Information

SALLE DE LECTURE : ouverture exceptionnelle à 10h30 le lundi 9 décembre

 

JOURNÉE D'ÉTUDE DE LA SOCIÉTÉ D'ÉMULATION DE LA VENDÉE, samedi 7 décembre : la famine à l’hôpital psychiatrique de La Roche-sur-Yon durant l’Occupation.  En savoir plus

 

ACTUALITÉ À LA UNE (26 novembre)

Des changements informatiques majeurs aux Archives de la Vendée

 

Précédemment

-  Jean Gourhand, un archiviste en Vendée (1956-1961) 

Aux origines de l’histoire vendéenne : des monuments d’érudition en ligne

Etat civil : les mises en ligne attendues

  

AVERTISSEMENT

Pour permettre une évolution technique majeure, l’accès aux albums d'images est momentanément coupé depuis le 28 octobre. La reprise du service est prévue au début du mois de décembre. Les Archives vous prient de bien vouloir les excuser pour la gêne occasionnée, et vous remercient de votre compréhension.

Notice descriptive

  • Minutier ancien de La Châtaigneraie (1574-1805)
    • Étude D
      • Notaire Samuel Garnier (1736-1777)
3 E 57/214-2 - 

Années 1751-1758
-Toutes les minutes sont numérisées dans un ordre chronologique ; une grande partie d'entre elles sont analysées ci-dessous (avec numéro de vues)

Présentation du contenu :


1755 :
- 25 janvier : contrat de mariage de Mathurin GRISON et Louise PAPIN (vues 141-142)
- 12 mars : contrat de mariage de Jacques BERNAUDEAU et Jeanne BROUARD (vues 145-146)
- 24 mai : contrat de mariage de Jean FONTENEAU et Jeanne SUAUD (vues 149-150)
- 17 août : contrat de mariage de Pierre GROLLEAU et Jeanne BOISUMEAU (vues 151-152)

1756 :
- 20 avril : contrat de mariage de Louis GUÉRIN et Louise GARNIER (vues 163-164)
- 13 juillet : contrat de mariage de François BAUBRIAU et Jacquette BELAUD (vues 173-174)
- 11 septembre : contrat de mariage de François BARBAREAU et Mathurine MERLET (vues 177-178)
- 8 décembre : acte de communauté des habitants de La Tardière (vues 187-188)

1757 :
-14 novembre : contrat de mariage de Charles GERMAIN, marchand, et Marie JAILLARD (vues 205-206)

1758 :
- 29 avril : acte par lequel Suzanne Grizon, veuve de Jean Jaillard, de La Châtaigneraie, reconnaît que l'argent produit par le métier de lingère ou blanchisseuse qu'exerce sa fille majeure Louise Jaillard a beaucoup augmenté son propre commerce et consent à ce qu'elle conserve désormais cet argent pour elle (vues 223-224)
- 8 mai : inventaire de meubles, immeubles, titres de Jean LEBAS, chirurgien, et ses enfants (vues 225-230).


Iconographies