Notice descriptive

  • Pièces isolées
    • Correspondance
      • Correspondance privée
        • XIXe-XXe siècles
1 J 1871 - 

4 L. A. S. de Gaston Chaissac, peintre, à André Costa, sous-préfet de Fontenay-le-Comte ; Sainte-Florence, 1953-1957.
Le 10 octobre 1953, signant "hérésiologue", il se plaint d'être insulté par des "élèves de pédagogues qui prêchent d'exemple l'irrespect des lois françaises". Le 19, il remercie le sous-préfet de son soutien mais l'assure que bien d'autres que lui subissent les mêmes affronts car la délation et le mauvais esprit règnent à Sainte-Florence et lui dépeint les querelles qui y opposent les familles Villeneuve et Raison.
Le 10 mai 1954 : il se remet à la peinture et détaille le nouvel emploi qu'il fait de morceaux de papier d'emballage. Ses clients locaux se félicitent du monde que ses oeuvres murales amènent chez eux, contrairement à la ville de L'Oie qui ne fait rien pour attirer les touristes.
Le 15 juin 1957, il est à nouveau l'objet de quolibets et de mépris ; sa fille Annie est sa consolation. 1953-1957

Modalités d'entrée :

Don, 2009

Typologie documentaire : correspondance
Lieu(x) : Sainte-Florence / Oie, L'
Personne(s) : Chaissac, Gaston
Matière : peinture

Iconographies

Pour aller plus loin

L'inventaire Pièces isolées