Information

JOURNÉE D'ÉTUDE DE LA SOCIÉTÉ D'ÉMULATION DE LA VENDÉE, samedi 7 décembre : la famine à l’hôpital psychiatrique de La Roche-sur-Yon durant l’Occupation.  En savoir plus

 

ACTUALITÉ À LA UNE (novembre 2019)

-  Jean Gourhand, un archiviste en Vendée. Directeur des Archives de la Vendée de 1956 à 1961, Jean Gourhand est décédé le 23 août dernier, à l’âge de 91 ans. 

Aux origines de l’histoire vendéenne : des monuments d’érudition en ligne

Etat civil : les mises en ligne attendues

  

AVERTISSEMENT

Pour permettre une évolution technique majeure, l’accès aux albums d'images est momentanément coupé depuis le 28 octobre. La reprise du service est prévue au début du mois de décembre. Les Archives vous prient de bien vouloir les excuser pour la gêne occasionnée, et vous remercient de votre compréhension.

Notice descriptive

  • Archives militaires de la reconquête du Midi après les Cent Jours
    • La Restauration dans le Midi
      • 10e division militaire confiée au gouvernement du maréchal Pérignon à Toulouse
        • Organisation de l'armée
1 Num 124 5/91 - 

Correspondance du chevalier Léopold de Rigaud, délégué du duc d'Angoulême dans les départements des 9e, 10e et 11e divisions militaires. 1815

Présentation du contenu :

- ([Toulouse], 20 juillet) Suspectant les agissements du général Decaen, il l'a fait arrêter à Montauban, le 19 juillet, et regrette qu'il ait été relâché par le maréchal Pérignon, lequel manque du caractère approprié aux circonstances, et vient de nommer à la tête du département de Haute-Garonne le général Ramel ; lui-même ne veut pas coopérer avec Ramel, compromis dans la Révolution, et il fournit deux pièces jointes le concernant (vues 1-5).

- (Toulouse, 20 juillet) Deux pièces jointes concernant Ramel ; arrêté du chevalier de Rigaud renvoyant dans leurs foyers tous les militaires en surnombre, mesure dont l'exécution est confiée au maréchal Pérignon (vues 6-7).

- (Toulouse, 20 juillet) Le chevalier recommande de nommer colonel le comte de Raymond, ancien de l'armée de Condé, à la tête d'un régiment de cavalerie qu'on dénommerait Hussards de Marie-Thérèse, et que l'on formerait avec les chevaux du 15e chasseurs dont les hommes ont déserté (vues 8-9).


Iconographies