Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Notaires de Fontenay-le-Comte : analyses d'un choix de pièces (1578-1701) Inventaire complet (pdf)

        • 3 E 37/309 - 

          27 avril-4 juin 1626.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          384 vues  - 27 avril-4 juin 1626. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          384 vues

          Présentation du contenu :

          - 27 avril (premier acte passé par Robert fils) : Jacques Morienne, sieur d'Atrye, conseiller du roi et receveur des tailles en l'élection de Fontenay-le-Comte, et Pierre Morienne, sieur de la Popelinière, frères, demeurant à Fontenay, reconnaissent que l'acquisition faite sous leur nom des offices de commissaires des tailles des paroisses de Vix, Notre-Dame de Coussay, Pissotte, Petosse, Mouzeuil, L'Hermenault, Chantonnay, Saint Martin des Noyers et La Grève, est des deniers de Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu en l'élection de Fontenay. (vues 1 et 2)
          - mercredi 29 avril : récolement de l'inventaire fait des meubles, lettres et titres demeurés du décès d'Estienne Thubin à Fontenay, sieur de la Davière, ce requérant : dame Suzanne Raineteau sa veuve ; Charles Thubin, sieur de Chandoré, son fils aîné ; dame Marie Thubin ; Aimé Berthon, conseiller et élu à Châtellerault, et Anne Thubin sa femme ; Elies Thubin, sieur de Haulte Roche ; Jean Mignonneau, sieur du Fief, et Janne Thubin sa femme, tous enfants et héritiers dudit feu. (vues 10 à 20)
          - 25 mai : accord et transaction entre Perrette Bonnet, demeurant à la Mesleraye paroisse de Saint Michel le Cloucq, fille des feus Laurens Bonnet et Sibille Nau, et Joachim Caquineau, tailleur d'habits, représenté par François Auduryer, notaire en court lay, laquelle Bonnet a formé opposition au contrat de mariage dudit Caquineau avec Louise Massé, en raison de la promesse et contrat de mariage passé entre elle et ledit Caquineau le 29 mai 1625 (Guerry et Guerry, notaires de la Baugisière). Ladite promesse du 29 mai 1625 demeurera nulle, moyennant 33 livres baillées par comptant.
          - 27 mai 1626, devant le sénéchal de la baronnie de Breuillacq : dation de tutelle et curatelle aux personnes et biens des enfants mineurs de feu Jean Bonnet et de Marie Fradet, en présence de Jacques Bonnet, avocat au siège royal de Fontenay, Pierre Bonnet, sieur de la Moronnière, Simeon Pichard, Gilles Fradet, sieur de la Forest Nesdeau, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, François Fradet, enquêteur et examinateur pour le roi à Fontenay, Jehan Meurquier et Jeanne Fradet sa femme séparée de biens, Pierre Corbier, tous parents paternels et maternels desdits mineurs. La veuve Fradet déclare qu'il n'y a pas besoin de tuteur et curateur pour ses enfants et que suivant la coutume du pays elle est tutrice naturelle. Elle déclare que Marie Bonnet sa fille aînée, est conjointe par mariage depuis le décès de son père avec Pierre Guyard, laquelle partant est hors de sa tutelle. Les autres parties la reconnaissent tutrice naturelle des enfants mineurs. Jacques Bonnet, fils aîné, est émancipé et maître de ses droits.
          - 28 mai : Pierre Delaunay, chevalier, seigneur baron d'Ongles, Hermart, Lefesne ( ?), la Coste Maisière, et Urbaine de la Haye sa femme, demeurant en leur château de Gerzay paroisse de Craon pays de Nurobalais, étant en leur maison noble de Boulyé, donnent à ferme pour 5 ans à Jacques Bonnet, élu en l'élection de Fontenay, et Elisabeth Morisset sa femme, leur maison noble, terre et seigneurie dudit Boulyé, moyennant 1.450 livres par an.
          - 31 mai : testament (catholique) de Jehan de Saint Micheau, sieur de la Guerinière, demeurant en l'hôtel et maison noble de la Groie de Pissotte. Il donne à Gabrielle de Saint Micheau, sa fille et de feue Elisabeth Viete, deux petites chaines ou bracelets d'or avec un portrait de Saint Michel et treize écus d'or soleil. Il donne 200 livres à Jehan, son fils naturel surnommé Guerry, marchand passementier qui demeure à Paris. Il veut que soit distribué à tous les pauvres qui se trouveront à son enterrement au service de la huitaine au jour de l'anniversaire, une aumône d'un petit pain chacun. (vues 49 et 50)
          - 4 juin : arrêt de compte entre Isaac de Gerson, notaire de la châtellenie de Velluire, demeurant à la maison noble de la Caillère paroisse de Saint-Martin du Gué de Velluire, fermier de ladite seigneurie de la Caillère, et Marie Ayraud, veuve de René Degerson, procureur au siège royal de Fontenay, y demeurant, de toutes les affaires qu'ils ont eu ensemble, dont ladite ferme de ladite seigneurie en laquelle ledit Isaac avait associé pour moitié ledit René son frère. (vues 57 et 58).


        • 3 E 37/309 - 

          6-18 juin 1626.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          384 vues  - 6-18 juin 1626. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          384 vues

          Présentation du contenu :

          - 6 juin : copie vidimée de divers acquits donnés par frère Jehan Lesueur, chevalier de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem, commandeur de Féolette, à Jehan Suire et Martin Blanchard, fermiers de ladite commanderie.
          - 10 juin : Marie Rapin, dame de la Tousche et de Terre-Neuve, y demeurant paroisse Notre-Dame de Fontenay-le-Comte, donne à ferme pour cinq ans à André Texier, laboureur à bras demeurant au village de la Redelière à Vouvant, la maison du Moulin Billaud et ses appartenances.
          - 11 juin : testament (catholique) de Jacques Guiton, maréchal, demeurant à Fontenay, en faveur de Michelle Butaud sa femme. (vues 70 et 71)
          - 13 juin : Jehan Simonneau, meunier, demeurant au moulin de Crochet paroisse Notre-Dame de Fontenay, donne à ferme à André Le Lièvre, meunier demeurant au moulin à vent de Chamirault sis paroisse Notre-Dame, ledit moulin que Simonneau a acquis de Suzanne Giraud, veuve de Jehan Robert, sieur de la Levraudière.
          - 13 juin : testament (catholique) de Pierre Fichet, marchand, demeurant au village de Brebaudet paroisse de Saint Cyr des Gâts, désirant gratifier ses petits-enfants, Pierre et Marie Letard, enfants de feu Ciret Letard et de Barbe Fichet sa fille, femme de Jacques Aubonneau, il leur laisse tous les domaines et acquêts par lui faits pendant sa communauté avec défunte Jehanne Dalain sa première femme, par préciput et avantages sur ses autres cohéritiers. (vues 74 et 75)
          - 16 et 17 juin : inventaire des meubles, lettres et titres demeurés du décès de Jehan de Saint-Micheau, sieur de la Guerinière, décédé en la maison et seigneurie de la Groye au bourg de Pissotte, ce requérant François Desbarres, sieur des Rochers, pour René Desbarres, son fils et de feue Anne de Saint Micheau ; Hilaire Guesdon, sieur de Fenestres, et Marie de Saint Micheau sa femme ; Gabrielle de Saint Micheau, lesdites de Saint Micheau filles et héritières dudit feu et d'Elisabeth Viete sa femme. Y est cité : un tableau où est représentée la figure du défunt, une boîte de cuir garnie de clous fermant à clef dans laquelle se trouvent onze chemises tant bonnes que chétives, quatre fraises, trois paires de caleçons, onze coiffes de nuit tant vieilles que neuves, six paires de chaussettes, deux bonnets de nuit de futaine et huit mouchoirs le tout a l'usage du défunt, deux marteaux de fer l'un à l'usage de libraire et l'autre commun... (vues 80 à 88)
          - 18 juin : Ester Raineteau, fille et héritière sous bénéfice d'inventaire de feu Jacob Raineteau, sieur de la Vau, son père, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour 5 ans, moyennant 350 livres par an, à Renée Delaunay, veuve de Joseph Levesque, demeurant à Fontenay, la maison et jeu de paume sis en cette ville, du consentement de Michel Genays, sieur du Pairé, Charles Thubin, sieur de Chandoré, Marie Raineteau, Susanne Raineteau, créanciers de l'hérédité dudit feu. (vues 89 et 90)
          - 18 juin : Charles Thubin, sieur de Chandoré, avocat au siège royal de Fontenay, y demeurant, comme fermier et adjudicataire par le bail fait à Poitiers à la requête de Jehan Guiot des biens de l'hérédité de feu Jacob Raineteau, sieur de la Vau, donne à ferme pour un an à Marie Jamouneau, veuve de François Renaudin, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, la maison noble de la Goguetière sise au bourg de Pissotte, la métairie du Vignault, les vigne, pré, rentes dues à ladite seigneurie, la neuvième partie au four à ban de Pissotte. (vues 91 et 92).


        • 3 E 37/309 - 

          20 juin-6 juillet 1626.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          384 vues  - 20 juin-6 juillet 1626. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          384 vues

          Présentation du contenu :

          - 20 juin : Jehan de la Court, marchand, demeurant au village de la Mesleraye à Saint Michel le Cloucq, fermier pour une moitié des dîmes et terrages de la Grange Labbé de Foussais dépendant de l'abbaye de Bourgueil en Vallée, donne en sous ferme pour trois ans, la moitié desdites dîmes seulement, à Jacques Soullard, sergent royal, par indivis avec François Billard, fermier de l'autre moitié. (vues 99 et 100)
          - 20 juin : Jehan Gaudineau, sieur de Gravechat, demeurant en la maison noble de Voureilles à Chasnais, et Françoise Voisin sa femme, vendent à Jehan Besly, conseiller et avocat du roi au siège royal de Fontenay-le-Comte, y demeurant, tous les droits leur appartenant des fiefs du grand et petit Crochet sis à Nalliers, revenant au total à la moitié d'une douzième partie, par indivis avec ledit sieur Besly, la veuve et enfants de feu Anthoine Dupré, la veuve de David Claveau et les sieurs de la Jeune Mothe, pour 1050 livres. (vues 104 à 107)
          - 30 juin : Nicolas Bertaud, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Jacques Joussé, marchand de draps, demeurant au village de la Mesleraye à Saint Michel le Cloucq, la moitié d'une borderie appelée la Salvert, sise audit village.
          - 2 juillet : vente des meubles de défunt Jehan de Saint Micheau, sieur de la Guerinière, par adjudication entre François Desbarres, sieur des Rochers, Hilaire Guesdon, sieur des Fenestres, époux de Marie de Saint Micheau, et Gabrielle de Saint Micheau. (vues 132 à 134)
          - 3 juillet : Catherine Rainard, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay, veuve de François Durand, sieur de Chalandry, donne à ferme pour sept ans à Jacques Revert, esperonnier, demeurant audit faubourg, pour 10 livres par an, la boutique du logis de Sainte Catherine.
          - 4 juillet : Claude Gallier, dame de la Tousche, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Jehan Faucher ou Foucher, marchand, demeurant aux Ouillères à Mervent, les terrages des fiefs des Groix et d'Arty situés à Oulmes, pour 380 livres et 32 raz avoine mesure de Fontenay par an.
          - 4 juillet : Marie Bernard, demeurant à La Rochelle, veuve de Jacques Sarrate, marchand et bourgeois de La Rochelle, vend à Pierre de Lavallade, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, pour 3250 livres, la moitié en la maison noble, seigneurie et métairie de Parays, sise à La Jaudonnière, à elle obtenue par le décès de Liazon Bernard sa soeur, par indivis avec ledit de Lavallade auquel l'autre moitié appartient. Il est question d'Arnaud, créancier du sieur de Londrières duquel il prétend que les lieux sont venus.
          - 4 juillet : Jean Maupetit, notaire des baronnies de Vouvant et Mervent, adjudicataire des seigneuries et métairies de Saint Thomas, Petite Perure, moulin à eau de Gazeau et autres lieux immeubles situés à Mervent, étant de la succession de défunt Guillaume Regnouf, docteur en médecine à Angers, transporte cette adjudication à Pierre Mestaier, maître armurier à Fontenay, que plège Nicolas Viete, sieur de la Groye.
          - 4 juillet : Pierre Mestaier, donne à ferme pour trois ans à François Coutin, laboureur à charrue, demeurant à la Petite Perure à Mervent, la métairie de la Petite Perure.
          - 4 juillet : Pierre Mestaier, donne à ferme pour trois ans à Nicolas et Pierre Savineaux, frères, demeurant au village de la Gajonnière à Mervent, la métairie de Saint Thomas, ainsi qu'en jouissent Pierre et Jacques Encrevé, père et fils, métayers exploitant ladite métairie.
          - 6 juillet : inventaire des meubles et titres demeurés du décès de Jehan Bonnet, sieur de la Caillère, maître apothicaire, demeurant à Fontenay, ce requérant Jacques Bonnet, apothicaire ; Pierre Guyard, maître apothicaire, époux de Marie Bonnet ; lesdits Bonnet enfants et héritiers dudit feu ; Barthelemy Renaud, procureur au siège royal de Fontenay, curateur pour la façon dudit inventaire des autres enfants mineurs dudit feu ; et en présence de Marie Fradet, veuve dudit feu. (vues 155 à 171).


        • 3 E 37/309 - 

          7 juillet-18 août 1626.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          384 vues  - 7 juillet-18 août 1626. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          384 vues

          Présentation du contenu :

          - 7 juillet : Jehan Diet, sieur de la Mothe, demeurant au bourg de Nalliers, et Catherine Chasteau sa femme, vendent à Jehan Besly, conseiller et avocat du roi au siège royal de Fontenay-le-Comte, y demeurant, tous leurs droit des terrages des fiefs des grands et petits Crochets sis à Nalliers. (vues 172 et 173)
          - 8 juillet : Claude Daubigné, chevalier, seigneur de la Rocheferrière, y demeurant pays d'Anjou, et Janne Tiraqueau sa femme, étant en l'hôtel noble de Belesbat paroisse Notre-Dame de Fontenay, donnent à ferme pour cinq ans à Hilaire Pager, marchand, demeurant à Fontenay, pour 700 livres par an, la maison noble de Belesbat, selon qu'en jouissait défunt Jehan Tiraqueau, écuyer, sieur de Belesbat.
          - 11 juillet : Françoise Duboulay, demeurant à Fontenay, veuve d'Hilaire Jamin, sieur de la Roussière, donne à ferme pour cinq ans à Izaac et Hillaire Bourdeau, frères, demeurant ensemble en communauté de biens au moulin à eau de Cherré à Saint Hilaire sur l'Autise, les deux moulins à eau et le moulin à vent de Chairé sis à Saint Hilaire sur l'Autise.
          - 15 juillet : Jacques de Coupant, marchand boutonnier et garnisseur de chapeaux, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour un an, Simeon Duval, fils de feu Pierre Duval et de Marie Avrard, demeurant à Fontenay.
          - 17 juillet : accord entre Nicolas Bertaud, sieur de la Chopinière, et Pierre Corbier, maître chirurgien, demeurant à Fontenay, cet acte cite Anthoine Gabard, prêtre, curé, chapelain de la chapelle Bretin desservie en l'église de Notre-Dame de Fontenay.
          - 22 juillet : donation mutuelle entre Jacques Morienne, sieur d'Atrye, et Gabrielle Pager sa femme. (vues 197 et 198)
          - 26 juillet : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) d'Henry Giraud, marchand boucher, fils des feus Hilaire Giraud et Anne Lebouleux, demeurant au bourg du Langon, avec Marie Millouain, fille de feu Pierre Millouain et de Marie Meigner, remariée avec François Chauveau, archer de la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay. (vues 201 et 202)
          - 26 juillet : Jehan Despire, écuyer, sieur de Valdain, demeurant au bourg de Loge Fougereuse, donne procuration pour poursuivre Gaspard Raoul, demeurant à Calais, en paiement de trois obligations (antérieures du 7 février 1599) au profit de feue Anne de Grené, mère dudit constituant.
          - 3 août : Pierre Ogeron, sieur du Vergier, demeurant à Poitiers, donne à ferme pour cinq ans à Mathurin Verdon, laboureur à charrue, à Judith Bouquet sa femme et à Nicolas Verdon son frère, la maison et métairie de la Boisatière à Saint Hilaire de Voust.
          - 5 août : Claude Houssaye, marchand à Tours, demande à Jehan Roze, marchand de Tours, le paiement d'une lettre de change de 612 livres tirée sur lui de Joseph Dorat Disnematin, marchand à Bordeaux. Il l'exige en pistoles à raison de sept livres six sols ainsi qu'elles se mettent à Tours, et non sept livres dix sols comme prétend faire ledit sieur Roze.
          - 14 août : Hilaire Pager, marchand, fermier de la seigneurie de Belesbat, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Pierre Regnaudeau et Jehan Guignard laboureurs à charrue, demeurant à la Mothe, à Puy-de-Serre, la métairie de la Jarotière dépendant de ladite seigneurie, sise à Foussais.
          - 18 août : Claude Rousseau, notaire royal à Fontenay, seigneur à cause de Claude Mesnard sa femme (héritière pour un sixième de François Mesnard, seigneur de la Guineray, et Catherine Cardin, ses père et mère) de la seigneurie de la Guigneraie, en rend hommage à Susanne Gallier, dame de la Guerinière et du fief des Deux Seigneurs autrement Grissay, veuve de Jean Garnier, sieur de la Guerinière, conseiller du roi au parlement de Bretagne, et héritière pour une moitié de feu André Gallier, écuyer, sieur de Guinefolle et dudit fief de Grissay son père, pour raison de ce qu'il tient au fief de ladite seigneurie de Grissay. (vues 218 à 223).


        • 3 E 37/309 - 

          28 août-17 octobre 1626.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          384 vues  - 28 août-17 octobre 1626. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          384 vues

          Présentation du contenu :

          - 28 août : accord et transaction entre Pierre Tisseau, marchand, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay-le-Comte, et André Tisseau, marchand, demeurant à Pouzauges, en raison de la curatelle de Louys et Magdeleine Tisseau leurs frère et soeur. Pierre Tisseau sera tenu de nourrir, loger et héberger ladite Magdeleine, et ledit André d'en faire autant avec ledit Louys. Ils ont partagé la succession de leurs défunts père et mère le 12 avril 1609 (Arnaud et Pommeray notaires de Pouzauges).
          - 22 septembre : François Tabarit, sieur de la Nouhe, demeurant au bourg de Saint Valérien, paie à Abraham Gentil, chevalier, seigneur d'Esnandes et des Tousches, comme procureur de son épouse Marguerite de Pontlevoy, veuve de François Bejarry, sieur de la Roche Louherie, et comme ayant la garde noble des enfants dudit feu Bejarry et de ladite de Pontlevoy, 1275 livres dont il était débiteur par obligation du 23 février 1619.
          - 28 septembre : Pierre Cavalié, apothicaire, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, prend pour trois ans en apprentissage Isaac Lecand, fils d'Isaac Lecand, chirurgien, demeurant au bourg de Luçon, moyennant 200 livres.
          - 3 octobre : Pierre Delalande, marchand de Bayonne, comme ayant charge de René Dehaudy, marchand de Bayonne, offre à Ambroise Lecompte, marchand de Laval, le paiement de 1800 livres que ledit Dehaudy est tenu de payer à Lecompte.
          - 10 octobre : Julien Laigneau, prêtre, bachelier en théologie de la faculté de Paris, curé de la cure de Saint-Pierre du Langon diocèse de Maillezais dont il est pourvu par la présentation faite de sa personne à l'Evêque de Maillezais par frère Michel Laigneau, religieux, grand vicaire de l'Abbé de Saint Michel en l'Herm, ladite cure vacante par le décès de Jacques Bibard, dernier possesseur, malgré l'opposition d'Estienne Filastre, prêtre. Ledit Laigneau s'est transporté à la maison presbytérale de la cure et l'a trouvée en ruines.
          - 12 octobre : Jehan Bagre, marchand courraieur, demeurant aux Ouillères, et François Mallet, tanneur, demeurant à la Jamonière à Mervent, vendent à Jacques Morienne, sieur d'Atrye, conseiller et receveur pour le roi des tailles en l'élection de Fontenay, y demeurant, la moitié par indivis avec ledit sieur d'Atrye à cause de Gabrielle Pager sa femme, de deux pièces de pré au village de la Jamonière, que Mathurin Tonnelet, beau-père desdits vendeurs a eu de Michel Perreau et Jacquette Guignard sa femme.
          - 14 octobre : Claude Houssaye, marchand de Tours, déclare à Claude Dejan, marchand de Fontenay, qu'il a eu avis que Jehan Roze (ou Roye), marchand de Tours, a consigné entre ses mains la somme de 612 livres, pour être délivrée audit Houssaye pour le contenu d'une lettre d'échange tirée par Dorat Disnematin, marchand de Bordeaux, à quoi ledit Dejan a répondu qu'il n'a été fait aucune consignation entre ses mains par ledit Roze de ladite somme.
          - 17 octobre : Jehan Garipauld, écuyer, sieur de la Fournerie, conseiller du roi et élu pour le roi en l'élection de Fontenay ; André Garipauld, écuyer, sieur de la Mainaudière, conseiller du roi et lieutenant en la vice-sénéchaussée de Fontenay, y demeurant ; Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller du roi et l'un de ses élus en ladite élection, demeurant à Fontenay, donnent à ferme à Christofle Mingret, laboureur à charrue, demeurant à la Ronde paroisse de Thiré, pour cinq ans, la métairie du Petit Ligné sise au village de Ligné à Saint Valérien, leur appartenant chacun pour un tiers qu'ils ont acquis par décret sur l'hérédité de feu René Chevraud, écuyer, sieur de la Coutancière. (vues 283 et 284).


        • 3 E 37/309 - 

          19 octobre-22 novembre 1626.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          384 vues  - 19 octobre-22 novembre 1626. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          384 vues

          Présentation du contenu :

          - 19 octobre : Thomas Seguinot, notaire de la châtellenie de Velluire, majeur et maître de ses droits comme il a déclaré et affirmé par serment, demeurant au bourg du Gué de Velluire, vend à Pierre Gauvain, tailleur d'habits, demeurant au bourg de Longèves, tous ses droits en la succession de Jehan Gauvain aïeule dudit Seguinot, par indivis avec Jehan, Fabien, René et Vincent Seguinot, ses frères, et autres leurs cohéritiers, pour 30 livres, dont 26 livres 7 sols à payer à Hilaire Pager, marchand demeurant à Fontenay-le-Comte pour des habits livrés par Pager auxdits Seguinot. (vues 285 et 286)
          - 4 novembre : partage des biens meubles délaissés par les décès de Nicolas Viete, sieur de la Mothe, et Anne Quinefault sa femme, entre leurs. enfants ou ayants droit : Marie Viete, demeurant à Fontenay, femme d'Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay (diverses sommes, rentes et terres, la borderie de Rousle Crotte au bourg de Pissotte) ; Barnabé Viete, sieur d'Aziré, conseiller du roi et assesseur à la prévôté de La Rochelle, y demeurant (la métairie d'Aziré, au village d'Aziré à Benet, qui lui avait été délaissée par son contrat de mariage ; la maison et jardin de Microule sise au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, deux corps de logis audit faubourg, deux places devant la halle de Fontenay et diverses terres) ; feue Elisabeth Viete, représentée par ses enfants : Marie de Saint Micheau, femme d'Hilaire Guesdon, sieur des Fenestres ; feue Anne de Saint Micheau, épouse de François Desbarres, sieur des Roches, demeurant en sa maison du Rouzeau paroisse de Cran en Aunis, dont René Desbarres, mineur ; Gabrielle de Saint Micheau (diverses sommes et rentes, la métairie de la Clopinière) ; feue Jehanne Viete, représentée par ses enfants : Jehanne Guillemin femme de Jehan du Jau, écuyer, sieur de Maupertuis, conseiller du roi et juge magistrat au siège présidial de La Rochelle ; Renée Guillemin, femme d'Estienne Pynyot, écuyer, sieur de la Girardière, y demeurant, à Bournezeau ; Samuel Guillemin, écuyer, sieur des Rouhaux, demeurant à La Rochelle, tant de son nom que comme curateur de Pierre Guillemin, écuyer, son frère mineur, demeurant à La Rochelle ; Anne Guillemin, femme d'Abemelec de Cumont, écuyer, sieur de Boisgrollier, conseiller du roi en sa cour de parlement à Paris ; feu André Guillemin, écuyer, sieur de Fief Coutret, époux de Marie Guiot, dont René Guillemin (diverses sommes et rentes, un corps de logis au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay) ; François Viete, prévôt en l'église Notre-Dame de Fontenay et chanoine en l'église cathédrale de Luçon (la maison noble et seigneurie de la Grange au bourg de Pissotte et diverses sommes et rentes). Ils paieront le douaire de Marie Boucher, veuve dudit feu sieur de la Mothe. (vues 297 à 306)
          - 11 novembre : Claude Gallier, dame de la Tousche et de Guinefolle, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour sept ans à Jacques Joguet, laboureur à bras, demeurant au Reclus faubourg de Fontenay, la borderie appelée le Vieux Guinefolle.
          - 22 novembre : partage entre François Desbarres, sieur des Roches et du Rouzeau (y demeurant paroisse de Cran en Aunis), procureur général et fiscal de Benon, pour René Desbarres, son fils et de défunte Anne de Saint Micheau ; Hilaire Guesdon, sieur des Fenestres, demeurant à Luçon, et Marie de Saint Micheau sa femme ; Gabrielle de Saint Micheau, majeure et maîtresse de ses droits, demeurant au bourg de Pissotte, lesdites de Saint Micheau filles des feus Jehan de Saint Micheau et Elizabeth Viete, cette dernière fille des feus Nicolas Viete, sieur de la Mothe, et Anne Quinefault, en partagent les successions. (vues 347 à 350).


        • 3 E 37/309 - 

          28 novembre-décembre 1626.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          384 vues  - 28 novembre-décembre 1626. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          384 vues

          Présentation du contenu :

          - 28 novembre : Catherine Rainard, demeurant au bourg de Mervent, veuve de François Durand, sieur de Chalandry, et tutrice de leurs enfants, donne à ferme pour cinq ans à Nicolas Baudry, laboureur à charrue au bourg de Mervent, une métairie appelée Chalandry sise au bourg de Mervent.
          - 5 décembre : Susane Rousseau, couturière, demeurant à Fontenay-le-Comte, prend en apprentissage pour deux ans Jacquette Genay, fille mineure de Georges Genay et de défunte Jehanne Mathelot, moyennant 54 livres payées par Jacques Mathelot, sergent royal, demeurant en la maison noble de la Tousche à Foussais, oncle de ladite Genays.
          - 11 décembre : transaction entre François Villerit, marchand blanconnier, demeurant au bourg de Coulonges les Reaux, et Jehan Bage, marchand tanneur demeurant à la Jamonnière paroisse de Mervent, curateur des enfants mineurs des feus Guillaume Bage et Marie Robert sa femme, sur la gestion et jouissance faite par ledit Bage des biens immeubles de feue Mandée Bage, femme dudit Villerit de laquelle il est donataire. Il y a eu sentence contre Michel Bage, précédent curateur, et contre ledit Jehan Bage, à présent curateur.
          - 12 décembre : transaction entre Isaac Danjou, demeurant à Fontenay, époux de Marie Guiot, fille de feu Jean Guiot et de Philippe Laiguiller, et ladite Laiguiller demeurant à Fontenay. Cette dernière est également mère de Catherine Guiot, mariée depuis peu avec Daniel Thibault, sieur de Beauvais, à laquelle elle a donné 1200 livres par leur contrat de mariage. Lesdits Danjou et sa femme n'auraient eu que 375 livres en dot. Ladite Laiguiller pour nourrir paix et amitié entre ses enfants et les rendre égaux, leur donnera 640 livres, outre les 375 qu'ils ont eues par leur contrat de mariage et les meubles qu'elle leur a donnés estimés à 185 livres, ladite somme de 640 livres payable trois mois après que la dernière des deux filles à marier de ladite Laiguiller et soeurs de Marie Guiot, auront été pourvues en mariage, sinon au cas que l'une ou l'autre vienne à décéder, ladite Laiguiller a promis et sera tenue de payer les 640 livres trois mois après le mariage de celle qui demeurera des deux.
          - 26 décembre : Louis Vassellot, écuyer, sieur de la Chenbaudière, comme procureur de Gerault d'Albin, seigneur de Naussac, et de Louise de Saint Georges sa femme, se transporte au domicile d'Hilaire Vernede, sieur de la Pierre Blanche, sis à Fontenay, et s'adresse à dame (blanc) Vernede femme de David Grignon, sieur du Courtiou, lequel fait sa demeure audit logis. Il lui déclare qu'il est en cette ville depuis la veille pour recevoir des héritiers du feu sieur de Saint Estienne 1450 livres dues à ladite dame sur les biens dudit feu à chaque Noel pour droit de douaire. Elle affirme qu'aucun héritier n'est venu pour faire ledit paiement.


        • 3 E 37/310 - 

          2-18 janvier 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 2-18 janvier 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 2 janvier : André Garipauld, écuyer, sieur de la Mainaudière, conseiller du roi et lieutenant de robe courte en la vice-sénéchaussée de Fontenay-le-Comte, Niort et Bas Poitou, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour sept ans à Mathurin Citeau, et Elizabet Brifaud sa femme, demeurant en la métairie noble de la Bouchardière sise au Langon, ladite métairie, pour 200 livres par an. (vues 1 et 2)
          - 6 janvier : Jacques et Simon François, frères, marchands, Jehanne Meigner, veuve de Jehan François et tutrice de leurs enfants, Jehan Degerson, marchand, demeurant tous à Fontenay, donnent à ferme pour cinq ans à Jehan Gaudineau, laboureur à charrue, et Hélène Goguet sa femme, demeurant en la métairie du Retail paroisse de Notre-Dame de Coussay, ladite métairie.
          - 7 janvier : Jacques Vaslin, prêtre, docteur en théologie, curé de l'église Notre-Dame de Fontenay, y demeurant, prieur commendataire du prieuré Notre-Dame de Vouvant, donne à ferme pour cinq ans, à Simon Girard, greffier de Saint Pierre du Chemin, demeurant en la maison noble de la Mainardière à Saint Pierre du Chemin, les dîmes tant mixtes que prediales dépendant du prieuré de Saint Pierre du Chemin et Menomblet, pour 340 livres par an.
          - 12 janvier : Raymond Daubin, clerc tonsuré du diocèse de Bordeaux, curé de la cure de Saint Jean l'Evangéliste de Velluire au diocèse de Maillezais, demeurant à Maillezais, donne procuration pour résigner ladite cure en faveur de Jehan Barraud, prêtre du diocèse. Il se réserve sa vie durant, 50 livres de pension annuelle sur le revenu temporel de ladite cure.
          - 12 janvier : Jehan Barraud, prêtre du diocèse de Maillezais, demeurant à Fontenay, donne procuration pour consentir à Raymond Daubin, clerc du diocèse de Bordeaux, curé de la cure de Saint Jean l'Evangéliste de Velluire au diocèse de Maillezais, 50 livres de pension et réserve annuelle, à prendre sur les fruits et revenus de ladite cure.
          - 15 janvier : testament de Jacques de Compan, marchand, demeurant à Fontenay, en faveur de Marie Courtillaud sa femme, qu'il charge "de nourrir eslever et entretenir convenablement le postume dont elle est enceinte au cas quil plaise a dieu le faire vivre".
          - 16 janvier : Toussaint Thibaudeau, archer de la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, se transporte par devers Nicolas Pichard, receveur du taillon et payeur de ladite compagnie, et lui déclare vouloir jouir des privilèges qui lui ont été accordés par les arrêts des 23 décembre 1625 et 25 mai dernier et la déclaration du roi du 26 mars, moyennant paiement d'une taxe, ce que Nicolas Pichard refuse.
          - 16 janvier : Jacques Vaslin, docteur en théologie de la société de Sorbonne, doyen et curé de Fontenay, prieur commendataire du prieuré Notre-Dame de Vouvant diocèse de Maillezais, donne à ferme pour cinq ans à Jehan Chiché, procureur au siège de Vouvant, y demeurant, le revenu temporel dudit prieuré, pour 400 livres par an.
          - 17 janvier : Moïse Pynyot, écuyer, sieur de Puichenin, y demeurant paroisse de Fenioux ; Samuel de Ferrieres, conseiller du roi et juge magistrat au siège présidial de La Rochelle, y demeurant ; Jacques de Lavocat, écuyer, sieur de Beauchamps, demeurant à la Guionnière paroisse de Beaulieu ; Michel Genays, sieur du Pairé, demeurant à Fontenay ; héritiers pour un quart des feus Isaac Genais et Marie Alleaume sa femme ; tant pour eux que pour Samuel Guillemin, écuyer, sieur des Rouhaux, héritiers desdits feu pour un cinquième, font compte avec Jehan et Mathurin Landriau, frères, laboureurs à charrue demeurant en la métairie de Pairé à Saint Etienne de Brillouet, héritiers de feu Estienne Landriau leur père, pour la jouissance de ladite métairie, de 1620 à 1626.
          - 18 janvier : Jehan Nau, maître cordonnier, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage Pierre Batardeau, fils des feus Simeon Batardeau et Jehanne Malleteste, pour deux ans, moyennant 60 livres, payées par François Viete, sieur de la Grange, chanoine en l'église cathédrale de Luçon et prévôt de Fontenay, demeurant à Luçon. (vues 9 et 10)
          - 18 janvier : Jehan Hilayreau, sieur de la Traversière, receveur du chapitre de Luçon, y demeurant, donne reçu à Claude et Suzanne Gallier, dames de la Tousche et de la Guerinière, de la rente échue de Noel 1626, qu'elles doivent audit chapitre en raison de la maison noble et seigneurie de Linaudière sise à Bourneau. (vue 31).


        • 3 E 37/310 - 

          22 janvier-5 février 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 22 janvier-5 février 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 22 janvier : Michelle Butaud, veuve de Jacques Guiton, maréchal, et tutrice de leurs enfants, donne à ferme à Pierre Mestaier, armurier, pour six ans, pour 18 livres par an, la boutique de sa maison à Fontenay, sise au carrefour de la Vau, dans laquelle se trouvent une grande forge de maréchal et des outils appartenant à feu Guiton, à savoir : deux grands soufflets simples pour la forge, deux gros marteaux pour frapper devant, un marteau à main, deux paires de tenailles à la forge, l'une croche et l'autre droite, deux bigornes, l'une grande et l'autre petite, tous les autres instruments tant a usage d'armurier et serrurier. (vues 33 et 34)
          - 23 janvier : Marie Ayraud, demeurant à Fontenay, veuve de René Degerson, procureur au siège royal de Fontenay-le-Comte, donne à ferme pour cinq ans à Jacques Suire, laboureur à charrue, demeurant à la métairie de la Gastinière à Foussais, ladite métairie. (vues 37 et 38)
          - 24 janvier : testament de Susanne Baudin, veuve de Jacques Desmoulins, receveur des tailles en l'élection de Fontenay. Philippe Agroué, sieur de la Tourtelière, sera curateur de ses enfants, et Jehan Gaudin, sieur de la Sauzaye, conseiller du roi et son lieutenant général au siège royal de Fontenay, sera leur curateur aux causes. Elle donne 100 livres à Magdeleine Baudin sa nièce. Elle donne à l'église de la religion de laquelle elle fait profession, 100 livres tournois et à la bourse des pauvres de ladite religion pareille somme... Elle donne à son fils un diamant, et à sa fille un bahut façon de Paris, quatre douzaines de serviettes, une douzaine de linceuls lins et toutes ses chaînes d'or. (vues 39 à 43)
          - 29 janvier : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Julien Petit, serviteur domestique de René Raguideau, messager ordinaire de Nantes à Bordeaux, demeurant à Nantes, avec Lucase Thudeau, demeurant à Fontenay, fille des feu Jehan Thudeau et Marie Texier. (vues 49 et 50)
          - 30 janvier : André Robert, écuyer, sieur du Puibernier, y demeurant à Longèves, comme ayant charge du chapelain des chapellenies de Saint Jacques et Notre Dame desservies en l'église de Saint Rémi de Pouillé, donne à ferme pour cinq ans à Mathurin Grignon, laboureur à charrue, demeurant à Pouillé, les domaines et héritages dépendant desdites chapellenies sises à Pouillé, moyennant 72 boisseaux de blé, froment et baillarge, plus 8 boisseaux de blé au curé de Pouillé pour le service divin qu'il fait pour ledit chapelain.
          - 31 janvier : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Jehan Gouin, fils de Jehan Gouin, laboureur, et de feue Jehanne Peslereau, demeurant au bourg d'Auzay, avec Marguerite Blay, fille majeure et de ses droits, demeurant à Fontenay, fille des feus Nicolas Blay et Françoise Robert.
          - 5 février : Israellite Prevost, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, veuve de Paul Robineau, écuyer, sieur de la Cantinière, arrente à François Mauclerc, chevalier, sieur de la Bretaudière, y demeurant à Saint Philbert du Pont Charrault, la métairie vulgairement appelée la Rouchière et une pièce de bois taillis appelée le Bois Raier situé près de la métairie, moyennant 60 livres de rente payables à ladite Prevost en sa maison noble de la Foustairie à La Jaudonnière. (vues 58 et 59)
          - 5 février : transaction entre Jacques Morienne, sieur d'Atrye, conseiller et receveur pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, et Gabrielle Pager sa femme, et Romain Pager, sieur du Pin, demeurant à Fontenay, sur la succession de feu Jacques Pager, sieur de la Citardière, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, père commun des parties. L'acte cite feue Marie Dejan, mère de ladite Gabrielle ; la dépense et entretien de Pierre Anne et Marie Pagers enfants naturels dudit feu Pager. Sont présents : Macé Morienne, sieur du Pourtault, père dudit sieur d'Atrye, Paul Pager, sieur de la Bobine, oncle des parties. (vues 60 et 61).


        • 3 E 37/310 - 

          25 février-10 avril 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 25 février-10 avril 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 25 février : Susanne Gallier, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Jean Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi en son parlement de Bretagne, donne à ferme pour 5 ans, à Pierre Baud, marchand, demeurant au bourg de Cintray, moyennant 2130 livres par an, la maison noble, terre et seigneurie de Surin, sise à Cintray.
          - 27 février : André et François Sauceau, frères, héritiers à cause de leurs femmes de Jean Moreau, demeurant au village des Deffends à Saint Cyr des Gâts, cèdent pour 100 livres à Daniel Moreau, demeurant au bourg de Saint Radegonde la Vineuse, l'action de garniment par eux intentée contre les procureurs, fabriqueurs, manants et habitants de Saint Cyr des Gâts, de la poursuite faite contre lesdits Sauceau au siège présidial de Poitiers par Mathurin Drouet, prêtre, curé prieur de Saint Cyr des Gâts.
          - 10 mars : François Viete, sieur de la Grange, chanoine en l'église cathédrale de Luçon, y demeurant, prévôt de la prévôté de Fontenay, arrente à Jacques Boucher, maître maçon demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, pour 27 livres de rente foncière et perpétuelle, une pièce de terre sise devant le couvent des Cordeliers de Fontenay et tenant au chemin qui conduit du faubourg de la Porte Saint Michel à Puybernier.
          - 10 mars : Catherine Diacre, couturière, demeurant à Fontenay, veuve de Nicolas Rousseau, prend en apprentissage Marie Juing, fille mineure, demeurant à Fontenay, fille des feus Pierre Juing et Judith Gendret, pour un an, pour 54 livres qui seront payées par Germain Bouteiller, notaire en court lay, demeurant au bourg de Coulonges, curateur de ladite Marie Juing.
          - 28 mars : Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, donne à ferme pour trois ans à Mery Gaultron, laboureur à bras, demeurant à Sérigné, une borderie appelée Ruslecrotte à Pissotte, exploitée par Charles Micheau, prêtre.
          - ler avril : Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, au nom de Barnabé Viete, sieur d'Aziré, conseiller du roi et assesseur à la prévôté de La Rochelle, arrente à Gedeon Guyot, maître armurier demeurant à Fontenay, pour 30 livres de rente, une maison avec un colombier et un jardin renfermé de murailles situé faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, ladite maison vulgairement appelée Microuye, étant au fief de la prévôté de Fontenay.
          - 2 avril : donation mutuelle entre Joachin Gandouard, sieur de la Boucherie, et Catherine Guinemand sa femme, demeurant à Fontenay. (vues 137 et 138)
          - 3 avril : Jehan Masson, sieur de Lisle, demeurant au bourg de Coulonges les Reaux, vend à Philippe Agroué, sieur de la Tourtelière, conseiller et assesseur pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, deux maisons au bourg de L'Orbrie (dont l'une acquise par feu Lucas Masson, père du vendeur) ; plusieurs pièces de vignes, et l'une d'elles selon qu'elle est confrontée par le contrat de partage fait entre défunts Mathurin Agroué père dudit sieur de la Tourtelière et Benoiste Agroué mère dudit Masson ; la moitié partant par indivis avec ladite Dlle de la Gorse du moulin vulgairement appelé le moulin de Gaschet qui est en masurault sis à Pissotte, le tout pour 1200 livres.
          - 10 avril : accord et arrêt de compte entre François Raison, marchand mercier, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, et Brethomme Giraud, laboureur à charrue, faisant pour Jehanne Largeteau sa femme, et comme curateur pour la reddition du compte de Paul et Jean Largeteau ses neveux, demeurant au village de Tesson à Fraigneau ; Jehan Goguet, laboureur à charrue, curateur pour la reddition du compte de Thomas Ouscheron, demeurant au village de Darlay à Xanton ; lesdits Jehanne, Paul et Jehan Largeteau, et Ouscheron, héritiers de feue Vincende Ouscheron, fille mineure de feu Simon Ouscheron et Catherine Largeteau. Le compte est joint. (vues 142 à 158).


        • 3 E 37/310 - 

          14-30 avril 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 14-30 avril 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 14 avril : Janne Brisson, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Pierre de Couignac, sieur de la Suttière, avocat au siège royal de Fontenay, transporte par quatre actes à Philippe Agroué, sieur de la Tourtellière, conseiller du roi et son assesseur en l'élection de Fontenay, y demeurant, son gendre, diverses sommes dues audit feu de Couignac (800 livres par Jehan Albert, maître apothicaire à Fontenay ; 1200 livres par Charles de Liniers, écuyer, sieur de Saint Pompain, et Jehan Cadet, marchand ; 2556 livres 1 sol 1 denier, restant de la somme de 3000 livres, par André Audayer, sieur de la Maisonneufve, de la Mosonnière, Droillardière et de la Benastonnière, et Suzanne de Chauvinière son épouse, et par feu André Duboys, sieur des Bouynières, avocat à Fontenay, plège et principal débiteur de ladite somme ; 153 livres 4 sols, restant de 900 livres, par défunt Jehan Deboutté et Marie Lambert), pour demeurer quitte de ce qu'elle doit audit Agroué de reste du dot en avancement d'hoirie sur sa future succession, qu'elle avait promis en faveur du mariage de Marie de Couignac sa fille aînée, femme dudit Agroué. Présents : Michel Brisson, sieur de Lairaudière, oncle de ladite Brisson, et Pierre de Couignac, sieur de la Suttière, fils de ladite Brisson.
          - 22 avril : Jehan Turpault, maître apothicaire, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour trois ans, pour 180 livres, Thomas Gaigneur, fils de Thomas Gaigneur marchand et bourgeois de La Rochelle, et de Marie Marchand.
          - 24 avril : paiement par Jehan Bodin à Gabriel de Chasteaubriant de la somme portée en l'obligation du 8 octobre 1626 analysée ci-après (suite au reçu, le 8 octobre 1626 (Mothays et Senoy, notaires de la châtellenie des Roches Baritaud) : Jehan Bodin, écuyer, sieur de la Cornetière, demeurant au lieu noble de la Gibonnière à Saint Cyr des Gâts, reconnaît devoir à Gabriel de Chasteaubriant, chevalier, seigneur des Roches Baritaud, le Plessis Bergeret et autres places, et à Charlotte de Sallo son épouse, 240 livres en considération de la remise du prix de la valeur de la rente de la Jabrière par lesdits seigneur et dame, vendue au sieur de la Domangère auparavant l'échange fait entre les parties de leurs maisons de la Cornetière et de la Loge. (vues 191 et 192)
          - 24 avril : Gabriel de Chasteaubriant, chevalier des Ordres du roi, conseiller en ses conseils d'Etat et privé, seigneur des Roches Baritaud, le Plessis Bergeret et autres places, demeurant audit lieu des Roches à Saint Germain de Prinçay, délivre à Jehan Bodin, écuyer, sieur de la Cornetière, demeurant à la Gibonnière à Saint Cyr des Gâts, en exécution du contrat d'échange fait entre eux le 10 janvier 1625 (Guinfolleau et Robert, notaire royaux à Fontenay), les pièces suivantes : - dénombrement du 16 mai 1600, rendu par Marie Mainard, dame de la Cornetière, à Gilbert Darrot, écuyer, sieur de Lhuiliere, au pied duquel est une copie non signée de certain contrat daté du jeudi en la fête Saint Hilaire d'hiver 1294 portant que les seigneurs de la Cornetière ne doivent au sieur de la Marsele que cinq sols de service annuel ; - jugement rendu le 23 décembre 1602 rendu par les officiers de la Seigneurie de la Marselle, par lequel Jehan Mainard, écuyer, sieur de la Granjouère, curateur de Charlotte Sallo, épouse dudit sieur des Roches, est reçu à l'hommage plein de ladite seigneurie de la Cornetière ; - cinq déclarations roturières rendues à la seigneurie de la Cornetière les 8 septembre 1529, 17 juin 1598, 9 avril 1599, 8 juin 1603 et 21 mai 1608 ; - copie vidimée de l'aveu et dénombrement de la seigneurie de la Bouchardière rendu par ladite Marie Mainard le 31 janvier 1598, au pied duquel est une copie du contrat portant cession à Jehan Cornet, valet, seigneur de la Cornetière, de la fondation prééminance justice et juridiction appartenant au Seigneur de Talmont en l'église et ville d'Avrillé, datée du mardi d'après la fête de Pâques 1328, et ensuite la copie de la réception dudit fief du 9 novembre 1599. (vues 193 et 194)
          - 24 avril : Ester Raineteau, demeurant à Fontenay, fille et héritière bénéficiaire de feu Jacob Raineteau son père, donne à ferme pour trois ans à Mathurin Chastré et consorts, laboureurs à charrue, demeurant en communauté de biens au village de la Beraudière à Terves, les biens dudit feu Raineteau à Charles Thubin, sieur de Chandoré, la maison noble et métairie de la Beraudière, plus la moitié des ventes, honneurs et rachats qui pourraient échoir pendant ledit temps à ladite seigneurie de la Beraudière.
          - 25 avril : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, donne à ferme pour cinq ans à Pierre Brunet, laboureur à charrue demeurant au village de Tesson à Fraigneau, pour 551 livres par an, la métairie du Treuil de Fontaines.
          - 26 avril : inventaire des meubles, lettres et titres demeurés du décès de Mathurin Bertaud, conseiller de la maison commune de Fontenay et procureur au siège royal de Fontenay, et de Perrette Bran sa veuve, présents : Nicolas Bertaud, sieur de la Chopinière, Gabrielle Desnohiers sa femme, Estienne Bertaud, enfants desdits feus Bertaud et Bran. (vues 197 à 208)
          - 26 avril : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, vend à Daniel Eveillé, demeurant à Fontenay, pour 2.750 livres, les offices de commissaire ancien des tailles des paroisses d'Ardin, Cezais et Saint Sulpice.
          - 27 avril : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre Morienne, sieur de la Popelinière, fils de Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, et de (feue) Yvonne Sicateau, demeurant en la maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, avec Marguerite Berthon, fille de Jehan Berthon, écuyer, sieur de Logerie, conseiller du roi, vice-sénéchal de Fontenay, Niort et bas pays de Poitou, et de Marie Potier, demeurant à Fontenay. Elle aura 30.000 livres pour sa dot le 12 septembre 1629, auquel temps ledit Pierre Morienne sera majeur de 25 ans accomplis ; Macé Morienne donne 20.000 livres aux conjoints plus, pour les droits connus dudit Pierre en la succession de sa mère et en celle échoir dudit sieur du Pourtault, ses trois métairies au village de Sauveré le Sec, la seigneurie et métairie du Treuil, la seigneurie et métairie de la Rivière Mourain, sises lesdites maisons, métairies et seigneuries à Nieul sur l'Autise, Fontaines et La Caillère. (vues 212 à 218).


        • 3 E 37/310 - 

          30 avril-mai 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 30 avril-mai 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 30 avril : transaction entre René Gaborin, sieur de Thouarsais, fils aîné et principal héritier de feu René Gaborin, sieur de Thouarsais, et de Gabrielle Tiraqueau, demeurant à Thouarsais, et Jacques Cailleau, sieur de la Martinière, demeurant à la Chervinière paroisse de Saint Sulpice, qui renonce à l'offre de retrait lignager par lui poursuivie pour les maisons, métairies et borderies de la Martinière et de la Chervinière, cédées par contrat fait le 6 mai 1604 entre Jacques Cailleau, écuyer, et Jehanne Guyton sa femme, père et mère dudit sieur de la Martinière, et François Cailleau, sieur de la Viallière, d'une part, et René de la Tousche, écuyer, sieur du Rouzeau ; et à toute prétention sur les domaines que ledit sieur de Thouarsais a comme cessionnaire des enfants de feu Guy Cailleau et Suzanne Pigeon sa femme, sieur et dame de Logerie. Fait de l'avis de Jacques Cailleau, écuyer, sieur du Fougeray, père dudit Jacques. (vues 219 à 225)
          - 30 avril : Gaborin reconnait avoir reçu de Jacques Cailleau, écuyer, sieur de la Martinière, 6610 livres 10 sols. Il lui remboursera 3650 livres le 15 août prochain, et paiera diverses sommes à l'acquit dudit Cailleau. (vues 226 et 227)
          - 2 mai 1629 : testament (catholique) d'André Landriau, marchand boucher, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay-le-Comte, en faveur de Jehanne Grezay sa femme. Il cite feu son père Hillaire Landreau. Il donne durant cinq ans, à Pâques, 60 sols aux religieux des Cordeliers et Capucins, à charge pour chacun des couvents de prier dieu pour son âme et celle de ses parents le premier janvier. (vues 230 et 231)
          - 3 mai : Catherine Grignon, veuve d'Arthus Brisson en premières noces, tutrice de leurs enfants, donne à ferme pour cinq ans à Jehan Didot, laboureur à charrue demeurant à La Chapelle Thémer, la métairie vulgairement appelée la Brissonerie au village de Brillouet paroisse de Saint Etienne.
          - 4 mai : François Chauveau, Jehan Guestron, François Chaignevert, Pierre Bellyard, Jacob Renaud, Pierre Pierres, François Moyneteau, Pierre Texier, René Penard, Jehan Richard, Jacques Mercier, Jacques Jubin, Jehan Desmier, archers de la compagnie du vice sénéchal de Fontenay, Niort et Bas Pays de Poitou, se transportent par devers Adam Mayre, tant pour lui que pour Nicolas Pichard, et lui déclarent que suivant et au désir et intention du roi, ils sont prêts à délivrer les quittances de leurs gages entre ses mains, jusqu'à la concurrence de la somme à laquelle ils ont été taxés en Conseil de Sa Majesté pour jouir de la survivance de leurs charges. Ledit Mayre leur dit qu'il continuera à payer les gages.
          - 4 mai : Jehan Besly, conseiller du roi et son avocat à Fontenay, comme père et loyal administrateur de ses enfants et de feue Catherine Brisson, et encore pour Nicolas Brisson, sieur de la Baudrière ; lesdits Brisson enfants et héritiers de feue Marie Letard leur mère, s'accordent avec Pierre Marchant et René Marolleau, fabriqueurs l'année présente de l'église paroissiale de Saint Nicolas, faubourg des Loges de Fontenay, pour demeurer quitte de 60 livres données par ladite feue Letard en son testament du 25 mai 1619.
          - 9 mai : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Michel Besly, menuisier, fils de Thomas Besly, maître menuisier, et de feue Françoise Biron, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, avec Ester Painparé, demeurant à Fontenay en la maison d'Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu, fille de feu Mathurin Painparé et de Guillemette Potereau, représentée par son fils Guillaume Painparé, meunier demeurant au moulin de Cholet à Sérigné. (vues 244 à 247)
          - 9 mai : Paul Charron, maître tailleur d'habits, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, et Jean Charron son frère, demeurant faubourg des Cordeliers de Fontenay, enfants et héritiers des feus Jehan Charron et Simonne Gaudineau, en partagent la succession.
          - 27 mai : Jehan Duboulay, écuyer, sieur de Galerand, prieur du prieuré de Fontaines, demeurant à Fontenay, pour demeurer quitte envers Hilaire Pager, marchand demeurant à Fontenay, de 200 livres qu'il lui doit pour vente et livraison de marchandise de la boutique de Pager, lui transporte pareille somme à prendre de Morice Moisand, sergent royal, demeurant à Sainte Gemme, sur les 325 livres qu'il doit au sieur de Galerand pour une demie année de la ferme du prieuré.


        • 3 E 37/310 - 

          1er-25 juin 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 1er-25 juin 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - ler juin : Claude Pineau, marchand drapier, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay-le-Comte, déclare que son beau-père, Jehan Grimaud, marchand boucher, habitant au faubourg des Loges est agonisant, et en présence de Jehan Guerineau, marchand demeurant à Fontenay, parent dudit Grimaud, se transporte par-devers Jacques Vaslin, prêtre, curé de l'église Notre-Dame de Fontenay, aux fins de le sommer de déclarer les causes du refus par lui fait, de vouloir administrer les Saints Sacrements audit Grimaud. Pineau et Guerineau l'ont prié de se transporter ou faire transporter son vicaire jusqu'au logis de Grimaud. Ledit Vaslin leur répond que par bruit public, ledit Grimaud aurait depuis plusieurs années baillé argent à intérêt, public et vraie usure, il se serait dès samedi dernier transporté au logis dudit Grimaud, auquel il aurait dit, que si au préalable, il n'eut remboursé par devant notaire tous ceux qu'il avait usurpés, il ne pouvait lui administrer les Saints Sacrements. Grimaud promet de faire le nécessaire. Vaslin se transporte à nouveau chez Grimaud pour lui administrer les Saints Sacrements, et apprenant qu'il n'a pas satisfait à sa promesse, l'en exhorte derechef. Grimaud supplie Vaslin de se transporter au logis de Jehan Meigner notaire pour y faire les actes demandés. (vues 268 et 269)
          - 4 juin : transaction entre Marie Castible, demeurant au bourg de Dompierre sur Bouthonne, veuve de Jehan Brissonnet, avocat, et tutrice de Pierre Brissonnet leur fils unique, et Louis Foucaud, notaire et greffier de la châtellenie du Langon, époux de Marguerite Brissonnet, lesdits feu Jehan et Marguerite Brissonnet héritiers de feu Mathurin Brissonnet le jeune, leur frère, assassiné par le Jehan Raireau et complices, condamnés à mort par sentence rendue au siège royal de Fontenay le 30 avril 1620 ; et de défunts Mathurin Brissonnet et Jehanne Baud, leurs père et mère.
          - 5 juin : Anthoine Gabard, prêtre, curé de Saint Mars des Prés, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour 3 ans, à Jehan Dufourcault, marchand hôtelier demeurant à Fontenay, une pièce de pré contenant environ trois journaux, sise à Saint Mars des Prés, pour 40 livres par an.
          - 14 juin : Marie Foucault, dame de la Trimouille, héritière sous bénéfice d'inventaire de défunts Pierre Foucault, écuyer, sieur de Villeneufve, et Marguerite Foucault, ses cousin et cousine germains, donne à ferme pour cinq ans à Jacques Mathelot, demeurant à la maison noble de la Tousche Mourault à Foussais, la moitié d'une métairie appelée le Pont de Villeneufve, sise au village de Villeneufve à Foussais, par indivis avec Claude Gallier, dame de la Tousche.
          - 21 juin : Hilaire Mesnier, demeurant à Poitiers, pourvu de l'état et office de visiteur et langaieur général des porcs (officier chargé de visiter les cochons et qu'il ne s'en vende pas de malades) en la province de Poitou, donne à ferme pour un an à Pierre Cothereau, maître menuisier, et à Louis Mille, charpentier, demeurant au faubourg de Fontenay, sondit office des porcs qui se vendront en l'étendue et ressort de Fontenay.
          - 24 juin : transaction entre Janne Brisson, veuve de Pierre de Couignac, sieur de la Suttière, mère et tutrice de leurs enfants, cessionnaire d'Isaac Collin et défunt Daniel Le Cand, à cause d'Anne et Marie Lezins leurs femmes, filles et héritières de feus Olivier Lezin et Françoise Thibaudeau leurs père et mère, et Jehan Dubois, écuyer, sieur de Saint Cyr, demeurant à l'hôtel noble de Saint Cyr des Gâts, héritier sous bénéfice d'inventaire de feu Pierre Dubois son frère, pour 2000 livres, plus intérêts et frais divers, soit au total 3300 livres que Jehan Dubois paiera. Le 3 janvier 1638 : reçu donné audit Dubois par Paul Agroué, écuyer, sieur d'Anjugé, gendarme ordinaire de la compagnie du roi, et Louise de Couignac sa femme, héritière bénéficiaire de défunte Janne Brisson sa mère.
          - 25 juin : Pierre de Lavallade, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, donne à ferme pour trois ans à Jacques et François Naulleau, tant pour eux que pour leurs frères, tous laboureurs demeurant en communauté de biens au village de Paray à La Jaudonnière, la maison noble et métairie de Paray.


        • 3 E 37/310 - 

          26 juin-2 juillet 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 26 juin-2 juillet 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 26 juin : Nicolle Martin, demeurant au bourg de Vouvant, veuve de Pierre Cruzeron, procureur fiscal de Vouvant, et tutrice de leurs enfants, rend et délaisse à René de Larborye, marchand, le sixième en la métairie de la Petite Chessebouère à Vouvant, que ledit Cruzeron avait vendu pour 274 livres à de Larborye le 29 juin 1619. (vues 322 à 324)
          - 26 juin : Lancelot Cailler, sieur de la Marcardière, procureur du roi en l'élection de Fontenay-le-Comte, y demeurant, donne à ferme pour cinq ans à Janne Fournier, veuve de Jehan Rezeau, et Jan Rezeau, son fils aîné, laboureur à charrue, tant pour eux que pour les autres enfants de ladite Fournier, demeurant au village de la Grimaudière au Busseau, la métairie de la Grimaudière, audit Cailler appartenant à cause de Catherine Viete sa femme. (vues 327 et 328)
          - 27 juin : accord mettant fin aux procès criminels que s'étaient respectivement intentés : Guillaume Gouasche, marchand, demeurant à Rennes, et Louis Taistefolle, marchand, demeurant à Niort.
          - 2 juillet : Jehan Alleaume, sieur de la Chenullière, avocat en parlement, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour trois ans, à Fabien Perreau, laboureur à charrue, et à Marie Rochay sa femme, et à Catherine Mariet leur mère et belle-mère veuve de Nicolas Rochay, demeurant ensemble en la métairie de la Chenullière à Antigny, ladite métairie, moyennant 100 livres par an. (vues 335 et 336)
          - 2 juillet : Bernard de Combes, écuyer, sieur de la Cousture, demeurant au lieu noble de la Trimouille à Saint Angeau au comté de La Rochefoucauld, comme procureur de Marie Foucault, dame de la Trimouille, demeurant au village de Chepoulac à Saint Angeau pays d'Angoumois, et Pierre Mathé, écuyer, sieur de la Barrière, demeurant en la maison de la Gassotière à Atre, tant en son nom que comme porteur de la procuration de Jacquette Mathé, veuve en secondes noces de Louis Delaryé, écuyer, sieur de la Locherie, demeurant à la Gassotière, vendent à Raoul Gallier-Picard, seigneur de la Tousche Mouraut et châtelain de la Barotière, pour 2040 livres, les droits appartenant auxdits Mathé frère et soeur (par les successions de feu Pierre Foucaud, écuyer, sieur de Villeneufve, et Marguerite Foucaud sa soeur, selon procuration jointe) et à ladite Foucaud (par la succession desdits Pierre et Marguerite Foucaud, ses cousin et cousine germains, selon procuration jointe) en la maison, métairie et appartenances de Villeneufve, par indivis avec ledit sieur Gallier-Picard. (vues 337 à 341)
          - 2 juillet : transaction entre Jérémie Bertauld, écuyer, sieur de la Bretaudière, comme curateur de René Tutaud, écuyer, fils de feu Daniel Tutaud, écuyer, sieur de la Marcatière, et de feue Marie Bertrand, ledit feu Daniel fils de feu Guy Tutaud, écuyer, sieur de la Verdonnière, et Lancelot Cailler, conseiller du roi et procureur en l'élection de Fontenay, époux de Catherine Viete, fille des feus René Viete, sieur du Breuil, et Gabrielle de Saint Micheau, sur 460 livres dues par ledit feu Daniel Tutaud, dont son père Guy Tutaud s'était rendu plege. Il y est dit que tous les biens de la succession desdits Daniel et Guy Tutaud écuyers sont en litige et lui sont querellés par les héritiers de Gabriel Darrot écuyer sieur de la Fromentinière. (vues 342 à 346)
          - 2 juillet : accord entre François Pellon, sieur de la Fraizoterie, demeurant à la Girardie à Sérigné, et Jehan Pellon, sieur de la Piochière, et Rachel Durand, ses père et mère, demeurant au bourg de Sainte Hermine. François Pellon avait été fait prisonnier à la requête de Marie Bonnin, demeurant à Saint Jacques de Montaigu, veuve de Jehan Thomas, tutrice de leurs enfants, pour défaut de paiement de 3200 livres, et avait été emprisonné en la prison royale de Fontenay à la requête de Janne Pougnard, dame de Saint Gouard, pour non-paiement de 650 livres. François Pellon s'était obligé de ces deux sommes comme plège de feu Charles Pellon, sieur de la Bodinière, son frère, et par deux actes également du 2 juillet 1627, lesdits Jehan Pellon et Rachel Durand se sont rendus payeurs desdites sommes. L'accord convient que, à l'ouverture de leurs successions, ces sommes ne se prendront pas sur la portion de Rachel Pellon, leur fille à marier, "dont la condition serait amoindrie et diminuée ce qui ne serait raisonnable", mais se prendront sur la portion que leurs petits-enfants, enfants dudit feu Charles Pellon et de dame Baud conjoints pourraient avoir venant auxdites successions desdites Pellon et Durand. (vues 349 et 350).


        • 3 E 37/310 - 

          3 juillet-14 août 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 3 juillet-14 août 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 3 juillet : Claude Dejan, marchand, demeurant à Fontenay-le-Comte, permet à Jacques Fouchier, écuyer, sieur de Brandeau, demeurant en la maison noble du Gué Sainte Flaive à Sainte Flaive des Loups, de faire en son nom, saisir et mettre en criées le fonds et propriété des terres de la maison noble, terre et seigneurie de Malvoisine à Saint Vincent Sterlanges, appartenant audit Fouchier, à défaut de paiement de 800 livres restant des 1200 livres contenues en une obligation du ler avril 1622.
          - 8 juillet : Sarra Filluzeau, demeurant au bourg de Sainte Hermine, vend à Jehan Besly, docteur en droit, conseiller et avocat du roi en la sénéchaussée et siège royal de Fontenay, y demeurant, le douzième des terrages et terrageries des fiefs des Grand et Petit Crochets à Nalliers, par indivis avec ledit Besly (pour quatre douzièmes et une demie douzième partie), la veuve d'Anthoine Dupré et ses enfants (pour deux douzièmes et une demie douzième partie), Michel Brisson et ses cohéritiers (pour trois douzièmes), plus un tiers des ventes et honneurs desdits fiefs, par indivis avec ledit Besly, seigneur d'un tiers pour avoir les droits cédés de feue Marie Hillaireau, et d'un demi tiers par transport de Jehan Gaudineau et Françoise Voisin sa femme, et avec ladite Dupré et ses enfants, auxquels appartient un demi tiers, lesdites choses acquises par contrat du 14 juin 1610 par ladite Filluzeau et feu David Claveau son mari, de Claude Arnaudeau et Suzanne Loiau sa femme, qui avaient les droits de Louise Hillaireau soeur de ladite Marie, pour 760 livres.
          - 9 juillet : arrêt de compte entre François Desbarres, sieur du Rouzeau, y demeurant à Cray en Aunis, pour René Desbarres, son fils et de feue Anne de Saint Micheau ; Hilaire Guesdon, sieur des Fenestres, demeurant au bourg de Luçon, et Marie de Saint Micheau sa femme ; Jehan Gaillard, sieur de la Maison Neufve, demeurant au bourg de Pissotte, et Gabrielle de Saint Micheau sa femme, lesdites de Saint Micheau filles et héritières de feu Jehan de Saint Micheau, sieur de la Guerinière.
          - 23 juillet : Jehan Mesnard, prêtre, servant in divinis pour le prieur ou prévôt en l'église Notre-Dame de Fontenay, pour demeurer quitte envers Hilaire Pager, marchand, demeurant à Fontenay, de 73 livres qu'il lui doit pour vente et livraison de marchandise, lui transporte pareille somme à prendre, jusqu'à la concurrence de 20 livres par quartiers, en l'année 1628, sur les gages qui seront dus audit Mesnard par ledit prévôt ou Jacques Pougnet son fermier.
          - 24 juillet : Louis Pepin, notaire en court lay, demeurant au bourg de Pouillé.
          - 28 juillet : donation mutuelle entre Joachim Gandouard, marchand, et Catherine Guinemand sa femme, demeurant à Fontenay. (vues 379 et 380)
          - 14 août : extinction de cette rente de 250 livres, moyennant 4000 livres versées par Jehan Gourdeau, à Janne Robert et Jacob de Modon. (vues 393-394)
          - 14 août : échange par lequel Abraham Desfrancs cède cette rente de 250 livres à Janne Robert, dame de la Roche Biraud, et à Jacob de Modon, écuyer, sieur de la Rochebiraud, conseiller du roi et son lieutenant général criminel à Fontenay, y demeurant, son fils, en échange de la métairie des Tripozeaux, sise à Germond. (vues 395 à 398)
          - 14 août : André Garipauld, écuyer, sieur de la Mainaudière, conseiller du roi, lieutenant de robe courte en la vice-sénéchaussée de Fontenay, Niort et Bas Poitou, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour trois ans à André Painparé, laboureur à charrue, et Françoise Genai sa femme, demeurant au bourg de Sérigné, la maison appelée Denfer, pour 56 livres par an. (vues 399 et 400)
          - 14 août : Jehan Gourdeau, écuyer, sieur du Pin et de Longèves, demeurant au bourg de Longèves, constitue, moyennant 4000 livres tournois, à Germond. (vues 401 et 402).


        • 3 E 37/310 - 

          16 août-12 octobre 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 16 août-12 octobre 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 16 août : marché de maçonnerie entre Gédéon Guyot, marchand armurier, demeurant à Fontenay-le-Comte, et Jehan et Pierre Bouchiers, maçons, demeurant au faubourg des Cordeliers de Fontenay, qui ont promis faire et bâtir au jardin vulgairement appelé Microule, appartenant à Guyot, un corps de logis (bien détaillé), à la place du vieux logis qu'ils devront démolir. (vues 408 et 409)
          - 17 août : Jan Blanchard, tailleur d'habits, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour deux ans René Guilbaud, fils des feus Christofle Guillebaud et Marie Blaineau, serviteur en la maison de Jacques Vaslin, docteur de la Sorbonne à la faculté de Paris, curé et doyen de Fontenay, y demeurant, moyennant 66 livres (payées par ledit Vaslin, 33 comptant et 33 dans un an) et 4 boisseaux de blé seille mesure de Fontenay (que ledit Guilbaud baillera à la fête de Saint Michel prochaine). Le 19 octobre 1628, Jan Blanchard et René Guilbaud se sont quittés du contenu du présent marché.
          - 4 septembre : Jacques Peigné, sieur de la Tour, demeurant au bourg de Saint Martin Lars, proroge à Jehan Turcaud (signe J. Fourcault), demeurant au village de la Vau à Thorigny, le délai de paiement de diverses sommes à lui dues par ledit Turcaud et son fils, moyennant que ledit Turcaud présente pour plege et caution Lucas Morin, marchand tanneur demeurant à Pouzauges, son neveu. Acte passé à Fontenay en la maison de Charles Thubin, sieur de Chandoré, avocat au siège royal de Fontenay, en laquelle ledit Turcaud a été conduit et extrait des prisons royales de Fontenay, il avait été emprisonné à la requête dudit sieur de la Tour.
          - 7 septembre : André Garipauld, écuyer, sieur de la Mainaudière, conseiller du roi et lieutenant de robe courte en la vice-sénéchaussée de Fontenay, Niort et Bas Poitou, donne à ferme pour cinq ans à Pierre Coullay, laboureur à charrue, demeurant au bourg de Petosse, une métairie appelée Thalensac sise audit bourg.
          - 15 septembre : Claude Gallier, dame de la Tousche et de Guinefolle, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour cinq ans, à Urbain Pochet et Catherine Cherpentier sa femme, Anthoine Nogaret, maître tailleur d'habits, et Catherine Roy sa femme, demeurant à Fontenay, divers droits de complants à cause de sa seigneurie de Guinefolle, moyennant huit vingt quatorze livres par an, plus une barrique de vin blanc ou clairet au choix de ladite demoiselle des crus desd complants. . . , et quatre paniers de raisin.
          - 20 septembre : Pierre Laurens, sieur de la Caquinière, avocat en parlement, demeurant à Fontenay, paie à Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, demeurant à Fontenay, 340 livres que Cosme Laurens et Marguerite Boyot sa femme, père et mère dudit Pierre, lui devaient par transaction du 6 janvier 1623 et dont ledit Pierre se serait constitué plege.
          - 29 septembre : André Garipauld, écuyer, sieur de la Mainaudière, conseiller du roi, lieutenant de robe courte en la vice-sénéchaussée de Fontenay, Niort et Bas Poitou, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour sept ans, moyennant 24 livres par an, à Andrée Bidaud et Aimé Auguin son fils, demeurant ensemble en communauté de biens au faubourg de Fontenay, une borderie appelée Bourdigalle, sise à Vauvert.
          - 3 octobre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre Mestaier, armurier, demeurant à Fontenay, avec Perrine Gaultier, demeurant à Fontenay, fille de feu Mathurin Gaultier et de Perrette Aubrit. (vues 443 et 444)
          - 10 octobre : testament (catholique) de François Chauveau, archer de la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, demeurant au Puy Saint Martin, faubourg de Fontenay. Il est veuf de Marie Vallon ou Veillon (dont il a des enfants) et époux de Marie Meigner (dont sont issus deux enfants). Il cite Janne Chauveau sa fille, femme de Jacques Sire, et Michel Chauveau son fils.
          - 12 octobre : Jehan Bosne, marchand garnisseur de chapeaux, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour un an et demi Jehan Loriol, fils de feu Jehan Loriol et d'Ellisabet Gaurriau, demeurant au bourg de La Châtaigneraie, moyennant 75 livres, que le 25 juin 1630, Janne Pasquier, veuve dudit Bosne, certifie avoir reçues de ladite Gaurriau, et que Jehan Loriol a fidèlement servi le temps qu'il y était. (vues 451 et 452).


        • 3 E 37/310 - 

          12 octobre-9 novembre 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 12 octobre-9 novembre 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 12 octobre : Pierre Croizé, marchand roulier demeurant au bourg de Pergné [Périgny] en Aunis, vend pour 30 livres à Paul Pasquinot, texier en toile, demeurant au bourg de Moncoutant, tous ses droits dans les successions des défunts Jehan Croizé et Jacquette Pougnault ses père et mère. (vues 455 et 456)
          - 12 octobre : Pierre Ranfray, sieur de la Brunière, conseiller du roi et élu en l'élection des Sables d'Olonne, et Susanne Menanteau sa femme, demeurant à l'Ile d'Olonne, paient à Jehan Brisson, sieur de la Tousche, conseiller et procureur du roi au siège présidial de La Rochelle, 2700 livres, prix de la ferme faite audit Ranfray et à sa femme par feu Gabriel de Bourdigalle, écuyer, sieur de la Chabossière et des Maroix, desdites terres et seigneuries de la Chabossière et des Maroix, en date du 10 février 1624 (Dupuy, notaire à La Rochelle). (vue 457)
          - 14 octobre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Jacques Guilbaud, apothicaire, fils de Jacques Guilbaud et de Judith Gaudineau, avec Marie Durant, fille de feu Joseph Durant et de Marie Lebret, demeurant à Fontenay-le-Comte. (vues 460 et 461)
          - 20 octobre : Paul Gorron, marchand, demeurant au village de Boisse à Saint Médard des Prés, fermier de la terre et seigneurie de Boisse, donne en sous-ferme pour cinq ans à Pierre Gantier, laboureur à charrue, demeurant audit village, la Grand Métairie de la Court de Boisse.
          - 28 octobre : Jehan Besly, conseiller et avocat du Roy au siège royal de Fontenay, y demeurant, donne à ferme pour cinq ans à David Roy, laboureur à charrue, demeurant au village du Couldray à Sainte Radegonde la Vineuse, et à Marie Ninault sa femme, la métairie de Legaillerie, sise à Foussais.
          - 31 octobre : Janne Buffechou, demeurant au bourg de Luçon, veuve et donataire d'Anthoine Dupré, vend à Jehan Besly, docteur en droit, conseiller et avocat du roi en la sénéchaussée et siège royal de Fontenay, les droits qui lui appartiennent des fiefs et terrages des Grand et Petit Crochets, tant de son chef que comme tutrice de ses enfants, selon que le tout avait été vendu audit feu Dupré et à Jacques Voisin par moitié, par André et Mathieu Airaulx, frères, par contrat du 5 décembre 1611, pour 1100 livres.
          - 4 novembre : marché entre François Viete, sieur de la Grange, chanoine en l'église cathédrale de Luçon, prévôt de l'église Notre-Dame de Fontenay, demeurant au bourg de Luçon, et Pierre Collin, maître maçon, demeurant à Fontenay, qui fera les réparations nécessaires (décrites) au logis de ladite prévôté sis en cette ville.
          - 4 novembre : David Barailleau, sieur du Chaseau, demeurant à Bourseguin, à Bourneau, au nom de Jehan Pajou son beau-père, offre à Gabrielle Pager, femme et en l'absence de Jacques Morienne, sieur d'Atrye, conseiller du roi et receveur des tailles de l'année, de payer 384 livres 1 sol que ledit Pajou est tenu de payer pour le dernier quartier de la taille de Mervent dont il est l'un des collecteurs, plus 62 livres 3 sols pour les crues ordonnées pour les notables et carabins. Il lui demande de consentir l'élargissement dudit Pajou prisonnier à Fontenay, à défaut de paiement desdites sommes. Gabrielle Pager reçoit la somme et consent l'élargissement dudit Pajou.
          - 9 novembre : Janne Pougnard, demeurant à Fontenay, veuve de Jacques Jaumier, sieur de Saint Couard, procureur du roi en la sénéchaussée de Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Michel Bichon, laboureur à charrue (faisant pour Pierre et Mathurin Bichon ses enfants), et Louise Saulnier sa femme, et à Pierre Charron, laboureur à charrue, et Jacquerre Charron sa femme, faisant aussi pour Mathurin Ereau, son gendre, époux de Marie Charron, demeurant tous à la Chauvière paroisse d'Antigny, ladite métairie de la Chauvière sise au Pouzac et la métairie du Pourtault à Antigny, appartenant aux enfants de ladite de Saint Gouard, Jacques Jaumier, sieur de Saint Couard, conseiller du roi en sa cour de parlement à Rennes, et Jeanne Jaumier, pour 400 livres par an.


        • 3 E 37/310 - 

          13 novembre-11 décembre 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 13 novembre-11 décembre 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 13 novembre : Geofroy Grimouard, sieur du Pairé, demeurant à Villefoin en Anjou, donne à ferme pour quatre ans à Jacques Bernardeau, marchand demeurant au bourg d'Oulmes, tous les droits et domaines lui appartenant dans le comté de Marans, consistant en la tierce partie des fours banaux de Marans, pareille portion au droit de saunage qui se lève sur tout le sel arrivant à Marans, partageant avec le comte de Marans, pour 700 livres par an. (vues 495 et 496)
          - 13 novembre : transaction entre Jehan Boyssinot, prêtre, curé de Saint-Vincent de L'Orbrie, et Marie Raineteau, veuve de Jean Fabvre, sieur du Chiron, conseiller du roi et lieutenant général en la sénéchaussée de Fontenay-le-Comte, pour la douzième partie des fruits croissants d'une pièce de vigne sise à L'Orbrie. (vues 497 et 498)
          - 13 novembre : Pregante Renaud, demeurant aux Sables d'Olonne, femme et procuratrice de Jehan Daguin, docteur en médecine, qui a assigné en justice Daniel Robineau, sieur de la Maison Neufve, s'adresse à Barthelemy Renaud, procureur dudit Robineau. Ce dernier, absent pour le service du roi depuis deux à trois mois, avait refusé à Daguin le paiement des lods et ventes par lui dus pour l'acquisition de Pierre Robert de Lézardière de la métairie des Mothes au Girouard, le 26 juin 1624. Barthelemy Renaud l'invite à régler la somme à Jehan Gourdaud, sieur du Pin, beau-père dudit Robineau, qui accepte.
          - 18 novembre : Jacques Juhé, bachelier en théologie, prieur recteur curé de Saint Pierre de Doix, donne reçu à Pierre Chevallereau, l'un de ses fermiers du revenu temporel dudit prieuré, de 246 livres, faisant le tiers de la somme de 738 livres, prix total de l'année courante.
          - 19 novembre : Jehan du Boulay, écuyer, sieur du Pasty, y demeurant paroisse Notre Dame de Fontenay, donne reçu à Anne Pitois, veuve de Jacques Sené et tutrice de leurs enfants, de 4 livres 2 sols 6 deniers, pour partie d'arrérages de rente dus à la seigneurie du Pasty, en raison de maisons et domaines qui furent audit Sené sis près la fontaine de Chipaud.
          - 24 novembre : transaction entre Isaac de Gerson, notaire de la châtellenie de Velluire, et Vincent Bouhier, laboureur, demeurant tous deux paroisse de Saint Martin du Gué de Velluire, par laquelle ledit Bouhier paie six vingt livres audit de Gerson prétendant que Jacques Bouhier, fils, aurait blessée une cavale lui appartenant, et dont elle serait décédée.
          - 29 novembre : marché entre Louis Guillé, maréchal, demeurant au faubourg de la Porte Saint Michel de Fontenay, et Morant Guerry et Anthoine Robin, maîtres maçons demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, qui referont à neuf ce qui est tombé et jeté par terre du logis, que ledit Guillé a fait de nouveau construire audit faubourg.
          - 29 novembre : René Nicou, sieur de la Grossetière, demeurant en la maison noble de la Mothe Bremaud à Lairoux, âgé de 25 ans accomplis, ratifie le contrat fait le 25 janvier 1626 (Pinaud et Michon, notaires du comté des Olonnes) entre Jehan Nicou, sieur de la Nicolière, d'une part ; ledit sieur de la Grossetière et défunt André Nicou, sieur des Nouhes, son frère.
          - 11 décembre : Daniel Thibaudeau, fils de Toussaint Thibaudeau, archer de la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, assisté de Pierre Giraudeau son procureur, se transporte au logis de Jehan Berthon, écuyer, sieur de Logerie, conseiller du roi et son vice-sénéchal de robe courte à Fontenay, Niort et Bas Pays de Poitou, et lui présente la procuration de résignation à lui faite par son père de son office d'archer, du 27 novembre 1627 (Pineau et Meigner, notaires royaux à Fontenay), il lui demande de l'admettre audit office d'archer et lui en faire expédier les lettres de provision. Berton refuse la résignation de l'office, Thibaudeau ayant commis diverses malversations dans le cadre de sa charge. Il a notamment tenté de faire évader Chaudamont, condamné par le Parlement, "a estre pendu et estranglé son corps bruslé et la cendre jettée au vend", Giraudeau conteste les faits reprochés à Thibaudeau. Il accuse le vice-sénéchal de vouloir récupérer l'office pour y faire admettre l'un de ses serviteurs. Le vice-sénéchal persiste dans ses déclarations et affirme avoir destitué Thibaudeau dès 1624. (vues 514 à 517).


        • 3 E 37/310 - 

          16-24 décembre 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 16-24 décembre 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 16 décembre : François Viete, sieur de la Grange, chanoine en l'église cathédrale de Luçon, y demeurant, prieur du prieuré du Sauze, donne à ferme pour quatre ans à Jacob Diacre, brodeur, Louis Bouschet, maître tailleur d'habits, et Jacques Paranteau, maître cordonnier, demeurant à Fontenay-le-Comte, les droits de complants des fiefs de vignes dépendant dudit prieuré, pour 90 livres par an. Le 11 février 1629, ils conviennent que ladite ferme demeurera nulle pour le temps qui reste à expirer.
          - 21 décembre : Nicolas Audry, sieur de Sainte Agathe, comme procureur de frère Guillaume Fouschier, prêtre, religieux profès en l'abbaye Saint Pierre de Bourgueil et prieur du prieuré Notre-Dame d'Auzay, membre dépendant de ladite abbaye (procuration passée à Chinon le 14 décembre 1627), donne à ferme pour cinq ans à Jehan Godereau, sieur de la Maison Neufve, y demeurant à Auzay, et Jacquette Arrivé sa femme, les fruits, profits et revenus dudit prieuré, pour 2500 livres par an. A la suite, du 26 juillet 1630, Jean Baptiste Aultin, conseiller du roi, en son Châtelet à Paris, comme procureur de Jehan Baptiste Aultin son fils, prieur commendataire du prieuré Notre-Dame d'Auzay, ratifie ladite ferme pour le temps qui reste à expirer.
          - 21 décembre : Claude Berthon, dame de Doix, déclarée maîtresse de ses droits, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Pierre et Mandé Renoul, frères, demeurant en communauté de biens en la Grand Métairie de la Cour de Doix, ladite Grand Métairie. Le 6 mai 1628, ils annulent la ferme.
          - 22 décembre : Jacob Brunet, sieur de la Bonneterie, demeurant au bourg d'Auzay, vend à David Denfer, marchand, demeurant au Poiré de Velluire paroisse Notre-Dame de Coussay, pour 1200 livres, 1600 boisseaux de blé, mesure de Fontenay.
          - 23 décembre : Marie Hurault, dame de la Boulaye, a fait saisir et mettre en criées la terre et seigneurie de La Bretonnière, sur René de Talensac, chevalier, sieur de Londrières, dont l'instance était pendante au siège royal de Fontenay et à présent pendante en la cour de parlement et chambre de l'édit à Paris ; en laquelle Loys Arnaud, conseiller et secrétaire du roi, maison et couronne de France, et Marie Arnaud sa soeur, sont subrogés. Hillaire Cochet, successeur de Nicolas Marchant et Jacques Charron à la cure de La Bretonnière, s'oppose à ces criées afin d'en distraire les domaines dépendants de ladite cure. Les titres ayant été égarés lors des guerres civiles, il ne peut en apporter la preuve. Il transige alors avec Jehan Sauvage, secrétaire de la chambre du roi, procureur de Louis Arnaud, conseiller et secrétaire du roi, de Marie Arnaud, sa soeur, veuve d'Hillaire Loste, conseiller et secrétaire du roi, sieur de Monfermet, et ayant la garde noble de leurs enfants mineurs, de Pierre Herouard, sieur de Meslure, conseiller et maître d'hôtel du roi et de Claude Le Ragois, sieur de Breton Villiers. Les susdits s'accordent pour donner 275 livres de rente annuelle au curé de La Bretonnière et à ses successeurs en lieu et place des domaines auxquels prétendait ledit Cochet.
          - 23 décembre : procuration d'Hillaire Cochet, prêtre, curé de La Bretonnière, au sujet de cette transaction.
          - 24 décembre : Laurens Pascaud, procureur au siège royal de Fontenay, y demeurant, donne à ferme pour six ans à David Denfer, sieur de la Merlatière, et David Denfer son fils, marchands, demeurant au Poiré sur Velluire, des dîmes appartenant aux religieux, prieur et chapitre de l'église cathédrale et régulière de Maillezais. (vues 544 et 545)
          - 24 décembre : Janne Robert, dame de la Roche Biraud, demeurant à Fontenay, vend à Guillaume Chevallereau, marchand, demeurant à Thouarsais, la coupe et tonsure des bois taillis dépendant de la seigneurie de la Bremaudière à Thouarsais. (vues 546 et 547).
          - 24 décembre : Jean Bonnaud, sieur du Maze, demeurant au village de la Proustière à Sainte Foy, en Talmondais, exhérède de ses biens Renée Bonnaud, sa fille et de défunte Ester Raclet. Celle-ci a épousé contre la volonté de son père, le sieur Baligou dit Choleterie, a fui avec lui et a persisté malgré l'insistance de son père. (vues 548 et 549).


        • 3 E 37/310 - 

          26-31 décembre 1627.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          566 vues  - 26-31 décembre 1627. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          566 vues

          Présentation du contenu :

          - 26 décembre : testament d'Euverte Le Vassor, maître apothicaire privilégié suivant la cour, maître épicier et bourgeois de Paris, étant malade et alité à Fontenay-le-Comte, en la maison de Jacques Vaslin, docteur en théologie de la Société de Sorbonne en la faculté de Paris. Pour sa sépulture, il s'en remet à la prudhommie du sieur Vaslin son cousin. Il teste en faveur de Marguerite Guillemeau sa femme, et fait divers legs : 15 livres aux pauvres de Fontenay, et 15 livres à l'Hôpital Saint Jacques de Fontenay ; au sieur Vaslin, un petit diamant que leur défunte cousine Jacquette Bernier lui avait donné avant d'entrer en religion ; à Andrée Bouet, sa nièce, 500 livres lorsqu'elle sera pourvue en mariage ; pour récompenser René Guillebault, tailleur d'habits, il lui donne son habit et manteau qu'il a dans son logis ; à Barbe Rondeau veuve de Jean Fournet, un anneau d'or dans lequel est enchâssée une turquoise et un manteau du drap du seau minime ; à Laurens Guillemeau son beau-frère ce qu'il jugera nécessaire pour s'en retourner à Paris étant venu en ce pays à sa prière. (vues 550 à 553)
          - 26 décembre : Euverte Le Vassor, maître apothicaire privilégié suivant la cour et maître épicier, bourgeois de Paris, donne procuration pour résigner son état et office en faveur de Marguerite Guillemeau sa femme. (vues 554 et 555)
          - 27 décembre : Jacques Vaslin, docteur en la société de Sorbonne de la faculté de Paris, doyen et curé de Fontenay, chapelain de la chapelle royale Saint Louis fondée au château de Fontenay, dont il est pourvu par le roi par lettres de provision données au Camp d'Estré devant La Rochelle le 12 décembre dernier, vacante par le décès de François Dupond, précédent chapelain de ladite chapelle, en prend possession ainsi que du temporel de la chapelle.
          - 29 décembre : Pierre Robert, notaire et tabellion royal, demeurant à Fontenay, certifie que Jehan Gaultron, serviteur domestique d'Hillaire Pager, marchand, demeurant à Belesbat, faubourg de Fontenay, est venu le chercher à son étude à la demande de Ferrieres Tarraube, malade audit logis lequel désirait faire son testament. Robert apprend à son arrivée le décès dudit sieur et qu'il aurait auparavant témoigné devant Marc Anthoine de Montlezon, écuyer, sieur de Bellemont, Michel Rambaud, sieur du Pinier, docteur en médecine, Berthrand Bourgade chirurgien, et Marie Roy femme dudit Pager. Il leur aurait donné la liste de ses créanciers et les sommes à lui dues par : M. de Toiras, maître de camp du régiment de Champagne ; le sieur de Chinerry, gouverneur du château de La Chaume ; le sieur Barq, hôtelier, demeurant à Linguon près Bordeaux et par le sieur Vederine, médecin dudit de Toiras, ce que certifie le père Jehan Christosme et frère Léon, capucins du couvent de Fontenay. Présents également : Jacques Vaslin, curé et doyen de Fontenay, et Gabriel Raynard, maître apothicaire.
          - 30 décembre : inventaire des meubles, hardes et papiers demeurés au décès du sieur de Ferrieres Tarraube, capitaine d'une compagnie entretenue pour le service du roi au régiment de Champagne, décédé au logis de Belesbat sis faubourg de la Porte Saint Michel de Fontenay, où demeure Hilaire Pager, marchand. Inventaire fait en présence de Marc Anthoine de Montlezon, seigneur de Belmont, y demeurant, près de Condon en Gascogne, qui aurait assisté ledit feu durant sa maladie et qui se charge des meubles, hardes et papiers, pour en rendre compte aux héritiers dudit sieur de Tarraube.
          - 31 décembre : François Pintenelle, chirurgien, demeurant au bourg de Maillezais, et Marguerite Tapin, sa femme, vendent à René Guesdon marchand, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay, les parts de ladite Tapin dont la succession de ses père et mère au logis de la Croix Blanche sis audit faubourg.


        • 3 E 37/311 - 

          Janvier-mars 1628.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          376 vues  - Janvier-mars 1628. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          376 vues

          Présentation du contenu :

          - 5 janvier : testament (catholique) de Marie Saulnier, fille, maîtresse de ses droits par autorité de justice, demeurant à Fontenay-le-Comte. Elle cite Jehan Blanchard, maître tailleur d'habits, son beau-frère, et Catherine Blanchard, fille dudit Blanchard et de Janne Saulnier sa soeur. (vues 2 et 3)
          - 28 janvier : Adrian Bruslon, maître apothicaire aux Sables d'Olonne, est époux de Louise Perraine.
          - 16 février : Pierre Choutteau, maître armurier et serrurier à Fontenay, prend en apprentissage René Luneau, serviteur domestique, demeurant au logis de Pierre Morienne, sieur de la Popelinière, demeurant à Fontenay.
          - 20 février : Pierre Lebouleux, marchand, fermier général de la seigneurie de Puy-Sec, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Pierre et Jehan Roy, et à André Pourceau, laboureurs à charrue demeurant à Puy-Sec paroisse de Saint Martin de Fraigneau, la métairie de la Grange Bruslon dépendant de ladite seigneurie.
          - 20 février : Pierre Lebouleux, marchand, fermier général de la seigneurie de Puy-Sec, afferme pour cinq ans à Pierre Rode, Estienne Regnoulf, laboureurs à charrue, et à Marie Raireau, veuve de Pierre Darlay, et François Darlay son fils, les trois quarts (Jacques Guillaud étant fermier de l'autre quart) de la Grande Métairie de ladite seigneurie.
          - 20 février : Pierre Lebouleux, marchand, fermier général de la seigneurie de Puy-Sec, afferme pour cinq ans à Isaac et Pierre Boré, frères, laboureurs à charrue, demeurant en communauté de biens au village de Puy-Sec paroisse de Fraigneau, le moulin à vent de ladite seigneurie, sis audit village.
          - 21 février : Nicolas Maroix, écuyer, sieur de la Davière et de la seigneurie d'Auzay, fils aîné et principal héritier de feue Renée Tiraqueau, dame de ladite seigneurie, demeurant à Poitiers, afferme pour sept ans à Pierre Bardon, sieur de la Chauviere, demeurant à Fontenay, et à Marie Egonneau, demeurant au bourg d'Auzay, veuve de Pierre Senon, procureur au siège présidial de La Rochelle, la terre et seigneurie d'Auzay.
          - 4 mars : marché entre Claude Gallier, dame de la Tousche et de Guinefolle, son fils Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mouraud et de la Barrotière, d'une part, et Michel et Michel Paistre, père et fils, et Mathurin Rousseau, maîtres maçons au faubourg des Loges de Fontenay, qui construiront une fuie au lieu noble de la Tousche Mouraud à Foussais.
          - 16 mars : testament (catholique) de Jehan Sizeau, voiturier, demeurant au faubourg de Fontenay, à Cecile Armand sa femme. (vues 66 et 67)
          - 23 mars : acte entre Philippe Rousseau, écuyer, sieur de Beauregard ; Philippe Agroué, sieur de la Tourtelière, conseiller du roi et son assesseur en l'élection de Fontenay, et Marie de Cougnac sa femme ; Jeanne Brisson, veuve de Pierre de Cougnac et tutrice de Louise de Cougnac leur fille ; et Marguerite Brisson, fille de feu Pierre Brisson, sieur de la Grange de Pissotte, et femme de Pierre Thibault, sieur de Pontpierre. Ledit Rousseau déclare à Marguerite Brisson, avoir été averti que ledit feu Brisson l'avait, par un testament, déclaré son exécuteur et légataire de quelques biens, meubles et immeubles, ainsi que Marie de Vandel son épouse avec Marie et Catherine Rousseau leurs filles. Il ne peut en accepter l'entière charge, mais s'est occupé avec ledit Agroué de le faire enterrer en la sépulture des Brisson derrière le grand autel dans l'église Notre-Dame. Ils refusent le legs au profit de la fille unique de Brisson, demandant seulement le remboursement des frais d'obsèques.
          - 28 mars : Jehan Bichon, écolier étudiant en l'Université de Poitiers, est chapelain de la chapellenie de la Grollière desservie en l'église paroissiale de Saint Sulpice.
          - 30 mars : Pierre Cavalié, maître apothicaire, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, prend pour deux ans en apprentissage Pierre Chassay, fils d'Isaac Chassay, sieur du Pinier, demeurant à La Jaudonnière, et de Marie [Leblot].


        • 3 E 37/311 - 

          Avril-juillet 1628.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          376 vues  - Avril-juillet 1628. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          376 vues

          Présentation du contenu :

          - 15 avril : Jacques Morienne, sieur d'Atrie, conseiller du roi et receveur des tailles en l'élection de Fontenay-le-Comte, vend l'office de receveur ancien alternatif des tailles en ladite élection, à Pierre Morienne, sieur de la Popelinière, demeurant à la Maison Neufve à Saint Sulpice.
          - 16 avril : marché de construction. (vues 113 et 114)
          - 27 avril : Daniel Turcault, demeurant à Pouzauges, vend à Jehan Besly, conseiller et avocat du roi à Fontenay, ses droits en la métairie de la Gerberie au bourg de Nalliers, à lui échus par le décès de Renée de la Pelletrie, sa tante.
          - ler mai : Nicolas Bertaud, sieur de la Chopinière, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Jehan et Jacques Marteaux, père et fils, laboureurs à charrue, demeurant au village de Boisse à Saint Médard des Prés, la métairie de la Chopinière audit village.
          - 6 mai : François Dubois, sieur des Moulières, demeurant à Fontenay, afferme à Phelippe Mourgaud, sieur de la Grange, demeurant à Vouvant, la métairie et seigneurie de Lardelière et autres domaines appartenant audit Dubois à cause de sa fille à Vouvant.
          - 6 mai : testament (catholique) de Renée Rambaud, servante domestique, demeurant au logis de Janne Robert, dame de la Roche Biraud, à Fontenay. Elle cite sa soeur Jehanne Rambaud, sa nièce et filleule Suzanne Audouyt, femme d'André Roy, bâtier en cette ville. (vues 131 et 132)
          - 10 mai : testament de Jacquette Laheu, demeurant à Fontenay, en faveur de son mari Jehan Malloeuvre. (vues 135 et 136)
          - 29 mai : inventaire des meubles et titres, 30 et 31 mai : vente des meubles délaissés par le décès de Pierre Grignon, sieur de Saint Simon, et de feue Françoise Bonnet (mariés par contrat du 18 novembre 1610, Rousseau et Robert, notaires à Fontenay), laissant des enfants mineurs, en présence de Pierre Bonnet, oncle maternel desdits mineurs, et de Jacquette Garnier, leur aïeule maternelle. (vues 165 à 169)
          - 3 juin : Romain Pager, sieur du Pain, et Jacques Morienne sieur d'Atrye, demeurant à Fontenay, donnent à ferme pour cinq ans à Pierre Morienne, sieur de la Popelinière, demeurant à Saint Sulpice, le logis en la Grand Ruhe " la Teste Noire ", près la porte Saint Michel, pour 200 livres par an. (vues 170 et 171)
          - 7 juin : partage des obligations de l'hérédité de feue Elisabeth Alleaume, veuve de Gabriel Brunet, sieur de la Riaillière, entre les enfants Brunet : Gabriel, Jean, Mathieu ; Isaac, Marie femme de Pierre Baudry, Jeanne femme d'Antoine Blouyn.
          - 10 juin : transaction entre Simon Masson, laboureur à charrue demeurant au village de Tesson à Fraigneau, et Nicolas Belliard, faisant pour François Charrier sa femme et sous l'autorité de Pierre Belliard, archer en la vice-sénéchaussée de Fontenay son père, pour l'hérédité de feue Anne Brunet, mère de ladite Charrier et femme en secondes noces dudit Masson, de laquelle ledit Belliard et sa femme étaient unique héritier.
          - 14 juin : Claude Berthon, dame de Doix, fille et héritière en partie de Jacques Berthon, sieur de Fontbriand, afferme la maison noble et seigneurie de Doix, à Jacques Ayraud, demeurant au Poiré de Velluire.
          - 25 juin : Jehan Bonnet, maître tailleur d'habits à Fontenay, prend en apprentissage pour deux ans, Renée Landriau (elle signe Renée Landereaux), fille des feus Hillaire Landriau et Marie Arthus.
          - 28 juin : Guy Vinet, sieur des Isleaux, demeurant à Pouzauges, proroge à François Tabarit, sieur des Nouhes, demeurant au bourg de Saint Valérien, le délai de paiement de 1250 livres que, par obligation du 4 août 1618, ledit Tabarit devait à Joachim Billaud, sieur des Moulins, et que Marie Gabriau, sa veuve, a cédé audit Vinet, ladite prorogation jusqu'au 4 août prochain, est plégée par Janne Manceau, femme dudit Tabarit, et par Rachel Desmoulins, veuve de Josias Tabarit, receveur des tailles en l'élection de Fontenay.
          - 5 juillet : Romain Pager, sieur du Pin, demeurant à Fontenay, donne ferme à Jacques Morienne, sieur d'Atrye, demeurant à Fontenay, pour quatre ans, la moitié appartenant audit Pager en la maison et métairie du Pin, sise à L'Orbrie, par indivis avec ledit Morienne à cause de sa femme. A la suite, du 8 novembre 1631, ils conviennent que la ferme demeurera nulle pour le temps qui reste à expirer. (vues 217 et 218)
          - 20 juillet : Pierre Gateau, sieur du Vignaud, demeurant à Fontenay, afferme pour trois ans à Mathieu Delavaud, prêtre, servant in divinis en l'église Notre Dame de Fontenay et aumônier du roi, une maison devant l'église.
          - 27 juillet : testament de Françoise Boismoreau, femme de Jacques Bonneprise, sergent demeurant à Fontenay ; en faveur de son mari ; elle veut être inhumée au cimetière Notre-Dame. Elle révoque son testament le lendemain, et teste à nouveau en faveur de son mari le 29 juillet. (vues 237 et 238).


        • 3 E 37/311 - 

          Août-2 novembre 1628.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          376 vues  - Août-2 novembre 1628. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          376 vues

          Présentation du contenu :

          - 6 août : Pierre Corbier, maître chirurgien à Fontenay-le-Comte, prend en apprentissage Aubin Giraud, fils de feu Jehan Giraud, sieur de la Levraudière, et de Magdeleine Roier, demeurant au bourg de Luçon.
          - 11 août : testament de Jacques Vaslin, prêtre, docteur en théologie de la société de la Sorbonne de Paris, vicaire général et grand pénitencier de l'évêque de Maillezais, doyen et curé de l'église Notre-Dame de Fontenay. Pour ses obsèques, il s'en remet à Pierre Robert, procureur de Fontenay. Il donne 90 livres à Jacques Albert, son domestique, 100 livres à François et Claude Marolleau, poissonniers, 60 livres à Gilles Regnouf son vicaire qu'il a payées pour lui à Venant Cardin plus 35 livres, 60 livres à Pierre Drouineau, prêtre, curé de Chiché, 200 livres à Louise Pasquier sa mère. Ses meubles ont été vendus pour payer ses créanciers, et s'il reste du surplus, ce sera donné aux pauvres de la ville. A la suite, codicille du 13 août où il lègue 60 livre à Rose Vaslin sa soeur. (vues 257 et 258 de l'année 1630)
          - 20 août : Paul Brochard, maître charpentier, demeurant au Puy Saint Martin faubourg de Fontenay, donne reçu à Nicolas Joly, conseiller du corps et maison commune de Fontenay et commis à la recette des deniers, de 880 livres qui lui étaient dues pour avoir fait à neuf le pont-levis de la porte des Loges et plusieurs autres réparations au pont dormant de ladite porte, selon que les réparations sont contenues au bail au rabais fait le 26 mai dernier.
          - 2 septembre : testament (catholique) de Jacques Bonneprise, sergent royal à Fontenay, en faveur de Françoise Boismoreau sa femme. Il veut être inhumé au cimetière Notre-Dame.
          - 7 septembre : Pierre Gateau, sieur du Vignaud, tient Mathieu Delavaud, prêtre, quitte de la ferme d'une maison (voir acte du 20 juillet 1628), qui est louée désormais à Jehan Cardin, maître pâtissier à Fontenay, et à Marie Marchant sa femme.
          - 11 septembre : Le logis " l'estoille du nort " sis en la grande rue de Fontenay, appartient à Pierre Chandoré, marchand, demeurant au Marchou faubourg de Fontenay.
          - 19 septembre : transaction entre Philippe Agroué, sieur de la Tourtelière, conseiller et assesseur pour le roi en l'élection de Fontenay, au nom d'Anne de la Gorse sa mère, et Raoul Chessé, sieur des Tousches, demeurant au bourg des Moutiers sous Chantemerle, cessionnaire de François Suirot, écuyer, sieur des Champs, à la suite d'un procès entre ladite de la Gorse, veuve de Mathurin Agroué, sieur de la Tourtelière et de Villeneufve, et tutrice d'Ezéchiel Agroué, sieur de Villeneufve, son fils, et ledit Suirot, au sujet de la 8e partie de la maison noble de la Tourtelière et de la Chervantière, appartenant audit Ezéchiel.
          - 10 octobre : transaction entre Renée Bouhier, demeurant à Montaigu, veuve et donataire de Charles Mesnard, écuyer, sieur de la Vequière, demanderesse en entérinement du don testamentaire à elle fait par ledit feu de tous ses meubles et acquêts et tierce partie de ses domaines anciens, et François Mesnard, écuyer, sieur de la Vergne Cornet, demeurant à Lesmentruère aux Herbiers, héritier du côté paternel dudit feu ; Claude Chevalier, écuyer, sieur de la Cointardière, demeurant au Thay à Thenezay, comme époux de Joachime Bochard, François Massé, sieur du Plessis, demeurant à Fontenay, René Revillaud, sergent royal à Fontenay, comme procureur de Cristofle Thevenin, écuyer, sieur de Salidieu, demeurant en sa maison noble de la Roche Thevenin à La Guyonnière, comme père et garde noble de Judith Thevenin, sa fille et de défunte Renée Bochard sa première femme ; héritiers du côté maternel dudit feu Charles Mesnard, qui consentent à l'entérinement du don fait par ledit feu le 14 juin dernier (Mauvoisin et Bouhet, notaires des Moutiers). Cette transaction cite Jehan Mesnard, écuyer, sieur de la Bousle, et Françoise Bochard, père et mère dudit Charles ; défunte Marguerite Bochard, tante dudit Charles. (vues 294 à 299)
          - 12 octobre : Perrette Goguet, demeurant à Fontenay, veuve d'Olivier de la Coussaye, écuyer, sieur de la Jarrie, et tutrice de leurs enfants, afferme pour cinq ans, à Pierre Bailly, laboureur à charrue, demeurant à la métairie de la Jobetière à Terves, ladite métairie.
          - 16 octobre : marché entre François Phelippon, sieur de Chauveau, cessionnaire de Jehan Toison, marchand de Senon en Bourgogne, adjudicataire du bail au rabais de la réfection des ports et chaussées du Bot de Marans, et Pierre Gaigneron (la signature semble Gaignard ?), maître paveur de Poitiers, qui fera tout le pavé dudit Bot.
          - 20 octobre : accord entre Jean Petit, sieur de Villeneufve, demeurant à Luçon, pour ses enfants et de feue Gabrielle Babin, et Paul Babin, avocat à Fontenay.
          - 22 octobre : Jehan Marioteau, journalier à Fontenay, et Janne Dallet sa femme ; Pierre Vincent, journalier au bourg de Pissotte, et Perrette Dallet sa femme ; Marie Dallet, fille majeure, demeurant à Fontenay, lesdites Dallet filles et héritières de feue Janne Guillonneau, leur mère, veuve de Pierre Dallet, vendent à Pierre Bagre, marchand, demeurant au bourg de Mervent, la moitié d'une maison audit bourg.
          - 2 novembre : Jacques Babin, sieur des Bretinières, est prieur commendataire du prieuré de Saint-Nicolas de Fontenay. (vues 325 et 326).


        • 3 E 37/311 - 

          11 novembre-décembre 1628.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          376 vues  - 11 novembre-décembre 1628. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          376 vues

          Présentation du contenu :

          - 11 novembre : Jan Motard, maître paveur, demeurant au Marchou faubourg de Fontenay-le-Comte, donne reçu à Nicolas Joly, conseiller du corps et maison commune et receveur des deniers de cette ville, de 110 livres 10 sols qui lui restaient dues sur la somme de 760 livres 10 sols, à laquelle s'est trouvé revenir le pavé par lui fait à neuf, aux faubourgs du Reclus, suivant le bail au rabais a lui fait. (vue 327).
          - 15 novembre : testament de Suzanne Donné, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, veuve de Louis Nicolleau, vigneron. Elle cite leur fille Marie Nicolleau, femme de Pierre Texier et mère de Catherine Texier. (vues 336 et 337)
          - 15 novembre : Abimelech de Cumont, écuyer, sieur de Boisgrollier, conseiller du roi en sa cour de parlement de Paris, est époux d'Anne Guillemin, veuve de Jacques Foucher, sieur de la Grenetière, conseiller du roi et lieutenant général de La Rochelle (dont est issu Jacques Foucher, mineur).
          - 18 novembre : accord entre Isaac Charrier, laboureur à charrue, demeurant à Puis-Sec paroisse de Saint Martin de Fraigneau, comme époux d'Anne Charroussin et comme tuteur de Marthe Charroussin, lesdites Anne et Marthe, filles des feus Jehan Charroussin l'aîné, et Marie Brunet, et Suzanne Barbault, demeurant à Champbertrand, à Villiers en Plaine, assistée de son père Pierre Barbault, laboureur à charrue audit Champbertrand, veuve dudit Charroussin l'aîné, et mère de Jeanne Charroussin. Jehan Charroussin l'aîné avait été également père de Jehan Charroussin le jeune, décédé, laissant deux filles Suzanne et Elisabeth Charroussin.
          - 13 décembre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Jehan Pache, apothicaire, demeurant à Fontenay en la maison de Jehan Turpault, apothicaire, fils de Christophe Pache, docteur en médecine (consentant par procuration passée le 20 novembre dernier devant les notaires d'Anvilard en Gascogne), et de Dlle de la Garde, avec Marie Verdon, fille de feu Adam Verdon, marchand tailleur d'habits, et de Jeanne Jeudy.
          - 16 décembre : Jacques Sicateau, écuyer, sieur de la Chauviere, y demeurant, à Sérigné, afferme pour cinq ans à Estienne Jandet, laboureur à charrue à Bouillé, la maison et métairie de Cuquelon au village de Puiletard, paroisse de Saint Pierre le Vieux de Maillezais, appartenant à Jeanne Gateau femme dudit Jacques Sicateau.
          - 17 décembre : Jullien Brunet et Jan Macoing, maîtres tailleurs de pierre demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, reconnaissent avoir reçu 850 livres de Nicolas Joly, conseiller du corps et maison commune de Fontenay et commis à la recette des deniers dudit corps, pour avoir fait à neuf un pont de pierre au gué appelé Mouillesacq, sur le chemin qui conduit de Fontenay à La Rochelle, et autres réparations mentionnées au bail au rabais à eux fait le 26 août dernier.
          - 19 décembre : contrat de mariage de Jehan Pacher, apothicaire et Marie Vredon (vues 352 à 357).
          - 20 décembre : accord et compte entre François Phelippon, sieur de Chauveau, et Jehan Toison, marchand de Senon en Bourgogne, à Fontenay, qui lui avait cédé son bail au rabais de la réfection des ports et chaussées du Bot de Marans.
          - 23 décembre : François Massé, sieur du Plessis, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Estienne Jaumier, laboureur à charrue, demeurant en la métairie d'Espagne au village de Fontaines à Cezais, la moitié de ladite métairie.
          - 30 décembre : Jacques Vaslin, prêtre, docteur en théologie de la Société de Sorbonne en la faculté de Paris, est doyen et curé de Fontenay.


        • 3 E 37/312 - 

          Janvier 1629.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          378 vues  - Janvier 1629. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          378 vues

          Présentation du contenu :

          - 10 janvier : marché entre Pierre Hivelin, procureur et fabriqueur de Montournais, Georges Guillon, tous deux laboureurs, à Montournais ; Pierre Thibaudin, journalier, demeurant au bourg de Nieul sur l'Autise ; Hillaire Thibaudin, journalier, demeurant au village de Villeneufve à Benet, qui ont promis de s'en aller avec les autres pionniers de cette élection, dès le lendemain à La Rochelle, pour servir à la démolition des fortifications de la ville sous le commandement de ceux qui ont cette charge du roi. (vue 15)
          - 11 janvier : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Louis Pigeaud, marchand chapelier demeurant au faubourg des Loges de Fontenay-le-Comte, fils des feus Toussaint Pigeaud et Marie Texier, avec Marie Vaslin, fille de feu Nicolas Vaslin et de Renée Manseau, demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay. Louis Pigeaud est veuf de Marie Larjaud, dont il a deux filles. (vues 18 à 21)
          - 12 janvier : Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mourault et de la Barotière, donne reçu à Claude Gallier, dame de Guinefolle, sa mère, de 8.000 livres en pistoles et monnaies du poids et prix de l'ordonnance. Lors du contrat de mariage dudit Raoul avec Francoyse Bouildron, du 31 août 1616 (Cousteau, notaire royal à La Rochelle), Claude Gallier lui avait donné 30.000 livres à lever sur ses meubles après son décès, pour tenir compte de pareille somme qu'elle avait donnée à Catherine Gallier-Picard sa fille, lors de son mariage avec Phillebert de Turin, conseiller du roi et maître des requêtes de son hôtel et Président en son Grand Conseil, comme appert par leur contrat de mariage du 6 mai 1612 (Pineau et Rousseau, notaires royaux à Fontenay). Il ne sera donc plus dû que 22.000 livres audit Raoul après le décès de ladite Gallier sa mère.
          - 19 janvier : Jean Macauld, sieur d'Ardigné, conseiller et élu pour le roi en l'élection de La Rochelle, comme procureur de Jean Destrade, clerc du diocèse d'Agen, prieur commendataire du prieuré simple de Saint Jean l'Evangéliste de Fontaines, de l'Ordre de Saint Benoist, en présence de Mathieu Merlet, prêtre, prieur d'Andilly les Marais en Aunis, prend possession dudit prieuré, paroisse du Bernard en Poitou, diocèse de Luçon. La chapelle est en ruines. (vues 28 à 30)
          - 27 janvier : Mancé Bodet, marchand gantier, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, prend pour deux ans en apprentissage Jacob Ruffé, fils mineur des feus Abraham Ruffé et Janne Danjou, sous la curatelle de Pierre Fouchier, chaudronnier, demeurant aux Ouillères à Mervent, moyennant 21 livres. (vues 41 et 42).
          - 27 janvier : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, demeurant en sa maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, afferme pour cinq ans sa maison noble et métairie de la Rivière Mourain, sise à La Caillère, à André Boidé, laboureur à charrue, y demeurant. (vues 43 et 44).
          - 27 janvier : Samuel Guillemin, écuyer, sieur des Rouhaux, demeurant à La Rochelle, et Françoise Genays sa femme, Samuel de Ferrieres, écuyer, conseiller du roi, juge magistrat civil et criminel au siège présidial de La Rochelle, y demeurant, et Marie Genays sa femme, ratifient le partage des successions des feus Isaac Genais et Marie Alleaume, leurs père et mère, fait par arbitres, avec Moise Piniot, écuyer, sieur de Puichenin, Dlle (blanc) Genay sa femme ; Jacques Lad/at (sic), écuyer, sieur de Beauchainges, Dlle (blanc) Genais sa femme ; Michel Genais, sieur du Pairé. (vues 45 et 46).


        • 3 E 37/312 - 

          Février-3 mars 1629.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          378 vues  - Février-3 mars 1629. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          378 vues

          Présentation du contenu :

          - 3 février : sentence arbitrale sur le partage des successions de Jehan Morisson, écuyer, sieur de la Bassetière, et Jacquette Foucher sa femme, entre leurs enfants Gui Morisson, écuyer, sieur de la Bassetière (y demeurant, à Saint Julien des Landes) et de la Fillotière, époux de Charlotte Bouet ; Jacques Morisson, écuyer, sieur de la Forterie, demeurant en la maison noble de la Gobinière à Saint Vincent sur Jard ; Claude Morisson, femme d'Eusèbe de la Cantinière, écuyer, sieur de Quinevault, demeurant en la maison noble de Quinevault à Avrillé ; Louise Morisson, femme de Pierre Desforges, écuyer, sieur de la Gobinière, demeurant en la maison noble de la Gobinière. (vues 53-66)
          - 4 février : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) d'Ercules Chaigneau, fils de David Chaigneau, marchand boucher, et de feue Françoise Butaud, demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay-le-Comte, avec Claude Grislard, fille de feu David Grislard et d'Anne Rousseau, demeurant audit faubourg. (vues 78 et 79)
          - 6 février : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre Poupeau, charpentier, fils de feu Michel Poupeau, laboureur à bras, et de Perrette Charrier, demeurant au bourg d'Auzay, avec Mathurine Gaborit, fille majeure, demeurant à Fontenay, fille des feus Jehan Gaborit et Suzanne Bonnet. (vues 82 et 83)
          - 10 février : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Louis Sainct-Lary, fils des feus Jehan Sainct-Lary et Marie Toujaque, de Frontignac en Gascogne, serviteur domestique de Louis de Raimond, écuyer, sieur des Champs, à Fontenay, avec Claude Micheau, servante domestique au logis de Suzanne Gallier, dame de la Guerinière, fille des feus Jacques Micheau et Janne Mallet.
          - 11 février : François Viete, sieur de la Grange, prévôt de l'église Notre-Dame de Fontenay et chanoine en l'église cathédrale de Luçon, y demeurant, afferme pour cinq ans à Louis Robert, laboureur à charrue demeurant au bourg de Pissotte, la métairie de la Grange des Bouinières sise audit bourg.
          - 15 février : Anne Bounot, demeurant au bourg de Longèves, veuve de René Poictevin, sergent royal, et tutrice de leurs enfants, donne reçu à Philippe Agroué, sieur de la Tourtellière, curateur des enfants mineurs des feus Jacques Desmoulins et Suzanne Baudin, d'une cuillère d'argent, trois bagues attachées ensemble et une bague de Flandres, que ladite Bounot avait donné en gage à ladite Baudin.
          - 22 février : accord entre Gilles Renoult, clerc, étudiant, demeurant à Fontenay, comme procureur de Charles Mullot, clerc tonsuré du diocèse de Boulogne et chapelain de la chapelle de Fontbriand, et Gilles Cellier, prêtre, curé de Saint Etienne de Chaix, y demeurant, qui a promis et s'est obligé de servir ou faire servir ladite chapelle de Fontbriand en l'église de Chaix, et dire ou faire dire 3 messes basses par semaine et ce pendant sept ans, moyennant 40 boisseaux de blé par an.
          - 22 février : Gilles Renoult, clerc, étudiant sous vénérable Jacques Vaslin, prêtre, docteur de la faculté de théologie de la Société de Sorbonne, pénitencier et examinateur de Maillezais, curé de Notre-Dame de Fontenay, comme procureur de Charles Mulot, clerc tonsuré du diocèse de Boulogne et écolier étudiant en l'Université de Paris, chapelain de la chapelle des Fontbriand, afferme pour sept ans à Jean Boucher, laboureur à charrue demeurant au bourg de Chaix, la métairie de ladite chapelle à Chaix.
          - 3 mars : marché entre Raoul Gallier Picard, sieur de la Tousche Mouraud et de la Barrotière, demeurant à Fontenay, et Mathurin Laboureur, maître maçon demeurant en Paeais, à La Jaudonnière, qui fera un logis (bien décrit) au lieu et maison noble de la Loge Palvaud, à Saint Laurent de la Salle (vues 108 et 109).


        • 3 E 37/312 - 

          8 mars-3 mai 1629.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          378 vues  - 8 mars-3 mai 1629. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          378 vues

          Présentation du contenu :

          - 8 mars : Eusebe Girard, sieur de Marsay et de la Girardie, à Sérigné, demeurant en sa maison noble de la Chaussée à Gourgé, baille et accense à Pierre Belliard, demeurant à Fontenay-le-Comte, et Nicolas Belliard, demeurant à la métairie de Paheu à Longèves, père et fils, six boisselées de terre sises devant la vigne de Paheu, sur le chemin qui conduit du Poiron au pont de Puybernier, dépendant de la métairie des Petites Gourfailles, dépendances de ladite seigneurie de la Girardie, et trente sillons de terres devant les terres et métairie de Paheu.
          - 9 mars : François Girard, seigneur des Eschardières, la Girardie, Bois Baudron et Beaurepaire, demeurant en son château de Beaurepaire, étant en sa maison noble de la Girardie à Sérigné, afferme pour cinq ans à Jehan Desmé, sieur des Barangeries, demeurant au bourg de Breuil Barret, la terre et seigneurie de Boisbaudron et la moitié de la terre et seigneurie de la Benissière, situées à Saint Pierre du Chemin. Le même jour : ratification de cette ferme par Eusebe Girard, sieur de Marsay, fils aîné dudit François.
          - 11 mars : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Jacob Lelievre, fils d'André Lelievre, meunier, et de Janne Gauverit, demeurant au moulin de Chamirault paroisse Notre-Dame de Fontenay, avec Catherine Coiffard, fille majeure des feus Bonadvanture Coiffard et Marie Beluteau, demeurant au logis d'Estienne Bertaud sis au faubourg Sainte Catherine de Fontenay. (vues 135 et 136).
          - 26 mars : Helies Dallet, praticien, demeurant au bourg de Luçon, est l'un des assoyeurs pour 1629 de Luçon.
          - 3 avril 1629 (trois actes) : échange entre Hilaire Blouin, sieur de la Rairie, époux de Gabrielle Boisson (qui, en un acte à la suite, du 8 mai 1633, est dite majeure) ; et Denis Martineau, sieur de la Letiere, sénéchal de la baronnie de Jard, demeurant au bourg de Jard. Denis Martineau cède à Hilaire Blouin une rente constituée par Jacques Ferré, sieur de la Combe, y demeurant paroisse des Chapelets ; cette rente est amortie par acte du même jour. Hilaire Blouin cède à Denis Martineau la métairie du Plessis Coustaut, au Bernard, qu'il avait eue par acte du même jour, de François Massé, sieur du Plessis, demeurant à Fontenay, et de Marie Chaigneau sa femme, en échange de la moitié, par indivis avec ledit Massé à cause de sa femme, d'une métairie appelée Espagne sise au village de Fontaines à Cezais.
          - 21 avril : Pierre Morienne, sieur de la Popelinière, demeurant à Fontenay, offre à Jacquette Guerin, veuve de Gabriel Divé, 467 livres 5 sols 9 deniers, qu'il est obligé de lui payer par contrat du 16 octobre dernier (Robert et Grignon, notaires royaux à Fontenay) en contre partie de 2 aunes et demie de toile d'or. Ladite Guerin a fait quérir chez Claude Dejan, marchand de cette ville ladite toile, mais ce dernier n'en possède pas suffisamment. Ce à quoi, ledit Morienne répond qu'il la paiera quand elle lui remettra la longueur convenue.
          - 26 avril : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre Porcheron, vade-pied demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay, avec Marie Benoist, fille majeure demeurant audit faubourg, fille de Benjamin Benoist et de Marie Cherpentier. (vues 178 et 179)
          - 28 avril : Anne de la Gorse, demeurant au bourg de L'Orbrie, veuve de Mathurin Agroué, sieur de la Tourtelière, tutrice de leurs enfants, afferme pour cinq ans à Pierre Grelier et Mery Deniault, laboureurs à boeufs demeurant au village de la Servantière à Menomblet, la maison et métairie de la Servantière. (vues 184 et 185)
          - 3 mai : frère Daniel Boursaud, prêtre, religieux en l'église cathédrale de Maillezais, comme procureur de frère Jan Boursaud, religieux profès en ladite église de Maillezais, prieur du prieuré de Bourgenais, afferme pour trois ans à Mathurin David, marchand à Talmont, les fruits et revenus dudit prieuré, à Saint Hilaire de Talmont et ailleurs. (vues 190 à 193).


        • 3 E 37/312 - 

          6 mai-septembre 1629.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          378 vues  - 6 mai-septembre 1629. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          378 vues

          Présentation du contenu :

          - 6 mai : Anne de la Gorse, veuve de Mathurin Agroué, afferme pour cinq ans à Jehan et Marc Bodet, frères, marchand et laboureur demeurant à la Tourtelière, à Montournais, ladite maison noble, terre et seigneurie de la Tourtelière. (vues 194 et 195)
          - 6 mai : Anne de la Gorse, afferme pour cinq ans la moitié de la Grand Mestairie de la Tourtelière, à André Herpin, laboureur à charrue, et à Gilles Gentet, pour lui et pour sa mère Hillaire Herpin, veuve de Jehan Gentet, demeurant au lieu noble de la Tourtelière à Montournais. (vues 196 à 199)
          - 6 mai : Pierre Suzanneau, écuyer, sieur de la Barangerie, y demeurant, à La Merlatière, conseiller pour le roi des montres en la vice-sénéchaussée de Fontenay-le-Comte, reconnait que, bien que par obligation il se soit obligé avec Jacques Gobin, greffier en ladite vice-sénéchaussée, de 4000 livres envers Suzanne Gallier, dame de la Guerinière, la vérité est que ledit Suzanneau a seul touché la somme, pour employer au paiement de l'office de conseiller des montres qu'il a acheté de Marie Texier, veuve de François Tiraqueau, écuyer, sieur de la Grignonnière.
          - 7 mai : Mathurin Gabart, sieur de la Crenière, conseiller et avocat du roi en l'élection de Mauléon, est époux de Louise Barbot, veuve (avec des enfants mineurs) de Jacques Robin, sieur de la Michelière. Ladite Louise Barbot, Emery, Olivier et Jean Barbot, sont enfants et héritiers de feue Jeanne Augereau.
          - 19 mai : transaction entre Hélène Dahville, femme de Louis Dugué, sieur de la Rivière, conseiller du roi, maître des eaux et forêts d'Anjou, demeurant à Angers paroisse Saint Pierre ; sa soeur Marie Dahville, femme de Pierre Gaillard ; lesdites Dahville filles de feus Jehan Dahville et d'Eslene Legendre, et Jeanne Audayer, veuve de Charles Prevost, écuyer, sieur de la Mouhée, y demeurant, à Chantonnay ; son frère Charles Audayer, chevalier, sieur de la Dreuillardière, demeurant au lieu noble de la Maison Neufve à Montournais ; Jehan Albert, sieur de la Gabardière, demeurant à Fontenay.
          - 19 mai : marché de construction. (vue 220)
          - 17 mai : Renée Suyrot, demeurant au lieu noble du Plessis, au Busseau, veuve de Gaspard Regnier, écuyer, sieur du Plessis, donne procuration à Isaac Regnier, écuyer, sieur des Coustaux, son fils, demeurant au village des Coquillères à Faymoreau, pour aller à Nîmes et ailleurs, en son nom, comme héritière de défunt Louis Regnier, écuyer, sieur de la Noüe son fils, maître d'hôtel du duc de Rohan (vues 141 et 142).
          - 11 juin : Renée Manceau, demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay, veuve de Nicolas Vaslin, vigneron, partage avec ses enfants : Toussaint Vaslin, charpentier ; Jehan Vaslin, vigneron ; Paul Vaslin ; Marie Vaslin, femme de Louis Pigeaud, chapelier.
          - 23 juillet : accord entre Lucas Augereau, laboureur demeurant au Port d'Ecoué à Montreuil sur Mer, et Nicolas Bichon, archer de la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, sur la restitution de l'arquebuse prise par ledit Bichon des mains de Mathurin Bouhier et qui appartenait audit Augereau. Nicolas Bichon la restituera et paiera soixante livres. (vues 241 et 242)
          - ler septembre : transaction pour des droits de garenne, entre René de la Court, écuyer, sieur du Fonteniou, y demeurant, à Vernoux, et Nicolas Giraud, sieur du Puiguitonneau, demeurant à Foussais.
          - 8 septembre : marché entre Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, demeurant en sa maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, et Pierre Collin et Antoine Robin, maîtres maçons à Fontenay, qui construiront une fuie en ladite maison du Pourtault, aussi belle que celle construite par lesdits maçons en la maison de la Sitardière appartenant à Jacques Morienne, sieur d'Atrye. (vues 251 et 252)
          - 8 septembre : René Varenne, sieur de la Gaignolière, demeurant à Fontenay, cède une rente à Pierre Pougnet, sieur de Vagne, avocat en parlement. Y annexée une demande, en date du 23 mai 1676, d'Elisabeth Pougnet, religieuse au couvent de Saint Florent, pour se faire délivrer une grosse de cet acte de cession de rente, laquelle faisait partie de sa pension. (vues 253 et 254).


        • 3 E 37/312 - 

          Octobre-décembre 1629.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          378 vues  - Octobre-décembre 1629. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          378 vues

          Présentation du contenu :

          - 10 octobre : Pierre Morienne, sieur de la Popelinière, demeurant à Fontenay-le-Comte, donne reçu à Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, son père, de 3600 livres promises par son contrat de mariage. (vue 265)
          - 20 octobre : Jeanne Viete, demeurant à Poitiers, veuve de Jehan Gabriau, sieur de Riparfon, conseiller du roi en sa cour de parlement de Rennes, afferme sa métairie de la Bigotière à Foussais, à Jehan Gaschignard, laboureur à charrue, et à Isaac Gaschignard son frère, demeurant à la Bigotière.
          - 26 octobre : testament de Marie Francois, veuve d'Isaac de la Pierre, étant alitée, à Chaillé les Marais. Elle veut être inhumée à Marans auprès de son mari. Elle cite son neveu Pierre François, sieur du Temps, conseiller et élu en l'élection de Fontenay, Marie François, soeur dudit Pierre, Simon, Catherine et Marie François, frère et soeurs desdits Pierre et Marie François. (vues 288 à 291)
          - 10 novembre : Claude Gallier, dame de la Tousche et de Guinefolle, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Jacques Texier et Jane Bouhier sa femme, demeurant en la métairie de la Lombardière à Nieul, ladite métairie.
          - - 10 novembre : accord entre Jehan Besson, laboureur à charrue demeurant à Champagné, et François Sarrazin, demeurant paroisse Sainte Radegonde des Noyers, qui étaient en 1627 collecteurs de ladite paroisse.
          - 12 novembre : François Viete, prêtre, sieur de la Grange, prévôt de Fontenay, chanoine et aumônier en la cathédrale de Luçon, y demeurant, arrente à Pierre et François Bouchere, frères, maîtres maçons demeurant au faubourg de Fontenay, une petite maison au faubourg de la Porte Saint Michel de Fontenay.
          - 17 novembre : donation mutuelle entre Julien Baudon et Marie Joly sa femme, demeurant à Fontenay.
          - 29 novembre : échange entre Jehan Gourdeau, sieur du Pin et de Longèves, demeurant à Longèves, et Marie Gourdeau, veuve de René Gourdeau, sieur d'Avau et de Lavert, demeurant en sa maison noble d'Avau paroisse de Saint Vincent sur Jard. Jehan Gourdeau cède à Marie Gourdeau la moitié de la métairie, terre et seigneurie de la Brigneriere à Chassenon, par indivis avec les héritiers de feue Anne Poictiers, femme en secondes noces de feu Pierre Suirat, écuyer, sieur de Lauberaye, conseiller du roi et lieutenant en l'élection de Fontenay. Marie Gourdeau cède à Jehan Gourdeau tout ce qui lui appartient aux villages de Beauchesne, la Renardière et la Maison Neufve, à Nieul le Dolent.
          - 10 décembre : contrat de mariage de Louis Saint Lary et Claude Micheau. (vues 364 et 365)
          - 24 décembre : Janne Brunet, femme d'Antoine Blouin, sieur de la Gazellière, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, ratifie le contrat d'arrentement fait le 12 novembre (notaires du Châtelet de Paris), entre ledit Blouin et Philbert de Thurin, chevalier, conseiller du roi en ses conseils, maître de ses requêtes ordinaire de son hôtel et président en son grand conseil, seigneur de Glay, et de la chastellenie des Estilleres, et Catherine Picard sa femme, par lequel ledit Thurin a fait arrentement audit Blouin de la maison noble du Gué à L'Hermenault.
          - 26 décembre : Philippe Agroué, sieur de la Tourtelière, conseiller du roi et son assesseur en l'élection de Fontenay, au nom de Geraud Dalbin, chevalier, seigneur de Vallezergne, époux de Louyse de Sainct Georges, auparavant veuve de Gilles de Machecoul, sieur de Saint Estienne, donne reçu à Charles Chastagner et Anne de Machecoul sa femme, seigneur et dame de la Lardraire, héritiers dudit feu de Saint Estienne, de 1450 livres, pour le douaire annuel, année échue la veille.
          - 29 décembre : Raoul Gallier Picard, sieur de la Tousche Mourault, de la Barotière et de la Loge Palviault, afferme pour six ans à René Imbert, marchand, demeurant en la maison de la Loge à Saint Laurent de la Salle, ladite maison.


        • 3 E 37/313 - 

          Janvier-20 avril 1630.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          429 vues  - Janvier-20 avril 1630. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          429 vues

          Présentation du contenu :

          - 28 janvier : Claude Gallier, dame de la Tousche et de Guinefolle, demeurant à Fontenay-le-Comte, afferme à Georges Frelant ; François Morin et Louise Frelant sa femme ; Pierre Grassin et Marie Frelant sa femme, tous laboureurs à charrue demeurant en communauté de biens aux Gourfailles à Pissotte, la métairie de la seigneurie des Gourfailles.
          - 9 février : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) d'André Cailleton, fils de Marc Cailleton, meunier, et de Louise Chessé, demeurant paroisse Notre-Dame de Coussais, avec Françoise Girard, fille de Pierre Girard, laboureur, et de Nicole Urtault, demeurant à Bourneuf paroisse de Fontaines. (vues 38 et 39)
          - 16 février : Nicolas Bertaud, sieur de la Chopinière, afferme pour cinq ans la métairie de la Painotière, sise au village de la Mesleraye à Saint Michel le Cloucq, à Mathurin Nau et Anne Bouchier sa femme ; Estienne Bouchier et Catherine Nau sa femme ; laboureurs à charrue demeurant en communauté de biens à Cerzay, à Saint Hilaire sur l'Autise.
          - 18 février : marché de construction. (vues 48 et 49)
          - 18 février : Moyse Pynyot, écuyer, sieur de Puichenin, trouvé au logis de Michel Genais, sieur du Pairé, en cette ville, donne reçu à Jehan Buor, sieur de la Mothe Freslon, y demeurant, au Champ Saint Père.
          - 19 février : Moyse Pynyot, écuyer, sieur de Puichenin, y demeurant paroisse de Feniou, paie à Samuel de Ferrières, conseiller du roi et juge magistrat au siège présidial de La Rochelle, 1200 livres dues pour retour de partage, ledit partage du 8 janvier 1627 à Niort.
          - 9 mars : Jacques Boutheiller, prêtre, est curé recteur de Petosse.
          - 16 mars : Isaac Brunet, sieur du Breuil, demeurant à Fontenay, arrente à Jacques Jousseaume, sieur de la Brechetière, demeurant au bourg de Foussais, la métairie au village du Breuil, et une métairie au village de la Breulanchere à Foussais.
          - 18 mars : Pierre Collin et Antoine Robin, maîtres maçons à Fontenay, sous-traitent avec Bastien Chassay, recouvreur à Fontenay, la couverture de la fuie qu'ils doivent construire pour Macé Morienne, sieur du Pourtault (Voir acte du 8 septembre 1629). (vues 67 et 68)
          - 6 avril : François Viete, sieur de la Grange, prêtre, prévôt de l'église Notre-Dame de Fontenay, chanoine et aumônier en la cathédrale de Luçon, y demeurant, afferme pour cinq ans à Mathurin Mercier, laboureur à charrue demeurant en la métairie des Granges paroisse de Pissotte, le revenu temporel dépendant de ladite prévôté de Notre-Dame de Fontenay.
          - 8 avril : Marie Giraud, veuve d'Hilaire Cailler, procureur du roi en l'élection de Fontenay, afferme pour cinq ans à Pierre et Isaac Senechaut, frères, laboureur à boeufs demeurant en communauté de biens à Saint Michel le Cloucq, la maison et métairie de Paiolle, en ladite paroisse.
          - 13 avril : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de René Rampillon, sieur de la Guignardière, conseiller du roi, assesseur criminel et premier conseiller au siège royal de Fontenay, fils de René Rampillon, sieur de la Faverie, présent, (et de feue Jeanne Georé ou [Joré], citée page 2, sixième ligne), avec Catherine Dejan, fille de Claude Dejan et de Catherine Pichard. (vues 86 à 93)
          - 14 avril : Pierre Chailloleau, messager ordinaire de Fontenay à Paris, demeurant au bourg de Sainte Gemme près Luçon, vend à René Revillaud, sergent royal à Fontenay, l'état et office de l'un des quatre messagers de Fontenay à Paris, pour 2080 livres.
          - 15 avril : marché de construction. (vues 99 et 100)
          - 19 avril : François Girard, écuyer, sieur de Beaurepaire, prieur commendataire du prieuré de Marsay, y demeurant.
          - 20 avril : Françoise Duboulay, veuve d'Hilaire Jamin, docteur en médecine, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Pierre Querquy, marchand demeurant à Vendée paroisse de Payré, la maison et métairie de la Roussière à Xanton.


        • 3 E 37/313 - 

          23 avril-4 juillet 1630.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          429 vues  - 23 avril-4 juillet 1630. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          429 vues

          Présentation du contenu :

          - 23 avril : Suzanne Gallier, dame de la Guerinière et de Surin, demeurant à Fontenay-le-Comte, afferme pour cinq ans la Grand Mestairie de la seigneurie de Surin, à Guillaume Roguier et à Louis Moreau son gendre, laboureur à charrue, demeurant à Saint Maxire. (vues 113-114)
          - ler mai : Macé Morienne, sieur du Pourtault, et Jacques Morienne, sieur d'Atrie, reconnaissent qu'à leur requête, Hillaire Bernard, sieur de la Morissonnerie demeurant à L'Hermenault, a promis de prêter son nom pour être pourvu par le roi de l'office de receveur ancien des tailles en l'élection de Fontenay. Jacques Morienne recevra tous les profits et revenus de l'office comme étant propriétaire de celui-ci quoique sous le nom de Bernard.
          - 11 mai : Benoit Viaud, sénéchal et juge ordinaire de la baronnie de La Chaize le Vicomte, y demeurant paroisse Saint Jean, détenu prisonnier à la requête et en la maison de Jacques Morienne, sieur d'Atrie, commis à la recette des tailles en l'élection de Fontenay, à défaut de paiement de 1513 livres 15 sols restant à payer du quartier des tailles de l'année 1629 de ladite paroisse, s'oblige à payer cette somme.
          - 14 mai : inventaire des meubles de la communauté de François Dubreuil (il signe F. Dubreulh), maître tailleur d'habits à Fontenay, et de feue Anne Roy sa femme. (vues 137 à 140)
          - 17 mai : Renée Suyrot, veuve de Gaspard Regnier, écuyer, sieur du Plessis, y demeurant paroisse du Busseau, fait donation à Isaac Regnier, écuyer, sieur des Coustaux, son fils, demeurant aux Coquilleres à Faymoreau, de tous les droits appartenant à ladite Suyrot en la succession de feu Louis Regnier, écuyer, sieur de la Noüe, son fils, maître d'hôtel du duc de Rohan.
          - ler juin : Janne Pougnard, demeurant à Poitiers, veuve de Jacques Jaumier, sieur de Saint Gouard, conseiller et procureur au siège royal de Fontenay, afferme pour cinq ans à Illustrissime et Reverendissime Henry par la grâce de Dieu et du Saint Siège Apostolique Evêque de Maillezais, pour 300 livres par an, le logis appartenant aux enfants et petits-enfants de ladite Dlle de Saint Gouard, sis à Fontenay.
          - 7 juin : Jeanne et Esther Geay, majeures, demeurant à Fontenay, vendent à Sébastien Myneau et René Gastineau, marchand demeurant au village de Bourneuf à Saint Maurice des Noues, la borderie de la Rabarderie, audit village de Bourneuf, à elles échue par le décès d'Henriette Caillier leur aïeule.
          - 12 juin : testament (catholique) de Marie Gobin, demeurant à Fontenay, femme de Pierre Corbier, maître chirurgien. Elle cite Marguerite Gobin sa soeur, religieuse professe au couvent des dames religieuses de l'Ordre de Saint François de Fontenay, à laquelle elle lègue 10 livres de rente annuelle "pour la récompenser des amitiés et courtoisies qu'elle lui porte ; elle cite également Jacques Corbier, leur fils. (vues 169 à 172)
          - 15 juin : arrêté de compte, entre Ulysse Baudry, écuyer, sieur de Lestang, demeurant à sa maison noble de la Burcerie à Nieul le Dolent, et André Baudry, écuyer, sieur de Beaureguard, curé de Saint Sauveur du Perrier, demeurant à Nantes, pour la gestion et administration des biens de ce dernier.
          - 22 juin : Auguste Joubert, sieur de Cheusse, gendarme de la compagnie du roi commandée par Monsieur, frère de Sa Majesté, et Catherine Simon sa femme, demeurent en leur maison de la Renardière à L'Orbrie.
          - 26 juin : Marie Desaivre, femme d'André Deuvergier, sieur de la Jaguinière, demeurant à la Jaguinière, au Busseau, ratifie la vente faite le 26 octobre dernier (Colin et Gaudineau, notaires de Sainte Hermine) par ledit Deuvergier à François Baud, sieur de la Vallée, de la maison et métairie de la Sablière à La Réorthe.
          - 27 juin : Phelippe Martineau est veuve de Corneille Carreau, et mère de Pierre Carreau, sergent royal ; et de Marie Carreau femme de Jean Aubrit ; demeurant tous au faubourg de Fontenay.
          - 4 juillet : Pierre Chailloleau, messager ordinaire de Fontenay à Paris, demeurant au bourg de Sainte Gemme près Luçon, afferme pour six mois à Philippe Lebouleux, demeurant à Fontenay, sondit état et office de messager dudit Fontenay à Paris, moyennant cent livres. (vue 219).


        • 3 E 37/313 - 

          6 juillet-septembre 1630.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          429 vues  - 6 juillet-septembre 1630. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          429 vues

          Présentation du contenu :

          - 6 juillet : Denis Thomas, messager ordinaire de Fontenay-le-Comte à Paris, demeurant au village de la Vrignaudière à Saint Hilaire du Bois, vend à Pierre Lebouleux, marchand, demeurant à Fontenay, l'état et office de l'un des quatre messagers de Fontenay à Paris, moyennant 2080 livres. (vues 221 et 222)
          - 19 juillet : Mathurin Mercier, laboureur à charrue à Pissotte, fermier du revenu temporel de la prévôté de l'église Notre-Dame de Fontenay, sous ferme pour cinq ans à Pierre Grezay, André Landriau et Lucas Grezay, marchands demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, tous les terrages, complants et dîmes dépendant de ladite prévôté. Le 21 juillet 1630 (autre acte), il sous afferme aux mêmes deux pièces de pré dépendant de ladite prévôté.
          - ler août : Pierre Robin, sieur de la Surie, est prisonnier aux prisons royales de Fontenay.
          - 2 août : Joseph Lagoffain, maître tailleur d'habits, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour un an et demi Thomas Lecat, fils de Jehan Lecat, tailleur d'habits demeurant au bourg de Mouchamps.
          - 3 août : Samuel Guillemin, écuyer, sieur des Rouhaux, y demeurant paroisse d'Aytré, afferme pour cinq ans à Jehan Guerin, laboureur à charrue demeurant à Antigny les métairies de la Boursière et de la Levraudière appartenant à Antigny.
          - 5 août : Raoul Gallier Picard, sieur de la Tousche Mourault, de Guinefolle et de la Barrotière, demeurant à Fontenay, ratifie le contrat de constitution de rente de 268 livres 15 sols consenti par Guillaume Bousquet son procureur, au profit de Suzanne Gallier, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi en sa cour de parlement de Rennes en Bretagne, moyennant 4300 livres employée au rachat de 250 livres de rente que ledit sieur de la Tousche devait à Gabrielle Miron, veuve de Jehan Payot, conseiller du roi et maître ordinaire en la chambre des comptes, et qu'il était tenu de racheter à l'acquit de la succession de feu le Maréchal et duc de Brissac et de Monseigneur le duc de Brissac son fils, par le contrat de la vente faite par ledit de Brissac fils, audit sieur de la Tousche, de la maison de la Barrotière et ses appartenances.
          - 24 août : Pierre Daudeteau et Marguerite Esveillard sa femme, demeurant au bourg de Xanton, fermiers de la maison noble du Pairé appartenant à Geoffroy Grimouard, écuyer, sieur du Pairé, cèdent pour sept ans ladite ferme, à Pierre Lebouleux, marchand à Fontenay, et à Abraham Gantier, marchand demeurant au Gros Noyer paroisse de Notre-Dame de Fontenay.
          - 31 août : Abraham Delalande, maître d'écoles de Mouchamps, y demeurant, prend en apprentissage Claude et Louis de la Boucherie, enfants mineurs de feu René de la Boucherie, sieur du Guy, pour deux ans, pour 226 livres par chacun des deux ans, qui seront payées par Claude Dangliers de Jousbert, écuyer, sieur de Mortagne la Vieille et Grand Fief de Rochefort, curateur desdits enfants et autres enfants mineurs dudit feu du Guy, demeurant à Mortagne.
          - 14 août : Pierre Jaurin, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, déclare à l'évêque de Maillezais avoir eu connaissance que la chapelle ou stipendie appelée la Chapelle Jaurin desservie en l'église Notre-Dame de Fontenay est vacante depuis la veille, suite au décès de Jacques Vaslin prêtre, docteur de Sorbonne en la Société de Paris, vicaire général de l'évêque de Maillezais, doyen et curé de Fontenay, et dernier possesseur de ladite chapelle. Pierre Jaurin propose la candidature de Jacques Croisé, prêtre aumônier et maître des cérémonies de l'évêque de Maillezais et le présente pour être administrateur de la chapelle.
          - 7 septembre : Pierre Caron, prêtre, licencié en droits, prieur et seigneur d'Elle, afferme pour cinq ans à Jacques Ayraud, marchand à Doix, tous ses biens et droits à cause de son dit prieuré d'Elle.
          - 12 septembre : Claude Esnard, procureur au siège royal de Fontenay, comme procureur de Claude Garnier, chantre et chanoine de l'église Saint Hilaire le Grand de Poitiers, afferme pour cinq ans une métairie au bourg de Petosse, à René Esty et Marie Girardeau sa femme, demeurant audit bourg.


        • 3 E 37/313 - 

          Octobre-7 décembre 1630.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          429 vues  - Octobre-7 décembre 1630. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          429 vues

          Présentation du contenu :

          - 12 octobre : Jean Gaudineau, procureur fiscal du comté de Marans, demeurant au bourg de Marans, et Marguerite Vernede sa femme ; tant en leur nom que comme procureurs de Françoise Bertaud, demeurant à Marans, veuve de Raoul Vernede, sieur de Villeneufve, vendent à Marie Vernede, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de David Grignon, sieur du Courtiou, le quart d'une métairie au village de Darlay à Xanton, par indivis avec ladite Vernede, Marie Bouhereau veuve de Joachim Vernede, sieur des Berthinolles, et Charles Thubin à cause de sa femme.
          - 12 octobre : testament d'Isaac Mallet, voiturier, demeurant à la Guillebaudière, à Mervent. Il cite sa fille Renée Mallet. (vues 333 et 334)
          - 22 octobre : Michel Genays, sieur du Pairé, demeurant à Fontenay, arrente pour cinq ans à Jehan Goguet, laboureur à charrue, et à Marie Chessé, veuve de René Birard sa belle-mère, demeurant ensemble en communauté de biens au bourg de Charzais, la métairie du Chail sise au faubourg de Fontenay.
          - 14 novembre : Jacques Babin, clerc du diocèse de Maillezais, prieur commendataire du prieuré Saint Nicolas de Fontenay et pourvu du la chapelle de Notre-Dame de Pitié dite des Godelins desservie en l'église paroissiale de Saint Michel le Cloucq, par la présentation de Michel Tiraqueau, sieur baron de Denant, patron à la présentation de cette dernière, se transporte devant Nicolas Cornet, docteur en théologie, grand vicaire de l'évêque de Maillezais, au logis où habite l'évêque à Maillezais, et lui demande de lui délivrer son visa sur lesdites provisions, faites sur la résignation de Pierre Janneau, prêtre, dernier titulaire et paisible possesseur de ladite chapelle. Nicolas Cornet lui répond qu'il ne peut et ne désire lui octroyer ledit visa.
          - 21 novembre : transaction entre Pierre Gaudineau et Marie Couailleau sa femme, demeurant au bourg de Montreuil sur Mer. Elle était demanderesse en séparation de biens et de corps, pour raison des excès, violences et outrages commis sur sa personne par plusieurs fois par ledit Gaudineau. Elle sera séparée de biens et leur communauté partagée entre eux par moitié.
          - 23 novembre : Janne Pougnard, veuve de Jacques Jaumier, sieur de Saint Gouard, procureur et receveur au siège royal de Fontenay, demeurant à Saint Gouard paroisse d'Ardin, afferme pour cinq ans la maison noble, terre et seigneurie de Boisse, appartenant à ladite Dlle et à ses enfants, et dont Paul Gorron est actuellement fermier, à Jehan Pache, maître apothicaire à Fontenay, et Antoine Blouyn, sieur de la Gazelière, demeurant à Fontenay, au nom de Michel Mercier, marchand au bourg de L'Hermenault.
          - 25 novembre : Janne Pougnard, afferme pour cinq ans à Mathurin Phelipeau, demeurant à Boisse à Saint Médard des Prés, et à Mathurin Gatineau son gendre, demeurant à la Porte de Lisle paroisse Saint Pierre le Vieux de Maillezais, laboureurs à charrue, la moitié lui appartenant en la métairie de Guinefolle sise au bourg de Bouillé, partageant avec Janne Jeudy, veuve de Raoul Blouin, sieur de Marsay.
          - 30 novembre : échange entre Laurent Pascaud, procureur au siège royal de Fontenay, et Pierre et Daniel Dupuis, marchand, demeurant ledit Pierre au bourg de Longeville (il était époux d'Anne Devaud selon un acte des mêmes minutes du ler décembre 1630), et ledit Daniel demeurant à Soubise (il y était maître apothicaire selon cet acte du ler décembre 1630). En échange d'une rente, lesdits Dupuis cèdent à Laurent Pascaud la moitié de la métairie de Puiletard, sise à Saint Pierre le Vieux de Maillezais, partant par indivis avec Theophile Prevost, écuyer, sieur de la Vallée (ladite moitié échue auxdits Dupuis par partage fait entre eux et MM. Thomas Dupuy et Pierre Morisson, sieur de la Poitevinière, à cause de Marie Dupuis sa femme), et la maison et métairie appelée la Guitardière, sise à Puiletard.
          - 7 décembre : Jehan Suyre, receveur du chapitre de Luçon, y demeurant, donne reçu à Claude et Suzanne Gallier, dames de la Tousche et de la Guérinière, d'arrérages de rente due au chapitre de Luçon, en raison de la maison noble et seigneurie de la Vaudière à Bourneau. (vue 398).


        • 3 E 37/313 - 

          22-31 décembre 1630.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          429 vues  - 22-31 décembre 1630. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          429 vues

          Présentation du contenu :

          - 22 décembre : contrat de mariage (solennités de l'Église) de François Urtaud, fils de François Urtaud et de feue Marguerite Morisset, demeurant au bourg de Sérigné, avec Marie Revillaud, fille de René Revillaud, sergent royal, et de Marie Fonteniou, demeurant au faubourg de Fontenay-le-Comte. (vues 413 à 416)
          - 26 décembre : transaction entre Nicolas Marois, écuyer, sieur de la Daviere, et Jehan Marois, écuyer, sieur d'Auzay, demeurant en la maison noble du Fief Milon au Boupère, Jacques et François Marois, mineurs, lesdits Marois, enfants de feue Renée Tiraqueau, dame de la seigneurie de la Cour d'Auzay et de la Vrignaye, d'une part, et Suzanne Gallier, dame de la Guerinière et de la seigneurie de la maison noble de Saint Gilles, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière, conseiller du roi en sa cour de parlement de Bretagne, et son fils François Gallier-Garnier, sieur de Surin, conseiller du roi en son Grand Conseil, seigneur chemier de ladite seigneurie de Saint Gilles, d'autre part (l'acte cite feue Françoise Ranfray, dame de Maurivet, aïeule dudit Garnier), sur le droit de tenue d'assise, ventes et honneurs, de la terre et seigneurie de Saint Gilles.
          - 28 décembre : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu à Fontenay, afferme pour cinq ans à Antoine Breschet, laboureur à charrue, demeurant à Nieul sur l'Autise, la métairie de Brachechien, sise au village de Sauveré le Sec audit Nieul.
          - 31 décembre : François Viete, prêtre, prévôt de la prévôté de Fontenay, chanoine de Luçon, perçoit une pension annuelle et viagère de 150 livres sur le prieuré de Sainte Christine, ordre de Saint Augustin, au diocèse de Maillezais.


        • 3 E 37/314 - 

          3-25 janvier 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - 3-25 janvier 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 3 janvier : Susanne Gallier, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi en sa cour de parlement à Rennes, donne à ferme pour six ans à André Cardin, marchand laboureur, Marie Guilbaud sa femme, Michel Guillebauld, marchand et laboureur, Janne Cottin sa femme, demeurant en la maison noble de Saint Gilles à Auzay, ladite maison et métairie noble de Saint Gilles. (vues 1 à 5)
          - 9 janvier : échange entre Charles Audayer, chevalier, sieur de la Maisonneufve, Montournais, la Dreuillardière, et Dianne Geoffroy sa femme, demeurant en sa maison noble de la Maisonneufve à Montournais, et Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mourault, la Barrotière, demeurant à Fontenay. Audayer et sa femme cèdent à Gallier-Picard toutes les maison, grange et jardin dépendant de la métairie de la Mauzonnière à Foussais, et en échange Gallier-Picard cède 187 livres 10 sols de rente due par les héritiers de feu Jehan Berenger, sieur de la Vernerie, et neuf vingt sept livres de rente due par Louis Bereau, écuyer, sieur de la Louisière, et Renée Choquet sa femme. L'acte cite Janne Audayer, soeur de Charles. Dianne Geoffroy devait ratifier un mois après qu'elle sera en âge de majorité, ce qu'elle fait le 26 février 1632 (comme pour les deux autres actes du 9 janvier 1631). (vues 20 à 26)
          - 9 janvier : Charles Audayer et Dianne Geoffroy vendent à Raoul Gallier-Picard, diverses terres dépendant de la métairie de la Mauzonnière à Foussais, pour 2500 livres à payer à l'acquit dudit sieur Gallier-Picard, à Louis Dugué, sieur de la Rivière, et à sa femme. (vues 27 à 31)
          - 9 janvier : Charles Audayer et Dianne Geoffroy, cèdent à Paul Babin, sieur de la Combe, avocat au siège royal de Fontenay, comme procureur de Claude Gallier-Garnier, veuve de Louis de Raymond, écuyer, sieur des Champs, les deux rentes que Raoul Gallier-Picard leur avait données par contrat d'échange du 9 janvier 1631, pour 6000 livres que ledit Audayer emploiera à payer à Louis Dugué, sieur de la Rivière, et à sa femme, demeurant à Angers. (vues 32 à 38)
          - 11 janvier : Jacques Ayraud, sieur de Langle, demeurant au bourg de Doix, donne à ferme pour cinq ans à François Savariau, laboureur à charrue, et Catherine Talleneau sa femme, demeurant en la métairie de la Laudière paroisse de Saint Jean de Velluire, la maison noble et métairie de Langle, sise en ladite paroisse, pour 430 livres par an. (vues 41 et 42)
          - 12 janvier : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de François Aubrit, marchand, demeurant au moulin aux draps à Scillé, fils de feu Jacques Aubry et de Perrette Pineau, demeurant à Parthenay, et Catherine Billaud, demeurant à Fontenay, fille de feu Sébastien Billaud, marchand, et de Françoise Aulmant, demeurant à Fontenay, et comme du lit dudit feu Billaud et de ladite Aulmant est seulement demeuré un fils et deux filles, savoir défunt François Billaud, Marie Billaud et ladite pro-parlée ; Marie étant femme de Claude Esnard, procureur au siège royal de cette ville, il y partage entre lesdites Marie et Catherine. (vues 43 à 47)
          - 21 janvier : Susanne Gallier, veuve de Jean Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi au parlement de Bretagne, pour demeurer quitte entre Claude Gallier-Garnier sa fille, veuve de Louis de Raymond, écuyer, sieur des Champs, capitaine au régiment de Navarre, de 10.200 livres à déduire sur les 30.000 livres promise à ladite Gallier-Garnier par son contrat de mariage avec ledit sieur des Champs, lui baille et paie comptant 4.000 livres et lui transporte diverses rentes totalisant 397 livres de rente. (vues 66 et 67)
          - 22 janvier : Jehan Chastelain, menuisier, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, prend en apprentissage André Nepveu, fils des feus Jacques Nepveu et Gabrielle Moret, pour trois ans, moyennant 90 livres (vues 72 et 73).
          - 22 janvier : Michel Genays, sieur du Pairé, demeurant à Fontenay, donne reçu à Moise Piniot, écuyer, sieur de Puichenin, son beau-frère, de 2.800 livres qu'il lui devait pour supplément de partage selon le celui fait entre eux et leurs autres cohéritiers des feus Jacob Genays, sieur de la Guerinière, et Marie Alleaume sa femme, père et mère dudit Michel et d'Anne Genays femme dudit sieur de Puichenin. (vues 70 et 71)
          - 25 janvier : Nicolas Bertaud, sieur de la Chopinière, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Pierre Beraud, laboureur à charrue, demeurant au bourg de Bouillé, la métairie de la Vazerie et Meschinerie sise audit bourg, appartenant audit Bertaud à cause de Gabrielle Desnohiers sa femme. (vues 74 et 75).


        • 3 E 37/314 - 

          26 janvier-15 février 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - 26 janvier-15 février 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 26 janvier : Claude Gallier-Garnier, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Louis de Raymond, écuyer, sieur des Champs, capitaine au régiment de Navarre, donne reçu à Susanne Gallier, veuve de Jean Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi au parlement de Bretagne, de 6.000 livres à valoir et déduire sur les 19.800 livres dues et restant à payer à ladite Dlle par son contrat de mariage. Le 24 mai 1631, elle donne reçu de 6.200 livres à valoir sur la somme de 13.800 livres à elle restant à payer des 30.000 livres portées audit contrat de mariage. (vues 84 et 85)
          - 26 janvier : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, demeurant en sa maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Pierre Baudet, laboureur à charrue demeurant au bourg de Longèves, la métairie appelée la Vaudurand sise au bourg de Longèves. (vues 86 et 87)
          - 2 février : Pierre Lebouleux, demeurant à Fontenay, et Abraham Gantier, demeurant au Gros Noyer paroisse Notre-Dame de Fontenay, marchands, fermiers de la maison noble du Pairé, donnent en sous-ferme pour sept ans, à René Denis, laboureur à charrue, et Louise Robert sa femme, demeurant au bourg de Chassenon, la métairie appelée la Fauconnière dépendant de ladite seigneurie de Pairé, sise au village de Vagnes à Xanton. (vues 102 et 103)
          - 5 février : testament (catholique) de David Roy, cordonnier, demeurant à Fontenay en faveur de Marguerite Roy sa fille (il a d'autres héritiers). (vues 106 et 107)
          - 5 février : Pierre Lebouleux et Abraham Gantier, fermiers de la seigneurie du Pairé, donnent en sous-ferme pour sept ans à Jacques Marsault, laboureur à charrue, et Ester Guiton sa femme, demeurant à la Pascauderie, à Saint Hilaire sur l'Autise, la métairie de Cougoulet dépendant de ladite seigneurie du Pairé, sise à Saint Hilaire sur l'Autise. (vues 108-109)
          - 8 février : Elizabet Gallais, demeurant à La Rochelle, veuve de Barnabé Viete, sieur d'Aziré, tutrice de leurs enfants qui ratifieront en âge de majorité, transporte à Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu à Fontenay, y demeurant, pour 400 livres, tous les droits qui appartenaient audit feu Viete par le transport à lui fait par Marie Guiet, veuve d'André Guillemin, écuyer, sieur du Fief Coutret, tutrice de René Guillemin leur fils, héritiers en partie de feu Nicolas Viete, sieur de la Mothe, et Anne Quinefault, conjoints, ledit transport du 27 février 1627 (Jacques Cousseau, notaire royal à La Rochelle). (vues 110 et 111)
          - 8 février : accord entre Elizabet Gallais, veuve de Barnabé Viete et tutrice de leurs enfants, et Estienne Bran, comme ayant charge de François Viete, prêtre, aumônier de Luçon et prévôt de Fontenay, qui reconnaît devoir à ladite Gallais 400 livres pour amortissement d'une rente, plus 80 livres pour les arrérages de cette rente, plus 30 livres que ledit feu sieur d'Aziré avait payé pour ledit Viete au nommé Gilles, marchand de La Rochelle, pour l'achat d'étoffe. Elle déduit audit Viete six vingts quatre livres qu'il avait déboursé pour l'achat d'étoffes et marchandises fournies à Anne Viete, fille de ladite Gallais. (vues 112 et 113)
          - 9 février : transaction entre Paul Poussart, chevalier, sieur de Moricq et de la Guinardière, demeurant en la maison noble de la Rivière à Nalliers, veuf et donataire de Renée Gourdeau, et Louis Maistre, chevalier, sieur de la Papinière, Aizenay et Bonnefonds, demeurant en son château d'Aizenay, neveu et principal héritier de ladite feu Gourdeau ; et encore Pierre Barraud, sieur de la Rivière, y demeurant paroisse de Nalliers, époux de Louise Maistre et se faisant fort pour ses autres cohéritiers avec ledit sieur de la Papinière, de ladite feue Gourdeau, qui consentent que le sieur de Moricq jouira par usufruit des lieux à lui légués par ladite Gourdeau. (vues 114 à 117)
          - 11 février : Susanne Gallier, demeurant à Fontenay, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi en sa cour de parlement de Rennes, donne à ferme pour huit ans à Pierre Grezay, André Landriau et Lucas Grezay, marchands, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, les droits de terrages et complants seulement des blés et vins de la seigneurie de Grissay autrement des Deux Seigneurs, pour 340 livres par an. (vues 120 et 121)
          - 15 février : Pierre Morienne, sieur de la Popelinière, demeurant en sa maison noble de la Vallée à Saint Maurice le Girard, donne procuration pour passer le contrat de la vente que lui fera Jehan Daillé, ministre de la Religion Prétendue Réformée, et Susanne Arribat sa femme, des deux tiers et tierce partie des vignes des Haute et Basse Mouchardières, par indivis avec Josias Marchant à qui appartient l'autre tiers comme père et loyal administrateur de ses enfants et de feue Ester Arribat sa femme. (vues 131 et 132).


        • 3 E 37/314 - 

          22 février-7 avril 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - 22 février-7 avril 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 22 février : échange entre Julien Collardeau, sieur de la Touche, avocat en parlement, conseiller et maître des requêtes ordinaire de la Reine, demeurant à Fontenay, et Hilaire Ogier le jeune, marchand demeurant audit lieu de la Touche à Breuil-Barret. Collardeau cède à Ogier les trois quarantièmes en la borderie de la Viaillière sise à Breuil-Barret, en échange de trois boisselées de terre faisant moitié de six, en un pré appelé le Champ Long à Breuil-Barret, que ledit Collardeau cède le même jour à Hilaire Ogier l'aîné, marchand, demeurant également à la Touche, pour 40 livres. (vues 147 et 148)
          - 22 février : Claude Gallier, dame de la Tousche, demeurant à Fontenay-le-Comte, donne à ferme pour cinq ans à Jehan Foucher, marchand, demeurant aux Ouillères à Mervent, les terrages des fiefs des Groix et d'Arty situés à Oulmes, pour 400 livres par an. (vues 149 et 150)
          - 22 février : Claude Gallier, demeurant à Fontenay, veuve de Jehan Picard, écuyer, sieur de la Tousche Mourault, trésorier général de France au bureau établi à Poitiers, donne à ferme pour cinq ans à Jacques Mathelot, sergent royal, et Françoise Cellier sa femme, demeurant en la maison noble de la Tousche Mourault à Foussais, ladite maison, terre et seigneurie de la Tousche Mourault, pour 2.200 livres par an. (vues 151 à 154)
          - 19 mars : arrêt de compte entre Nicolas Viete, sieur de la Groye, substitut en titre d'office au procureur du roi à Fontenay, y demeurant, et Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay. Viete doit à Bran, 6.768 livres 5 sols au total ; Bran a déjà reçu 780 livres ; Viete lui doit encore 5.941 livres 15 sols, pour le paiement desquelles il lui cède pour 4.000 livres, la métairie de la Grange des Bouinières à Pissotte, que ledit Viete a acquis de François Viete son frère, sieur de la Grange et prévôt de Fontenay et chanoine en l'église cathédrale de Luçon, par contrat d'échange du 31 décembre dernier (nousdits notaires royaux), plus diverses terres et rentes. (vues 159 à 161)
          - 25 mars : Pierre Mestayer, armurier, demeurant à Fontenay, adjudicataire des biens de défunt Guillaume Regnouf, donne à ferme pour trois quartiers à Pierre Ballereau, meunier, demeurant au Moulin Neuf à Mervent, le moulin de Gazeau situé à Mervent. (vues 166 et 167)
          - 26 mars : Maixent Raison, notaire en court lay, demeurant au bourg de Xanton, et Janne Lezin sa femme, vendent à Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mourault et de la Barrotière, demeurant à Fontenay, pour huit vingt livres, le sixième obtenu à ladite Lezin par le décès de Jacques Lezin son père en une métairie sise à la Goupillère à Saint Laurent de la Salle, par indivis avec Zorobabel, Jehan, Jacques, Marie et Anne Lezin, frères et soeurs de ladite Janne. (vues 168 et 169)
          - 27 mars : Estienne Bran, rétrocède par puissance de fief à François Viete, prêtre, chanoine et aumônier de l'église cathédrale de Luçon et prévôt de l'église Notre-Dame de Fontenay, les domaines par lui acquis le 19 mars de Nicolas Viete. (vues 170 et 171)
          - 29 mars : Nicollas Cornet, prêtre, docteur en théologie, prieur du prieuré de Vouvant, donne à ferme pour sept ans à Simon Girard, demeurant à Saint Pierre du Chemin, et Jehan Chiché, demeurant à Vouvant, tout le revenu temporel du prieuré Notre-Dame de Vouvant, pour 800 livres par an. (vues 172 et 173)
          - 5 avril : Claude Gallier, dame de la Tousche et de Guinefolle, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à David Sacré, Daniel et Teofil Baudouin, laboureurs à charrue, demeurant en communauté de biens en la métairie de la Tousche à Foussais, ladite métairie. (vues 182 et 183)
          - 7 avril : Charles Robert, huissier au siège royal de Fontenay, déclare que l'adjudication à lui faite au siège royal de Fontenay, des biens appartenant à Samuel Guillemin, écuyer, sieur des Rouhaux, y demeurant paroisse d'Aytré, sis au bourg de La Châtaigneraie et saisis à la requête de Phelipes et Isaac Desayvre et consorts, n'est que pour, et au profit du sieur des Rouhaux, auquel ledit Robert n'a fait que prêter son nom. (vue 188)
          - 7 avril : accord en exécution de l'arrêt de Nos seigneurs du parlement de Paris du 4 juillet 1626, par lequel Celeste Bruneau, veuve de Gilbert de la Haye, sieur du Chastellier Mombaud, et tutrice de Suzanne de la Haye sa fille, et Pierre Suzanneau, écuyer, sieur de la Berangerie, curateur à la personne et biens de René de la Haye, fils aîné du premier lit dudit feu Gilbert, ont été condamnés envers Samuel Guillemin, écuyer, sieur des Rouhaux, et Françoise Genay sa femme, de la somme de 5.501 livres et 1.105 livres 10 sols restant à payer de deux obligations, ledit Samuel Guillemin, demeurant aux Rouhaux à Aytré en Aunis, proroge le terme de paiement des 6.606 livres 10 sols dues d'une année, en faveur de René de la Haye, majeur, demeurant en sa maison noble des Gâts à Dompierre sur Yon, pour lui et pour ladite Suzanne de la Haye sa soeur. (vues 189 à 192).


        • 3 E 37/314 - 

          12 avril-24 mai 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - 12 avril-24 mai 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 12 avril : Jehan Jullyen, secrétaire ordinaire du marquis de la Vieuville et ayant de lui charge, reçoit 1200 livres, pour amortissement de deux rentes, dues par René Voyer, écuyer, sieur de la Grange Treuillère, demeurant en sa maison noble de la Feuilleterie à Mouchamps, fils de Jehan Voyer et d'Anne Billé, sieur et dame de la Treuillerie, tous deux décédés, qui avaient créé lesdites rentes les 24 septembre 1598 (Urtaud et Rousseau, notaires au comté des Olonnes) et 18 décembre 1599 (Massé et Soulard, notaires à Commequiers). (vues 197 et 198)
          - 19 avril : marché entre Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mourault et de la Barotière, demeurant à Fontenay-le-Comte, et François Guibourdeau, maître charpentier, demeurant au bourg de L'Hermenault, qui a promis de faire la charpente du corps de logis que ledit sieur de la Tousche fait bâtir au lieu de la Loge Paliau avec les trois pavillons qui s'y trouvent. (vues 199 et 200)
          - 21 avril : Marguerite Bory, veuve de Jan [Texeul], docteur en médecine, dames Anne et Susanne Bory, demeurant toutes au bourg de Saint Aubin la Plaine, se faisant fort pour Samuel Bory, leur neveu, fils de défunt Samuel Bory, sénéchal de la baronnie de Sainte Hermine, leur frère, qui ratifiera en âge de majorité ainsi que ladite Susanne, vendent à Anthoine Breluet, demeurant au village de Brillouet à Saint Etienne de Brillouet, la maison noble de la Fouresterie, audit bourg de Saint Aubin, avec ses dépendances, pour 11.000 livres, dont 9.966 à payer à leur acquit à divers débiteurs et 1.034 à payer au curateur dudit Samuel. (vues 203 à 206)
          - 30 avril : Catherine Boudet, demeurant au Nizeau paroisse de Saint Jean de Velluire, veuve de Pierre Garreau, texier en toile, donne à Gilles Caillonneau, demeurant au Nizeau, époux de Jeanne Garreau, fille de ladite Boudet, pour la provision de corps, nourriture et entretien de sa personne, tous et chacun ses biens meubles, dettes, créances et actions de dettes, à charge d'assurer le gîte, couverts et entretien de ladite Boudet leur mère et belle-mère de son vivant et inhumation après sa mort. (vues 216 et 217)
          - 5 mai : Marguerite, Anne et Susanne Bory, reconnaissent envers Anthoine Breluet, que le contrat de vente qu'elles lui ont fait le 21 avril dernier de la terre et seigneurie de la Fouresterie pour 11.000 livres, lesquels domaines ledit Breluet pourrait faire vendre par décret pour purger les hypothèques, a été fait sous la condition que, si l'adjudication par décret se faisait à plus haut prix que 11.000 livres, lesdistes Bory promettent de lui donner la différence. (vues 224-225)
          - 5 mai : donation entre Pierre Gateau, sieur du Vignaud, demeurant à Fontenay, et Laurent Pascaud, procureur à Fontenay. (vues 226 et 227)
          - 7 mai : Pierre Renard, meunier, comme ayant charge de Jehan Bobin, l'un des collecteurs de l'année de Mervent, y demeurant, et Pierre Gallais, voiturier, aussi collecteur de l'année à Mervent, y demeurant, passent accord avec Pierre Garreau, sergent royal, et Claude Luneau, demeurant à Fontenay, qui ont promis, et seront tenus d'amasser à leurs frais, deux quartiers de la taille crue et autres matières de deniers, qui seront compris au rôle de taille de Mervent. (vues 228 et 229)
          - 7 mai : Hillaire Raoulleau, chapelain de la chapelle séculière vulgairement appelée la Chapelle du Pond, fondée et desservie en l'église paroissiale de Curzon, diocèse de Luçon, donne procuration pour la résigner uniquement en faveur de Jean Rallier, clerc tonsuré du diocèse de Maillezais, son oncle. (vue 231)
          -10 mai : (acte passé au bourg de Montournais, au logis d'André Clerc, notaire des baronnies du Petit Château) : accord entre Charles Audayer, écuyer, sieur de la Maison Neufve, Montournais, de la Dreuillardière et autres lieux, demeurant à Montournais, et Simon Regain, marchand bourgeois des Sables d'Olonne, y demeurant, qui a ce jour acquis du sieur de la Maison Neufve et de Diane Geoffroy sa femme, la terre et seigneurie d'Appelvoisin à Saint Hilaire la Forêt pour 10.050 livres. Simon Regain laissera le fermier de la terre et seigneurie de la Dreuillardière et d'Appelvoisin jouir de sa ferme pendant cinq ans, moyennant que ledit fermier paiera 500 livres par an audit Regain. (vues 232 et 233)
          - 24 mai : Marie Texier, demeurant en la maison noble de la Grignonnière à Bourneau, veuve de François Tiraqueau, écuyer, sieur de la Grignonnière, constitue envers Claude Gallier-Garnier, veuve de Louis de Raymond, écuyer, sieur des Champs, 100 livres de rente assignée sur tous ses biens et spécialement sur la métairie de la Milletière à Cezais, moyennant 1600 livres payées comptant. (vues 238 et 239).


        • 3 E 37/314 - 

          25 mai-juin 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - 25 mai-juin 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 25 mai : Julien Bouquaud, demeurant au village des Bouchaux au Poiré sous la Roche [Le Poiré sur Vie], comme ayant charge de François Pierre, sieur du Plessis Baudouin et de Pont de Vie, se transporte au domicile de Jehan Martineau, procureur au siège royal de Fontenay-le-Comte, sis au faubourg de Fontenay, domicile élu de Charles, marquis de la Vieuville, chevalier des ordres du roi, ayant les droits cédés de Vincent Bouhier, sieur de Beaumarchais, et déclare que ledit sieur du Plessis Baudouin, comme neveu en droite ligne et héritier pour une moitié de feue Madelaine d'Aulnis, veuve de François des Nouhes, sieur de la Tabarière, son aïeule, il est tenu par partage fait avec Charlotte des Nouhes, sa tante, épouse d'Esaie Dumas, chevalier, sieur de Montmartin, de payer la moitié des dettes de ladite feue d'Aulnis, dont 1.350 livres pour deux années d'arrérages de rente dues audit Bouhier, dont il doit le garniment à Jacques des Nouhes, chevalier, sieur de la Tabarière, son oncle, qui a été condamné comme fils aîné dudit François des Nouhes. Jehan Martineau reçoit les 1.350 livres dues. (vues 242 et 243)
          - 9 juin : contrat de mariage (solennités de l'Eglise Prétendue Réformée) de Jehan Bilheu, fils de feus Jacques Bilheu et de Marie Vigreux, demeurant à Vérines au gouvernement de La Rochelle, avec Marie Gaudineau, demeurant au bourg de Sainte Hermine, fille de feus Pierre Gaudineau, marchand, et de Joachime Chassay. (vues 245 et 246)
          - 11 juin : Jonas de Bessay, chevalier, sieur dudit lieu, la Voulte et autres places, demeurant à Fontenay, donne à ferme à Mathias Cosson, sieur de la Selerie, demeurant en la maison noble de la Touche Levrault à Dissais et fermier de celle-ci, pour 500 livres, la levée de la terre et seigneurie de la Touche Levrault, rachetée par ledit de Bessay à la mort de Jehan Dubois, écuyer, sieur de la Touche Levrault, terre relevant noblement de la maison et seigneurie de Salidieu également rachetée par ledit de Bessay cette année à la mort de la dame de Salidieu. (vues 250 et 251)
          - 13 juin : partage de la métairie de la Pannerye, sise à Auzay, à la demande de Benjamin Duchesnay, avocat en parlement, qui y est fondé pour un cinquième qu'il a eu par échange de René Varenne, sieur de la Gaignollière, contre Pierre Hacquet, écuyer, sieur du Mont, et Madeleine Gateau, veuve de Jehan Clemenceau, sieur de la Maisonneuve. (vue 252 à 281)
          - 13 juin : testament (catholique) de Catherine Turpaud, femme de Pierre Chatevaire, huissier au siège royal de Fontenay, en faveur de son mari. (vues 282 et 283)
          - 14 juin : donation mutuelle entre François Collin, maître apothicaire, demeurant à Fontenay, et Marie Pallaine sa femme. (vues 286 et 287)
          - 19 juin : transaction entre Nicolas Joly, sieur de Saint Picq, notaire royal à Fontenay, veuf et donataire de Marie Dinot, et Nicolas Beraud, Pierre Leboulleux et Marie Beraud sa femme, demeurant à Fontenay ; lesdits Beraud héritiers, chacun pour un quart, soit pour une moitié entière en l'estoc maternel de ladite Dinot leur cousine germaine, sur la donation mutuelle faite entre lesdits Joly et Dinot le 13 octobre 1620 (Lymonneau et Meigner, notaires royaux à Fontenay), alors que depuis, lesdits Joly et Dinot, pour supporter les charges de ladite communauté, et aussi à cause de la longue maladie de ladite défunte, avaient été contraints de vendre et aliéner leurs domaines anciens. (vues 292 à 296)
          - 19 juin : Cristofle Thevenin, écuyer, sieur de Salidieu, demeurant en sa maison noble de la Roche Thévenin à La Guyonnière, rend hommage à Jonas de Bessay, chevalier, sieur dudit lieu, en son domicile sis à Fontenay, à cause de sa maison de Bessay, pour la maison et seigneurie de la Chauvelière sise à Bessay, et lui offre le rachat dû par le décès d'Anthoinette Prevost, sa mère. (vues 290 et 291)
          - 22 juin : accord sur ce rachat (voir acte du 19 juin) entre Cristofle Thevenin et Jonas de Bessay. Le rachat vaut 1.400 livres, et Thevenin ne verse que 700 livres. (vues 297 et 298)
          - 27 juin : Postume Rapin, écuyer, se transporte à la maison de Terre Neuve près de Fontenay, et s'adressant à Jacques Deleon, sieur de la Plante, lequel s'est présenté à une fenêtre de la maison, lui déclare qu'en exécution du jugement rendu au siège royal de cette ville, le 23 juin, il est venu pour entrer en ladite maison de Terre Neuve pour y faire sa demeure. Ledit Deleon lui répond qu'il est dépositaire de tous les meubles et fruits de ladite maison, en vertu de l'ordonnance rendue par M. de Losandiere, conseiller au siège royal de Saumur, et soutient qu'il n'est pas tenu d'ouvrir audit Rapin et autres se prétendant héritiers de feue dame Rapin, femme de Sebastien de Mahé, écuyer, sieur de la Suchere. (vues 301 et 302).


        • 3 E 37/314 - 

          Juillet-16 août 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - Juillet-16 août 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 1er juillet : procès-verbal de visite du logis de l'hérédité de feu Pierre François, sieur du Temps, à la requête de Pierre François, sieur du Temps, comme ayant charge de Jacques Cardin, fermier judiciaire des biens immeubles de ladite hérédité. (vues 309 et 310)
          - 2 juillet : accord et fin de compte entre Charles Audayer, chevalier, sieur de la Maison Neufve, y demeurant paroisse de Montournais, et Jehan Jullien, secrétaire ordinaire de (et faisant pour) Charles, marquis de la Vieuville, chevalier des Ordres du Roi, lieutenant général pour Sa Majesté en la province de Champagne. Charles Audayer est redevable de 4.222 livres, pour paiement de laquelle il délaisse notamment 1.470 livres restant à payer de 1.550 livres due par Gilles Merland, fermier de la châtellenie de Moricq, pour le terme échu à la Saint Jean Baptiste dernière de la ferme de Moricq, plus 1.550 livres qui seront dues à Noël prochain. (vues 311 à 315)
          - 2 juillet : François Besson, prêtre, curé de Surin, déclare qu'il a eu avis qu'on aurait décerné certain décret contre lui, à la requête de M. le Promoteur de l'évêché de Maillezais. Or il affirme n'avoir commis aucun acte répréhensible. (vue 316)
          - 4 juillet : Hillaire Raoulleau, clerc tonsuré du diocèse de Maillezais, licencié es lois et gradué nommé de l'université de Poitiers sur l'église cathédrale de Luçon, donne procuration pour supplier et requérir l'évêque de Luçon, de conférer audit constituant en vertu de ses degrés de gradué nommé, les canonices et prébendes que feu Thomas Tayrand possédait paisiblement en l'église cathédrale de Luçon. (vue 317)
          - 5 juillet : Hilaire Raoulleau, clerc tonsuré, prieur commendataire du prieuré de Saint Gilles, ordre de Saint Benoist, fondé et desservi en l'église paroissiale de Saint-Sauveur de Mareuil diocèse de Luçon, et chapelain des chapelles séculières vulgairement appelées d'Archiais, en l'église paroissiale de La Jonchère, Lomosnier, en l'église paroissiale de Saint Mathurin de Luçon, et des Laurens, en l'église paroissiale de Mouilleron, toutes du diocèse de Luçon, donne procuration pour résigner ledit prieuré et lesdites chapelles en faveur de Laurens Raoulleau, son frère, clerc tonsuré du diocèse de Luçon uniquement. (vues 318 et 319)
          -13 juillet : Jehan Pache, maître apothicaire à Fontenay-le-Comte, pour lui et pour Michel Mercier, fermiers de la seigneurie de Boisse, donne en sous ferme à Pierre Pinocheau et Louis Regnou, fourriers, demeurant au bourg de Fontaines, pour cinq ans, le four banal sis audit Boisse et dépendant de ladite seigneurie, pour 48 livres par an. (vues 326 et 327)
          - 13 juillet : accord entre Postume Rapin, écuyer, sieur de Minerval et de Terre Neuve, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, et Jacques Bernardeau, marchand, demeurant à Marans, fermier des fruits de Pascouinay, pour ce qui en dépend, étant de l'hérédité de défunte Marie Rapin, femme de Sébastien de Mahé, écuyer, sieur de la Suchere, de laquelle ledit sieur de Terre Neuve, est neveu et héritier. (vues 328 et 329)
          -19 juillet : Marie Tiraqueau, dame des Loges ; Marie Tiraqueau, veuve de Charles Tiraqueau, écuyer, sieur du Fief Milon ; et Nicolas Maroys, écuyer, sieur de la Davière ; demeurant tous en la maison des Loges, paroisse dudit lieu, constituent envers Claude Gallier-Garnier, veuve de Louis de Raimond, écuyer, sieur des Champs, demeurant à Fontenay, 125 livres de rente, sur tous leurs biens et spécialement sur ladite maison des Loges et sur la maison et seigneurie du Fief Milon au Boupère, pour 2.000 livres. (vues 334-335)
          - 24 juillet : Cesar Le Page, sieur de la Court de Frosse, informe l'évêque de Luçon qu'il entend que Nicolas Testefolle, prêtre du diocèse de Poitiers, soit pourvu de la chapelle Sainte Anne desservie en l'église Saint Mathurin de Luçon, suite aux décès de Thomas Tayrand et auparavant de Boissinot, prêtre, curé de la paroisse de L'Orbrie. (vue 336)
          - 7 août : testament de Marie Picard, demeurant à Fontenay, en faveur de Jacques Gaultereau, cordonnier, son mari. (vues 344 et 345)
          - 16 août : Michel Tiraqueau, chevalier, sieur baron de Denant, et Jacqueline de la Chambre, sa femme, demeurant en leur château de Denant, constituent envers Claude Gallier-Garnier, demeurant à Fontenay, veuve de Louis de Raimond, écuyer, sieur des Champs, 200 livres de rente assignée sur tous leurs biens et spécialement sur la maison, terre et seigneurie de Denant, moyennant 3.200 livres payées comptant. (vues 346 et 347).


        • 3 E 37/314 - 

          21 août-10 octobre 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - 21 août-10 octobre 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 21 août : Janne Gobin, femme de Pierre Letourneur, écuyer, sieur de Burbure, demeurant au lieu noble de Biard paroisse de Glenay, donne à ferme pour trois ans à Jonas de Bessay, sieur dudit lieu, demeurant à Fontenay-le-Comte, tout ce qui avait été réservé par la ferme à elle faite audit sieur de Bessay, du logis où ledit de Bessay fait sa demeure, pour 40 livres par an. (vues 348 et 349)
          - 22 août : inventaire des meubles, lettres et titres, et appréciation desdits meubles, qui étaient de la communauté de Pierre Corbier, maître chirurgien, et de feue Marie Gobin sa seconde femme. L'acte cite Jacques Corbier, leur fils mineur, et feue Jeanne Tabarit, première femme dudit Corbier. (vues 350 à 356)
          - 28 août : Jonas de Bessay, chevalier, sieur de Bessay, Saint Hilaire, la Voulte et le Vouhis, et Louyse Chataigner sa femme, demeurant à Fontenay, transportent à Jonas de Bessay, écuyer, sieur de la Coutancière, leur fils, demeurant à Fontenay, moyennant 6.000 livres payées comptant, le fonds et propriété de la rente de 300 livres leur appartenant sur la maison, terre et seigneurie de la Coutancière sise à La Roche sur Yon, qu'ils se sont réservés par le contrat de mariage de leur fils, avec Françoise Legoux (contrat de mariage du 10 décembre 1628, passé devant Cherbonnier, notaire royal à La Rochelle), par lequel ils lui baillaient ladite terre et seigneurie de la Coutancière. (vues 357 et 358)
          - 30 août : Jehan et André Bodineau, frères, laboureurs à charrue, tant pour eux que pour Jehan, Clément et René Guilleberteau leurs neveux, demeurant à Saint Pierre des Echaubrognes près Maulévrier, héritiers pour une neuvième partie de feu leur oncle et grand-oncle Claude Grolleau, prêtre, curé de l'église Notre-Dame d'Auzay, revendent à Simon Bazin, laboureur à charrue, demeurant au bourg d'Auzay, ladite neuvième partie. (vues 359 et 360)
          - 30 août : Jacques de Superville, docteur en médecine, demeurant à Niort, comme procureur de Pierre Boussion, marchand demeurant à Pons, donne reçu de 75 livres à Julien Petit, marchand demeurant au faubourg de Fontenay. (vues 361 à 364)
          - 10 septembre : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, donne à ferme pour cinq ans à Jacques Bonneau, meunier, demeurant au moulin à eau de Doreau paroisse de Mervent, les deux moulins à eau de Doreau, avec un moulin à vent sis aux Denizes près le village de Granges à Pissotte. (vues 365 et 366)
          -15 septembre : testament (catholique) de Pierre Raison, demeurant au bourg de Xanton, fils de Maixent Raison, notaire en court lay, et de feue Laurence Merlet, en faveur de son père. (vues 367 et 368)
          - 20 septembre : Anthoyne Ayrault, fermier général de l'évêché de Maillezais, donne en sous ferme pour sept ans à Guillaume Cateau, marchand, demeurant à la Ronde, les moulins à eau et à vent de la seigneurie de Xanton, membre dépendant dudit évêché. (vues 369 et 370)
          - 20 septembre : Anthoyne Ayrault, fermier général de Maillezais, donne à ferme pour sept ans à Jehan Rougier, laboureur à bras demeurant à la Ronde, pour 220 livres par an, le four banier de La Ronde. (vues 371 et 372)
          - 24 septembre : Gilles Lescollier (sic), prêtre, curé de Chaix, diocèse de Maillezais, déclare qu'il s'oppose à la prétendue prise de possession que Jehan Barraud, prêtre, curé de Velluire, dit avoir fait de ladite cure de Chaix le 2 août dernier. (vue 379)
          - 29 septembre : Jehan Deryé, procureur au siège royal de Fontenay, y demeurant, prend en apprentissage André Moiroux, fils mineur de feu Jehan Moiroux, huissier en cette ville, moyennant six vingt une livres douze sols, que paiera Jehan Roger, archer de la compagnie du vice-sénéchal, curateur à la personne et biens dudit Moiroux. (vue 382)
          - 4 octobre : Laurens Roy, drapier et sergier, demeurant au faubourg du Chipaud de Fontenay, prend en apprentissage pour deux ans René Priauzeau, fils de feu Pierre et de Janne Savin, demeurant à la Bastière à Sérigné, moyennant 100 livres. (vues 383 et 384)
          - 10 octobre : Charles Robert, écuyer, sieur de la Rochette, demeurant à Poitiers, déclare à Charles Poictevin, écuyer, sieur de la Florancière, qu'il a eu avis que ce dernier affirme avoir interjeté appel de deux sentences rendues en la cour de Poitiers au profit dudit sieur de la Rochette, portant entérinement des donations à lui faites tant par feue Marguerite Poictevin, que feue Marguerite Tomasset. (vues 389 et 390).


        • 3 E 37/314 - 

          Octobre 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - Octobre 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 14 octobre 1631 : Jacques Foushier, écuyer, sieur du Lizon et de Sazay, conseiller du roi et lieutenant général au siège présidial de La Rochelle, somme Anthoine Ayrault, receveur des consignations de Fontenay-le-Comte, de satisfaire à une promesse du 11 octobre 1630 et de passer contrat de vente de l'état et office de receveur des consignations de la ville en vertu duquel il puisse faire recevoir celui qu'il nommera pour l'exercice de ladite charge. Anthoine Ayrault demande copie de la sommation, d'autant qu'il est dépourvu de conseil. (vues 9 et 10).


        • 3 E 37/314 - 

          25 octobre-novembre 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - 25 octobre-novembre 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 25 octobre : François Viete, sieur de la Grange, chanoine et aumônier en l'église de Luçon, y demeurant, prieur du prieuré du Sauze, vend à Mathurin et François Mercier, père et fils, et Simon Gendron, laboureurs à charrue demeurant à Pissotte, la coupe et tonsure des bois taillis dépendant dudit prieuré, pour 330 livres. (vues 397 et 398)
          - 25 octobre : Frère Pierre Clavier, maître es arts, prêtre, prieur curé de Saint Pompain, donne reçu à André Malleray, sieur de Larceau, avocat à Poitiers, de 4 boisseaux froment et 4 boisseaux seille, mesure de Saint Pompain, qu'il lui devait pour dîmes, à cause des terres par lui tenues noblement et à domaines du seigneur de Saint Pompain, à cause de son hôtel de Puissec et Larceau. (vues 399 et 400)
          - 7 novembre : Louis Maistre, chevalier, sieur de la Papinière, Aizenay et Bonnefonds, et Louise de la Cressonnière sa femme, demeurant en leur château d'Aizenay, constituent envers Christofle Mesnard, sieur de la Vergne de Péault, y demeurant, à Péault, 1.000 livres de rente assignée sur tous leurs biens et spécialement sur les maisons, terres et seigneuries de la Naulière et Bonnefonds et sur la châtellenie, terre et seigneurie d'Aizenay, moyennant 16.000 livres. (vues 403 à 405)
          - 15 novembre : Susanne Gallier, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Jean Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi en sa cour de parlement de Rennes, donne à ferme pour six ans à Jean Godereau, sieur de la Maison Neufve, y demeurant, à Auzay, dont se constitue plege son gendre Jacques Gauvain, demeurant au bourg de Sérigné, la seigneurie et métairie de Sainte Radegonde la Vineuse, terrageries d'icelle et des seigneuries du Couldray et Fourchault, les métairies de la Haute et Basse Baudonnière, borderies, moulins à vent et à eau, les fiefs de vignes et complants dudit lieu, la dixième partie en la métairie de la Rivière du Coudray, la maison et métairie de la Vaudière, ses appartenances et dépendances, la métairie ou bordage de la Milletière du Bois sise à Bourneau, pour 2.300 livres par an. Jean Godereau paiera de plus 200 livres de rente due à l'abbé de Nieul sur l'Autise à cause de ladite seigneurie de la Vaudière. (vues 408 à 415)
          - 16 novembre : Maximilien Eschallard, chevalier, sieur de la Boulaye, baron de Châteaumur, Belleville et la Tour d'Oiré, gouverneur pour le roi de Fontenay, y demeurant, ratifie le contrat (Thenault et Pailler, notaires royaux à Châtellerault, le 17 avril 1630) de la ferme de ladite baronnie de Belleville, faite Marie Hurault, dame de la Boulaye, sa mère, à Jacques Moreau, sieur du Coudray, demeurant au lieu noble de la Drollinière paroisse de la Chapelle de Chauché, et René Moreau, sieur de Villeneufve, demeurant au bourg de Saint André Goule d'Oie. (vues 416 et 417)
          - 19 novembre : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, demeurant en sa maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Mathurin Thiré, laboureur à charrue demeurant à la Jousselinière à La Chapelle Thémer, la métairie appelée le Beugnon de Thiré sise au bourg de Thiré. (vues 418 et 419)
          - 20 novembre : Maximilien Eschallard, reconnaît avoir reçu d'Elizabeth Bridonneau, fermière générale des terres et seigneuries de la Boulaye et Châteaumur, une somme qui sera rabattue sur le prix de ladite ferme. Cette somme sera inscrite dans les dépenses du compte de tutelle rendu par la dame de la Boulaye à son fils Maximilien Eschallard. (vues 420 et 421)
          - 29 novembre : vente de meubles. (vues 422 et 423)
          - 30 novembre : Pierre Robin, laboureur à charrue, demeurant en la métairie de la Grange des Nohiers paroisse de Notre-Dame de Coussay, donne en sous ferme à Jehan Audineau, laboureur à charrue, demeurant au Retail paroisse Notre-Dame de Coussay, les deux tiers de ladite métairie, dépendant de l'abbaye de l'Absie en Gâtine. (vues 428 et 429).


        • 3 E 37/314 - 

          Décembre 1631.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - Décembre 1631. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 4 décembre : Jehan Malleuvre, demeurant à Fontenay-le-Comte, donne à ferme à André Baudry, laboureur à charrue, pour lui et pour Abel Mandin son beau-père, Christofle Baudry et Michel Baudry ses frères, tous laboureurs à charrue, demeurant ensemble en la métairie de la Fumerie aux Brouzils, ladite métairie appartenant audit Malleuvre à cause de Jacquette Laheu sa femme. (vues 430 et 431)
          - 5 décembre : Janne Pougnard, veuve de Jaumier, sieur de Saint Gouard, procureur du roi en la sénéchaussée de Fontenay, faisant pour les enfants mineurs de feu Jacques Jaumier, conseiller du roi au parlement de Rennes ; et François Lucas, écuyer, sieur de Vangueil, conseiller du roi et trésorier général de France au bureau des finances établi à Poitiers, donnent à ferme pour cinq ans à Pierre Bonnineau, marchand, demeurant au village de la Maison Neufve à Antigny, la métairie de la Chauvière, une autre sise au Pouzac, et la métairie du Pourtault, audit sieur de Vaugeau appartenant à cause de sa femme et auxdits enfants dudit feu sieur de Saint Gouard, le tout à Antigny. (vues 432 à 433)
          - 6 décembre : François Brisson, sieur du Palais, conseiller du roi et son sénéchal civil et criminel au siège royal et sénéchaussée de Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Pierre Guerry et Pierre Morineau, laboureurs à charrue, demeurant au bourg de Sainte Gemme près Luçon, deux métairies à Sainte Gemme, l'une appelée la Mignete et l'autre le Mourier. (vues 438 et 439)
          - 5 décembre : marché de maçonnerie entre Jacques Jousseaulme, sieur de Bretet, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, et Julien Brunet, René Robin, Germain Brunet et Jehan Decoux, maîtres maçons et tailleurs de pierres demeurant au faubourg de Fontenay, qui ont promis de bâtir tout à neuf son logis sis faubourg des Loges et où il demeure (bien décrit). (vues 434 à 437)
          - 8 décembre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Théodore Cailleteau, marchand demeurant à Niort, fils de feus Jehan Cailleteau et de Toussaine Jouslain, avec Françoise Meigner, fille de René Meigner, marchand, et de Catherine Bazin, demeurant à Fontenay. (vues 440 et 441)
          - 12 décembre : Anne Bran, demeurant à Fontenay, veuve de Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mourault, fille et unique héritière de feu Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, vend à Morice Moysand, sieur de la Popelinière, sénéchal de la baronnie de Sainte Gemme, y demeurant, l'état et office de conseiller et élu, pour 11.500 livres. (vues 446 à 452)
          - 14 décembre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Charles Morinière, fils de feu Charles Morinière et de Françoise Delisle remariée avec Antoine Goguet, laboureur à charrue, demeurant au village de Darlay à Xanton, avec Catherine Blais, fille de Nicolas Blais, laboureur à charrue, et de Marie Robert, demeurant faubourg Sainte Catherine de Fontenay. (vues 453 et 454)
          - 15 décembre : Nicolas Viete, sieur de la Groye, substitut en titre d'office au siège royal de Fontenay, y demeurant, donne à ferme pour cinq ans à Pierre Bourolleau, demeurant aux faubourgs des Cordeliers, et Louise Girardeau sa femme, la métairie de la Groye sise au bourg de Pissotte. (vues 455 et 456)
          - 29 décembre : contrat de mariage de Zacharie Salbert, sieur de Soulignonne et Lea de Bessay, fille de Jonas de Bessay. (vues 463 à 467).


        • 3 E 37/314 - 

          Janvier-1er mars 1632.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - Janvier-1er mars 1632. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 16 janvier : Pierre Thomas, sieur de Bourneuf, demeurant à Boisse, à Saint Médard des Prés, pour récompenser René Rampillon, sieur de la Guignardière, conseiller du roi et assesseur criminel et premier conseiller au siège royal de Fontenay-le-Comte, y demeurant, des bons offices, amitiés et courtoisies qu'il lui a faits et rendus, et qu'il espère encore à l'avenir, lui donne un banc en l'église Notre-Dame de Fontenay, joignant d'un côté au banc de François Brisson, sieur du Palais, sénéchal de la ville, et d'autre à celui de Julien Collardeau. Le 21 janvier : Le dimanche 18 janvier, l'assemblée des habitants de la paroisse, a concédé et octroyé ledit banc à Rampillon, ce dernier paie à François Massé, sieur du Plessis, fabriqueur, la somme de (blanc). (vues 472 et 473)
          - 17 janvier : Jacques Mathelot, marchand, demeurant à la Tousche Mourault à Foussais, cède et transporte à Anne Brand, veuve de Raoul Gallier-Picard, écuyer, sieur de la Tousche et de la Barotière, une cédule passée et consentie par son mari, de 4000 livres qu'il avait promis de lui payer à sa volonté du 11 avril 1630, signée par lui, que ladite dame a reconnu comme vraie, et qu'elle sait qu'il devait encore justement audit Mathelot, plus 480 livres 14 sols 6 deniers pour autres parties et argent par lui fournies, tant au bâtiment de la maison noble de la Loge, journées des ouvriers, achat des matières, bois et avoine achetés pour ledit défunt, moyennant pareille somme. Et s'en fera rembourser ladite dame sur l'hérédité dudit feu. (vues 468 et 469)
          - 19 janvier : Pierre Berland, chanoine en l'église de Poitiers, comme procureur de Révérend Père Pierre Brisson, prêtre, abbé de l'abbaye de Saint-Vincent de Nieul sur l'Autise, se transporte au domicile de Nicolas Draud, greffier des insinuations ecclésiastiques de l'évêché de Maillezais, et déclare à Françoise Baudry, femme dudit Draud, qu'il a remis à son mari ce jour, la procuration susdite de Brisson et deux exploits. Nicolas Draud a demandé 100 livres à Berland pour la transcription de ces actes, ce que Berland a refusé de payer. Il offre lui payer salaire raisonnable, et met à découvert 16 livres. Laquelle Baudry a déclaré que son mari est aux champs et qu'elle n'a aucun papier entre ses mains, et de ce fait, refuse de signer. (vues 474 et 475)
          - 2 février : Thomas Luneau, marchand demeurant à Sainte Hermine, donne procuration dans un procès devant le sénéchal de Fontenay entre lui défendeur et Pierre, Jacques et Marguerite (femme de Garnallier Fellaud) Luneau (ses frères et soeur), héritiers bénéficiaires de feus Pierre Luneau et Jacquette Soullard, défendeurs, et Marguerite, Anne et Suzanne Bory, filles et héritières de François Bory et Suzanne Pellon, demandeurs. (vues 480 et 481)
          - 10 février : testament (catholique) de Laurence Loriou, veuve de François Gaborit, demeurant au faubourg de Fontenay, en faveur de sa fille Marguerite Gaborit ; elles a deux autres filles, mariées avec Thomas Charrot et Pierre Bonnet. (vues 482 et 483)
          - 14 février : Janne Pougnard, demeurant en sa maison noble de Saint Couard à Andin, veuve de Jacques Jaumier, sieur de Saint Gouard, procureur du roi au siège royal de Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Nicolas Bichon, archer de la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, y demeurant, une maison sise au faubourg du Marchou de cette ville appelée la Triquoterie. (vues 488 et 489)
          - 14 février : accord entre Marie Poirier, veuve d'Anthoine Audouit, marchand, demeurant au faubourg de la Porte Saint Michel de Fontenay, et Janne Rambaud, veuve de Mathurin Audouit et mère dudit feu Anthoine, tutrice d'Abel et Perrine Audouit ses enfants et dudit feu ; André Roy et Suzanne Audouit sa femme ; Jacques Audouit, maréchal, demeurant tous à Fontenay, qui moyennant 68 livres consentent à l'entérinement du don testamentaire fait par ledit feu Anthoine à ladite Marie Poirier. (vues 490 et 491)
          - 1er mars : Jacques Françoys, sieur de Biossais, conseiller du roi et receveur triennal des décimes de l'évêché de Maillezais, donne commission à Jehan Degerson, demeurant à Fontenay, pour faire la recette des décimes en 1632. (vue 498).


        • 3 E 37/314 - 

          2 mars-avril 1632.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - 2 mars-avril 1632. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 2 mars : Jacques Labarre, maître joueur d'instruments, étant à Fontenay-le-Comte, promet de montrer et apprendre à Laurens Bouhault, demeurant à Fontenay, à jouer de la taille, moyennant que ledit Bouhault a promis et sera tenu de jouer, en compagnie de Labarre à chaque fois qu'il le demandera et ce durant 4 ans à compter de ce jour. Il est convenu que durant les 2 premières années, Bouhault prendra un quart seulement du profit qu'ils feront ensemble, Labarre prenant le reste, les 2 années suivantes, Bouhaut aura le tiers des profits et Labarre le reste, sans que Bouhault puisse durant ces quatre années quitter Labarre. (vue 499)
          - 10 mars : François Riou, sieur de la Gajonnière, demeurant à la Fontenelle, paroisse de Coulonges ; François Riou, sieur de la Fontenelle (selon procuration annexée du 8 mars 1632, il est fils du précédent François), demeurant à Saint-Maixent de Beugné ; Jehan Germain, sieur des Morinières, demeurant à Chanteloup, époux et procureur de Marie Riou, constituent envers Claude Gallier-Garnier, demeurant à Fontenay, veuve de Louis de Raimond, écuyer, sieur des Champs, six vingt cinq livres de rente assignée sur tous leurs biens et spécialement sur la maison et métairie de la Fontenelle à Coulonges, pour 2.000 livres payées comptant. (vues 508 à 521)
          - 13 mars : Pierre Tard, maître piqueardoise, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, convient avec Nicolas Joguet, piqueardoise, demeurant audit faubourg, qu'ils travailleront ensemble durant deux ans. Pierre Tard lui baillera 30 livres, 2 paires de souliers et un chapeau. (vues 522 et 523)
          - 25 mars : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) d'Estienne Sapinaud, marchand regratier, demeurant au faubourg de Sainte Catherine de Fontenay, veuf de Catherine Millet dont il a deux enfants, avec Gillette Soullard, fille de feu Jacques Soullard, marchand, et de Roze Sicard, demeurant à Fontenay. (vues 528 et 529)
          - 28 mars : Pierre Cornuau, conseiller et élu en l'élection de Fontenay, et Judith Gennet sa femme, constituent envers Christophle Mesnard, sieur de la Vergne de Péault, demeurant à Fontenay, 75 livres de rente assignée sur tous leurs biens et spécialement sur leurs maisons et métairies de Blesse et Ciclon, sises au bourg de Bazoges, pour 1.200 livres payées comptant. (vues 532 et 533)
          - 28 mars : Maximilien Eschallard, sieur marquis de la Boulaye, baron de Châteaumur, Belleville et la Tour Doyré, chevalier, gouverneur de Fontenay, maître de camp d'un régiment de gens de pied entretenu pour le service du roi, donne à ferme pour sept ans à Elizabeth Bridonneau, veuve de Jehan Cornuau, sieur de la Faverie, demeurant en la maison noble de Chaligné à Saint Amand, le château, châtellenie, maison et baronnie, terre et seigneurie de Châteaumur, sise au bourg dudit lieu élection de Mauléon, pour 1.500 livres par an. (vues 534 et 535)
          - 5 avril : Pierre Beraud, maître tailleur d'habits demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour deux ans, Pierre Martin, fils mineur de feus René Martin et de Janne Frouain, moyennant 70 livres payées par Pierre Charron, boucher demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, curateur dudit Martin. (vues 536 et 537)
          - 16 avril : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre Thudeau, marchand, fils de feus François Thudeau et Hillaire Texier, demeurant au village de Fourchaud à Bourneau, avec LouiseVeillon, fille de feu Michel Veillon et de Marie Mallet (remariée avec Jehan Mousnet, marchand), demeurant à Fontenay. (vues 538 et 539)
          - 19 avril : en l'église cathédrale de l'évêché de Maillezais, Pierre Bounyneau, clerc tonsuré du diocèse de Maillezais, demeurant à Ligonnière à Antigny, comme procureur de François Bizet, clerc du diocèse de Paris, prend possession de l'office de la prévôté de ladite église, suivant les provisions obtenues par Bizet en la cour de Rome. (vues 540 et 541)
          - 19 avril : en l'église cathédrale de Maillezais, frère Louis Cailleau, religieux profès en l'abbaye de Saint Maixent, Ordre de Saint Benoist, diocèse de Poitiers, pourvu en la cour de Rome de l'office claustral de lesgagerie ou esgairie de l'église cathédrale de Maillezais, dont il a pris possession le 26 septembre 1629, réitère ladite prise de possession. (vues 542 et 543)
          - 24 avril : accord entre Mathurin Taillefet, maréchal demeurant au bourg du Gué de Velluire, et Aulbin Maratier, marchand demeurant à Champagné, sur la propriété d'un bateau qui est entre les mains de Maratier, auquel il demeurera, moyennant 28 livres. (vues 544 et 545).


        • 3 E 37/314 - 

          Mai-Juillet 1632.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - Mai-Juillet 1632. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 15 mai : Anthoine Ayrault, fermier général de l'évêché de Maillezais, donne en sous ferme pour sept ans à François Arrivé, sieur du Sableau, y demeurant à Chaillé, la terre et seigneurie du Petit Maillezais, moyennant 2.600 livres par an. (vues 552 et 553)
          - 5 juin : Jacques Delagrave, marchand demeurant à La Chapelle Thémer, associe Claude Dejan, marchand demeurant à Fontenay-le-Comte, pour deux tiers en la ferme de la maison noble et seigneurie de Peugné, qui lui a été faite par défunte Madeleine d'Aulnis. (vues 564 et 565)
          - 5 juin : Pierre Corbier, maître chirurgien demeurant à Fontenay, transporte à Anne Brand, demeurant à Fontenay, veuve de Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mourault, diverses sommes à lui dues par ledit feu ou son hérédité, dont 30 livres à lui adjugées par sentence du 17 mars dernier pour ses salaires et vacations d'avoir assisté ledit feu pendant la maladie. (vues 566 et 567)
          - 12 juin : Paul Clemenceau, sieur de la Rivière, demeurant au bourg de Saint Martin des Fontaines, vend à Jacques Mathelot, sergent royal demeurant à la Tousche paroisse de Foussais, une pièce de terre plantée partie en têtards et ceps, appelée le Carillon, sise près la fontaine du Magnou au fief de la seigneurie de la Gazelerie, pour 60 livres. (vues 568 et 569)
          - 12 juin : Estienne Robert, sieur du Vignaud, demeurant à Fontenay, transporte à Charles Raynard, sergent royal demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay, le bail à lui fait le 5 octobre dernier (Cherpentier et Urtault, notaires de la châtellenie de La Chapelle-Thémer) de la maison de la Fenestre au bourg de Sérigné. (vues 570 et 571)
          - 16 juin : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre Paquereau, aiguilletier, fils de Jan Paquereau, aiguilletier, et d'Ozanne Buet, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, avec Marie Geay, demeurant à Fontenay au logis d'Anne Brand, veuve de Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mourault, fille des feus André Geay et de Georgette Morant. (vues 572 et 573)
          - 20 juin : Claude Gallier, dame de la Tousche, demeurant à Fontenay, donne à ferme pour cinq ans à Jacques Groussard, meunier, et Isabeau Pouponneau sa femme, et à François Groussard, meunier, et Marguerite Carteron sa femme, demeurant tous en communauté de biens au village de la Bousle à Payré, le moulin à eau de Raoul et deux moulins à vent, un appelé le moulin Guitard et l'autre le Moulin Neuf, sis à Saint Hilaire sur l'Autise. (vues 574 à 575)
          - 26 juin : frère Françoys Boexon, prieur claustral de l'abbaye de la Grainetière et prieur du prieuré de Cambuère, étant à Fontenay, donne reçu à Julien Denfer, demeurant en la maison noble de la Girardie à Sérigné, de 92 boisseaux de blé seille, 25 de blé froment, 26 et demi de blé métive, 26 de baillarge, 24 ras avoine, 9 boisseaux d'orge et 10 de jarousse, que ledit Denfer était condamné à rendre audit prieur par sentence rendue au siège royal de Fontenay le 2 août dernier. (vues 576 et 577)
          - 26 juin : Julien Collardeau, sieur de la Tousche, avocat au siège royal de Fontenay, y demeurant, transporte à Pierre Jousseaulme, sieur de la Gourraudière, demeurant au bourg de Réaumur, pour 150 livres, l'action qu'il poursuit devant le vice-sénéchal de Fontenay, à l'encontre de Pierre Tendron et ses complices, pour vols nocturnes et recels. (vues 578 et 579)
          - 11 juillet : Pierre Cantin, marchand gantier, fermier judiciaire de la métairie de la Gueffardière appartenant aux enfants mineurs de feu Masson, sieur du Pin, et Gabrielle Viete, donne en sous ferme pour cinq ans à Mathurin Charron, laboureur à charrue demeurant au bourg de Fontaines, ladite métairie. (vues 580 et 581)
          - 12 juillet : Benjamin Duchesnay, avocat en parlement, demeurant au bourg d'Auzay, donne à ferme pour un an à Zacharie de Salbert, sieur de Romagné et de Soulignonne, demeurant à Fontenay, diverses pièces du logis de Duchesnay sis en cette ville, et un lieu pour mettre des poules en la cour du logis, moyennant 100 livres. (vue 582)
          - 13 juillet : donation mutuelle entre Jean Besly, sieur de la Gerberie, et Marie Coppegache sa femme, demeurant à Fontenay. (vues 583 et 584)
          - 17 juillet : Jan Chaigneau, maître sellier, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour deux ans, Jehan Jon, serviteur domestique au logis d'Anne Brand, veuve de Raoul Gallier-Picard, sieur de la Tousche Mourault, demeurant à Fontenay, moyennant 90 livres payées par ladite Brand. (vues 585-586)
          - 17 juillet : Jan Deryé, procureur au siège royal de Fontenay, fermier judiciaire de l'année, des fruits, profits, revenus et émoluments de la terre et seigneurie de la Martinière sise à Doix, par bail judiciaire à lui fait, transporte sondit bail à Abraham Portus, marchand de La Rochelle. (vue 587).


        • 3 E 37/314 - 

          Août-novembre 1632.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - Août-novembre 1632. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 6 août : Françoise Morisset, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Simon François, conseiller du roi, contrôleur des décimes de l'évêché de Maillezais, remet à Jehan Degerson, marchand demeurant à Fontenay, 2000 livres tournois, avec lesquelles Degerson promet de mettre 1000 livres tournois, soit 3.000 livres qui feront leur fonds de commerce. Les bénéfices à venir dans deux ans seront partagés pour moitié. (vues 591 et 592)
          - 15 août : donation mutuelle entre Jacques Paranteau, cordonnier, et Renée Rousseau sa femme, demeurant à Fontenay. (vues 595 et 596)
          - 15 novembre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Jehan Esteneau, laboureur demeurant au bourg de Sérigné, veuf d'Anne Jounot, dont il a un fils, et Marie Malescot, veuve de Pierre Leblanc, demeurant audit bourg de Sérigné. (vues 597 et 598).


        • 3 E 37/314 - 

          Novembre 1632.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          598 vues  - Novembre 1632. -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)

          598 vues

          Présentation du contenu :

          - 2 novembre : René Revillaud, Abraham Gautier et François Lebouleux font les accords, associations et convenances qui s'ensuivent : "nous reconnaissons avoir chargé en la barque de Pierre Boeuf, matelot demeurant à Marans, 38.500 fouillards. . . et nous sommes associés pour l'amener à Bordeaux à nos risques et périls. . . nous lesdits Gautier et Lebouleux ferons le voyage à Bordeaux aux fins de la vente et débit du fouillard, soit en troc de marchandise ou en argent, ainsi que nous aviserons pour le mieux. . . " (vues 12 et 13)
          - 12 novembre : René Revillaud, sergent royal à Fontenay-le-Comte, comme procureur de Pierre Dreux, clerc du diocèse de Paris et prieur de Saint Hilaire de Foussais, Ordre de Saint Benoist, diocèse de Maillezais, s'adressant à Marie Jubien, femme de Jacques Brossard, absent, fermier du temporel dudit prieuré, lui déclare que ledit Dreux a été bien et canoniquement pourvu en cour de Rome dudit prieuré Saint Hilaire de Foussais, par la résignation faite en sa faveur par Jehan Dreux, chanoine en l'église de Paris, son oncle, dernier titulaire et paisible possesseur dudit prieuré, et somme ledit Brossard de reconnaître Pierre Dreux pour prieur et titulaire du prieuré, et en cette qualité, lui payer le prix de la ferme, à quoi ladite Jubien répond que son mari est aux champs et ne savoir ce qu'est la présente sommation. (vues 10 et 11).