Les archives de la Vendée

Imprimer cette page

G - Clergé séculier (XVe-XVIIIe siècles) Inventaire complet (pdf)

  • Notice/biographie :

  • Le clergé séculier vit dans le "siècle", et ses membres relèvent directement de l'évêque du diocèse, qu'ils aient été ordonnés ministres du culte (prêtres, diacres, vicaires et chanoines) ou non (clercs tonsurés). Ils exercent une fonction de service dans les églises cathédrales, collégiales ou paroissiales.

    En 1317, le démembrement du diocèse de Poitiers aboutit à la création des diocèses de Luçon (partie ouest de l'actuelle Vendée) et de Maillezais (partie est). Ce dernier comprend alors une partie des départements actuels de la Vendée, du Maine-et-Loire, et des Deux-Sèvres ; en 1648 son ressort est augmenté de l'Aunis et de l'île de Ré au détriment du diocèse de Saintes, et son siège est transféré à La Rochelle.

  • Contenu ou introduction :

  • Les Archives départementales de la Vendée conservent des fonds pour l'évêché et le chapitre de Luçon, et pour la partie vendéenne des évêchés de Maillezais puis de La Rochelle. Ces fonds sont d'inégale importance, celui de Luçon étant le plus volumineux.
    Viennent ensuite les titres des paroisses du Bas-Poitou situées dans le ressort de l'actuel département de la Vendée (de 8 G L'Aiguillon-sur-Vie à 208 G Xanton). D'une manière générale, les pièces de la série G, provenant des archives ecclésiastiques saisies à la Révolution, nous renseignent davantage sur les biens détenus par le clergé séculier que sur la vie religieuse d'alors.
    Rien ne subsiste des archives de l'Église constitutionnelle de la Vendée (1791-1793).

    Cet inventaire ne présente pour l'instant (septembre 2017) que quelques pièces qui ont été numérisées ; les autres articles, qui font l'objet d'un récolement papier, sont consultables sous forme d'originaux en salle de lecture.