Notice descriptive

  • Pièces isolées
    • Archives familiales
      • Documents isolés
        • XIXe-XXIe siècles
          • Correspondance d'Edmond Auguste Bodet (Parthenay, classe 1897, n°2199), soldat-cuisinier au 67e régiment territorial d'infanterie, adressée à sa famille. Né le 7 août 1877 à Combrand (Deux-Sèvres), Edmond épouse Florine Augustine Pacreau, dite Berthe, le 16 mai 1905 au Pin (Deux-Sèvres). Lorsque la guerre éclate, le couple a déjà trois enfants : Joseph, Agnès et la petite Berthe, âgée de 2 mois à la mobilisation de son père. Un dernier fils viendra compléter la fratrie en 1921. S'ajoutent à cette correspondance, des photographies, des cartes postales envoyées par les trois frères de Berthe (Eugène, Firmin et Aimé Pacreau) à leur soeur et à Edmond, leur beau-frère. - 111 cartes postales et 3 photographies. 1914-1919.
2 - 

(1Num1/273/2). Cantonnement en Seine-et-Marne, août-décembre 1914. - 38 cartes postales.
Après être parti de Cerizay (Deux-Sèvres), Edmond passe l'automne dans différents cantonnements en Seine-et-Marne, de Guermantes à Lagny-sur-Marne. Le 8 novembre, il voit arriver de nombreux blessés du front de l'Est (vue 38). En compagnie d'Alexis Boiteau, un ami de Combrand, il évoque régulièrement le pays, qui lui manque tant. Fin novembre, il est à Rouvres et envoie la carte postale d'une ferme où son régiment est logé (vue 49). Il part ensuite dans la commune voisine de Marchémoret, où il se fait vacciner (vues 60-62). Il en profite pour aller voir les villages détruits pendant la bataille de la Marne et est choqué de voir de ses propres yeux les nombreuses tombes de soldats français et allemands (vue 62). Début décembre, en marche vers l'Oise, Edmond stationne à Nanteuil-le-Haudouin puis à Pont-Sainte-Maxence. Sa femme lui demande de conserver une bonne hygiène afin d'éviter les épidémies (vues 72-74).
Edmond écrit souvent des cartes à ses enfants et veille, malgré la distance, à être présent dans leur éducation.

Iconographies

Pour aller plus loin

L'inventaire Pièces isolées