Notice descriptive

  • Pièces isolées
    • Correspondance
      • Correspondance privée
        • Ancien Régime
1 J 1863 - 

L.S. de Jean Petiot de La Poitevinière, armateur aux Sables-d'Olonne, à son frère médecin à Paris, 1751-1755. - 13 pièces accompagnées du testament de Pierre Petiot, leur père, en 1753.
Il conseille au mieux son frère ainsi que les relations parisiennes de ce dernier pour investir dans les bateaux dont il a des parts ("l'Augustine", "l'Ange", "le Banquier", "la Reine Esther", "le Robert", "le Don de Dieu", "le Bénit"). En 1753, il cherche à s'associer pour acheter de nouveaux navires : "il n'y a que 35 navires de ce nombre [de tonneaux], j'en ai 8 ; en en achetant 4 à 5, je ferais la loi comme je commence à la faire à présent." Il détaille le trafic de ses bateaux vers les bancs de Terre-Neuve ; la morue, dont il fait commerce, est de bon rapport en 1755, malgré la crainte des attaques anglaises.
En accord avec son frère, il obtient en 1753 la charge de gouverneur des Sables-d'Olonne que détenait leur père avant sa mort ; il indemnise en contrepartie son frère et ses soeurs, MMes des Girardières et de Beaupré ( ?), les enfants de son frère décédé Charles Petiot de La Richardière étant en dehors de la succession. 1751-1755

Modalités d'entrée :

Achat en vente publique, Deauville, 2007

Typologie documentaire : correspondance
Contexte historique : 2e moitié 18e siècle
Lieu(x) : Sables-d'Olonne, Les : port
Personne(s) : Petiot de La Poitevinière, Jean / Petiot (famille)
Matière : pêche / morue / technique de pêche / navigation / bateau de pêche / armateur

Iconographies

Pour aller plus loin

L'inventaire Pièces isolées