Loges (les) (Aucun ancien nom connu) : maison rurale
Brouzils (Les)
Dans la forêt de Grala, sur le territoire des communes des Brouzils ou de la Copechagnière.

Etymologie :
Le mot loge, qui tire son origine du haut allemand lauba, laubja [...] désignait originellement une cabane de feuillage établie dans une forêt; c'est de ce mot que viennent logis et loger, qu'il ne faut pas rattacher à locare (Longnon, 2714). L'aire géographique de ce mot s'étend surtout aux régions boisées du département, au pourtour des forêts ou des anciennes forêts, mais aussi au Marais poitevin (Maillezais, Champagné, etc.). Longnon (2714) et Dauzat (p.167) classent ce mot parmi les formations modernes. Il en est sûrement ainsi. Mais toutefois il convient de remarquer que l'usage en Poitou en remonte au début du Moyen-âge. Les Loges de Fontenay apparaissent dans un texte de 989 (J. Besly) : "Mansiones ad Fontanetum, quod vocatur ad Locias". On a donné le nom de loges aux abris-refuges établis dans la forêt de Grasla par les Vendéens insurgés en 1793. A noter que la forme pluriel "les Loges" désignait primitivement un groupe de cabanes, de "loges".

Histoire et archéologie :
Cabane.

Folio ou Auteur fiche : 1105
Coordonnées au cadastre moderne : Non renseigné
Coordonnées au cadastre napoléonien : Non renseigné

Autres mentions :
Non renseigné

Consulter le dictionnaire toponymique de la Vendée