Notice descriptive

  • Pièces isolées
    • Archives familiales
      • Documents isolés
        • XIXe-XXIe siècles
          • Correspondance de René Nerrière (RSY, classe 1908, n°1572), soldat à la 11e compagnie du 64e régiment d'infanterie, adressée à sa soeur Marie. Mobilisé dès août 1914, René traverse la France pour rejoindre la Belgique, où s'engage la bataille des frontières. Durant l'hiver qui suit, il est en position sur le front de la Somme et son quotidien se passe dans des tranchées encore rudimentaires, où il tente de survivre dans le froid et la boue. Il est tué le 22 avril 1915 à Louvencourt (Somme) d'une blessure au crâne. Ses deux autres frères sont également engagés dans le conflit : Armand le plus jeune, décède le 6 octobre 1916 dans le même département et seul Maximin, le cadet, reviendra vivant de la guerre. - 28 lettres. 1914-1915.
2 - 

(1Num1/268/7). 8 janvier au 20 avril 1915. - 15 lettres.
Toujours dans la Somme, René alterne travail dans les tranchées et repos à l'arrière. Les conditions sont toujours très difficiles " on est dans les tranchées je te dirai qu'on est rudement sale de ce temps là car il mouille tous les jours " (vues 5-6). Fin février, il perd la notion du temps, ne sachant plus quel jour il vit. Son quotidien est toujours le même et une certaine lassitude s'installe. René écrit sa dernière lettre le 20 avril, deux jours avant sa mort. Il évoque son jeune frère Armand, fraîchement mobilisé " il va probablement trouver cela dur quand il sera sous les obus comme tous ses camarades " (vues 29-30). 1914-1915

Iconographies

Pour aller plus loin

L'inventaire Pièces isolées