la Loire près d'Ancenis, le gros de leur armée se dirigeant sur Châteaubriant ; il réclame 12 000 paires de souliers pour l'armée de l'Ouest. (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/7-82 - 

          19 décembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre fait savoir au Comité de salut public que le Comité des subsistances va pourvoir aux besoins de l'armée de l'Ouest (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 19 décembre 1793).

          - Tours : le citoyen Royer° affirme au représentant Guimberteau que l'ennemi est harcelé partout au nord de la Loire ; " Leur dernière heure est arrivée ".

          Le représentant Guimberteau° avise le Comité de salut public de la déroute des brigands, d'après les renseignements fournis par son collègue Francastel et le citoyen Royer.

          - Niort : le général Duval° informe le ministre de la Guerre que les marais des Sables sont délivrés des brigands.

          - Châteaubriant : Marceau°, général en chef de l'armée de l'Ouest par intérim, explique au ministre de la Guerre que l'ennemi a essayé en vain de traverser la Loire à Ancenis, qu'il s'est enfui vers Nort[-sur-Erdre] et que de nombreux fuyards se rendent ; " Le nouveau Catilina, La Rochejaquelein, aura bientôt le sort de l'homme pervers dont il suit les traces " (deux exemplaires).

          Les représentants Turreau° et Prieur de la Marne° affirment au Comité de salut public que les rebelles ont échoué à traverser la Loire à Ancenis, qu'ils sont à Nort[-sur-Erdre] et vont peut-être à Redon, puis vers le Morbihan ; ils mettent en garde le Comité contre le procureur-général-syndic du Maine-et-Loire qui veut modifier l'exécution du décret du 1er août.

          18 vues  - 19 décembre : - Paris : le ministère de la Guerre fait savoir au Comité de salut public que le Comité des subsistances va pourvoir aux besoins de l'armée de l'Ouest (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 19 décembre 1793).  - Tours : le citoyen Royer° affirme au représentant Guimberteau que l'ennemi est harcelé partout au nord de la Loire ; ' Leur dernière heure est arrivée '.   Le représentant Guimberteau° avise le Comité de salut public de la déroute des brigands, d'après les renseignements fournis par son collègue Francastel et le citoyen Royer.   - Niort : le général Duval° informe le ministre de la Guerre que les marais des Sables sont délivrés des brigands.   - Châteaubriant : Marceau°, général en chef de l'armée de l'Ouest par intérim, explique au ministre de la Guerre que l'ennemi a essayé en vain de traverser la Loire à Ancenis, qu'il s'est enfui vers Nort[-sur-Erdre] et que de nombreux fuyards se rendent ; ' Le nouveau Catilina, La Rochejaquelein, aura bientôt le sort de l'homme pervers dont il suit les traces ' (deux exemplaires).   Les représentants Turreau° et Prieur de la Marne° affirment au Comité de salut public que les rebelles ont échoué à traverser la Loire à Ancenis, qu'ils sont à Nort[-sur-Erdre] et vont peut-être à Redon, puis vers le Morbihan ; ils mettent en garde le Comité contre le procureur-général-syndic du Maine-et-Loire qui veut modifier l'exécution du décret du 1er août. (ouvre la visionneuse)

          18 vues


        • SHD B 5/7-83 - 

          19 décembre :
          - Châteaubriant (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : deux ordres du général Kléber, le premier pour le départ du lendemain, le second pour marcher sur Derval (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 48-49).

          - Saint-Julien-de-Vouvantes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre du général Kléber de se porter sur Châteaubriant (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 47).

          - Montglonne (Saint-Florent-le-Vieil) : le général Moulin demande au représentant Carrier l'envoi de souliers pour ses troupes.

          - Angers : le représentant Francastel annonce au Comité de salut public l'échec à Ancenis des rebelles qui se dirigent vers Châteaubriant ; il affirme que l'armée de l'Ouest manque de souliers, ce qui explique la lenteur de la poursuite.

          Le général Turreau explique au Comité de salut public que l'armée catholique, battue à Angers, à La Flèche et au Mans, a essayé en vain de traverser la Loire à Ancenis ; elle y aurait été écrasée si le général Marceau avait accéléré sa marche ; il précise qu'une fois que la guerre sera finie au nord de la Loire, il se portera au sud pour écraser Charette ; il demande le désarmement général des départements des Deux-Sèvres, de la Vienne, de la Vendée, du Morbihan, d'une partie de la Sarthe, du Maine-et-Loire et de la Loire-Inférieure ; il propose de renvoyer provisoirement " les réquisitionnés en masse " qui pèsent inutilement sur les subsistances (6 pages).

          - La Châtaigneraie : les administrateurs du district font savoir au général Commaire qu'un détachement de 60 cavaliers commandé par le lieutenant-colonel Joba a fait un raid sur Pouzauges ; " Ils ont fait boucherie des brigands qui y étaient en nombre ". 1793

          17 vues  - 19 décembre : - Châteaubriant (2 bulletins analytiques des ordres du général Kléber) : deux ordres du général Kléber, le premier pour le départ du lendemain, le second pour marcher sur Derval (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 48-49).   - Saint-Julien-de-Vouvantes (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordre du général Kléber de se porter sur Châteaubriant (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 47).   - Montglonne (Saint-Florent-le-Vieil) : le général Moulin demande au représentant Carrier l'envoi de souliers pour ses troupes.   - Angers : le représentant Francastel annonce au Comité de salut public l'échec à Ancenis des rebelles qui se dirigent vers Châteaubriant ; il affirme que l'armée de l'Ouest manque de souliers, ce qui explique la lenteur de la poursuite.   Le général Turreau explique au Comité de salut public que l'armée catholique, battue à Angers, à La Flèche et au Mans, a essayé en vain de traverser la Loire à Ancenis ; elle y aurait été écrasée si le général Marceau avait accéléré sa marche ; il précise qu'une fois que la guerre sera finie au nord de la Loire, il se portera au sud pour écraser Charette ; il demande le désarmement général des départements des Deux-Sèvres, de la Vienne, de la Vendée, du Morbihan, d'une partie de la Sarthe, du Maine-et-Loire et de la Loire-Inférieure ; il propose de renvoyer provisoirement ' les réquisitionnés en masse ' qui pèsent inutilement sur les subsistances (6 pages).   - La Châtaigneraie : les administrateurs du district font savoir au général Commaire qu'un détachement de 60 cavaliers commandé par le lieutenant-colonel Joba a fait un raid sur Pouzauges ; ' Ils ont fait boucherie des brigands qui y étaient en nombre '. (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/7-84 - 

          20 décembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre avertit le général Duval, à Niort, qu'il va devoir accueillir 10 000 hommes détachés de l'armée des Pyrénées-Occidentales.
          Il fait la même annonce au commissaire des guerres de Niort.

          - Redon : le général Tribout° informe le ministre de la Guerre qu'il dispose de 1200 hommes et qu'il peut barrer la route à l'ennemi.

          - Sans lieu : le général Muller se plaint auprès du Comité de salut public d'avoir été injustement attaqué à propos de ce qui s'est passé lors du siège d'Angers (bulletin analytique renvoyant au Comité de salut public, registre D, C, n°5542).

          Extraits du Moniteur Universel relatifs à diverses nouvelles concernant l'armée de l'Ouest. 1793

          9 vues  - 20 décembre : - Paris : le ministère de la Guerre avertit le général Duval, à Niort, qu'il va devoir accueillir 10 000 hommes détachés de l'armée des Pyrénées-Occidentales.  Il fait la même annonce au commissaire des guerres de Niort.   - Redon : le général Tribout° informe le ministre de la Guerre qu'il dispose de 1200 hommes et qu'il peut barrer la route à l'ennemi.   - Sans lieu : le général Muller se plaint auprès du Comité de salut public d'avoir été injustement attaqué à propos de ce qui s'est passé lors du siège d'Angers (bulletin analytique renvoyant au Comité de salut public, registre D, C, n°5542).  Extraits du Moniteur Universel relatifs à diverses nouvelles concernant l'armée de l'Ouest. (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/7-85 - 

          21 décembre :
          - Tours : le représentant du peuple Guimberteau° s'inquiète auprès du Comité de salut public des menaces que les restes de l'armée de Charette font peser sur Saumur ; il est sans nouvelles des armées de Nantes et des Sables ; il joint la copie d'une lettre du représentant Francastel lui donnant des informations sur Angers et les forces d'outre-Loire.

          - Niort : le général Duval° informe le ministre de la Guerre des mouvements de troupes et des combats au sud de la Loire ; le lieutenant-colonel Joba a mené une attaque contre Pouzauges où " deux cents brigands ont mordu la poussière ", dont Joly, leur général (deux exemplaires).

          - Rochefort : Gachinard°, commandant la place, se plaint au ministre de la Guerre que l'envoi de troupes en Vendée et dans la Marine affaiblit la garnison et lui impose un surcroît de service (deux exemplaires).

          - Saintes : proclamation du représentant Lequinio ; les religions et leurs manifestations sont supprimées, chacun adorera l'Etre suprême à sa manière (bulletin analytique seul).

          - Alençon : le citoyen Moynault explique qu'un contrordre a été donné par Turreau pour que la division du Nord aille vers Rennes et non Angers. 1793

          17 vues  - 21 décembre : - Tours : le représentant du peuple Guimberteau° s'inquiète auprès du Comité de salut public des menaces que les restes de l'armée de Charette font peser sur Saumur ; il est sans nouvelles des armées de Nantes et des Sables ; il joint la copie d'une lettre du représentant Francastel lui donnant des informations sur Angers et les forces d'outre-Loire.   - Niort : le général Duval° informe le ministre de la Guerre des mouvements de troupes et des combats au sud de la Loire ; le lieutenant-colonel Joba a mené une attaque contre Pouzauges où ' deux cents brigands ont mordu la poussière ', dont Joly, leur général (deux exemplaires).   - Rochefort : Gachinard°, commandant la place, se plaint au ministre de la Guerre que l'envoi de troupes en Vendée et dans la Marine affaiblit la garnison et lui impose un surcroît de service (deux exemplaires).  - Saintes : proclamation du représentant Lequinio ; les religions et leurs manifestations sont supprimées, chacun adorera l'Etre suprême à sa manière (bulletin analytique seul).   - Alençon : le citoyen Moynault explique qu'un contrordre a été donné par Turreau pour que la division du Nord aille vers Rennes et non Angers. (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/7-86 - 

          22 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre fait savoir au général Turreau que les renforts de l'armée des Pyrénées-Occidentales seront de 3000 à 4000 hommes et non de 10 000 ; il le presse de rejoindre son armée pour mettre de l'ordre dans le commandement.

          - Le Mans : Vidal, chef d'escadron du 9e régiment de hussards, fait à Lindet, membre du Comité de salut public, le récit de sa participation à la bataille du Mans ; il critique le général Westermann qui a chargé avant que le détachement de l'armée des Côtes de Cherbourg n'ait fait sa jonction (8 pages, exemplaire incomplet).

          - Nantes : le général Vimeux° affirme au ministre de la Guerre que les rebelles sont en déroute complète depuis Le Mans et que les derniers d'entre eux vont être exterminés entre Blain et Savenay.

          - Châteaubriant : un officier non identifié explique à son ami Delaage, receveur du district de Châteaubriant, que les brigands sont sans armes et sans munitions et que la cavalerie de Westermann les pourchasse.

          - Bressuire : l'adjudant général Desmarres avertit le général Commaire que les ennemis ont repris Châtillon et menacent Doué, Cholet et Bressuire ; il réclame une réaction.

          - Sans lieu : extrait des Nouvelles Politiques relatif à l'armée de l'Ouest. 1793

          18 vues  - 22 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre fait savoir au général Turreau que les renforts de l'armée des Pyrénées-Occidentales seront de 3000 à 4000 hommes et non de 10 000 ; il le presse de rejoindre son armée pour mettre de l'ordre dans le commandement.  - Le Mans : Vidal, chef d'escadron du 9e régiment de hussards, fait à Lindet, membre du Comité de salut public, le récit de sa participation à la bataille du Mans ; il critique le général Westermann qui a chargé avant que le détachement de l'armée des Côtes de Cherbourg n'ait fait sa jonction (8 pages, exemplaire incomplet).   - Nantes : le général Vimeux° affirme au ministre de la Guerre que les rebelles sont en déroute complète depuis Le Mans et que les derniers d'entre eux vont être exterminés entre Blain et Savenay.  - Châteaubriant : un officier non identifié explique à son ami Delaage, receveur du district de Châteaubriant, que les brigands sont sans armes et sans munitions et que la cavalerie de Westermann les pourchasse.  - Bressuire : l'adjudant général Desmarres avertit le général Commaire que les ennemis ont repris Châtillon et menacent Doué, Cholet et Bressuire ; il réclame une réaction.   - Sans lieu : extrait des Nouvelles Politiques relatif à l'armée de l'Ouest. (ouvre la visionneuse)

          18 vues


        • SHD B 5/7-87 - 

          23 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre informe le Comité de salut public que le général Tribout est positionné à Redon et que les rebelles sont entre Ancenis et Blain (bulletin analytique renvoyant au Comité de salut public, registre D, C, n°5416).

          - Tours : le représentant du peuple Guimberteau précise au Comité de salut public les mesures prises suite au passage de la Loire par des rebelles ; il joint une lettre du 30 frimaire, adressée d'Angers au général Desclozeaux, qui donne des détails sur la traversée des rebelles à Ancenis.

          - Angers : les administrateurs de Maine-et-Loire affirment aux administrateurs du district de Baugé que la fin des " malheureux révoltés de la Vendée " est proche, et que " les prisons en regorgent ".

          - Châteaubriant : un correspondant anonyme du général Commaire lui annonce la fin prochaine des combats au nord de la Loire.

          - Sans lieu : deux extraits, l'un du Moniteur Universel, l'autre des Nouvelles Politiques, relatifs à l'armée de l'Ouest et à la bataille de Savenay. 1793

          17 vues  - 23 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre informe le Comité de salut public que le général Tribout est positionné à Redon et que les rebelles sont entre Ancenis et Blain (bulletin analytique renvoyant au Comité de salut public, registre D, C, n°5416).  - Tours : le représentant du peuple Guimberteau précise au Comité de salut public les mesures prises suite au passage de la Loire par des rebelles ; il joint une lettre du 30 frimaire, adressée d'Angers au général Desclozeaux, qui donne des détails sur la traversée des rebelles à Ancenis.  - Angers : les administrateurs de Maine-et-Loire affirment aux administrateurs du district de Baugé que la fin des ' malheureux révoltés de la Vendée ' est proche, et que ' les prisons en regorgent '.  - Châteaubriant : un correspondant anonyme du général Commaire lui annonce la fin prochaine des combats au nord de la Loire.   - Sans lieu : deux extraits, l'un du Moniteur Universel, l'autre des Nouvelles Politiques, relatifs à l'armée de l'Ouest et à la bataille de Savenay. (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/7-88 - 

          24 décembre :
          - Cholet : le général Boucret signale au général Commaire un rassemblement aux Epesses de 8000 rebelles dont Charette, Joly père et fils, La Rochejaquelein et Stofflet.

          - Savenay : les représentants Prieur de la Marne° et Turreau° affirment au Comité de salut public que la bataille de Savenay n'a coûté que 20 morts et 200 blessés à la République.

          - Savenay (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour les cantonnements (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 49).

          - Redon : le représentant Tréhouart° assure au Comité de salut public qu'il a pris toutes les mesures pour barrer le passage de la Vilaine et du Morbihan aux brigands ; il joint des copies de lettres adressées et reçues concernant le général Tribout, le chef de brigade Avril et le représentant Prieur de la Marne. 1793

          16 vues  - 24 décembre : - Cholet : le général Boucret signale au général Commaire un rassemblement aux Epesses de 8000 rebelles dont Charette, Joly père et fils, La Rochejaquelein et Stofflet.   - Savenay : les représentants Prieur de la Marne° et Turreau° affirment au Comité de salut public que la bataille de Savenay n'a coûté que 20 morts et 200 blessés à la République.   - Savenay (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres pour les cantonnements (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 49).   - Redon : le représentant Tréhouart° assure au Comité de salut public qu'il a pris toutes les mesures pour barrer le passage de la Vilaine et du Morbihan aux brigands ; il joint des copies de lettres adressées et reçues concernant le général Tribout, le chef de brigade Avril et le représentant Prieur de la Marne. (ouvre la visionneuse)

          16 vues


        • SHD B 5/7-89 - 

          25 décembre :
          - Paris : le ministère de la Guerre ordonne au général Turreau de répondre à la demande en renforts du général Bournet à La Rochelle.

          - Montoir (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marches (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 49).

          - Sans lieu : le général Turreau demande au Comité de salut public s'il approuve son plan de traverser la Vendée avec douze colonnes pour assurer l'anéantissement total des rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 30 janvier 1794).

          Extrait [du Moniteur Universel ou des Nouvelles Politiques] relatif au plan de destruction du général Turreau et à l'arrestation de deux chefs vendéens. 1793

          11 vues  - 25 décembre : - Paris : le ministère de la Guerre ordonne au général Turreau de répondre à la demande en renforts du général Bournet à La Rochelle.   - Montoir (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : ordres de marches (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 49).   - Sans lieu : le général Turreau demande au Comité de salut public s'il approuve son plan de traverser la Vendée avec douze colonnes pour assurer l'anéantissement total des rebelles (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance générale à la date du 30 janvier 1794).   Extrait [du Moniteur Universel ou des Nouvelles Politiques] relatif au plan de destruction du général Turreau et à l'arrestation de deux chefs vendéens. (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-90 - 

          26 décembre :
          - Rennes : le général Turreau adresse au ministre de la Guerre de violentes critiques contre la stratégie et le comportement du général Marceau dans la campagne d'outre-Loire ; il rend des troupes à l'armée des Côtes de Brest et va se porter au sud de la Loire où Charette redevient menaçant (7 pages).

          - Saumur : le général Commaire° annonce au ministère de la Guerre l'envoi des généraux Boucret et Caffin vers Cholet " pour exterminer le reste de cette race impure " ; il demande la confirmation de la nomination de l'adjudant général Grignon au grade de général de brigade.

          - Ernée (Mayenne) : le rebelle Perreau demande au représentant Bissy qu'on recueille le témoignage du général Beaufort avant de le juger.

          - Sans lieu : le général Turreau° affirme au ministre de la Guerre que le général Marceau a achevé à Savenay l'armée des brigands du nord de la Loire et qu'il faut maintenant réduire l'armée de Charette. 1793

          15 vues  - 26 décembre : - Rennes : le général Turreau adresse au ministre de la Guerre de violentes critiques contre la stratégie et le comportement du général Marceau dans la campagne d'outre-Loire ; il rend des troupes à l'armée des Côtes de Brest et va se porter au sud de la Loire où Charette redevient menaçant (7 pages).  - Saumur : le général Commaire° annonce au ministère de la Guerre l'envoi des généraux Boucret et Caffin vers Cholet ' pour exterminer le reste de cette race impure ' ; il demande la confirmation de la nomination de l'adjudant général Grignon au grade de général de brigade.   - Ernée (Mayenne) : le rebelle Perreau demande au représentant Bissy qu'on recueille le témoignage du général Beaufort avant de le juger.  - Sans lieu : le général Turreau° affirme au ministre de la Guerre que le général Marceau a achevé à Savenay l'armée des brigands du nord de la Loire et qu'il faut maintenant réduire l'armée de Charette. (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/7-91 - 

          27 décembre :
          - Ernée (Mayenne) : le chef rebelle Perreau°, emprisonné à Ernée, sollicite du général Beaufort son transfert au quartier général.

          Il demande au commandant Morland, à Fougères, d'être jugé au quartier général par une commission militaire et non par les juges de la Mayenne.

          - Sans lieu : interrogatoire par la Commission révolutionnaire de la Mayenne de Philippe Perreau, commandant en second de l'artillerie de l'armée rebelle ; détails sur son action pendant la campagne d'outre-Loire (5 pages).

          Jugement rendu par la Commission révolutionnaire de la Mayenne contre Philippe Perreau, âgé de 47 ans, et condamné à mort. 1793

          14 vues  - 27 décembre : - Ernée (Mayenne) : le chef rebelle Perreau°, emprisonné à Ernée, sollicite du général Beaufort son transfert au quartier général.   Il demande au commandant Morland, à Fougères, d'être jugé au quartier général par une commission militaire et non par les juges de la Mayenne.   - Sans lieu : interrogatoire par la Commission révolutionnaire de la Mayenne de Philippe Perreau, commandant en second de l'artillerie de l'armée rebelle ; détails sur son action pendant la campagne d'outre-Loire (5 pages).   Jugement rendu par la Commission révolutionnaire de la Mayenne contre Philippe Perreau, âgé de 47 ans, et condamné à mort. (ouvre la visionneuse)

          14 vues


        • SHD B 5/7-92 - 

          27 décembre :
          - Sans lieu : interrogatoire et jugements rendus par la Commission révolutionnaire de la Mayenne contre les rebelles Chagnon et Grellier.

          Deux extraits des Nouvelles Politiques relatifs au général Turreau, à la bataille de Savenay et aux exécutions de Carrier à Nantes. 1793

          5 vues  - 27 décembre : - Sans lieu : interrogatoire et jugements rendus par la Commission révolutionnaire de la Mayenne contre les rebelles Chagnon et Grellier.  Deux extraits des Nouvelles Politiques relatifs au général Turreau, à la bataille de Savenay et aux exécutions de Carrier à Nantes. (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/7-93 - 

          28 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre envoie au général Turreau des consignes pour disperser les rassemblements rebelles en Vendée ; il ordonne de les faire poursuivre sans relâche par la cavalerie, de quadriller le pays avec des postes fixes d'infanterie, et de fouiller méthodiquement les environs.

          - Nantes : le général Marceau° annonce au ministre de la Guerre la fin des rebelles au nord de la Loire ; " Cette masse énorme d'hommes, de femmes et d'enfants a disparu " ; il a pris des mesures pour empêcher les communications entre la grande Vendée (au sud de la Loire) et la petite Vendée (pays des chouans) ; il a passé le commandement de l'armée de l'Ouest au nouveau général en chef et demande un congé d'un mois pour raisons de santé.

          - Saumur : le général Commaire° fait au ministre de la Guerre le compte rendu des succès annoncés de toutes parts ; il lui signale qu'il a autorisé des bateaux à traverser la Loire pour chercher des subsistances et qu'il organise la poursuite de Charette.

          - Rochefort : le citoyen Desforgues° avertit le ministre de la Guerre que des Vendéens déguisés en adjudants généraux se glissent dans les colonnes républicaines pour les mener à leur perte.

          - Sans lieu : extrait des Nouvelles Politiques reprenant le discours de Barère annonçant que " le monstre toujours renaissant de la Vendée est enfin exterminé ". 1793

          12 vues  - 28 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre envoie au général Turreau des consignes pour disperser les rassemblements rebelles en Vendée ; il ordonne de les faire poursuivre sans relâche par la cavalerie, de quadriller le pays avec des postes fixes d'infanterie, et de fouiller méthodiquement les environs.   - Nantes : le général Marceau° annonce au ministre de la Guerre la fin des rebelles au nord de la Loire ; ' Cette masse énorme d'hommes, de femmes et d'enfants a disparu ' ; il a pris des mesures pour empêcher les communications entre la grande Vendée (au sud de la Loire) et la petite Vendée (pays des chouans) ; il a passé le commandement de l'armée de l'Ouest au nouveau général en chef et demande un congé d'un mois pour raisons de santé.   - Saumur : le général Commaire° fait au ministre de la Guerre le compte rendu des succès annoncés de toutes parts ; il lui signale qu'il a autorisé des bateaux à traverser la Loire pour chercher des subsistances et qu'il organise la poursuite de Charette.   - Rochefort : le citoyen Desforgues° avertit le ministre de la Guerre que des Vendéens déguisés en adjudants généraux se glissent dans les colonnes républicaines pour les mener à leur perte.   - Sans lieu : extrait des Nouvelles Politiques reprenant le discours de Barère annonçant que ' le monstre toujours renaissant de la Vendée est enfin exterminé '. (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/7-94 - 

          29 décembre :
          - Tours : le général Descloseaux° fait savoir au ministre de la Guerre qu'il maintient toujours la ville en état de siège, malgré les victoires annoncées ; il demande 3000 fusils pour ses troupes. En marge : réponse du ministre, qui rappelle que les arrêtés du Comité de salut public ordonnant la fermeture des ponts et l'interdiction de la navigation sur la Loire restent en vigueur.

          - Angers : le général Robert° signale au ministre de la Guerre les poursuites lancées contre des cavaliers vendéens du côté de Varades ; il lui indique que 2000 prisonniers d'Angers se sont soulevés lors d'un transfert aux Ponts-de-Cé ; certains ont été exécutés, les autres " sont malheureusement tombés dans la Loire où ils se sont noyés, ils avaient malheureusement les pieds et mains liés ".

          - Nantes : le général Turreau° avise le ministre de la Guerre de sa passation de pouvoir houleuse avec le général Marceau ; il va reprendre Noirmoutier avec le général Haxo.

          - Les Sables-d'Olonne : Dufour, commandant la place, dresse au Comité de salut public l'état des unités stationnées à Saint-Gilles-sur-Vie, aux Moutiers et à Avrillé.

          - Alençon : le représentant Garnier° affirme au Comité de salut public que les brigands ont été exterminés à Savenay, mais que des chouans de la Mayenne menacent Laval.

          - Sans lieu : extrait des Nouvelles Politiques relatif à la guerre de Vendée. 1793

          17 vues  - 29 décembre : - Tours : le général Descloseaux° fait savoir au ministre de la Guerre qu'il maintient toujours la ville en état de siège, malgré les victoires annoncées ; il demande 3000 fusils pour ses troupes. En marge : réponse du ministre, qui rappelle que les arrêtés du Comité de salut public ordonnant la fermeture des ponts et l'interdiction de la navigation sur la Loire restent en vigueur.  - Angers : le général Robert° signale au ministre de la Guerre les poursuites lancées contre des cavaliers vendéens du côté de Varades ; il lui indique que 2000 prisonniers d'Angers se sont soulevés lors d'un transfert aux Ponts-de-Cé ; certains ont été exécutés, les autres ' sont malheureusement tombés dans la Loire où ils se sont noyés, ils avaient malheureusement les pieds et mains liés '.  - Nantes : le général Turreau° avise le ministre de la Guerre de sa passation de pouvoir houleuse avec le général Marceau ; il va reprendre Noirmoutier avec le général Haxo.  - Les Sables-d'Olonne : Dufour, commandant la place, dresse au Comité de salut public l'état des unités stationnées à Saint-Gilles-sur-Vie, aux Moutiers et à Avrillé.   - Alençon : le représentant Garnier° affirme au Comité de salut public que les brigands ont été exterminés à Savenay, mais que des chouans de la Mayenne menacent Laval.  - Sans lieu : extrait des Nouvelles Politiques relatif à la guerre de Vendée. (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/7-95 - 

          30 décembre :
          - Paris : le ministre de la Guerre ordonne au général Turreau de veiller à la défense des ports des côtes de Cherbourg et de Brest.

          - Laval : le représentant Bissy° transmet au lieutenant de gendarmerie Durocher des nouvelles sur les rebelles et porte une accusation de concussion contre le général Beaufort.

          - Sans lieu : cinq extraits du Moniteur Universel relatifs à Charette et la prise de Noirmoutier. 1793

          11 vues  - 30 décembre : - Paris : le ministre de la Guerre ordonne au général Turreau de veiller à la défense des ports des côtes de Cherbourg et de Brest.   - Laval : le représentant Bissy° transmet au lieutenant de gendarmerie Durocher des nouvelles sur les rebelles et porte une accusation de concussion contre le général Beaufort.   - Sans lieu : cinq extraits du Moniteur Universel relatifs à Charette et la prise de Noirmoutier. (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/7-96 - 

          31 décembre :
          - Paris : décret de la Convention annulant les ventes faites par les brigands avant leur révolte (imprimé).

          - Sans lieu : extrait des Nouvelles Politiques relatif à la destruction des brigands. 1793

          4 vues  - 31 décembre : - Paris : décret de la Convention annulant les ventes faites par les brigands avant leur révolte (imprimé).   - Sans lieu : extrait des Nouvelles Politiques relatif à la destruction des brigands. (ouvre la visionneuse)

          4 vues


        • SHD B 5/7-97 - 

          Metz, 24 prairial an XIII (13 juin 1805) : lettre du chef de légion Buquet°, ancien aide de camp du général Kléber, au général Damas ; récit de la fin de la bataille de Savenay et de l'exécution de prisonniers qui s'étaient rendus.

          - Sans lieu ni date : Campagne de la Guerre de Vendée du général de brigade Westermann° ; récit des combats de l'auteur du 20 juin au 23 décembre 1793, dont Parthenay, Châtillon-sur-Sèvre, Le Mans, Ancenis et Savenay ; il évalue l'armée vendéenne d'outre-Loire entre 80 000 et 90 000 âmes. Grand format de 20 pages.

          15 vues  - Metz, 24 prairial an XIII (13 juin 1805) : lettre du chef de légion Buquet°, ancien aide de camp du général Kléber, au général Damas ; récit de la fin de la bataille de Savenay et de l'exécution de prisonniers qui s'étaient rendus.   - Sans lieu ni date : Campagne de la Guerre de Vendée du général de brigade Westermann° ; récit des combats de l'auteur du 20 juin au 23 décembre 1793, dont Parthenay, Châtillon-sur-Sèvre, Le Mans, Ancenis et Savenay ; il évalue l'armée vendéenne d'outre-Loire entre 80 000 et 90 000 âmes. Grand format de 20 pages. (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/8-1 - 

          Bulletin analytique résumant la situation de l'armée de l'Ouest en janvier 1794 (tableau Clerget).

          1er janvier 1794 :
          - Paris : le ministre de la Guerre fait des remarques au général Marceau à propos de ses manœuvres entre Ancenis et Savenay ; il l'autorise à se soigner, mais pas à Paris.
          Le ministère de la Guerre demande au commissaire des guerres de Saumur de renvoyer à Paris les grenadiers de gendarmerie de service près de la Convention.

          - Nantes : le représentant Carrier° avertit le Comité de salut public qu'il fait exterminer les derniers rescapés de l'armée vendéenne sur la rive droite de la Loire, que la Bretagne lui apparaît infectée de fédéralisme et de conspirateurs, et qu'il faut faire la chasse aux prêtres, aux aristocrates et aux robinocrates ; " Les paysans seuls, sans églises, sans tocsin, sans prêtres et sans messieurs ne penseraient plus qu'à labourer leur champ et à payer leurs contributions " (8 pages).

          12 vues  - Bulletin analytique résumant la situation de l'armée de l'Ouest en janvier 1794 (tableau Clerget).   1er janvier 1794 :  - Paris : le ministre de la Guerre fait des remarques au général Marceau à propos de ses manœuvres entre Ancenis et Savenay ; il l'autorise à se soigner, mais pas à Paris.  Le ministère de la Guerre demande au commissaire des guerres de Saumur de renvoyer à Paris les grenadiers de gendarmerie de service près de la Convention.   - Nantes : le représentant Carrier° avertit le Comité de salut public qu'il fait exterminer les derniers rescapés de l'armée vendéenne sur la rive droite de la Loire, que la Bretagne lui apparaît infectée de fédéralisme et de conspirateurs, et qu'il faut faire la chasse aux prêtres, aux aristocrates et aux robinocrates ; ' Les paysans seuls, sans églises, sans tocsin, sans prêtres et sans messieurs ne penseraient plus qu'à labourer leur champ et à payer leurs contributions ' (8 pages). (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/8-2 - 

          1er janvier :
          - Le Louroux-Béconnais (Maine-et-Loire) : dénonciations relevées par le juge de paix du lieu contre le général Rossignol accusé d'avoir frappé à coups de sabre et de fouet des soldats, dont des blessés (neuf dépositions).

          - Mayenne : le représentant Bissy° demande à son collègue Garnier d'aller à Laval pour combattre un soulèvement chouan.

          - Sans lieu : six extraits des Nouvelles politiques et du Moniteur universel relatifs au général Biron, à la bataille de Savenay et à Noirmoutier. 1794

          15 vues  - 1er janvier :  - Le Louroux-Béconnais (Maine-et-Loire) : dénonciations relevées par le juge de paix du lieu contre le général Rossignol accusé d'avoir frappé à coups de sabre et de fouet des soldats, dont des blessés (neuf dépositions).   - Mayenne : le représentant Bissy° demande à son collègue Garnier d'aller à Laval pour combattre un soulèvement chouan.   - Sans lieu : six extraits des Nouvelles politiques et du Moniteur universel relatifs au général Biron, à la bataille de Savenay et à Noirmoutier. (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/8-3 - 

          2 janvier :
          - Paris : le ministère de la Guerre informe le commandant de la place de Niort et le commissaire des guerres du même lieu qu'ils vont accueillir prochainement 3600 hommes de l'armée des Pyrénées-Occidentales.
          Le ministre de la Guerre commande au général Turreau de renvoyer à Paris la gendarmerie de la Convention.

          - Sans lieu : extrait des Nouvelles politiques relatif à l'exécution d'un chef vendéen à Ancenis. 1794

          8 vues  - 2 janvier : - Paris : le ministère de la Guerre informe le commandant de la place de Niort et le commissaire des guerres du même lieu qu'ils vont accueillir prochainement 3600 hommes de l'armée des Pyrénées-Occidentales.  Le ministre de la Guerre commande au général Turreau de renvoyer à Paris la gendarmerie de la Convention.   - Sans lieu : extrait des Nouvelles politiques relatif à l'exécution d'un chef vendéen à Ancenis. (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-4 - 

          3 janvier :
          - Tours : le représentant Guimberteau° renseigne le Comité de salut public sur les mesures prises pour la navigation sur la Loire et la fabrication de chaussures ; il joint la copie d'une lettre du général Boucret, datée du 30 décembre 1793, sur des opérations contre Charette et La Rochejaquelein.

          - Alençon : le représentant Garnier° informe le Comité de salut public de l'exécution de rebelles de la Mayenne ; il s'attache à découvrir les " liens de conspiration " qui expliquent la guerre de Vendée. 1794

          7 vues  - 3 janvier : - Tours : le représentant Guimberteau° renseigne le Comité de salut public sur les mesures prises pour la navigation sur la Loire et la fabrication de chaussures ; il joint la copie d'une lettre du général Boucret, datée du 30 décembre 1793, sur des opérations contre Charette et La Rochejaquelein.  - Alençon : le représentant Garnier° informe le Comité de salut public de l'exécution de rebelles de la Mayenne ; il s'attache à découvrir les ' liens de conspiration ' qui expliquent la guerre de Vendée. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/8-5 - 

          3 janvier :
          - Noirmoutier : le général Dutruy° apprend au représentant Carrier la prise de l'île et de tous les chefs vendéens ; " Ces grands scélérats sont sous la clé et le rasoir finira la fête ".

          Le général Turreau° annonce au ministre de la Guerre la prise de Noirmoutier par les généraux Dutruy, Haxo et l'adjudant général Jordy qui ont fait 400 morts et 1000 prisonniers (dont D'Elbée), et qui ont pris 19 canons et 11 pierriers.

          - Sans lieu : neuf extraits du Moniteur universel relatifs à la prise de Noirmoutier. 1794

          16 vues  - 3 janvier : - Noirmoutier : le général Dutruy° apprend au représentant Carrier la prise de l'île et de tous les chefs vendéens ; ' Ces grands scélérats sont sous la clé et le rasoir finira la fête '.   Le général Turreau° annonce au ministre de la Guerre la prise de Noirmoutier par les généraux Dutruy, Haxo et l'adjudant général Jordy qui ont fait 400 morts et 1000 prisonniers (dont D'Elbée), et qui ont pris 19 canons et 11 pierriers.  - Sans lieu : neuf extraits du Moniteur universel relatifs à la prise de Noirmoutier. (ouvre la visionneuse)

          16 vues


        • SHD B 5/8-6 - 

          4 janvier :
          - Paris : le ministère de la Guerre prévient le commandant de place de Niort qu'il accueillera prochainement le 14e Régiment de cavalerie.
          Il donne au général Commaire des instructions sur la formation d'un état-major et le remboursement des frais de bureau (bulletin analytique renvoyant à un registre 8, folio 15, pièce 19).

          - Saumur : le général Commaire° avertit le ministre de la Guerre qu'il fait partir les grenadiers de la Convention et que Grignon, nouvellement promu général, a failli tuer La Rochejaquelein.

          Revue de départ, par le commissaire des guerres du lieu, des grenadiers de la Convention avant leur retour à Paris ; 26 hommes et 1 lieutenant.

          - Sans lieu : récit anonyme de la prise de Noirmoutier par l'adjudant général Jordy et des blessures qu'il a reçues ; l'armée de l'Ouest compte 130 morts et 200 blessés (5 pages). 1794

          12 vues  - 4 janvier : - Paris : le ministère de la Guerre prévient le commandant de place de Niort qu'il accueillera prochainement le 14e Régiment de cavalerie.  Il donne au général Commaire des instructions sur la formation d'un état-major et le remboursement des frais de bureau (bulletin analytique renvoyant à un registre 8, folio 15, pièce 19).  - Saumur : le général Commaire° avertit le ministre de la Guerre qu'il fait partir les grenadiers de la Convention et que Grignon, nouvellement promu général, a failli tuer La Rochejaquelein.  Revue de départ, par le commissaire des guerres du lieu, des grenadiers de la Convention avant leur retour à Paris ; 26 hommes et 1 lieutenant.  - Sans lieu : récit anonyme de la prise de Noirmoutier par l'adjudant général Jordy et des blessures qu'il a reçues ; l'armée de l'Ouest compte 130 morts et 200 blessés (5 pages). (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/8-7 - 

          5 janvier :
          - Sans lieu : deux extraits des Nouvelles politiques et du Moniteur universel relatifs aux brigands et à leur désarmement. 1794

          2 vues  - 5 janvier : - Sans lieu : deux extraits des Nouvelles politiques et du Moniteur universel relatifs aux brigands et à leur désarmement. (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/8-8 - 

          6 janvier :
          - Paris : le ministère de la Guerre demande au général Turreau, au commandant de la place d'Angers et au commissaire des guerres d'Angers de regrouper dans cette ville les différents détachements du 1er bataillon des Deux-Sèvres.

          - Sans lieu : quatre extraits du Moniteur universel relatifs aux brigands, à Saint-Malo et à la destitution du général Westermann. 1794

          10 vues  - 6 janvier : - Paris : le ministère de la Guerre demande au général Turreau, au commandant de la place d'Angers et au commissaire des guerres d'Angers de regrouper dans cette ville les différents détachements du 1er bataillon des Deux-Sèvres.   - Sans lieu : quatre extraits du Moniteur universel relatifs aux brigands, à Saint-Malo et à la destitution du général Westermann. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/8-9 - 

          7 janvier :
          - Paris : le ministère de la Guerre écrit au représentant Carrier pour accuser réception de sa lettre sur la victoire de Noirmoutier.
          Il demande au général Turreau d'aider le ministre de la Marine à faire embarquer 800 hommes à Rochefort.

          - Niort : le général Duval° informe le ministère de la Guerre qu'il s'occupe de l'accueil des 3600 hommes de l'armée des Pyrénées-Occidentales, dont la moitié vient d'arriver.

          - Nantes : le général Turreau° indique au ministre de la Guerre qu'il renvoie des unités des armées des Côtes de Brest et de Cherbourg à leur armée d'origine, qu'il charge les généraux Haxo et Dutruy de surveiller le littoral de la Vilaine jusqu'aux Sables, et qu'il va s'occuper personnellement du reste de la rive gauche de la Loire.

          Le représentant Laplanche° prévient le Comité de salut public que les colonnes du nord de la Loire vont devoir se déployer rapidement le long du littoral, compte tenu de la reprise de Noirmoutier ; il lui signale aussi un gros problème de fourrages, car les chevaux de cavalerie " meurent avec une effrayante rapidité ".

          - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs aux actions passées du général Westermann. 1794

          15 vues  - 7 janvier : - Paris : le ministère de la Guerre écrit au représentant Carrier pour accuser réception de sa lettre sur la victoire de Noirmoutier.  Il demande au général Turreau d'aider le ministre de la Marine à faire embarquer 800 hommes à Rochefort.   - Niort : le général Duval° informe le ministère de la Guerre qu'il s'occupe de l'accueil des 3600 hommes de l'armée des Pyrénées-Occidentales, dont la moitié vient d'arriver.  - Nantes : le général Turreau° indique au ministre de la Guerre qu'il renvoie des unités des armées des Côtes de Brest et de Cherbourg à leur armée d'origine, qu'il charge les généraux Haxo et Dutruy de surveiller le littoral de la Vilaine jusqu'aux Sables, et qu'il va s'occuper personnellement du reste de la rive gauche de la Loire.  Le représentant Laplanche° prévient le Comité de salut public que les colonnes du nord de la Loire vont devoir se déployer rapidement le long du littoral, compte tenu de la reprise de Noirmoutier ; il lui signale aussi un gros problème de fourrages, car les chevaux de cavalerie ' meurent avec une effrayante rapidité '.  - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs aux actions passées du général Westermann. (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/8-10 - 

          8 janvier :
          - Niort : le général Duval° transmet au ministre de la Guerre des réflexions sur l'établissement d'un dépôt de cavalerie à Poitiers et des informations sur la dispersion de brigands à Chantonnay et à Legé ; il écrit qu'il n'a pas de nouvelles fiables de Noirmoutier (exemplaire original suivi d'une copie partielle).

          - Sans lieu : sept extraits des Nouvelles politiques et du Moniteur universel relatifs à Charette, à Noirmoutier et aux généraux Westermann et Rossignol.

          - Noirmoutier : les représentants Bourbotte° et Turreau° fournissent au Comité de salut public un état de la situation ; bouclage de l'île et organisation d'une chasse aux brigands débusqués par centaines ; création d'une commission militaire et exécution d'une vingtaine de nobles et chefs dont la liste est fournie ; ordre de destruction des maisons de Barbâtre, à l'exclusion des bâtiments publics ; mesures prises pour défendre l'île et la protéger d'une invasion anglaise ; décision de nommer dorénavant Noirmoutier " île de la Montagne ". 1794

          17 vues  - 8 janvier : - Niort : le général Duval° transmet au ministre de la Guerre des réflexions sur l'établissement d'un dépôt de cavalerie à Poitiers et des informations sur la dispersion de brigands à Chantonnay et à Legé ; il écrit qu'il n'a pas de nouvelles fiables de Noirmoutier (exemplaire original suivi d'une copie partielle).   - Sans lieu : sept extraits des Nouvelles politiques et du Moniteur universel relatifs à Charette, à Noirmoutier et aux généraux Westermann et Rossignol.   - Noirmoutier : les représentants Bourbotte° et Turreau° fournissent au Comité de salut public un état de la situation ; bouclage de l'île et organisation d'une chasse aux brigands débusqués par centaines ; création d'une commission militaire et exécution d'une vingtaine de nobles et chefs dont la liste est fournie ; ordre de destruction des maisons de Barbâtre, à l'exclusion des bâtiments publics ; mesures prises pour défendre l'île et la protéger d'une invasion anglaise ; décision de nommer dorénavant Noirmoutier ' île de la Montagne '. (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/8-11 - 

          8 janvier :
          - Noirmoutier : " Mémoire sur la défense de l'isle la Montagne " par Vexine°, officier du génie ; son système nécessite 2400 hommes (14 pages).

          " Reconnaissance de la partie de la côte de l'Ouest comprise entre l'embouchure de la Vilaine et Les Sables-d'Olonne " par Vexine, chef de brigade du génie ; son système de défense nécessite 3000 hommes entre Paimboeuf et Pornic et 2000 dans la baie de Bourgneuf (15 pages). 1794

          18 vues  - 8 janvier : - Noirmoutier : ' Mémoire sur la défense de l'isle la Montagne ' par Vexine°, officier du génie ; son système nécessite 2400 hommes (14 pages).   ' Reconnaissance de la partie de la côte de l'Ouest comprise entre l'embouchure de la Vilaine et Les Sables-d'Olonne ' par Vexine, chef de brigade du génie ; son système de défense nécessite 3000 hommes entre Paimboeuf et Pornic et 2000 dans la baie de Bourgneuf (15 pages). (ouvre la visionneuse)

          18 vues


        • SHD B 5/8-12 - 

          9 janvier :
          - Tours : le représentant Ichon° signale au Comité de salut public qu'il est arrivé à Tours et qu'il va s'attacher à la mission qui lui a été confiée [cavalerie de l'armée de l'Ouest].

          - Sans lieu : quatre extraits du Moniteur universel et des Nouvelles politiques relatifs à Noirmoutier, Charette et à l'évêque d'Agra. 1794

          8 vues  - 9 janvier : - Tours : le représentant Ichon° signale au Comité de salut public qu'il est arrivé à Tours et qu'il va s'attacher à la mission qui lui a été confiée [cavalerie de l'armée de l'Ouest].  - Sans lieu : quatre extraits du Moniteur universel et des Nouvelles politiques relatifs à Noirmoutier, Charette et à l'évêque d'Agra. (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-13 - 

          10 janvier :
          - Sans lieu : cinq extraits du Moniteur universel relatifs à Noirmoutier et à Bara. 1794

          6 vues  - 10 janvier : - Sans lieu : cinq extraits du Moniteur universel relatifs à Noirmoutier et à Bara. (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/8-14 - 

          11 janvier :
          - Paris : le ministère de la Guerre donne au Comité de salut public des informations sur différents mouvements de troupes.

          - Angers : le général Turreau° fait part au ministre de la Guerre de ses mesures de réorganisation et des difficultés dues à l'indiscipline et au désir des généraux de briller par de petites opérations ; " Mes affaires vont de mieux en mieux, je pars pour Saumur, et je me rends de suite à Cholet, j'espère que dans quinze jours il ne sera plus question de la Vendée " (7 pages).

          - Chantonnay : le général Bard° écrit au ministre de la Guerre que le lieutenant-colonel Joba a battu Charette à Saint-Fulgent.
          Extraits de lettres des généraux Bard et Duval sur la défaite de Charette à Saint-Fulgent.

          - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs à la bataille d'Entrammes et à la prise de Noirmoutier. 1794

          17 vues  - 11 janvier : - Paris : le ministère de la Guerre donne au Comité de salut public des informations sur différents mouvements de troupes.   - Angers : le général Turreau° fait part au ministre de la Guerre de ses mesures de réorganisation et des difficultés dues à l'indiscipline et au désir des généraux de briller par de petites opérations ; ' Mes affaires vont de mieux en mieux, je pars pour Saumur, et je me rends de suite à Cholet, j'espère que dans quinze jours il ne sera plus question de la Vendée ' (7 pages).  - Chantonnay : le général Bard° écrit au ministre de la Guerre que le lieutenant-colonel Joba a battu Charette à Saint-Fulgent. Extraits de lettres des généraux Bard et Duval sur la défaite de Charette à Saint-Fulgent.   - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs à la bataille d'Entrammes et à la prise de Noirmoutier. (ouvre la visionneuse)

          17 vues


        • SHD B 5/8-15 - 

          12 janvier :
          - Sans lieu : état des départements " infectés " par les Chouans et les Vendéens ; 13 départements répartis entre les armées de l'Ouest, des Côtes de Brest et des Côtes de Cherbourg. 1794

          2 vues  - 12 janvier : - Sans lieu : état des départements ' infectés ' par les Chouans et les Vendéens ; 13 départements répartis entre les armées de l'Ouest, des Côtes de Brest et des Côtes de Cherbourg. (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/8-16 - 

          13 janvier :
          - Paris : le ministre de la Guerre attire à nouveau l'attention du général Turreau sur la défense des côtes.

          Le représentant Philippeaux° écrit au Comité de salut public pour accuser des agents du ministère de la Guerre, soit les généraux Rossignol et Ronsin, d'avoir désorganisé l'armée des Côtes de La Rochelle, puis l'armée de l'Ouest, et d'avoir ainsi prolongé la guerre de Vendée ; sa lettre est accompagnée d'un " Acte d'accusation " en 26 points (7 pages).

          - Sans lieu : deux extraits des Nouvelles politiques et du Moniteur universel sur Richer père et fils à Bouin et sur la répression à Noirmoutier. 1794

          11 vues  - 13 janvier : - Paris : le ministre de la Guerre attire à nouveau l'attention du général Turreau sur la défense des côtes.   Le représentant Philippeaux° écrit au Comité de salut public pour accuser des agents du ministère de la Guerre, soit les généraux Rossignol et Ronsin, d'avoir désorganisé l'armée des Côtes de La Rochelle, puis l'armée de l'Ouest, et d'avoir ainsi prolongé la guerre de Vendée ; sa lettre est accompagnée d'un ' Acte d'accusation ' en 26 points (7 pages).  - Sans lieu : deux extraits des Nouvelles politiques et du Moniteur universel sur Richer père et fils à Bouin et sur la répression à Noirmoutier. (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/8-17 - 

          14 janvier :
          - Argenton-le-Peuple (Deux-Sèvres): le général Grignon informe le général Commaire qu'il fait la chasse aux brigands ; " J'en ai pris une vingtaine à qui j'ai fait donner des billets d'hôpitaux ".

          - Niort : le général Duval renseigne le ministre de la Guerre sur des affrontements avec Charette au Poiré-sur-Vie (bulletin analytique seul).

          - Sans lieu : deux extraits de lettres du général Duval relatifs à un affrontement avec Charette dans la forêt de Grand'Landes, et à ses opérations en Vendée. 1794

          10 vues  - 14 janvier : - Argenton-le-Peuple (Deux-Sèvres): le général Grignon informe le général Commaire qu'il fait la chasse aux brigands ; ' J'en ai pris une vingtaine à qui j'ai fait donner des billets d'hôpitaux '.   - Niort : le général Duval renseigne le ministre de la Guerre sur des affrontements avec Charette au Poiré-sur-Vie (bulletin analytique seul).  - Sans lieu : deux extraits de lettres du général Duval relatifs à un affrontement avec Charette dans la forêt de Grand'Landes, et à ses opérations en Vendée. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/8-18 - 

          15 janvier :
          - Paris : rapport interne du ministre de la Guerre réfutant l'acte d'accusation du représentant Philippeaux contre les généraux Rossignol et Ronsin (cf. SHD B 5/8-16) ; 251 documents référencés (30 pages). 1794

          18 vues  - 15 janvier : - Paris : rapport interne du ministre de la Guerre réfutant l'acte d'accusation du représentant Philippeaux contre les généraux Rossignol et Ronsin (cf. SHD B 5/8-16) ; 251 documents référencés (30 pages). (ouvre la visionneuse)

          18 vues


        • SHD B 5/8-19 - 

          15 janvier :
          - Saumur : le général Turreau° écrit au ministre de la Guerre pour réfuter les affirmations du général Westermann à la Convention ; la guerre de Vendée est terminée au nord de la Loire mais pas au sud ; il rappelle son plan d'opérations pour " cette contrée que je vais entièrement purger des Brigands qui l'infectaient " (7 pages). 1794

          6 vues  - 15 janvier : - Saumur : le général Turreau° écrit au ministre de la Guerre pour réfuter les affirmations du général Westermann à la Convention ; la guerre de Vendée est terminée au nord de la Loire mais pas au sud ; il rappelle son plan d'opérations pour ' cette contrée que je vais entièrement purger des Brigands qui l'infectaient ' (7 pages). (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/8-20 - 

          16 janvier :
          - Saumur : le général Turreau demande aux " citoyens représentants " près de l'armée de l'Ouest de se prononcer sur son plan ; " Mon intention est bien de tout incendier " ; " Vous devez également prononcer d'avance sur le sort des femmes et des enfants que je rencontrerai dans ce pays révolté. S'il faut les passer tous au fil de l'épée, je ne puis exécuter une pareille mesure sans un arrêté qui mette à couvert ma responsabilité ".

          - La Rochelle : " Mémoire sur la 12e division militaire " adressé par le général Bournet au général Turreau ; état des postes, des effectifs, des approvisionnements et des besoins ; le général Bournet dispose de 2400 hommes, dont 711 à La Rochelle ; il en voudrait 16 000 en plus (5 pages grand format). 1794

          7 vues  - 16 janvier : - Saumur : le général Turreau demande aux ' citoyens représentants ' près de l'armée de l'Ouest de se prononcer sur son plan ; ' Mon intention est bien de tout incendier ' ; ' Vous devez également prononcer d'avance sur le sort des femmes et des enfants que je rencontrerai dans ce pays révolté. S'il faut les passer tous au fil de l'épée, je ne puis exécuter une pareille mesure sans un arrêté qui mette à couvert ma responsabilité '.  - La Rochelle : ' Mémoire sur la 12e division militaire ' adressé par le général Bournet au général Turreau ; état des postes, des effectifs, des approvisionnements et des besoins ; le général Bournet dispose de 2400 hommes, dont 711 à La Rochelle ; il en voudrait 16 000 en plus (5 pages grand format). (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/8-21 - 

          17 janvier :
          - Machecoul : le général Haxo prévient le général Turreau que l'armée de Charette a été battue à Saint-Fulgent et que le chef rebelle serait blessé à l'épaule. 1794

          2 vues  - 17 janvier : - Machecoul : le général Haxo prévient le général Turreau que l'armée de Charette a été battue à Saint-Fulgent et que le chef rebelle serait blessé à l'épaule. (ouvre la visionneuse)

          2 vues


        • SHD B 5/8-22 - 

          18 janvier :
          - Saumur : le général Commaire informe le Comité de salut public qu'il a créé une nouvelle unité, la Légion Marat, avec divers détachements isolés ou laminés, et qu'il a organisé localement un corps de pionniers (deux bulletins analytiques d'un registre de correspondance générale).

          - Noirmoutier : le général Dutruy avertit le Comité de salut public qu'il en a fini avec Noirmoutier et qu'il demande une nouvelle affectation (bulletin analytique d'un registre de correspondance générale). 1794

          3 vues  - 18 janvier : - Saumur : le général Commaire informe le Comité de salut public qu'il a créé une nouvelle unité, la Légion Marat, avec divers détachements isolés ou laminés, et qu'il a organisé localement un corps de pionniers (deux bulletins analytiques d'un registre de correspondance générale).  - Noirmoutier : le général Dutruy avertit le Comité de salut public qu'il en a fini avec Noirmoutier et qu'il demande une nouvelle affectation (bulletin analytique d'un registre de correspondance générale). (ouvre la visionneuse)

          3 vues


        • SHD B 5/8-23 - 

          20 janvier :
          - Doué : instructions de l'état-major de l'armée de l'Ouest au général Kléber ; son commandement couvre le pays compris entre Nantes, Rennes, Alençon et Angers.

          - Nantes : les citoyens Noël et Laubry dénoncent au ministre de la Guerre des négligences dans l'inhumation des cadavres et des chevaux morts, ils craignent des épidémies.

          - Paimboeuf : l'agent national près du district de Paimboeuf dénonce au Comité de sûreté générale des incursions de brigands par petits groupes. 1794

          9 vues  - 20 janvier : - Doué : instructions de l'état-major de l'armée de l'Ouest au général Kléber ; son commandement couvre le pays compris entre Nantes, Rennes, Alençon et Angers.   - Nantes : les citoyens Noël et Laubry dénoncent au ministre de la Guerre des négligences dans l'inhumation des cadavres et des chevaux morts, ils craignent des épidémies.   - Paimboeuf : l'agent national près du district de Paimboeuf dénonce au Comité de sûreté générale des incursions de brigands par petits groupes. (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/8-24 - 

          21 janvier :
          - Niort : le représentant Ingrand° annonce au Comité de salut public qu'il va s'appliquer au désarmement des communes insurgées des Deux-Sèvres.

          - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs à un revers de Charette et à sa blessure. 1794

          4 vues  - 21 janvier : - Niort : le représentant Ingrand° annonce au Comité de salut public qu'il va s'appliquer au désarmement des communes insurgées des Deux-Sèvres.  - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs à un revers de Charette et à sa blessure. (ouvre la visionneuse)

          4 vues


        • SHD B 5/8-25 - 

          22 janvier :
          - Paris : note interne du ministère de la Guerre sur les unités de cavalerie de l'armée de l'Ouest.

          - Saumur : les représentants Bourbotte° et Turreau° annoncent à la Convention l'envoi de l'argenterie retrouvée dans les ruines du château de Lescure ; ils signalent les opérations en cours et estiment que leur présence n'est plus nécessaire près de l'armée de l'Ouest. 1794

          6 vues  - 22 janvier : - Paris : note interne du ministère de la Guerre sur les unités de cavalerie de l'armée de l'Ouest.   - Saumur : les représentants Bourbotte° et Turreau° annoncent à la Convention l'envoi de l'argenterie retrouvée dans les ruines du château de Lescure ; ils signalent les opérations en cours et estiment que leur présence n'est plus nécessaire près de l'armée de l'Ouest. (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/8-26 - 

          23 janvier :
          - La Châtaigneraie : extrait d'une lettre de l'agent national du district de La Châtaigneraie relatif à des actions menées dans son district. 1794

          1 vue  - 23 janvier : - La Châtaigneraie : extrait d'une lettre de l'agent national du district de La Châtaigneraie relatif à des actions menées dans son district. (ouvre la visionneuse)

          1 vue


        • SHD B 5/8-27 - 

          24 janvier :
          - Cholet : le général Turreau° prévient le Comité de salut public qu'il a commencé l'exécution de son plan ; douze colonnes venues de l'est de la Vendée marchent à la rencontre de huit colonnes de l'ouest commandées par le général Haxo ; " Si mes intentions sont bien secondées, il n'existera plus dans la Vendée, sous quinze jours, ni maisons, ni subsistances, ni armes, ni habitants que ceux qui cachés dans le fond des forêts auront échappé aux plus scrupuleuses perquisitions " ; il se plaint d'avoir écrit trois fois sans obtenir de réponse sur ses dispositions.

          Il avertit le ministre de la Guerre qu'il trouve exagérées les demandes en renforts de La Rochelle ; il annonce que ses colonnes sont parties depuis trois jours et qu'elles exécutent des centaines de personnes chaque jour ; comme on ne peut pas incendier les forêts, il propose de les faire abattre par adjudication. 1794

          6 vues  - 24 janvier : - Cholet : le général Turreau° prévient le Comité de salut public qu'il a commencé l'exécution de son plan ; douze colonnes venues de l'est de la Vendée marchent à la rencontre de huit colonnes de l'ouest commandées par le général Haxo ; ' Si mes intentions sont bien secondées, il n'existera plus dans la Vendée, sous quinze jours, ni maisons, ni subsistances, ni armes, ni habitants que ceux qui cachés dans le fond des forêts auront échappé aux plus scrupuleuses perquisitions ' ; il se plaint d'avoir écrit trois fois sans obtenir de réponse sur ses dispositions.  Il avertit le ministre de la Guerre qu'il trouve exagérées les demandes en renforts de La Rochelle ; il annonce que ses colonnes sont parties depuis trois jours et qu'elles exécutent des centaines de personnes chaque jour ; comme on ne peut pas incendier les forêts, il propose de les faire abattre par adjudication. (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/8-28 - 

          25 janvier :
          - Cholet : le général Turreau° demande au général Kléber d'envoyer 650 hommes pour surveiller les passages de la Loire. 1794

          3 vues  - 25 janvier : - Cholet : le général Turreau° demande au général Kléber d'envoyer 650 hommes pour surveiller les passages de la Loire. (ouvre la visionneuse)

          3 vues


        • SHD B 5/8-29 - 

          27 janvier :
          - Tours : le représentant Ichon° fait part au Comité de la guerre des mesures prises pour la réorganisation des troupes à cheval de l'armée de l'Ouest, il joint à sa lettre un exemplaire imprimé de son arrêté. 1794

          7 vues  - 27 janvier : - Tours : le représentant Ichon° fait part au Comité de la guerre des mesures prises pour la réorganisation des troupes à cheval de l'armée de l'Ouest, il joint à sa lettre un exemplaire imprimé de son arrêté. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/8-30 - 

          30 janvier :
          - Paris : rapport de Carnot, membre du Comité de salut public, sur les opérations à mener pour la prochaine campagne (bulletin analytique d'un registre de correspondance générale).

          Le ministère de la Guerre transmet au général Turreau des ordres pour les dépôts d'infanterie de son armée.

          - Cholet : le commandant du 2e bataillon de Paris fait au Comité de salut public des propositions pour accélérer la destruction des rebelles, et il l'avertit que certains de ses hommes, sortis de l'hôpital, ont été égorgés entre Vihiers et Cholet (deux bulletins analytiques d'un registre de correspondance générale). 1794

          5 vues  - 30 janvier : - Paris : rapport de Carnot, membre du Comité de salut public, sur les opérations à mener pour la prochaine campagne (bulletin analytique d'un registre de correspondance générale).  Le ministère de la Guerre transmet au général Turreau des ordres pour les dépôts d'infanterie de son armée.   - Cholet : le commandant du 2e bataillon de Paris fait au Comité de salut public des propositions pour accélérer la destruction des rebelles, et il l'avertit que certains de ses hommes, sortis de l'hôpital, ont été égorgés entre Vihiers et Cholet (deux bulletins analytiques d'un registre de correspondance générale). (ouvre la visionneuse)

          5 vues


        • SHD B 5/8-31 - 

          31 janvier :
          - Paris : le ministère de la Guerre informe le général Turreau sur un mouvement de troupes.

          - Cholet : le général Turreau° fait part au Comité de salut public de l'avancement de son plan et s'étonne de trouver de nombreux rebelles ; " Nos colonnes continuent toujours leur marche, j'ai fait passer au fil de la baïonnette tous les rebelles qui n'attendaient que le nouveau signal de la rébellion. On a incendié les métairies, les villages, les bourgs " ; " J'ai été contraint dans une opération aussi importante de tout prendre sous ma responsabilité, je n'ai pas même eu l'avantage de recevoir votre approbation " (5 pages).

          - Nantes : Boivin°, commandant de la place, avertit le ministre de la Guerre que la garnison de la ville se réduit à 445 hommes, dont 200 sans arme ni chaussure ; il mentionne également 145 hommes du 77e Régiment d'infanterie, mais ils sont au service de la commission militaire. 1794

          10 vues  - 31 janvier : - Paris : le ministère de la Guerre informe le général Turreau sur un mouvement de troupes.   - Cholet : le général Turreau° fait part au Comité de salut public de l'avancement de son plan et s'étonne de trouver de nombreux rebelles ; ' Nos colonnes continuent toujours leur marche, j'ai fait passer au fil de la baïonnette tous les rebelles qui n'attendaient que le nouveau signal de la rébellion. On a incendié les métairies, les villages, les bourgs ' ; ' J'ai été contraint dans une opération aussi importante de tout prendre sous ma responsabilité, je n'ai pas même eu l'avantage de recevoir votre approbation ' (5 pages).  - Nantes : Boivin°, commandant de la place, avertit le ministre de la Guerre que la garnison de la ville se réduit à 445 hommes, dont 200 sans arme ni chaussure ; il mentionne également 145 hommes du 77e Régiment d'infanterie, mais ils sont au service de la commission militaire. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/8-32 - 

          Bulletin analytique résumant la situation de l'armée de l'Ouest en février 1794 (tableau Clerget).

          2 février :
          - Nantes : le représentant Dubois-Crancé°, chargé de l'embrigadement des armées de l'Ouest et des Côtes de Bretagne, fait savoir au ministre de la Guerre qu'il a trouvé 25 000 hommes sans arme ni équipement à Blois, Tours, Saumur, Angers et Nantes ; " Comme cette guerre est cruelle et que de part et d'autre on ne fait pas de prisonniers, nos soldats ont peur des brigands comme les enfants craignent les chiens enragés ".

          4 vues  - Bulletin analytique résumant la situation de l'armée de l'Ouest en février 1794 (tableau Clerget).   2 février :  - Nantes : le représentant Dubois-Crancé°, chargé de l'embrigadement des armées de l'Ouest et des Côtes de Bretagne, fait savoir au ministre de la Guerre qu'il a trouvé 25 000 hommes sans arme ni équipement à Blois, Tours, Saumur, Angers et Nantes ; ' Comme cette guerre est cruelle et que de part et d'autre on ne fait pas de prisonniers, nos soldats ont peur des brigands comme les enfants craignent les chiens enragés '. (ouvre la visionneuse)

          4 vues


        • SHD B 5/8-33 - 

          3 février :
          - Paris : le ministère de la Guerre écrit au général Turreau qu'il peut disposer de 177 hommes du 24e Régiment de cavalerie stationnés à Châteaudun.

          - Rochefort : Castera°, commandant de place provisoire, dresse un état de la place de Rochefort ; 225 hommes pour 12 postes.

          - Montaigu : le général Turreau informe le ministre de la Guerre qu'il a repris Tiffauges aux brigands ; il déplore un revers de la colonne Grignon à Saint-Fulgent et annonce la condamnation à mort de l'adjudant général Desmarres par la commission militaire d'Angers.

          - Nantes : le citoyen Royer, sous-chef des bureaux de la Marine, signale à un destinataire inconnu un rassemblement d'émigrés à Guernesey (bulletin analytique seul). 1794

          8 vues  - 3 février : - Paris : le ministère de la Guerre écrit au général Turreau qu'il peut disposer de 177 hommes du 24e Régiment de cavalerie stationnés à Châteaudun.  - Rochefort : Castera°, commandant de place provisoire, dresse un état de la place de Rochefort ; 225 hommes pour 12 postes.  - Montaigu : le général Turreau informe le ministre de la Guerre qu'il a repris Tiffauges aux brigands ; il déplore un revers de la colonne Grignon à Saint-Fulgent et annonce la condamnation à mort de l'adjudant général Desmarres par la commission militaire d'Angers.  - Nantes : le citoyen Royer, sous-chef des bureaux de la Marine, signale à un destinataire inconnu un rassemblement d'émigrés à Guernesey (bulletin analytique seul). (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-34 - 

          4 février :
          - Sans lieu (bulletin analytique de la correspondance du général Rossignol) : mouvement de troupes dans l'armée des Côtes de Brest (texte complet dans le registre de correspondance SHD B5/107, p. 169-170). 1794

          1 vue  - 4 février :  - Sans lieu (bulletin analytique de la correspondance du général Rossignol) : mouvement de troupes dans l'armée des Côtes de Brest (texte complet dans le registre de correspondance SHD B5/107, p. 169-170). (ouvre la visionneuse)

          1 vue


        • SHD B 5/8-35 - 

          5 février :
          - Paris : le ministre de la Guerre donne au général Rossignol des instructions pour une expédition à monter contre Jersey et Guernesey avec 20 000 hommes (6 pages).

          - Doué : le général Carpentier écrit à un destinataire inconnu au sujet de la défaite de la colonne du général Commaire près de Vihiers.

          - Bressuire : Augé, le commandant de place, demande à Bourgeois, commandant de place de Poitiers, 500 à 600 hommes pour faire face aux attaques dont il est l'objet. 1794

          9 vues  - 5 février : - Paris : le ministre de la Guerre donne au général Rossignol des instructions pour une expédition à monter contre Jersey et Guernesey avec 20 000 hommes (6 pages).   - Doué : le général Carpentier écrit à un destinataire inconnu au sujet de la défaite de la colonne du général Commaire près de Vihiers.   - Bressuire : Augé, le commandant de place, demande à Bourgeois, commandant de place de Poitiers, 500 à 600 hommes pour faire face aux attaques dont il est l'objet. (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/8-36 - 

          6 février :
          - Bressuire : le commandant de place Augé prévient le général Commaire qu'il ne dispose que de 450 hommes, dont des gardes nationaux, pour garder la ville.

          - Coudray-Montbault (Vihiers, Maine-et-Loire) : le général Carpentier écrit à un destinataire inconnu qu'il a subi un échec près de Coron.

          - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs au rapport du représentant Choudieu à la Convention sur la guerre de Vendée. 1794

          7 vues  - 6 février : - Bressuire : le commandant de place Augé prévient le général Commaire qu'il ne dispose que de 450 hommes, dont des gardes nationaux, pour garder la ville.   - Coudray-Montbault (Vihiers, Maine-et-Loire) : le général Carpentier écrit à un destinataire inconnu qu'il a subi un échec près de Coron.  - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs au rapport du représentant Choudieu à la Convention sur la guerre de Vendée. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/8-37 - 

          7 février :
          - Paris : le ministère de la Guerre avise le général Turreau de l'arrivée prochaine, à Angers, du 8e bataillon de la Vienne de nouvelle levée, et à Orléans, du 10e bataillon de la Haute-Saône ainsi que du 4e bataillon du Bec d'Ambès.

          - Tours : le général Descloseaux° signale au Comité de salut public des désordres dans l'affectation des troupes ; il estime à 50 000 les hommes qui se déplacent inutilement aux quatre coins de la France et préconise une réorganisation des hôpitaux.

          - Poitiers : le secrétaire du représentant Ingrand informe le Comité de salut public des problèmes du commandant de la place de Bressuire.

          - Saumur : le général Commaire° se plaint au Comité de salut public d'ignorer ce qui se passe en Vendée ; il lui signale un revers près de Bressuire et la défaite du général Carpentier à Coron. 1794

          14 vues  - 7 février : - Paris : le ministère de la Guerre avise le général Turreau de l'arrivée prochaine, à Angers, du 8e bataillon de la Vienne de nouvelle levée, et à Orléans, du 10e bataillon de la Haute-Saône ainsi que du 4e bataillon du Bec d'Ambès.   - Tours : le général Descloseaux° signale au Comité de salut public des désordres dans l'affectation des troupes ; il estime à 50 000 les hommes qui se déplacent inutilement aux quatre coins de la France et préconise une réorganisation des hôpitaux.  - Poitiers : le secrétaire du représentant Ingrand informe le Comité de salut public des problèmes du commandant de la place de Bressuire.  - Saumur : le général Commaire° se plaint au Comité de salut public d'ignorer ce qui se passe en Vendée ; il lui signale un revers près de Bressuire et la défaite du général Carpentier à Coron. (ouvre la visionneuse)

          14 vues


        • SHD B 5/8-38 - 

          8 février :
          - Paris : le ministre de la Guerre fait savoir au Comité de salut public qu'il a pris des mesures pour faciliter les incorporations dans l'armée de l'Ouest (bulletin analytique seul).

          - Saumur : le général Commaire° avise le ministre de la Guerre que le général Turreau a pris ses troupes et celles des environs, soit 15 000 hommes, pour réduire la Vendée en quinze jours ; il n'en a pas de nouvelles mais constate que les brigands sont toujours actifs.

          - Nantes : le général Turreau ordonne au général Huché de se rendre de Montaigu à Cholet avec une colonne. 1794

          7 vues  - 8 février : - Paris : le ministre de la Guerre fait savoir au Comité de salut public qu'il a pris des mesures pour faciliter les incorporations dans l'armée de l'Ouest (bulletin analytique seul).  - Saumur : le général Commaire° avise le ministre de la Guerre que le général Turreau a pris ses troupes et celles des environs, soit 15 000 hommes, pour réduire la Vendée en quinze jours ; il n'en a pas de nouvelles mais constate que les brigands sont toujours actifs.  - Nantes : le général Turreau ordonne au général Huché de se rendre de Montaigu à Cholet avec une colonne. (ouvre la visionneuse)

          7 vues


        • SHD B 5/8-39 - 

          9 février :
          - Paris : le ministre de la Guerre reproche au général Commaire son manque de coopération avec le général Turreau (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance n°3, f° 11, pièce 29).
          Il demande au général Turreau de faciliter le départ de huit bataillons vers Cherbourg ; il lui écrit avoir rappelé à l'ordre le général Commaire ; il s'étonne que Turreau ne l'informe pas des revers dont il a entendu parler.

          - Nantes : le général Turreau° demande au ministre de la Guerre de révoquer l'ordre de fournir 5800 hommes aux armées des Côtes de Brest et de Cherbourg ; " L'on t'a toujours trompé sur la véritable existence de cette guerre qui nous laisse encore plus d'ennemis à exterminer ".
          Il avertit le Comité de salut public qu'en se rendant à Nantes il a appris une attaque surprise des brigands sur Cholet ; ils ont été repoussés, mais le général Moulin, cerné et isolé, a dû se suicider ; il demande que Cholet soit abandonné et incendié et que Mortagne devienne " le point central des opérations de la Vendée " (6 pages). 1794

          12 vues  - 9 février : - Paris : le ministre de la Guerre reproche au général Commaire son manque de coopération avec le général Turreau (bulletin analytique renvoyant à un registre de correspondance n°3, f° 11, pièce 29). Il demande au général Turreau de faciliter le départ de huit bataillons vers Cherbourg ; il lui écrit avoir rappelé à l'ordre le général Commaire ; il s'étonne que Turreau ne l'informe pas des revers dont il a entendu parler.  - Nantes : le général Turreau° demande au ministre de la Guerre de révoquer l'ordre de fournir 5800 hommes aux armées des Côtes de Brest et de Cherbourg ; ' L'on t'a toujours trompé sur la véritable existence de cette guerre qui nous laisse encore plus d'ennemis à exterminer '. Il avertit le Comité de salut public qu'en se rendant à Nantes il a appris une attaque surprise des brigands sur Cholet ; ils ont été repoussés, mais le général Moulin, cerné et isolé, a dû se suicider ; il demande que Cholet soit abandonné et incendié et que Mortagne devienne ' le point central des opérations de la Vendée ' (6 pages). (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/8-40 - 

          10 février :
          - Paris : arrêté du 22 pluviôse an II prescrivant le désarmement de tous les habitants des départements insurgés (bulletin analytique seul).

          - Pont-de-Noyers : le général Duquesnoy apprend au général Turreau qu'il a battu Charette, lui a tué 800 hommes et en a perdu une centaine.

          - Sans lieu : quatre extraits de lettres et du Moniteur universel relatifs à la victoire du général Duquesnoy contre Charette. 1794

          10 vues  - 10 février : - Paris : arrêté du 22 pluviôse an II prescrivant le désarmement de tous les habitants des départements insurgés (bulletin analytique seul).  - Pont-de-Noyers : le général Duquesnoy apprend au général Turreau qu'il a battu Charette, lui a tué 800 hommes et en a perdu une centaine.  - Sans lieu : quatre extraits de lettres et du Moniteur universel relatifs à la victoire du général Duquesnoy contre Charette. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/8-41 - 

          11 février :
          - Paris : le ministre de la Guerre annonce au Comité de salut public que, malgré les attaques des rebelles, le général Turreau enverra des renforts à l'armée des Côtes de Cherbourg ; les délais fixés devraient être respectés (bulletin analytique seul).

          - Saumur : les représentants Francastel° et Turreau° font savoir au Comité de salut public que la ville est mise en défense, qu'ils n'ont pas de nouvelles du général Turreau ; " Il faut avouer qu'il y a une grande humiliation de se trouver en quelque sorte maintenant forcés à la défensive ".

          - Vihiers : le général Cordellier° écrit au général Huché que la route est libre entre Saumur et Cholet et qu'il va se porter sur Chemillé.
          Ordre du général Cordellier aux 1er et 2e bataillons de la Réunion de se poster à Tiffauges.

          - Fontenay : arrêté du district de Fontenay-le-Peuple du 23 pluviôse an II pour livrer 20 000 quintaux de froment à Rochefort (imprimé). 1794

          13 vues  - 11 février : - Paris : le ministre de la Guerre annonce au Comité de salut public que, malgré les attaques des rebelles, le général Turreau enverra des renforts à l'armée des Côtes de Cherbourg ; les délais fixés devraient être respectés (bulletin analytique seul).  - Saumur : les représentants Francastel° et Turreau° font savoir au Comité de salut public que la ville est mise en défense, qu'ils n'ont pas de nouvelles du général Turreau ; ' Il faut avouer qu'il y a une grande humiliation de se trouver en quelque sorte maintenant forcés à la défensive '.  - Vihiers : le général Cordellier° écrit au général Huché que la route est libre entre Saumur et Cholet et qu'il va se porter sur Chemillé. Ordre du général Cordellier aux 1er et 2e bataillons de la Réunion de se poster à Tiffauges.   - Fontenay : arrêté du district de Fontenay-le-Peuple du 23 pluviôse an II pour livrer 20 000 quintaux de froment à Rochefort (imprimé). (ouvre la visionneuse)

          13 vues


        • SHD B 5/8-42 - 

          12 février :
          - Saumur : le général Turreau° adresse aux représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest un rapport sur l'exécution de son plan ; il a démarré ses opérations avec douze colonnes et son plan a bien fonctionné jusqu'au 8 pluviôse (27 janvier) ; mais il est surpris alors par des rassemblements ennemis plus nombreux que prévus et des problèmes de coordination de ses colonnes ; " Jusque là rien n'avait interrompu les opérations des chefs de colonne, on avait tout brûlé, tout sacrifié à la vengeance nationale " ; il éprouve ensuite des revers à Chemillé, à Coron et à Cholet, et on retire des troupes à son armée ; " Ce départ est ordonné au moment-même où elle vient de remporter une victoire et poursuivait les brigands " (11 pages).

          Il donne l'ordre au général Kléber d'aller avec ses troupes à Doué et de prendre Saumur, Brissac, Vihiers, Argenton et Thouars sous son commandement ; il lui indique qu'il sera remplacé sur la rive droite par l'adjudant général Delaage.

          Sans lieu, ni date : le général Turreau notifie au général Carpentier que le général Kléber étant indisponible, il doit prendre sa place à Doué, faire des sorties dans les environs, enlever les subsistances et brûler ce qui n'est pas indispensable (cf. pièce ci-dessus). 1794

          13 vues  - 12 février :  - Saumur : le général Turreau° adresse aux représentants du peuple près de l'armée de l'Ouest un rapport sur l'exécution de son plan ; il a démarré ses opérations avec douze colonnes et son plan a bien fonctionné jusqu'au 8 pluviôse (27 janvier) ; mais il est surpris alors par des rassemblements ennemis plus nombreux que prévus et des problèmes de coordination de ses colonnes ; ' Jusque là rien n'avait interrompu les opérations des chefs de colonne, on avait tout brûlé, tout sacrifié à la vengeance nationale ' ; il éprouve ensuite des revers à Chemillé, à Coron et à Cholet, et on retire des troupes à son armée ; ' Ce départ est ordonné au moment-même où elle vient de remporter une victoire et poursuivait les brigands ' (11 pages).   Il donne l'ordre au général Kléber d'aller avec ses troupes à Doué et de prendre Saumur, Brissac, Vihiers, Argenton et Thouars sous son commandement ; il lui indique qu'il sera remplacé sur la rive droite par l'adjudant général Delaage.   Sans lieu, ni date : le général Turreau notifie au général Carpentier que le général Kléber étant indisponible, il doit prendre sa place à Doué, faire des sorties dans les environs, enlever les subsistances et brûler ce qui n'est pas indispensable (cf. pièce ci-dessus). (ouvre la visionneuse)

          13 vues


        • SHD B 5/8-43 - 

          12 février :
          - Saumur : le général Commaire° prévient le ministre de la Guerre qu'il reste sur la défensive à Saumur, et qu'il n'a pas de nouvelles du général Turreau ; il joint à sa lettre quatre courriers d'officiers généraux postés à Cholet, Brissac et Argenton-le-Peuple pour l'informer sur les mouvements des rebelles.

          - Challans : Merlet, administrateur du district, écrit à Esprit Baudry que la Vendée, département florissant, va être transformée en désert ; " Une partie de notre district a été aujourd'hui livrée aux flammes ; hommes, femmes et enfants dans les campagnes n'ont point été épargnés ".

          - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs à la mort du général Moulin à Cholet. 1794

          15 vues  - 12 février : - Saumur : le général Commaire° prévient le ministre de la Guerre qu'il reste sur la défensive à Saumur, et qu'il n'a pas de nouvelles du général Turreau ; il joint à sa lettre quatre courriers d'officiers généraux postés à Cholet, Brissac et Argenton-le-Peuple pour l'informer sur les mouvements des rebelles.  - Challans : Merlet, administrateur du district, écrit à Esprit Baudry que la Vendée, département florissant, va être transformée en désert ; ' Une partie de notre district a été aujourd'hui livrée aux flammes ; hommes, femmes et enfants dans les campagnes n'ont point été épargnés '.  - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs à la mort du général Moulin à Cholet. (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/8-44 - 

          12-24 février :
          - Cholet : journal d'ordres du général Huché, du 24 pluviôse au 6 ventôse an II ; son installation à Cholet, l'état de ses unités, les postes de garde, les approvisionnements et les réquisitions de subsistances (17 pages). 1794

          12 vues  - 12-24 février : - Cholet : journal d'ordres du général Huché, du 24 pluviôse au 6 ventôse an II ; son installation à Cholet, l'état de ses unités, les postes de garde, les approvisionnements et les réquisitions de subsistances (17 pages). (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/8-45 - 

          13 février :
          - Paris : le ministre de la Guerre demande au général Turreau de veiller à la sécurité de Nantes.
          Il lui fait part, dans une seconde lettre, des interrogations du Comité de salut public à son sujet ; " La République a triomphé sur plusieurs frontières d'ennemis courageux et dressés à la guerre ; nous ne pouvons concevoir que les rebelles puissent lutter un seul instant contre la puissance nationale ".

          Il informe le général Dembarrère que le Comité de salut public l'envoie à Nantes pour assister le général Turreau.

          - Tours : le représentant Ichon° signale au Comité de salut public qu'il s'emploie à fournir hommes et subsistances pour Saumur.

          - Langeais : Le Petit, membre du Comité révolutionnaire de Saumur, prévient le général Descloseaux des gros problèmes rencontrés avec trois bataillons chargés d'escorter à Blois 500 à 600 individus suspects. 1794

          10 vues  - 13 février : - Paris : le ministre de la Guerre demande au général Turreau de veiller à la sécurité de Nantes.  Il lui fait part, dans une seconde lettre, des interrogations du Comité de salut public à son sujet ; ' La République a triomphé sur plusieurs frontières d'ennemis courageux et dressés à la guerre ; nous ne pouvons concevoir que les rebelles puissent lutter un seul instant contre la puissance nationale '.   Il informe le général Dembarrère que le Comité de salut public l'envoie à Nantes pour assister le général Turreau.  - Tours : le représentant Ichon° signale au Comité de salut public qu'il s'emploie à fournir hommes et subsistances pour Saumur.  - Langeais : Le Petit, membre du Comité révolutionnaire de Saumur, prévient le général Descloseaux des gros problèmes rencontrés avec trois bataillons chargés d'escorter à Blois 500 à 600 individus suspects. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/8-46 - 

          13 février :
          - Saumur : le général Robert°, chef d'état-major, apprend au ministre de la Guerre qu'une victoire vient d'être remportée contre Charette près de Saint-Colombin.

          Le général Turreau° écrit au Comité de salut public qu'il s'attache à dissiper les critiques dont il fait l'objet ; il a appris la mort de La Rochejaquelein près de Trémentines et il va le faire déterrer ; malgré les changements qu'il a dû apporter à son plan initial, " ma marche n'en a pas moins été militaire et révolutionnaire ".

          Le représentant Francastel annonce à son collègue Ichon qu'après la mort du général Moulin à Cholet, il a appris celle de La Rochejaquelein ; " On l'a déjà tué tant de fois que je n'ose y croire ".

          - La Rochelle : le général Bournet° prévient le ministre de la Guerre qu'on lui demande 1300 hommes pour Rochefort, mais qu'il ne peut en fournir qu'une partie.

          - Sans lieu : quatre extraits du Moniteur universel relatifs à la mort de La Rochejaquelein, à une victoire du général Cordellier et à 4000 émigrés à Guernesey. 1794

          15 vues  - 13 février : - Saumur : le général Robert°, chef d'état-major, apprend au ministre de la Guerre qu'une victoire vient d'être remportée contre Charette près de Saint-Colombin.  Le général Turreau° écrit au Comité de salut public qu'il s'attache à dissiper les critiques dont il fait l'objet ; il a appris la mort de La Rochejaquelein près de Trémentines et il va le faire déterrer ; malgré les changements qu'il a dû apporter à son plan initial, ' ma marche n'en a pas moins été militaire et révolutionnaire '.   Le représentant Francastel annonce à son collègue Ichon qu'après la mort du général Moulin à Cholet, il a appris celle de La Rochejaquelein ; ' On l'a déjà tué tant de fois que je n'ose y croire '.   - La Rochelle : le général Bournet° prévient le ministre de la Guerre qu'on lui demande 1300 hommes pour Rochefort, mais qu'il ne peut en fournir qu'une partie.  - Sans lieu : quatre extraits du Moniteur universel relatifs à la mort de La Rochejaquelein, à une victoire du général Cordellier et à 4000 émigrés à Guernesey. (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/8-47 - 

          14 février :
          - Sans lieu : ordres de route pour sept compagnies de grenadiers allant de l'armée du Rhin à celle de l'Ouest.

          - Paris : le ministère de la Guerre annonce au général Turreau l'arrivée à Tours du 67e Régiment d'infanterie, du bataillon des 83 départements et du 3e bataillon des Vosges.

          - Poitiers : le représentant Ingrand° écrit au Comité de salut public qu'il travaille au désarmement des Deux-Sèvres et de la Vendée ; il estime que les rebelles, Charette notamment, sont très actifs en Vendée ; " Il me semble que si la guerre dite de la Vendée n'est point complètement terminée, c'est que nous nous sommes trop reposés sur nos succès et nos victoires, et que nous n'avons pas mis assez d'ensemble et de précisions dans nos plans de défense ou d'attaque ".

          - Beaupréau : le général Cordellier° informe le général Huché qu'il a repoussé une attaque ennemie et tué 700 hommes ; il lui demande des voitures pour transporter ses blessés à Cholet (cachet).

          - Cholet (3 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il demande à Lefort, commandant du poste de Mortagne, de se tenir sur la défensive la plus absolue ; il lui réécrit pour demander l'état des hommes sous son commandement ; il donne au général Boucret des informations sur un mouvement de troupes (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Tiffauges (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché) : le commandant de poste prévient le général Huché qu'avec 238 hommes sous ses ordres il ne peut pas faire de sorties (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). 1794

          16 vues  - 14 février : - Sans lieu : ordres de route pour sept compagnies de grenadiers allant de l'armée du Rhin à celle de l'Ouest.   - Paris : le ministère de la Guerre annonce au général Turreau l'arrivée à Tours du 67e Régiment d'infanterie, du bataillon des 83 départements et du 3e bataillon des Vosges.   - Poitiers : le représentant Ingrand° écrit au Comité de salut public qu'il travaille au désarmement des Deux-Sèvres et de la Vendée ; il estime que les rebelles, Charette notamment, sont très actifs en Vendée ; ' Il me semble que si la guerre dite de la Vendée n'est point complètement terminée, c'est que nous nous sommes trop reposés sur nos succès et nos victoires, et que nous n'avons pas mis assez d'ensemble et de précisions dans nos plans de défense ou d'attaque '.  - Beaupréau : le général Cordellier° informe le général Huché qu'il a repoussé une attaque ennemie et tué 700 hommes ; il lui demande des voitures pour transporter ses blessés à Cholet (cachet).  - Cholet (3 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il demande à Lefort, commandant du poste de Mortagne, de se tenir sur la défensive la plus absolue ; il lui réécrit pour demander l'état des hommes sous son commandement ; il donne au général Boucret des informations sur un mouvement de troupes (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Tiffauges (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché) : le commandant de poste prévient le général Huché qu'avec 238 hommes sous ses ordres il ne peut pas faire de sorties (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). (ouvre la visionneuse)

          16 vues


        • SHD B 5/8-48 - 

          15 février :
          - Saumur : les représentants Hentz° et Garrau° contestent auprès du Comité de salut public les mauvaises nouvelles venues de Vendée, et ils appuient le général Turreau, alors que certains voudraient le remplacer par le général Westermann ; ils signalent également que leurs collègues Bourbotte, Turreau et Francastel sont en mauvaise santé.

          - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° font savoir au Comité de salut public qu'ils s'affairent à la défense de la place qui s'améliore ; ils estiment à 8000 ou 9000 les rebelles susceptibles de menacer Niort et Poitiers.

          - Nantes : le général Turreau° annonce au ministre de la Guerre des victoires à Beaupréau et en forêt de Princé ; " En voilà près de douze mille qui sont exterminés et je ne cesse de faire brûler et de tuer tous ces coquins, et l'on dit que je cherche à prolonger cette guerre, et qu'il n'y a que Marceau ou Westermann qui puisse la faire ".

          - Sans lieu : trois extraits du Moniteur universel relatifs au général Cordellier qui vient de tuer 1500 brigands. 1794

          14 vues  - 15 février : - Saumur : les représentants Hentz° et Garrau° contestent auprès du Comité de salut public les mauvaises nouvelles venues de Vendée, et ils appuient le général Turreau, alors que certains voudraient le remplacer par le général Westermann ; ils signalent également que leurs collègues Bourbotte, Turreau et Francastel sont en mauvaise santé.  - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° font savoir au Comité de salut public qu'ils s'affairent à la défense de la place qui s'améliore ; ils estiment à 8000 ou 9000 les rebelles susceptibles de menacer Niort et Poitiers.  - Nantes : le général Turreau° annonce au ministre de la Guerre des victoires à Beaupréau et en forêt de Princé ; ' En voilà près de douze mille qui sont exterminés et je ne cesse de faire brûler et de tuer tous ces coquins, et l'on dit que je cherche à prolonger cette guerre, et qu'il n'y a que Marceau ou Westermann qui puisse la faire '.  - Sans lieu : trois extraits du Moniteur universel relatifs au général Cordellier qui vient de tuer 1500 brigands. (ouvre la visionneuse)

          14 vues


        • SHD B 5/8-49 - 

          15 février :
          - La Roche-sur-Yon : le général Dutruy° donne au Comité de salut public des informations sur ses opérations à Rocheservière et sur la façon de combattre en Vendée ; il préconise de recourir à des généraux disposant de deux colonnes mobiles de 3000 hommes chacune.

          - Fontenay : les administrateurs du district envoient aux représentants Guezno et Topsent à Rochefort l'arrêté du 23 pluviôse an II sur la réquisition de 20 000 quintaux de froment (cf. SHD B 5/8-41).

          - Cholet (3 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il signale à Lefort, commandant du poste de Mortagne, quelques escarmouches dans les environs ; il lui réécrit pour lui signifier de rester sur la défensive ; il fournit au général Cordellier des informations relatives à diverses échauffourées et à l'évacuation sur Saumur de l'hôpital de Cholet (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Mortagne, puis Doué (2 bulletins analytiques de la correspondance passive du général Huché) : Lefort, commandant du poste de Mortagne, apprend au général Huché qu'il a commandé une incursion sur La Verrie et il lui signale des rebelles à La Gaubretière ; le général Duquesnoy demande au général Huché d'envoyer deux de ses bataillons à Angers (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). 1794

          11 vues  - 15 février : - La Roche-sur-Yon : le général Dutruy° donne au Comité de salut public des informations sur ses opérations à Rocheservière et sur la façon de combattre en Vendée ; il préconise de recourir à des généraux disposant de deux colonnes mobiles de 3000 hommes chacune.  - Fontenay : les administrateurs du district envoient aux représentants Guezno et Topsent à Rochefort l'arrêté du 23 pluviôse an II sur la réquisition de 20 000 quintaux de froment (cf. SHD B 5/8-41).   - Cholet (3 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il signale à Lefort, commandant du poste de Mortagne, quelques escarmouches dans les environs ; il lui réécrit pour lui signifier de rester sur la défensive ; il fournit au général Cordellier des informations relatives à diverses échauffourées et à l'évacuation sur Saumur de l'hôpital de Cholet (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Mortagne, puis Doué (2 bulletins analytiques de la correspondance passive du général Huché) : Lefort, commandant du poste de Mortagne, apprend au général Huché qu'il a commandé une incursion sur La Verrie et il lui signale des rebelles à La Gaubretière ; le général Duquesnoy demande au général Huché d'envoyer deux de ses bataillons à Angers (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/8-50 - 

          16 février :
          - Paris : arrêté du Comité de salut public du 18 pluviôse an II sur le désarmement de " tous les citoyens " des départements insurgés, sur la destruction des ennemis à poursuivre sans relâche et sur le remplacement à Nantes du représentant Carrier par le représentant Prieur de la Marne.

          - Nantes : le général Turreau° ordonne aux généraux et officiers supérieurs de l'armée de l'Ouest de désarmer la population de leur ressort.

          - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il confirme au général Duquesnoy qu'il envoie deux de ses bataillons à Doué ; il écrit au commandant de la place de Saumur craindre une attaque sur Cholet et demande de l'artillerie (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Sans lieu : extrait du Moniteur universel relatif aux rebelles vendéens qui seraient réduits à 7000 ou 8000. 1794

          8 vues  - 16 février : - Paris : arrêté du Comité de salut public du 18 pluviôse an II sur le désarmement de ' tous les citoyens ' des départements insurgés, sur la destruction des ennemis à poursuivre sans relâche et sur le remplacement à Nantes du représentant Carrier par le représentant Prieur de la Marne.  - Nantes : le général Turreau° ordonne aux généraux et officiers supérieurs de l'armée de l'Ouest de désarmer la population de leur ressort.  - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il confirme au général Duquesnoy qu'il envoie deux de ses bataillons à Doué ; il écrit au commandant de la place de Saumur craindre une attaque sur Cholet et demande de l'artillerie (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Sans lieu : extrait du Moniteur universel relatif aux rebelles vendéens qui seraient réduits à 7000 ou 8000. (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-51 - 

          18 février :
          - Sans lieu : le représentant Dubois-Crancé° soumet au Comité de salut public les mesures qu'il préconise suite à son enquête sur la mauvaise qualité du vinaigre fourni aux troupes.

          - Niort : les administrateurs du district réclament aux représentants Guezno et Topsent la réquisition des grains et bestiaux saisis chez les insurgés, leur district étant appauvri par les réquisitions et l'approvisionnement des troupes.

          - Rochefort : André, commissaire auditeur de la Marine, demande aux représentants Guezno et Topsent de sévir contre les galériens qui se rebellent et les trafiquants qui fabriquent de faux bons de sortie. 1794

          9 vues  - 18 février : - Sans lieu : le représentant Dubois-Crancé° soumet au Comité de salut public les mesures qu'il préconise suite à son enquête sur la mauvaise qualité du vinaigre fourni aux troupes.  - Niort : les administrateurs du district réclament aux représentants Guezno et Topsent la réquisition des grains et bestiaux saisis chez les insurgés, leur district étant appauvri par les réquisitions et l'approvisionnement des troupes.  - Rochefort : André, commissaire auditeur de la Marine, demande aux représentants Guezno et Topsent de sévir contre les galériens qui se rebellent et les trafiquants qui fabriquent de faux bons de sortie. (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/8-52 - 

          18 février :
          - Nantes : le général Turreau° écrit au ministre de la Guerre pour se justifier des accusations dont il est l'objet auprès du Comité de salut public.

          - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il prévient le général Boucret qu'il va faire une sortie vers Mortagne ; il sollicite auprès du général Turreau un renforcement de sa garnison (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Sans lieu : quatre extraits du Moniteur universel relatifs aux opérations en Vendée et à la marche des colonnes du général Turreau. 1794

          9 vues  - 18 février : - Nantes : le général Turreau° écrit au ministre de la Guerre pour se justifier des accusations dont il est l'objet auprès du Comité de salut public.  - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il prévient le général Boucret qu'il va faire une sortie vers Mortagne ; il sollicite auprès du général Turreau un renforcement de sa garnison (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Sans lieu : quatre extraits du Moniteur universel relatifs aux opérations en Vendée et à la marche des colonnes du général Turreau. (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/8-53 - 

          19 février :
          - Paris : note interne du ministère de la Guerre préconisant d'extraire des officiers généraux et des cavaliers de l'armée de l'Ouest pour les envoyer à l'armée des Côtes de Brest.

          Ordre du ministère de la Guerre pour envoyer aux armées 1000 exemplaires du rapport sur la guerre de Vendée des représentants Choudieu et Richard, rapport présenté à la Convention le 18 pluviôse précédent, soit le 6 février.

          - Niort : le général Duval fait savoir aux représentants Guezno et Topsent qu'avec l'appui des gardes nationaux des environs il a battu les rebelles à La Forêt-sur-Sèvre.

          - Fontenay : les administrateurs du district préviennent les représentants Guezno et Topsent que le poste de La Châtaigneraie a été abandonné, puis repris aux rebelles.

          - Angély-Boutonne : tableau de la force armée de la place le 1er ventôse an II ; 2591 hommes, dont 1647 sous les armes, appartenant à trois compagnies franches et aux 1er et 2e bataillons d'Angély-Boutonne (cf. SHD B 5/8-73, 86). 1794

          12 vues  - 19 février : - Paris : note interne du ministère de la Guerre préconisant d'extraire des officiers généraux et des cavaliers de l'armée de l'Ouest pour les envoyer à l'armée des Côtes de Brest.   Ordre du ministère de la Guerre pour envoyer aux armées 1000 exemplaires du rapport sur la guerre de Vendée des représentants Choudieu et Richard, rapport présenté à la Convention le 18 pluviôse précédent, soit le 6 février.   - Niort : le général Duval fait savoir aux représentants Guezno et Topsent qu'avec l'appui des gardes nationaux des environs il a battu les rebelles à La Forêt-sur-Sèvre.  - Fontenay : les administrateurs du district préviennent les représentants Guezno et Topsent que le poste de La Châtaigneraie a été abandonné, puis repris aux rebelles.  - Angély-Boutonne : tableau de la force armée de la place le 1er ventôse an II ; 2591 hommes, dont 1647 sous les armes, appartenant à trois compagnies franches et aux 1er et 2e bataillons d'Angély-Boutonne (cf. SHD B 5/8-73, 86). (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/8-54 - 

          19 février :
          - Nantes : les représentants Garrau°, Hentz° et Francastel° écrivent au Comité de salut public avoir vu la veille le général Turreau qui leur a fait bonne impression ; ils l'appuient dans sa politique de réduction des insurgés, dont " les femmes, les filles, les garçons au-dessus de 12 ans sont les plus cruels " ; selon eux, il reste encore 15 000 à 25 000 irréductibles à liquider.

          Arrêté des représentants Garrau°, Hentz° et Francastel° demandant au Comité de salut public que Cholet ne soit pas exempté des destructions.

          - Cholet (bulletin analytique de la correspondance active du général Huché) : il apprend au général Turreau que La Rochejaquelein a été tué le 30 pluviôse précédent [18 février 1794, date erronée], et qu'il va faire une sortie sur Mortagne (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - L'Herbergement (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché) : le général Turreau ordonne au général Huché d'envoyer son artillerie à Saumur (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : arrêté des représentants du peuple réquisitionnant 2115 gardes nationaux entre Fougères, Vitré, Laval et La Guerche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 50).

          9 vues  - 19 février :  - Nantes : les représentants Garrau°, Hentz° et Francastel° écrivent au Comité de salut public avoir vu la veille le général Turreau qui leur a fait bonne impression ; ils l'appuient dans sa politique de réduction des insurgés, dont ' les femmes, les filles, les garçons au-dessus de 12 ans sont les plus cruels ' ; selon eux, il reste encore 15 000 à 25 000 irréductibles à liquider.   Arrêté des représentants Garrau°, Hentz° et Francastel° demandant au Comité de salut public que Cholet ne soit pas exempté des destructions.   - Cholet (bulletin analytique de la correspondance active du général Huché) : il apprend au général Turreau que La Rochejaquelein a été tué le 30 pluviôse précédent [18 février 1794, date erronée], et qu'il va faire une sortie sur Mortagne (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).   - L'Herbergement (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché) : le général Turreau ordonne au général Huché d'envoyer son artillerie à Saumur (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).   - Sans lieu (bulletin analytique des ordres du général Kléber) : arrêté des représentants du peuple réquisitionnant 2115 gardes nationaux entre Fougères, Vitré, Laval et La Guerche (texte complet dans le registre SHD B5/89, p. 50). (ouvre la visionneuse)

          9 vues


        • SHD B 5/8-55 - 

          20 février :
          - Nantes : les représentants Hentz°, Garrau° et Francastel° avisent le Comité de salut public d'une grosse concentration de brigands près des Lucs-sur-Boulogne ; une expédition y est prévue pour les 5 ou 6 ventôse (23 ou 24 février).

          - Montaigu : le général Cordellier° informe le général Huché que Turreau va le rejoindre pour organiser la poursuite de Charette à Vieillevigne, Saint-André-Treize-Voies et Saint-Sulpice.

          - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs aux opérations près des côtes de Bretagne et dans le département de la Manche. 1794

          8 vues  - 20 février : - Nantes : les représentants Hentz°, Garrau° et Francastel° avisent le Comité de salut public d'une grosse concentration de brigands près des Lucs-sur-Boulogne ; une expédition y est prévue pour les 5 ou 6 ventôse (23 ou 24 février).  - Montaigu : le général Cordellier° informe le général Huché que Turreau va le rejoindre pour organiser la poursuite de Charette à Vieillevigne, Saint-André-Treize-Voies et Saint-Sulpice.   - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs aux opérations près des côtes de Bretagne et dans le département de la Manche. (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-56 - 

          21 février :
          - Doué : le général Carpentier° fournit au général Huché des informations sur des transferts de bataillons entre Cholet et Doué.

          - Mortagne : les officiers de la garnison de Mortagne font savoir au général Huché que leur position est critique ; ils demandent des renforts (une vingtaine de signatures).

          - Fontenay : le conseil général de la commune adresse à la Convention un témoignage en faveur du général Westermann.

          - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs aux déclarations du général Turreau et du représentant Carrier. 1794

          10 vues  - 21 février : - Doué : le général Carpentier° fournit au général Huché des informations sur des transferts de bataillons entre Cholet et Doué.  - Mortagne : les officiers de la garnison de Mortagne font savoir au général Huché que leur position est critique ; ils demandent des renforts (une vingtaine de signatures).  - Fontenay : le conseil général de la commune adresse à la Convention un témoignage en faveur du général Westermann.  - Sans lieu : deux extraits du Moniteur universel relatifs aux déclarations du général Turreau et du représentant Carrier. (ouvre la visionneuse)

          10 vues


        • SHD B 5/8-57 - 

          22 février :
          - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° informent le Comité de salut public sur la situation des districts de Fontenay et de Luçon ainsi que sur la fabrication à La Rochelle de biscuits pour les soldats.

          - Montaigu : le général Turreau° conseille au général Huché de s'entendre avec le commandant du poste de Doué pour assistance mutuelle.

          - Cholet (bulletin analytique de la correspondance active du général Huché) : il donne au général Turreau un état de la garnison de Mortagne, soit 831 hommes dans quatre unités (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Sans lieu : extrait du " Mercure " relatif aux revers des rebelles en Vendée. 1794

          8 vues  - 22 février : - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° informent le Comité de salut public sur la situation des districts de Fontenay et de Luçon ainsi que sur la fabrication à La Rochelle de biscuits pour les soldats.  - Montaigu : le général Turreau° conseille au général Huché de s'entendre avec le commandant du poste de Doué pour assistance mutuelle.  - Cholet (bulletin analytique de la correspondance active du général Huché) : il donne au général Turreau un état de la garnison de Mortagne, soit 831 hommes dans quatre unités (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Sans lieu : extrait du ' Mercure ' relatif aux revers des rebelles en Vendée. (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-58 - 

          22 février :
          - Angers : le Comité de surveillance d'Angers transmet au Comité de salut public des dénonciations recueillies contre les généraux Danican, Crouzat, Haxo et Rossignol ; témoignages de particuliers consignés et attestés à différentes dates contre le général Danican pour pillage d'une maison à Angers, contre le général Crouzat pour vol d'argenterie à Chemillé, et contre le général Haxo pour vol d'un trésor à Beaupréau (dénonciation contre Rossignol manquante). 1794

          15 vues  - 22 février : - Angers : le Comité de surveillance d'Angers transmet au Comité de salut public des dénonciations recueillies contre les généraux Danican, Crouzat, Haxo et Rossignol ; témoignages de particuliers consignés et attestés à différentes dates contre le général Danican pour pillage d'une maison à Angers, contre le général Crouzat pour vol d'argenterie à Chemillé, et contre le général Haxo pour vol d'un trésor à Beaupréau (dénonciation contre Rossignol manquante). (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/8-59 - 

          23 février :
          - Paris : le ministère de la Guerre demande au général Turreau d'envoyer le 1er bataillon de la Charente-Inférieure à l'armée du Nord, via l'armée des Côtes de Cherbourg. La même demande est adressée au commandant de la place de La Rochelle.

          - Saumur : le général Carpentier° fournit au général Huché des informations sur les renforts qu'il lui adresse.

          - Doué : l'adjudant général Guérin° prévient le général Huché qu'il ne peut pas lui envoyer les renforts demandés car ils sont nécessaires au général Carpentier.

          - Les Verchers (Maine-et-Loire) : le citoyen Lahaye°, réfugié, écrit à un représentant du peuple dont le nom n'est pas cité, que la campagne située entre Vihiers et Saumur est républicaine, et qu'il ne faut pas la traiter comme le pays insurgé. 1794

          16 vues  - 23 février : - Paris : le ministère de la Guerre demande au général Turreau d'envoyer le 1er bataillon de la Charente-Inférieure à l'armée du Nord, via l'armée des Côtes de Cherbourg. La même demande est adressée au commandant de la place de La Rochelle.  - Saumur : le général Carpentier° fournit au général Huché des informations sur les renforts qu'il lui adresse.  - Doué : l'adjudant général Guérin° prévient le général Huché qu'il ne peut pas lui envoyer les renforts demandés car ils sont nécessaires au général Carpentier.  - Les Verchers (Maine-et-Loire) : le citoyen Lahaye°, réfugié, écrit à un représentant du peuple dont le nom n'est pas cité, que la campagne située entre Vihiers et Saumur est républicaine, et qu'il ne faut pas la traiter comme le pays insurgé. (ouvre la visionneuse)

          16 vues


        • SHD B 5/8-60 - 

          23 février :
          - L'Herbergement : le général Turreau° ordonne au général Huché de se délester de ses canons en les envoyant à Saumur.

          - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il sollicite le général Carpentier pour savoir s'il peut seconder son opération contre La Gaubretière ; il adresse au commandant du poste de Mortagne des reproches sur un convoi tombé aux mains de l'ennemi (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Mortagne (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché) : le commandant de la place de Mortagne signale au général Huché des rebelles dans les environs (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Sans lieu : cinq extraits du Moniteur universel relatifs à Charette, La Rochejaquelein et à l'expédition d'outre-Loire. 1794

          12 vues  - 23 février : - L'Herbergement : le général Turreau° ordonne au général Huché de se délester de ses canons en les envoyant à Saumur.  - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il sollicite le général Carpentier pour savoir s'il peut seconder son opération contre La Gaubretière ; il adresse au commandant du poste de Mortagne des reproches sur un convoi tombé aux mains de l'ennemi (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Mortagne (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché) : le commandant de la place de Mortagne signale au général Huché des rebelles dans les environs (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Sans lieu : cinq extraits du Moniteur universel relatifs à Charette, La Rochejaquelein et à l'expédition d'outre-Loire. (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/8-61 - 

          24 février :
          - Saumur : l'officier Gardon° écrit à un destinataire inconnu que l'échec de l'armée de l'Ouest contre les rebelles est dû à l'indiscipline et au goût de rapine des soldats ; il préconise d'affamer le pays en le vidant méthodiquement de ses subsistances ; il évalue les brigands à 6000 et les troupes républicaines à 60 000 (7 pages).

          Plan de défense de la ville arrêté par le général Commaire° (grand format).

          - Cholet : le commissaire Simon° renseigne le général Huché sur la perte d'un convoi de subsistances.

          Procès-verbal du citoyen Rocque°, adjoint aux charrois, à propos de la prise d'un convoi de subsistances par les brigands le 5 ventôse (23 février) près de Saint-Laurent-sur-Sèvre.

          - Cholet (bulletin analytique de la correspondance active du général Huché) : il demande au commandant de Vihiers de lui envoyer les troupes disponibles (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). 1794

          15 vues  - 24 février : - Saumur : l'officier Gardon° écrit à un destinataire inconnu que l'échec de l'armée de l'Ouest contre les rebelles est dû à l'indiscipline et au goût de rapine des soldats ; il préconise d'affamer le pays en le vidant méthodiquement de ses subsistances ; il évalue les brigands à 6000 et les troupes républicaines à 60 000 (7 pages).   Plan de défense de la ville arrêté par le général Commaire° (grand format).   - Cholet : le commissaire Simon° renseigne le général Huché sur la perte d'un convoi de subsistances.   Procès-verbal du citoyen Rocque°, adjoint aux charrois, à propos de la prise d'un convoi de subsistances par les brigands le 5 ventôse (23 février) près de Saint-Laurent-sur-Sèvre.  - Cholet (bulletin analytique de la correspondance active du général Huché) : il demande au commandant de Vihiers de lui envoyer les troupes disponibles (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/8-62 - 

          25 février :
          - Paris : le ministère de la Guerre demande au général Turreau d'envoyer à Cognac le bataillon Le Vengeur pour qu'il se reconstitue.

          - Tours : Ladouce°, commandant de la place, annonce au Comité de salut public l'arrivée à Tours d'une quinzaine d'unités militaires.

          - Niort : le général Duval signale aux représentants Guezno et Topsent une recrudescence des attaques de brigands dans la région de Parthenay ainsi que la prise d'assaut de la ville de Bressuire et le massacre de ses défenseurs ; il demande des renforts à La Rochelle.
          Il apprend au général Bournet, à La Rochelle, la prise de Bressuire par les rebelles et le massacre de ses défenseurs ; il lui demande des renforts et au minimum un demi-bataillon.

          - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il prévient le général Turreau qu'il va renvoyer ses canons à Saumur, qu'il vient de recevoir des renforts et qu'il demande 600 fusils, 800 baïonnetttes et des souliers pour 1100 hommes ; il informe le général Carpentier de l'arrivée de renforts à Cholet et leur bon état d'esprit (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Vihiers (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché) : le commandant de place avertit le général Huché qu'il a exécuté ses ordres en faisant partir des renforts à Cholet (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). 1794

          14 vues  - 25 février : - Paris : le ministère de la Guerre demande au général Turreau d'envoyer à Cognac le bataillon Le Vengeur pour qu'il se reconstitue.   - Tours : Ladouce°, commandant de la place, annonce au Comité de salut public l'arrivée à Tours d'une quinzaine d'unités militaires.   - Niort : le général Duval signale aux représentants Guezno et Topsent une recrudescence des attaques de brigands dans la région de Parthenay ainsi que la prise d'assaut de la ville de Bressuire et le massacre de ses défenseurs ; il demande des renforts à La Rochelle.  Il apprend au général Bournet, à La Rochelle, la prise de Bressuire par les rebelles et le massacre de ses défenseurs ; il lui demande des renforts et au minimum un demi-bataillon.  - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il prévient le général Turreau qu'il va renvoyer ses canons à Saumur, qu'il vient de recevoir des renforts et qu'il demande 600 fusils, 800 baïonnetttes et des souliers pour 1100 hommes ; il informe le général Carpentier de l'arrivée de renforts à Cholet et leur bon état d'esprit (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Vihiers (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché) : le commandant de place avertit le général Huché qu'il a exécuté ses ordres en faisant partir des renforts à Cholet (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). (ouvre la visionneuse)

          14 vues


        • SHD B 5/8-63 - 

          26 février :
          - Paris : le ministère de la Guerre informe celui de la Marine sur un mouvement de troupes à Brest.

          - Orléans : l'adjudant général Vialla° apprend au Comité de salut public l'envoi de 450 hommes bien armés et équipés à Saumur.

          - Poitiers : le représentant Ingrand° annonce au Comité de salut public la prise de Bressuire par les brigands ; il dénonce une campagne orchestrée en faveur du général Westermann.

          - La Rochelle : le général Bournet prévient les représentants Guezno et Topsent de l'envoi de 300 hommes de renfort à Niort.

          - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° signalent au Comité de salut public la faiblesse des garnisons de La Rochelle et de Rochefort et exposent les mesures de police à prendre pour le bagne de Rochefort. 1794

          13 vues  - 26 février : - Paris : le ministère de la Guerre informe celui de la Marine sur un mouvement de troupes à Brest.   - Orléans : l'adjudant général Vialla° apprend au Comité de salut public l'envoi de 450 hommes bien armés et équipés à Saumur.  - Poitiers : le représentant Ingrand° annonce au Comité de salut public la prise de Bressuire par les brigands ; il dénonce une campagne orchestrée en faveur du général Westermann.  - La Rochelle : le général Bournet prévient les représentants Guezno et Topsent de l'envoi de 300 hommes de renfort à Niort.   - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° signalent au Comité de salut public la faiblesse des garnisons de La Rochelle et de Rochefort et exposent les mesures de police à prendre pour le bagne de Rochefort. (ouvre la visionneuse)

          13 vues


        • SHD B 5/8-64 - 

          26 février :
          - Nantes : les représentants Hentz° et Francastel° proposent au Comité de salut public de confisquer les onze douzièmes de la Vendée au profit de la République ; " La race des hommes qui habitent la Vendée est mauvaise. Elle est composée de fanatiques qui sont le Peuple, ou de fédéralistes qui sont les Messieurs " ; " Il faut de toute nécessité transporter dans le pays le plus fertile de la République une peuplade de Républicains qui saura bien détruire ce reste des brigands mieux qu'une armée ".

          - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il ordonne au chef d'état-major Lusignan de mettre sur pied les compagnies de grenadiers pour 3 heures précises ; il informe le commandant de Tiffauges de la préparation d'une expédition et il lui demande de se tenir sur ses gardes (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Sans lieu (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché): le général Turreau ordonne au général Huché d'envoyer deux bataillons de Cholet à Mortagne via Tiffauges (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). 1794

          6 vues  - 26 février : - Nantes : les représentants Hentz° et Francastel° proposent au Comité de salut public de confisquer les onze douzièmes de la Vendée au profit de la République ; ' La race des hommes qui habitent la Vendée est mauvaise. Elle est composée de fanatiques qui sont le Peuple, ou de fédéralistes qui sont les Messieurs ' ; ' Il faut de toute nécessité transporter dans le pays le plus fertile de la République une peuplade de Républicains qui saura bien détruire ce reste des brigands mieux qu'une armée '.  - Cholet (2 bulletins analytiques de la correspondance active du général Huché) : il ordonne au chef d'état-major Lusignan de mettre sur pied les compagnies de grenadiers pour 3 heures précises ; il informe le commandant de Tiffauges de la préparation d'une expédition et il lui demande de se tenir sur ses gardes (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Sans lieu (bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché): le général Turreau ordonne au général Huché d'envoyer deux bataillons de Cholet à Mortagne via Tiffauges (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché). (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/8-65 - 

          27 février :
          - La Rochelle : le général Bournet° signale au ministre de la Guerre qu'il a envoyé des troupes à Niort, mais que ses places se dégarnissent ; il faut lui envoyer des renforts (cachet).

          - Rochefort : le chef de brigade Esprit Baudry° interroge l'adjoint de la 6e Division sur les modalités d'incorporation des troupes de la Marine.

          - Nantes : le général Turreau° fait savoir au général Huché qu'il a poursuivi Charette près de Bouaine, mais que celui-ci s'est esquivé vers Pouzauges ; il faut redoubler d'attention.

          - Doué : le général Carpentier° avise le général Huché de la prise d'Argenton par les brigands, il ne peut que rester sur la défensive. 1794

          12 vues  - 27 février : - La Rochelle : le général Bournet° signale au ministre de la Guerre qu'il a envoyé des troupes à Niort, mais que ses places se dégarnissent ; il faut lui envoyer des renforts (cachet).  - Rochefort : le chef de brigade Esprit Baudry° interroge l'adjoint de la 6e Division sur les modalités d'incorporation des troupes de la Marine.  - Nantes : le général Turreau° fait savoir au général Huché qu'il a poursuivi Charette près de Bouaine, mais que celui-ci s'est esquivé vers Pouzauges ; il faut redoubler d'attention.   - Doué : le général Carpentier° avise le général Huché de la prise d'Argenton par les brigands, il ne peut que rester sur la défensive. (ouvre la visionneuse)

          12 vues


        • SHD B 5/8-66 - 

          28 février :
          - Poitiers : le représentant Ingrand° signale au Comité de salut public des remous à Poitiers en raison d'une campagne en faveur du général Westermann.

          Le général Westermann dénonce à la société populaire de Poitiers les intrigues des " amis de Charette ".

          - Nantes : le général Turreau° fait part au ministre de la Guerre de ses problèmes avec le général Duquesnoy.
          Il lui réécrit au sujet de l'échec d'une tentative d'encerclement de Charette près des Lucs et de Bouaine avec les colonnes des généraux Cordellier et Duquesnoy ; il affirme qu'on lui retire des troupes, ce qui affaiblit son plan ; " Environné d'ennemis, de traitres, d'envieux, d'intrigants, abandonné par les représentants du peuple alors près de l'armée de l'Ouest, j'osai concevoir un projet hardi, j'osai prendre sur moi des mesures révolutionnaires que l'intérêt public nécessitait ".

          - Doué : le général Carpentier° indique au général Huché que les brigands chargent des voitures à Bressuire et à Argenton et qu'ils les transportent dans la forêt de Vezins ; il écrit manquer de forces pour les combattre (cachet). 1794

          15 vues  - 28 février : - Poitiers : le représentant Ingrand° signale au Comité de salut public des remous à Poitiers en raison d'une campagne en faveur du général Westermann.  Le général Westermann dénonce à la société populaire de Poitiers les intrigues des ' amis de Charette '.   - Nantes : le général Turreau° fait part au ministre de la Guerre de ses problèmes avec le général Duquesnoy. Il lui réécrit au sujet de l'échec d'une tentative d'encerclement de Charette près des Lucs et de Bouaine avec les colonnes des généraux Cordellier et Duquesnoy ; il affirme qu'on lui retire des troupes, ce qui affaiblit son plan ; ' Environné d'ennemis, de traitres, d'envieux, d'intrigants, abandonné par les représentants du peuple alors près de l'armée de l'Ouest, j'osai concevoir un projet hardi, j'osai prendre sur moi des mesures révolutionnaires que l'intérêt public nécessitait '.  - Doué : le général Carpentier° indique au général Huché que les brigands chargent des voitures à Bressuire et à Argenton et qu'ils les transportent dans la forêt de Vezins ; il écrit manquer de forces pour les combattre (cachet). (ouvre la visionneuse)

          15 vues


        • SHD B 5/8-67 - 

          28 février :
          - Sans lieu : " Campagne du général Chalbos à la Vendée ", rapport envoyé au Comité de salut public le 10 ventôse an II ; le général Chalbos° réagit à une publication récente, " Campagne de la Vendée du général de brigade Westermann ", où il relève de nombreuses erreurs ; récit de sa participation à la guerre de Vendée du 22 mars à la fin d'octobre 1793 ; il se présente comme " un général sans-culotte qui a passé par tous les grades et qui a blanchi sous le poids des années et du travail, ayant cinquante un ans de service, dont huit campagnes de guerre " (13 pages). 1794

          8 vues  - 28 février : - Sans lieu : ' Campagne du général Chalbos à la Vendée ', rapport envoyé au Comité de salut public le 10 ventôse an II ; le général Chalbos° réagit à une publication récente, ' Campagne de la Vendée du général de brigade Westermann ', où il relève de nombreuses erreurs ; récit de sa participation à la guerre de Vendée du 22 mars à la fin d'octobre 1793 ; il se présente comme ' un général sans-culotte qui a passé par tous les grades et qui a blanchi sous le poids des années et du travail, ayant cinquante un ans de service, dont huit campagnes de guerre ' (13 pages). (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-68 - 

          Ventôse an II :
          - Sans lieu : " Avis d'un Royaliste émigré aux Royalistes de l'intérieur ", document ayant appartenu à un M. de La Robrie ; réflexions sur une reconquête de la France à partir du territoire vendéen et des insurgés ; " S'ils parviennent à acquérir une assez grande consistance pour être maîtres d'un grand territoire, il leur suffira de rétablir partout provisoirement les anciens corps municipaux en abolissant toutes les institutions civiles quelconques faites depuis l'époque du mois de mai 1789 " ; " Le Conseil supérieur des armées chrétiennes et royales déclare n'avoir d'autre objet que de contribuer, par tous les moyens dont il pourra disposer, à l'anéantissement de la puissance monstrueuse et tyrannique qui s'est élevée sur les débris fumants et ensanglantés des autels et du trône et au rétablissement de la religion et de la monarchie " (cahier de 28 pages et pièce isolée de 2 pages). 1794

          18 vues  - Ventôse an II : - Sans lieu : ' Avis d'un Royaliste émigré aux Royalistes de l'intérieur ', document ayant appartenu à un M. de La Robrie ; réflexions sur une reconquête de la France à partir du territoire vendéen et des insurgés ; ' S'ils parviennent à acquérir une assez grande consistance pour être maîtres d'un grand territoire, il leur suffira de rétablir partout provisoirement les anciens corps municipaux en abolissant toutes les institutions civiles quelconques faites depuis l'époque du mois de mai 1789 ' ; ' Le Conseil supérieur des armées chrétiennes et royales déclare n'avoir d'autre objet que de contribuer, par tous les moyens dont il pourra disposer, à l'anéantissement de la puissance monstrueuse et tyrannique qui s'est élevée sur les débris fumants et ensanglantés des autels et du trône et au rétablissement de la religion et de la monarchie ' (cahier de 28 pages et pièce isolée de 2 pages). (ouvre la visionneuse)

          18 vues


        • SHD B 5/8-69 - 

          Bulletin analytique résumant la situation de l'armée de l'Ouest en mars 1794 (tableau Clerget).

          1er mars :
          - Nantes : le général Turreau° félicite le général Huché pour ses actions et lui demande de tenir encore quelques jours à Cholet (cachet).

          - Doué : le général Carpentier° annonce au général Turreau que les rebelles ont évacué Bressuire et Argenton, qu'il assure la défense de Doué et qu'il peut secourir au besoin la place de Thouars.

          8 vues  - Bulletin analytique résumant la situation de l'armée de l'Ouest en mars 1794 (tableau Clerget).   1er mars :  - Nantes : le général Turreau° félicite le général Huché pour ses actions et lui demande de tenir encore quelques jours à Cholet (cachet).   - Doué : le général Carpentier° annonce au général Turreau que les rebelles ont évacué Bressuire et Argenton, qu'il assure la défense de Doué et qu'il peut secourir au besoin la place de Thouars. (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-70 - 

          2 mars :
          - Nantes : le général Turreau adresse au ministre de la Guerre le bilan de sa campagne ; " Quinze mille brigands détruits par les colonnes agissantes, La Rochejaquelein tué, La Cathelinière guillotiné, une grande partie des repaires des brigands incendiés, beaucoup de subsistances enlevées, tous les canons et munitions de guerre sur les derrières et à l'abri d'un coup de main (…) Voilà où nous en sommes " (5 pages).
          Extrait de la lettre précédente.

          - Cholet : le commissaire des guerres Retailliau° prévient le général Huché que l'arrêté sur l'expulsion des réfugiés va le priver d'ouvriers compétents.

          Bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché : les administrateurs du district demandent au général Huché de leur prêter 20 charrettes et 15 caissons pour transporter les effets des réfugiés de la Vendée avant l'évacuation de Cholet (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).

          - Sans lieu : trois extraits du Moniteur universel relatifs au général Huché à Cholet et à l'exécution de La Cathelinière. 1794

          13 vues  - 2 mars : - Nantes : le général Turreau adresse au ministre de la Guerre le bilan de sa campagne ; ' Quinze mille brigands détruits par les colonnes agissantes, La Rochejaquelein tué, La Cathelinière guillotiné, une grande partie des repaires des brigands incendiés, beaucoup de subsistances enlevées, tous les canons et munitions de guerre sur les derrières et à l'abri d'un coup de main (…) Voilà où nous en sommes ' (5 pages). Extrait de la lettre précédente.  - Cholet : le commissaire des guerres Retailliau° prévient le général Huché que l'arrêté sur l'expulsion des réfugiés va le priver d'ouvriers compétents.  Bulletin analytique de la correspondance passive du général Huché : les administrateurs du district demandent au général Huché de leur prêter 20 charrettes et 15 caissons pour transporter les effets des réfugiés de la Vendée avant l'évacuation de Cholet (texte complet dans un registre de correspondance du général Huché).  - Sans lieu : trois extraits du Moniteur universel relatifs au général Huché à Cholet et à l'exécution de La Cathelinière. (ouvre la visionneuse)

          13 vues


        • SHD B 5/8-71 - 

          3 mars :
          - Niort : le général Duval sollicite auprès des représentants du peuple des munitions ; il les informe des dernières actions militaires menées au sud de la Vendée et dans les Deux-Sèvres.

          - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° demandent au Comité de salut public des renforts ; ils lui fournissent des informations sur les vaisseaux en service et en construction ; ils signalent que les subsistances sont assurées, mais que les voitures manquent.

          - Luçon : le général Bard réclame au général Bournet la cavalerie qui est inutile à La Rochelle, mais qui faciliterait l'évacuation et l'incendie de Chantonnay.

          - Cholet : les administrateurs du district réitèrent auprès du général Huché leur demande visant à utiliser 20 charrettes et 15 caissons pour transporter à Saumur les effets des réfugiés de Cholet.
          Ils lui réécrivent pour demander d'exempter de la mesure d'éloignement " les bras utiles pour le service de l'armée ". 1794

          14 vues  - 3 mars : - Niort : le général Duval sollicite auprès des représentants du peuple des munitions ; il les informe des dernières actions militaires menées au sud de la Vendée et dans les Deux-Sèvres.  - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° demandent au Comité de salut public des renforts ; ils lui fournissent des informations sur les vaisseaux en service et en construction ; ils signalent que les subsistances sont assurées, mais que les voitures manquent.  - Luçon : le général Bard réclame au général Bournet la cavalerie qui est inutile à La Rochelle, mais qui faciliterait l'évacuation et l'incendie de Chantonnay.  - Cholet : les administrateurs du district réitèrent auprès du général Huché leur demande visant à utiliser 20 charrettes et 15 caissons pour transporter à Saumur les effets des réfugiés de Cholet. Ils lui réécrivent pour demander d'exempter de la mesure d'éloignement ' les bras utiles pour le service de l'armée '. (ouvre la visionneuse)

          14 vues


        • SHD B 5/8-72 - 

          4 mars :
          - Paris : le ministère de la Guerre transmet au général Turreau des informations sur deux unités arrivant à Tours.


          - La Rochelle : le général Bournet demande aux représentants Guezno et Topsent des renforts ; il joint une lettre de Leclerc, commandant de la place de Fontenay, qui estime sa ville menacée. 1794

          6 vues  - 4 mars : - Paris : le ministère de la Guerre transmet au général Turreau des informations sur deux unités arrivant à Tours.    - La Rochelle : le général Bournet demande aux représentants Guezno et Topsent des renforts ; il joint une lettre de Leclerc, commandant de la place de Fontenay, qui estime sa ville menacée. (ouvre la visionneuse)

          6 vues


        • SHD B 5/8-73 - 

          5 mars :
          - Paris : le ministère de la Guerre fournit aux représentants du peuple chargés de l'incorporation des troupes à cheval dans l'armée de l'Ouest des informations sur l'arrivée prochaine de quelques unités.

          - Rochefort : état des postes de la place, soit 19 occupés par 335 hommes ; un second état non daté mentionne 24 postes et 399 hommes.

          - Angély-Boutonne : tableau de la force armée de la place le 15 ventôse an II ; 3428 hommes, dont 2400 sous les armes, au sein de trois compagnies franches, de deux bataillons d'Angély et de la garde nationale non soldée (cf. SHD B 5/8-53, 86).

          - Nantes : les représentants Garrau° et Prieur° de la Marne informent le Comité de salut public sur un échec du général Cordellier près des Lucs, sur un succès du général Dutruy près de La Roche-sur-Yon et sur une enquête menée au sein de l'armée de l'Ouest ; celle-ci compte 234 cadres et 89 000 soldats, mais 18 000 d'entre eux seraient hospitalisés et de nombreux autres sont désoeuvrés et sans arme à Tours, Saumur, Angers, Poitiers et ailleurs ; ils ne veulent pas de renforts, mais 3000 fusils.

          - Sans lieu : extrait du Moniteur universel relatif à la flotte anglaise au large des côtes de Bretagne. 1794

          11 vues  - 5 mars : - Paris : le ministère de la Guerre fournit aux représentants du peuple chargés de l'incorporation des troupes à cheval dans l'armée de l'Ouest des informations sur l'arrivée prochaine de quelques unités.   - Rochefort : état des postes de la place, soit 19 occupés par 335 hommes ; un second état non daté mentionne 24 postes et 399 hommes.   - Angély-Boutonne : tableau de la force armée de la place le 15 ventôse an II ; 3428 hommes, dont 2400 sous les armes, au sein de trois compagnies franches, de deux bataillons d'Angély et de la garde nationale non soldée (cf. SHD B 5/8-53, 86).  - Nantes : les représentants Garrau° et Prieur° de la Marne informent le Comité de salut public sur un échec du général Cordellier près des Lucs, sur un succès du général Dutruy près de La Roche-sur-Yon et sur une enquête menée au sein de l'armée de l'Ouest ; celle-ci compte 234 cadres et 89 000 soldats, mais 18 000 d'entre eux seraient hospitalisés et de nombreux autres sont désoeuvrés et sans arme à Tours, Saumur, Angers, Poitiers et ailleurs ; ils ne veulent pas de renforts, mais 3000 fusils.  - Sans lieu : extrait du Moniteur universel relatif à la flotte anglaise au large des côtes de Bretagne. (ouvre la visionneuse)

          11 vues


        • SHD B 5/8-74 - 

          6 mars :
          - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° demandent au Comité de salut public des renforts et annoncent la prise d'un bateau neutre venant de Santander et chargé de cuir.

          - Nantes : les représentants Garrau° et Prieur° de la Marne font savoir au Comité de salut public qu'ils appuient de toutes leurs forces l'envoi dans les départements frontières des nouveaux réquisitionnés de la Bretagne.

          - Cholet : les représentants Hentz° et Francastel° écrivent au Comité de salut public que " Tout Cholet a évacué hier, il n'y a plus personne, on n'a rien brûlé. (…) N'écoutez pas les pleurards de La Rochelle, Fontenay-le-Peuple et pays adjacents, ce sont des aristocrates masqués de nos Vendéens à qui les mesures rigoureuses déplaisent ". 1794

          8 vues  - 6 mars : - Rochefort : les représentants Guezno° et Topsent° demandent au Comité de salut public des renforts et annoncent la prise d'un bateau neutre venant de Santander et chargé de cuir.  - Nantes : les représentants Garrau° et Prieur° de la Marne font savoir au Comité de salut public qu'ils appuient de toutes leurs forces l'envoi dans les départements frontières des nouveaux réquisitionnés de la Bretagne.  - Cholet : les représentants Hentz° et Francastel° écrivent au Comité de salut public que ' Tout Cholet a évacué hier, il n'y a plus personne, on n'a rien brûlé. (…) N'écoutez pas les pleurards de La Rochelle, Fontenay-le-Peuple et pays adjacents, ce sont des aristocrates masqués de nos Vendéens à qui les mesures rigoureuses déplaisent '. (ouvre la visionneuse)

          8 vues


        • SHD B 5/8-75 - 

          7 mars :
          - Paris : le ministère de la Guerre informe le général Turreau de l'arrivée prochaine à Nantes du dépôt du 10e bataillon de la Haute-Saône.

          - Fontenay : les administrateurs du district relatent au Comité de salut public des événements survenus du 12 au 16 ventôse (2 au 6 mars) et liés à l'évacuation de Chantonnay ; ils craignent des attaques contre leur ville et contre Luçon. 1794