Les archives de la Vendée

Notaires de Fontenay-le-Comte : analyses d'un choix de pièces (1578-1701)Inventaire complet au format pdf (Nouvelle fenêtre - 1511 Ko)

  • Etude F (3 E 37)

    • Notaire Jehan Robert (années d'exercice, 12 juin 1604-22 avril 1626)

      • 1623

        • 3 E 37/302 - 

          11-23 février 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          530 vues  - 11-23 février 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)530 vues
          Présentation du contenu :

          - 11 février : échange entre Jehan Boutet, notaire en court lay, demeurant au bourg de Marsay, et Catherine Martineau sa femme, et Louis Mosnereau, laboureur à bras, demeurant au bourg de Sainte Radegonde la Vineuse. (vues 118 et 119)
          - 11 février : Pierre Pedeneau, cordonnier, demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay-le-Comte, transporte à Jehan Clochard, fileur de laine demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, l'action civile et criminelle qu'il poursuit contre Jehan Rogier, marchand drapier demeurant au faubourg des Loges, en raison d'une blessure à la main droite, moyennant la somme de 12 livres. Il sera aussi tenu de payer le chirurgien. Le 17 février 1623, Robert Jaumyer, maître chirurgien, demeurant à Fontenay, donne reçu audit Clochard de 14 livres 12 sols. (vues 120 et 121)
          - 12 février : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Lancelot Levesque, marchand mercier, fils des feus Joseph Levesque, archer du vice-sénéchal de Fontenay, et Janne Meriaudeau, avec Suzanne Meigner, fille de René Meigner, marchand mercier, et de Catherine Bazin, demeurant tous à Fontenay. (vues 132 et 133)
          - 13 février : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre de Langelerie, marchand gantier, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, fils de feu Louys de Langelerie, marchand gantier, et d'Anne Brethineau, avec Marie Charroussin, demeurant en la maison et au service de Marie Giraud, veuve d'Hilaire Cailler, procureur du roi en l'élection de Fontenay, fille d'Estienne Charroussin, laboureur, demeurant au village de la Mesleraye à Saint Michel le Cloucq, et de feue Françoise Louys sa première femme. (vues 134 et 135)
          - 16 février : François Dubois, sieur de Moulières, demeurant à Fontenay, vend à Aubin Avice, écuyer, sieur de la Mothe Claveau, demeurant à Niort, pour 12500 livres payées comptant, la maison noble, terre et seigneurie de la Garde, sise au bourg Villiers en Plaine, élection de Niort, tout ainsi que lesdits lieux lui avaient été adjugés et vendus par décret donné au présidial de Poitiers, sur les criées faites à la requête de feu Pierre Angevin sur Abraham Douyneau, écuyer, sieur de la Simonniere, comme curateur des enfants mineurs de feu Jean Chevalier, écuyer, sieur de la Mothe.
          - 22 février : André Beranger, écuyer, sieur de la Garenne, demeurant à la maison noble de la Plesse paroisse de Loulay en Saintonge, comme époux de Guillemette Peloquin et encore au nom d'Honorat Dapvril époux de Louyse Peloquin, lesdites demoiselles héritières de feue Guillemette Pelloquin, dame de Puythenier, transporte pour 300 livres à Jacques Berard, sergent royal et baillager au siège royal de Fontenay, y demeurant, l'action civile et criminelle que ledit Berenger a intenté devant le sénéchal de Champgillon contre Jacques Thomas, demeurant au Gué de Velluire, en raison de la soustraction et vol d'une obligation de 430 livres fait à ladite feue Guillemette Peloquin.
          - 23 février : transaction entre Pierre Chandoré, marchand, fermier de la commanderie de Saint Thomas et Claude Gallier, veuve de Jehan Picard, écuyer, sieur de la Tousche, trésorier de France, et Susanne Gallier, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Gueriniere, conseiller du roi en son parlement de Bretagne, lesdites demoiselles, filles de feu André Gallier, écuyer, sieur de Guinefolle, sur des arrérages de rente dus à la commanderie de Saint Thomas. L'acte cite frère Robert de Bragelonne, chevalier de l'Ordre de Saint Lazare, commandeur de ladite commanderie, vivant le 11 mars 1606.

        • 3 E 37/302 - 

          5-24 mars 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          530 vues  - 5-24 mars 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)530 vues
          Présentation du contenu :

          - 5 mars : Marie Nautonnier, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Salomon Gouillon, afferme pour cinq ans à Pierre Joly, maître orfèvre, et Janne Chapeau sa femme, le logis de la Coupe sis à Fontenay, pour huit vingt livres par an.
          - 6 mars : Françoise du Boulay, demeurant à Fontenay, veuve d'Hilaire Jamin, sieur de la Roussière, afferme pour trois ans à Pierre Chaigneau, tailleur d'habits, demeurant au village de la Mesleraye paroisse de Saint Michel le Cloucq, une borderie appelée la Vallée, sise en la cour du grand logis de ladite du Boulay, audit village.
          - 7 mars : testament de Jehan Chaigneau, marchand boucher, demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay. Il lègue à Jacquette Motard sa femme, 60 livres, à prendre par elle ou les siens, sur ses meubles après son décès. (vues 191 et 192)
          - 7 mars : Marie Giraud, veuve d'Hilaire Cailler, procureur du roi en l'élection de Fontenay, tutrice de leurs enfants, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Pierre et Isaac Seneschaulx, frères, laboureurs à charrue, demeurant à la Riboyre paroisse de Payré, la métairie de Payolle située à Saint Michel le Cloucq.
          - 8 mars : Jehan Berthon, écuyer, sieur de Logerie, vice-sénéchal à Fontenay, Niort et Bas-Poitou, en exécution du contrat de la cession dudit office que lui a faite Jacques Le Geay, écuyer, sieur de la Freziere, conseiller et secrétaire du roi, en date du 4 juillet dernier (Badereau et Chedaneau, notaires de Saint Georges de Montaigu), lui paie 4200 livres, sans préjudice des autres 3000 livres qu'il doit, et lui transporte diverses obligations se montant à 16292 livres 15 sols, en déduction de la somme de 30000 livres dont ledit Berthon lui devait faire transport en obligations exigibles. Pour demeurer quitte des 13707 livres 5 sols restantes, ledit Berthon lui transporte pour 11500 livres l'état et office d'assesseur et conseiller du roi en l'élection de Niort nouvellement créé, et lui paiera 2207 livres 5 sols d'hui en six mois.
          - 13 mars : Pierre Thomas, sieur de Bourneuf, conseiller du roi et son lieutenant général criminel à Fontenay, maire et capitaine de ladite ville, et Janne de Verinaud sa femme, vendent à Claude Dejan, marchand à Fontenay, pour 2500 livres, une métairie appartenant audit Thomas sise au village de la Roussière à Saint Hilaire de Voust, appelée la métairie du Pinier autrement le Petit Chasteau, et diverses terres et une borderie appelée la maison du Pinier audit village de la Roussière, un moulin à eau appelé le moulin de Maigre Sourit à Saint Hilaire de Voust, lesdits lieux échus audit Thomas de la succession de feu Jehan Thomas, sieur de Bourneuf, son père.
          -14 mars : Daniel Paillou, cordonnier, demeurant à Fontenay, et Jehan Auguin, cordonnier, demeurant à Fontenay, et Marie Paillou sa femme, partagent les domaines et héritages à eux obtenus de la succession des feus Daniel Paillou et Marie Chauvigne, leurs père et mère.
          - 24 mars : Jacques Savonnet, écuyer, sieur de la Noue, au nom (procuration du 13 mars 1623, notaires de La Forêt sur Sèvre) de Jehan Savonnet, écuyer, sieur de la Tranchandière, et d'Elisabeth Epinaceau, ses père et mère, demeurant à la Tranchandière paroisse de La Forêt sur Sèvre, vend à Raoul Gallier-Picard, écuyer, sieur de la Tousche-Mouraud, demeurant à Fontenay, les domaines et héritages appelés la Machonnière sis près le village de la Paynotière à Foussais, que ledit sieur de la Tranchandière a eu par le partage de la succession de feu Gilles Audayer, écuyer, sieur de la Mauzonnière, son oncle.

        • 3 E 37/302 - 

          29 mars-avril 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          530 vues  - 29 mars-avril 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)530 vues
          Présentation du contenu :

          - 29 mars : Susanne Gallier, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi en sa cour de parlement de Rennes et Bretagne, demeurant à Fontenay-le-Comte, assure Jehan Collin, marchand, demeurant à Fontenay que les sommes qui lui étaient dues et qui ont été prises par saisie-arrêt faite à la requête dudit sieur de la Guérinière par l'intermédiaire de Me Francois Espron l'aîné, demeurant au bourg de Coulonges, à l'encontre de Louys Arrivé, sieur du Sableau, Pierre Baudouyn chirurgien, Marie Ogier, Toussainctz Robin, Jacques Faucillon et Pierre Blouyn dit le Vivier, les 19, 22 juillet et 4 août 1621 lui seront payées.
          - 29 mars : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Samson Micheau, demeurant à Saint Savinien en Saintonge, ressort de Saint Jean d'Angély, fils des feus Jehan Micheau marchand tonnelier, et Elizabet Courtoys, avec Judit Cart, demeurant à Fontenay, fille de feu Mathieu Cart, cordonnier, et de Michelle Boynard, demeurant à Fontenay. (vues 246 à 249)
          - Avril 1623 (jour illisible) : Anthoine du Chesnel, écuyer, sieur de la Huberdière, au nom de Jonas de Bessay, chevalier, seigneur dudit lieu de Bessay, la Coutancière, la Voulte, déclare que depuis la visite faite par le Sénéchal et Procureur du Roi à Fontenay, à sa requête, que des bois coupés ont été volés sur sa propriété de la Voulte.
          - Avril 1623 (acte très abîmé) : Carrel prend en apprentissage ... Bernier, pour lui apprendre le métier d'apothicaire.
          - 4 avril : contrat de mariage (solennités de l'Église), de Pierre Morisset, fils de feu Louys Morisset, sieur des Barrieres, et de Françoise Tabarit, demeurant au Beugnon Potereau paroisse de Sérigné, avec Anne Daguyn, fille de Pierre Daguyn, marchand, et d'Anne Leboulleux, demeurant à Fontenay. (vues 273 et 274)
          - 8 avril : transaction entre Marie Vincent, veuve d'Abraham Blanchard, demeurant au bourg de Marans, et Jehan Blanchard, fourbisseur d'épées, demeurant à Marans, tant pour lui que pour Marie Blanchard sa soeur (selon sa procuration du 28 mars 1623, elle demeurait à Marans, servante en la maison de Moyse Hoissard, et était la fille de feu Abraham Blanchard, fourbisseur d'épées, demeurant à Fontenay, et lors de son décès, refugié à Marans à cause des guerres), et pour Anne Blanchard, demeurant à Fontenay, enfants dudit feu Abraham et de Suzanne Prunier sa première femme.
          - 16 avril : donation mutuelle entre Pierre Thomas, sieur de Bourneuf, conseiller du roi et son lieutenant général criminel au siège royal de Fontenay, et Janne de Verinaud sa femme.
          - 8 avril : Jehan de Sainct Micheau, sieur de la Guerinière, demeurant au faubourg de Fontenay, afferme pour cinq ans à Pierre Tapin, laboureur à charrue, demeurant au village de la Guerinière paroisse du Busseau, la métairie de la Gueriniere.
          - 19 avril : Pierre Grezay, tanneur et corroyeur, demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay, prend en pension et en apprentissage, pour deux ans, Jehan Frelan, serviteur au logis de M. de Guinefolle, pour 100 livres payées par Claude et Susanne Gallier, dames de la Touche de Guinefolle et de la Guerinière, demeurant à Fontenay.
          - 22 avril : Janne Pougnard afferme pour cinq ans à Pierre Gantier et sa femme, demeurant en la métairie de Suzenet, la métairie de Lhommaye dépendant de la seigneurie de la Court de Boisse, pour 400 livres par an.

        • 3 E 37/302 - 

          3-14 mai 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          530 vues  - 3-14 mai 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)530 vues
          Présentation du contenu :

          - 3 mai : Janne Pougnard, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Jacques Jaumier, sieur de Saint Gouard, procureur du roi en la sénéchaussée de Fontenay ; et Jehan Dupont, écuyer, sieur de Beaulieu, y demeurant, paroisse de Saint Michel le Cloucq, époux de Catherine Garipauld, arrentent à Tristan Hurlot, sénéchal de Coulonges les Reaux, y demeurant, pour 100 livres par an, une métairie au village de Beneste paroisse de Cintray, obtenue et échue auxdites Pougnard et Garipauld par la succession de défunte Janne de Sainct Martin leur mère.
          - 6 mai : Pierre Chandoré, François Lebouleux et René Guesdon, collecteurs des tailles et autres subsides royaux imposés l'année présente en cette ville et faubourg de Fontenay, y demeurant, déchargent André Marolleau, collecteur, texier en draps, moyennant la somme de 36 livres, de ladite collecte qu'ils ont promis et seront tenus de faire seuls.
          - 11 mai : transaction entre Pierre Berthelot, chirurgien, demeurant au Gué de Velluire, époux de Marie Augis, héritière de feu Pierre Augis, sieur de la Gargouilliere, son oncle, et François Clemenceau, docteur en médecine, demeurant à Saint [Hermant ou Hermine]. Clemenceau aurait tenté de faire faire à Augis un testament en sa faveur. Il se désiste de toute prétention à la succession moyennant la somme de 1095 livres.
          - 12 mai : Jehan Collin, marchand, et Elizabeth de May sa femme, demeurant à Fontenay, ratifient le partage fait (le 18 janvier dernier, devant les notaires de la baronnie de Montaigu) entre René Demay, sieur du Petit Plantys, et René Demay, tant pour lui que pour lesdits Collin et sa femme, soeur desdits René et Pierre, des successions des feus Pierre Demay et Jacquette Marbeuf, sieur et dame de la Pierriere, leurs père et mère.
          - 13 mai : Leon du Chastelier Barlot, conseiller du roi en ses conseils d'état et privé, maréchal aux camps et armées de Sa Majesté, maître de camp d'un régiment de gens de guerre à pied français entretenu pour le service de Sa Majesté, seigneur du Chastelier Barlot, baron de Breuillach et des châtellenies de Velluire, Bouin et Pouillé, demeurant en son château dudit Chastelier Barlot paroisse de Notre Dame de Coussay, transporte à Françoise Durand, veuve de Samuel Baudouyn, demeurant à Fontenay, la somme de 8400 livres qui sera due audit sieur du Chastelier Barlot par Venant et Simon Pepin, demeurant à Pouillé, pour la ferme de la terre et seigneurie dudit Pouillé appartenant audit sieur du Chastelier Barlot pour 4 ans, de la fête de Notre Dame de mars 1624 à la fête de Notre Dame en mars 1627, moyennant pareille somme de 8400 livres, dont 6656 livres 5 sols que ledit sieur du Chastelier Barlot devait audit feu Baudouyn par cédules, obligations et autres affaires, et 1743 livres 15 sols que ladite Durand paie comptant audit sieur du Chastelier Barlot.
          - 14 mai : Susanne Gallier, demeurant à Fontenay, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi en son parlement de Bretagne, comme ayant charge de Révérend Père Jacques Garnier, abbé commendataire de Notre Dame de Bonnevault, trésorier de Saint Hilaire le Grand de Poitiers et chapelain de la chapellenie des Thibauds des Oullières desservie en l'église de Saint Etienne de Chaix, afferme pour cinq ans à Jehan Morin, prêtre, demeurant au bourg de Fontaines, et à Mathurin Chaigne, laboureur, et Mathurine Letard sa femme, et à René Brillet, demeurant au bourg de Saint Jean de Velluire, tous les domaines de ladite chapellenie de Chaix et de Velluire, pour 51 livres par an. Jehan Morin "a déclaré ne pouvoir signer, car il a perdu la vue.

        • 3 E 37/302 - 

          20-29 mai 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          530 vues  - 20-29 mai 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)530 vues
          Présentation du contenu :

          - 20 mai : Pierre Demay, sieur de la Pierrière, demeurant à Fontenay-le-Comte, comme ayant charge de son frère René Demay, sieur du Planty, transporte à Laurent Basteau, demeurant à Pouzauges, l'action civile qu'il poursuit contre Jacques Le Geay, marchand à Pouzauges, pour le vol d'un cheval alezan fait audit René.
          -21 mai : testament de François Regnaudin, sergent royal, demeurant au faubourg de Fontenay, bien que malade. Il lègue tous ses biens meubles à Pierre, Louyse et Anne Regnaudin, ses enfants et à Marie Jamonneau sa femme, par préciput sur Catherine Regnaudin, sa fille et de feue Catherine Amelin sa première femme. Il entend que sa fille, née de son premier lit reste vivre avec sa seconde femme jusqu'à sa majorité. (vues 399 et 400)
          - 23 mai : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Jehan Thibaudeau, fils de Toussaint Thibaudeau, archer de la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, et de Jacquette [Deveygne], demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay, avec Catherine Regnaudin, fille de François Regnaudin, sergent royal, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, et de feue Catherine Amelin. Le contrat cite les choses que ledit François pourrait avoir reçu pour sa fille à cause de Michel Amelin et Brethomme Bouhier, ses aïeul et aïeule maternels. (vues 404 et 405)
          - 23 mai : François Regnaudin, sergent royal demeurant aux Loges, faubourg de Fontenay paie à Jehan Thibaudeau, praticien à Fontenay, promis par mariage avec Catherine Regnaudin, fille dudit François et de feue Catherine Amelin sa première femme, 200 livres qu'il lui avait promis en faveur de son mariage.
          - 23 mai : Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu pour le roi à Fontenay, afferme pour six ans à Simon Gendron, laboureur à charrue au bourg de Pissotte la métairie de la Fenestre au bourg de Pissotte, selon que ledit Gendron en jouit par le transport de ferme que lui en a fait Mathurin Mercier, demeurant à Pissotte, son beau-père.
          - 27 mai : Julien Collardeau, sieur de la Tousche, avocat en parlement et au siège royal de Fontenay, y demeurant, et Jacquette Desayvre son épouse, cèdent à Anthoine Creuzé, marchand demeurant à Niort, en échange d'une rente de 225 livres qu'ils avaient constituée, la moitié de la terre, maison et métairie noble de Mortaigne sise en la paroisse de Beaussais près Melle, qu'ils ont acquis de Charles de Vivonne, chevalier, seigneur de La Châtaigneraie, auquel lesdits lieux étaient obtenus par succession de père et mère.
          - 28 mai : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Jehan Renaud, cordonnier, demeurant au faubourg de Fontenay, fils des feus Jehan Renaud et Janne Barraud, avec Perrette Parage, demeurant au faubourg de Fontenay, fille de feu Toussaint Parage et de Mathurine Besliveau. Présente : Perette Bodin, veuve de Pierre Parage, aïeule de Perrette Parage. (vues 416 et 417)
          - 29 mai : Claude Garnier, sous-doyen et chanoine de l'église Saint Hilaire le Grand de Poitiers, y demeurant, afferme pour sept ans, au prix de 540 livres par an, à Jehan Jamin, Janne Raymondeau sa femme et Estienne Jamin leur fils, demeurant à la Fuye Champanois faubourg du Paradis de Fontenay, la maison noble et métairie de la Fuye Champanois.

        • 3 E 37/302 - 

          1er-26 juin 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          530 vues  - 1er-26 juin 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)530 vues
          Présentation du contenu :

          - 1er juin : François Poytevin, prieur du prieuré de Saint Nicolas de Grues, demeurant à Paris, pour demeurer quitte envers Jehan Partenay, fermier du revenu temporel de l'abbaye de Saint Michel en l'Herm pour ce qui est en Poitou, de la rente de 10 tonneaux de froment, mesure de Saint Benoist, due à ladite abbaye par chacun an et fête de la Saint Michel sur ledit prieuré de Saint Nicolas, pour l'arrérage échu de la Saint Michel dernière, lui paie 800 livres.
          - 6 juin : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Guillaume Lafite, cordonnier, demeurant à Fontenay-le-Comte, majeur de plus de 25 ans, fils des feus Bertrand Lafite et Catherine Daubran ou Daubray, demeurant à Lisle de Jourdin à Saint Martin en pays de Gascogne, assisté de Jehan Defourcault, son ami et voisin, demeurant à Fontenay, avec Catherine Seneschault, demeurant à Fontenay en la maison de Jehan Bonnet, sieur de la Caillère, majeure et maîtresse de ses droits, fille de feu Jessé Seneschault, sellier, et de Françoise Beraudeau, de La Jaudonnière. (vues 435 et 436)
          - 6 juin : testament de Marie Paillou, veuve de Demien de Rouelle, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, en faveur de Suzanne Guybourdeau sa nièce, femme de Pierre Gautrin, maçon. (vues 439 et 440)
          - 7 juin : accord entre François Trotin, laboureur à charrue, demeurant au bourg de Nalliers, collecteur en 1621 des tailles de ladite paroisse et François Bodin, demeurant au bourg de Mouzeil, collecteur en ladite année de Nalliers.
          - 10 juin : Claude Gallier, dame de la Touche et de Guinefolle, demeurant à Fontenay, afferme pour six ans, au prix de 850 livres par an, à Jacques Mathelot, sergent royal, demeurant à la Tousche-Mourault paroisse de Foussais, époux de Françoise Cellier qui ratifiera, et à René Imbert, marchand, demeurant au bourg de la Caillère, époux de Marguerite Thomas qui ratifiera, la maison noble et seigneurie de la Fortinière.
          - 16 juin : testament de Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, demeurant à sa maison du Pourtault paroisse Notre Dame de Fontenay. Il lègue tous ses biens meubles, acquêts et immeubles à Jacques et Pierre Morienne, ses enfants et de feue Yvonne Sicateau sa première femme, qui paieront 400 livres de rente annuelle ou 6000 livres à chacun de ses enfants, nés ou à naître, de son second mariage avec Anne Leboeuf. (vues 470 et 471)
          - 21 juin : sentence arbitrale entre les enfants et héritiers des feus Louys Turpault et Françoise Peletier, conjoints : Marie Turpault, femme de Pierre Savarit, demeurant à Saint Pompain ; Marguerite Turpault, femme de Nicolas Bouquet, demeurant à Coulonges (comme tous les suivants) ; Esther Turpault, femme de Jean Tenaut ; Moïse Turpault ; Marthe Turpault ; Suzanne Turpault, veuve de Jacques Manteau ; feue Judith Turpault, épouse de feu Estienne Manteau.
          - 23 juin : René de Marbeuf, écuyer, sieur de la Savinière, promet à Janne de Nouzillac, sa femme séparée de biens, d'employer la somme de 6500 livres, prix de la vente qu'il a faite le 11 avril dernier (notaires du Châtelet à Paris) à Vincent Bouhier, sieur de Beaumarchais, conseiller du roi en ses conseils d'état et privé et trésorier de son épargne, du fief de la Magdelaine, sis à l'île de Noirmoutier, appartenant à ladite Dlle par le décès de ses père et mère, en acquêt immobilier de même nature qui sera réputé appartenir à ladite Dlle.
          - 26 juin : René Guesdon, marchand mercier demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay, prend en pension pour deux ans et au prix de 100 livres Pierre Guillorit, fils de Pierre Guillorit, demeurant au bourg de Saint Hermant, pour lui apprendre "son mestier et vacation de garnisseur de chapeaux faire boutons et crespines et autres choses despendant dud mestier". (vue 483).

        • 3 E 37/302 - 

          26-28 juin 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          530 vues  - 26-28 juin 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)530 vues
          Présentation du contenu :

          - 26 juin : testament de Jacques et Pierre Morienne, frères, enfants de Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi à Fontenay-le-Comte, et de feue Yvonne Sicateau, demeurant à la maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, en faveur de leur père. (vues 486 et 487)
          -26 juin : accords (deux actes) entre Thomas Tayrand, prêtre, chanoine en l'église de Luçon, chapelain de la chapelle de Sainte Anne desservie en l'église paroissiale de Saint Mathurin de Luçon, demeurant à Luçon, et Jehan Boyssinot, prêtre, demeurant au bourg de Saint Vincent de L'Orbrie, sur la possession de ladite chapelle Sainte Anne, qui demeure définitivement à Thomas Tayrand. (vues 488 et 489).
          - 27 juin : Marie Rapin, femme autorisée par justice à la poursuite de ses droits au refus de son époux Sébastien de Mahé, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, dame de la Touche et de Terre Neuve, demeurant audit Terre Neuve paroisse Notre-Dame de Fontenay, afferme pour cinq ans à Pierre Verdon, meunier, demeurant à L'Orbrie, le moulin à eau et le moulin à vent appelés les moulins Billaud sis à Bourneau, pour 60 livres par an.
          - 27 juin : Marie Rapin, dame de la Touche et de Terre Neuve, arrente à Philippe Boiceleau, meunier, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, le moulin à vent de la Louherie avec la maison en dépendant et la terre où sont bâtis ledit moulin et ladite maison, pour 60 livres de rente foncière et perpétuelle, plus 50 livres pour les épingles de ladite dame.
          - 28 juin : René Clemanceau, sieur de la Merichonnerie, au nom de Pierre Moussiau, sieur des Chafaux, sieur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Puybelliard et Saint Vincent Sterlanges, par adjudication faite à Poitiers le 31 janvier dernier, paie à Pierre Cornuau, au nom de Louys Arnault, la somme de 762 livres 15 sols pour le remboursement de la vente et adjudication faite audit Arnault dudit office (note : René Clemanceau, sieur de la Mérichonnerie, est l'ancêtre direct des Clemenceau de la Loquerie et le frère de Paul Clemenceau, sieur du Pasty, aïeul de Georges Clemenceau). (vues 509 et 510)
          - 28 juin : Moyse Bouquet, sieur de la Chevallerie, tant pour lui que pour Pierre Brethé, écuyer, sieur des Cloux, sieurs propriétaires de l'office de commissaire des tailles de la paroisse des Moutiers sur le Lay, selon adjudication faite à Poitiers le 6 décembre dernier, paie à Pierre Cornuau, élu pour le roi en l'élection de Fontenay comme procureur de Louys Arnault, conseiller, secrétaire du roi, maison et couronne de France, et de ses finances, propriétaire dudit office, la somme de 871 livres 10 sols, pour le remboursement de la vente et adjudication faite audit Arnault dudit office. (vues 511-512)
          - 28 juin : Pierre Mangeant, marchand, de Tours, étant en compagnie avec Anthoyne Luilier et Claude Richard, donne reçu à Marthe Lavoyne, veuve de Mathurin Morin, marchand de Niort, de 223 livres 10 sols restant à payer de 418 livres 12 sols dues audit Mangeant et compagnie par les enfants dudit feu Morin. (vue 513).
          - 28 juin : Pierre de Gailhard, marchand, de Nerac, étant en garnison pour le service du Roi au château de Fontenay, donne procuration au sieur Mathieu de Berrendy, marchand, de Bayonne, pour percevoir 114 livres 14 sols à lui dues par Pierre Delataste, marchand, de Montaut pays de Béarn. (vues 514 et 515).

        • 3 E 37/302 - 

          28-30 juin 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          530 vues  - 28-30 juin 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)530 vues
          Présentation du contenu :

          - 28 juin : Pierre Cornuau, au nom de Louys Arnault, sieur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Saint Mars des Prés et de Longèves, par la revente qui lui en a été faite par les Commissaires à ce députés en la ville de Poitiers le 19 de ce mois, en offre le remboursement à Nicolas Bertaud, propriétaire desdits offices par le transport qui lui en a été fait par André Robert, écuyer, sieur de Puybernier, premier acquéreur. Nicolas Bertaud accepte les 549 livres 13 sols du remboursement de l'office de Saint Mars des Prés et déclare avoir vendu celui de Longèves à Nicolas Joly, notaire royal à Fontenay-le-Comte. Ce dernier déclare le 29 juin l'avoir déjà transporté à Jacques Morienne, sieur du Treuil, fils aîné de Macé Morienne, sieur du Pourtault. Le 1er juillet, Jacques Morienne accepte le remboursement de 337 livres 12 sols. (vues 516 à 519).
          - 29 juin : Jacques de Butigny, écuyer, sieur de la Court, demeurant en sa maison de Prugny les Troyes en Champagne, comme procureur de Charles Largentier, abbé de l'abbaye de l'Absie en Gâtine, afferme pour six ans, pour 11.200 livres par an, à Anthoine Ayrault, demeurant à Niort, le revenu temporel de ladite abbaye.
          - 30 juin : Pierre Cornuau, au nom de Louys Arnault, sieur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de la paroisse de Saint Jean de Beugné, paie 642 livres à Morice Moysand, propriétaire dudit office, pour le remboursement de la finance par lui payée.
          - 30 juin : Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, l'un des élus pour le roi en l' élection de Fontenay-le-Comte, afferme pour cinq ans, au prix de 13 livres par an, à Pierre Jorey, journalier, demeurant au faubourg de Fontenay, la maison de la Levrette sise près la grosse tour de cette ville.
          - 30 juin : Jeanne Querqui, demeurant au bourg de Puybelliard, femme séparée de biens par autorité de justice de Jehan Regreny, docteur en médecine, afferme pour cinq ans à Isaac Danjou, marchand gantier, demeurant à Fontenay, la boutique du logis appartenant à ladite Querqui en cette ville, tout ainsi que ledit Danjou en jouit à titre de ferme, pour 39 livres et trois paires de gants de la valeur de 12 sols chacune par an.
          - 30 juin : Vincent Bouhier, écuyer, sieur de Roche Guillaume, gouverneur des ville et château de Vouvant, comme cessionnaire de Jacques Cailleau, sieur du Fougeray, fermier général des huitièmes de l'élection de Fontenay, donne reçu à Nicolas Bertaud, sieur de la Chopinière, commis à ladite recette, de la somme de 21.954 livres 15 sols que ledit Bertaud aurait reçu des fermiers particuliers des huitièmes depuis le 17 septembre 1621 jusqu'au 4 avril dernier, tant des fermiers particuliers que de la veuve de Nicolas Rousseau, l'un des sous-fermiers.

        • 3 E 37/303 - 

          1er-5 juillet 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 1er-5 juillet 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 1er juillet : Catherine Diacre, veuve de Nicolas Rousseau, sergent royal, et tutrice de leurs enfants, demeurant à Fontenay-le-Comte, afferme pour trois ans à Hierosme Sainctquantin, précepteur, demeurant à Fontenay, une maison en cette ville, appartenant aux enfants dudit Rousseau, derrière le logis de Pierre Naudin et de Janne Escotière, pour 45 livres par an. (vue 1)
          - 1er juillet : marché entre Claude Porchier, sieur de Laumondière, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, André Porchier son fils, demeurant à Fontenay, et Isaac Genays, marchand, demeurant à Fontenay, qui prend en apprentissage pour deux ans ledit André, moyennant la somme de 240 livres "et deux pipes de vin blanc bon et méchant du creu de ce pais". (vues 2 et 3)
          - 1er juillet : François Aubusson, sieur du Chastenay, conseiller et élu pour le roi à Fontenay, au nom de Marguerite Clemenceau sa mère, veuve d'Isaac Aubusson, sieur du Chastenay, transporte à Anthoine Ayrault, marchand, demeurant à Niort, la ferme générale que ledit feu Aubusson et ladite Clemenceau tiennent de l'abbaye de l'Absie en Gâtine, pour les deux années qui restent de ladite ferme. Il paiera donc à Paris, en l'hôtel de M. le baron de Chapellaine, sis en la vieille rue du Temple, à Charles Largentier, abbé de ladite abbaye, le principal de la ferme de 10.700 livres par an. (vues 5 à 7)
          - 1er juillet : Pierre Cornuau, au nom de Louys Arnault, sieur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Charzais et de Fraigneau par la vente à lui faite par MM. les Commissaires à ce députés en la ville de Poitiers, par contrat du 19 juin dernier, se transporte chez Paul Pager, procureur au siège royal de Fontenay, sieur propriétaire dudit office, et parlant à Marie Maire sa femme, lui offre le remboursement de 892 livres 10 sols, comme étant ledit sieur Arnault tenu de faire le remboursement du précédent acquéreur. Elle refuse de signer en l'absence de son mari. (vues 10 et 11)
          -1er juillet : Anne Chasteau, veuve de Mathieu Daguin, sieur du Breuil, fermier de la seigneurie de la Grange de Longèves, demeurant audit lieu du Breuil à Antigny, afferme pour quatre ans, au prix de 100 livres par an, à Jehan Robert et Denis Robert, père et fils, meuniers, demeurant au bourg de Longèves, le moulin à vent banal dépendant de ladite seigneurie. (vues 12 et 13)
          - 4 juillet : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Nicolas Regnaud, sieur de la Barrayre, fils de feu Gabriel Regnaud, sieur de la Barraire, et d'Anthoynette Bourgnon, demeurant au bourg du Langon, avec Marie Mareschal, veuve avec trois enfants de Jehan Daguyn, apothicaire demeurant à Fontenay, fille des feus Ysaac Mareschal et Marie Challot, du bourg de Marans. Nicolas Regnaud, sieur de la Barrayre, est lui-même veuf avec quatre enfants de Françoise Georget. (vues 14 et 15)
          - 5 juillet : transaction entre Marie Jamin, demeurant au bourg d'Antigny, veuve d'Isaac Bounyneau, sieur de Ligonnière, et actuellement femme d'Anthoine Marlyer, autorisée par justice à son refus et ses enfants : René Bounyneau, fils aîné, demeurant à la maison de Ligonnière paroisse d'Antigny ; Isaac Bounyneau, fils émancipé, aussi demeurant à la maison de Ligonnière ; Marie Bounyneau, femme de Joachim Robert ; Pierre et Françoise Bounyneau, sous la curatelle de leur frère René. (vues 16 à 21)
          - 5 juillet : Marie Joly, veuve de Jacques Pager, pour elle et pour J. Moreau et Marguerite Joly sa femme, lesdites Joly filles de Loys Joly, présent, et de feue Marie Mestayer, et comme héritières de ladite feue Mestayer, se transporte au logis de Nicolas Joly, notaire royal à Fontenay, et fait ouvrir un coffre au logis de Nicolas Joly, appartenant à Loys Joly et pour y faire l'inventaire de ce qu'on y trouvera. Suit l'inventaire du contenu du coffre. (vues 22 et 23).

        • 3 E 37/303 - 

          8-18 juillet 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 8-18 juillet 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 8 juillet : Jehan Pestraud, clerc tonsuré du diocèse de Saintes, chapelain de la chapelle Saint Jacques desservie en l'église de Saint Nicolas de Maillezais, demeurant audit lieu, donne procuration pour résigner ladite chapelle Saint Jacques en faveur d'Estienne Fillastre, prêtre du diocèse de Luçon. (vues 25 et 26)
          - 10 juillet : Pierre Demay, sieur de la Pierrière, greffier héréditaire de la vice-sénéchaussée de Fontenay-le-Comte, y demeurant, vend à Jacques Gobin, demeurant au bourg du Langon, son état et office. Marie Colin, femme de Pierre Demay, renonce à tout droit de douaire ou hypothèque qu'elle pourrait avoir sur ledit état et office selon ses convenances matrimoniales.
          - 12 juillet : Jacques Bernardeau, marchand, demeurant au château d'Oulmes, paie à Gabrielle Sablon, demeurant à Fontenay, veuve de Paul Babin, sieur de la Combe, 300 livres pour la ferme et location de la maison du Gros Nohier sis près cette ville, terme échu de la fête de Saint Jean Baptiste dernière, ferme dont il a joui les neuf années précédentes. Gabrielle Sablon n'a pu signer, car elle a perdu la vue.
          -12 juillet : Estienne de Puyrousset, écuyer, sieur du Treuil Charretier et de la Brelaizière, y demeurant, paroisse de La Jaudonnière, paie à Henry de Vernede, écuyer, sieur du Bouildroux, y demeurant, tant pour lui que comme ayant charge d'Hilaire Vernede, sieur de la Pierre Blanche, son père, 1000 livres dues audit de Vernede par feue Marie du Fou, dame de la Boulaye, par obligation du 19 mai 1612 (Avisseau et Varenne, notaires des baronnies de Mareuil et la Vieille Tour), et qu'il s'était obligé de payer à l'acquit de René de Talensac, chevalier, seigneur de Londrières, La Jaudonnière et La Bretonnière, baron de Mareuil, fils et héritier de ladite dame de la Boulaye, par l'acquisition qu'il aurait faite dudit Sieur de sa maison de la Brelaizière.
          - 12 juillet : François Caillier, demeurant au bourg de Denant, sieur propriétaire et adjudicataire de l'office de commissaire des tailles de Xanton, par adjudication du 3 juin dernier, rembourse à Paul Pager, procureur à Fontenay-le-Comte, sieur propriétaire dudit office, la somme de 703 livres 10 sols pour son remboursement de la finance par lui payée pour la première acquisition dudit office.
          - 13 juillet : Jehan de Berrendy, marchand et bourgeois de La Rochelle, y demeurant, donne reçu à Anthoyne Chauchat, marchand du Puy en Velay, de 1257 livres 11 sols, sur 1657 livres 11 sols restant à payer de 2207 livres 11 sols dues par obligation du 2 août 1620 (Chesneau, notaire royal à La Rochelle), et transporte les 400 livres restantes à Jehan Ayraud, marchand, comme ayant charge de Jehan Lymousin, marchand de Limoges.
          - 14 juillet : Jehan Suyre, propriétaire de l'office de commissaire des tailles des paroisses de Notre-Dame de Coussay et Thiré, par l'adjudication et revente à lui faite le 10 mai dernier à Poitiers par les commissaires subdélégués à cet effet, demeurant au bourg de Thiré, rembourse à Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, au nom de Jacques Morienne, écuyer, sieur du Treuil, sieur propriétaire dudit office, la somme de 440 livres pour la finance déboursée par ledit Morienne pour ledit office.
          - 15 juillet : reçu donné à David Douyn, notaire de La Chapelle Thémer, y demeurant, par François Ragois et Marie Maistre sa femme, demeurant à Fontenay.
          - 18 juillet : transaction entre Susanne Gallier, demeurant à Fontenay, veuve de Jean Garnier, sieur de la Guerinière, conseiller du roi en sa cour de parlement de Bretagne, et Jacques Helies, écuyer, sieur de Boisroux et du Chastenay, y demeurant, à Saint Valérien, qui délivre à ladite Gallier l'acte de la ratification par Janne de la Cressonnière son épouse, du contrat de vente fait par ledit sieur de Boisroux audit feu sieur de la Guerinière de la maison noble, terre et seigneurie de Surin. (vues 54 à 58).

        • 3 E 37/303 - 

          25 juillet-2 août 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 25 juillet-2 août 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 25 juillet : Nicolas Regnaud, sieur de la Barrayre, demeurant au bourg du Langon, mari de Marie Mareschal, veuve de Jean Daguin, apothicaire demeurant à Fontenay-le-Comte, vend à Jacob Pelletier, apothicaire demeurant au bourg du Gué de Velluire, fils de feu Jacob Pelletier et d'Esther Giraudeau, pour 625 livres 8 sols (dont 312 livres 14 sols payées par ladite Giraudeau en avancement de sa succession et 312 livres 14 sols que ledit Pelletier paiera à la Saint Jean Baptiste prochaine), toutes les drogues simples et composées avec les marchandises meubles et ustensiles dépendant de la boutique dudit feu Daguin. Il lui afferme également pour cinq ans la maison appartenant à ladite Mareschal et à ses enfants, sise en cette ville près la porte des Loges.
          - 27 juillet : Janne Jeudy, demeurant au bourg de Marsais ; Pierre Eveillard et Suzanne Jeudy sa femme, demeurant au bourg de Xanton ; Charles Thubin, sieur de Chandoré, avocat en la cour de parlement, demeurant à Fontenay-le-Comte, époux de Marie Vernede, fille de feue Marie Jeudy, lesdites Janne, Suzanne et Marie Jeudy, filles et héritières des feus Anthoine Jeudy et Marie Pitois, sieur et dame de la Bionnière, partagent les immeubles de leur succession. Pour Jeanne : les droits qu'avaient lesdits défunts en la métairie de Guinefolle à Bouillé, partageant avec Jeanne Pougnard comme mère de ses enfants et de feu Jacques Jaumier, avec les droits en la seigneurie et borderie de l'Echasserie près de la métairie de Guinefolle, le tiers d'une métairie sise à Benet partageant aussi par indivis avec ladite Pougnard, la grande maison sise aux Loges de Fontenay. Pour Suzanne : une métairie à Xanton que possédait Marie Pitoys, la maison et dépendance en laquelle ladite feue Pitoys demeurait à Xanton, la borderie de la Rabastelerie à Xanton, le tiers de la petite maison sise près la halle de Fontenay, 325 livres qui leur seront payées par Jeanne et Marie. Pour Marie : la maison noble et métairie de la Bionnière sise au village de Vagnes à Xanton, la maison appelée la maison du Blanc sise au faubourg des Loges de Fontenay.
          - 28 juillet : accord entre Pierre Trochon, sieur de Louvrardière, demeurant à Fontenay, et Pierre Trochon, son fils, demeurant aux Roullières, aux Essarts, sur les meubles de feue Marie Genay, femme en premières noces de Pierre Trochon père, et mère de Pierre Trochon fils, sur 800 livres restant de 1200 livres et sur une rente de 100 livres que lesdits Trochon et Genay devaient bailler audit Trochon leur fils, en faveur de son mariage avec Marie Massuau.
          - 29 juillet : Anthoyne Blouyn, sieur de la Gazellerie, au nom de Jehan Benoist duquel il est plège et caution, fermier pour un tiers des châteaux de Boisroux et de la terre et seigneurie de la Grange Redoux, transporte ledit tiers de ferme à Paul Clemenceau, sieur de la Rivyère, demeurant au bourg de Saint Martin des Fontaines, et à Hilaire Bernard, demeurant à la maison du Gué de L'Hermenault, fermiers pour les deux autres tiers desdites seigneuries du Boisroux et de la Grange Redoux.
          - 2 août : Hercule Chevallier, écuyer, aumônier de l'aumônerie de l'abbaye royale de Saint Maixent, tant en son nom que comme procureur de Jacques Chevalier, écuyer, sieur de la Frapinière et d'Availlé, son frère aîné, fils aîné et principal héritier bénéficiaire de feu Jehan Chevallier, écuyer, sieur desdites seigneuries de la Frapinière et d'Availles, et Phelipes Texier, sieur du Fresne, tant de son chef comme cessionnaire dudit feu sieur de la Frapinière que comme ayant charge et se faisant fort pour ledit sieur de la Frapinière, cèdent à Eusèbe Girard, sieur de Marsais, demeurant en la maison noble de la Girardie à Sérigné, les arrérages de deux setiers de froment et deux setiers de seille mesure de Saint Maixent, à raison de 16 boisseaux par setier, dus de rente audit sieur aumônier à cause de ladite aumônerie de l'abbaye royale de Saint Maixent, sur le prieuré de Saint Pierre de Marsais par an, de tout le temps passé jusqu'à la fête de Saint Michel dernière comprise, pour 3600 livres, dont 300 audit sieur aumônier et 3000 audit Texier, ayant les droits cédés dudit défunt Jehan Chevalier, écuyer, sieur de la Frapinière, à ladite aumônerie. (vues 81 à 84).

        • 3 E 37/303 - 

          2-10 août 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 2-10 août 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 2 août : René Cacauld, sieur des Barraudières, fermier général de l'évêché de Luçon, demeurant à l'hôtel noble de La Claye, donne reçu, pour 1600 livres par an, à Mathieu Giraud, demeurant au bourg de Maillezais, fermier de la seigneurie de Choupeau à Saint Jean de Liversay membre dépendant dudit évêché, du prix de la ferme de ladite seigneurie de Choupeau pour les quatre années échue dès la fête de Saint Jean de mai dernier. (vues 85 et 86)
          - 3 août : accord entre Nicolas Pierre, demeurant au Puybelliard, époux de Marie Ballon ; Jehanne Frion, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve d'Estienne Balon, maître chirurgien, et tutrice de leurs enfants ; François Bonnault, demeurant à Fontenay, époux de Françoise Balon ; Antoine Balon ; François Balon ; Anne Balon, tous enfants et héritiers des feus Gilles Balon et Catherine Bouillaud.
          - 4 août : René Gaborin, écuyer, sieur de Thouarsais, et Jacques Gaborin, écuyer, sieur de la Brejaudière, son frère, demeurant en la maison noble de Thouarsais, constituent, moyennant la somme de 3200 livres, 200 livres de rente générale et hypothécaire en faveur de Françoise Tiraqueau, veuve d'Eusèbe du Puy du Fou, chevalier, conseiller du roi en ses conseils d'état et privé, lieutenant de sa vénerie.
          - 4 août : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Barthelemy Savyn, marchand, fils de feu Louys Savyn, sergent royal, et de Janne Goyau, avec Janne Martin, fille de Pierre Martin, marchand, et de Madelaine Bouhault, demeurant tous à Fontenay. (vues 89 et 90)
          - 7 août : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre Donnet, demeurant au lieu noble du Chastenay paroisse de Saint Valérien, fils des feus Jehan Donnet et Janne de Betouzet, de Sauveterre en Béarn, avec Anne Egonneau, demeurant au bourg d'Auzay, fille de Nicolas Egonneau, sieur de la Bonnaudière, demeurant au bourg d'Auzay, et de feue Catherine de Salenove. (vues 97 et 98)
          - 8 août : François Viete, chanoine en l'église cathédrale de Luçon, y demeurant, prévôt de la prévôté de Notre-Dame de Fontenay passe marché avec Pierre Collin et Julien Brunet, maîtres maçons demeurant à Fontenay, pour des réparations à faire au logis de ladite prévôté. Jacques Pougnet, fermier de ladite prévôté, paiera les réparations en déduction de sa ferme. (vues 99 et 100)
          - 10 août : Pierre Gateau, sieur du Vignaud, conseiller et maître des requêtes ordinaires de la maison du Prince de Condé premier prince du sang et premier pair de France, demeurant à Fontenay, afferme pour sept ans à André Moreau, laboureur à charrue, et Loyse Largeteau sa femme, demeurant au village de Puyletard paroisse de Saint Pierre le Vieux, la maison et métairie de la Gataudière audit village.

        • 3 E 37/303 - 

          14-27 août 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 14-27 août 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 14 août : Pierre Chandoré, marchand, demeurant à Fontenay et collecteur des tailles de cette ville et faubourg, reçoit de François Lebouleux et René Guesdon, ses co-collecteurs, en exécution du jugement rendu entre les parties samedi dernier par MM. les Présidents et Elus de la ville, 200 livres reçues par lesdits Lebouleux et Guesdon, collecteurs, les jours de mardi et mercredi derniers qu'ils ont fait seuls la collecte. (vues 105-106)
          - 14 août : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Jacques Parenteau, cordonnier, demeurant à Fontenay, fils des feus François Parenteau, marchand huilier, et Anne Ageon, demeurant à Mouilleron, avec Renée Rousseau, fille de Guillaume Rousseau, maître cordonnier, et de Janne Chaigneau, demeurant à Fontenay-le-Comte. (vues 108 et 109)
          - 19 août : transaction entre Helies de Saint-Hilaire, écuyer, sieur du Retail, Granlande, demeurant au Retail, paroisse de Saint Pierre du Luth, fils aîné et principal héritier des feus Helies de Saint-Hilaire, sieur du Retail, et Anne de Puytesson, et Louyse du Plouer, veuve et donataire dudit feu sieur du Retail, demeurant à Montaigu. Il lui délaisse deux maisons à Montaigu, diverses rentes, plus en usufruit, la maison et métairie du Butay à Saint Georges de Montaigu, ensemble la maison et métairie de Granlande, les droits successifs échus audit feu sieur du Retail par le décès de Robert Tinguy, situés près de Granlande et au Poiré sur Vie.
          - 19 août : Pierre Gervier, écuyer, sieur de la Proustière, y demeurant, à Chaillé sous les Ormeaux, comme époux de Françoise de Saint Hilaire ; et Jehan Fouchier, écuyer, sieur de la Barrayre, y demeurant, à Longeville, comme père et loyal administrateur de ses enfants et de feue Renée de Saint Hilaire sa femme, et comme ayant les droits cédés de Susanne de Saint Hilaire, femme du sieur du Bois de Saint Martin, vendent à Moyse Prieur, écuyer, sieur de la Grange, demeurant à la Cartière, paroisse de Chavagnes, tous les droits qui leur appartiennent comme héritiers de feue Renée de Puytesson, tante maternelle desdites de Saint Hilaire, en la maison noble et métairie de la Duranderie et borderie des Justières situées aux Brouzils, pour 1400 livres (1/3 audit Gervier, 2/3 audit Fouchier).
          - 19 août : transaction entre Helies de Saint-Hilaire, écuyer, sieur du Retail et Granlande, et Moyse Prieur, écuyer, sieur de la Grange, époux d'Olympe de Sainct Hilaire. Ces derniers se désistent au profit du sieur de Granlande tous droits appartenant à ladite Olympe pour raison des successions de ses père et mère, en échange de la maison noble, terre et seigneurie de la Duranderie et borderie des Justieres aux Brouzils, revenues au sieur de Granlande par le décès de Renée de Puytesson sa tante, et par les cessions faites par les sieurs de Puytesson et de la Grange.
          - 25 août : Pierre Chevallereau, sergent royal, fermier du revenu temporel de la commanderie ou aumônerie de Curzon, demeurant au village de Boisse à Saint Médard des Prés, afferme pour cinq ans à Jehan Garnier, sieur de Lauberay, y demeurant, à Curzon, pour 150 livres par an, le revenu temporel de ladite commanderie, à Curzon, Saint Benoist et Saint Cyr en Talmondais.
          - 27 août : Gabriel Darrot, écuyer, sieur de la Fromentinière, y demeurant, à La Flocellière, élection de Mauléon, vend à Isaac Genays, sieur de la Gojonnière, marchand, demeurant à Fontenay-le-Comte, une métairie appelée Laurouzière à Saint Michel Mont Mercure, qu'il a eue de la succession de feu Charles Darrot, sieur de la Fromentinière, son père, pour 3300 livres (dont 2840 qu'il lui devait déjà par obligation du 10 avril 1620).

        • 3 E 37/303 - 

          31 août-23 septembre 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 31 août-23 septembre 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 31 août , à Fontenay, au logis " le Petit Louvre " : compte entre Henry de Clermont, chevalier, marquis de Galerande, y demeurant pays d'Anjou, comme époux de Loyse de Polignac et comme ayant charge d'Anne de Polignac femme de Gaspard de Coligny, seigneur de Châtillon, maréchal de France ; lesdites Loyse et Anne, dames pour les deux tiers de la terre et seigneurie de la Grenoillière à Nalliers, et Martin Blanchard, demeurant à Petosse, curateur des enfants mineurs des feus Loys Simonneau et Janne Garreau sa femme, fermiers de ladite seigneurie de la Grenoillière pour les 2/3 des années 1610 à 1614 ; et Hilaire Rouillard, demeurant à Thiré, comme ayant charge d'Andrée Rouillard sa fille, mère et tutrice naturelle de Jehan Simonneau, son fils et de feu Mathieu Simonneau, ledit Mathieu fermier de ladite Grenoillière pour les 2/3 des années 1615 à 1619.
          - 1er septembre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Bastien Humbert, marchand passementier, natif de Lyon, demeurant à Fontenay-le-Comte, fils de feu Jehan Humbert, maître passementier à Lyon, et d'Anne Flachon, avec Marie Robert, lingère, demeurant à Fontenay, fille des feus Pierre Robert, laboureur à charrue, et Janne Ragot. (vues 154 et 155)
          - 6 septembre : René Bourdet, notaire en court lay, demeurant au bourg de Scillé, et Janne du Vergier sa femme ; et Jacques Bureau, marchand tanneur, demeurant au bourg de Coulonges les Reaux, pour ses enfants et de feue Perrette du Vergier sa femme, partagent les domaines à eux obtenus par le partage de la succession de défunts Jehan du Vergier et Marie Minault, père et mère desdites Janne et Perette, fait entre lesdits Bourdet et Bureau et avec Ambroise et André du Vergier, frères desdites Perette et Janne.
          - 6 septembre : Jehan de la Fontaine, écuyer, sieur de Fonforel, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, demeurant à Chamon paroisse du Viglain près Sully sur Loire, époux de Rachel de Bellenger, auparavant veuve de Jacques de [Basfons], chevalier seigneur de Chamon, amortit moyennant 4000 livres, une rente annuelle de 250 livres, que Simeon de Bellanger, écuyer, sieur de Trechy, demeurant à Sigournais, avait constitué à ladite Rachel sa soeur le 29 octobre 1616 (Chesneau, notaire royal à La Rochelle).
          - 22 septembre : accord entre Jehan Fouschier, sieur de Sazay, conseiller du roi, lieutenant particulier, assesseur au siège présidial de La Rochelle, demeurant audit Sazay, à Saint Hilaire la Palud, époux de Catherine Berthon et se faisant fort pour Louys Fouschier, sieur de Lizon, et Jeanne Toupet ses père et mère, et Jehan Berthon, sieur de Logerie, conseiller du roi, vice-sénéchal de Fontenay-le-Comte, Niort et Bas-Poitou, demeurant à Fontenay ; Jacob Imbert, sieur de Puissec, y demeurant paroisse de Saint Martin Lars, curateur à la personne et biens d'Adrien Berthon, fils des feus Jacques Berthon, sieur de Fontbriand et Jaquette Bourdet ; Claude Berthon, demeurant à Fontenay, fille desdits feu Berthon et Bourdet, déclarée maîtresse de ses droits par autorité de justice et néanmoins autorisée desdits Berthon et Imbert, pour ce qui est dû à ladite Berthon à cause de ses défunts père et mère, aïeul et aïeule.
          - 23 septembre : Pierre Bellyard, demeurant à Fontenay, sergent royal, fermier judiciaire des biens immeubles appartenant à André Audayer, écuyer, sieur de la Maison Neufve, Montournais et spécialement de la maison et métairie de la Mauzonnière, saisis à la requête de Marie Brisson, dame de la Florencière, transporte sondit bail et adjudication à Jacques Lauberthon, métayer et fermier de ladite métairie, y demeurant. (vues 223 et 224)
          - 23 septembre : Janne Robert, demeurant à Fontenay, veuve de Jacob de Modon, écuyer, sieur de la Roche Biraud, afferme pour six ans à Nicolas Imbert, marchand, demeurant à la Bremaudière paroisse de Thouarsais, la métairie de la Bremaudière. (vues 225 et 226).

        • 3 E 37/303 - 

          29 septembre-9 octobre 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 29 septembre-9 octobre 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 29 septembre : Isaac Gaurriau et Abraham Thibaudeau, comme ayant charge de Pierre Mouschard, son beau-frère, lesdits Gaurriau et Mouchard fermiers du revenu temporel du prieuré de Saint Pierre de Cheffois, demeurant au bourg de La Châtaigneraie, paient à Charles Cothon, procureur et domestique de François Lecharron, conseiller et aumônier de la Reine, chanoine et archidiacre en l'église de Paris, prieur commendataire dudit prieuré, demeurant au cloître de Paris, 1500 livres pour le prix de la ferme de l'année 1622.
          - 1er octobre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) d'Aimé Berthon, conseiller et contrôleur élu à Châtellerault, y demeurant, fils d'Isaac Berthon, sieur de la Maisonneuve, conseiller du roi et receveur de ses tailles à Châtellerault, et de Catherine Fourreau, absents et représentés par Jacques Bonenfant, conseiller et élu pour le roi à Châtellerault, leur gendre, avec Anne Thubin, demeurant à Fontenay-le-Comte, fille d'Estienne Thubin, sieur de la Davière, contrôleur pour le roi en la vice-sénéchaussée de Fontenay et Niort, et de Susanne Raineteau. (vues 237 à 240)
          - 1er octobre : Paul Barailleau, marchand, demeurant au château d'Oulmes, afferme à Pierre Cardin, laboureur à charrue, demeurant au bourg de Pissotte, pour cinq ans, dès la fête de Saint Michel dernière, la métairie noble de la Grange au bourg de Pissotte, comme elle était auparavant exploitée par Simon Maillaud, métayer.
          - 3 octobre : Louys Jounot, sergent royal, demeurant au village de la Seguinière à Saint Maurice des Noues, époux d'Elizabet Bilheu, vend à Anne Chasteau, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve de Mathieu Daguin, sieur du Breuil, pour 2100 livres tournois, une métairie appelée Gastebourse au village de la Seguinière, échue à ladite Bilheu par le partage de la succession de feu Jacques Bilheu, sieur de la Chabocière, son père.
          - 4 octobre : Claude Gallier, dame de la Touche et de Guinefolle, demeurant à Fontenay, reconnait avoir reçu de Jacques Mercier, métayer de la Court de Boisse, 64 raz avoine, mesure de Fontenay, pour les arrérages échus dès la fête Saint Michel dernière, et 32 raz avoine dus en raison de la maison noble, terre et seigneurie et métairie de Boisse, tenue hommagement de la maison et seigneurie du Nizeau.
          - 5 octobre : Jehan Binet, prieur du prieuré Saint Médard de Mervent, demeurant à Paris, étant à Fontenay, afferme pour quatre ans, au prix de six vingt livres par an, à Catherine Rainard, veuve de François Durand, sieur de Chalandry, le revenu temporel dudit prieuré.
          - 9 octobre : Claude Berthon, demeurant à Fontenay, fille de feu Jacques Berthon, sieur de Fontbriand, sous l'autorité de Jacques Fouschier, sieur de Cezais, conseiller du roi et son lieutenant particulier assesseur au siège présidial de La Rochelle, demeurant à Cezais paroisse de Saint Hilaire la Palud, donne reçu à Jehan Berthon, écuyer, sieur de Logerie, conseiller du roi, vice-sénéchal de Fontenay, Niort et Bas-Poitou, demeurant à Fontenay, de 4250 livres, faisant la moitié de 8500 livres restant de 8600 livres à laquelle l'office d'assesseur en la vice-sénéchaussée de Fontenay dont était pourvu ledit feu a été vendu le 8 août 1622 (notaires du comté de Marans) à François Gordien.
          - 9 octobre : Jacques Fouschier, sieur de Suzay, comme curateur de Claude Berthon ; et Jehan Berthon, écuyer, sieur de Logerie, demeurant à Fontenay, curateur d'Adrien Berthon, fils mineur dudit sieur de Fontbriand, donnent procuration dans un procès contre François Gordien, assesseur en la vice-sénéchaussée de Fontenay, pour les 5500 livres qu'il doit à l'hérédité dudit feu de Fontbriand, de 8600 livres pour le transport de l'office d'assesseur en la vice-sénéchaussée de Fontenay par contrat du 8 août 1622 (Rutauld, notaire du comté de Marans).

        • 3 E 37/303 - 

          12-23 octobre 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 12-23 octobre 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 12 octobre : Pierre Mestivier, marchand demeurant à Niort, fermier de la métairie des Adjots à Saint Maurice des Noues par contrat à lui fait aujourd'hui par Cezar Le Page, écuyer, sieur de la Cour de Frosses, sous-afferme ladite métairie à Guillaume Girard, laboureur à charrue, tant pour lui que pour René Moureil son beau-frère, pour trois ans, au prix de huit vingt livres par an. (vues 258 et 259)
          - 12 octobre : Estienne de Puyrousset, écuyer, sieur du Treuil Chartier et de la Brelaizière, demeurant à Fontenay-le-Comte, paye à Paul de Goret, écuyer, sieur de la Martinière, demeurant au Vieux Ruffec en Angoumois, 1464 livres, que ledit de Puyrousset est tenu de payer à l'acquit et décharge de René de Talensac, chevalier, seigneur de Londrières, par le contrat de la vente qu'il aurait faite audit de Puyrousset de la maison et seigneurie de la Brelaizière le 19 janvier 1621. (vues 260 et 261)
          - 13 octobre : Sébastien Guerin, notaire en court lay, demeurant au bourg de Moncoutant, et Michelle Palluyau sa femme, vendent à Jacques Pager, sieur de la Citardière, conseiller et élu pour le roi à Fontenay-le-Comte, le tiers d'une pièce de bois taillis près de la Citardière à Mervent.
          - 13 octobre : Philippe Lebouleux, fermier judiciaire des fruits de l'année prochaine de la châtellenie de Beaulieu sous la Roche et des seigneuries de Boisboucher et la Florencière, saisis à la requête de Jehan Federic de Foye, comte des comtés de Garson et de Flaye, sur Jacques Honoré de la Barelière, comte de Suze, héritier présomptif de Philibert Emmanuel de Savoie, vivant marquis de Villars, cède sondit bail et adjudication à Charles Moreau, sieur de la Grossetière, et à Helies Mercier, sieur de la Saulnerie, demeurant au bourg de Beaulieu sous La Roche.
          - 15 octobre : Sébastien Boutet, notaire en court lay, demeurant au bourg de Marsais, vend à Jacques Poquin l'aîné, laboureur à charrue demeurant au bourg de Sainte Radegonde la Vineuse, le quart par indivis avec ledit Poquin et Jehan Bouttet d'une pièce de terre à Sainte Radegonde la Vineuse.
          - 15 octobre : Louis Testefolle, marchand mercier, demeurant à Niort, prend en apprentissage pour trois ans Louis Cezar, fils de Jehan Cezar, marchand, et de Perrette Bouju, demeurant à Fontenay.
          - 15 octobre : François Phelippon, sieur de Lhumeau, demeurant à Fontenay, transporte moyennant 300 livres à Jehan Dujau, écuyer, sieur de Maupertuis, conseiller du roi et juge magistrat au siège présidial de La Rochelle, contractant au nom de Roch Chastaigner, écuyer, sieur de Cramahé, y demeurant paroisse de Salles en Aunis, tous les droits sur ses biens meubles et immeubles.
          - 18 octobre : Janne Robert, veuve de Jacob de Modon, écuyer, sieur de la Roche Biraud, demeurant à Fontenay, afferme pour six ans à Jacques Chauveau, marchand, demeurant au bourg du Langon, deux métairies lui appartenant, l'une appelée la Roche sise audit bourg, l'autre appelée Valimbruze, près dudit bourg.
          - 21 octobre : Pierre Terras, juge ordinaire de la ville et marquisat de Duras en Agenois, comme procureur d'Alain Fillol, conseiller du roi, receveur et payeur des gages de MM. tenant la cour de parlement et chambre de Guyenne, donne reçu à Pierre de la Vallade, demeurant à Fontenay, de 549 livres que ledit Fillol prétend lui être dues de la somme de 948 livres contenue par certain contrat de transport fait audit de la Vallade par feu Alain Fillol, procureur au parlement de Bordeaux, père dudit Fillol.
          - 23 octobre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Pierre Cornuau, conseiller du roi et l'un de ses élus en l'élection de Fontenay, y demeurant, fils des feus Jehan Cornuau, sieur de la Faverie, et Anne Denyau ou Deryau ; veuf de Gabrielle Collin dont il a eu un fils, avec Judith Gennet, demeurant au bourg de Bazoges, veuve de Simon Remaud, sieur de la Judayrie, avocat en parlement, fille de feu René Gennet, sieur de la Martinière, et de Nicole Chassay, demeurant au bourg de Bazoges et remariée avec Jehan Gaignon, sieur des Landes. (vues 296 et 297).

        • 3 E 37/303 - 

          2-21 novembre 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 2-21 novembre 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 2 novembre : marché entre Françoise du Boulay, demeurant à Fontenay, veuve d'Hilaire Jamin, sieur de la Roussière et Jacques Deuxsols et André Maupetit, maîtres tailleurs de pierre demeurant au bourg de Xanton, qui feront la clôture de la cour de la métairie de la Bonnetière à la Mesleraye. (vues 316 et 317)
          - 3 novembre : Janne Robert, veuve de Jacob de Modon, écuyer, sieur de la Roche Biraud, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Mathurin Simonnet, laboureur à charrue, et à Daniel Simonnet son frère, demeurant en communauté de biens au village de Breuilbon paroisse de Germond, la métairie de la Jaudinerie, appartenant à Jacob de Modon, écuyer, sieur de la Roche Biraud, fils de ladite Dlle, assise audit village. (vues 318 et 319)
          - 3 novembre : Sébastien Humbert, maître passementier de Tours, prend en apprentissage pour quatre ans Pierre Cantin, fils de Pierre Cantin, maître gantier demeurant à Fontenay-le-Comte, moyennant 30 livres, moitié à Pâques 1624 et moitié à Pâques 1625. Le 20 octobre 1627, Sébastien Humbert reconnaît que Pierre Cantin, fils de Pierre Cantin, l'a fidèlement servi les quatre années écoulées. (vues 320 et 321)
          - 3 novembre : Catherine Poybelleau, veuve de Leon Chabot, maître orfèvre, demeurant à Fontenay, fait donation à Jehan Carrel son petit neveu, fils de Jehan Carrel, apothicaire, et de Catherine Chaulmont, de 625 livres dues audit feu Chabot : 325 livres dues par Jehan Gaborit, marchand de Niort, et par Leonard Thevenot, ministre de la parole de Dieu, demeurant à Benet, son plege (obligation du 12 novembre 1614), et 300 livres dues par Arthus et Marguerite Petiteau frère et soeur (obligation du 28 novembre 1618). (vues 322 et 323)
          - 12 novembre : transaction entre Baptiste Darcemalle, écuyer, sieur des Nouhes, demeurant à Saint Pierre du Langon, époux de Marie Barbier, fille des feus Michel Barbier, sieur d'Ardigny, et Lucresse Bardonnyn, ladite Lucresse Bardonnyn elle-même fille des feus René Bardonnyn, avocat à Poitiers, et Janne Coutel, et Josias Tabarit, sieur de Saint-Sébastien, comme procureur de Jehan Thubert, sieur de la Corbraye, conseiller et magistrat à Poitiers et échevin de ladite ville, sur un contrat du 20 août 1613 par lequel Jehan Barbier, bourgeois de La Rochelle, aïeul de ladite Marie, avait arrenté à Charles Coutel, écuyer, sieur de la Loucherie, le quart d'une maison à Poitiers. En présence d'Henry Darcemalle, écuyer, sieur du Langon.
          - 9 novembre : Marie Giraud, veuve d'Hilaire Cailler, procureur du roi en l'élection de Fontenay, tutrice de leurs enfants ; et Marie Giraud, veuve de François Miziere, docteur en médecine, demeurant à Fontenay, afferment pour cinq ans à Estienne Moullinard et Vincent Fillon, laboureurs à charrue, demeurant en la métairie du Vignaud à Nieul sur l'Autise, la métairie de la Marcardière sise à Fontaines.
          - 18 novembre : Jehan Dupont, écuyer, sieur de Beaulieu, y demeurant, paroisse de Saint Michel le Cloucq ; et Janne Pougnard, demeurant à Fontenay, veuve de Jacques Jaumier, sieur de Saint Couard, procureur au siège royal de Fontenay, afferment pour cinq ans à Pierre Benoist et Jehan Yppeau, marchand demeurant à Prailles, ledit Yppeau tant pour lui que pour Daniel et Adam Papau, frères, la maison noble, métairie et seigneurie du Beruil de Prailles, moyennant 430 livres par an, pour moitié audit Dupont et pour moitié à ladite Pougnard.
          -18 novembre : Simeon Pychard, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à André Filluzeau et Catherine Bernard sa femme, demeurant au bourg d'Auzay, la métairie de la Fresnerye sise au bourg de Longèves.
          - 21 novembre : Isaac Millé et André Pesseau, couvreurs de maisons, demeurant au faubourg de Fontenay, s'obligent envers David Pesseau, frère dudit André, moyennant la somme de 9 livres, à lui apprendre le métier de couvreur jusqu'à la Saint Jean Baptiste prochaine.

        • 3 E 37/303 - 

          22 novembre-11 décembre 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 22 novembre-11 décembre 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 22 novembre : partage de la succession (près Surgères et Saint Georges du Bois) des feus Mathurin Regnaud et Marie Giraud, demeurant au bourg d'Arçay élection de Niort, entre leurs enfants : Philippe Renaud, marchand à La Rochelle ; Jacques Lescure, marchand espronnier demeurant au faubourg des Loges de Fontenay-le-Comte, époux de Marie Renaud ; Janne Renaud, demeurant à Fontenay, soeur desdits Philippe et Marie.
          - 25 novembre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Louys Guille, maréchal, majeur et maître de ses droits, demeurant au village des Roullières à Cezais, fils des feus Jehan Guille, maréchal, et Françoise Ferret, avec Marie Poyrier, fille de feu Thomas Poyrier et de Perrine Landoys, demeurant au faubourg de la Porte Saint Michel de Fontenay. (vues 371 et 372)
          - 26 novembre : marché entre Pierre Giraudeau, procureur au siège royal de Fontenay, l'un des anciens de l'église prétendue réformée de Fontenay, tant pour lui que pour les anciens de ladite église, et Pierre Mothe, voiturier, demeurant au faubourg de Fontenay, qui promet d'amener toute la pierre de maçonnerie nécessaire pour le logis du temple, la muraille du jardin jouxtant la douve et autres murailles. La pierre sera prise au Moulin Billaud ou autres lieux. (vues 375 et 376)
          - 29 novembre : François Viete, sieur de la Grange, prévôt de Fontenay, chanoine en l'église cathédrale de Luçon, y demeurant, afferme pour trois ans à Jacques Pougnet, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, le revenu temporel dépendant de ladite prévôté de l'église Notre-Dame de Fontenay, pour en jouir comme il a ci-devant fait, moyennant 700 livres par an.
          - 25 novembre : Macé Morienne, sieur du Pourtault, y demeurant paroisse Notre-Dame de Fontenay, afferme pour cinq ans à Louys et Pierre Coullay, laboureurs à charrue demeurant au village de la Chauvière à Sérigné, la métairie sise à la Chauvière, que ledit du Pourtault a acquise de Jacques Sicateau, sieur des Gaillardes.
          - 2 décembre : François Gordien, conseiller et assesseur pour le roi en la vice-sénéchaussée de Fontenay, demeurant aux Sables-d'Olonne, au nom et comme ayant charge de Leonard de la Rappidie, docteur en médecine, sieur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Saint André sur Mareuil et La Couture, rembourse 881 livres 10 sols à Pierre Cornuau, conseiller et élu pour le roi audit Fontenay, propriétaire dudit office.
          - 4 décembre : Jean Mesnyer, procureur au siège royal de Fontenay et pourvu de l'office d'huissier audiencier audit siège avec pouvoir d'exploiter par tout le royaume de France, résigne pour 950 livres sondit état d'huissier audiencier (dont l'édit de création a été vérifié en la court de parlement le 25 novembre 1587 et dont les lettres de provision dudit Mesnyer sont du 27 mai 1606), en faveur de Pierre Chatevaire, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay.
          - 6 décembre : Jacques Vaslin, prêtre, docteur en théologie de la faculté de Sorbonne de Paris, curé de l'église paroissiale et cure du Château-d'Olonne, demeurant à Fontenay, donne procuration dans un procès contre Jacques de Cuillié, prêtre, prieur du prieuré de Beaulieu sous la Roche, concernant la rupture du contrat de permutation que Vaslin avait fait de la cure du Château-d'Olonne avec de Cuillié pour le prieuré de Beaulieu. Ledit de Cuillié avait pris possession de la cure et ce en raison du litige et procès qui est entre Vaslin et Barbarin, pour la cure du Château-d'Olonne. Vaslin désire que la permutation soit annulée.
          - 11 décembre : Jehan Albert, sieur de la Gabardière, l'un des anciens de l'église réformée de Fontenay, pour les anciens du corps de ladite église, passe marché avec Jacques Le Duc, Mathurin Clerjeau et Estienne Legier, maîtres couvreurs de maisons, demeurant au faubourg de Fontenay, qui ont promis de couvrir le temple qu'ils ont fait construire au faubourg des Loges de Fontenay, en tuiles creuses et plates. (vue 415).

        • 3 E 37/303 - 

          18-30 décembre 1623.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          464 vues  - 18-30 décembre 1623.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)464 vues
          Présentation du contenu :

          - 18 décembre : Pierre Robert, procureur au siège et sénéchaussée de Fontenay-le-Comte, donne procuration pour résigner l'état et office de procureur postulant en l'élection de Fontenay que Nicolas Joly, dernier possesseur de l'office avait aussi résigné, en faveur d'André Robert, son fils.
          - 19 décembre : Pierre Boucard, prêtre, curé de Saint Michel le Cloucq, y demeurant comme procureur de Paul Durcot, écuyer, seigneur de Saint Martin, prieur commendataire du prieuré de Saint Michel le Cloucq, transige avec Anne de Lagorse, demeurant au bourg de L'Orbrie, veuve de Mathurin Agroué, sieur de la Tourtelière, et tutrice de leurs enfants, sur le droit que ledit prieur prétendait lui être dû, sur les domaines appartenant audit feu Agroué à L'Orbrie et Saint Michel le Cloucq. Pierre Boucard reconnaît lesdits domaines francs de droit de dîmes.
          - 21 décembre : Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, afferme pour cinq ans à Jacques Bouchier, maçon, demeurant au faubourg de Fontenay, la maison, colombier et jardin appelé Microuze sise au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay.
          - 26 décembre : Mathurine Gourdien, couturière, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, prend en apprentissage pour deux ans Izabel Trijaud, fille de feus Pierre Trijaud et Jehanne Ageot, moyennant 33 livres payées par Marie Trijaud, soeur de ladite Izabel et sa curatrice, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay.
          -29 décembre : François de Lauson, conseiller et aumônier du roi, abbé de Saint Leonard, prieur des prieurés de Saint Estienne d'Ars et Notre-Dame de Dieulidon et de prieuré de Notre-Dame d'Auzay, demeurant à Paris, afferme pour cinq ans, pour 2500 livres par an, à Estienne Robin, sieur de la Fonds, demeurant au bourg d'Auzay, et à Jehan Godereau, sieur de la Maison Neufve, y demeurant, paroisse d'Auzay, les fruits et revenus dudit prieuré. 30 décembre : ratification par Janne du Boulay, femme d'Estienne Robin, et par Jaquette Arrivé, femme de Jehan Godereau.
          - 30 décembre : Charles Desayvre, demeurant à Saint Paul en Gâtine, fermier du prieuré Notre-Dame du Busseau, paie à Marie Gabriau, veuve de Joachim Billaud, sieur du Moulin Billaud, tutrice de leurs enfants, dame fermière des grands terrages dépendant de l'abbaye de Bourgueil en Vallée, au Busseau, 210 livres, pour les arrérages de 1621 à 1623, d'une rente de 70 livres par an due par ledit prieuré du Busseau à ladite abbaye.
          - 30 décembre : procuration donnée par André Garipault, écuyer, sieur de la Maynaudière, conseiller du roi, lieutenant de robe courte du vice-sénéchal établi par Sa Majesté à Fontenay, Niort, Les Sables-d'Olonne et Bas-Poitou, demeurant à Fontenay, pour s'opposer à l'établissement d'une prévôté aux Sables-d'Olonne réclamé par quelques personnes qui veulent disposer des charges. (Les Sables sont un simple bourg qui relève de Fontenay qui ne connaît aucun voleur ni guetteur de chevaux dans les environs ; les marchands et voyageurs sont en sûreté de nuit et de jour et il assuré le transfert des deniers vers la recette de Poitiers depuis dix ans sans aucun dommage. Au besoin, il propose de demeurer alternativement dans l'un ou l'autre lieu, le vice-sénéchal assurant sa charge dans une ville et lui dans l'autre. (vues 463 et 464).

      • 1624

        • 3 E 37/304 - 

          6-20 janvier 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          433 vues  - 6-20 janvier 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)433 vues
          Présentation du contenu :

          - 6 janvier : testament de Judit Gennet, femme de Pierre Cornuau, conseiller du roi et l'un de ses élus en l'élection de Fontenay-le-Comte, y demeurant, en faveur de son mari, y compris les choses héritées de feu son oncle, Bastien Cremoys, sieur de la Barangerie. (vues 3 et 4).
          - 7 janvier : Auguste Joubert, sieur de Cheusse, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Pierre Garsonnet, laboureur à charrue, demeurant à la Goupilliere paroisse de Saint Rémi, la métairie de la Goupilliere appartenant audit Joubert à cause de Catherine Simon sa femme.
          - 8 janvier : accord entre Charles Cothon, procureur et gérant les affaires de François Le Charron, conseiller et aumônier de la Reine, prieur commendataire du prieuré de Saint-Pierre de Cheffois, et Mathurin Frouyn, prêtre, curé de Saint Maurice le Girard, mettant fin à leurs deux procès, l'un pour les levées des années 1622 et 1623 des fruits du Pré Meignen, l'autre pour la jouissance de la métairie de la Grollière.
          - 11 janvier : Isaac Gaurriau et Paul Gauriau son fils, gendre et ayant charge de Pierre Mouschard son beau-père, fermier du revenu temporel du prieuré de Saint Pierre de Cheffois, demeurant au bourg de La Châtaigneraie, paient à Charles Cothon, au nom de François Le Charron, 400 livres pour le prix de la ferme de 1623.
          - 11 janvier : Emond Reveau, receveur alternatif pour le Roi du taillon et payeur des gages du prévôt des maréchaux en la ville et élection de Fontenay, seigneur de la moitié de l'office de receveur triennal en ladite élection, vend à Nicolas Pichard, fils de Simeon Pychard et de Caterine Bonnet, lesdits offices (l'autre moitié de receveur triennal appartient à Adam Maire sous le nom duquel les provisions de l'office ont été obtenues) pour 12.647 livres 17 sols, que Simeon Pychard et sa femme paieront. Georges Reveau, frère d'Emond, conseiller et avocat du roi au siège présidial de La Rochelle, ratifiera et s'obligera solidairement avec ledit Emond de garantir auxdits Pichard lesdits offices " en cas quil en arrivast perte par la mort dud Emond Reveau".
          - 11 janvier : Emond Reveau, receveur alternatif pour le roi du taillon et payeur du prévôt des maréchaux en l'élection et tablier de Fontenay, y demeurant, donne procuration pour résigner sondit office de receveur et payeur en faveur de Nicolas Pichard seulement.
          - 12 janvier : Daniel Paillou, maître cordonnier, demeurant à La Rochelle, majeur et maître de ses droits, fils des feus Daniel Paillou et Marie Chauvigne, demeurant à Fontenay, reconnaît que Pierre Beceleu, maître cordonnier, lui a rendu compte de la gestion et administration par lui faite des biens dudit Paillou.
          - 13 janvier : Donation par Susanne Gallier, demeurant à Fontenay, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière, conseiller du roi en sa cour de parlement à Rennes, à Pierre, Jehan, Claude et Catherine Gallier-Garnier, ses enfants et dudit feu, de tous ses meubles, dettes, créances et actions de débiteurs. Elle cite François Gallier-Garnier, écuyer, sieur de Surin, son fils aîné.
          - 16 janvier : Jan Turpault, apothicaire, demeurant à Fontenay, et Marguerite Brisseteau sa femme, révoquent la donation mutuelle qu'ils s'étaient faite. (vues 32 et 33)
          -18 janvier : accord entre Jacques Chereau, prêtre, curé de Longèves, et André Robert, écuyer, sieur de Puy-Bernier, y demeurant, à Longèves, qui paiera à Chereau et à ses successeurs, deux boisseaux de froment de rente annuelle sur une métairie sise à Puy-Bernier.
          - 18 janvier : Pierre Giraudeau, procureur au siège royal de Fontenay, y demeurant, comme procureur de Georges Reveau, conseiller et avocat du roi au siège présidial de La Rochelle, ratifie le contrat de cession fait par Emond Reveau, frère dudit Reveau, avocat, à Simon Pichard, Catherine Bonnet sa femme et Nicolas Pichard leur fils, le 11 du présent mois, de l'état et office de receveur alternatif du taillon en l'élection de Fontenay et payeur des gages du prévôt des maréchaux audit lieu, et de la moitié du receveur triennal du taillon en ladite élection.
          - 20 janvier : Catherine Jourdain, veuve de Dominique Chaigneau, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Hilaire Soullet, laboureur à charrue, demeurant au village de Bourgneuf à Montreuil sur Mer, une métairie sise au bourg de Doix appelée la Bailloterie.

        • 3 E 37/304 - 

          23 janvier-14 février 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          433 vues  - 23 janvier-14 février 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)433 vues
          Présentation du contenu :

          - 23 janvier : Jehan Chasteau, pour deux tiers, Jehan Diet et Catherine Chasteau sa femme, pour un tiers, vendent à René Bernard, marchand, Pierre Bernard, notaire de la châtellenie du Langon, Françoise Gobin, veuve de Pierre Bernard, demeurant tous au bourg du Langon, savoir, audit René seul, les logis, bâtiments et jardins de la métairie sise au bourg du Langon appelée la Maison Neuve Maynardière, pour 500 livres ; auxdits René et Pierre et à ladite Gobin, tous les autres domaines dépendant de ladite métairie, pour 3.700 livres. (vues 49 à 51)
          - 23 janvier : Jehan Chasteau, sieur de la Forge, demeurant à Fontenay-le-Comte, cède à Jehan Diet, sieur de la Mothe, et à Catherine Chasteau sa femme, demeurant au village de la Guignetière à Sérigné, le tiers d'une métairie au bourg du Langon appelée la Maison Neuve Maynardière, en échange de 80 livres faisant la réduction de la somme de 26 écus 2/3 de rente due sur une métairie au village du Mazeau à Saint Michel le Cloucq par ladite Chasteau, comme fille et héritière en partie de feu Nicolas Chasteau. (vues 52 et 53)
          - 25 janvier : Jehan Duboulay, écuyer, sieur de Galerand, prieur du prieuré Notre Dame de Fontaines, y demeurant, afferme pour cinq ans à Morice Moysand, sergent royal demeurant à Fontenay, le revenu temporel dudit prieuré, pour 700 livres par an.
          - 27 janvier : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Jehan Mellereau, cordier, fils de Felippe Mellereau, marchand cordier, et d'Eve Delacroix, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, avec Marie Lurjaud, fille de Jehan Lurjaud, marchand tailleur d'habits, et de Louise Mousnier, demeurant à Fontenay. (vues 58 et 59)
          - 1er février : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Mathieu Texier, docteur en médecine, demeurant à Fontenay, fils de Jehan Texier, sieur de la Pillotte, demeurant à Tonnay Charente, et de feue Anne Pichon, avec Marie Daviau, fille de Pierre Daviau, maître orfèvre, et d'Anne Leboulleux, demeurant à Fontenay. Est annexée à l'acte la procuration du 17 janvier 1624 de Jehan Texier père, demeurant à Tonnay Charente, le mariage aura lieu selon les solennités de l'Eglise Prétendue Réformée. (vues 74 à 80)
          - 7 février : Pierre Gallier-Garnier, chapelain de la chapellenie de Fontbriand desservie en l'église Saint Etienne de Chaix, donne procuration pour résigner ladite chapellenie ou stipendie en faveur de Jean Gallier-Garnier seulement.
          - 11 février : Mathieu Georges, marchand bourgeois de La Rochelle, y demeurant, comme ayant cession et transport de Samuel Bernardeau, marchand bourgeois de ladite ville, fermier du revenu temporel de la commanderie magistrale du temple de La Rochelle, paie à Gabriel Dorin, chevalier de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem, commandeur de ladite commanderie, demeurant à la maison noble du Poiron à Pissotte, 3700 livres sur 4500 livres, prix de la ferme de ladite commanderie pour les fruits de l'année précédente. Il promet de payer, ainsi que ledit Bernardeau s'y serait obligé par ladite ferme, à Jacques Duliege, chevalier de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem, la somme de 2400 livres à Marseille, à l'acquit et décharge dudit chevalier.
          - 12 février : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Simon Marchant, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, fils des feus Simon Marchant et Marie Leboulleux, demeurant à l'île de Ré, avec Marie Marolleau, fille de Jacques Marolleau, marchand drapier, et de Marie Texier, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay. (vues 99 à 102)
          - 12 février : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Pierre Marolleau, drapier et tondeur de draps, fils de Jacques Marolleau, marchand drapier, et de Marie Texier, avec Marie Marchant, déclarée maîtresse de ses droits par autorité de justice, fille des feus Simon Marchant et Marie Leboulleux, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay. (vues 103 et 104)
          - 14 février : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Jacques Millouain, marchand boucher, fils de Jacques Millouain, marchand boucher, et de Marie Blanchard, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay ; veuf de Simone Foucault dont il a deux enfants, avec Marguerite Regnaud, fille de Jouachim Regnaud, marchand poissonnier, et de Marie Augrat, demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay. Nicolas Bertaud, sieur de la Chopinière, cousin de la pro-parlée, lui versera 350 livres, tant de don gratuit que pour les services qu'elle a rendus en la maison dudit Bertaud. (vues 107 et 108).

        • 3 E 37/304 - 

          15 février-2 mars 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          433 vues  - 15 février-2 mars 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)433 vues
          Présentation du contenu :

          - 15 février : Pierre Delafons, sieur de la Marin et en partie de la seigneurie d'Auzay, demeurant au bourg dudit lieu, pour lui et pour les autres habitants d'Auzay faisant profession de la Religion Prétendue Réformée, réclame à Pierre Drapron, greffier de la cour ordinaire de la sénéchaussée de Fontenay-le-Comte, le procès-verbal et le jugement établis après l'intervention de l'assesseur de Fontenay à Auzay, suite à la demande des habitants catholiques d'Auzay de donner un cimetière aux protestants.
          - 17 février : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, demeurant à sa maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, afferme pour cinq ans à Jacques Bonneau, meunier, demeurant au moulin à eau de Doreau à Mervent, et au moulin à vent sis aux Devises près le village de Grange à Pissotte.
          - 19 février : contrat de mariage (solennités de l'Église) d'André Marolleau, marchand drapier, fils de feu Jehan Marolleau, marchand drapier, et d'Anne Maistre, avec Susanne Vairon, majeure et maîtresse de ses droits, fille de feu Jacques Vairon, sieur de la Prée, et de Marie Jamonneau, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay. (vues 114 à 116)
          - 21 février : Toussaint Thibaudeau, l'un des archers du vice-sénéchal de Fontenay, et Jaquette Debaigue sa femme, pour demeurer quittes envers Jehan Thibaudeau, sergent royal, leur fils, de 400 livres qu'ils lui doivent sur les 500 livres promises en faveur de son mariage avec Catherine Regnaudin et des meubles qu' ils auraient promis lui bailler, lui délaissent la maison leur appartenant au faubourg du Paradis de Fontenay pour 300 livres et verseront le solde à la fête de la Saint Jean Baptiste prochaine.
          - 22 février : Jehan Berthon, écuyer, sieur de Logerie, vice-sénéchal de robe courte établi pour Sa Majesté à Fontenay, Niort et Bas-Poitou, demeurant à Fontenay, vend à Philippe Lebouleux, procureur au siège royal de Fontenay, pour 157 livres, "le doublement du scel du greffe de lad ellection de Fontenay fruicts proficts revenus et esmolumens en despendans", que ledit Berthon a acquis par contrat du 18 septembre 1617 de Paul Babin, avocat à Fontenay, qui l'avait acquis de MM. les trésoriers de France à Poitiers.
          - 24 février : marché entre Jehanne Meigner, demeurant au faubourg Saint Nicolas de Fontenay, veuve de Jehan Francois, et Louis Delaplanche et Paul Gaultier, maîtres maçons et tailleurs de pierres, demeurant au faubourg de Fontenay, qui feront en son logis où elle réside, trois cheminées de pierre taille, briques, et prêtes à faire feu, huit portes de pierre de taille, quatre croisées deux de pierre rousse et deux de pierre blanche ...
          - 25 février : marché entre Sambat Chipaut, marchand bourgeois de Bordeaux, et Jacques Nouailleau, sergent royal et hôte du logis de la Lamproie faubourg des Loges de Fontenay. Chipaut fournit quinze à vingt tonneaux de vin de ville, " savoir deux tonneaux de vin blanc de Grave, sept tonneaux et demi de Pallou et le reste vin pailles " à Nouailleau qui lui doit en échange quinze tonneaux de seigle ou argent. L'échange s'est fait le 21 mars 1624.
          - 29 février : Jehan Martineau, procureur au siège royal de Fontenay, commis à la recette des aides et huitièmes de l'élection de Fontenay, paie à Claude Thiery, demeurant à Paris rue de Quinquenpois, procureur et substitut d'Anthoyne Feydeau, seigneur du Bois le Vicomte, fermier général des aides et huitièmes de France, 1649 livres 18 sols 6 deniers, recette du ler octobre au 18 décembre 1623.
          - 2 mars : Paul Pager, procureur au siège royal de Fontenay, comme procureur de Louis Choquet, sieur de la Barengerie, demeurant en la maison noble d'Ougnette à Saint Hermant, offre à Macé Morienne, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, à la décharge de Susanne Baudin, veuve de Jacques Desmoulins, receveur des tailles à Fontenay, les quittances dues aux seigneurs des fiefs desquels dépend la seigneurie du Beuignon à Thiré. Pierre Mathon, sieur des Mothais, a payé les lods et ventes qu'il était tenu d'acquitter. Le 13 avril 1624, Susanne Baudin lui remet lesdites quittances qu'elle tient de son mari, caution de Mathon. (vues 142 à 147)
          - 2 mars : Pierre Thibaudeau, bottier, demeurant au bourg de Vix, vend à Vincent Fleurisson, maréchal, demeurant au bourg de Montreuil sur Mer, diverses terres près les villages de Bourgneuf à Montreuil et au terrouer de Puissé, pour 90 livres. Thibaudeau se réserve 6 livres, rembourse 60 livres à Anne Normand, veuve de Pierre Martel, archer du vice-sénéchal de Fontenay et concierge des prisons royales dudit lieu pour frais d'emprisonnement suite au non-paiement de ce qu'il devait à Jehan Gantier et 24 livres audit Gantier. (vues 148 et 149)

        • 3 E 37/304 - 

          3-27 mars 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          433 vues  - 3-27 mars 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)433 vues
          Présentation du contenu :

          - 3 mars : Josias Tabarit, ancien receveur des tailles et crues pour le roi en l'élection et tablier de Fontenay-le-Comte, y demeurant, donne procuration pour résigner son office.
          - 4 mars : Françoise Duboulay, demeurant à Fontenay, veuve d'Hilaire Jamin, sieur de la Roussière, et tutrice de leurs enfants, afferme pour sept ans à Mathurin Larjault, laboureur à charrue, et à Yzabeau Bouhier sa femme, demeurant au bourg de Xanton, la métairie de la Roussière sise audit bourg.
          - 6 mars : transaction entre Jehan Cruzeron, sieur de la Girouette, demeurant à Cutepray paroisse de Mervent ; dame Nicolle Martin, demeurant à Vouvant, veuve de Pierre Cruzeron, procureur fiscal de la baronnie de Vouvant, et tutrice de leurs enfants ; André Cruzeron, sieur de Granges, demeurant à la Roussière à Saint Jean de Beugné ; lesdits Jehan, Pierre et André Cruzeron, enfants et héritiers de feu Jehan Cruzeron, procureur fiscal des baronnies de Vouvant et Mervent, et René Rambaud, avocat en parlement, veuf et donataire de feue Janne Jamin ; Françoise Duboulay, demeurant à Fontenay, veuve et donataire de feu Hilaire Jamin, docteur en médecine ; lesdits Jamin enfants et héritiers dudit feu, fermier desdites baronnies, pour la gestion de la ferme faite par ledit feu Jamin de 1584 à 1590.
          - 7 mars : Jacques Boysson, sieur du Chastelait, demeurant au bourg de Bourneneau, vend à François Gordien, conseiller et lieutenant pour le roi en l'élection des Sables d'Olonne, pour 60 livres, une partie de la maison noble, terre et seigneurie et métairie de la Mothe Bremaud et la Voulte à Lairoux, ladite partie ayant appartenue à feus Jean Savyn et René Boisson, enfants et héritiers en partie de feue Renée Hillaret, héritière en partie de feue Marie Meauce, dame de la Corbinière et par transport de Marc Hillairet, écuyer, sieur de Rufigné et de sa soeur, par indivis avec ledit acquéreur, sieur chemier desdites seigneuries.
          - 9 mars : Jehan Delacourt, marchand demeurant à la Mesleraye paroisse de Saint Michel le Cloucq, vend à Pierre Gendron, marchand demeurant au Gué de Velluire "cinquante milliers de fouillard bon et marchand de bois de chastaigner nouvellement faict de grand bois a lyer pipes fors quatre milliers qui sont à lier barriques", pour vingt livres par chaque millier.
          - 17 mars : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Michel Fillon, tailleur d'habits, fils de Michel Fillon, fileur de laine, et de Marie Boiceau, demeurant au bourg de Saint Jacques de Pouzauges, avec Suzanne Grain, demeurant à Fontenay en la maison de Pierre Trochon, sieur de Louvrardière, fille de Jehan Grain, laboureur à bras, demeurant au village de la Brunelière paroisse du Vieux Pouzauges, et de feue Renée Texier.
          - 23 mars : Macé Morienne, sieur du Pourtault, élu pour le roi en l'élection de Fontenay, demeurant à sa maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, afferme pour cinq ans à André Boydé, laboureur à charrue, demeurant au Bouildroux, la métairie noble de la Rivière-Morin sise à La Caillère.
          - 23 mars : Charles Thubin, avocat en parlement, adjudicataire des fruits des biens de feu Jacob Rayneteau, saisis et mis en criées à la requête de feu Jehan Favre, par bail fait ce jour, afferme pour trois ans à Louys Debelhoir, notaire de la châtellenie de Cerizay, y demeurant, la maison, les domaines et héritages sis tant audit bourg qu'à Cerizay.
          - 25 mars : testament de Jehan Fillonneau, laboureur à charrue, demeurant au village de la Rivyere à Sainte Radegonde la Vineuse ; il cite Mathurin Fillonneau son fils, Jehan Goyneau son gendre et Marguerite Fillonneau sa fille ; il a d'autres enfants et héritiers. (vues 209 et 210)
          - 26 mars : Jacques de Butigny, écuyer, sieur de la Cours, demeurant à Prugny en Champagne, comme procureur de Charles Largenton, abbé commendataire de l'abbaye de l'Absie en Gâtine, passe marché avec André Cousturier, maître tailleur de pierres, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, qui fera toutes les réparations nécessaires aux métairies du Massigny, paroisse de Saint Pompain, et des Nohiers paroisse du Poiré. (vues 215 et 216)
          - 27 mars : frère René Lambert, religieux et sous-prieur de l'abbaye de Notre-Dame de l'Absie en Gâtine, y demeurant, donne reçu de 450 livres, pour 11 années d'arrérages de rente, à Estienne Brotheron et Marie Cant sa femme, demeurant au bourg de [Marillet] ; Morice Tapon, demeurant à Saint Hilaire de Voust ; Nicolas Boissonnot et Roze Rullier sa femme, demeurant au bourg de [Marillet] ; Mathurin Benoist, demeurant au bourg du Busseau.

        • 3 E 37/304 - 

          28 mars-13 avril 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          433 vues  - 28 mars-13 avril 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)433 vues
          Présentation du contenu :

          - 28 mars : Claude Esnard, procureur au siège royal de Fontenay, comme procureur de Jean Gallier-Garnier, écolier étudiant à Rennes en Bretagne, chapelain de la chapelle vulgairement appelée la Chapelle Ruher desservie en l'église Notre-Dame de Fontenay, en prend possession réelle, actuelle et corporelle. (vues 221)
          - 28 mars : Marie Rapin, dame de la Touche et de Terre-Neuve, demeurant en sa maison noble de Terre-Neuve paroisse Notre Dame de Fontenay-le-Comte, afferme pour cinq ans à Hilaire Caillé, meunier, demeurant au moulin de Brureau à Mervent, les moulins à eau et à vent de Brureau. (vues 222 et 223)
          - 31 mars : Pierre Lefrancois, marchand, demeurant à Mortagne en Poitou, vend à Mathieu de Berrendy, marchand à Bayonne, cent pièces de toile qu'il livrera à Fontenay au logis du Petit Louvre le 4 mai prochain, pour 975 livres.
          - 19 mars : René de la Bouscherye, sieur châtelain au Guy et du Fief Greffier, pour lui et pour Marie Levesque son épouse, demeurant en son château du Guy à Saint Denis du Payré ; Elie Levesque, écuyer, sieur de la Boislinière, demeurant à Rochetrejoux ; René Nicou, sieur de Chandolant, au nom de Jehan Nicou, sieur de la Nicolière, son père, conseiller et élu pour le roi en l'élection des Sables d'Olonne, y demeurant ; André Nicou, sieur de la Meilleraie, élu particulier de Mareuil, demeurant au village de Moricq à Angles ; Jehan Garipauld, sieur de la Fournière, conseiller du roi et président en l'élection de Fontenay, comme époux de Judith Bereau, veuve de Pierre Nicou, sieur du Vivier, et curatrice de Jehan Nicou, son fils et dudit feu ; François Gordien, conseiller du roi, lieutenant en l'élection des Sables d'Olonne, y demeurant ; tous héritiers ou représentants de feu Pierre Nicou, sieur de la Nicolière, tuteur et curateur de Catherine Thibaudeau, fille des feus François Thibaudeau et Louyse Bonnyn, ladite Catherine Thibaudeau, femme de Pierre Pallardy, sieur de la Rortelière, donnent procuration dans un procès que leur ont intenté lesdits Pallardy et Thibaudeau sa femme, et Marie Jaumyer, mère dudit Pallardy.
          - 2 avril : Jacob Diacre, marchand brodeur, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans, pour 30 livres par an, à Barthelemy Blanchet, imprimeur et libraire, demeurant à Fontenay, et à Marie Guillu sa femme, une chambre sur le devant du logis, que ledit Diacre tient à ferme de Paul Pager, sis en cette ville, avec son grenier, et l'emplacement pour mettre deux barriques de vin à la cave, et la commodité aux privés du logis.
          - 9 avril : Marie Rapin, demeurant en la maison noble de Terre Neuve paroisse Notre-Dame de Fontenay, dame de la Touche et de Terre Neuve, épouse de Sébastien Demahé, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, afferme pour trois ans à Jehan et Jehan Paillat, père et fils, meuniers demeurant au moulin à eau de Coutigné à Sérigné, le moulin à eau et le moulin à vent dépendant de ladite seigneurie de la Touche, à Sérigné.
          - 10 avril : accord entre Denis Ferron, tailleur d'habits, demeurant à Fontenay, veuf et donataire de feue Suzanne Dupuy, et Anthoyne Dupuy, serrurier, demeurant à Marans, père et héritier de ladite Dupuy. L'acte cite la succession de feue Ysabeau Claveau, mère de Suzanne Dupuy, femme dudit Dupuy.
          - 12 avril : Pierre Drapron, greffier en la cour ordinaire et criminelle de la sénéchaussée de Fontenay, consent à la mainlevée sur les meubles de Théodore Courtot, apothicaire demeurant à Breuil-Barret, qu'il avait fait saisir.
          - 12 avril : Mathurin Bon, archer de la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, y demeurant, curateur de Marie Gorron, fille mineure des feus Jehan Gorron et Suzanne Rousseau, paie 12 livres à René Chaboceau, maréchal, demeurant au bourg de Pamplie, suite à la procédure que feu Pierre Bon, père de Mathurin, déjà curateur de Marie, avait intentée contre Ozanne et Perrette Chaboceau, demeurant audit Pamplie, qu'il accusait d'avoir provoqué la mort de Jehan Gorron.
          - 13 avril : Eusebe Girard, sieur de Marsay, demeurant en la maison noble de la Girardie à Sérigné ; et Laurens Denys, sergent royal demeurant à Beaurepaire, au nom de François Girard, sieur des Eschardières, la Girardie et Beaurepaire, donnent reçu à René Degerson, procureur au siège royal de Fontenay, fermier de ladite seigneurie de la Girardie, de 400 livres, faisant (avec 2600 livres payées par ledit Degerson à Jacquette Garnier et Pierre Grignon son gendre) la somme de 3000 livres prix d'une demie année de ladite ferme.

        • 3 E 37/304 - 

          19 avril-2 mai 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          433 vues  - 19 avril-2 mai 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)433 vues
          Présentation du contenu :

          - 19 avril : transaction entre Lucrèce de Bouillé, veuve de Claude Daubigny, chevalier, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, conseiller en son conseil d'état, seigneur de la Jousselinière, baron de Sainte Gemme, la Roche Baraton, la Touche d'Aubigny, et Brenezay, ayant la garde noble de ses enfants et dudit feu, demeurant en son château de Sainte Gemme, et Morice Moysand, sergent royal, fermier de ladite baronnie, terre et seigneurie de Sainte Gemme.
          - 20 avril : Pierre Corbier, maître barbier et chirurgien, demeurant à Fontenay-le-Comte, prend en apprentissage pour deux ans, Thomas Guillorit, fils de Mathurin Guillorit, notaire de La Chapelle Thémer, moyennant neuf vingt livres pour les deux ans.
          - 20 avril : Susanne Gallier, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi en sa cour de parlement de Bretagne, étant à Fontenay, donne reçu à Jehan Godereau, sieur de la Maison Neufve, de 13.200 livres , prix de la ferme faite audit Godereau par ledit sieur de la Guerinière des seigneuries de Sainte Radegonde, la Vaudière, Baudonnière et autres lieux, soit 2.200 livres pour chacune des six années échues au 24 juin 1620.
          - 21 avril : Jehan Chasteau, sieur de la Forge, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à François et Georges Girauld, père et fils, pierrayeurs, demeurant au village de Brelouze à Saint Michel le Cloucq, la carrière sise entre les villages de Brelouze et du Mazeau.
          - 22 avril : inventaire des meubles et titres qui étaient en la communauté de Pierre Cornuau, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, et de Gabrielle Colin sa première femme, morte à Fontenay, fait en présence de Louys Draud, assesseur de la baronnie de Vouvant et Mervent, curateur de Pierre Cornuau, fils mineur dudit Cornuau et de ladite feue Colin, meubles, ustensiles, linge, bijoux, etc. (vues 273 à 278)
          - 24 avril : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Louys Fournier, marchand cordier, fils des feus Vincent Fournier, marchand cordier, et Louyse Courson, demeurant au bourg de Payré, avec Michelle Mallard, majeure et maîtresse de ses droits demeurant en la maison et au service de Julienne Poybelleau, veuve d'Ysaac Pager, à Fontenay, fille des feus Pierre Mallard, meunier, et Brethomme Pallardy, demeurant au bourg de Bazoges. (vues 279 et 280)
          - 27 avril : contrat de mariage de Charles Sicard et Janne Priouzeau. (vues 283 à 286)
          - 28 avril : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Vincent Boudault, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, fils de Jacques Boudault, laboureur à bras, et de feue Catherine Guillochet, du bourg du Gué de Velluire, avec Catherine Beluteau, fille d'André Beluteau et de Marie Nomballier, demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay. (vues 287 et 288)
          - 29 avril : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Charles Sicard, sieur de la Brunière, demeurant en le maison noble de la Brunière à La Pommeraie sur Sèvre, fils aîné de feu Pierre Sicard, sieur de la Brunière, et de Marguerite Jousselin, sa veuve en secondes noces, demeurant en la maison noble de la Brunière, avec Janne Priouzeau, fille de Pierre Priouzeau, sieur de la Ré, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, et de Catherine Bernard.
          - 30 avril : inventaire des meubles et titres de la communauté de feu Jacques Jaumier, sieur de Saint Gouard, procureur du roi en la sénéchaussée de Fontenay, et de Janne Pougnard sa femme (veuve en premier mariage de Joachim Robion, dont est issu Jan Robion, sieur de la Nerbonnière, qui lui doit 4700 livres du reste de la cession et résignation qui lui aurait été faite par ledit Jaumier de l'état de procureur du roi au siège royal de Fontenay, et d'argent prêté). Jacques Jaumier et Janne Pougnard ont deux enfants mineurs, Jacques et Janne Jaumier. Les titres cités sont intéressants pour les généalogies des familles Jaumier et Jeudy (Jacques Jaumier, sieur de Saint Gouard, était fils de Pierre Jaumier et de Janne Jeudy, mariés par contrat de 19 août 1549). (vues 294 à 332).
          - 2 mai : Pierre Charrieu, notaire et tabellion royal et garde note héréditaire de Fontenay, demeurant au faubourg des Loges, vend à Pierre Guinfoleau, praticien, demeurant à Fontenay, sondit état et office, tel qu'il en est pourvu et auparavant lui par Louys Chauveau, pour 2260 livres, dont 660 livres payées comptant et 1600 livres que Pierre Guinfoleau paiera à la Saint Jean Baptiste prochaine et dont se rendent pleges : Janne Bernard sa mère, demeurant au bourg du Langon, veuve de Ph. Guinfoleau, et Pierre Francoys, sieur du Temps, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay. (vues 335 et 336).

        • 3 E 37/304 - 

          2-11 mai 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          433 vues  - 2-11 mai 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)433 vues
          Présentation du contenu :

          - 2 mai : Isaïe Filluzeau, maître passementier et ouvrier en soie, demeurant à Fontenay-le-Comte, prend en apprentissage pour six ans, Jehan Lorain, fils de Nicolas Lorain, passementier à Tours. Isaïe Filluzeau "ne recevra aultre salaire dudit apprenti que le service quil pourra tirer dudit aprenty pendant ledit temps". (vue 337)
          - 3 mai : accord entre Mathurin Paillerie, chapelain de la chapellenie des [Bons] demeurant à l'abbaye de Nieul sur l'Autise, représenté par son père Louys Paillerie, et Jean Clement, représenté par son père Jean Clement l'aîné, demeurant à Benet, comme garant de Joseph Chabot, fermiers des terres de ladite chapellenie.
          - 4 mai : Charles Barailleau, marchand, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour deux ans, Louis Barailleau, fils de Daniel Barailleau, demeurant à Bourneau pour "luy monstrer, enseigner et aprendre au mieux de son pouvoir sa vaccation de marchant et a travailler de la main soit pour garnir chapeaux faire boutons crespines bourses et autres choses despendant de sad vaccation et exercer aussi en la cognoissance des marchandises", moyennant six vingt quinze livres.
          - 6 mai : accord entre Françoise de Coligny, demeurant au château de Mareuil, femme séparée de biens de René de Talensac, chevalier, seigneur de Londrières, baron des baronnies de Mareuil et la Vieille Tour, conseiller du roi en ses conseils d'état et privé, sénéchal et gouverneur en justice de la ville et gouvernement de La Rochelle, et Gilbert de Champfeu, écuyer, sieur du Riage, demeurant en sa maison des Granges paroisse de Taxat pays de Bourbonnais, pour certain contrat de vente du 25 mars 1620.
          - 6 mai : Jacques de Ranconnet, ministre de la parole de Dieu en l'église de Mareuil, y demeurant, pour demeurer quitte envers Gilbert de Champfeu, écuyer, sieur du Riage, demeurant à sa maison de Granges paroisse de Taxat, de 1000 livres qu'il lui doit pour prêt du 4 janvier dernier, lui transporte pareille somme à prendre sur les lauds et honneurs lui appartenant à cause du tiers de la terre et seigneurie de Champagné dont il est seigneur, pour raison de l'acquisition qui se doit faire par décret de la maison, terre et seigneurie de la Brethonnière, qui se poursuit par devant MM. de la cour de parlement à Paris.
          - 6 mai : Pierre Cornuau, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, fermier des terres et seigneuries de la Boulaye, la Marzelle et Chaligny, appartenant à Marie Hurault, veuve de Philippe Eschallart, chevalier, conseiller au conseil d'état du roi, gouverneur de Fontenay, seigneur desdites seigneuries et baron de Châteaumur, Belleville et la Tour Doiré, tant en son nom que comme ayant la garde noble de ses enfants et dudit feu, rembourse à Gilbert de Champfeu, sieur du Riage, demeurant à sa maison des Granges, paroisse de Taxat, la totalité de la somme due par la dame de la Boulaye pour 2 obligations, des 26 mai et 11 juin 1617 ; et acquitte les dettes de ce dernier auprès de Louys Arnault, conseiller et secrétaire du roi.
          - mardi 7 mai : inventaire des titres de l'hérédité de feu Pierre Guerry, en exécution du jugement du 17 avril dernier de la cour ordinaire de Fontenay, en la cause poursuivie par Pierre Gaudineau, époux de Marie Couailleau, veuve et donataire dudit feu, et René Guerry ; Michel Barbotin et Michelle Noguet sa femme ; Yvon Noguet, héritiers présomptifs dudit feu. (vues 361 à 368)
          - 9 mai : accord entre Claude Chevalier, écuyer, sieur de Viron, demeurant en la maison noble de la Cointardière, paroisse de [Sansais], époux de Joachime Bochard et Christofle Thévenin, écuyer, sieur de Salidieu, demeurant en sa maison noble de la Roche à La Guyonnière, comme père et loyal administrateur de Judith Thévenin, sa fille et de feue Renée Bochard, soeur de ladite Joachime.
          - 11 mai : Claude Berthon, fille et héritière en partie et déclarée maîtresse de ses droits par autorité de justice de Jacques Berthon, sieur de Fontbriand et de Doix, assesseur pour le roi en la vice-sénéchaussée de Fontenay, afferme pour cinq ans à René Drapron le jeune, demeurant à Fontenay, dont se rendent pleges René Drapron l'aîné et Judict Barrauld demeurant au bourg d'Auzay, la maison noble, terre et seigneurie de Doix, sise audit bourg, pour 1500 livres par an.

        • 3 E 37/304 - 

          13-29 mai 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          433 vues  - 13-29 mai 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)433 vues
          Présentation du contenu :

          - 13 mai : Gilbert de Champfeu, écuyer, sieur du Riage, demeurant en sa maison noble des Granges paroisse de Taxat en Bourbonnais, étant à Fontenay-le-Comte, afferme pour sept ans à Pierre Brouard, demeurant à la maison noble de la Salière à Saint Hilaire du Bois, ladite maison noble et ses dépendances, qu'il a acquis de René de Talensac, chevalier, sieur de Londrières, et de Françoise de Coligny son épouse, par contrat du 26 mars 1620 (Thibert et de Haultdesene, notaires au Châtelet à Paris).
          - 14 mai : arrêt de compte entre Marie Rapin, dame de la Touche et de Terre Neuve (y demeurant paroisse Notre-Dame de Fontenay), épouse autorisée par justice au refus de Sébastien de Mahé, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, et Guillaume Renouf, argentier de feu le Cardinal de Retz, demeurant à Confolens, à qui elle devait rembourser la garniture d'un carrosse.
          - 14 mai : accord mettant fin au procès pour détournement de blé, entre Barthélémy Deramé, marchand, demeurant en l'île de Ré, et son associé Pierre Russet, marchand, demeurant au bourg de Saint Michel en l'Herm, représenté Laurens Pascaud, procureur au siège royal de Fontenay.
          - 17 mai : transaction entre Gabriel Roy, texier en toile, demeurant au village de Vrillé à Moutiers Argenton Château, pour lui et pour Louise Roy sa soeur, lesdits Roy enfants et héritiers des feus Pierre Roy et Marie Gaborit ; et David Roy, cordonnier au bourg du Langon, et Catherine Roy, femme de Toussaint Petitfil, sergent royal au bourg du Langon, ces derniers reconnaissant Gabriel et sa soeur légitimes héritiers de Guillaume Roy et Jeanne Chapuzeau leurs aïeux pour un tiers.
          - 17 mai : Marie Rapin, demeurant an bourg de Luçon, veuve et donataire de François Duchamp, sieur propriétaire du greffe des insinuations ecclésiastiques de l'évêché de Luçon, transporte ledit greffe à Pierre Pinault, sieur des Pilliers, demeurant à Luçon, en échange de 12 journaux de vignes en deux pièces et moyennant 2000 livres.
          - 18 mai : Anne de Lagorse, veuve de Mathurin Agroué, sieur de la Tourtelière, tutrice de leurs enfants, demeurant au bourg de L'Orbrie, afferme pour cinq ans à François Perault, marchand et laboureur, demeurant au village de Puy Mazoire à Jehan Bodet, marchand et laboureur, demeurant à la Tourtelière à Montournais, ledit lieu, maison noble, terre et seigneurie de la Tourtelière, sans rien en réserver sauf la métairie de la Servantière, pour 820 livres par an.
          - 19 mai : Guillaume Croisé, maître maréchal, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, prend en apprentissage pour deux ans, et pour 38 livres, François Gourdien, fils des feus Anthoyne Gourdien et Jehanne Bonnaud, sous la curatelle d'Aubin Gourdien, maître maréchal, son frère, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay.
          - 23 mai : procès-verbal de visite de bâtiment. (vues 415 à 418)
          - 25 mai : inventaire des liasses de minutes que Pierre Charrieu remet à Pierre Guinfoleau, pourvu de son étude, années 1598 à 1623.
          - 27 mai : André Ouzaud, maître bourrelier, demeurant au faubourg des Loges, prend en apprentissage pour deux ans, moyennant 43 livres, Mathurin Loryou, fils de feu Mathurin Loryou, sous l'autorité de Jacques Loriou, son cousin et curateur aux causes, demeurant au village du Mazeau à Saint Michel le Cloucq.
          - 28 mai : Pierre des Villattes, sieur dudit lieu et de Champagné, demeurant en son château de Champagné et Samuel des Villattes, écuyer, sieur dudit lieu, demeurant en la maison noble des Villattes à Chantonnay, donnent reçu à Abraham Gentil, chevalier, seigneur baron d'Esnandes, Chavagnes et des Touches, de 4250 livres qu'il devait par obligation du 14 février 1615 à Jehan de Salbert, écuyer, sieur de Romaigne, lequel sieur de Romaigne et Lea de Cailhaud son épouse en avaient fait cession par contrat du 5 avril dernier auxdits sieurs de Champagné et des Villattes.
          - 29 mai : Janne Pougnard, demeurant à Fontenay, veuve de Jacques Jaumier, sieur de Saint Gouard, procureur du roi en la sénéchaussée de Fontenay, et tutrice de leurs enfants, afferme pour cinq ans à Pierre Roy, marchand, demeurant au village de la Gataudière à Ardin, la maison noble, terre et seigneurie dudit Saint Gouard, compris en la présente ferme la maison de Biraude sise à Pamplie et à [Alonne].

        • 3 E 37/305 - 

          1er-14 juin 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 1er-14 juin 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 1er juin : Jacques Retail, marchand laboureur, demeurant à la Grangeoire, à Saint Julien des Landes, adjudicataire des fruits et revenus de la terre et seigneurie de la Renaudière aux Brouzils, de la terre et seigneurie des Maindraux à Martinet et Beaulieu sous la Roche, et du fief de vigne de Courolin, à Saint Hilaire la Forêt, saisis à la requête du sieur du Halay, au lieu duquel est subrogé le sieur de la Violière, sur Josias de Maingarniau, écuyer, sieur de Boislambert, sous afferme pour 60 livres les fruits de la terre et seigneurie de la Renaudière à François Renou, sieur de la Poupetière, demeurant à La Copechagnière.
          - 2 juin : contrat de mariage (solennités de l'Église) de François Bagué, majeur et maître de ses droits, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay-le-Comte, fils des feus Jehan Bagué et Perete Texereau, avec Marie Loryou, demeurant audit faubourg, déclarée maîtresse de ses droits par autorité de justice, fille des feus Mathurin Loryou et Mathurin Joly. (vues 3 et 4)
          - 3 juin : Nicolas Bertaud, sieur de la Chopinière, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Martin Lymousin, laboureur à charrue, demeurant au bourg de Boulyé [Bouillé ou Boullié], la métairie de la Vazerie et de la Meschinière, sise audit bourg, appartenant audit Bertaud à cause de Gabrielle Desnohiers sa femme.
          - 3 juin : Jacques Lavesque, sieur de Boisgrollier (y demeurant paroisse de Rouillé) et de Granges, afferme pour quatre ans à Morice Moysand, sergent royal, et à Philippe Lebouleux, procureur en l'élection de Fontenay, la terre et seigneurie de Granges, sise à Charzais, pour 1100 livres par an.
          - 5 juin : Marie Giraud, veuve d'Hilaire Cailler, procureur du roi en l'élection de Fontenay, demeurant à Luçon, afferme pour cinq ans à Jehan Brouard, tailleur d'habits, demeurant à la Beraud à Saint Michel le Cloucq, une borderie sise à la Beraud, appelée la Barotière.
          - 6 juin : partage entre Simon Challay, laboureur à charrue, époux d'Andrée Gaborit, et Michel Mercier, laboureur à charrue, demeurant tous au bourg de Longèves, époux de Jaquette Gaborit, lesdites Gaborit filles et héritières des feus Jehan Gaborit et Bourolleau.
          - 8 juin : transaction au sujet d'un cheval entre Pierre Gendron, marchand, demeurant au Gué de Velluire, et Hugues Baconneau, sergent royal, demeurant au faubourg de Niort. Elle cite Michel Gayault, prêtre, curé de Benet.
          - 8 juin : accord entre Ardouin Lebacle, marchand hôtelier, sieur du Lion d' Or, demeurant au bourg d'Argenton Château, et Jehan Cacauld, sieur de la Combaudière, demeurant à Bougré paroisse du Champ Saint Père, pour la dépense de deux chevaux en la maison dudit Lebacle, qui appartenaient à Cacauld.
          - 9 juin : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Jehan Maulnet, marchand à Fontenay, fils des feus Guillaume Maulnet et Renée Sallé, demeurant au village de la Villedieu à Ardin, avec Marie Mallet, demeurant à Fontenay en la maison et au service de Susanne Gallier, dame de la Guérinière, veuve en dernières noces de Michel Veillon, maître sellier, dont est issue une fille âgée de sept ans, fille de feu Olivier Mallet et de Bonadventure Febvre, demeurant à Chantonnay. (vues 27 à 29)
          - 10 juin : Marie Pierres, veuve d'André Duboys, sieur des Bonnières, avocat au siège royal de Fontenay, y demeurant, afferme pour cinq ans à Pierre Roy, meunier, demeurant au Moulin Neuf à Mervent, le moulin à eau de la Batière à Sérigné.
          - 10 juin : Pierre Priouzeaud, sieur de la Ré, demeurant à Fontenay, au nom de Mathurin Priouzeau son fils, propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Charzais, donne reçu à Pierre Cornuau, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, au nom de Loys Arnauld, conseiller et secrétaire du roi, maison et couronne de France et de ses finances, seigneur propriétaire dudit office, de 379 livres pour le remboursement dû.
          - 14 juin : Morice Moysand, fermier général du revenu temporel du prieuré de Cheffois, par ferme à lui faite par François Le Charron, conseiller et aumônier de la reine, chanoine et archidiacre de l'église de Paris, prieur dudit prieuré, afferme pour cinq ans à Pierre Mouschard, sieur de la Grange, et à Ysaac Gaurriau, sieur de la Nouhe, marchands demeurant au bourg de La Châtaigneraie, tous les fruits et revenus du prieuré, pour 1800 livres par an.

        • 3 E 37/305 - 

          15-26 juin 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 15-26 juin 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 15 juin : Louis Choquet, sieur de la Berangere, demeurant à la maison noble d'Ougnette à Saint Hermant, donne reçu à André Garipauld, sieur de la Mesnaudière, lieutenant pour le roi en la vice-sénéchaussée de Fontenay-le-Comte, y demeurant, de 3000 livres qu'il lui devait pour la cession de l'office de sénéchal de la baronnie de Sainte Hermine par contrat du 11 juin 1611 (Boisgontier et Rafin, notaires d'Argenton Château) et qu'il lui a payées dès le 18 juin 1611. (vue 40)
          - 15 juin : Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, demeurant à sa maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, donne reçu à Jehan Garipauld, président Philippe Agroué, assesseur, Estienne Bran, Claude Porchier, Pierre Francoys, Gilles Fradet, Jacques Pager, François Luneau, Pierre Priouzeaud, François Aubusson, Anthoyne Blouyn, Pierre Cornuau et Mathurin Bouhereau, élus et conseillers du roi en l'élection de Fontenay, de 868 livres 15 sols, faisant les 13/14èmes de la somme de 850 livres 10 sols (à laquelle l'office de procureur du roi en ladite élection aurait été taxé par édit et arrêt du Conseil d'État de Sa Majesté du mois d'août 1616) et de la somme de 85 livres 1 sol pour les 2 sols par livre de ladite première somme. (vues 42 et 43)
          - 17 juin : Morice Moysand, fermier du prieuré de Fontaines, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Jehan Thibaudeau, sergent royal, demeurant au bourg de Fontaines, les dîmes de blé, vin et foin seulement qui dépendent dudit prieuré.
          - 22 juin : Jacques Cailleau, écuyer, sieur de la Martinière, demeurant en la maison noble de Paliron à Bazoges, reconnaît devoir à Jehan Turpault, apothicaire à Fontenay, six vingt livres correspondant aux frais de soins donnés à sa femme, Marguerite de la Bruere (ou de la Brune), et à leur fille.
          - 24 juin : partage entre Jehan Berthault, marchand chapelier, et Marie Taillefet sa femme, et Louys Pigeauld, chapelier, et Marie Larjault sa femme ; demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, qui ont demeuré ensemble en communauté de biens contractée entre eux, par le mariage dudit Pigeauld et de sa femme, il y a environ six ans.
          - 24 juin : Perrette Goguet, demeurant à Fontenay, veuve d'Olivier de la Coussaye, écuyer, sieur de la Jarrie, et tutrice de leurs enfants, afferme pour cinq ans à Jehan Bailly, laboureur à charrue, demeurant en la métairie de la Jobetière à Terves ressort de Thouars, ladite métairie.
          - 25 juin : Michel Tiraqueau, sieur baron de Denant, demeurant au château de Denant, au nom de Catherine Gobin, dame de Chaix, passe marché avec Pierre et Louys Chevrier, père et fils, maîtres maçons et tailleurs de pierres, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, qui feront les réparations nécessaires (et décrites) aux moulins à eau de Chaix sis au village de Boisse à Saint Médard des Prés. (vues 73 et 74)
          - 25 juin : accord et quittance de ferme, entre Eusebe Girard, sieur de Marsay, au nom et comme cessionnaire de l'aumônier de l'abbaye royale de Saint Maixent ; et François Girard, écuyer, prieur du prieuré de Marsay, demeurant à la maison noble de la Girardie, à Sérigné, et Loys Richard, demeurant au bourg de Mouzeuil, fermier dudit prieuré, à laquelle ferme il aurait associé : Paul Clemenceau, sieur de la Rivière, demeurant à Saint Martin des Fontaines, et feu Jehan Tabarit, sieur de Saint Sébastien, représenté par son fils et héritier, sous bénéfice d' inventaire, Mathurin Tabarit, sieur de Saint Sébastien, y demeurant paroisse de Saint Laurent de la Salle.
          - 25 juin : Nicolas Delavache, sieur des Forges, demeurant à Angles, comme procureur de Guillaume Chereau, sieur de la Grange, y demeurant paroisse de Gorges, avocat au parlement de Bretagne, et de Françoise Gateau sa femme (procuration du 31 mai 1624, devant les notaires de Clisson, donnée par ladite Gateau audit Delavache son gendre), vend à Jehan Clemenceau, sieur de la Maisonneuve, y demeurant, à Saint Laurent de la Salle, les parts desdits Chereau et sa femme et à cause d'elle, en la métairie de la Pannerie au bourg d'Auzay, échue à ladite Gateau de la succession de feue Anne Cornu, dame de Corpentay, sa tante maternelle, par indivis avec les autres héritiers de ladite feue.
          - 26 juin : accord entre Henry Boutinard, armurier, demeurant au bourg de Vix, comme époux de Marguerite Garreau, et Gabriel Moreau, sieur de la Pelleterie, demeurant à Montournais, fils et héritier de feu Benoist Moreau, sur la somme de 150 livres que ledit feu Moreau avait donnée à ladite Garreau par son testament du 18 mars 1612 (Gandouard et Arnaud, notaires de Pouzauges), "pr luy estre mise a profict pr ladvenir et aider a la marier".

        • 3 E 37/305 - 

          27 juin-6 juillet 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 27 juin-6 juillet 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 27 juin : Nicolas Bonneau, pair, bourgeois et marchand de La Rochelle, époux de Sarra Coulon, arrente à Gilles et Moyze Martin, père et fils, armuriers, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay-le-Comte, moyennant 25 livres de rente annuelle, une maison audit faubourg. (vues 88 et 89)
          - 27 juin : Estienne Augron, natif de Paris, qui a vendu à Gaspard Faucheur de la mercerie, est hébergé et nourri et chaussé par ce dernier jusqu'à la Saint Venant prochaine, date à laquelle il sera remboursé.
          - 30 juin : Frère Jacques de Gaillard Bois Marcouville, chevalier de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem, Grand Prieur d'Aquitaine, demeurant en son château de Champgillon à Saint Martin Lars, confirme la donation de pension de 600 livres à prendre sur les fruits et revenus dudit prieuré et spécialement sur la commanderie de Champgillon, qu'il a faite le 3 mai 1623 à son neveu, frère Charles Lecat Bazencourt, chevalier dudit ordre, pour les services rendus à l'ordre, alors qu'il était " estropié des bras ".
          - ler juillet : testament d'Eleonor Gainier, demeurant au bourg de Coulonges les Reaux, veuve en dernières noces d'Adam Besly, en faveur de Jehan Beaujau et son frère, enfants de Beaujau et de feue Françoise Sabourault sa nièce ; de Paul, Ysabeau, Adam et Marie Debrye, enfants des feus Charles Debrye et Marie Garnier sa soeur ; de Jehan, Janne et Jacques Proust, enfants de Jacques Proust et de feue Eve Garnier sa soeur ; de Marthe, Marie et Ester Garnier, filles de feu Samuel Garnier son frère. Elle cite également Pierre Gandriau et Janne Garnier sa femme, sa nièce. (vues 94 et 95)
          - ler juillet : Nicolas Ladvocat, conseiller du roi et trésorier général de France en Berry, demeurant à Paris, étant à Fontenay, au nom de Pierre de Castille, conseiller du roi en son conseil d'état, propriétaire de l'office de greffier et maître clerc triennal en l'élection de Fontenay créé par édit de février 1623, somme et requiert Pierre Drapron, commis à l'exercice du greffe ancien de l'élection de Fontenay appartenant à Mgr le Duc de Sully, pair de France, la vérification de la finance payée par ledit Duc de Sully ou ses prédécesseurs, afin de le rembourser du tiers de ladite finance. Drapron répond qu'il n'est que simple fermier dudit greffe et qu'il n'a aucune pièce concernant sa propriété.
          - ler juillet : Nicolas Ladvocat, comme procureur de Robert Foullon, bourgeois de Paris, propriétaire de 79 offices de sergents collecteurs des aides et tailles en l'élection de Fontenay par adjudication du 31 décembre 1622, donne procuration à René Revillaud et Philippe Lebouleux, demeurant à Fontenay, pour poursuivre et recevoir les droits de 6 deniers par livre attribués auxdits offices pour l'année présente.
          - ler juillet : testament de Gabrielle de Sainct Micheau, demeurant à Fontenay, veuve de René Viete, sieur du Breuil, échevin de Fontenay. Elle crée une pension de 60 livres de rente, payable par ses héritiers à André Viete, religieux de l'ordre des Augustins, son fils aîné. (vues 102 et 103)
          - 5 juillet : Isaac Grenaille et Philippe Lebouleux, fermiers du greffe de l'élection de Fontenay, font le compte de la recette qu'ils ont faite ensemble des deniers provenus des 6 deniers par livre attribués aux sergents collecteurs des tailles des paroisses de l'élection pour les années 1621, 1622 et 1623. (vues 108 et 109)
          - 6 juillet : François Lecharron, ratifie la ferme faite par Alexandre Frouyn, soi-disant précédent prieur du prieuré Saint Pierre de Cheffois, à René Grolleau, marchand courrayeur, demeurant au bourg de Cheffois, d'un petit lopin de terre près dudit bourg, dépendant du prieuré. Acte passé à Fontenay en la maison de maître Morice Moysand où est logé ledit Lecharron (comme les autres actes passés par Lecharron les 12, 20 et 25 juillet 1624). (vues 110 et 111).

        • 3 E 37/305 - 

          6-12 juillet 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 6-12 juillet 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 6 juillet : transaction entre Marie Rapin, demeurant en son hôtel noble de Terre-Neuve paroisse Notre-Dame de Fontenay, femme autorisée par justice au refus de Sébastien de Mahé, écuyer, sieur de la Suchere, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, et David Grillard époux de Marie Rousseau, demeurant au faubourg de Fontenay ; Marie Rousseau, veuve de Daniel Drolin et tutrice naturelle de leurs enfants, demeurant au faubourg de Fontenay ; Jouachin Guillemet époux d'Hélène Rousseau, demeurant au bourg de La Châtaigneraie ; Thomas Rousseau, demeurant au bourg de La Châtaigneraie ; tous les Rousseau, héritiers avec Claude Rousseau, notaire royal à Fontenay, chacune pour 1/5ème, de feu Thomas Rousseau leur père. Ils avaient été condamnés à remettre la grange du lieu de Pascouinay en bon état telle qu'elle était avant l'incendie, et aussi condamnés à payer le prix de la ferme de la seigneurie de Pascouinay des années 1616 et 1617. Ils transigent à 3000 livres pour leurs 4/5èmes. (vues 118 et 119)
          - 6 juillet : Lancelot Cailler, sieur de la Marcardière, avocat et procureur du roi en l'élection de Fontenay-le-Comte, y demeurant, faisant pour Marie Giraud sa mère, afferme à Jacques Seneschaulx, demeurant à la Riboire paroisse de Payré, et à Isaac Seneschaulx, demeurant à Payolle [Pagnolle] paroisse de Saint Michel le Cloucq, frères laboureurs à charrue, la moitié des fruits qui se retailleront l'année présente en la métairie de Payolle, à partager par moitié avec André et François Savineau, métayers en icelle, consistant lesdits fruits en seille, avoine, pois, fèves et noix. (vues 122 et 123)
          - 6 juillet : Michelle Bernard, demeurant à Fontenay, veuve d'André Mery, pour elle et pour les héritiers de feu Baptiste Machereau, fermiers de la châtellenie et seigneurie de L'Hermenault, sous-ferme pour sept ans à François Mallard, meunier, demeurant au village de Pinocheau à L'Hermenault, le moulin à eau appelé le moulin de Bernier à L'Hermenault, dont jouit Mathurin Mallard, frère dudit François.
          - 8 juillet : compromis entre Pierre Cornuau, marchand, demeurant à La Bretonnière, comme curateur de Louys Gaully, fils des feus Jehan Gaully et Janne Cornuau, et François Bonnet, veuf de ladite Janne Cornuau, demeurant à la Forêt sur Sèvre. Ils décident de recourir à l'arbitrage de Jehan Besly, conseiller et avocat du roi à Fontenay.
          - 9 juillet : transaction entre Pierre Lambert, marchand, demeurant au bourg de Curzon, époux de Perrinne Godet, nièce et héritière pour 1/4 de feu Barthelemy Godet son oncle, et Jehan Papin, tant pour lui à cause de Marie Godet sa femme, que comme curateur de Thomas et Pierre Godet, enfants mineurs de feu Jehan Godet, qui était aussi neveu et héritier pour 1/4 dudit Barthelemy Godet.
          - 10 juillet : Louys Arnaud, conseiller du roi, secrétaire du roi, propriétaire de l'office de commissaire des tailles d'Antigny, rembourse 741 livres 15 sols à Anne Chasteau, veuve de Mathieu Daguin, sieur du Breuil, pour la première acquisition par lui faite dudit office.
          - 11 juillet : transaction entre Marie du Sauvage, veuve de Zacharie de Cailhault, écuyer, sieur du Nohier, demeurant au logis noble de Ronnefort à Puy Rolland en Saintonge, absente et représentée par son frère Samson du Sauvage, écuyer, sieur de Ronnefort, y demeurant, et Salomon de Cailhault, écuyer, sieur de la Chevrotière, de Montreuil, demeurant en son hôtel de la Chevrotière à Vieillevigne ; Claude Rousseau, écuyer, sieur de Chardonnay, et Marguerite de Cailhault sa femme ; Samuel de Cailhault, écuyer, sieur de la Groizardière, demeurant à la Tesserie à Saint Herblain de Bretagne ; Gilles Louer, écuyer, sieur de Villeneuve, et Renée de Cailhault sa femme, demeurant à la Grolière à Treize Voies ; André de Mazieres, demeurant à La Rochelle, fils et procureur de Suzanne de Cailhault sa mère ; Jehan de Salbert, écuyer, sieur de Romagny, et Lea de Cailhault sa femme, demeurant à La Rochelle ; tous les de Cailhault héritiers dudit feu Zacharie de Cailhault. La transaction cite feu Gabriel de Cailhault, écuyer, sieur de la Chevrotière, père commun desdits Cailhault, et feu Gabriel de Cullant, écuyer, sieur de Nieuil, leur oncle maternel. (vues 148 à 156)
          - 12 juillet : François Lecharron, conseiller et aumônier de la reine, chanoine et archidiacre en l'église de Paris, prieur seigneur du prieuré Saint Pierre de Cheffois, demeurant à Paris, afferme pour quatre ans à Pierre Audugé, meunier, demeurant au bourg d'Antigny, le moulin à eau de la Talluchiere, dépendant dudit prieuré, et diverses terres, pour 40 livres par an. (vues 157 et158).

        • 3 E 37/305 - 

          12-20 juillet 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 12-20 juillet 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 12 juillet : accord entre Salomon de Cailhault, écuyer, sieur de la Chevrotière, demeurant à Vieillevigne, et sa soeur Lea de Cailhault, demeurant à La Rochelle. Par son contrat de mariage avec Jehan Salbert, écuyer, sieur de Romaigné, il lui avait été baillé, par Gabriel de Cailhault, écuyer, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, et par Barbe de Culland, ses père et mère, 4000 livres en attendant leur future succession ; elle s'en contente, son frère Salomon de Cailhault, fils aîné et principal héritier desdits Gabriel de Cailhault et de Culland n'ayant voulu lui bailler supplément raisonnable. Fait en présence de Samuel des Villattes, écuyer, sieur dudit lieu, y demeurant à Chantonnay, gendre desdits Salbert et de Cailhault. (vues 159 et 160).
          - 13 juillet : Marie Pierres, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve d'André Dubois, avocat au siège royal de Fontenay, afferme pour cinq ans à Nicollas Barbier, laboureur à charrue, demeurant à la Chauviere à Sérigné, la métairie de la Batière à Sérigné, proche de l'hôtel dudit lieu. (vues 170 et 171)
          - 15 juillet : Julien et Germain Brunet et Jehan Paistre, maîtres maçons et tailleurs de pierres demeurant au faubourg de Fontenay, reconnaissent avoir, il y a 14 ou 15 ans, été payés par Benjamin Duchesnay, avocat en parlement, demeurant à Fontenay, pour la construction d'un contremur à son logis, vers le jardin de Jehan Garipauld, sieur de la Fourniere. (vue 174)
          - 16 juillet : François Lecharron, conseiller et aumônier de la reine, chanoine et archidiacre en l'église de Paris, prieur seigneur du prieuré de Saint Pierre de Cheffois, demeurant à Paris, donne à frère Martin Robert, religieux sacristain dudit prieuré, 150 livres de pension à prendre sur les revenus du prieuré, moyennant que Robert fasse le service divin en tant que religieux et sacristain du prieuré. (vue 177)
          - 16 juillet : frère Martin Robert, religieux, sacristain du prieuré Saint Pierre de Cheffois, a déclaré avoir eu procès au présidial de Poitiers avec Nicollas Chaigneau et consorts, détenteurs du village et tènement de la Rataudiere à Saint Hilaire le Vouhis, en raison de la rente de 23 boisseaux de blé seigle, dus audit prieuré à cause de la sacristie. Robert, après plusieurs jugements et sur le point d'obtenir un jugement définitif, aurait été contraint et violenté pendant 14 ou 15 ans par des gentilshommes, de transiger avec le sieur de la Ruffinière et d'abandonner son droit sur la rente. Depuis il n'a osé porter plainte parce que ledit prieuré restait possédé par des personnes puissantes, mais à présent qu'il est possédé par un juste titulaire, Robert a fait ladite déclaration pour récupérer ses droits sur la rente. (vue 178).
          - 17 juillet : Macé Morienne, sieur du Pourtault, Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, et Claude Porchier, sieur de Laumondiere, conseillers et élus pour le roi en l'élection de Fontenay, somment Jacques Pager, sieur de la Citardière, aussi conseiller et élu en ladite élection, de leur délivrer les lettres de provision et acquit de finance de la qualité de lieutenant de l'élection de Fontenay, expédiées sous le nom de feu Pierre Suyrat, élu à Fontenay, en l'office duquel ledit Pager avait été pourvu en qualité de contrôleur élu ; et ce d'autant que lesdits Morienne, Bran et Porchier, ont besoin desdites lettres pour s'opposer à ce que Gilles Fradet, aussi élu, ne se fasse pourvoir de ladite qualité à leur préjudice comme étant les plus anciens élus. Phelipes Agroué, sieur de la Tourteliere, conseiller du roi et assesseur en ladite élection, s'est joint à la présente sommation, pour empêcher que Fradet ne soit reçu en tant que lieutenant, à quoi Pager répond qu'il ne peut délivrer les originaux desdites lettres, dont il a besoin pour son intérêt particulier, car si aucun des officiers de l'élection de Fontenay n'a le droit d'être pourvu lieutenant, c'est lui qui doit en être pourvu.
          - 19 juillet : Pierre Hoton, l'un des pairs de La Rochelle, comme procureur et caution de J. Gaultier et Sarra Paste sa femme, fermiers du revenu temporel de la Commanderie du Temple de La Rochelle, paie à Gabriel Dorin, écuyer, chevalier de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem et commandeur de ladite commanderie, 3742 livres 14 sols 16 deniers.
          - 20 juillet : François Lecharron, conseiller et aumônier de la reine, chanoine et archidiacre en l'église de Paris, prieur du prieuré Saint Pierre de Cheffois, passe un marché avec Pierre Gallot, charpentier, demeurant à la Métairie Bonnet à Mouilleron, pour faire les réparations requises pour la couverture de l'église dudit prieuré, moyennant 54 livres ; et avec Jacques Bruffault le jeune, maître maçon, demeurant à la Boursaudière à La Tardière, pour "fermer de murailles de massonne huict vitraux de lad eglise fors quatre piedz de haulteur quil laissera sur le hault desd vitraux", moyennant 30 livres. (vues 187 et 188)
          -20 juillet : Isaac Genays, sieur de la Gojonnière, marchand, demeurant à Fontenay, cède par retrait lignager à Charlotte Darrot, fille émancipée de Gabriel Darrot, sieur de la Fromentinière, absente et représentée par Mathurin Feuilleteau, sieur de la Morandière, demeurant au lieu noble de la Verdonnière à Scillé, la métairie de Laurouzière sise à Saint Michel de Mont Mercure, que ledit Genays a acquis du sieur de la Fromentinière pour 3.300 livres. (vues 191 et 193)
          - 20 juillet : Gabriel Darrot, sieur de la Fromentinière, des Ralières, Faguelinière et la Fresnaye, demeurant en sa maison noble de la Fromentinière à La Flocellière, élection de Thouars, constitue 500 livres de rente en faveur d'Isaac Genays, sieur de la Gojonnière, marchand, demeurant à Fontenay, en échange de 4538 livres 10 sols qu'il lui doit par quatre obligations de 1623 et 1624, et de 3461 livres 10 sols payées comptant, soit au total de 8000 livres. (vues 198 et 199)
          - 20 juillet : Gabriel Darrot, sieur de la Fromentinière, afferme pour trois ans à Pierre Barrot, sieur de la Biffardière, demeurant au bourg du Boupère, les métairies, moulins, bordages et rentes de la Gennerie, la Brunière, la Barre, la Regnelière et le moulin dudit lieu, la Boissonnerie, le bordage de la Berthonnière et les rentes de ladite Berthonnière et de Dolbeau, situés à La Flocellière et Saint Michel de Mont Mercure, pour 900 livres par an. (vues 200 et 201)

        • 3 E 37/305 - 

          24 juillet-6 août 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 24 juillet-6 août 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 24 juillet : Jacques Guyton, maréchal, demeurant à Fontenay-le-Comte, afferme pour trois ans et pour 27 livres par an, à Guillaume Bonnyn, serrurier, demeurant à Fontenay, la boutique de son logis, devant le carrefour de la Vau, avec les soufflets de sa forge, l'enclume, un mail, deux marteaux à main, trois paires de tenailles, à savoir une grande et une moyenne paires de tenailles à mettre au feu, une paire de petites tenailles, une grande bigorne et une petite auge et le seilleau, avec une chambre. Il est accordé que si Guyton veut forger quelques landiers ou autre, il pourra se servir de la forge et des outils, lorsque Bonnyn ne l'utilisera pas.
          - 25 juillet : François Lecharron, conseiller et aumônier de la reine, chanoine et archidiacre en l'église de Paris, prieur du prieuré Saint-Pierre de Cheffois s'accorde avec Joachim Marchand, demeurant au bourg de Cheffois, sur le montant des dîmes que ce dernier doit au prieuré.
          - 27 juillet : Marie Rapin, dame de la Touche et de Terre-Neuve, femme autorisée par justice au refus de Sébastien de Mahé, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, son mari, et auparavant veuve et donataire d'Hilaire Tiraqueau, écuyer, sieur de la Grignonnière, demeurant à sa maison noble de Terre-Neuve paroisse Notre Dame de Fontenay, afferme pour 5 ans à René Revillaud, sergent royal, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay, la maison noble de la Grignonnière, située à Vouvant, Bourneau et environs, pour 1000 livres par an.
          - 29 juillet : arrêt de compte entre Claude Gallier, dame de la Touche et de Guinefolle, et Raoul Gallier-Picard, écuyer, sieur de la Touche et de la Barotière, son fils, demeurant ensemble à Fontenay, par lequel se compensent la somme de 2000 livres de rente que ladite Dlle doit à son dit fils, suivant le contrat de mariage dudit sieur de la Touche avec feue Françoise Bouildron sa première femme, et 500 livres annuelles que ledit sieur doit à sa mère pour les frais de nourriture de sa famille. Ne sont pas compris la nourriture des chevaux et autres dépenses extraordinaires que ledit sieur de la Tousche fait de ses deniers, tant pour le salaire de ses serviteurs, que pour l'achat de bois, chandelle et vin et que pour les visites de ses amis.
          - ler août : David Denfer, sieur de la Merlatière, marchand demeurant au bourg de Notre-Dame de Coussay, curateur de Pierre Pelletier, demeurant à Fontenay, fils de feu Ysaac Pelletier et de Marie Bigeault femme dudit Denfer, lui doit 2126 livres pour reliquat du compte de la gestion de ses biens.
          - 5 août : François Dubreuilh, maître tailleur d'habits, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage, pour 1 an et demi, Jehan Bichon, fils de Mathurin Bichon, marchand demeurant au Payré sur Velluire paroisse de Coussay, pour 50 livres et cent de fagots d'aubier.
          - 5 août : Louys Baudry, sieur de la Naulette, époux de Louyse Baudry, cessionnaire par contrat du 17 novembre 1623 de Pierre Baudry, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Mauléon, ledit Baudry cessionnaire par contrat du 27 juin 1620 d'Elizabet Aleaume, veuve de Gabriel Brunet, sieur de la Riailliere, donne reçu à Gedeon Ranfray, sieur de la Ramée, fils aîné et principal héritier de Mathurin Ranfray, sieur de la Ramée, son père, de 392 livres 13 sols 4 deniers, pour parfaire l'entier paiement de 866 livres 13 sols 4 deniers dues à laditeAleaume par Gillette du Voysin, veuve de Jehan Ranfray, et par Jacques Ranfray, sieur de Millerou son fils, et par ledit feu Mathurin Ranfray, sieur de la Ramée, plèges de ladite du Voysin.
          - 6 août : Cesar Le Page, écuyer, sieur de la Cour de Frosse, demeurant à Fontenay, passe marché avec Michel Pestre, maître tailleur de pierres demeurant au faubourg des Jacobins de Fontenay, qui sera tenu de parachever le bâtiment commencé par Vincent Seurré, et faire deux tours semblables à celles faites en la maison de la Garnerie, pour 350 livres. (vues 249 et 250)

        • 3 E 37/305 - 

          7-28 août 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 7-28 août 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 7 août : Nicolas Giraud, demeurant au bourg du Gué de Velluire, époux de Françoise Clemenceau, fille de feu François Clemenceau, donne reçu de 756 livres 5 sols à Mathurin Tabarit, fils et héritier sous bénéfice d'inventaire de feu Jehan Tabarit, sieur de Saint Sébastien, somme que ledit feu et Jaquette Gaignon sa veuve doivent à ladite Clemenceau, pour la gestion et administration de ses biens faite par ledit feu.
          - 9 août : Louys Pequain, apothicaire, demeurant à Fontenay-le-Comte, vend à Michel Gobin, notaire en court lay, et à Jehan Gobin son fils, apothicaire, demeurant au bourg de La Chapelle Thémer, tous les ustensiles, mortiers, pilons, boîtes et autres choses servant à la boutique avec les drogues, médicaments et marchandises répertoriées par les deux parties, pour 337 livres que lesdits Gobin paieront à Simeon Pychard, demeurant à Fontenay, en déduction de ce qu'il lui peut devoir.
          - 12 août : visite du logis appartenant à René Blouyn, fils mineur de feu Auguste Blouyn et de Jaquette Laheu, femme de Jehan Malleuvre, sis à Fontenay-le-Comte, pour voir les réparations à faire. (vues 256 à 258)
          - 16 août : le contrat de mariage (19 juin dernier, René Morin et Loys Febvre, notaires de Vouvant) d'Estienne Martineau, fils de Jehan Martineau et de Janne Rainolleau, avec Andrée Plaire, fille de Simon Plaire et de Mathurine Vairon, demeurant tous en l'île de Marans, avait prévu qu'ils seraient en communauté de biens, chacun pour 1/6ème, avec lesdits Plaire et sa femme et avec André Plaire (fils de Simon) et Bastienne Martineau. Ils y renoncent et recevront 150 livres en dot.
          - 17 août : frère Jehan Fradet, aumônier de l'abbaye de Nieul sur l'Autise, comme ayant charge des vénérables prieurs religieux de ladite abbaye, donne reçu à Mathurin Drouet, prêtre, prieur curé de Saint Cyr des Gâts y demeurant, de la moitié des arrérages des deux dernières années, dus le dimanche précédent mardi gras, du devoir de quatre pièces d'un boeuf qui se tue en la halle de Fontenay, à savoir le grand cimier tout entier valant deux pièces, la pointe ou surpointe et la pièce appelée la pièce ménagère, deux chapons ...
          - 17 août : Rachel Desmoulins, demeurant à Fontenay, veuve et donataire de Josias Tabarit, receveur des tailles et crues pour le roi en l'élection et tablier de Fontenay, en son nom et comme tutrice de leurs enfants, vend à Jacques Morienne, sieur du Treuil, demeurant en la maison noble du Pourtault paroisse Notre-Dame de Fontenay, l'état et office de receveur ancien alternatif des tailles et crues pour le roi en l'élection et tablier de Fontenay (dont ledit Tabarit avait été pourvu sur la résignation de feu Jacques Desmoulins), y compris la moitié annexée audit état de l'office de receveur de triennal desdites tailles et crues crée, comme aussi la moitié du receveur triennal desdites tailles et crues nouvellement créé en ladite élection, pour 65.312 livres 10 sols, dont se rend plège Macé Morienne, sieur du Pourtault, conseille et élu pour le Roi en l'élection de Fontenay, père dudit Jacques.
          - 17 août : Rachel Desmoulins, veuve et donataire de Josias Tabarit donne procuration pour résigner les susdits offices en faveur de Jacques Morienne, sieur du Treuil.
          - 24 août : Jehan Clemenceau, sieur de la Maison Neuve, y demeurant paroisse de Saint Laurent de la Salle, époux de Madeleine Gateau ; Jacques Sicateau, sieur de la Chauviere, y demeurant paroisse de Sérigné, époux de Janne Gateau ; lesdites Gateau, filles de Pierre Gateau, sieur du Vignault, demeurant à Fontenay, et de feue Marguerite Cornu, vendent audit Pierre Gateau, leurs droits dans le procès qu'ils poursuivent contre Pierre Girault, sieur de la Clairie et Jehan Berthin, sieur de la Mothe, à cause de Gabrielle et Susanne Misere leurs femmes, Pierre Haquet, sieur du Mont, comme curateur de Pierre Haquet, son fils et de feue Janne Cornu, pour le don fait auxdits Gateau et Cornu sa femme par feue Anne Cornu de tous ses meubles, acquêts et immeubles et domaines à elle données par feu Christophe Ranfray son mari, en date du 7 mars 1602 (Moret et Dallet, notaires à Luçon), à l'entérinement duquel lesdits Giraud, Brethin, Haquet et autres héritiers de ladite feue Cornu se seraient opposés.
          - 28 août : Paul Pager, procureur au siège royal de Fontenay, comme procureur de Nicolas Viete, conseiller du roi en sa cour de parlement à Paris, seigneur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Saint Michel en l'Herm et Saint Denis du Payré, par la revente à lui faite par MM. les Commissaires à ce députés, rembourse à Pierre Cornuau, propriétaire desdits offices, 1317 livres par lui déboursées pour leur acquisition.

        • 3 E 37/305 - 

          29 août-3 septembre 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 29 août-3 septembre 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 29 août : Janne Robert, veuve de Jacob Demodon, écuyer, sieur de la Roche Biraud, pour empêcher la saisie de ses meubles à la requête de Pierre Grignon, Jean Collin, Jacques Martin et Pierre Piccard, collecteurs des tailles à Fontenay-le-Comte, à défaut du paiement des taux auxquels on prétend l'avoir taxée par les rôles desdites tailles, leur paie 104 livres 18 sols 9 deniers pour les trois quartiers de janvier, avril et juillet 1624, sans préjudice de ses droits et de l'action par elle intentée. (vue 287)
          - 29 août : Jehan Mercier, maître tailleur d'habits, demeurant à Fontenay, prend pour deux ans, en apprentissage, Jehan Perrineau, fils de feu Jehan Perrineau, maître de ses droits, demeurant à Foussais et étant à Fontenay, moyennant 60 livres pour les deux ans. (vues 288 et 289)
          - 31 août : Vincent Bourgouyn, laboureur à boeufs, demeurant à Sauveré-le-Sec à Nieul sur l'Autise, fermier pour un tiers du revenu temporel du prieuré Saint Pierre de Doix, transporte sa ferme pour les quatre années restant à expirer, à Pierre Chevallereau, sergent royal, demeurant à Boisse, à Saint Médard des Prés, par indivis avec les autres fermiers. La ferme leur a été faite par Jacques Juhé, prêtre, prieur curé dudit prieuré le 10 janvier 1623 (Chabirant et Bienvenu, notaires de Maillezais), pour 738 livres par an.
          - 31 août : Pierre Gauvrit, laboureur à charrue, à cause de Mathurine Saulceau sa femme, demeurant au village de la Faybretière à Marsais, vend à Louys Girard, sieur de la Veronnière (y demeurant, à Saint Cyr des Gâts), absent et représenté par son fils, Jacques Girard, écuyer, sieur de la Roullière, le 1/80ème de la métairie noble de la Faibretière, sise à Marsais, par indivis avec ledit Girard, chemier de ladite métairie, pour 45 livres.
          - 31 août : Paul Pager, au nom de Nicolas Viete (acte du 28 août 1624), propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Nalliers, par vente à lui faite le 2 mai dernier par MM. les Commissaires à ce députés, rembourse 1548 livres à Macé Morienne, sieur du Pourtault, au nom de Nicolas Joly, notaire royal à Fontenay, propriétaire dudit office.
          - ler septembre : Paul Pager, au nom Nicolas Viete, sieur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Saint Etienne de Brillouet, par vente du 3 mai dernier, rembourse 910 livres 16 sols à Philippe Lebouleux, demeurant à Fontenay, propriétaire dudit office.
          - ler septembre : Mathurin Pinsson, maître maçon et tailleur de pierres, demeurant au faubourg du Marchou de Fontenay, par l'avis et consentement de Nicolas Caillaud et Catherine Pinsson sa femme, et de Françoise Pinsson, ses soeurs, prend en apprentissage pour deux ans, Noel Pinsson son frère, pour 36 livres provenant en partie de la vente des meubles de feue Michelle Heritier leur mère.
          - ler septembre : Mathurin Pinsson, tailleur de pierres ; Nicolas Caillaud et Catherine Pinsson sa femme ; Noel Pinsson ; Françoise Pinsson ; enfants et héritiers des feus Jehan Pinsson et Michelle Heritier leurs père et mère, demeurant à Fontenay, reconnaissent avoir fait partage des meubles et deniers demeurés suite au décès de leur mère, huit jours auparavant.
          - 2 septembre : Jean Deryé, procureur au siège royal de Fontenay, y demeurant, fermier par bail judiciaire à lui fait par M. le Sénéchal de Fontenay du revenu temporel de la cure de Velluire, transporte son bail à Pierre Bardon, demeurant à Fontenay. L'acte cite Levesque, prêtre, servant ladite cure.
          - 3 septembre : Gabriel Dorin, chevalier de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem, demeurant au Poiron à Pissotte ; au nom de frère Estienne Jamin, religieux dudit ordre, commandeur de la commanderie des Fossés Châlons et temple de la Bougerie (procuration du 15 mars 1622, notaires à Malte), afferme à René Fremy, marchand, demeurant au village de la Raisinière paroisse de Notre-Dame de Longeville, pour cinq ans, au prix de 530 livres par an, la terre et seigneurie du Temple de la Bougerie, sise à Saint Vincent sur Jard et Longeville, ladite Bougerie membre dépendant de la commanderie des Fossés Châlons.

        • 3 E 37/305 - 

          7-14 septembre 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 7-14 septembre 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 7 septembre : Paul Pager, au nom de Nicolas Viete, seigneur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Sainte Gemme près Luçon, par la revente à lui faite le 2 mai dernier par MM. les Commissaires à ce députés, rembourse 1579 livres 10 sols à Jacques Bernard, sieur de Monbail, propriétaire dudit office, demeurant au bourg de Sainte Gemme, que ledit Bernard avait déboursée pour son acquisition.
          - 7 septembre : Marie Pierres, demeurant à Fontenay-le-Comte, veuve et donataire d'André Duboys, sieur des Bonnières, avocat au siège royal de Fontenay, afferme la métairie de la Groye à Jehan Bellet, laboureur à mules, demeurant au village de la Groye à Nalliers, pour cinq ans.
          - 7 septembre : François Bonnaud, maréchal, demeurant au bourg de Longèves, époux de Françoise Ballon ; ledit Bonnaud comme procureur d'Anthoyne Ballon son beau-frère ; François Ballon, bonnetier à Fontenay ; Anne Ballon, demeurant à Fontenay ; Janne Frion, veuve d'Estienne Ballon, maître chirurgien, tutrice de leurs enfants, demeurant à Fontenay ; lesdits Ballon enfants et héritiers chacun pour 1/5ème de feu Gilles Ballon, ferronnier, leur père, vendent à François Guesdon, sergent royal, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay, les 5/6e par indivis avec Nicolas Pierres et Marie Ballon sa femme, aussi fille et héritière dudit feu, d'une maison sise audit faubourg, pour 500 livres. La procuration d'Anthoyne Ballon, maréchal à Loudun, est annexée à cet acte. Elle comporte, après la procuration proprement dite et sur sa troisième page, une lettre dudit Anthoyne, puis le reçu, du 2 juillet 1624, de "François Morin va de pied" demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, à François Bonnaud, de 110 sols pour le voyage de 4 jours qu'il a fait à Loudun pour porter une lettre à Anthoyne Ballon et en apporter la réponse.
          - 8 septembre : Paul Pager, au nom de Nicolas Viete, seigneur propriétaire de l'office de commissaire des tailles des paroisses de Saint-Nicolas de Maillezais et Notre-Dame de Liez, par vente à lui faite par MM. les Commissaires à ce députés le 3 mai dernier, rembourse 1139 livres à Marc-Antoine Fourneau, propriétaire dudit office.
          - 9 septembre : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Jacques Fortin, meunier, demeurant au moulin à vent de Biossais à Saint Médard des Prés fils des feus Pierre Fortin et Renée Flandrois, du village de la Louherie à Monsireigne, avec Suzanne Andebault, demeurant à Fontenay, fille de David Andebault, demeurant au village de la Guilbaudière à Mervent (alors remarié avec Renée Valeton, veuve de Mathurin Turquay), et de feue Marguerite Bouheron. (vues 326 et 327)
          - 10 septembre : Gabriel Dorin, chevalier de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem, demeurant en la maison noble du Poiron à Pissotte, étant sur le point de partir pour Malte pour le service de son ordre, donne procuration générale pour gérer pendant son absence, ses affaires à Jacques Dorin, écuyer, sieur du Poiron, son frère.
          - 10 septembre : Gabriel Dorin, chevalier de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem, étant à Fontenay, donne procuration à Jehan Gaillard, son serviteur domestique, pour percevoir de ses fermiers tous les revenus de sa commanderie du Temple de La Rochelle, à la charge qu'il en rendra compte à Jacques Dorin, écuyer, sieur du Poyron, frère dudit constituant.
          - 14 septembre : Laurens Pascaud, procureur au siège royal de Fontenay, comme procureur de François Anjard, sieur de la Rivière, époux de Perrine Lucas, auparavant veuve de Jehan Thomazeau, transporte à Robert Remaud, sieur de la Bourchetière, demeurant au bourg des Sables d'Olonne, tous leurs droits en la succession des feus Jehan Thomazeau, père et fils, ledit père second mari de ladite Lucas. Cet acte cite Jehan et Michelle Thomazeau, enfants dudit feu Jehan et de Michelle Gaudin, sa première femme, ladite Michelle mariée avec feu J. Soreau, puis avec ledit Remaud ; ledit feu Jehan Thomazeau fils, fils dudit feu et de ladite Lucas ; les enfants de feu Vincent Ratault et de ladite Lucas. L'acte cite 150 écus, que ledit feu Thomazeau, pendant sa communauté avec ladite Lucas, aurait emprunté à François Piguenit et Pierre Besnereau, marchands de La Rochelle, pour le radoub et victuaille du navire " Lenclume " faisant le voyage jusqu'à Terre Neuve pour la pêche à la morue et autres marchandises qu'ils auraient promis de rendre sous huitaine avec les profits maritimes à raison de quinze pour cent, par obligation du 6 mai 1599.

        • 3 E 37/305 - 

          27 septembre-12 octobre 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 27 septembre-12 octobre 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 27 septembre : François Musset, écuyer, sieur de Pray, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, demeurant à Blois, neveu de feu Pierre Arnault, chevalier, conseiller du roi en son conseil d'état, maître de camp du régiment de Champagne et gouverneur du Fort Louis devant La Rochelle, vend à Pierre Cornuau, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay-le-Comte, y demeurant, 35 plats d'argent, deux bassins ronds, deux aiguières, trois salières, vingt-sept assiettes, deux flacons, dix cuillères, cinq fourchettes, trois chandeliers, et une écuelle à oreilles, le tout en argent, trouvés lors du décès dudit Arnault, et marqué de ses armes, pour 3040 livres. Sur cette somme, il paiera 460 livres à François Debouté, docteur en médecine (310 livres qu'il aurait prêté audit Arnault et le reste pour l'avoir visité et assisté pendant sa maladie) ; 350 livres à Benigne Baudouin, apothicaire à Fontenay, pour avoir fourni les médicaments audit Arnault et pour avoir embaumé son corps ; 100 livres à Pierre Corbier, René Bourdault et Jacques Chaigneau, chirurgiens, pour l'avoir assisté durant sa maladie et à son embaumement ; 71 livres à François Deschallas, peintre et vitrier, pour avoir fourni un coffre de plomb et un de bois, et un autre petit pour la sépulture du corps dudit Arnault et aussi pour les armoiries fournies à ses obsèques ; 60 livres à Hillairet, de Poitiers, restant de ce que ledit feu Arnault lui devait pour l'apprentissage d'un garçon ; 235 livres au sieur Dyvé, marchand, pour avoir fourni des étoffes pour le deuil dudit Arnault ; 311 livres à René Guesdon, hôtelier de la Croix Blanche, pour régler les dépenses faites en sa maison par les gens dudit Arnault le temps de sa maladie et depuis son décès ; soit au total 1587 livres dont ledit Cornuau retirera quittance. Sur les 1453 livres restantes, ledit Musset en a employé 1010 pour le paiement des dettes, des salaires des officiers et domestiques dudit Arnault, et d'une partie des frais d'obsèques. Il reçoit présentement 443 livres.
          - 28 septembre : Pierre Baillot, clerc tonsuré du diocèse de Maillezais, chapelain de la chapellenie Texier desservie en l'église de Saint Hilaire sur l'Autise, demeurant à Niort, afferme à Jehan Jubien, laboureur à charrue, demeurant au village de la Bastonniere à Saint Hilaire sur l'Autise, pour quatre ans, le revenu temporel de ladite chapellenie, pour 42 livres par an. Il est convenu que Jubien nourrira et logera Ryette Baillot, sa belle-mère et tante du bailleur, le temps de la ferme.
          - 30 septembre : Benjamin Masson, sieur de Lessard, demeurant à Coulonges les Reaux, pour lui et pour Jehan et Daniel Masson, Jehan et Marie Masson, tous héritiers de feue Catherine Gaudin, fille mineure de Jehan Gaudin, sieur de la Sauzay, conseiller du roi à Fontenay, et de feue Ester Mariteau, paie 2108 livres 1 sol audit Gaudin.
          - 7 octobre : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Jehan Guillebot, fils des feus Laurens Guillebot, notaire à La Châtaigneraie, et Janne Denfer, avec Marie Cart, fille de feu Mathieu Cart, cordonnier, et de Michelle Besnard, demeurant à Fontenay. (vues 375 et 376)
          - 8 octobre : acte de déclaration de non-communauté, entre Marie Marchant ; Daniel Thibault, marchand, époux de Madelaine Marchant, soeur de ladite Marie ; demeurant tous au faubourg des Loges de Fontenay.
          - 10 octobre : Nicol Ouvrard, écuyer, sieur de Quingé, comme ayant charge d'André de Chastillon, chevalier, baron d'Argenton Bonnelle et Fargeville, demeurant au château de la Rambaudiere aux Moutiers sous Chantemerle, passe un marché de criées avec Pierre Bellyard, sergent royal, demeurant à Fontenay, qui fera saisir le tiers de la baronnie d'Oulmes, suivant les significations faites à la requête dudit sieur d'Argenton à Pierre Cant, sieur de la Sauvagere, lieutenant, tuteur et curateur d'Andrée de Vivonne, fille et héritière en partie de feu André de Vivonne, chevalier, sieur baron de La Châtaigneraie, et Oulmes.
          - 12 octobre : Susanne Gallier, veuve de Jean Garnier, afferme pour cinq ans à Louis Quette et Jeanne Cousturier sa femme, la métairie de la Basse Baudonniere à Bourneau (lesdits Balland et Gaschet mariés par contrat du 18 février 1599, Gandouard et Gardereau, notaires de Pouzauges) ; Jacques Bichon, marchand mercier, demeurant à Saint Savinien en la comté de Taillebourg ; et Pierre Bujault, aussi marchand, demeurant à Marans ; lesdits Bichon et Bujault enfants de feue Catherine Prevost, leur mère et aïeule maternelle de ladite Anne Balland. (vues 385 et 386)
          - 12 octobre : Susanne Gallier, veuve de Jean Garnier, sieur de la Guerinière et de Surin, conseiller du roi au parlement de Bretagne, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Louis Quette, laboureur à charrue, et Jeanne Cousturier sa femme, demeurant au village des Touches à Marsais, la métairie de la Riviere du Coudray, sise au village du Coudray à Sainte Radegonde la Vineuse. (vues 389 et 390).

        • 3 E 37/305 - 

          14-29 octobre 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 14-29 octobre 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 14 octobre : accord entre Pierre Picquot, tailleur d'habits, époux d'Anne Ballant, fille et seule héritière des feus Pierre Balland et Marie Gaschet ou Gaschot (lesdits Balland et Gaschet mariés par contrat du 18 février 1599, Gandouard et Gardereau, notaire à Pouzauges) ; Jacques Bichon, marchand mercier, demeurant à Saint Savinien en la comté de Taillebourg, et Pierre Bujault, marchand, demeurant à Marans, lesdits Bichon et Bujault enfants de feue Catherine Prevost, leur mère et aïeule maternelle de ladite Anne Balland. (vues 391 et 392)
          - 14 octobre : Pierre Mouschard, marchand, demeurant au bourg de La Châtaigneraie, emprisonné à la conciergerie de Fontenay ; et Paul Gauriau, au nom de Paul Gauriau son père ; lesdits Mouschard et Gauriau, comme caution avec Fiacre et Cristofle Dyvez, marchand de La Châtaigneraie, de feu Charles de Vivonne, chevalier de l'Ordre, conseiller du roi en ses conseils d'état et privé, sieur de La Châtaigneraie et autres places, doivent 6.375 livres à Jacques Clerembault, chevalier de l'Ordre du roi, baron de Palluau, demeurant à Fontenay-le-Comte, par obligation du 26 septembre 1621 (notaires à Parthenay). Afin de libérer Pierre Mouschard qui se plaint de ne pouvoir assurer son activité, on paye à Jehan Blanchet, sergent royal en Poitou, porteur de ladite obligation, 3.187 livres 10 sols, et la somme restante à Pierre Robert, procureur au siège royal de Fontenay. (vues 393 et 394)
          - 15 octobre : Pierre Bagre, marchand tanneur, demeurant au bourg de Mervent, époux de Janne Pasquet, héritière maternelle de feu Jehan Buillet, fils de Pierre Buillet qui était aussi fils de Loys Buillet et Marie Pasquet bisaïeule de ladite Janne Pasquet, qui demeuraient à Tornanteuil à Échiré, vend à Jacques Babinot, demeurant à Tournenteuil, tous ses droits en la succession dudit feu, pour lesquels il y a procès au siège royal de Saint Maixent, entre lesdits Bagre et sa femme, et Jacques Buillet, Mathurin Deloporier cessionnaire de Renée de Lopoyrier sa soeur, François et Jehan Moreaux, et autres prétendants ladite succession, pour six vingt livres.
          - 15 octobre : donation mutuelle entre Sanson Micheau, maître tailleur d'habits, et Judit Cart sa femme, demeurant au bourg de Saint Savinien en Saintonge.
          - 16 octobre : Charles Tubin, sieur de Chandoré, avocat au siège royal de Fontenay, afferme pour cinq ans à Jacques Millouain le jeune, marchand boucher demeurant au faubourg du Puy Saint Martin de Fontenay, une petite terragerie audit Tubin appartenant à cause de Marie Vernede sa femme, située à la fontaine aux lumats près La Folie en la paroisse de Notre-Dame de Fontenay.
          - 16 octobre : Jeanne Querqui, demeurant au bourg du Puybelliard, femme séparée de biens par autorité de justice de Jehan Regreny, docteur en médecine, afferme pour cinq ans à Jacques Dangicourt, marchand libraire demeurant à Fontenay, la boutique et diverses pièces du logis sis à Fontenay, pour 60 livres par an.
          - 21 octobre : André Robert, écuyer, sieur de Puy-Bernier, demeurant en l'hôtel noble dudit Puy-Bernier à Longèves, donne procuration dans un procès à lui intenté par Francoys de Lauzun, abbé de Saint Leonard et prieur de Notre-Dame d'Auzay, sur la possession de deux pièces de vignes.
          - 23 octobre : procès-verbal de visite de bâtiment. (vues 418 et 419)
          - 23 octobre : procès-verbal de visite de bâtiment. (vue 420)
          - 24 octobre : procès-verbal de visite de bâtiment. (vue 421)
          - 26 octobre : Pierre Cavalié, apothicaire, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, prend pour 3 ans en apprentissage Pierre Chapon, fils de Pierre Chapon, demeurant à la Foucaudière à Foussais, pour 200 livres.
          - 27 octobre : David Grignon, notaire royal à Fontenay, afferme à Pierre Bodet, laboureur, pour lui et pour Laurens Bodet son frère, demeurant à Longèves, le quart du Pré Grizon sis près la fontaine aux lumats, tenant à la rivière descendant de Longèves à Rochereau, par indivis avec les Durand.
          - 29 octobre : Mathieu Berard, pour lui et pour René Morisset, Leonard Bigot et Mathurin Mercier, assoyeurs l'année présente des tailles à Fontenay, en remet le rôle à Pierre Grignon, maître orfèvre, pour lui et pour ses parsonniers collecteurs desdites tailles.

        • 3 E 37/305 - 

          2-25 novembre 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 2-25 novembre 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 2 novembre : accord entre David Grignon, sieur du Courtyou, demeurant à Fontenay-le-Comte, et Laurens Baudrant, tant pour lui que pour Pierre et André Baudran ses frères, demeurant au Puyguitonneau à Verrières, sur la ferme de la maison et métairie de Bretignolles pour l'année échue à Noël 1623. (vues 429 et 430)
          - 2 novembre : Barthelemy Geay, sieur de la Davière, demeurant à Saint Maurice des Noues, tant pour lui que pour Ezaye Geay son fils, déclare qu'ils interjettent appel d'un jugement du 29 octobre dernier, leur réclamant provision d'aliment et de médicament. (vues 431 et 432)
          - 2 novembre : André Garipauld, écuyer, sieur de la Mainaudiere, lieutenant de robe courte en la vice-sénéchaussée de Fontenay, propriétaire et adjudicataire de l'office de commissaire des tailles de Foussais et Saint Marc en Puybelliard, ladite adjudication faite le 29 novembre 1617 par MM. les Commissaires subdélégués à cette fin, vend à Daniel Ruffin, sieur de la Barbotiere, demeurant au bourg de Chantonnay, pour 375 livres, ledit office pour le regard de la paroisse de Saint Marc en Puybelliard seulement. (vues 435 et 436)
          - 5 novembre : testament de René Cousturier, sieur de la Garratiere, demeurant au lieu noble des Ardias paroisse de Notre-Dame de La Limouzinière. Il cite Charles, Marie, Marguerite et Thomasse Cousturier, ses enfants et de feue Charlotte Chalet sa première femme ; Loys, Jacques et René Cousturier, ses autres enfants du second lit. (vues 446 et 447)
          - 6 novembre : Jehan Porcher, sieur du Boys, demeurant au lieu et maison noble de la Roche à Mouilleron, époux de Jehanne [Peau], déclare être appelant du jugement rendu le 25 octobre dernier par le lieutenant du Prévost en la vice-sénéchaussée de Fontenay, entre eux et Pierre Helies, chevalier, sieur de la Roche-Esnard, Susanne Prevost son épouse, Jehan Helies leur fils, Pierre de Villedon son page, Patarin son laquais, et Julien Delacroix son palefrenier, pour les torts à eux faits par ladite sentence.
          - 7 novembre : frère Jehan Picard, religieux sacristain de l'abbaye de Saint Michel en l'Herm, y demeurant, afferme pour trois ans à Jehan Partenay, avocat en parlement, demeurant à Fontenay, la métairie de Saint Hilaire à Grues, les dîmes du Langon et de la Marzelle, la rente due par le sieur de la Gerbaudière, les dîmes de Saint Benoist, le papier censaire, ventes et honneurs de Saint Michel, le tout dépendant du revenu temporel de ladite sacristie, pour 1150 livres par an.
          - 10 novembre : Mathieu Georges, marchand bourgeois de La Rochelle, comme procureur de Samuel Bernardeau, marchand bourgeois de ladite ville, fermier du revenu temporel de la commanderie magistrale du Temple de La Rochelle, paie à Jacques Dorin, écuyer, sieur du Poiron, y demeurant, à Pissotte, comme procureur de Gabriel Dorin, chevalier de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem, son frère, commandeur de ladite commanderie, 1330 livres 18 sols 6 deniers restant dues sur la somme de 6750 livres, prix de la femme pour une année et demie échue à la fête de Toussaint dernière.
          - 19 novembre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de Louys Chaillé, fils de Pierre Chaillé, marchand, maître pintier, et de Janne Jaudouyn, demeurant au bourg de Saint Michel le Cloucq, avec Marie Ouzault, fille de Pierre Ouzault, maître bourrelier, et de Janne Pasquier, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay. (vues 470 à 472)
          - 20 novembre : Jacques Le Geay, écuyer, sieur de la Freziere, conseiller et premier élu et assesseur en l'élection de Niort, demeurant à Saint Georges près Montaigu, cède à René Frere, sieur de Villeneufve, demeurant au bourg de Saint Hilaire sur l'Autise, son état et office de conseiller et premier élu et assesseur en ladite élection de Niort, pour 10600 livres.
          - 25 novembre : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) de François Ballon, bonnetier, majeur, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay, fils des feus Gilles Ballon, maréchal, et Catherine Bouillaud, avec Claude Bergereau, fille de Nicolas Bergereau, maître tailleur d'habits, et de feue Françoise Bourgeois, demeurant au faubourg Saint Michel de Fontenay. (vues 485 et 486)
          - 25 novembre : Susanne Baudin, demeurant à Fontenay, veuve de Jacques Desmoulins, receveur des tailles et crues pour le roi en l'élection de Fontenay, transporte à André Maleray, sieur de Lorcau, avocat au siège présidial de Poitiers, y demeurant, pour 4500 livres, tous les droits de port des commissions des tailles, taillon et crues tant ordinaires qu'extraordinaires pour l'élection et tablier de Niort, acquises par Desmoulins le 5 décembre 1614 (Viart et Frefe, notaires au Châtelet à Paris) de maître François Le Fabvre, demeurant à Paris. (vues 487 et 488).

        • 3 E 37/305 - 

          26 novembre-16 décembre 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 26 novembre-16 décembre 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 26 novembre : Hilaire Blouin, sieur de la Rayrie, demeurant à la Lenaudiere, à Marsais, fait arrêt de compte avec Claude Dejan, marchand, demeurant à Fontenay-le-Comte, pour tous les frais d'habillement qu'il a faits à sa boutique, soit 1060 livres, pour lesquelles il lui transporte une obligation du 22 septembre dernier, d'Anthoyne Blouyn, sieur de la Gazelerie, son frère, de 1066 livres ; il paie 366 livres ; il lui transporte la jouissance des années 1625 et 1626 du prix de la ferme appartenant audit sieur de la Rayrie en la moitié de la métairie d'Espanes sise au village des Fontaines à Cezais.
          - 28 novembre : Perrette Cherpentier, demeurant au faubourg de Burbalet de Fontenay, veuve de Claude Degranges, tailleur de pierres, fait donation de tous ses biens meubles et créances à Nicolas Baron, maître pâtissier à Fontenay, pour lui assurer gîte, couverts et entretien de son vivant et inhumation après sa mort.
          - 30 novembre : Susanne Gallier, veuve de Jehan Garnier, sieur de la Guerinière, de Surin et de Sainte Radegonde la Vineuse, conseiller du roi en sa cour de parlement de Bretagne, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Nicolas Guignet, laboureur à charrue, et à Ambroise Moizand sa femme, demeurant à Sainte Radegonde, la métairie de ladite seigneurie de Sainte Radegonde.
          - 30 novembre : accord entre Jehan Plaire, demeurant au bourg de Taugon, et Michel Gastineau, demeurant au bourg de Saint Sigismond, époux d'Anne Taugonneau, fille de feu Anthoine Taugonneau et de ladite Martineau, sa femme en premières noces, pour le douaire de ladite Martineau sur les biens de feu Anthoine Taugonneau pour les arrérages de 23 années échues au décès de ladite Martineau deux ans plus tôt.
          - 30 novembre : René Denfer, demeurant au Reclus faubourg de Fontenay, afferme pour cinq ans à François Robin et Jehan Mandin, beaux-frères, laboureurs à charrue demeurant ensemble au bourg de Petosse, une maison et métairie appelée Thallensac audit bourg, sans préjudice de ce qui reste dû de la précédente ferme et de ce qui lui est dû, tant par les preneurs comme héritiers de feue Marie Boissonnot leur mère, que par Jehan Robin le jeune leur père.
          - 30 novembre : Susanne Bernardeau, épouse de Pierre Malleray, sieur de la Socelière, receveur des tailles pour le roi en l'élection de Fontenay, déclare que Pierre Garnier, laboureur demeurant à Saint Pierre le Vieux de Maillezais, lui a remis un paquet à lui délivré jeudi soir dernier par M. Colard, grand vicaire général de M. de Maillezais. Suzanne Bernardeau a ouvert le paquet qui n'était pas cacheté, et y a trouvé deux pièces coupées et déchirées par la moitié.
          - 4 décembre : André Garipauld, écuyer, sieur de la Maynaudière, conseiller du roi, lieutenant de robe courte en la vice-sénéchaussée de Fontenay, y demeurant, vend à Janne Cherbonnier, veuve d'Harment de la Haye, demeurant au faubourg du Chipault de Fontenay, pour 500 livres, une boutique bâtie en bois et machie sur pilotis sur la rivière joignant le pont de la porte des Loges à Fontenay.
          - 7 décembre : Raoul Gallier-Picard, sieur de la Touche, de Guinefolle et de la châtellenie de La Barotière, afferme pour neuf ans à Pierre Maillocheau, marchand, demeurant au bourg de La Barotière, pour 2000 livres par an, la maison noble, terre et seigneurie de ladite châtellenie.
          - 12 décembre : Marie Rapin, dame de la Touche et de Terre Neuve, femme de Sébastien de Mahé, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, autorisée par justice à la poursuite de ses droits, demeurant à sa maison noble de Terre Neuve paroisse Notre-Dame de Fontenay, afferme pour cinq ans à Mathurin Giraud, demeurant au bourg de Marans, et à Jehan Nourry son gendre, demeurant au village de Boisse à Saint Médard des Prés, meuniers, les deux moulins à eau de Brureau à Mervent et le moulin à vent de Charron en dépendant à Pissotte, pour 285 livres par an.
          - 16 décembre : procès-verbal de visite de bâtiment appartenant à Jacob Rayneteau. (vues 533 à 536).

        • 3 E 37/305 - 

          17-28 décembre 1624.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          579 vues  - 17-28 décembre 1624.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)579 vues
          Présentation du contenu :

          - 17 décembre : Moyse et François Suzennet, sieurs de la Forest et du Ponthabert, frères, pour eux et pour Rachel Susannet leur soeur, veuve de Jehan Duboys, écuyer, sieur de la Ferrandière, demeurant à La Caillère, ledit sieur de la Forest demeurant à la maison noble de la Brédurière aux Moutiers sur le Lay, et ledit sieur du Ponthabert demeurant à Mortagne, transportent à René Gaudin, sieur du Cluzeau, y demeurant paroisse d'Avis ressort de Saint Jean d'Angély, la somme de 4000 livres à eux due, comme héritiers de feue Charlotte Susenet leur soeur, et par elle portée en dot à Charles Gaudin, écuyer, sieur de Liniers, son mari, en vertu de leur contrat de mariage du 7 avril 1612 (Honorat Fay et Michel Thiré, notaires de La Chapelle Thémer), ladite somme adjugée auxdits Suzennet à l'encontre de [Pierre] de Vivonne, écuyer, sieur de la Brosse, et Anne Gaudin sa femme, et de Dorothée Gaudin, héritières dudit feu sieur de Liniers, par sentences données au siège de Civray les 18 février 1617 et 3 juin 1620.
          - 20 décembre : Pierre Thomas, sieur de Bourneuf, conseiller du roi et son lieutenant général criminel au siège royal de Fontenay-le-Comte, y demeurant, vend à Jacob de Modon, écuyer, sieur de la Roche Biraud, demeurant à Fontenay, son état et office de conseiller du roi, lieutenant général criminel au siège royal de Fontenay, comme en jouit ledit Thomas et comme en a joui feu Jehan Thomas, sieur de Bourneuf, son père, pour 34.000 livres, dont sont plèges : Janne Robert veuve de Jacob Demodon, écuyer, sieur de la Roche Biraud, demeurant à Fontenay, mère dudit Demodon ; Estienne de Puyrousset, écuyer, sieur de la Brelaizière, y demeurant, à La Jaudonnière, époux de Marie Demodon ; et encore lesdits Robert et de Puyrousset comme procureurs de Jehan Maroys, écuyer, sieur de Mortagne, et Françoise Demodon sa femme. Pierre Thomas lui a également concédé le droit de chapelle qu'il a en l'église Notre-Dame selon la fondation faite par son père dans son testament, ledit Thomas se réservant les droits de place et de sépulture.
          - 26 décembre : Marie Gabriau, veuve de Joachim Billaud, sieur des Moulins, fermière des terrages d'Auzay, Foussais et Le Busseau, dépendant de l'abbaye de Bourgueil en Vallée, demeurant à Fontenay, paie à Amable Deleyrit, marchand drapier, bourgeois de Paris, y demeurant, comme procureur de René Cresse, marchand drapier, bourgeois de Paris, y demeurant rue Saint Honoré, paroisse Saint Eustache, son gendre, 2075 livres à l'acquit et décharge de Leonor d'Etampes de Valencay, évêque de Chartres, abbé commendataire de ladite abbaye de Bourgeuil en Vallée.
          - 26 décembre : Phillippe Busson, gérant les affaires de Marthe Chabot, veuve d'Ysaac de Machecoul, sieur de Saint Estienne, tutrice naturelle et ayant la garde noble de ses filles, demeurant en la maison noble de la Brunière au Givre, se transporte chez Hilaire Vernede, sieur de la Pierre Blanche, avocat au siège royal de Fontenay, aux fins de payer 1450 livres à Geraut Dalbin, chevalier, seigneur de Valsorgue et de Nossac, et à Loyse de Saint Georges son épouse, auparavant veuve de Gilles de Machecoul, chevalier, sieur de Saint Estienne, frère dudit Isaac, pour le droit de douaire de ladite Loyse de Saint Georges sur les biens immeubles dudit feu de Saint Estienne. Hilaire Vernede déclare avoir été chargé de recevoir la somme, par une lettre reçue la veille de Marguerite de Saint Georges, femme de M. Forain et soeur de ladite dame de Valsorgue.
          - 27 décembre : contrat de mariage de Jacques Brufault, fils de Jehan Brufault, laboureur à charrue, et de Marie Guillemineau, demeurant au bourg de Sérigné, avec Anne Chaigneau, demeurant à Fontenay, fille de René Chaigneau, charpentier, demeurant au bourg de Bourneau, et de feue Jacquette Fortin. (vues 563 et 564)
          - 28 décembre : Jehan Bagre, marchand tanneur et courrayeur, demeurant au village des Ouillères à Mervent, prend en apprentissage pour un an et demi, François Charteron, fils de feu Jehan Charteron, demeurant au bourg de Mervent, pour 65 livres.

      • 1625-22 avril 1626

        • 3 E 37/306 - 

          2-10 janvier 1625.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          422 vues  - 2-10 janvier 1625.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)422 vues
          Présentation du contenu :

          - 2 janvier : transaction entre Pierre Tisseau, marchand, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay-le-Comte, en sa maison du Dauphin et Janne Suaudeau, veuve de Jacques Faucillon et tutrice de leurs enfants, et ses garants : Denis Morisset, veuf de Marie Faucillon, Jehan Doucet et Marie Morisset sa femme. Ladite Suaudeau ne pourra verser ou jeter des immondices ou saletés par la fenêtre de sa chambre qui donne sur l'allée commune aux parties et au-devant de la porte de la chambre basse dudit Tisseau.
          - 3 janvier : accord entre Nicolas Joly, notaire royal à Fontenay, y demeurant, époux de Marie Dynot, fille et héritière de feue Catherine Jourdain, veuve en secondes noces de Dominique Chaigneau et les héritiers de ce dernier : Jacques Chaigneau, maître chirurgien à Fontenay ; Philippe Lebouleux, procureur au siège royal de Fontenay, et Renée Chaigneau sa femme ; René Bourdaud, maître chirurgien à Fontenay, et Perrette Chaigneau sa femme ; Pierre Raymond, sergent royal demeurant au bourg de Saint Michel le Cloucq, et Guyonne Chaigneau sa femme ; François Malescot, marchand, demeurant au village de Brelouze à La Chapelle Thireuil, et Jeanne Cherbonneau, sa femme ; Jehan Cherbonneau, chirurgien au bourg de Marans ; Jeanne Chaigneau, fille mineure de feu Hilaire Chaigneau.
          - 3 janvier : accord et partage entre Perrete Meriet, veuve de Philippe Augis, sieur de Graland et Marie Pellegaud, veuve de Paul Augis, sieur de Papefeu, et Pierre Berthelot son gendre, mari de Marie Augis, fille de ladite Pellegaud et seule héritière de défunts Pierre Augis et ledit Philippe Augis ses oncles paternels, demeurant tous au bourg du Gué de Velluire, sur la maison des Trois Pilliers, audit bourg, que ledit Philippe Augis avait en propre héritage, mais dont le devant de celle-ci a été bâti par lesdits feus Augis et Meriet, et qui restera à ladite Meriet et aux siens et ayant cause.
          - 5 janvier : acte de foi et hommage, rendu par René Denfer, sieur de la maison et métairie de la Fenestre sise au village de la Fenestre Gaulteron à Saint Sulpice, demeurant au Reclus faubourg de Fontenay, à Louys Bereau, sieur de la Jouisière et de la seigneurie de Puyviault sise à Saint Sulpice, pour sadite maison et métairie de la Fenestre, pour ce qui en est tenu noblement de ladite seigneurie, qui appartenait à feu Pierre de Vallée autrement de Toupery, écuyer, immédiat seigneur de ladite seigneurie de Puyviault, et à feue Jeudicq Lingier sa femme.
          - 8 janvier : Pierre Thomas, sieur de Bourneuf, conseiller du roi et son lieutenant général criminel à Fontenay, et Janne de Verinaud son épouse, se sont fait donation mutuelle. Ledit Thomas a depuis résigné son office de lieutenant général criminel à Fontenay ; il entend mettre en communauté les deniers provenant de cette cession, qui seront donc compris en ladite donation mutuelle.
          - 10 janvier : échange entre : Gabriel de Chasteaubriant, chevalier, seigneur des Roches Baritaud, comte de Grassay, le Plessis Bergeret et autres places, et Charlotte de Sallo, sa femme séparée de biens par autorité de justice, demeurant en leur château des Roches à Saint Germain de Prinçay ; et Jehan Bodin, écuyer, sieur de la Loge et de la Gibonnière, demeurant à la Gibonnière à Saint Cyr des Gâts. Gabriel de Chasteaubriant et sa femme cèdent à Jehan Bodin l'hôtel et maison noble, terre et seigneurie de la Cornutière à Avrillé, et particulièrement le droit de prééminence et fondation en l'église paroissiale de Saint Pierre d'Avrillé, le tout tenu noblement à droit de rachat quand le cas advient de la seigneurie de la Marzelle, et contenu par l'hommage rendu par feue Marie Maynard, dame de la Granjouere et de la Cornutiere, aïeule de la dame des Roches, en date du 16 mai 1606. Bodin leur cède la maison noble, terre et seigneurie de la Roche Paluyau à Saint Laurent de la Salle, à lui échue par le décès de René Bodin, écuyer, sieur de la Loge, son père ; il paie également 800 livres. (vues 31 à 35).

        • 3 E 37/306 - 

          10-29 janvier 1625.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          422 vues  - 10-29 janvier 1625.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)422 vues
          Présentation du contenu :

          - 10 janvier : Gabriel de Chasteaubriant et Charlotte de Sallo sa femme, vendent à Raoul Gallier-Picard, écuyer, sieur de la Tousche Guinefolle et de la châtellenie de La Barotière, demeurant à Fontenay-le-Comte, pour 9.300 livres, la maison noble, terre et seigneurie de la Loge Paluyau (sic) sise à Saint Laurent de la Salle, qu'ils ont eu par échange ce jour de Jehan Bodin, écuyer, sieur de la Loge et de la Gibonnière, qui se rend plège des vendeurs pour garantir à Gallier-Picard lesdits lieux vendus de tous troubles, hypothèques et empêchements. (vues 36 à 39)
          - 11 janvier : accord entre Pierre Nau, texier en toile, frère et héritier pour un tiers de feu Jehan Nau, et Guillaume Bureau, blanconnier, époux d'Anne Bouyn, auparavant veuve dudit Jehan Nau, demeurant tous au faubourg des Loges de Fontenay.
          - 22 janvier : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) d'Israel Durand, maître orfèvre, fils de feu Daniel Durand, apothicaire, et de Marie Fuzard, actuellement remariée avec Bernard Morin, orfèvre, avec Françoise Pelletier, fille de feu Jacob Pelletier et d'Esther Giraudeau, demeurant tous à Fontenay.
          - 24 janvier : transaction entre Hilaire et Jacques Cailler, chanoines en l'église cathédrale de Luçon, héritiers pour 1/6ème chacun de feu Hilaire Cailler, procureur du roi en l'élection de Fontenay, leur père, et Marie Giraud leur mère, veuve dudit Cailler ; Lancelot Cailler, son fils, avocat et procureur du roi en ladite élection ; Laurens Raoulleau, gendre de ladite Giraud, et Marie Cailler sa femme ; Suzanne Cailler, veuve d'Eustache Gauvain, avocat en parlement ; tous lesdits Cailler aussi héritiers pour 1/6ème dudit feu.
          - 25 janvier : transaction entre Jehan Dubois, écuyer, sieur de Saint Cyr, y demeurant paroisse dudit lieu, et Jeanne Blouyn sa femme ; et Françoys Blouyn, sieur de la Mouraudière, demeurant à Puissec à Saint Martin Lars ; d'une part, et Anthoyne Blouyn, sieur de la Gazeliere, demeurant à Fontenay, pour raison d'une messe due pour chaque semaine en l'église Notre-Dame de Fontenay, sur la maison sise près la halle de Fontenay délaissée en partage audit Anthoyne Blouyn.
          - 28 janvier : Marie Nautonnier, demeurant à Fontenay, veuve de Salomon Gouillon, pour demeurer quitte envers Alexandre Bastart, receveur des amendes et confiscations de Chinon, y demeurant paroisse de Saint Estienne, et Françoyse Gouillon sa femme, de 1225 livres en déduction de 1600 dues selon leur contrat de mariage, leur délaisse, avec l'accord de Jacques Francoys, sieur de Biossais, époux de Janne Gouillon fille dudit feu Gouillon et de ladite Nautonnier, une maison sise au faubourg de Beauregard (près la Porte Saint Michel de Fontenay, qu'ils vendent le 12 février 1625 à Nicolas Gaulchier, marchand demeurant au faubourg de la Porte Saint Michel de Fontenay), et la 1/10ème partie d'une métairie sise à Saint Valérien (échue à ladite Marie Nautonnier de la succession de feue Janne Lamoys sa mère, indivise avec Jehan Greslaud, marchand demeurant à Fontenay, auquel ils vendent ladite 1/10ème partie le 11 février 1625).
          - 29 janvier : Crestien des Cars, chevalier, seigneur dudit lieu, étant à Fontenay, consent mainlevée des saisies qu'il a fait faire entre les mains de Jacques de Villettes, Jehan Babault, René Verdon, sieur de Laujardière, fermiers du revenu temporel de la Reau, à défaut du paiement de 2500 livres à lui dues par Révérend Père François de la Rochefoucauld, abbé de ladite abbaye, par contrat passé le 11 décembre 1623 sous le Châtelet à Paris.

        • 3 E 37/306 - 

          1er-8 février 1625.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          422 vues  - 1er-8 février 1625.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)422 vues
          Présentation du contenu :

          - ler février : transaction entre Jehan Gourdeau, écuyer, sieur du Pin, demeurant en sa maison et château de Longèves, et Perrete Suyrat sa femme, et Jacques Gourdeau, écuyer, sieur de la Bijouere, demeurant à Poitiers, et Marguerite de Couhé sa femme, en raison de l'éviction de la maison et métairie de la Louherie et métairie de la Briquerie, que Jehan Gourdeau et sa femme auraient transporté à titre d'échange à Jacques Gourdeau et son épouse, au lieu de la maison noble de Legonniere ancien domaine de ladite de Couhé. Marie Grignon, veuve de François Dupont, sieur de la Jonchère et tutrice de leurs enfants, comme ayant droit et transport du droit de retenue féodale des sieurs de Saint Michel le Cloucq, la Baugizière et autres seigneurs de fiefs dont ladite métairie est tenue, aurait fait condamner lesdits sieurs du Pin et sa femme à lui en faire rétrocession féodale. Jehan Gourdeau et sa femme donnent à Jacques Gourdeau et sa femme pour dédommagement 4440 livres, qui seront employés en acquêts nobles qui seront répités à ladite de Couhé. (vues 65 à 74)
          - 2 février : Jacques Rodé, laboureur à charrue, demeurant au bourg de Charzais, âgé, se met pour trois ans en pension avec Mathurin Jourdain, laboureur à charrue au bourg de Charzais, et lui délaisse la jouissance de tous ses domaines et héritages.
          - 2 février : Jehan du Boullay, écuyer, sieur de Gallerand, prieur du prieuré Notre-Dame de Fontaines, y demeurant, considérant le peu de valeur du droit de dîme à la douzième partie des fruits, qui lui est dû à cause de son prieuré, sur une pièce de vigne appartenant à Jehan Bonnet, sieur de la Caillère, demeurant à Fontenay-le-Comte, sise en la vallée du fief de vigne de Beauregard en fief de la Voulte de Boisse, et sujette au sixte des fruits y croissant pour le droit de complant, contenant 7 journaux. Bonnet amortit ledit droit de dîme en baillant à du Boullay un ciboire d'argent valant 50 livres tournois que ce dernier a dédié au service divin de l'église de Fontaines.
          - 2 février : Claude Gallier, dame de la Touche et de Guinefolle, demeurant à Fontenay, afferme à Jullien Audain, François Guynefolleau et Marguerite Audain sa femme, laboureurs à charrue demeurant au bourg de Petosse, pour cinq ans, la métairie de ladite seigneurie de Guinefolle.
          - 8 février : Anne de Lagorse, demeurant en sa maison à Lorberye, veuve de Mathurin Agroué, sieur de la Tourtelière, afferme pour cinq ans à Marc Buchet, laboureur à charrue, demeurant en la métairie de la Nouhebaud à Saint Michel le Cloucq, ladite métairie. (vues 90 et 91)
          - 8 février : Marie Angard, demeurant au village de la Mesleraye à Saint Michel le Cloucq, veuve de Pierre Pestrault, fait donation à Morant Pestrault, laboureur à charrue demeurant audit village ; Mathurin Pestrault, archer du vice-sénéchal de Fontenay, demeurant à Nieul sur l'Autise ; Pierre Dalidet, tailleur d'habits, et Janne Pestrault sa femme, demeurant audit lieu de la Mesleraye ; Pierre Petrault, absent ; tous enfants et héritiers dudit feu et de ladite Angard, de tous ses biens, immeubles et héritages situés à la Mesleraye, au village de Darlay à Xanton et environs, par préciput et avantage sur Marie et Marguerite Petrault, aussi filles dudit feu, et pour récompenser les donataires de ce qu'elles ont eu par leurs contrats de mariage. Marie Angard recevra une rente de 20 boisseaux de blé et 20 livres par chaque an et fête de Saint Michel. (vues 92 et 93)
          - 8 février : Jehan Gourdeau, écuyer, sieur du Pin et de Longèves, et Perette Suirat sa femme, héritière de feu Pierre Suirat, conseiller du roi et élu en l'élection de Fontenay, cèdent par retrait féodal à Marie Grignon, veuve de François Dupont, sieur de la Jonchère, tutrice de leurs enfants, la moitié de la maison et seigneurie de la Louherie à Saint Michel le Cloucq, par indivis avec les héritiers de feue Anne Poictier, femme en dernières noces dudit Suirat, avec le droit de chemerage et façon d'hommage qui lui appartient de ladite seigneurie, selon que le tout a été transporté audit Suirat par Anne Regnier, dame de la Lunaudière. (vues 94 et 95).

        • 3 E 37/306 - 

          16 février-6 mars 1625.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          422 vues  - 16 février-6 mars 1625.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)422 vues
          Présentation du contenu :

          - 16 février : Marie Angard, veuve de Pierre Pestrault, fait partage de ses domaines et héritages entre ses enfants : Morant ; Mathurin et Pierre Pestrault, tailleur d'habits, demeurant à Marans ; Pierre Dallidet et Janne Pestrault sa femme ; André Germain, demeurant à La Mesleraye, et Marie Petrault sa femme.
          - 17 février : Catherine Laurens, femme de François Dubreuil, écuyer, sieur de Chassenon, demeurant en l'hôtel noble de Chassenon paroisse Saint Martin dudit lieu, vend à Janne Pougnard, veuve de Jacques Jaumier, sieur de Saint Gouard, procureur du roi au siège de Fontenay-le-Comte, le quart d'une moitié, par indivis avec les frères et soeurs de ladite Laurens et avec ladite Pougnard, d'une métairie appelée la Barre de Gascougnolles, sise au village de Gascougnolles, obtenue à ladite Laurens par la succession de feue Janne Pougnard sa tante.
          - 17 février : Jean Hilayreau, sieur de la Traversiere, receveur des Doyen et Chanoines du chapitre de l'église cathédrale de Luçon, donne reçu à Claude Gallier, dame de la Touche et de Guinefolle, et à Susanne Gallier, dame de la Gueriniere et de la Vaudiere par moitié, de 12 boisseaux froment et 32 raz avoine, mesure de Vouvant, 2 sols 4 denier et 2 gélines, dus de rente audit Chapitre, chaque année, sur la maison noble de la Vaudière sise à Bourneau.
          - 22 février : Catherine Grignon, demeurant à Fontenay, veuve d'Arthus Brisson, sieur de la Grange, et tutrice de leurs enfants, afferme pour 60 livres par an, à Gabriel Divé, marchand, demeurant à Fontenay, pour cinq ans, la boutique du logis où elle réside joignant le parquet de Fontenay, avec la chambre derrière la boutique, deux chambres hautes sur ladite boutique, la cave, la cour et aiguier du logis. Il sera tenu de recueillir l'eau de l'aiguier avec un baillot pour la jeter dans la rue, et ne pourra pas jeter d'immondices dans la cour. Ledit Divé et sa femme auront leurs commodités aux privés du logis, sans que leurs domestiques y puissent aller.
          - 22 février : François Viete, et Marie Viete sa soeur, demeurant à Fontenay, enfants et héritiers en partie des feus René Viete et Gabrielle de Sainct Micheau, sieur et dame du Breuil, partagent les dettes à eux échues par le partage fait avec leurs cohéritiers de la succession de leurs père et mère.
          - 22 février : acte entre Laurent Brechard, pour lui et pour dames Marie et Andrée Brechard ses soeurs, et Paul Brechard son frère, venus des Sables d'Olonne à Fontenay pour s'accorder avec deux ou trois avocats de cette ville, pour régler leurs différends au sujet des avantages et droits de quart hommage prétendus par ledit Paul sur la seigneurie de Fradin.
          - 26 février : Pierre Priouzeaud, sieur de la Ré, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, afferme pour trois ans à Elies Cothet, meunier, et Françoise Jousse sa femme, demeurant au bourg de Marans, le moulin à eau de Mérité sis à Fontenay.
          - 4 mars : Cesar Lepage, écuyer, sieur de la Garnerie, demeurant à Fontenay, vend à Claude Dejan, marchand, demeurant à Fontenay, un jardin appelé le jardin de la Grosse Tour, proche de la rivière de Fontenay et renfermé de murailles, tenant d'un côté aux maison et jardin d'Estienne Bran, sieur de la Grand Maison, appelés la Levrette, d'autre aux maison et jardin de la Lamproy, pour 500 livres, dont 30 payées par ces présentes et 470 venant en déduction de 720 livres que ledit Lepage doit audit Dejan par obligation du 28 janvier 1624.
          - 6 mars : Jehan Martineau, procureur au siège royal de Fontenay, y demeurant, dernier enchérisseur et adjudicataire des fruits de l'année 1623 des biens immeubles appartenant à l'hérédité de feu Jacob Rayneteau, sieur de la Vau, saisis à la requête de Jehan Guyot, procureur à Poitiers, donne reçu à Renée Delaunay, veuve de Joseph Levesque, fermière du jeu de paume et maison et jardin en dépendant compris au bail dudit Martineau, de 350 livres, prix de ladite ferme de la Saint Jean Baptiste 1623 à la Saint Jean Baptiste 1624.

        • 3 E 37/306 - 

          8-17 mars 1625.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          422 vues  - 8-17 mars 1625.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)422 vues
          Présentation du contenu :

          - 8 mars : Nicolas Poitier, demeurant au bourg de La Châtaigneraie, transporte à Catherine Gobin, demeurant à Vouvant, veuve de Christofle Dyvé, sieur de la Jarrousselière, le bail et adjudication à lui fait ce jour par le Lieutenant Général de Fontenay-le-Comte, des fruits et levées du Bois Machon et des métairies dépendant de la seigneurie de Saint Thomas sises à Mervent, l'une appelée la métairie de Saint Thomas, l'autre la Petite Pesrure.
          - 10 mars : Marie Rapin, dame de la Tousche Georgeau et de Terre-Neuve, femme autorisée par justice à la poursuite de ses droits au refus de Sébastien de Mahé son mari, demeurant audit Terre-Neuve paroisse Notre-Dame de Fontenay, afferme pour trois ans à Pierre Meon, meunier, demeurant au moulin de Puygelasne à Sérigné, le moulin à eau et le moulin à vent dépendant de ladite seigneurie de la Tousche sis à Sérigné.
          - 11 mars : Macé Morienne, sieur du Pourtault, y demeurant paroisse Notre-Dame de Fontenay, conseiller et élu pour le roi en l'élection, comme père et loyal administrateur de ses enfants, et feue Yvonne Sicateau ; et Jacques et Jehan Sicateau, frères, sieurs de la Chauvière et de la Tricherie, demeurant ledit Jacques audit lieu de la Chauvière à Sérigné, et ledit Jehan à Nalliers, donnent reçu à Dlle Marie Sicateau, veuve de Thimotée Dufay, écuyer, sieur de la Taillée, par les mains de Louis Dufay, écuyer, sieur de Souche, beau-frère de ladite Dlle, de 605 livres 12 sols qu'elle a été condamnée à leur verser par Arrêt du Parlement de Paris du 14 décembre dernier, pour le reliquat du compte rendu par ladite Dlle aux susdits, plus 444 livres 8 sols pour divers dépenses. Ils promettent acquitter ladite Dlle envers les héritiers de feue Françoise Sicateau leur soeur.
          - 11 mars : Ogier Delagarde, écuyer, sieur dudit lieu, époux de Françoise Renaud, demeurant à Saint Vincent sur Graon, quitte Françoys Regnault, écuyer, sieur de la Roussière, demeurant au bourg de Saint Juire, curateur de ladite Françoise sa soeur, de la tutelle et curatelle par lui faite. L'acte cite défunts Jacques et Catherine Regnault, frère et soeur desdits Regnault.
          - 12 mars : accord entre Philippe Agroué, sieur de la Tourtelière, conseiller du roi et son assesseur en l'élection de Fontenay, y demeurant, d'une part ; Macé Morienne, Estienne Bran, Claude Porchier, Pierre Francoys, Jacques Pager, François Luneau, Pierre Priouzeaud, François Aubusson, Anthoine Blouyn, Pierre Cornuau, Mathurin Bouhereau, tous conseillers du roi, élus et contrôleurs en ladite élection, au sujet du rétablissement de Fradet, aussi élu en ladite élection, en sa qualité de lieutenant en échange d'une taxe de 450 livres, en application de différents arrêts du Conseil d'Etat, en rendant toutefois auxdits élus de Fontenay huit vingts livres d'une part et quatre vingt livres d'autre part payée à Pierre Suyrat. Le roi a supprimé la qualité de lieutenant en l'élection de Fontenay, a défendu à Fradet de prendre cette qualité à l'avenir, sous peine de 500 livres d'amende, et néanmoins a ordonné que les autres élus remboursent Fradet des 450 livres. La suppression de la qualité de lieutenant regardant plus l'intérêt de la charge d'assesseur que tous les autres officiers de l'élection, Agroué était et demeure second officier en ladite élection.
          - 17 mars : Gabriel Gateau, demeurant au faubourg de Fontenay, transporte à René Picherit et Bastienne Charrier sa femme, demeurant au bourg de Pissotte, 50 livres qu'elle a dit lui avoir été adjugées pour ses frais de gésine et nourriture de l'enfant, dont ladite Gateau était enceinte de François Cirret demeurant à Fontenay, moyennant que lesdits Picherit et sa femme ont promis de nourrir, habiller et autres choses nécessaires la fille de ladite Gateau jusqu'à ses 15 mois, et à cette fin, la fille a été mise et déposée aux mains desdits Picherit et sa femme".

        • 3 E 37/306 - 

          22 mars-3 avril 1625.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          422 vues  - 22 mars-3 avril 1625.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)422 vues
          Présentation du contenu :

          - 22 mars : Gabriel Regnaudin, demeurant au bourg du Pin, propriétaire et adjudicataire de l'office de commissaire des tailles de Réaumur, par la revente à lui faite à Poitiers le 9 mars 1624 par les Commissaires subdélégués à cet effet, rembourse 762 livres 15 sols à Abraham Thibault, avocat au siège royal de Fontenay-le-Comte, premier adjudicataire dudit office. Attendu qu'ils sont en procès à ce sujet, ce paiement n'est fait que pour obvier à la perte des deniers, en ces temps incertains de guerre. (vues 184 et 185)
          - 22 mars : acte de non-communauté entre Daniel Guitton, laboureur à bras, Agathe Pouponneau sa femme, d'une part, et Jean Guitton, marié, fils dudit Daniel, demeurant tous au bourg de Chassenon. (vue 186)
          - 22 mars : Jehan Bourdin, marchand fermier de la seigneurie de la Grange Pajerault, y demeurant, au Langon, se constitue plège de 2125 livres que Charles de Beaudean, chevalier, seigneur baron de Neuillan, conseiller du roi en ses conseils d'état et privé, gouverneur de Niort, Françoise Tiraqueau son épouse, et Susanne Gobin, dame de Denant, ont empruntées le 21 mars (notaires de Niort) à Marie Bernard, veuve de Nicolas Pierres. (vues 187 et 188)
          - 24 mars : Jacques Pager, sieur de la Citardière, conseiller et élu et contrôleur pour le roi en l'élection de Fontenay, y demeurant, donne procuration pour résigner son office en faveur de Paul Pager son frère. (vue 194)
          - 24 mars : testament de Jacques Pager, sieur de la Citardière, conseiller et élu pour le roi en l'élection de Fontenay, l'un des échevins de la ville, y demeurant. Il lègue : 40 livres à la fabrique de l'église Notre-Dame de Fontenay ; 40 livres au couvent des pères Jacobins, au couvent de Saint François et au couvent des Capucins, sis aux faubourgs de cette ville ; à Marie Landret, sa servante, pour la récompenser et pour demeurer quitte envers elle de 60 livres qui lui aurait été léguée par feue Marie Dejan sa femme, 600 livres à lui dues, plus les "meubles ustanciles que je luy ay cy devant donné et qui sont en sa possession", plus la jouissance de 18 boisselées de terre près cette ville, qui après son décès reviendront à Gabrielle Pager, sa fille et seule héritière ; à Pierre, Marie et Anne Pager, ses enfants naturels et de ladite Landret, la jouissance des fruits et revenus de sa métairie du Pin ; à Philippe et Marie Mathurine, ses neveu et nièce, enfants de feus Philippe Mutron (ou Mution) et Janne Pager sa soeur, 200 livres. Il souhaite que Gabrielle Pager, sa fille, âgée de 17 ans, soit déclarée maîtresse de ses droits, avec pour curateur Paul Pager, sieur de la Bobine, son frère, et qu'elle reste en pension chez sa nièce Marie Gobin et Pierre Corbier son époux, jusqu'à son mariage. (vues 189 à 193)
          - 28 mars : Perrine Desbois, veuve de Guillaume Marchant, demeurant à Fontenay, cousine germaine de Jehan Prudhommeau, prêtre, se rend aux prisons royales de Fontenay, pour connaître les motifs de l'emprisonnement de ce dernier. Bertrand Beauvais, concierge des prisons, l'informe qu'il y a été amené 3 jours auparavant par des inconnus se disant mandatés par le lieutenant criminel de cette ville. Perrine Desbois exige sa libération, mais celle-ci ne pourra intervenir qu'après information au lieutenant criminel. - 3 avril : Ulysse Baudry, écuyer, sieur de Lestang, demeurant à la Garsillière à Saint Hilaire de Talmont, transporte à Claude Dejan, marchand demeurant à Fontenay, 200 livres à prendre sur ce que Louys Bouhet, demeurant à Nieul, doit audit sieur de Lestang pour le prix de la ferme de la seigneurie de la Tinetière sise à Nieul le Dolent. (vues 205 et 206)
          - 3 avril : Mathieu Georges, bourgeois de La Rochelle, comme ayant cession et transport de Samuel Bernardeau son beau-frère, de la ferme du revenu temporel de la commanderie magistrale du temple de La Rochelle, fait compte avec Jacques Dorin, écuyer, sieur du Poiron, y demeurant, à Pissotte, comme procureur de Gabriel Dorin, chevalier de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem son frère, commandeur de ladite commanderie, pour le paiement de 2.250 livres, qu'il doit pour le prix de la ferme de la commanderie échue à la fête de Notre-Dame de mars dernier. (vues 207 et 208).

        • 3 E 37/306 - 

          14-28 avril 1625.
          -Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés.

          422 vues  - 14-28 avril 1625.-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous. Certains numéros de vue sont précisés. (ouvre la visionneuse)422 vues
          Présentation du contenu :

          - 14 avril : Jehan Robion, écuyer, sieur de la Nerbonnière, conseiller du roi, lieutenant particulier, assesseur civil et criminel au siège royal de Fontenay-le-Comte, ayant acquis l'office de trésorier général des Finances au bureau établi à Poitiers, de Marie Thomas, veuve de Jehan Mangin, écuyer, sieur de la Mothe de Ternay, qui l'exerçait, pour 67.000 livres, par contrat du 10 avril dernier, Janne Pougnard, mère dudit Robion, s'oblige envers diverses personnes qui lui ont prêté l'argent. L'acte cite Françoise Garnier, femme dudit Jehan Robion, et Mathurin Garnier, écuyer, sieur de la Panerye, et Anne Richard son épouse.
          - 18 avril : accord entre Pierre Giraudeau, procureur de Thomas Jonston, demeurant au bourg du Breuil Barret, et Marie Nouailleau, veuve de Daniel Demeurat, demeurant aux Loges faubourg de Fontenay, sur une obligation de 110 livres. Y annexée la procuration dudit Jonston, ministre de la parole de dieu, demeurant au bourg de Breuil Barret, en date du 14 avril 1625 (Desayvre et Desayvre, notaires de la cour de Loge Fougereuse).
          - 19 avril : testament de Janne Marchant, demeurant au Gué de Velluire. (vues 247 et 248)
          - 19 avril : Philippes Boutou, sieur de la Baugizière, y demeurant paroisse de Saint Michel le Cloucq, donne reçu à René Revillaud, Claude Dejan et Jehan de la Court, de 1800 livres tournois, 20 livres de sucre et 20 livres de beurre, pour le prix de la ferme qu'il leur a faite (contrat du 10 février dernier, Trapron et Ferrant, notaires de la Baugizière) de la levée et coupe des bois taillis appelés les Mille Franches et les Pastureaux.
          - 21 avril : Louys Poiret, maître sculpteur, et Françoise Aulmant sa femme, demeurant au faubourg Sainte Catherine de Fontenay, afferment pour trois ans à Jacques Chevredant, sergent royal et archer en la compagnie du vice-sénéchal de Fontenay, pour 80 livres par an, le logis "Lespron d'Or", au faubourg Sainte Catherine.
          - 24 avril : Helies Thomas, sergent royal, demeurant au bourg de Marans, donne procuration pour résigner son état et office de sergent royal de Poitou, en faveur de Pierre Baudouyn, praticien, demeurant à Fontenay. Par acte du même jour, il lui transporte ledit office de sergent royal en Poitou moyennant six vingt quinze livres.
          - 24 avril : Jehan Albert, sieur de la Gabardière, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à Mathieu Berard, marchand demeurant à Fontenay, la boutique du logis où il réside près la Porte des Loges de Fontenay et diverses pièces, moyennant sept vingt livres par an.
          28 avril : marché entre Jehan Boylesve, maréchal, demeurant au faubourg de la Porte Saint Michel de Fontenay, et Julien Brunet et Jehan Macoing, maîtres maçons et tailleurs de pierres, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, qui ont promis de bâtir pour ledit Boylesve un logis près la porte Saint Michel en un masurault et jardin qu'il a acquis de David Grislard et sa femme, lequel logis aura vingt pieds de longueur de francs creux entre les murailles et de quinze pieds de largeur et la moitié aux arêtes et la hauteur de celui d'André Raynard..., moyennant 70 livres dont ils donnent reçu le 18 août 1625. (vues 265 et 266)
          - 28 avril : accord entre Janne Jeudy, veuve d'Adam Verdon, tailleur d'habits, et tutrice de leurs enfants, et Janne Jeudi, veuve de Raoul Blouyn, sieur de Marsay ; Jehanne Pougnard, veuve de Jacques Jaumier, procureur du roi au siège royal de Fontenay, tutrice de leurs enfants ; Suzanne Jeudy, veuve de Pierre Eveillard, sieur des Marests, demeurant à Xanton ; et Charles Thubin, sieur de Chandoré, et Marie Vernede sa femme, fille et unique héritière de feue Marie Jeudy, sur une rente donnée à la dite Janne Jeudy veuve Verdon, fille naturelle de feu Loys Jeudy, sieur de la Mothe, par son contrat de mariage du 12 juillet 1606. (vues 268 et 269)
          - 28 avril : Isaac Le Venier, maître cordonnier, demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour trois ans Louys Thomas, fils de Lupien Thomas, cordonnier demeurant au bourg de Bourneau, pour 45 livres (vue 270).

Voir par page :50 100 150 200 250 300 350 400