Les archives de la Vendée

Critère(s) de recherche: 40 j 58

1 réponse dans cet inventaire

Imprimer cette page

40 J - Fonds de Fériet (1581-1867) Inventaire complet (pdf)

  • Notice/biographie :

  • Le fonds de Fériet est en réalité composé des papiers de 3 familles alliées : les familles Lodre et de Vaugiraud des Sables-d'Olonne et celle de Fériet, de Metz.

    Dès la fin du XVIe siècle, les Lodre sont notaires aux Sables-d'Olonne. Plusieurs générations se succèdent à l'office au cours du XVIIe siècle mais René Lodre, 2e du nom, rompt avec la tradition au début du XVIIIe siècle et s'adonne au négoce. Son alliance avec la famille Febvre le rapproche de riches familles d'armateurs et de négociants comme les Servanteau ou les Collinet. Ses fils René et Joseph qui lui succèdent comptent parmi les plus importants armateurs des Sables-d'Olonne. Joseph meurt prématurément en 1754. Il est remplacé dans la gestion de leurs affaires par sa veuve Rose Servanteau. Son frère René Lodre des Chasteigners est le membre le plus connu de la famille : les archives conservées dans ce fonds sont principalement liées à ses activités d'armateur. Il occupe aussi des fonctions militaires à la capitainerie des gardes-côtes des Sables (1737-1750) et politiques comme maire et gouverneur de la ville (1757-1789). A sa mort en 1789, il laisse pour seule héritière sa fille Marguerite Joséphine qui a épousé Pierre René Marie de Vaugiraud, son cousin.

    Pierre René Marie de Vaugiraud naît aux Sables-d'Olonne en 1741 de François René Joseph et Marie Lodre. Il s'engage comme garde dans la marine dès décembre 1755 et s'y illustre jusqu'à devenir commandant de la station de Terre-Neuve (1789). En 1790, face aux événements de la Révolution, il se démet de son commandement et se retire en Vendée, mais les faits le contraignent à émigrer.
    Alors même qu'il est toujours en exil à Londres, Vaugiraud apprend en juin 1814, sa nomination au titre de vice-amiral et au poste de gouverneur de la Martinique. Il est ensuite nommé gouverneur général des Iles du Vent en avril 1815 mais n'administre pourtant que la Martinique, la Guadeloupe étant tombée aux mains des partisans de Napoléon puis à celles des anglais.
    L'ordonnance du 10 septembre 1817 réforme l'administration de la colonie. Il est remplacé à son poste de gouverneur et rappelé en France où il devra rendre compte de son administration de la Martinique devant une commission spécialement nommée. Donzelot, son successeur, prend officiellement ses fonctions le 15 janvier 1818, Vaugiraud demande à retarder son départ pour raison de santé mais le rappel pressant qui lui est adressé entérine sa disgrâce. Il arrive à Paris en août 1818, après un voyage mouvementé, et meurt en mars 1819 sans que la commission chargée d'examiner les actes de son administration ne se soit prononcée.

    Le patrimoine familial a été très touché par la Révolution : nombre de propriétés ont été vendues comme biens nationaux. Le mariage de sa fille et unique héritière Marie Renée Marguerite de Vaugiraud avec Louis de Fériet, rencontré en émigration à Londres, explique la présence des papiers de cette famille parlementaire messine. Les intrigues politiques de Louis de Fériet lui valent la défaveur du gouvernement français : en 1824, il est envoyé aux galères en Espagne d'où il revient après quelques mois. En 1825, Marie Renée Marguerite de Vaugiraud qui vit seule aux Sables-d'Olonne demande au tribunal la séparation de biens d'avec son mari.

  • Contenu ou introduction :

  • Cet ensemble réunit les papiers des Lodre, famille de négociants et d'armateurs des Sables-d'Olonne ; ceux que Pierre René Marie de Vaugiraud, gouverneur général des Iles du Vent (Martinique et Guadeloupe) en 1815, a jugé utile à sa défense devant la commission chargée d'examiner les actes de son administration de la Martinique ; ceux de la famille de Fériet, qui compte plusieurs membres du parlement de Metz.

    Les papiers de Pierre René Marie de Vaugiraud présentés dans la deuxième partie sont uniquement ceux liés à son activité de gouverneur de la Martinique puis des Iles du Vent de 1814 à 1818. Cette collection très particulière est constituée d'originaux mais aussi de copies d'époque réalisées à la demande de Vaugiraud pour justifier de son activité.

    Sa fille poursuit les démarches commencées par Vaugiraud pour faire reconnaitre sa bonne administration de la Martinique. Ces papiers rendent aussi compte de la gestion des biens familiaux aux Sables et des désaccords avec son mari.
    Les papiers conservés dans cette partie ne concernent pas seulement Marie Renée Marguerite de Vaugiraud et Louis de Fériet, son époux, mais aussi les générations précédentes de cette famille parlementaire messine. On peut signaler Louis Fériet, époux de Françoise Madeleine Bollioud, président à mortier du parlement de Metz, qui poursuit en justice les comtesses de Zoetern concernant l'adjudication de la seigneurie de Florange (Moselle) et son fils, Louis Philippe de Fériet et Françoise Geneviève Deu de Moncet, lui aussi président à mortier du parlement de Metz, qui possèdent des biens importants, notamment en Champagne et en Poitou.

  • Communicabilité :

  • La partie numérisée du fonds est accessible en ligne. Ces originaux ne sont donc plus communiqués en salle de lecture.

  • Modalités de reproduction :

  • Reproduction des originaux sur autorisation du personnel de la salle

  • Sources complémentaires :

  • Aux Archives de la Vendée

    - 1 J 1893, 1 J 2140 : lettres reçues par Lodre des Chasteigners à la capitainerie des Sables-d'Olonne (50 lettres de Maurepas, ministre de la marine ; 22 lettres du marquis de La Carte, lieutenant général en Poitou), 1733-1749

    - 1 E 670-673 : Papiers de la famille Lodre

    1 E 670 - Acquêt par la veuve de Vincent Lodre, 1619 ; pièces relatives à René Lodre et Jeanne Brochard, 1663-1706 ; pièces relatives à la succession de Daniel Fricaud (Marie Febvre et ses enfants sont héritiers), 1722-1734

    1 E 671 - Papiers relatifs à René Lodre des Chasteigners : sa carrière à la capitainerie des Sables-d'Olonne (1737-1748) et sa nomination comme gouverneur de la ville des Sables (1757) ; quittances de ses impositions, 1758-1789 ; imprimés relatifs au service de la garde-côte, 1674-1735

    1 E 672 - Nomination de Michel Massé comme curateur de Marie Massé, 1743 ; procédure intentée par René Lodre des Chasteigners, gouverneur de la ville des Sables, contre Vincent Richard, adjudicataire du tarif de cette dite ville, 1768 ; requête de René Lodre des Chasteigners concernant ses gages de gouverneur de la ville des Sables et les privilèges et exemptions, 1768-1783

    1 E 673 - Journal de caisse de René Lodre des Chasteigners puis de ses héritiers, 29 juillet 1781-3 juin 1791

    - 22 J 1-35 : Papiers des familles de Vaugiraud et alliées notamment concernant François René Joseph de Vaugiraud (22 J 7, 13-18) et la famille de son épouse Marie Lodre (22 J 30)

    - série B : Procédures impliquant les Lodre

    - sous-série 1 Q : Biens nationaux

  • Bibliographie :

  • Stéphanie Debilde, "La famille Lodre aux Sables au XVIIIe siècle", 1996, 116 p. (BIB MEM 458)

    Constant Merland, "Pierre-René-Marie comte de Vaugiraud de Rosnay, vice-amiral de France", in Biographies vendéennes, tome 5, 1883, p. 429-463 (BIB 1545/5)

    Etienne Taillemite, Inventaire de la série Colonies C8 Martinique (correspondance à l'arrivée), Archives nationales, 3 tomes, 1967-1984 (BIB B 3335/1-3)

    Liliane Chauleau, Guide des archives de la Martinique, 1978, 68 p. (BIB 6153)

    Emmanuel Michel, "Biographie du parlement de Metz", 1855, 653 p.