Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

Bibliothèque électronique de Constant Aubret Inventaire complet (pdf)

  • Notice/biographie :

  • On doit à Constant Aubret, dit le Sacristain de La Génétouze du fait de ses origines vendéennes, une oeuvre importante. Patiemment, il a réuni, numérisé, océrisé et soigneusement relu plusieurs milliers de pages de textes historiques et littéraires sur la guerre de Vendée.

    Ces ouvrages sont consultables, en accès libre et gratuit et en texte intégral, sur le site qu'il administre " ABIBNUM-VENDEE : la Bibliothèque électronique vendéenne " (consultable à l'adresse : http://www.abibnum-vendee.org/ )

    Cet outil précieux pour la recherche, Constant Aubret a souhaité en 2009 en faire profiter le plus grand nombre en partageant avec les Archives départementales de la Vendée le fruit de son travail. Qu'il en soit vivement remercié !

  • Contenu ou introduction :

  • Témoignages de la " littérature vendéenne " et des débats qui l'ont animée, les documents retenus par Constant Aubret, souvent rares ou difficiles d'accès, ont été choisis de façon à constituer une bibliothèque représentative des sources imprimées, des auteurs et des courants historiographiques du XIXe siècle. Parmi ces titres se trouvent les imposantes entreprises de Chassin, de l'abbé Deniau, de Jacques Crétineau Joly et de Savary, les cahiers de doléances des trois ordres de la généralité de Poitiers, des rapports de Républicains et des mémoires, des biographies, des monographies communales, etc.

    Mais gare à cet héritage ! Composés d'instruments de travail encore précieux en dépit de leur partialité, ponctués d'avancées, comme de calculs politiciens, ces écrits doivent être passés au crible de l'arsenal critique de l'historien. L'auteur est-il sincère ? Que révèlent les non-dits de son système de représentation ? Vial et Turreau ont témoigné pour se sortir d'un mauvais pas. Savary se fait valoir en citant, sous couvert d'anonymat, ses propres mémoires. Dans les récits souvent justes et sincères des veuves des chefs vendéens pointe la nostalgie d'un Ancien Régime mythique. Quelle cause sert l'oeuvre ? A partir du milieu du XIXe siècle, l'histoire de la Révolution française devient une arme de propagande en faveur de la République pour les uns, et en faveur d'une société vendéenne idyllique respectueuse de l'Eglise et de la noblesse pour les autres. Les sources sont-elles respectées ? Les oeuvres de Savary, de Chassin ou de Crétineau-Joly sont marquées par des omissions, des citations douteuses et des interprétations partisanes nécessitant le recours à la pièce originale. Qu'en disent les publications récentes ? Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, la recherche universitaire sur la Révolution française s'est libérée peu à peu des préjugés politiques.

    Chacun de ces imprimés a été décrit dans un catalogue bibliographique. Chaque notice bénéfice d'un paragraphe de présentation de l'auteur et de l'oeuvre.

    Le texte intégral de ces ouvrages est désormais consultable et surtout interrogeable via le site des Archives de la Vendée.

  • Mode de classement :

  • Classement alphabétique au nom d'auteur sauf indication contraire

  • Communicabilité :

  • Les documents sont consultables à partir des liens au format pdf et en flash sur le site http://www.abibnum-vendee.org/

  • Modalités de reproduction :

  • Reproduction sur autorisation du personnel de la salle

  • Sources complémentaires :

  • Aux Archives de la Vendée

    Arch. dép. Vendée, 1Num124 - Bibliothèque du vicomte Paul de Chabot
    Arch. dép. Vendée, Sélection Gallica