Information

16 MARS 2020 : FERMETURE DE LA SALLE DE LECTURE

Dans le contexte général des mesures mises en place pour lutter contre l'épidémie de Coronavirus, la salle de lecture des Archives de la Vendée est fermée pour une durée indéterminée

Tout est mis en place pour assurer la continuité du service en ligne et notamment les réponses à vos mails. Les Archives vous remercient pour votre compréhension.

  

17 MARS 2020 : SUSPENSION DU SERVICE DE REPRODUCTIONS

lire la suite

  

ACTUALITÉS À LA UNE (26 mars) 

Louis XIII, roi de guerre

Les répertoires de notaires en ligne

Le Bottin tourne la page

 

MISSION DE SERVICE CIVIQUE

Une mission est proposée en lien avec l’accueil et l’accompagnement du public.  

 

RAPPEL

Dans le cadre du changement d'hébergeur des images, l'accès aux albums d'images est momentanément interrompu (28 octobre 2019). 

Notice descriptive

  • Bibliothèque historique
BIB B 4319 - [De mars à juin 1943, Frédéric Jouffrault, de Chaillé-les-Marais, est second du mouvement de résistance OCM (Organisation civile et militaire) pour la région poitevine (Deux-Sèvres, Vendée, Vienne), spécialisé dans la mise en place de parachutages. Il en prend ensuite la direction jusqu'à son arrestation le 31 juillet de la même année, se réservant le développement de l'OCM en Vendée. Torturé, il avouera ensuite être responsable de l'arrestation des responsables départementaux de l'OCM de la Vienne et de la Vendée. Frédéric Jouffrault est le fils du général Paul Jouffrault, militaire qui fit une brillante campagne en 1940 et qui, ayant lui aussi rejoint la Résistance, sera arrêté le 1er août 1943 à Chaillé-les-Marais, suite à l'arrestation de son fils].

In : La Résistance en Deux-Sèvres : 1940-1944 / Michel Chaumet ; collab. Jean-Marie Pouplain. – P. 123-170 (vr index), photogr. 3e p. de pl.



Titre(s) : Résistance en Deux-Sèvres (La)
Auteur(s) : Chaumet, Michel
Contexte historique : 1942 / 1943
Lieu(x) : Chaillé-les-Marais / Vendée
Personne(s) : Jouffrault, Frédéric
Matière(s) : Résistance

Pour aller plus loin