Information

SALLE DE LECTURE 

Info du 18-12-2020

La salle de lecture est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h sur rendez-vous et dans la limité des places disponibles. Réservation au 0251377133.  Lire la suite

        

Actualité à la Une (12 janv.)

Retour sur l'actualité de 2020

    

Actualités précédentes

Mon beau sapin… Noëls filmés en Vendée (1936-1974)

Ils sont partis ! Bon vent à tous les coureurs de la 9e édition du Vendée Globe et coup d’œil dans le rétroviseur avec des images de la 2è édition (1992-1993). 

Du nouveau sur "Noms de Vendée" : indexation des mariages jusqu’en 1919

-  Les "Notes généalogiques" de Jean Maillaud

Notice descriptive

  • Carnets de guerre et correspondance d'Abel Epaud (1914-1919)
    • 1 Num 168/1-5. Carnets de guerre
1 Num 168/2 - 

Deuxième carnet du mardi 6 octobre 1914 au samedi 16 janvier 1915. - 29 pages.

Présentation du contenu :

Ce second carnet est très détaillé sur la vie quotidienne : les heures de levers, les déplacements, la position des allemands, l'état des villages où les français cantonnent, le détail des destructions, l'accueil des villageois, les conditions de couchage et de cuisine pour les militaires, les heures des coups de canons et de déplacements de troupes. "C'était la première fois que la 232ème voyait l'ennemi " (7 oct.). Proximité d'un ballon captif et d'un dirigeable français au-dessus de Toul (12 oct.). "Ici, nous ne croyons plus à la guerre" (20 oct.). Texte du chant "Dans la forêt de Champenoux" composé par le Capitaine Poli, commandant la 21e compagnie du 314ème régiment (21 oct.). Fin octobre : "J'y vais [à l'église de Belleau] d'ailleurs tous les jours à 17h45 à l'exercice du Rosaire, l'église est toujours remplie de militaires" et "aujourd'hui, je suis libre, j'en profite pour sanctifier le Saint jour du dimanche [...] au credo, tous nous chantons et il me semble que c'est la France qui implore Dieu, par la voix de ses fils [...] de lui donner la victoire". Texte du chant composé par Marius Champion "A Guillaume II" (25 oct.). Le lendemain, il est témoin de l'évacuation des habitants de Raucourt (Meurthe-et-Moselle) vers le centre de la France, et juge les "atrocités de ces brutes" [les Allemands]. Le 30 octobre, les trains allemands semblent transporter de nombreuses troupes sur la ligne Metz-Deline-Château-Salin, et le 31 "le combat semble engagé sur tout le front", le soir l'artillerie française fait feu sur les aéroplanes allemands qui "sillonnent les airs dans toutes les directions". Le 1er novembre, longue description des messes et des vêpres émouvantes sur "les tombes des héros". Le 6 novembre, bel hommage aux hommes de la réserve de la Territoriale "il faut les voir travailler ces bons vieux, ils nous ont fait des tranchées merveilleuses [...] et ils nous disent le sourire aux lèvres "c'est pour nos fils et nos neveux que nous travaillons [...] ils prennent soin de nous comme de leurs fils"". Texte du chant de quinze couplets "Vers la gloire" composé par l'Abbé Caporal brancardier Joseph Bellouard (12 nov.). Depuis le début du mois de novembre, considérations récurrentes sur la météo hivernale. "Le ballon captif [français] a été crevé par un albatros [avion allemand]" (22 nov.). "[...] ce sont les premières balles que je tire" (30 nov.). Texte de la marche "Franco-Russe-Anglaise-Belge" (11déc.). "Il n'y a pas eu de messe de minuit dans tout le diocèse de Nancy, cependant beaucoup ont fait réveillon [...] à la batterie chacun a reçu un litre de vin, un bout de saucisson et de pâté, de la confiture et des gâteaux" (25 déc.). Le 29 décembre vaccination générale contre la fièvre typhoïde et repos pour ceux qui ont été vaccinés. "1er janvier 1915 : triste 1er de l'an". Les batteries françaises font de gros dégâts sur les positions allemandes (13-16 janvier).

Importance matérielle / collation :
Données techniques :

Iconographies