Notice descriptive

  • Pièces isolées
    • Correspondance
      • Correspondance privée
        • Période révolutionnaire
1 J 1945 - 

L. S. de Ladouay, gérant de plantation en Martinique, et de MM. Simond, Hankey et fils, négociants à Londres à un même destinataire dont le nom a systématiquement été retiré ; 1794-1795. - 11 pièces restaurées.
Les 7 premières lettres (vues 1 à 12) proviennent de la banque Simond et Hankey de Londres qui faisait beaucoup de négoce avec les Antilles.
Les 3 autres lettres (vues 13 à 21) sont envoyées par M Ladouay, gérant de l'habitation Santo (située à Saint Domingue, dans la province de l'Ouest, plaine du Cul-de-Sac, paroisse de Croix-des-Bouquets, à 10 Km environ à l'est de Port-au-Prince), l'une des plus vastes de la colonie avec plus de 2000 ha de terre et 535 esclaves en 1789. Resté sur place, il informe le propriétaire (Louis-Etienne de Santo-Domingo, vraisemblablement) des troubles de l'île et de la situation de son domaine. 1794-1795

Contexte historique : 1794 / 1795
Lieu(x) : Saint-Domingue
Matière : plantation
Bibliographie :

"Une famille hispano-nantaise, les SANTO-DOMINGO", publié en 1992 dans les bulletins 71, 72 et 73 du Centre Généalogique de l'Ouest. (BIB PC 235/19)


Iconographies

Pour aller plus loin

L'inventaire Pièces isolées