Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

177 J - Fonds de la cayenne de La Roche-sur-Yon Inventaire complet (pdf)

  • Origine :

  • Association

  • Notice/biographie :

  • La cayenne de La Roche-sur-Yon est affiliée à l'Union compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs unis, créée en 1889. Il semble qu'elle ait rejoint cette Union en 1892. Elle existait toutefois auparavant dans un principe de fédération compagnonnique, comme l'atteste la correspondance qui remonte à 1875. Cette cayenne (du latin "caya", signifiant maison) est toujours en activité aujourd'hui.

    Le compagnonnage a pour objectifs la promotion et la transmission des métiers et savoir-faire manuels. Plus qu'une simple association, c'est une famille à laquelle on adhère, des "mères" s'occupent d'ailleurs des aspirants lors de leur Tour de France. Le compagnon est d'abord sociétaire puis aspirant, avant d'être reçu par ses pairs lors d'une cérémonie obéissant à un rituel particulier.
    En outre le compagnon bénéficie, en contrepartie de cotisations régulières, d'une mutuelle offrant secours aux malades et retraite. Ce système s'inscrit dans le développement des sociétés de secours mutuels à partir du milieu du XIXe siècle.

    L'Union compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs unis est la plus ancienne des trois sociétés compagnonniques actuelles (avec l'Association ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France, dite du Devoir, et la Fédération compagnonnique des Métiers du Bâtiment, ou des Devoirs). Fondée à Lyon, sous l'impulsion de Lucien Blanc, son siège est aujourd'hui installé à Versailles. Elle compte une vingtaine de cayennes en France et trois en Suisse. Contrairement aux deux autres sociétés, l'Union ne limite pas son enseignement aux métiers du bâtiment et accueille notamment un grand nombre de professionnels de l'alimentation.

    Le compagnonnage présente des rites et symboles qui rappellent la franc-maçonnerie. Leurs origines sont assurément communes et remontent au temps des artisans bâtisseurs de cathédrales. Alors que la franc-maçonnerie a pris un caractère essentiellement philosophique, le compagnonnage a gardé pour objectif la maîtrise d'un savoir-faire manuel.

  • Contenu ou introduction :

  • Le fonds permet de comprendre le fonctionnement de la cayenne de La Roche-sur-Yon, société compagnonnique, de sa fondation à la fin du XIXe siècle jusqu'au début du XXIe siècle. Il contient des statuts de l'association, des comptes rendus d'assemblées, de réunions et de réceptions de nouveaux compagnons, de la correspondance, des listes de membres, des registres de comptabilité, de l'iconographie et des journaux.

    Les informations sur les compagnons vendéens éclairent davantage sur leurs rapports en tant que membres de la société compagnonnique que sur leurs activités professionnelles. Leurs parcours dans la cayenne apparaissent dans les demandes d'adhésion, les registres de réception, les listes de membres, les registres de cotisations, les éventuelles feuilles de maladie, ainsi qu'au fil de la correspondance, reflet d'échanges parfois conflictuels.

    La consultation de ce fonds met également en évidence les relations de la section yonnaise avec la Direction générale de l'Union et avec les autres cayennes. Une abondante correspondance est entretenue, notamment au sujet des cotisations des adhérents, et de nombreux congrès, expositions, banquets et fêtes compagnonniques témoignent aussi de ces liens.

  • Mots-clés :

  • Contexte historique

    4e quart 19e siècle / 20e siècle / 1er quart 21e siècle

  • Lieu(x)

    Roche-sur-Yon, La / Vendée

  • Matière(s)

    Compagnonnage

  • Communicabilité :

  • Libre accès pour tous les articles, excepté ceux contenant des informations à caractère médical et ceux en mauvais état.
    Ainsi, la communication des articles suivants n'est pas autorisée en 2010 : 177 J 4 et 18 (mauvais état) et 177 J 25 (informations médicales, une dérogation est nécessaire)

  • Modalités de reproduction :

  • Reproduction des originaux sur autorisation du personnel de la salle

  • Sources complémentaires :

  • Aux Archives de la Vendée

    - 178 J - Fonds de la cayenne des Sables-d'Olonne.

    - 1 Num 63 - Papiers Guiberteau, compagnon charpentier (1828-1887).

    - BIB PE 101 et BIB PC 1113 - Périodique "Le Compagnonnage" (à partir de 1919).