Les archives de la Vendée

  • Contenu ou introduction

  • Confiées en 2017 aux Archives Départementales de la Vendée, les archives et la bibliothèque du cabinet généalogique Beauchet-Filleau rassemblent les sources et les travaux accumulés par six générations d’érudits poitevins au cours d’un chantier considérable : celui de l’élaboration du fameux Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou.

    La tradition d’érudition de cette famille poitevine remonte au XVIIe siècle, époque pendant laquelle plusieurs Filleau s’illustrèrent en tant que magistrats, juristes et hommes de lettres. Henri Filleau (1758-1832) fut l’initiateur du projet du Dictionnaire. Grâce à sa charge de procureur du roi au présidial de Poitiers, il réunit de nombreux documents sur les familles du Poitou et entreprit les premières recherches généalogiques du futur cabinet. Héritier de ses travaux, son petit-fils Henri Beauchet-Filleau embrassa le projet : figure majeure de la famille, il consacra sa vie à la rédaction et la publication de l’ouvrage, entraînant dans son sillage plusieurs générations de Beauchet-Filleau.

    Henri Beauchet-Filleau (1818-1895) fut le premier producteur du fonds d’archives du cabinet. Ses manuscrits, ou « registres » comme il les appelle, et sa collection de pièces d’archives forment aujourd’hui les deux premiers sous-ensembles du fonds d’archives du cabinet Beauchet-Filleau. Cotés 295 J 1 et 295 J 2, ils représentent respectivement six et douze mètres linéaires. Viennent ensuite les travaux et les instruments de travail du cabinet qui représentent un vaste sous-ensemble d’une cinquantaine de mètres linéaires (295 J 3), puis encore trois mètres linéaires de correspondance reçue par ses différents membres au XIXe et au XXe siècle (295 J 4).

    Face à la diversité et la richesse de ce fonds, il s’est avéré nécessaire de procéder par étape. L’inventaire publié ce jour (septembre 2020) est partiel et sera progressivement complété. Néanmoins, s’il décrit seulement les cinquante-quatre premiers registres du fonds (295 J 1-1 à 295 J 1-54), à savoir l’équivalent de deux mètres linéaires, il offre déjà un bel aperçu de la diversité typologique et thématique de l’ensemble.

    On y trouve des notes de dépouillement et des analyses rédigées par Henri Beauchet-Filleau, des pièces inédites acquises pour alimenter divers travaux, ainsi que des pièces issues des travaux réalisés par Henri Filleau quand il œuvrait au présidial de Poitiers. Cet inventaire s’accompagne des reproductions de neuf registres qui ont été sélectionnés eu égard à leur intérêt : ils concernent la généalogie des familles poitevines, mais aussi la grande enquête sur la noblesse menée au XVIIe siècle, la situation des justices et des paroisses du Poitou à la fin de l’Ancien Régime, ou encore la préparation des États généraux de 1789 par l’Assemblée provinciale du Poitou.