Notice descriptive

  • Archives militaires de la reconquête du Midi après les Cent Jours
    • La Restauration dans le Midi
      • 10e division militaire confiée au gouvernement du maréchal Pérignon à Toulouse
        • Pyrénées Orientales
          • Place et citadelle de Mont-Louis (Pyrénées-Orientales)
1 Num 124 5/101 - 

Investissement de la citadelle de Mont-Louis par le baron de Damas. 1815

Présentation du contenu :

- (Puigcerdà, 6 juillet) Instruction du baron de Damas aux maires des communes [de la Cerdagne française] qui auraient déjà arboré le drapeau blanc, sur les moyens de défense à envisager en cas de troubles fomentés par des militaires venant de Mont-Louis où ils auraient refusé le drapeau blanc qu'on doit être en train d'y arborer (vues 1-2).

- (Puigcerdà, 7 juillet) Ordres du baron de Damas destituant le général Saint-Paul, qui s'est refusé à livrer Mont-Louis le 5 puis le 7 juillet, et confiant provisoirement son commandement au premier officier qui voudra reconnaître le roi, tandis que l'essentiel de la troupe, des officiers et des gardes nationales seront immédiatement licenciés (2 pièces) (vues 3-5).

- (Mont-Louis, 11 juillet) Lettre [interceptée] du général Saint-Paul, commandant supérieur de Mont-Louis, au général Decaen, commandant l'armée des Pyrénées-Orientales, rendant compte des mesures précédentes et confirmant qu'il conservera la place à la Nation avec l'aide de ses troupes, auxquelles, "à la réception de ces papafards", il a fait prêter " serment de fidélité à la cause nationale " (vues 6-7).

- (Formiguères, 19 juillet) Lettre secrète de Joseph Sans Cadit [Sancandi ?] au baron de Damas, lui signalant que Toulouse se maintient dans le despotisme, qu'il y a encore du danger à passer en Ariège où le général Lafitte ne paraît pas sincère, mais qu'à Mont-Louis son stratagème a commencé à provoquer tellement de désertions que la place pourrait se rendre lundi [24 juillet] ; il joint copie du rapport statistique rendu au général Lafitte pour les 16-18 juillet par le général Saint-Paul, pièce dont il a pu prendre copie grâce à la complicité du maire de Querigut, chargé de la direction des estafettes (vues 8-11).


Iconographies